dossier médical électronique partagé

Top PDF dossier médical électronique partagé:

Audit d'amélioration des pratiques : de l'utilisation de "SOBEK", dossier médical professionnel partagé électronique de SOS Médecins Bordeaux

Audit d'amélioration des pratiques : de l'utilisation de "SOBEK", dossier médical professionnel partagé électronique de SOS Médecins Bordeaux

Dans le cadre de cette thèse, l’ « écrit » est constitué par le dossier médical partagé professionnel SOS MEDECINS BORDEAUX, ou « SOBEK ». Aujourd’hui, il est électronique, informatisé, dématérialisé. Ce dossier médical concerne le patient, mais en réalité il est fait pour le médecin. Pour qu’il se souvienne, pour qu’il puisse informer ses confrères, qu’il puisse rendre des comptes si besoin. A ce titre il doit être tenu avec précision et pertinence. Mais surtout, il doit être communiquant, car le patient vu en urgence par un médecin SOS, aura besoin d’un suivi par d’autres confrères.
En savoir plus

74 En savoir plus

Utilisation du dossier médical partagé par les médecins généralistes installés en région Bretagne

Utilisation du dossier médical partagé par les médecins généralistes installés en région Bretagne

Les conclusions de c ette étude sont à interpréter prudemment car elle présente plusieurs biais. On note des biais de sélection du fait de la non randomisation des sujets à qui le questionnaire a été envoyé. Le sondage par messagerie électronique entraîne de fait une exclusion d’individus qui n’utiliseraient que peu les outils informatiques. Dans les Côtes d’Armor, le questionnaire a été envoyé à 73,6% de la population cible pour un taux de réponse de 13,1%. Dans l’Ille et Vilaine 30,1 % de la population cible a été sondé pour un taux de réponses de 13,9% et dans le Morbihan le questionnaire a été envoyé à 57,8% de la population cible pour un taux de réponse de 24,2%. Globalement, cette étude analyse 8,4% de la population cible dans trois départements. Il existe nécessairement des biais liés à l’utilisation à une échelle de réponse de Likert. Parmi eux le biais de tendance centrale (les répondants hésitent à donner les réponses extrêmes) aurait pu être limité par l’utilisation d’une échelle proposant deux modalités de réponse supplémentaire (une positive et une négative). Les questionnaires peuvent présenter des biais difficiles à évaluer comme la tendance à l’acquiescement (l’attraction des interrogés pour les réponses positives) ou la tendance à la représentation normative (l’interrogé donne les réponses qu’il pense que l’on attend de lui et non son opinion).
En savoir plus

59 En savoir plus

Pépite | Une utilisation partagée des données de santé : l'ambition du dossier médical partagé.

Pépite | Une utilisation partagée des données de santé : l'ambition du dossier médical partagé.

L'ancienne ministre de la santé, madame Bachelot a en mars 2008, quatre ans après la loi qui a mis en place le DMP saisi le Comité national d’éthique. Dans cette saisine, elle demande au comité national d’éthique d’identifier les problèmes d’éthique que posent l’hébergement électronique des données de santé. Le CNE va alors soulever trois questions qui relèvent de l’éthique individuelle et collective. 204 Si le secret médical relève d’une question d’éthique individuelle, il n’en demeure pas moins une question collective. Dans son avis rendu le 23 mai 2008, le CNE va s’interroger sur le respect des informations confidentielles transmises pour la gestion administrative et économique du système de santé. Il est évident que plus les données sont numérisées, plus elles seront exploitables par des organismes de contrôle par exemple qui sont ici des tiers. « Or, l’informatique colle relativement bien avec les préoccupations économiques et de gestion. La comptabilité analytique particulièrement prégnante dans notre société, hantée par l’augmentation de ses dépenses de santé, pourrait-elle cohabiter avec le DMP ? » 205 Le CNE va apporter les réponses suivantes:
En savoir plus

