Diocèse de Lyon

Top PDF Diocèse de Lyon:

Le diocèse de Lyon et Rome, des carolingiens aux grégoriens.

Le diocèse de Lyon et Rome, des carolingiens aux grégoriens.

— Les monastères du diocèse de Lyon n'ont demandé aucun privilège à Rome au cours de cette période, à deux exceptions près: Ambronay, qui aurait obtenu une bulle (perdue) de Sergius II, et Gigny, placé sous la protection romaine en 895 par Formose, à la demande du fondateur, l'abbé Bernon9. Mais en 910, le pape Sergius III confirme tous les biens de l'Église de Lyon. Il place les monastè­ res du diocèse, dont les deux précités, sous la juridiction de l'archevêque10. La confrontation de cet acte avec l'attitude doctrinale précédem­ ment dégagée permet de supposer qu'il ne tra­ du it pas la reconnaissance d'une quelconque primauté romaine. Il exprime bien plus la volonté des primats lyonnais d'affirm er leur pouvoir sur les monastères de leur diocèse, que les souverains carolingiens depuis Lothaire I avaient placés sous leur autorité. Y compris sur ceux qui, en raison de leur situation margi­ nale, ou de par la volonté de leur fondateur, avaient pu être tentés de s'y soustraire.
En savoir plus

3 En savoir plus

Un édifice bourguignon dans le diocèse de Lyon : l'église de Briennon.

Un édifice bourguignon dans le diocèse de Lyon : l'église de Briennon.

UN ÉDIFICE BOURGUIGNON DANS LE DIOCÈSE DE LYON : L’ÉGLISE DE BRIENNON de l’église paroissiale était satisfaisant et que ses dimensions convenaient parfaitement  : «  Le corps de l’église de Briennon est en très bon état, bâtie solidement sur une petite éminence au milieu de son cimetière. Le chœur est en voûte massive, au- dessus est placé le clocher en forme carrée tout en pierre taillée, à une hauteur de 20 pieds surmonté d’une fl èche en forme de pyramide très élevée. […]. Le clocher n’a point de cloche. Ce désastre est attribué aux autorités constituées qui à l’époque de la Terreur se trouvaient placées au village de La Bénisson- Dieu, profi tèrent de cette circonstance la loi à la main pour faire descendre toutes les cloches, en en réservant une au clocher du couvent de La Bénisson-Dieu, comme plus grosse que toutes les autres pour servir à convoquer les assemblées de la paroisse ; cette municipalité d’alors et qui est la même aujourd’hui fi t descendre ces cloches avec fracas cherchant à faire le plus de dégradations possibles à cette église de Briennon dans les vues d’anéantir ce local comme absolument opposé à leurs desseins. Les habitants indignés d’un tel procédé se rebellèrent dont quelques-uns furent jetés en prison. Le corps de l’église, comme je l’ai déjà dit, est en bon état à part quelques réparations à l’intérieur, et assez vaste pour contenir toute la population » 4 .
En savoir plus

7 En savoir plus

Robert Amiet. - Les manuscrits liturgiques du diocèse de Lyon. Description et analyse. Paris, CNRS, 1998 (Documents, études et répertoire - IRHT)

Robert Amiet. - Les manuscrits liturgiques du diocèse de Lyon. Description et analyse. Paris, CNRS, 1998 (Documents, études et répertoire - IRHT)

Éric Palazzo Citer ce document / Cite this document : Palazzo Éric. Robert Amiet. - Les manuscrits liturgiques du diocèse de Lyon. Description et analyse. Paris, CNRS, 1998 (Documents, études et répertoire - IRHT). In: Cahiers de civilisation médiévale, 44e année (n°174), Avril-juin 2001. pp. 160- 161;

4 En savoir plus

Découvertes protohistoriques récentes à Lyon

Découvertes protohistoriques récentes à Lyon

L'ensemble du matériel est assez homogène, il comporte une grande quantité d'objets d'importation et on peut proposer pour le moment la fourchette chronologique du[r]

4 En savoir plus

Lyon : la revanche d’une métropole

Lyon : la revanche d’une métropole

Un rôle essentiel pendant des siècles En effet, après sa création en 43 avant J.-C. par les Romains, Lyon exerce un rôle politique et économique important en Gaule, puis en France, à compter de son rattachement à la couronne en 1312. Ce rattachement ne prive nullement Lyon de se déployer comme centre européen d’échanges car le roi Philippe le Bel lui accorde une charte communale qui permet à la ville de développer son économie dans l’industrie de la soie, l’imprimerie, le commerce intra-européen et la banque.

