Enfants de moins de 12 ans

Top PDF Enfants de moins de 12 ans:

Évaluation des habiletés motrices chez les enfants québécois agés de 6 à 12 ans

Évaluation des habiletés motrices chez les enfants québécois agés de 6 à 12 ans

INTRODUCTION L'enfance constitue une période critique pour le développement des habiletés motrices globales (HMG). Plus particulièrement durant la période d’âge se situant entre 6 et 12 ans. Il y a des phases dites sensibles où l’acquisition de certaines compétences motrices se fait avec plus de facilité. Par la suite, la sensibilité à l'entraînement des qualités motrices diminue progressivement avec l'âge. Par conséquent, les HMG doivent donc être priorisées par rapport aux autres qualités physiques comme la capacité cardiorespiratoire, la force, la puissance et l’endurance musculaire, etc., puisqu'il est possible de développer ce type de qualité physique tout au long de la vie. Cette problématique implique donc une période restreinte où les HMG peuvent se développer optimalement (Haywood, 1986; Hahn, 1987; Nishijma et al., 2003). Afin de contrer les retards de développement moteur, les enfants doivent être encouragés à maximiser leurs expériences motrices par la pratique de disciplines sportives variées ou sous forme de jeux (Ginsburg, 2007).
En savoir plus

151 En savoir plus

Évaluation de la mémoire de travail auprès des enfants dyslexiques HPI âgés de 8 à 12 ans

Évaluation de la mémoire de travail auprès des enfants dyslexiques HPI âgés de 8 à 12 ans

3. LIMITES ET PERSPECTIVES Plusieurs limites peuvent être soulevées concernant cette étude. Tout d’abord notre étude comporte un faible échantillon de participants. Nous avons en effet été confrontés à des difficultés de recrutement de la population d’enfants à HPI avec un TSLE. L’absence de consensus sur la définition du haut potentiel, la sous- réalisation ou la sous-estimation des capacités intellectuelles et les possibles compensations complexifient l’identification de la double exceptionnalité. Ce sont donc des enfants dont les difficultés se manifestent plutôt au secondaire, or nos critères d’inclusion visaient les enfants de 8 à 12 ans. De plus, suite à un contretemps logistique nous n’avons pas pu rencontrer les deux enfants à HPI qui nous manquaient pour compléter notre groupe HPI. Le nombre restreint de participants limite l’interprétation et la généralisation des résultats de notre étude. Il serait en conséquent souhaitable d’élargir ce travail à une population plus étendue, afin de maximiser la fiabilité des résultats obtenus.
En savoir plus

98 En savoir plus

L'édition jeunesse engagée à travers les albums pour des enfants de 6 à 12 ans

L'édition jeunesse engagée à travers les albums pour des enfants de 6 à 12 ans

s’identifiant au héros, c’est-à-dire en devenant le héros de manière imaginaire, un peu comme dans un jeu. Dans les albums pour les 6 à 12 ans, la majorité des héros de littérature de jeunesse sont des enfants présentés dans des situations correspondant aux expériences de vie des jeunes lecteurs (famille, école..). L’enfant a l’impression de ressentir les sensations du héros et vit par procuration d’autres expériences. L’identification peut être basée sur une ressemblance réelle ou sur une ressemblance désirée (être courageux ou libre comme le héros, par exemple). L’enfant peut aussi prendre conscience de certains traits de sa personnalité ou de certains désirs dont il n’avait pas conscience jusque-là. Pour Marietjie Fouché, pour que les jeunes lecteurs se construisent de manière positive au cours de l’histoire, il faut qu’ils soient confrontés à des enfants ordinaires, qui font face à des problèmes divers comme l’échec scolaire, l’apparence physique, les relations interpersonnelles, la mort… et les jeunes protagonistes doivent réussir à surmonter leurs peurs et leurs incertitudes 23 . C’est à travers de jeunes héros ordinaires que les lecteurs peuvent
En savoir plus

