Droit d'auteur -- Philosophie

Top PDF Droit d'auteur -- Philosophie:

De l'archéologie du droit d'auteur à la philosophie du droit de la traduction

De l'archéologie du droit d'auteur à la philosophie du droit de la traduction

De même avons-nous établi que c’est dans la seule perspective de défendre son intérêt dans l’exploitation des revenus de son oeuvre que Pope s’est appuyé sur ta loi de 1709 lors de deux [r]

598 En savoir plus

Des liens du droit et de la musique à travers le prisme de la philosophie

Des liens du droit et de la musique à travers le prisme de la philosophie

Quant à la philosophie du droit de Jean-Jacques Rousseau, elle est souvent analysée en relation avec les concepts de volonté générale et de contrat. À partir de 1749, Rousseau rédige les articles sur la musique pour l’ Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. En 1750, son Discours sur les Sciences et les Arts, est couronné par l’Académie de Dijon. Au livre IV de l’ Émile, Rousseau, également auteur de la Lettre sur la musique française et d’un Dictionnaire de musique, établit une distinction, parmi les objets qui intéressent le jugement de goût, entre ceux qui ne procurent qu’un agrément physique et ceux qui touchent vraiment l’âme humaine. Il écrit : « on doit distinguer encore ses lois [du goût] dans les choses morales et ses lois dans les choses physiques. […] Il importe d’observer qu’il entre du moral dans tout ce qui tient à l’imitation. » Pour Jean-Jacques Rousseau, la musique est liée à l’origine des langues. La caractéristique de la langue est sa mélodie, étant entendu que la langue comme la loi se transforme par les rapports sociaux.
En savoir plus

10 En savoir plus

Mikhaïl Xifaras, La propriété. Etude de philosophie du droit, Paris, PUF, coll. Fondements de la politique, 2004, 539 p.

Mikhaïl Xifaras, La propriété. Etude de philosophie du droit, Paris, PUF, coll. Fondements de la politique, 2004, 539 p.

L’interrogation est d’ordre philosophique comme l’indique le sous-titre. Encore faut- il préciser la perspective choisie par Mikhaïl Xifaras pour mener à bien son étude. Il y avait là une difficulté de méthode à laquelle sont confrontés les philosophes aux prises avec toute notion juridique. Comment éviter à la fois l’écueil des généralités vaporeuses (le ciel des idées philosophiques) et celui des spécificités contingentes (les abysses des notions juridiques) ? Quelle distance établir avec le discours des juristes pour dire ce qu’est la propriété, notion pétrie de droit s’il en est ? Sans doute convient-il d’effectuer une plongée dans les tréfonds juridiques avant d’entreprendre une nécessaire remontée pour trouver l’oxygène de la critique. L’auteur postule en ce sens « qu’il est possible de rendre compte de l’élément conceptuel de l’institution réelle de la propriété sans dogmatiser, ni se perdre dans les marais dans l’empiricité » (p. 18). Si la propriété est donc analysée à partir de ses élaborations juridiques, c’est dans la finalité d’une recomposition philosophique. Partir du droit pour en sortir, échapper à son unité dogmatique pour cerner les divers modes de conceptualisation de la propriété, prétendre fournir l’assise d’une théorie générale du droit des biens sans viser à une reconstruction du droit lui-même -l’essai pouvant même apparaître, en un sens, comme une saine déconstruction.
En savoir plus

4 En savoir plus

La philosophie du droit

La philosophie du droit

Nombre d’ouvrages intitulés « philosophie du droit » datent du XIX e s. 2 . Certainement les juristes ont-ils longtemps fait de la philosophie l’âme de leur discipline avant de peu à peu s’en détourner pour, désormais, ne la regarder que de manière distante et, en définitive, assez dédaigneuse. Cela coïncide strictement avec le passage, en tant que conception dominante du droit, du jusnaturalisme au juspositivisme. Lorsque, au cours du XIX e s., Auguste Comte développait un courant de pensée alors très moderne appelé « positivisme » 3 , depuis toujours le droit était compris comme justice divine ou, du moins, naturelle. Mais, progressivement quoique rapidement, une nouvelle vision du droit se développa, tendant à marginaliser l’approche philosophique. Désormais, la théorie se présente pour un nombre très important d’auteurs comme une activité positive consistant à décrire et à expliquer son objet loin de toutes considérations axiologiques. Pendant ce temps, la philosophie du droit a subi les foudres des juristes ; elle a connu, après le succès, le discrédit et la dérision 4 ; bien que, à partir des années 1950, les travaux de Mic hel Villey ou Henri Batiffol ont contribué à redorer en partie son blason. Il faut, en tout cas, soutenir qui présente horizontalement « la matière juridique […] divisée en trois branches : la science du droit, la philosophie du droit et la théorie du droit » 5 . Comte ne pourrait plus intituler son cours « cours de philosophie positive », car il commettrait alors une contradictio in adjecto ; la philosophie d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier 6
En savoir plus

