Droits de l'homme -- Chine

Top PDF Droits de l'homme -- Chine:

L'évolution des politiques du Canada à l'égard des droits de la personne en Chine (1984-2014) : l'influence des premiers ministres

L'évolution des politiques du Canada à l'égard des droits de la personne en Chine (1984-2014) : l'influence des premiers ministres

Malgré l’intégration récente des droits de la personne dans les pratiques internationales, le concept de droits inaliénables aux êtres humains remonte à quelques siècles. Il est possible d’en retracer l’origine dans le fatras des révolutions américaine et française ainsi que dans les écrits des philosophes des Lumières tels que Kant, Locke et Rousseau. L’adoption de la Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique de 1776, de la Déclaration des droits des États-Unis de 1791, désignant les dix premiers articles de la Constitution américaine, ainsi que de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, posant les bases de la nouvelle société française, représentent les premiers efforts réels à avoir été déployés afin d’enchâsser certains droits de la personne dans la conduite de la politique (Clapham 2007). Si l’objectif d’assurer le respect de certains droits fondamentaux aux êtres humains remonte à plus de trois cents ans, l’obligation morale des États de faire la promotion du respect de ces droits sur la scène internationale s’avère toutefois être beaucoup plus contemporaine. Cette dernière obligation a été initialement mise de l’avant suite aux nombreux abus massifs des droits de la personne lors de la Deuxième Guerre mondiale (Donnelly 1999; Forsythe 1997- 1998; Lochak 2005) 17 . Elle a d’abord été formulée par le président américain Franklin Roosevelt lors de son discours au Congrès sur les « Quatre libertés » 18 en 1941, pour ensuite être réaffirmée la même année lors de la rédaction de la Charte de l’Atlantique. Les droits de la personne ont ensuite acquis un statut officiel en politique internationale avec la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH), adoptée à Paris en 1948 (Tadjbakhsh and
En savoir plus

319 En savoir plus

Internet et politique en Chine

Internet et politique en Chine

L'infrastructure du réseau est conçue de telle sorte que toutes les informations qui entrent et sortent de Chine passent par un petit nombre de serveurs qui filtrent les paquets d'informations. Ce filtrage se fait par mots-clés 2 et par URL. Par exemple, un certain nombre de sites sont inaccessibles depuis le territoire chinois à partir de connexions Internet ordinaires. Parmi ces sites figurent notamment les associations qui militent pour l'indépendance du Tibet, des associations de défense des Droits de l'Homme (Human Rights Watch notamment) ou encore certains médias occidentaux. La liste des adresses de sites inaccessibles change en fonction de l'actualité, comme en témoignent des blocages ad hoc. Wikipedia par exemple a été successivement inaccessible, accessible partiellement ou complètement selon les périodes (et selon l'évolution des techniques de filtrage plus ou moins précises). Il arrive aussi que les sites des quotidiens nationaux français, ou plus souvent américains ou anglais, soient inaccessibles mais ce n'est pas toujours le cas. De même, un certain nombre de mots-clés - pensons à Hu Jintao, ou à l'association de mots Tiananmen/1989 par exemple - conduisent au signalement des contenus concernés, voire à leur perte complète. Ce système centralisé et automatisé de filtrage et de blocage des contenus est surnommé le "Grand Pare-feu" (Great Firewall) ou "Bouclier d'Or" (Golden Shield) 3 , à l'image d'un immense paravent technologique qui ne laisserait passer que quelques informations, et qui enfermerait le pays à l'intérieur d'une sorte de cordon, comme coupé du monde 4 .
En savoir plus

373 En savoir plus

Quel universalisme des droits de l'Homme des droits de l'Homme ?

Quel universalisme des droits de l'Homme des droits de l'Homme ?

Tout d’abord, même s’il est vrai que les droits de l’homme sont des droits individuels au sens où le porteur de ces droits est l’individu en tant qu’individu (et non plus, comme dans les sociétés prémodernes, en tant que membre de telle communauté, ou en fonction de son statut ou de sa caste), le combat pour les droits de l’homme, lui, est collectif. Les droits ne sont jamais acquis, mais conquis, arrachés. Les droits de l’homme unissent des acteurs qui se mobilisent ensemble. La Cour européenne des droits de l’homme n’aurait pas l’autorité qui est la sienne si n’existait la vitalité du tissu associatif ou militant, qui tous les jours, en Europe, travaille en faveur des droits de l’homme. Nous voyons d’ailleurs combien le combat pour les droits « individuels » est un vecteur puis- sant de sociabilité démocratique dans des pays, comme la Russie ou la Chine, où la démocratie est balbutiante, pour ne pas dire inexistante. Dans ces pays, une communauté civique, démocratique existe grâce aux militants des droits de l’homme (intellectuels qui militent pour la liberté d’expression, militants lesbigay, féministes, etc.).
En savoir plus