91 En savoir plus

Un dossier d'exploitation : le dossier de litige

Un dossier d'exploitation : le dossier de litige

J’ai rencontré Mme Godin à son bureau le 28 février dernier. Notre rencontre a duré environ 2 heures 30 minutes au cours desquelles elle m’a informée des étapes d’ouverture de dossier et des règlements et lois qui encadrent la constitution d’un dossier. Elle m’a ensuite fait visiter les espaces où sont regroupés les dossiers au Service des documents, puis elle m’a montré quelques dossiers actifs afin que je puisse comprendre l’organisation interne de ceux-ci. Mme Godin m’a de plus transmis plusieurs documents, dont un rapport portant sur la compréhension de la structure des dossiers de litige (il s’agit en fait d’un document comprenant entre autres des spécimens d’actes de procédures et un calendrier de conservation qui était valide en 1999 chez McCarthy Tétrault, un autre bureau d’avocats de Montréal) rédigé par Me Véronique Girard, puis un cartable composé des différents documents, dont le calendrier de conservation des dossiers de gestion chez Gowling Lafleur Henderson, les descriptions de tâches pour les employés du Service des documents de même qu’un exemplaire de la Loi concernant le cadre juridique des technologies de l’information. Elle m’a de plus transmis un document d’une trentaine de pages portant sur tous les types de documents pour tous les types de dossiers, document qui servira à l’établissement du calendrier de conservation pour les dossiers clients, calendrier qui est présentement à l’étude. Notre rencontre a été suivie de plusieurs
En savoir plus

25 En savoir plus

Quelle est la différence entre ce qui ce dit lors d'une consultation chez le médecin généraliste et ce que le médecin note dans son dossier médical électronique ? Analyse du contenu des entretiens vocaux puis des dossiers médicaux électroniques de 191 con

Quelle est la différence entre ce qui ce dit lors d'une consultation chez le médecin généraliste et ce que le médecin note dans son dossier médical électronique ? Analyse du contenu des entretiens vocaux puis des dossiers médicaux électroniques de 191 consultations de médecine générale

Un échantillon plus important en termes de médecins participants et de patients aurait permis cependant d’affiner nos mesures et d’aider à la généralisation des données. Je n’ai pas questionné les médecins au sujet de l’impact des Rémunération sur Objectifs de Santé publique (ROSP) en matière de remplissage de leur dossier. Le but des ROSP est d’une part de valoriser la qualité pratique médicale en favorisant l’atteinte d’objectifs de santé publique déterminés et d’autre part de valoriser l’utilisation du dossier médical informatisé. Nous ne voulions pas alourdir l’étude en rajoutant un facteur supplémentaire. Dans un travail de thèse de médecine générale mené en 2014 auprès de 350 médecins généralistes en France [14], l’auteur constate que ce facteur ne joue pas un rôle clé dans la gestion du logiciel par le médecin.
En savoir plus

75 En savoir plus

Projet de mise en place et optimisation d’un dossier de lot électronique dans l’industrie pharmaceutique et son lien avec l’intégrité des données

Projet de mise en place et optimisation d’un dossier de lot électronique dans l’industrie pharmaceutique et son lien avec l’intégrité des données

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

108 En savoir plus

Évaluation d’une fiche de recueil des informations du dossier médical remplie par les patients à leur admission dans un service d’urgence

Évaluation d’une fiche de recueil des informations du dossier médical remplie par les patients à leur admission dans un service d’urgence

• L’accès au Dossier Médical Partagé permettant aux médecins généralistes de partager les données médicales, traitement et soins, compte rendu d’examen avec les services hospitaliers devrait être optimisé afin de renforcer l’accessibilité des données. • De nombreux supports pourraient être utilisés pour recueillir les informations médicales des patients. L’implantation de tablettes électroniques fixes à l’entrée des urgences dans le respect des conditions de confidentialité a fait la preuve de son efficacité aux Etats- Unis (14-15) et pourrait faire l’objet d’étude en France.
En savoir plus