21 En savoir plus

AUTEUR FRAGMENTÉ. La création collective à l'heure d'Internet

AUTEUR FRAGMENTÉ. La création collective à l'heure d'Internet

conception, le nom de l’auteur n’appartient dorénavant ni à l’état civil des hommes, ni à la fiction de l’œuvre : il est au contraire situé dans la rupture qui instaure un certain groupe de discours et leur mode d’être singulier. La fonction auteur caractérise ici le mode d’existence, de circulation et de fonctionnement de certains discours à l’intérieur d’une société. La fonction classificatoire joue donc à trois niveaux : elle définit un jeu de relations pour les textes compris sous un même nom - c’est-à-dire réunis à l’intérieur de l’œuvre -, elle permet ainsi d’opposer un dedans à un dehors, et de ce fait, elle dote les textes d’un statut singulier. En outre, Foucault va substituer aux notions de « livres » et d’œuvres, le concept opératoire de formations discursives 4 , pour redéfinir, plus tard, les rôles et fonctions des auteurs et des œuvres singulières au sein de ces plus vastes formations. Cette nouvelle acception de l’œuvre et de l’autorité teintera également les travaux de Gilles Deleuze.
En savoir plus

21 En savoir plus

Auteur contre écrivain ? Le secret de Raymond Roussel

Auteur contre écrivain ? Le secret de Raymond Roussel

incompris : encensé par nombre de ses contemporains parmi les plus illustres (Marcel Duchamp le qualifiait de « maître absolu »…), il ne parvint pourtant jamais à se faire une place dans le paysage littéraire de l’époque. Force est de constater que cette trajectoire solitaire relève pleinement du problème qui nous intéresse, Raymond Roussel s’étant constitué ce qu’André Vaillant appelle un « personnage » : se présentant comme un auteur volontiers fantaisiste, révérant une forme de dandysme matinée d’exotisme, il appréciait les mondanités et, fort de sa réputation d’original et du parfum de scandale qui entourait ses œuvres, aimait à fréquenter ses pairs mieux nantis (Marcel Proust et Jules Vernes notamment). Prenant acte de son chronique insuccès parisien, Roussel choisit ensuite l’aventure et circula jusqu’en Asie mineure à bord d’une Rolls Royce transformée en roulotte par un carrossier et un décorateur : disposant d’un cabinet de toilette, d’un salon avec lit escamotable, d’une cuisinière, d’un bar et d’un secrétaire amovible, il prétendait disposer d’un confortable et performant moyen de sillonner le monde à la recherche d’« impressions » et autres « poussières de soleil ».
En savoir plus

19 En savoir plus

Mesurer l'impact des publications d'un auteur 20150121

Mesurer l'impact des publications d'un auteur 20150121

Comment citer ce document : Deboin, M.C.. 2015 Mesurer l’impact des publications scientifiques d’un auteur en 6 points. Montpellier (FRA) : CIRAD, 7 p. http://url.cirad.fr/ist/mesurer-impact-publications-auteur Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International, disponible en ligne.: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/deed.fr

