Dimensions de la valeur

Top PDF Dimensions de la valeur:

Désirabilité sociale et utilité sociale, deux dimensions de la valeur communiquée par les adjectifs de personnalité

Désirabilité sociale et utilité sociale, deux dimensions de la valeur communiquée par les adjectifs de personnalité

conditionnement et une phase d’évaluation. Durant la phase de conditionnement, les sujets devaient regarder 60 séries d’images dont l’objectif était d’associer des visages neutres (stimuli conditionnels) avec 50% d’images représentant trois intensités (intensité basse versus moyenne versus haute) de valeurs financières (stimulus inconditionnels) et 50% représentant des images de valeur neutre (stimuli neutres) servant de condition contrôle. Chaque série d’images était composée d’un visage neutre (SC) suivi d’un stimulus inconditionnel (SI) ou d’un stimulus neutre (SN). Les séries portant sur les associations SC-SI (30) étaient obtenues en présentant 3 visages associés 10 fois à des SI. Chaque visage était associé à une intensité particulière de la valeur financière (i.e. intensité basse). Chaque intensité de la valeur était représentée par 2 SI différents. Un même visage était donc associé à 2 SI illustrant une même intensité de la valeur. Les séries portant sur les associations SC-SN (30) étaient obtenues en présentant 3 visages 10 fois, chaque visage était associé à 2 SN différents. Chaque image d’une série était présentée pendant 2000 ms avec un intervalle inter-images de 500 ms, l’intervalle entre les séries était de 3000 ms (le temps de présentation total des stimulus était de 7.5 minutes). L’ordre de présentation des essais était semi-aléatoire (une règle empêchait l’apparition d’un même essai deux fois de suite), par contre les associations SC/SI ou SN variaient d’un sujet à l’autre. Une fois la présentation terminée, lors de la phase d’évaluation, le logiciel affichait aléatoirement un des visages préalablement présenté et les sujets devaient l’évaluer sur 24 échelles de traits en 7 points qui apparaissaient successivement dès que le jugement précédent était enregistré. Une fois les 24 évaluations portées pour le premier visage, le processus se répétait pour chacun des 5 autres visages.
En savoir plus

29 En savoir plus

La fonction évaluative de la personnologie, vers la mise en évidence de deux dimensions de la valeur : la désirabilité sociale et l’utilité sociale

La fonction évaluative de la personnologie, vers la mise en évidence de deux dimensions de la valeur : la désirabilité sociale et l’utilité sociale

sujets devait également décrire leur endo-groupe (étudiants en psychologie) et se trouvait placée en position de groupe minoritaire face à un exo-groupe prétesté comme majoritaire (étudiants en école polytechnique). Les résultats révèlent que lorsque les étudiants de psychologie se retrouvent en position de groupe majoritaire, ils s’attribuent plus de tU qu’ils n’en attribuent au groupe minoritaire, alors que lorsqu’ils sont en position minoritaire, ils s’attribuent moins de tU qu’ils n’en attribuent aux groupes majoritaires. On obtient un pattern symétrique sur la dimension de désirabilité révélant qu’en position majoritaire, les étudiants de psychologie s’attribuent moins de tD qu’ils n’en attribuent aux groupes minoritaires, alors qu’en position minoritaire, ils s’attribuent plus de tD qu’ils n’en attribuent au groupe majoritaire. Ce qui est intéressant pour notre propos tient dans le fait que les étudiants de psychologie se soient décrits de deux manières différentes en fonction des rapports entre groupes qui étaient activés. En position de groupe majoritaire, ils se sont décrits de façon utile et peu désirable alors qu’en position minoritaire, ils se sont décrits de manière désirable et peu utile. De plus, les descriptions qu’ils donnaient dépendaient essentiellement du statut du groupe. Ainsi, ils se décrivaient, lorsqu’ils étaient en situation majoritaire (versus minoritaire), de la même manière qu’ils décrivaient un exo-groupe majoritaire (versus minoritaire). Ces résultats montrent que, dans cette situation précise de rapport entre groupes, les descriptions personnologiques servent essentiellement à communiquer la valeur et non pas à décrire les gens. D’ailleurs, ce résultat est confirmé par les corrélations entre les descriptions en tU et tD et les échelles de mesure de l’utilité sociale des groupes (respectivement r = .64, r = -.41 ; p<.05) et de leur désirabilité (respectivement r = -.46, r = .41 ; p<.05).
En savoir plus