10 En savoir plus

Chine : la victoire ambiguë du Vieil homme

Chine : la victoire ambiguë du Vieil homme

Résumé Depuis la mort de Mao, le régime communiste a été contraint de reconnaître l'altérité du social et de laisser la société réoccuper une partie de l'espace qu'il avait précédemment neutralisé. L'analyse d'émeutes rurales dans les années 1958-1962 indique que la collectivité paysanne n'avait jamais rompu tous les ponts avec le pouvoir communiste. Dans les campagnes, l'innovation totalitaire a été plus réduite qu'on ne le croit souvent. Le corps à corps entre le pouvoir et la société rurale n'a jamais cessé. C'est le rapport de forces qui a évolué au profit de la collectivité villageoise, permettant au « Vieil homme » de réapparaître au grand jour. Mais ce dernier a été modifié par le temps, et la politique de modernisation du régime l'expose à de nouveaux et graves dangers.
En savoir plus

30 En savoir plus

Droits autochtones. Les conceptions canadiennes des droits ancestraux

Droits autochtones. Les conceptions canadiennes des droits ancestraux

réels et impérieux que la conserva- tion des ressources comme, par exemple, la poursuite de l’équité sur les plans économique et régio- nal ainsi que la reconnaissance du fait qu’historiquement, des groupes non autochtones comptent sur les ressources halieutiques et partici- pent à leur exploitation. La plupart de ces objectifs peuvent être ratta- chés à la conciliation de l’occupa- tion antérieure de l’Amérique du Nord par les peuples autochtones avec l’affirmation de la souverai- neté de la Couronne, ce qui néces- site la reconnaissance du fait que les « sociétés autochtones distinctives existent au sein d’une communauté sociale, politique et économique plus large, communauté dont elles font partie » 65 . Dans Delgamuukw 66 , elle ajoute aussi l’extension de l’agriculture, de la foresterie, de l’exploitation minière et de l’énergie hydroélectrique, le développement économique général de l’intérieur de la Colombie-Britannique, la pro- tection de l’environnement et des espèces menacées d’extinction, ainsi que la construction des infrastruc- tures et l’implantation des popula- tions requises par ces fins. Dans le deuxième arrêt Marshall 67 , la Cour limite encore plus cette protection dans le cas des droits ancestraux exercés à des fins commerciales, précisant que les Autochtones ne sont qu’un des groupes partici- pants et que la prise en compte des
En savoir plus

45 En savoir plus

Les perspectives énergétiques de la Chine

Les perspectives énergétiques de la Chine

Confirmant les tendances lourdes signalées le matin, son exposé (basé cette fois sur des chiffres chinois officiels – ce qui ne manqua pas de soulever des commentaires, voir infra) signalait le danger de pénuries dans l’approvisionnement électrique dans les trois ans à venir, suite à la croissance rapide de la consommation d’électricité en 2003, qui était de 15 %. En 2003, le déficit estimé était de 15 000 MW en moyenne et de 40 000 MW en pointe. Cela correspond à environ dix (!) % de la capacité installée de 384 GW. Depuis 2000, la Chine vit effecti- vement un changement massif de la struc- ture de sa demande d’électricité. Jusqu’alors la Chine avait fait figure de bonne élève en matière d’intensité énergétique avec une croissance de la consommation électrique de 2, voire 3 % en dessous de la croissance économique et donc une baisse soutenue de son intensité énergétique (voir aussi la pré- sentation de Noureddine Berrah du matin).
En savoir plus

5 En savoir plus

La Chine et les nouveaux médias

La Chine et les nouveaux médias

Son P.I.B. global la place en 6° position des puissances mondiales. Son potentiel, en valeur absolue, n’est donc pas négligeable. Grâce à sa main d’œuvre qualifiée et bon marché, les villes de la côte sont devenues les productrices de biens durables et leurs habitants consomment beaucoup plus, en particulier des nouveaux médias. La Chine est ainsi aujourd’hui une grande puissance de la société de la communication.