65 En savoir plus

Un exemple de milieu vivant partagé

Un exemple de milieu vivant partagé

Dans le cadre du projet ZARG, nous travaillons avec des scientifiques, comme Rémi Helder et Marie-Lazarine Poulle du Centre de recherche et de formation en éco-éthologie (CERFE), don[r]

6 En savoir plus

Le temps partagé de la sensation olfactive

Le temps partagé de la sensation olfactive

Le temps partagé de l’expérience olfactive Selon mon hypothèse initiale, c’est par l’intermédiaire du langage qu’est focalisée culturellement l’expérience sensorielle individuelle en fonction d’un certain ordre classificatoire, propre au groupe professionnel considéré. Cette hypothèse est congruente avec ce que l’on sait de l’apprentissage du langage : il consiste à produire les mots qu’il faut dans les circonstances adéquates, de telle sorte que leur énonciation suscite l’approbation d’un groupe de locuteurs. Certes, la focalisation culturelle des sensations olfactives a pour particularité de ne pas pouvoir être facilitée par un lexique stabilisé, comme il en existe pour décrire les couleurs. Pour cette raison, bien plus qu’avec les autres sens, ce langage ne reflète pas forcément de façon directe les capacités perceptives. Le plus souvent, la distance est grande entre les modalités perceptives des stimuli olfactifs, leurs constructions cognitives et les catégories sémantiques qui permettent d’en rendre compte. Dans un langage proche de celui de Quine, on pourrait dire que la nature des descripteurs olfactifs ne permet pas de décider de leur densité observationnelle 24 et ne peut donc garantir la constance de la signification-stimulus de locuteur à locuteur. Malgré tout, dans une certaine mesure, ces descripteurs rendent compte d’une expérience partagée et permettent d’établir un environnement cognitif mutuel.
En savoir plus

10 En savoir plus

Le dossier médical partagé à l'officine

Le dossier médical partagé à l'officine

De plus, deux officines (2/25 soit 8%) ont manifesté leur incompréhension face à la mise en place de ce nouveau dispositif versus le Dossier Pharmaceutique déjà en place. Elles expliquent que la mise en place du DP dans les officines, a été difficile du fait de la réticence de la patientèle. Maintenant que de DP est plutôt bien développé et qu’il représente un dispositif satisfaisant quant à la prise en charge des patients au comptoir, ces officines ont le sentiment de devoir recommencer cette démarche fastidieuse. Malgré la compréhension de l’importance du DMP dans la prise en charge des patients, les démarches devant être faites { l’officine, comprenant : l’explication du dispositif au patient afin d’aboutir { son approbation, la création du DMP ainsi que la remise des identifiants avec l’explication quant { leur utilisation sur le site www.dmp.fr ; représentent un travail conséquent puisqu’il doit être proposé { tous les patients accueillis { l’officine.
En savoir plus

95 En savoir plus

2014 Dossier Médical Personnel (DMP), enquête auprès de médecins généralistes sur leurs connaissances et leurs besoins de formation

2014 Dossier Médical Personnel (DMP), enquête auprès de médecins généralistes sur leurs connaissances et leurs besoins de formation

C’est dans ce contexte que m’a été proposé ce sujet de thèse dont l’objectif est d’évaluer les connaissances des médecins généralistes concernant le Dossier Médical Personnel et leurs be[r]