7 En savoir plus

Devenir auteur : le web comme un entre deux

Devenir auteur : le web comme un entre deux

Le processus de  devenir auteur  comprend lactivit dcriture ellemme et donc lensemble des tapes de production des signes linguistiques graphiques musicaux multimdia La production finale na ici que peu dimportance dans la mesure o toutes les phases de lcriture sont exhibes : ratures diverses [texte barr dans une couleur diffrente corrections updates esquisse graphiques plus ou moins pousses etc Cependant il faut remarquer que dans le cas des blogs cette activit ne se droule pas uniquement  pour soi  mais devant un public encourag  ragir La mtaphore de la conversation a dailleurs t adopte pour qualifier ces activits caractristiques dune criture non prenne qui tient compte du retour de laudience Cest ici quintervient la finalit du  devenir auteur  qui est de se voir reconnu sur le rseau  la fois dans des cercles de connaissances et par les moteurs de recherche Mme si cette finalit sappuie sur lanonymat avec lutilisation de pseudonymes plutt que par une signature dauteur inconnu ou reconnu
En savoir plus

6 En savoir plus

Philosophie

Philosophie

Ainsi propose-t-il une interprétation de l’art d’écrire déployé par Spinoza dans le Traité théologico-politique en partant d’un double constat : il est explicitement adressé à ceux qui pratiqueraient la philosophie si la prétention de la théologie à régner sur celle-ci ne les en empêchait, et non au vulgaire ou au plus grand nombre ; Spinoza, malgré la finalité avouée de l’œuvre, commente beaucoup plus l’Ancien Testament que le Nouveau. Cela signifie-t-il qu’il s’adresse aux juifs, et non aux chrétiens ? On ne peut, selon Strauss, tirer une telle conclusion : Spinoza ne peut destiner un texte aux juifs après sa rupture avec la communauté juive. En outre, la puissance politique et sociale du christianisme est telle qu’il est infiniment moins dangereux d’attaquer l’Ancien Testament que le Nouveau. Par ailleurs, souligne Strauss, il faut comprendre qu’en se fondant sur le principe d’une lecture littérale de la Bible et le rejet de toute addition, il peut mener implicitement une double offensive : à la fois contre la théologie traditionnelle, qui aurait oublié ce contenu littéral et contre l’autorité de la Bible elle-même, en tant que fondement de toute théologie. Lu littéralement, en effet, le texte biblique apparaît « fruste » et « dépassé » (Strauss, 259).
En savoir plus

15 En savoir plus

Voltaire dramaturge comique : un "auteur amphibie" ?

Voltaire dramaturge comique : un "auteur amphibie" ?

dénouement de la comédie, car le fond de l’intrigue repose sur des enjeux moins sentimentaux : c’est la victoire finale de la justice et de l’humanité sur l’arbitraire et la vengeance qui donnent à la pièce tout son sens. Dans Le Droit du seigneur, en revanche, les secrets sont plus lourds, et Voltaire exploite au maximum les circonstances romanesques en ne dévoilant que progressivement la vérité sur la naissance d’Acanthe, de la scène IV, 4 à la scène IV, 9. En réalité, Acanthe n’est pas la fille de l’ancien domestique Dignant, mais de la noble Laure et du père du Chevalier Gernance. Ces révélations distillées au compte-goutte sont l’occasion pour l’auteur de souligner à de nombreuses reprises tous les éléments touchants de l’intrigue : des malheurs de la mère d’Acanthe, cette « illustre infortunée » dont le « destin fut affreux » (IV, 6 et 9), à la générosité de Dormène en passant par « l’abîme affreux » qu’à frôlé Gernance (IV, 7). Les réflexions du Marquis sont tout à fait dans la veine larmoyante :
En savoir plus

16 En savoir plus

VARIATIONS AUTOUR DE LA QUESTION DE L’ARCHITECTE-AUTEUR

VARIATIONS AUTOUR DE LA QUESTION DE L’ARCHITECTE-AUTEUR

Considérée comme une œuvre par le Code de la propriété intellectuelle 23 mais soumise aux mêmes règles de mise en concurrence que n’importe quelle autre prestation de service 24 , l’architecture oscille sans cesse entre les deux dimensions de l’œuvre et du service. Pour éclairer cette ambivalence, Julie Conan (L'Architecte face à la modification de son œuvre, 2016) s’est intéressée à des cas de conflits liés aux modifications d'œuvres architecturales du vivant de leurs architectes et sans leur consentement. Elle a montré la complexité de ces situations reposant sur l’opposition de deux droits : celui du droit d'auteur (défini par le Code
En savoir plus

7 En savoir plus

Jean-Benoît Puech est-il un auteur sans œuvre?

Jean-Benoît Puech est-il un auteur sans œuvre?