37 En savoir plus

Les trois dimensions de l'espace public

Les trois dimensions de l'espace public

La dimension économique de l’espace public L’ordre économique est celui de la mise en valeur des ressources. Pour survivre et s’épanouir, les sociétés humaines organisent la production, la circulation et la consommation des ressources naturelles (faune, flore, etc.), humaines et artificielles (objets, savoirs scientifiques, etc.). Dans cette perspective, l’ordre économique ne se réduit pas au marché auto régulateur cher à Hayek. L’ordre économique est régi par une pluralité de principes d’échanges (le marché, mais aussi la redistribution et la réciprocité) et des modes de production (artisanal, mutualiste, capitaliste, etc.) L’ordre économique, si l’on en croit Braudel (1979) et Polanyi (1983), fut longtemps dominé par les deux autres. Cependant, les relations entre les trois ordres ne sont pas stables et, nous dit l’historien, aucun ordre n’a toujours le pas sur les autres. A partir du XI ème siècle, affirme Braudel, la domination de
En savoir plus

17 En savoir plus

La valeur de l’existence en comptabilité

La valeur de l’existence en comptabilité

exemples provenant de l’expérimentation scientifique : notamment celui de la pompe à air, permettant de « créer du vide », de Robert Boyle 95 (Latour, 1997) ou celui du ferment lactique de Louis Pasteur 96 (Latour, 2009b). Dans ce dernier exemple, B. Latour explique que dans son activité de chercheur, L. Pasteur est « somm[é] [par les Modernes] de choisir entre constructivisme et réalisme [entre ce qui renvoie épistémologiquement au domaine du Sujet, le constructivisme, ou au domaine de l’Objet, le réalisme]. Ou bien il a construit socialement ses faits de toutes pièces et il n’ajoute donc au répertoire du monde aucune autre réalité que celle de ses fantasmes, préjugés, habitudes et mémoire ; ou bien les faits sont réels, mais alors il ne les a pas fabriqués de toutes pièces dans son laboratoire » (Latour, 2009b). Cette volonté impérative de découper toute « chose » de façon à distinguer les attributs du Sujet et ceux de l’Objet se retrouve dans l’ensemble des dimensions de nos sociétés Modernes. A titre d’exemple, on peut citer les propos de Karl Popper qui affirmait : « ma […] thèse implique l’existence de deux sens différents des termes connaissance ou pensée : 1) la connaissance ou la pensée au sens subjectif […] et 2) la connaissance ou la pensée au sens objectif […] La connaissance au sens objectif est connaissance sans connaisseur ; elle est connaissance sans sujet connaissant » (Chalmers, 1987) 97 . On reconnaît dans cette perspective le clivage Moderne et, de façon plus précise, l’opposition extrême entre ce qui renvoie exclusivement au Sujet et ce qui émerge sans aucune intervention de ce dernier : il y a donc une connaissance qui renvoie aux attributs du Sujet, qui « consiste en un état d’esprit […] ou une disposition à se comporter ou à réagir » (Chalmers, 1987) et une autre, qui se positionne au niveau du domaine de l’Objet. Dans le même ordre
En savoir plus