86 En savoir plus

Le développement du fonctionnement réflectif chez les enfants de 7 à 12 ans

Le développement du fonctionnement réflectif chez les enfants de 7 à 12 ans

Adoptent-ils surtout une vision positive ou négative de la relation avec leurs parents ? Le début de l’adolescence est souvent perçu comme une période parfois tumultueuse, où la relation parent-enfant peut s’avérer plus difficile (Kim et al., 2001). Néanmoins, les résultats de la présente étude tendent plutôt à montrer une représentation généralement positive de la relation avec les parents, chez un échantillon d’enfants âgés de 7 à 12 ans issu de la communauté et n’ayant pas d’antécédent de maltraitance ou d’agression sexuelle. Ces résultats tendent à aller dans le même sens que ceux de Smart, Sanson et Tambourou (2008), qui constatent que les adolescents ont plus souvent qu’autrement une représentation positive de la relation avec leurs parents. Ces chercheurs constatent toutefois que la relation tend à être davantage positive à la fin de l’adolescence qu’au début et qu’une relation perçue comme négative par l’adolescent pourrait possiblement constituer un signal que l’adolescent vit d’autres difficultés. En ce sens, le fait que l’échantillon à l’étude comprenne principalement des enfants ayant une bonne adaptation psychosociale pourrait constituer une hypothèse explicative aux résultats de la présente étude. Une participante, Julie, s’est démarquée à sa seconde entrevue par la représentation plus négative qu’elle entretient face à la relation avec ses parents (particulièrement avec son père). Notons toutefois que son vécu diffère légèrement des autres participants, puisque celle-ci n’habite qu’avec sa mère et avait peu de contacts avec son père lorsqu’elle était plus jeune. En ce sens, il est possible que cette représentation plus négative puisse davantage être influencée par son vécu et par ses expériences familiales et individuelles que par strictement son âge.
En savoir plus

204 En savoir plus

Impact de l’utilisation de Facebook sur l’adaptation socio-affective des enfants de 9–12 ans

Impact de l’utilisation de Facebook sur l’adaptation socio-affective des enfants de 9–12 ans

Nous constatons que peu de travaux ont analysé les conséquences de ces usages sociaux chez les enfants plus jeunes de 9 à 12 ans. Une explication pourrait peut-être se trouver au niveau du cadre législatif en vigueur aux Etats-Unis qui, par la création d’une loi, appelée COPPA, encadre de façon très stricte tous les sites Web qui voudraient collecter, à des fins commerciales, des informations personnelles des enfants de moins de 13 ans [27]. C’est pour cette raison que de nombreux sites Web américains ont préféré interdire l’inscription des enfants de moins de 13 ans. Pourtant, force est de constater que cet âge légal minimum n’est que théorique et qu’il est très vite contourné par les jeunes utilisateurs qui vont tout simplement mentir sur leur âge et obtenir, de fait, un profil sur le RSN souhaité [4, 5, 6]. De ce fait, les enfants se situant dans cette tranche âge interagissent beaucoup plus tôt sur ces plateformes que ce qui est pourtant stipulé chez la plupart des fournisseurs de sites Web. Notre objectif vise à identifier les variables associées aux différentes dimensions de l’adaptation socio-affective des enfants âgés de 9 à 12 ans qui possèdent un profil sur Facebook, et de pouvoir apprécier les enfants à risque de développer des troubles psychologiques dans le but de réduire ou au mieux éviter les impacts négatifs qui y sont associés.
En savoir plus

25 En savoir plus

Identification des déterminants des choix alimentaires sains des enfants âgés de 6 à 12 ans à Kahnawake

Identification des déterminants des choix alimentaires sains des enfants âgés de 6 à 12 ans à Kahnawake

Ce mémoire consiste d’une part à identifier les barrières et les facilitateurs d’un choix alimentaire sain chez les enfants âgés de 6 à 12 ans de Kalmawake; d’aider à documenter la contr[r]

89 En savoir plus

L'impact des émotions des parents dans la prise en soins des enfants de 3 à 12 ans par l'infirmière puéricultrice

L'impact des émotions des parents dans la prise en soins des enfants de 3 à 12 ans par l'infirmière puéricultrice