83 En savoir plus

La conversion du missionnaire ou le rire partagé

La conversion du missionnaire ou le rire partagé

Le lendemain, La Vague revient pour une nouvelle tournée mais Yves, qui souhaite conserver son eau-de-vie, lui présente une bouteille qu’il a cassée pour l’occasion, afin de lui faire comprendre qu’ils ne pourront plus boire ensemble. Au jeu de dupes, le missionnaire finit par gagner et le clin d’œil final de cette longue scène parsemée de rires est sans doute destiné à son lecteur européen. Le livre s’achève alors brutalement sans qu’on puisse savoir si c’est la fin que souhaitait Yves d’Evreux dont le livre connut un destin compliqué : il fut l’objet d’une première censure (au moins quatre-vingt pages sur plus de sept cents furent supprimées), puis il fut mis au pilon chez l’éditeur. Seuls quelques rares exemplaires furent sauvés de la destruction 4 . Revenons aux rires de cette scène missionnaire. Le premier rire entre La Vague et Yves est le rire moqueur des Européens face au mimétisme des Indiens tentant de balbutier quelques mots de français, mais c’est un rire contenu, un rire gêné de la part du père capucin. Il existe aussi l’inverse de ce rire, le rire des Indiens surpris face aux coutumes, à la maladresse ou à la peur des Européens. Ce rire-là est très présent chez les Indiens du Brésil et le récit que fait Jean de Léry de son Voyage au Brésil en 1578 est plein de ces rires indiens, signe de leur innocence, mais parfois plus chargés de significations plus inquiétantes comme dans les scènes d’anthropophagie ; il est alors interprété, par les Européens, comme la marque du diable 5 . Dans la conférence entre La Vague et Yves, il y a une autre forme de rire, plus rare dans les textes missionnaires, il s’agit d’un rire partagé : « il falloit rire ensemble », dit le capucin. Ce partage du rire et de la bouteille est à l’initiative du sauvage mais le missionnaire s’y prête apparemment de bonne grâce. Le sauvage s’est converti à l’eau-de-vie plus facilement qu’à la doctrine chrétienne mais le missionnaire semble d’accord pour le suivre, et il accepte de partager, au moins une fois, ce moment de convivialité, de sympathie avec le sauvage qu’il cherche à baptiser, même si cet objectif reste lointain.
En savoir plus

9 En savoir plus

Analyse bibliométrique multi-bases pour l'élaboration d'un dossier électronique de veille technologique

Analyse bibliométrique multi-bases pour l'élaboration d'un dossier électronique de veille technologique

Du fait que le nombre de classes soit relativement restreint et que ces classes aient des titres explicites, l’objet THEME du modèle donne la possibilité aux non-spécialistes des réseaux de neurones de naviguer dans le dossier à travers toutes les catégories d’information. Ce point est très important puisque l’objectif de ce dossier électronique est non seulement de donner aux experts un outil pour analyser « intelligemment » le dossier VT mais aussi d’offrir l’opportunité aux destinataires des synthèses d’experts de consulter par eux- mêmes le dossier. Ces destinataires doivent pouvoir se construire leurs propres opinions non seulement à partir des expertises mais aussi à partir des données brutes. C’est l’un des principes de réussite d’une activité de veille technologique [M ARTINET 93].
En savoir plus

18 En savoir plus

Pertinence des informations du dossier médical en fonction du profil des patients : évaluation de l'opinion des médecins généralistes

Pertinence des informations du dossier médical en fonction du profil des patients : évaluation de l'opinion des médecins généralistes

Le dossier médical est généralement créé par le médecin généraliste lors de la première rencontre avec son patient, puis enrichi à chaque consultation. De nos jours, les médecins généralistes doivent prendre en charge un plus grand nombre de nouveaux patients. En janvier 2018, les effectifs de médecins généralistes sont restés globalement stables depuis 2012 selon un rapport de la DREES(2). Cependant, leur répartition sur le territoire, l’augmentation des départs à la retraite et l’attrait du salariat hospitalier ont engendré des régions en situation de sous-densité médicale.
En savoir plus

64 En savoir plus

Attentes des médecins généralistes de Picardie vis-à-vis des médecins hospitaliers sur le dossier médical de cancérologie