Quel est littéralement « derrière » Louis-René des Forêts et « l’écrivain effacé derrière ses livres », tel que dépeint par Blanchot, est automatiquement invalidé par des Forêts lui- même, qui confie s’intéresser à des auteurs pour autre chose que leur œuvre. Il faut noter aussi que l’intérêt de Louis-René des Forêts pour la vie de Raymond Roussel passe par le récit qu’un autre auteur, en l’occurrence Michel Leiris, lui en a fait; c’est donc une sorte de chaîne qui se crée entre écrivains, une sorte de filiation qui est loin de s’appuyer sur les « théories formalistes à la mode », comme l’écrit Puech.
En savoir plus

12 En savoir plus

Quelques lumières sur le mystérieux portrait de Jeanne Mance et son auteur

Quelques lumières sur le mystérieux portrait de Jeanne Mance et son auteur

Jusqu’à aujourd’hui, personne n’est parvenu à décou­ vrir clairement à qui renvoie la signature stylisée de « L. Dugardin », située sur le coin inférieur droit du fameux tableau. La clé de l’énigme se trouve pour­ tant sur l’artéfact lui­même. À son dos, un sceau rouge indique le lieu précis où a été réalisée l’œuvre : au 9, bou­ levard de Rochechouart, adresse située dans le 9 e arron­ dissement de Paris 5 . Le boulevard Rochechouart, on le sait, a accueilli de nombreux artistes marquants du 19 e et du 20 e siècle. Le peintre du tableau de Jeanne Mance était donc du nombre. S’agirait­il de la portraitiste Louise Dujardin, comme le suggèrent les sites d’encans profes­ sionnels et les notices d’autorité publiées à ce jour 6 ? Une recherche dans les périodiques d’époque révèle que l’adresse figurant au dos du tableautin correspond en fait à celle de la Société de reproductions artistiques, créée en 1896 par un dénommé Louis Ernest Dugardin 7 . Voilà donc le nom complet que représente l’énigmatique signature apposée sur le portrait présumé de Jeanne Mance.
En savoir plus

4 En savoir plus

Sur l'avenir de la philosophie

Sur l'avenir de la philosophie

Mais ne nous laissons pas distraire de notre sujet. Il s’agissait pour nous de comprendre pourquoi Monsieur le Recteur estime qu’une renaissance de l’intérêt philosophique éteint dans le large public est exclue, et j’ai dit que cela était rendu compréhensible par la manière dont il évalue le savoir à l’aune des seuls besoins pratiques. C’est-à-dire qu’un besoin pratique de philosophie, d’après ce qu’Exner développe à la p. 55, ne serait en aucune manière présent chez la majorité des gens. Celle-ci a le médecin et ses prescriptions, elle a le prêtre et son sermon : si en plus ceux-ci conseillent aussi les gens, à l’occasion, sur des questions politiques, alors on pourvoit à tous ses besoins. C’est pourquoi Exner appelle le médecin et le prêtre « les deux yeux de la plus grosse part du peuple, qui perçoit par eux le monde des choses de l’esprit ». Dans ces conditions, que serait le philosophe sinon un troisième œil sur le visage et la cinquième roue du carrosse ? Aussi l’intérêt général pour les théories philosophiques n’a-t-il jamais eu de justification naturelle, et sa disparition apparaît comme un progrès tel qu’on ne doit ni ne peut revenir en arrière une fois qu’il est accompli.
En savoir plus

32 En savoir plus

La philosophie et l'Amérindien

La philosophie et l'Amérindien

terre-mère recouvrerait ainsi toute sa signification. est cette entité mystérieuse capable de sentir et de faire advenir ce qui doit advenir pour restaurer ponctuellement l'équilibre na[r]

234 En savoir plus

Évaluation d’un outil auteur d’adaptation de jeux sérieux

Évaluation d’un outil auteur d’adaptation de jeux sérieux

APPLiq est un outil auteur qui génère les représentations graphiques du modèle MoPPLiq (Figure 2), enrichies d’informations détaillées sur les activités, les objectifs prérequis et travaillés. Mais, son rôle principal est de permettre aux enseignants de manipuler l’ordre des activités dans les parcours pédago-ludiques pour les adapter à leurs besoins. Il propose trois fonctionnalités principales : un système de filtrage des activités disponibles par objectifs pédagogiques travaillés ; un système de vérification ensembliste de la cohérence des scénarios, c’est-à-dire qui vérifie que les prérequis peuvent forcément avoir été travaillés par les apprenants-joueurs ; un système de compensation automatisée des incohérences ludiques détectées, pour que les parcours créés soient tous jouables. Ce système de compensation insère automatiquement des activités tampon dans le scénario pour permettre aux apprenants-joueurs d’atteindre les objectifs ludiques prérequis éventuellement manquants.
En savoir plus