Selon le livre « L’enfant hospitalisé : travailler avec la famille et l’entourage », les enfants de moins de trois ans ont besoin de leurs parents pour faire preuve de réassurance et de réconfort. De ce fait, l’enfant se sentira en sécurité et apaisé. Un enfant de moins de trois ans va percevoir les émotions de ses parents. Les enfants de 3 à 6 ans ont également besoin de leurs parents dans un milieu qui leur est inconnu. Ils rencontrent d’énormes difficultés à être séparés de leur famille. Les enfants âgés de 7 à 12 ans ont des appréhensions face à l’hospitalisation au regard de leur vécu personnel, des médias ou de leurs représentations. De plus, ils sont en mesure de comprendre la situation qui peut être inquiétante pour eux. Il est donc important de leur expliquer les actes à venir car l’enfant est en capacité de comprendre et souhaite connaître le déroulement de sa prise en charge. Ceci permettant de réduire son anxiété. Ils recherchent l’indépendance face aux parents. La puéricultrice peut gagner leur confiance en leur laissant, dans les limites du possible, être actifs de leur prise en soins. Même si l’enfant n’exprime pas ses besoins, il peut avoir besoin de ses parents à côté de lui pour se sentir accompagné, guidé dans sa prise en soins et rassuré face à un monde qui lui est inconnu et qui lui fait peur. Il accepte plus facilement la séparation avec les parents mais certains actes nécessitent leur présence (salle de réveil). Les adolescents, quant à eux, comprennent leur maladie et vivent l’hospitalisation avec de fortes émotions. Ils ont besoin de se sentir indépendants des parents : ils recherchent leur identité. Pendant cette phase, ils peuvent se sentir en insécurité et être vulnérables. L’hospitalisation peut accentuer ce sentiment. Ils vont vouloir maintenir le contrôle de leur vie et rechercher cette identité malgré l’hospitalisation. Pour cela, ils vont se détacher
En savoir plus

75 En savoir plus

Approfondissement du lien entre l'agression sexuelle et les comportements sexuels problématiques chez les enfants de 12 ans et moins

Approfondissement du lien entre l'agression sexuelle et les comportements sexuels problématiques chez les enfants de 12 ans et moins

Comportements sexuels problématiques chez les enfants : une recension systématique des facteurs associés Résumé : La majorité des enfants franchissent les différentes étapes du développement psychosexuel de façon saine. Toutefois, certains enfants dévient de cette trajectoire et manifestent des comportements sexuels problématiques (CSP). Cette recension systématique a pour objectif de déterminer quels sont les facteurs individuels, familiaux et sociaux qui distinguent les enfants de 12 ans et moins qui présentent des CSP de ceux qui n’en présentent pas. La méthode utilisée s’appuie sur celle proposée par le Centre for Reviews and Dissemination (CRD, 2008), reconnue comme étant une pratique exemplaire pour mener une recension systématique (Tacconelli, 2010). Une recherche d’identification des études primaires a permis de repérer 2585 références, dont 18 études portant sur les facteurs associés aux CSP qui ont été sélectionnées en fonction de critères préalablement définis. Malgré les nombreuses limites méthodologiques des études, les résultats indiquent que les enfants manifestant des CSP présentent systématiquement davantage de difficultés ou d’éléments d’adversité comparativement aux enfants ne manifestant pas ce type de comportement, et ce, dans plusieurs domaines de risque du modèle théorique proposé dans le cadre de cet article (caractéristiques individuelles prédisposant aux problèmes de comportement, stresseurs affectant les parents à fournir des soins optimaux, pratiques parentales coercitives, perturbation du développement psychosexuel et qualité de l’attachement). La prise en compte de ces domaines est primordiale pour éclairer l’évaluation et l’intervention auprès des enfants manifestant des CSP.
En savoir plus

214 En savoir plus

L’abord de l’exposition aux écrans chez les enfants de moins de 12 ans en consultation de médecine générale dans le Languedoc-Roussillon

L’abord de l’exposition aux écrans chez les enfants de moins de 12 ans en consultation de médecine générale dans le Languedoc-Roussillon

Troubles du développement psychomoteur et cognitif Lorsque l’on parle d’écrans, on parle en premier lieu de l’écran originel, la télévision, auquel les études ont fait la part belle. Dans une étude de Schmidt ME et al, il était observé et analysé sur une durée d’une heure, le comportement vis-à-vis du jeu d’enfants de 1, 2 et 3 ans, avec la télévision allumée en fond durant 30 min (chaque moitié de l’échantillon ayant la télévision allumée soit les 30 premières minutes, soit les 30 dernières) [13]. Elle montrait qu’en présence de la télévision, les enfants jouaient moins longtemps ; ils avaient une attention et concentration moindre sur ce qu’ils effectuaient au cours du jeu, et ce d’autant plus qu’ils étaient jeunes. Le fait de détourner les yeux vers la télévision, diminuait bien sûr le temps de jeu, mais il l’affectait qualitativement également. En effet, même des brefs regards vers l’écran, vont perturber et détourner l’enfant de son schéma de jeu, de ce qu’il avait entrepris, découvert, initié avec le jouet. Lorsqu’il reporte son attention sur le jouet, il peut avoir oublié le schéma en cours ou éprouver des difficultés à le réinitier, ce qui le pousse à initier un autre schéma le plus souvent avec un autre jeu.
En savoir plus