2 En savoir plus

Redéfinition opaque des droits de propriété  et des droits nationaux

Redéfinition opaque des droits de propriété  et des droits nationaux

La question de la démocratie, donc des choix « souverains » est à la fois au cœur des questions  sociales – du local au planétaire, qui décide des choix de société ? – et « nationales » ­ quelle  diversité protégée ? La notion de « bien commun », ou de « patrimoine de l’humanité », de  pair avec les droits collectifs d’accès à ces biens impose qu’on invente, à l’échelle où elle  serait   efficace,   une   gestion   commune…   Le   droit   du  commerce   et   les  privatisations   sont  devenus   des   « buts »   au   lieu   d’être   des   moyens   subordonnés   à   des   finalités   librement  déterminées. 
En savoir plus

13 En savoir plus

View of Récit d'un homme en détresse : trajectoire labyrinthique d'un homme en quête d'aide

View of Récit d'un homme en détresse : trajectoire labyrinthique d'un homme en quête d'aide

Conclusion Le parcours que Keven a accepté de partager avec nous est, de notre point de vue, riche d’enseignements. Il est riche en enseignements, mais aussi, nous en faisons le pari, la trajec- toire de cet homme rejoint celles empruntées par d’autres hommes du territoire et d’ailleurs au Québec. L’écoute du récit de Keven nous a obligés à remettre en question la just- esse de l’énoncé de départ du projet initié par le CLSC. Était- il vrai que les résidants du HLM visé par ce projet spécifi que ne faisaient pas du tout appel aux services du CLSC ? Si, à partir du seul récit de cet homme, nous ne pouvions com- plètement réfuter la justesse de ce premier questionnement, nous pouvions tout de même le nuancer. Par ailleurs, le récit de Keven nous oblige à moduler notre compréhension des parcours empruntés par des hommes souffrants pour obtenir de l’aide et nous inscrit dans sa trajectoire d’homme mono- parental une autre réalité qui, de notre point de vue, est et demeure méconnue.
En savoir plus

11 En savoir plus

Le talon d’Achille de la Chine ?

Le talon d’Achille de la Chine ?

XXI e siècle, l’empire du Milieu va se trouver confronté à des questions difficiles. En effet, les évolutions et les perspectives démogra- phiques chinoises se caractérisent par des enjeux majeurs auxquels la Chine devra savoir répondre.

2 En savoir plus

Nature et culture en Chine

Nature et culture en Chine

invasives de la biomédecine ; ou encore ce qu’il en est de l’appréhension de la nature comme un horizon de développement humain. La nature et la culture dans la Chine globalisée L’articulation entre la nature et la culture se décline de plusieurs manières en Chine et se structure autour d’une forte tension entre le politique et le penseur. Elle tend aujourd’hui à se propager aux quatre coins du monde via l’importance croissante de l’immigration chinoise et l’attrait de plus en plus d’étrangers pour ce creuset culturel. D’un côté, l’exploitation des ressources naturelles et la sinisation des « contrées sauvages », c’est-à-dire « non han », ont désormais cours du Laos à l’Afrique et à l’Amérique latine. De l’autre, l’omniprésence de l’idée de l’interdépendance de toutes choses au cœur de l’écologie, la défiance envers la biomédecine et le rejet de l’appréhension exclusive du monde par l’élaboration intellectuelle en Occident en font un bon terreau pour la pensée chinoise classique. Bibliographie
En savoir plus

6 En savoir plus

Enseignement de la bibliothéconomie en Chine

Enseignement de la bibliothéconomie en Chine

- D'une part, la conception traditionnelle de la bibliotheconomie a forte- ment domine 1'enseignement et l'on a trop longtemps consider6 que la bibliotheconcxriie s'integrait enti§rem[r]

59 En savoir plus

Le recouvrement de l'impôt en Chine

Le recouvrement de l'impôt en Chine

de trésorerie. Ces opérations ainsi que la tenue des comptes du Trésor public sont confiées par l’Etat à la Banque Populaire de Chine (Banque centrale de Chine). D’un point de vue juridique, ni le Trésor public, ni les personnels de la Banque centrale n’engagent aucune responsabilité sur le recouvrement des créances fiscales et ne dispose pas de pouvoirs permettant d’engager des poursuites en cas de refus ou de retard de paiement du contribuable ou du redevable. La responsabilité de poursuivre le recouvrement incombe donc à l’administration fiscale, tandis que le Trésor public ne possède aucun pouvoir vis-à-vis du contribuable ou du redevable. C’est également vrai en cas de demande de délais gracieux pour le paiement de l’impôt, puisque l’octroi de ces délais relève des agents des impôts.
En savoir plus

15 En savoir plus

Chine : un modèle durable ?