Attentes des médecins généralistes de Picardie vis-à-vis des médecins hospitaliers sur le dossier médical de cancérologie

lettre puis des fois euh. Ça me fait double boulot ! (...) on reçoit la même chose, ça sert à rien, c'est redondant et c'est des frais pour rien ! » 3. A chacun son organisation M8 : « (…) les médecins généralistes souvent mettent en place au domicile, euh le cahier, avec tous les examens complémentaires, les consultations de spécialistes qui sont dedans pour faire vraiment le dossier médical et quand on arrive et qu'on est remplaçant, on sait vraiment ce qu'il s'est passé les fois d'avant et puis on sait tout le dossier.(...) beh, je trouve ça bien parce que justement en tant que remplaçante, ça permet d'avoir le dossier du patient parce que des fois, c'est la première fois qu'on le voit, on le connaît pas. S'il est suivi depuis plusieurs mois ou plusieurs années, au moins, ça permet d'avoir tout le dossier sur place et de savoir ce qu'il s'est passé avant. »
En savoir plus

85 En savoir plus

Grossesse extra-utérine: évaluation des pratiques professionnelles au CHU de Nice (le dossier médical)

Grossesse extra-utérine: évaluation des pratiques professionnelles au CHU de Nice (le dossier médical)

Urologie 52.04 Chirurgie Générale 53.02 Chirurgie Orthopédique et Traumatologique 50.02 Biophysique et Médecine Nucléaire 43.01 Biologie Cellulaire 44.03 Rhumatologie 50.01 Biologie du D[r]

99 En savoir plus

L'usage partagé : une tendance freinée par la reprise économique

L'usage partagé : une tendance freinée par la reprise économique

P ascale H ébel et t Hierry M atHé L’usage partagé : une tendance freinée par la reprise économique Les pratiques d’usage partagé ne sont pas nouvelles : prêts dans les bibliothèques, dépôts-ventes, vide-greniers, troc, dons… Elles se développent à chaque crise économique car elles permettent de payer moins cher l’usage d’un bien. De plus, elles revêtent une dimension responsable en optimisant l’utilisation d’un bien et participent à créer du lien social entre les individus.

4 En savoir plus

Accompagnement partagé dans une formation en alternance à l’enseignement instrumental

Accompagnement partagé dans une formation en alternance à l’enseignement instrumental

commentaires, mais chacun par rapport à leur cours… il n’y avait aucune interaction entre eux » (ETU- 05). Au regret des étudiants d’ailleurs : « mais il y aurait pu y avoir plus d’interactions avec les autres responsables qui ont, j’imagine, un autre avis sur une même question » (ETU-06). Impact des conceptions sur les pratiques d’accompagnement : À l’état actuel, les conceptions des rôles et des postures similaires posent peut-être problème pour la concrétisation de l’accompagnement. Comme les deux catégories de formateurs ont reçu une étiquette de fonction différente (didacticiens et maîtres de stage), elles cherchent à trouver leur spécificité en conceptualisation des pratiques très différentes. La base commune au niveau des rôles et des postures pourrait faciliter la concrétisation d’un accompagnement partagé, où l’on soit d’accord sur où aller, mais où chacun exerce une pratique d’accompagnement différente.
En savoir plus

14 En savoir plus

Parcourir l'Oisans, un territoire partagé : la plaine dans son écrin

Parcourir l'Oisans, un territoire partagé : la plaine dans son écrin

Ce mémoire, au delà de mettre en place cette méthode du parcours cherche à questionner la valeur de la représentation dans l’imaginaire lié à un territoire.. De quelle manière la rech[r]

48 En savoir plus

De la prise en compte des pratiques enseignantes de travail partagé

De la prise en compte des pratiques enseignantes de travail partagé

Ils permettent également d’apporter des éléments au sujet des savoirs professionnels de l’enseignant. Blanc (2007) montre que, par la simple cohabitation au sein d’un même espace professionnel (le cas des minima communs) permet aux enseignants de construire des savoirs professionnels relatifs à la socialisation professionnelle (règles de l’école, normes professionnelles, etc.). En revanche, ce n’est qu’au travers de pratiques enseignantes de « travail partagé » plus développées (ce qu’elle nomme la mise en commun des pratiques) que les enseignants construisent (en plus) des savoirs professionnels relatifs à la prise en charge des tâches professionnelles (préparer et conduire une séance, élaborer des supports, évaluer, etc.).
En savoir plus

27 En savoir plus

Show all 1275 documents...