115 En savoir plus

Elaboration du profil morphologique des enfants scolarisés, et des enfants des écoles de sport algériens âgés de 06 à 12 ans

Elaboration du profil morphologique des enfants scolarisés, et des enfants des écoles de sport algériens âgés de 06 à 12 ans

Dans le domaine du sport, l’entraîneur lorsqu’il a affaire à un organisme en pleine croissance se trouve confronté aux problèmes de risque que peut engendrer cette pratique sportive sur un organisme qui se trouve à une certaine période fragilisée du fait même de cette croissance. Nous avons souvent tendance a reléguer cet aspect des choses aux médecins et lorsque cela est possible aux médecins du sport tout en sachant que lorsqu’il arrive aux jeunes sportifs d’être dirigés vers ces derniers c’est qu’il est souvent trop tard. De ce fait les entraîneurs qui ont en charge les petites catégories se doivent d’être à même de déceler certaines perturbations lorsqu’elles apparaissent. Rappelons que le contrôle de la taille chez les enfants et les adolescents permettent de renseigner l’entraîneur et le médecin sur un état de fatigue, car lorsqu’il y a cassure de la courbe staturale, cette dernière peut freiner momentanément la dynamique de la croissance staturale.
En savoir plus

222 En savoir plus

ARTheque - STEF - ENS Cachan | L'enfant et son corps - un ensemble multimédia pour les enfants de 9-12 ans

ARTheque - STEF - ENS Cachan | L'enfant et son corps - un ensemble multimédia pour les enfants de 9-12 ans

Réflexion sur l 'hygiène de vie, l'émission veut favoriser chez l'enfant la connaissance du biologique en fonctionnement grâce à l'attention qu'i, peut porter aux événements de son propr[r]

5 En savoir plus

Je m'AJUSTE! : programme de réduction des symptômes anxieux pour les enfants de 10 à 12 ans

Je m'AJUSTE! : programme de réduction des symptômes anxieux pour les enfants de 10 à 12 ans

- Apprentissages de moyens pour répondre alLx besoins particuliers de leur enfant et accompagnement pour modifier certaines attitudes et comportements.. • Comme rapporté par les parent[r]

124 En savoir plus

Évaluation du programme de prévention de la sexualisation précoce "On est encore des enfants!" destiné à des enfants âgés de 10 à 12 ans

Évaluation du programme de prévention de la sexualisation précoce "On est encore des enfants!" destiné à des enfants âgés de 10 à 12 ans

réponds par VRAI, FAUX ou JE NE SAIS PAS aux questions suivantes. b) En 6e année, il est impossible de vivre une peine d'amour. c) En 6e année, les enfants sont trop jeunes pour[r]

255 En savoir plus

Opinions sur les caisses d'allocations familiales et sur l'organisation du temps libre des enfants de 6 à 12 ans

Opinions sur les caisses d'allocations familiales et sur l'organisation du temps libre des enfants de 6 à 12 ans

Exemple de lecture : au début 1998, 48% des allocataires ayant 2 enfants à charge ont contacté au moins deux fois leur CAF dans les 6 mois, soit 18 points de plus qu’en 1996, alors que [r]

196 En savoir plus

Recension de trois programmes d'intervention pour les familles ayant des enfants (6-12 ans) en trouble oppositionnel du comportement.

Recension de trois programmes d'intervention pour les familles ayant des enfants (6-12 ans) en trouble oppositionnel du comportement.