824 En savoir plus

Un puzzle en quatre dimensions

Un puzzle en quatre dimensions

On imaginera donc sans peine que de nombreux blocs ont beaucoup voyagé depuis leur extraction des carrières... Au travail classique d’identification en trois dimensions des blocs, s’est donc adjointe une recherche sur les positions successives de chaque bloc lors des diverses phases d’aménagement de l’édifice. Après de nombreuses tentatives, d’importants groupes de reliefs ont finalement été identifiés, reconstituant ainsi la quasi- totalité de ce panneau M4 très particulier tout en garantissant l’emplacement exact de chaque bloc. L’imbrication complexe d’états successifs a évidemment conduit la restauration à effectuer un choix d’importance pour le monument: ayant retrouvé la majeur partie des lacunes des états du XII°-XIII° siècle (M1 et M2), doit-on les reconstruire à leur emplacement d’origine, et détruire du même coup les aménagements du XVI° siècle et postérieurs ? Face à ce vieux dilemme, toujours d’actualité, l’EFEO s’est donné comme principe, depuis 1960, de conserver les monuments tout en mettant en valeur tant leurs qualités intrinsèques que leur histoire. Nous avons donc pris le parti de garder tous les aménagements - sauf ceux réalisés après 1908 - afin d’exprimer les temps forts de la vie mouvementée du perron Nord de la terrasse des éléphants. Quitte parfois à créer des espaces modernes, des « cryptes archéologiques, des « interstices spatiaux-temporels » en quelque sorte, pour offrir aux visiteurs une lecture qui témoigne de la complexité de l’histoire angkorienne.
En savoir plus

5 En savoir plus

Les dimensions européennes et françaises

Les dimensions européennes et françaises

Les dispositions du CDC ne permettent pas de rete- nir, comme valeur en douane, une valeur transaction- nelle convenue qui se compose, pour partie, d’un montant initialement facturé et déclaré et, pour par- tie, d’un ajustement forfaitaire opéré après la fin de la période de facturation, sans qu’il soit possible de savoir si, en fin de période de facturation, cet ajuste- ment sera opéré à la hausse ou à la baisse (CJUE, 20 décembre 2017, Hamamatsu Phoronics Deutschland GmbH c. Hauptzollamt München, aff. C-529/16).

5 En savoir plus

Calcul en n-dimensions sur GPU

Calcul en n-dimensions sur GPU

On peut également allouer des tableaux de zéros avec pygpu.zeros ou encore des ta- bleaux vides (non-initialisés) avec pygpu.empty. 4.3 Manipulations Après le transfert des données, on peut les manipuler de plusieurs manières. La première méthode est l’indexation, qui consiste à sélectionner un sous-ensemble des données d’un ta- bleau. Chaque dimension peut être indexée indépendamment avec un début, une fin et un pas. La syntaxe est celle qui est habituellement utilisée pour les objets Python. Par exemple l’indexa- tion tab1[::-1,0] nous donnerait la première valeur de chaque rangée dans l’ordre inverse, donc pour le tableau tab2 défini plus haut [7, 4, 1]. Il est important de noter que cette indexation ne comporte aucune copie ou transfert de données et que le tableau résultant réfère aux mêmes données que l’original.
En savoir plus

77 En savoir plus

La valeur Université

La valeur Université

dimensions pratique et spéculative des diverses disciplines du savoir, en un mot dans le cadre d'une université complète et pluridisciplinaire. Car l'université n'a de sens que si elle est complète, c'est sa définition même. Toutefois, il faut garder à l'esprit que l'université ne pourra jamais remplir ses missions qu'à la mesure de sa reconnaissance par la société. Cette volonté de reconnaissance doit se traduire par la considération et l'honneur qui lui revient, mais aussi et avant tout par des moyens financiers adaptés à l'importance et à la complexité du monde d'aujourd'hui .
En savoir plus

5 En savoir plus

Les trois dimensions de l’économie du document

Les trois dimensions de l’économie du document

Jean-Michel Salaün - Université de Montréal – Collegium de Lyon Les trois dimensions de l’économie du document Texte : 18 000 signes L’information est un bien économique tout à fait particulier, dont les économistes sont loin de maîtriser les clés d'analyse. Tout d’abord, il me semble préférable d'utiliser le terme « document » plutôt que celui d’« information », même si ce dernier domine depuis la fin de la dernière guerre mondiale. En général, on justifie le passage de « document » à « information » par l’effacement du rôle du support matériel au profit d’une insistance sur le contenu. Mais le terme est devenu tellement englobant, jusqu’à désigner la société toute entière, « la société de l’information », qu’il est difficile d’y appliquer un raisonnement sérieux. Nous verrons de plus que le contenu n’est pas le seul instrument de la construction de la valeur. Réservons donc le terme « information » pour désigner le contenu ou le texte lui-même. De plus, je limiterai l’approche au document publié. Le travail collectif de Pédauque 1 a mis en évidence les trois dimensions du document : la forme, le texte ou contenu et la relation (résumées dans la suite par « Vu », « Lu » et « Su »), Dans cet article, je voudrais montrer comment ces approches se déclinent dans un raisonnement économique et permettent d’éclairer les principaux modèles de valorisation commerciale.
En savoir plus