12 En savoir plus

Ambiguous Authorities: Vertigo and the Auteur Figure

Ambiguous Authorities: Vertigo and the Auteur Figure

Schumer designates the artist as the primary auteur of a work. However, he also suggests that a “legitimate exception” should be made for scriptwriters who are particularly involved in the visual structure of the pages; although the writer does not craft the images, they direct their making in a decisive way. Schumer cites Moore and Harvey Kurtzman (known for his contributions to Mad) as examples of such author- writers. Similarly, I would suggest that most of the British writers working at Vertigo during the long 1990s indeed belong to this category. All of them provided detailed panel descriptions and some even attached thumbnail sketches to their typed scripts, which affirmed their involvement in the visual dimension of comics production.
En savoir plus

16 En savoir plus

Place de la femme auteur dans la production de livres en France aujourd'hui

Place de la femme auteur dans la production de livres en France aujourd'hui

global (28,7%) alors que les femmes ne produisent que 6,1% des titres de cette catdgorie. Par ailleurs, il nous a sembld int6ressant d*essayer de cemer 1'importance de la production f^[r]

45 En savoir plus

Un vide inspirant : en quoi l'architecte est-il auteur de la salle de spectacles ?

Un vide inspirant : en quoi l'architecte est-il auteur de la salle de spectacles ?

spectateurs à la salle qui les entoure. Loin de prôner la ‘’blackbox’’ – dont les défauts ont déjà été soulignés – ces observations tendent plus à s’interroger sur les dangers de l’architecture spectacle. Ainsi, Onyx répond à son bloc noir extérieur par un bloc intérieur en aluminium. Le décor peut paraître fort sobre mais, au théâtre, ce n’est pas tant la richesse du décor que ses couleurs qui attirent l’œil et tendent à gêner la concentration. C’est d’ailleurs de là que vient cette image de boîte noire. L’un des défauts d’Onyx est donc ce gris métallisé qui peut paraître neutre mais se révèle en fait trop clair 1 , ne disparaissant pas quand la pénombre se fait, reflétant les lumières au lieu de les absorber. L’information ne vient plus seulement de la scène mais aussi des parois qui entoure le spectateur. Son regard erre et son attention peut se dissiper quelque peu. Le LU, de son côté paraît assez clair dans la lumière du jour mais présente en réalité deux murs latéraux assez sombres, l’un en bois foncé l’autre en bogolans eux aussi plutôt foncés. Les pendrillons noirs qui terminent souvent la salle ainsi que les gradins eux aussi noirs qui avancent sur le béton gris masque ce dernier. Les lumières s’ajoutent à tout cela et le LU devient pour le spectacle un pavé droit d’un noir profond qui sert la représentation. Il s’en sort donc mieux qu’Onyx malgré les bogolans qui bien que sombres restent bigarrés et peuvent parfois devenir gênant 2 . Quant aux passerelles techniques et aux barils découpés, ils constituent des éléments de décor marquants mais assez hauts pour se faire tout à fait oublier une fois la pénombre tombée. Le TU est celui qui parvient le mieux à se faire discret. Loin de l’architecture spectacle, le lieu est marqué par des panneaux de bois certes assez clairs mais présents seulement le long des balcons et donc participant à la corporalité des spectateurs qui y sont installés et qui auraient tendance à quasiment disparaître
En savoir plus

107 En savoir plus

Le cheval Camargue, auteur de l'écosystème camarguais et agent de sa conservation

Le cheval Camargue, auteur de l'écosystème camarguais et agent de sa conservation

Contrairement aux bovins, les chevaux de race Camargue sont très efficaces pour limiter la végétation émergée dans les marais car ils pénètrent facilement dans l’eau pour manger les pl[r]

109 En savoir plus

Show all 3183 documents...