En conséquence, lorsque la famille vit dans un environnement à risque, les parents doivent être plus attentifs et vigilants face aux comportements de leur enfant s’ils veulent prévenir l[r]

64 En savoir plus

La motivation des enfants de 8 à 12 ans à la pratique du karaté

La motivation des enfants de 8 à 12 ans à la pratique du karaté

Le rapport entre enseignant et élève dans la pratique générale des disciplines sportives est différent de celui de la pratique des arts martiaux, parce que le res[r]

143 En savoir plus

Prévention de l’exposition des enfants de moins de trois ans aux écrans : étude qualitative sur le vécu et les attentes des parents

Prévention de l’exposition des enfants de moins de trois ans aux écrans : étude qualitative sur le vécu et les attentes des parents

Je vais vous présenter la campagne 3 6 9 12. Vous en avez entendu parler ? Oui. Et Que pensez-vous de cette affiche ? Qu’en avez-vous retenu ? Moi je m’intéresse vraiment aux conseils visant le moins de 3 ans. Oui, il y a des trucs que j’aurais pu penser toute seule : pas de mail, pas d’internet, pas tout seul… Après, j’ai découvert qu’il pouvait quand même jouer sur la tablette alors qu’on s’était dit que c’était pas bien du tout… Après, nous on n’est pas jeux de rôle, donc ça il a pas accès du tout … Mais, par sa grand-mère, par son oncle… Mon beau-frère lui a mis Candy Crush, du coup à chaque fois il demande de jouer à ça. J’ai dit non c’est pas le moment… j’essaye de limiter.
En savoir plus

119 En savoir plus

Pépite | Etude de l’utilisation des écrans tactiles chez les enfants de moins de 3 ans dans les Hauts de France

Pépite | Etude de l’utilisation des écrans tactiles chez les enfants de moins de 3 ans dans les Hauts de France

Notre étude révèle une différence significative de l’exposition en fonction du mode de garde. En effet, les enfants sont plus souvent et plus longtemps exposés aux écrans tactiles lorsqu’ils sont gardés par les grands parents. Ceci peut s’expliquer par une tolérance des parents vis-à-vis de ce mode de garde non professionnel. En ce qui concerne le mode de garde par une assistante maternelle, les parents peuvent se révéler plus stricts quant à l’éveil de leur enfant et à l’impact éventuel des écrans. Par ailleurs, les professionnels de la petite enfance peuvent plus facilement être au fait des nouvelles recommandations sur le sujet tels que le « 3-6-9-12 » de Serge Tisseron. Il serait d’ailleurs intéressant d’étudier, pour ces professionnels de la petite enfance, l’accessibilité aux formations sur ces sujets de santé publique.
En savoir plus

34 En savoir plus

Prévention par les médecins généralistes de la Nouvelle Aquitaine de l’impact des écrans chez les enfants de moins de 6 ans

Prévention par les médecins généralistes de la Nouvelle Aquitaine de l’impact des écrans chez les enfants de moins de 6 ans

Matériel: Une enquête a été réalisée grâce à un questionnaire diffusé par mailing list de l’Union Régionale Des Professionnel de Santé aux omnipraticiens entre le 12/10/2018 et le 12/11/2018. Résultats : Sur les 2 755 questionnaires envoyés, nous avons eu 128 répondants (4.6%). Pour 90 (70%) de médecins, la prévention dans ce domaine est un enjeu de santé publique. Cependant, 59 interrogés (47%) ne parlent pas du tout ou qu’occasionnellement de cette exposition aux familles. Avant 2 ans, 54 médecins généralistes (42%) abordent le problème des écrans. Il semblerait que ces derniers délivrent en grande majorité le bon message (42, 77%) et qu’ils effectuent une meilleure prévention globale dans ce domaine (p<0.05). De même, le fait d’être une femme, d’avoir des dépliants dans sa salle d’attente ou de voir plus de 10 enfants par semaine semblent favoriser une meilleure prévention (p<0.05).
En savoir plus

78 En savoir plus

Prise en charge de l'hydrocphalie malformative chez les enfants moins de 15 ans  propos de 122 patients

Prise en charge de l'hydrocphalie malformative chez les enfants moins de 15 ans propos de 122 patients

L’incidence des hydrocéphalies malformatives, dans notre service, est de 12,3% de l’ensemble des enfants hospitalisés; l’âge moyen de nos malades est de 22 mois, avec une prédominance masculine 61%. Les manifestions cliniques restent dominés par la macrocrânie 37%, suivie des troubles visuels 31%. L’hydrocéphalie triventriculaire est l’aspect échographique et scanographique le plus fréquent avec 80%, la tomodensitométrie est jugée suffisante dans 80% avant la chirurgie et le recours à l’imagerie par résonance magnétique n’a concerné que 20% des cas.
En savoir plus

134 En savoir plus

Show all 4977 documents...