Chine : un modèle durable ?

a pour objet de diffuser gratuitement des analyses sur des thèmes diversifiés (population, aménagement du territoire, fécondité, pauvreté, migration, immigration, intégration, politique familiale, logement, logement social, francophonie, géopolitique, frontière, méthodologie…), et sur des territoires variés précisés dans le titre de la publication (Europe, Union européenne, Afrique, Arabie saoudite, Casamance, Chine, Gambie, Sénégal, France, régions françaises, Corse,…) ou étudiés au sein du thème considéré (Brésil, Maroc, Venezuela…).
En savoir plus

15 En savoir plus

CHINE : DES POLITIQUES COERCITIVES

CHINE : DES POLITIQUES COERCITIVES

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

3 En savoir plus

Promenade dans la Chine poétique

Promenade dans la Chine poétique

Promenade dans la Chine poétique Esquisse d’un florilège de la poésie chantée des Tang aux Song Véronique Alexandre Journeau La poésie possède déjà en elle-même une musicalité et son alliage de sons et de sens en fait une concurrente et une alliée de la musique qui porte moins de sens mais plus de sons. La relation entre poésie et musique a évolué, privilégiant l’une ou l’autre selon l’époque, y compris dans la poésie chantée : sous les Tang (618-907), le poème prime et la musique suit, puis, à l’apogée du genre régulier, en raison même des normes d’écriture contraignante de la forme 律詩 lüshi (quatrain ou huitain en cinq ou sept caractères), un certain renversement
En savoir plus

14 En savoir plus

La Chine dans l'espace cardinal

La Chine dans l'espace cardinal

Il existe donc une intéressante asymétrie entre les relations que la Chine entretient hui avec Est et avec Ouest Le ur du régime politique est rentré dans Est [r]

25 En savoir plus

Chine et matières premières

Chine et matières premières

• Chaize T., Les matières premières et la Chine, Newsletter, 24 octobre 2005 http://www.dani2989.com/matiere1/chineoil.htm • Chalmin P. (dir.), Les marchés mondiaux 2013, Paris, Economica, 2013 • China Tells. Investor's Portal to China, Commodities http://blog.chinatells.com/category/commodity- china

43 En savoir plus

Coopération homme-machine et explication

Coopération homme-machine et explication

I - INTRODUCTION Des études récentes font apparaître différentes limites des systèmes experts (SE) vis- à-vis des besoins réels des utilisateurs, lorsqu'on envisage leur utilisation face à des problèmes complexes (Carr, 1992). Par problèmes complexes, nous entendons des problèmes pour lesquels il n'est pas possible de spécifier tous les états possibles du domaine de tâches, et des problèmes pour lesquels le nombre de solutions possibles n'est pas prévisible (ex. : diagnostic dans les systèmes complexes, conception, recherche d'information dans un espace documentaire vaste). Pour pallier ces limites, les concepts de coopération homme-machine (H-M) (Fischer, 1990, Clarke & Smyth, 1993, Soubie & Kacem, 1994), de systèmes cognitifs associés (Woods, Roth & Benett, 1990), ou de partenariat homme-machine (Cahour & Falzon, 1991) ont été proposés en Ergonomie Cognitive et en Intelligence Artificielle 3 .
En savoir plus

23 En savoir plus

Homme immigrant cherche homme : (re)formations de subjectivités ethnosexuelles en contexte post-migratoire au Québec

Homme immigrant cherche homme : (re)formations de subjectivités ethnosexuelles en contexte post-migratoire au Québec

Bien que Massad s’inscrive dans une perspective poststructuraliste influencée par Foucault, il est paradoxal que, dans son analyse, les personnes de sexualités non normatives ne bénéficient pas de la conception relationnelle du pouvoir développée par Foucault (1976). Au contraire, le discours n’appartient qu’à l’« Internationale gaie », à ses alliés bourgeois locaux et au contre-discours islamiste : les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes semblent quant à eux entièrement dominés et passifs, épistémiquement pénétrés, et amalgamés dans un modèle de sexualité méditerranéenne réifié (Al-Kassim, 2008). Or, s’il est vrai que les discours sur les droits des minorités sexuelles s’appuient souvent sur une vision téléologique présumant l’issue d’un « soi » véritable hors du placard, l’existence de sujets musulmans queer (Rahman, 2010) montre que ce pouvoir n’est pas total ni unipolaire. De surcroît, l’analyse proposée par Massad fait complètement abstraction de dynamiques locales et nationales : l’impérialisme est la seule interprétation qui serait valide, indépendamment de toute transformation locale possible dans les significations et pratiques sexuelles, pourtant documentées (Abu Khalil, 1997; Hayes, 2000; Hamel, 2002; Bereket et Adam, 2006; Merabet, 2006; Whitaker, 2006; Ozbay, 2010). Une telle critique n’est pas sans rappeler celle adressée aux féministes du Tiers-monde par les élites nationalistes de leurs pays respectifs, qui résulte d’une méprise quant au rapport de pouvoir :
En savoir plus

477 En savoir plus

Show all 1326 documents...