2 En savoir plus

"Territorium non facere diocesim". Conflits, limites et représentation territoriale du diocèse, Ve-XIIIe siècle.

"Territorium non facere diocesim". Conflits, limites et représentation territoriale du diocèse, Ve-XIIIe siècle.

III. L E « DIOCÈSE » COMME « TERRITOIRE » À L ’ ÂGE DU DROIT ECCLÉSIASTIQUE , 12 e -13 e SIÈCLES Aux 12 e et 13 e siècles, les documents sur lesquels se fonde l’historien en quête de territoires diocésains changent de nature. Du moins lui permettent-ils désormais de déterminer les contours d’un grand nombre de diocèses et de les reporter sur une carte géographique. S’il en est ainsi, c’est que les conflits de juridiction entre évêques voisins se font de plus en plus fréquents, exigeant enquêtes, arbitrages et sentences, dont les attendus et les conclusions sont parfois consignés par écrit : des délimitations attentives aux réalités du terrain sont alors enregistrées pour les zones de frontière, tandis que le statut des enclaves est défini avec précision. Deux hypothèses sont susceptibles d’expliquer ces conflits entre évêques et la manière dont ils étaient dès lors résolus. On peut y voir un indice de l’achèvement du processus de territorialisation des diocèses : la formation d’unités territoriales compactes, continues et articulées les unes aux autres aurait nécessité des ajustements et des délimitations, et par conséquent engendré maints litiges entre des ensembles territoriaux désormais contigus et exclusifs. Mais on peut également envisager la mutiplication des conflits territoriaux comme un effet de source : les données plus nombreuses et de nature différente concernant le problème des enclaves et des frontières pourraient simplement résulter de l’accroissement et de la diversification, considérables dans tout l’Occident, de la documentation écrite. Afin d’y voir plus clair, je suggère d’examiner les réflexions savantes qui ont accompagné, interprété et parfois théorisé les conflits territoriaux entre évêques. Dans cette perspective, le discours tenu par les clercs juristes s’avère particulièrement intéressant. Le Décret de Gratien, notamment, dans le second quart du 12 e siècle, et les commentaires qu’il a suscités, dans la seconde moitié de ce même siècle, attestent, en effet, la volonté d’établir un certain nombre de principes susceptibles de résoudre les conflits entre évêques voisins. De ce fait, ils éclairent d’une lumière vive la question territoriale 76
En savoir plus

41 En savoir plus

Violences et appropriation de l'espace dans l'Occident péninsulaire ibérique (XIe-XIIIe siècles) : le diocèse, un territoire conflictuel

Violences et appropriation de l'espace dans l'Occident péninsulaire ibérique (XIe-XIIIe siècles) : le diocèse, un territoire conflictuel

siècle. Ses liens familiaux avec l’évêque de Palencia et ses réseaux locaux étaient connus de tous 42 . C’est ce qui explique que don Suero, l’évêque contemporain de Zamora, éprouvât de grandes difficultés pour récupérer le ius episcopalis dans ce village, et cela en dépit des sentences ecclésiastiques qui avaient toujours reconnu la légitimité de ses droits sur le village frontalier. Profitons de l’évocation de la figure de cet évêque pour rappeler sa tentative, peu banale, autour des fixations des diocèses —alors qu’elle est très fréquente dans les processus de territorialisation monastiques—, de procéder à une projection anthropique du territoire zamoran, une véritable sacralisation de l’espace, ou du moins de son centre vers lequel tous les regards étaient tournés. C’est en effet sous son mandat et à Zamora, ville du siège épiscopal, que se produisit l’invention des reliques de saint Ildephonse, le glorieux et prestigieux primat tolédan de l’Hispania wisigothique. La confrontation avec l’évêché de Palencia par corps saints interposés prit dès lors un relief particulier. L’instrumentalisation des reliques par un évêque s’explique ici par la volonté de briller face à ses concurrents et voisins, voire par le souhait de s’émanciper d’une tutelle encombrante. Pélage d’Oviedo avait mis en scène les reliques de l’Arca Santa pour obtenir l’exemption de son diocèse vis-à-vis des métropolitains de Tolède et de Braga 43 . L’utilisation des reliques comme argument de légitimité sur un espace, autrement dit la sacralisation de celui-ci, nous permet d’établir une différence entre les monastères et les cathédrales. Là où l’on peut parler pour les premiers de spatialité autour des pôles sacralisés de moindre catégorie, non continus, qui regardaient vers l’abbaye dotée des reliques les plus prestigieuses, il nous semble qu’il faille parler de territorialité diocésaine à propos des évêches, c’est-à-dire d’un espace homogène et continu pour nos yeux contemporains.
En savoir plus

18 En savoir plus

Mieux gérer le stationnement pour les livraisons : l'expériementation Rapido à Lyon : la démarche de concertation menée à Lyon

Mieux gérer le stationnement pour les livraisons : l'expériementation Rapido à Lyon : la démarche de concertation menée à Lyon

Premier temps fort, il s'agit tout d'abord de réunir les conditions nécessaires, de compiler les matériaux existants, d'identifier les acteurs concernés. Souvent perçu comme un temps de cadrage global marginal, il s'agit d'un temps pendant lequel il faut lutter contre le réflexe premier qui oriente souvent trop vite vers l'action. Il s'agit d'un moment important qui permet de prendre la mesure de ce qui existe. Dans le cas de Lyon, cette démarche s'est traduite par le recensement de diverses études auxquelles il fallait donner une cohérence, par l'identification d'idées et de positions d'acteurs (livre blanc des Transporteurs et des Logisticiens par exemple)
En savoir plus

64 En savoir plus

Les bibliothèques dans les entreprises de Lyon et de sa banlieue

Les bibliothèques dans les entreprises de Lyon et de sa banlieue

En effet si nous avons vu des "distributeurs de livres" dont 1'absence de curiosit6 intellectuelle 6tait remarquable, nous avons heureusement rencontre beau- coup de [r]

40 En savoir plus

Lyon, nœud de communication européen

Lyon, nœud de communication européen

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

44 En savoir plus

Une nouvelle mosaïque trouvée à Lyon

Une nouvelle mosaïque trouvée à Lyon

Stern, Deux mosaïques de Vienne (Isère), dans Monuments... LXXII et LXXIII. 24 Le morceau que nous publions a été photographié par le Musée de Vienne ; la photo a été mise aimablem[r]

13 En savoir plus

Bibliothèque Centrale des Universités Lyon 2, Lyon 3 : formalisation de la politique d'acquisition en Lettres

Bibliothèque Centrale des Universités Lyon 2, Lyon 3 : formalisation de la politique d'acquisition en Lettres

II faudra sans doute envisager aussi, comme cela a ete le cas a la Bibliotheque nationale, (Vorganiser un service d"acquisition par le marche de Vantiquariat, non seuleme[r]

55 En savoir plus

La revue de chambre à Lyon à travers la "Revue Musicale de Lyon" : octobre 1903-février 1912

La revue de chambre à Lyon à travers la "Revue Musicale de Lyon" : octobre 1903-février 1912

- recul du.realisme et du positivisme qui favorise le d£veloppement de la musique pure. - ^volution du Conservatoire national grdce a Franck puis Faurd.. - recul des autree genree muaic[r]

41 En savoir plus

Célébrer Noël dans le diocèse de Clermont sous l’Ancien Régime, entre pastorale et De fructu

Célébrer Noël dans le diocèse de Clermont sous l’Ancien Régime, entre pastorale et De fructu

montre aussi plus gallican que le reste du clergé. Pourtant, les pratiques décrites dans le bréviaire et dans le missel sont avant tout des rappels de traditions qui n’étaient peut-être déjà plus en usage dans les autres églises du diocèse. Ainsi, en 1648, les chanoines de la collégiale Saint-Cerneuf de Billom avaient obtenu de l’évêque Joachim d’Estaing, le prédecesseur de son frère Louis, la permission « de se servir doresnavant du psaultier, cérémonial et rituel de concille de Trente, tant pour le cœur en offices ordineres et solemnels que pour le récit particulier du brévaire », du fait que « les psaultier, cérémonial ou livre de cœur sont tellement effacés et déchirés qui leur est impossible de bien ponctuer et prononcer les parolles, poincts et pauses marqués dans les antiens rituels » 16 . Globalement, cet évêque ne semble pas avoir vu ce
En savoir plus

15 En savoir plus

L'imprimeur du roi à Lyon au XVIIIe siècle

L'imprimeur du roi à Lyon au XVIIIe siècle

]sitation de S[ain]te Marie dit L’anticaille en Etants nous y avons/ trouver M[onsieu]r Baltazard Michon Chevalier lou[…] du Roy et son avocat/ au Bureau des finances de la Generalité de lyon Mary et Maître/ des droits de dame Jeanne Valfray et M[onsieu]r Charles Milanois lou[…]/ du Roy directeur de la Monnaye de Lyon fondé de la procuration/ de Louïs Valfray Ecuyer avocat au parlement demeurant a Paris/ par acte du II du courant recû par M[onsieu]r Varin et confrere N[otaires]/ a Paris et D’Alexis Valfray de Salornay Ecuyer Lieutenant au/ Regiment des dragons de la Reyne par acte du II du present recû par/M[onsieur] Verron et son confrere no[taire] a S[ain]te Anne et ayant tiré le Cordon/ de la cloche de la porte du couv[ent] une dame Religieuse de lad[ite] Communauté/ s’Etant presentée nous l’avons invité de Nous faire faire ouverture de la/ principale porte d’Entrée dud[it] monastere apres luy avoir fait scavoir/ le fait de notre transport a laquelle invitation ayant adhérée elle nous/ a fait faire ouverture de la porte donnant entrée de lad[ite] Cour dans/ Led[it] Monastere En étant entré nous y avons trouvé Les Dames/ officiaires et plusieurs autres deux desquelles ont déclaré/ etre la Supérieure et La Seconde l’Econome et sapellent La premiere/ Madame pralard et Chollier et Lesquelles nous auroient conduits/ dans un dortoir dud[it] Monastere et ensuite par un petit escallier/ de bois audevant de la porte de […] chambre qu’elles nous ont dit/ etre celle occupée par ladite dame Besseville V[euv]e Valfray ou nous/ avons reconnû en presence de tous les Cy devant nommés/ et desd[ites] deux dames Religieuses Les scellés apposés par M[onsieu]r/ Dumolin lou[…] notre confrere par le Trou et Ecusson de la/ serrure de lad[ite] porte faire en entier et ouverture faite dycelle/ avec la clef etant en Nôtrepouvoir sommes entrés dans icelle/ Les fenestr es de laquelle se sont trouvées bien et deument fermées/ Les ayant fait ouvrir nous avons
En savoir plus

74 En savoir plus

Métropole de Lyon : quelles évolutions pour la participation citoyenne ?

Métropole de Lyon : quelles évolutions pour la participation citoyenne ?

l’absence de plan de mandat, c’est ce programme et plus particulièrement ce discours qui va déterminer les trois grand enjeux qui définiront les axes forts de la politique menée par la Métropole lyonnaise pour le mandat 2015-2020. Trois enjeux ont ainsi émergé. En tout premier lieu, il s’agit de poursuivre la stratégie économique menée depuis plus depuis plus de 15 ans par le Grand Lyon. Il s’agit donc « d’encourager la création de richesses en accompagnant les mutations de l’économie et en renforçant l’attractivité et l’image de la Métropole à l’international », notamment au travers de la marque « Only Lyon » créé en 2007 pour assurer la promotion internationale de Lyon et qui fonctionne désormais assez bien. Le deuxième défi est quant à lui plus social et a pour objectif de « mieux partager les richesses » et ainsi limiter « la face sombre de la Métropole » qui fait coexister richesse et pauvreté et risque à terme de créer ou renforcer les « fragmentations spatiales et sociales de la métropole ». Le troisième et dernier grand défi est d’ordre écologique et encourage un développement « soutenable » et « vert » de la métropole.
En savoir plus

138 En savoir plus

La Boutique de sciences de Lyon : 1981-1992

La Boutique de sciences de Lyon : 1981-1992

L'expérience de la Boutique de science de Lyon a finalement eu pour effet de favoriser l'émergence d'une politique de culture scientifique et technique au niveau local. C'est un effet marginal de notre expérience qu'il ne faut pas oublier, dans une région lyonnaise très en retard sur ce plan. Ce survol rapide de l'expérience de la Boutique de sciences de Lyon mériterait d'être complété, car nous n'avons eu accès qu'à une documentation limitée. L'étude des bilans annuels en termes de finance et de personnel serait une source complémentaire utile, car nous n'y avons eu qu'un accès très partiel. Les archives privées des participants, comme publiques, permettraient de consolider l'analyse que nous avons présentée ici. Le colloque Sciences et société permettra sans doute de faire un pas dans cette direction.
En savoir plus

11 En savoir plus

Les femmes en politique à Lyon (1789-1794)

Les femmes en politique à Lyon (1789-1794)

Lorsque l’on parle des femmes pendant la Révolution, certaines figures emblématiques viennent couramment à l’esprit, telles : Olympe de Gouges, Charlotte Corday ou encore Madame de Roland, mais que sait-on des femmes « ordinaires » qui composaient cette « minorité » qu’on nommait « les citoyennes » ? J’ai choisi de centrer mon étude sur les pratiques politiques des femmes de la ville de Lyon, femmes de toutes conditions, généralement anonymes, mais confrontées aux évènements de la Révolution française. Comprendre les pratiques politiques spécifiques des femmes pendant cette période, permet de cerner de manière plus complète et plus précise, le vécu du peuple français pendant la période révolutionnaire. Au cours de ce grand mouvement de refondation politique débuté en 1789, des hommes connus et moins connus participent à la mise en place des nouvelles institutions, mais les femmes sont très à l’écart des discussions, des délibérations et encore plus des décisions, qui contribuent aux bouleversements politiques de cette période.
En savoir plus

85 En savoir plus

L'imprimeur du roi à Lyon au XVIIIe siècle

L'imprimeur du roi à Lyon au XVIIIe siècle

Louis Par la grace de Dieu Roy de France et de Navarre à tous ceux qui ces/ presentes lettres verront, Salut, la charge de notre Imprimeur et Libraire étant venue/ à Vacquer par le décès de François Barbier dernier Titulaire nous en aurions fait/ expédier des provisions le 10 e [novem]bre dernier à P[ierre] Valfray et comme il en a fait dépuis/ Sa demission volontaire pure et simple en nos mains, nous Sommes bien aises de/ remplir cette charge d’une personne capable de s’en acquitter dignement ; nous avons pour/ cet effet jetté les yeux sur notre bien aimé P[ierre] Valfray Son fils qui exerce la profession de Libraire et Imprimeur dans notre S[ainte] ville à la satisfaction du public/ et nommement du Sieur Archevêque de Lyon qui nous en a rendu des témoignages/ avantageux ; Pour ces causes et autres a ce nous Mouvans après avoir vu la d[it]te/ démission cy attachée avec les provisions Expédiées au d[it] Sieur P[ierre] Valfray Pere/ Sous le contre scel de notre Chancellerie, de l’avis de notre très amé et très cher/ Oncle le Duc d’Orléans regent, de notre très cher et très amé Cousin le Duc/ de Bourbon ; de notre très cher et très amé oncle Duc de Maine, de notre/ très cher et très amé oncle le Comte de Toulouse et autres Pairs de France grands/ et notables personnages de notre Royaume, nous avons au dit Valfray donné/ et octroyé et par ces présentes signées de notre main donnons et octroyons/ la d[itte] charge de notre imprimeur et Libraire en notre Ville de Lyon vacante/ tant par le decès de François Barbier que par la demission de P[ierre] Valfray pour/ la voir tenir, et d’oresnavant exercer avec pouvoir et permission d’Imprimer/ et mettre en Lumière nos édits, ordonnances, arrets, reglemens, Baux de nos/ fermes, quittances et autres choses endepindantes, arrets de nos Cours
En savoir plus

74 En savoir plus

A propos d'une épitaphe de Lyon

A propos d'une épitaphe de Lyon

L'inscription est perdue, mais il en subsiste deux copies : l ' une , que j'appellerai A, prise au commencement du xvi° siècle par Pierre Sal a (ms. sur les Antiquités de Lyon qui doit ê[r]

11 En savoir plus

Show all 403 documents...