5 En savoir plus

Dimensions du dualisme sur le marché du travail

Dimensions du dualisme sur le marché du travail

valeur 1 pour le segment 2 et la valeur 0 pour le segment 1, on peut ainsi déterminer la perte de salaire associée à la non-appartenance au segment primaire. Cette perte a aussi été calculée séparément pour les hommes et pour les femmes en procédant à l’estimation des équations de salaires en rajoutant aux variables habituelles une variable indicatrice (prenant la valeur 1 dans le cas de l’appartenance au cluster 2 et 0 sinon). Les résultats sont résumés dans le Tableau 6 où l’on observe que ces différences sont en moyenne de 25%, d’environ 26% pour les hommes et de 4% seulement pour les femmes. Une interprétation possible de ce dernier résultat serait que l’appartenance au cluster 1 pour les femmes est associée à une très forte discrimination de genre (gender discrimination), alors que l’appartenance au segment 2 pour les femmes ne donne pas lieu à un écart de salaire. Cela confirme en fait le coefficient du sexe dans le Tableau 4, qui était très significatif dans le segment 1 et quasiment nul dans le segment 2.
En savoir plus

1 En savoir plus

Une chaîne de valeur de la connaissance

Une chaîne de valeur de la connaissance

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

18 En savoir plus

MARGE ET VALEUR AJOUTEE

MARGE ET VALEUR AJOUTEE

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

16 En savoir plus

Trois dimensions de l'éducation à l'information

Trois dimensions de l'éducation à l'information

Ainsi faut-il toujours affirmer que l’information reste un objet à construire, que l’appropriation de l’information et sa transformation en connaissance sont des processus qui ne pourront jamais être informatisés, automatisés ; de même que l’évaluation de la qualité d’une information reste une compétence qui ne peut pas être entièrement déléguée aux outils. Or certains discours, ou réflexes « technophiles » ne cessent de faire croire au tout- automatisable et nous-mêmes, souvent « techno-accros », avons tendance à trop attendre des outils d’information, en négligeant parfois les processus et les dimensions proprement et irréductiblement « humaines ». Aucun outil anti-plagiat ne pourra remplacer l’apprentissage de l’éthique de l’information, par exemple…
En savoir plus

8 En savoir plus

Sur le concept de "valeur pure"

Sur le concept de "valeur pure"

En ce sens, si l’on confère à cette notion de « contrepartie des termes coexistants » le nom de « valeur », ce que Saussure entreprend effectivement de faire (cf. Annexe, fragment 7), affirmer qu’il n’y a que (qu’il y a purement) des valeurs deviendra parfaitement équivalent à soutenir qu’il n’y a que des différences. Un tel modèle à propos duquel on postule qu’il ne cultive dans son sein que des rapports de type « a » entre les termes est structuralement homologue à un système dont on postule qu’il n’y a que des différences. Ainsi, par exemple, le terme A, que nous avions défini comme « l’élément du système L qui est en rapport avec B, C et D » et symbolisé « L(x) (BCD) », pourrait être également défini comme l’« élément du système L qui est différent de B, C et D », et symbolisé de cette manière : L(x) (  B  C  D). Si l’on généralise le procédé, on verra que les définitions des termes dans l’un et l’autre modèle apparaitront comme parfaitement équivalentes (les mêmes éléments interviennent dans la définition des mêmes éléments) :
En savoir plus

31 En savoir plus

Intervalles et valeur absolue.

Intervalles et valeur absolue.

égal à b. On la note a  b et on lit : valeur absolue de a – b. 2°) Valeur absolue d’un réel. Définition : La valeur absolue d’un nombre réel est la distance de ce réel à 0 sur la droite numérique. Remarque : Elle est égale à :

3 En savoir plus

Les quatre dimensions de la fracture numérique

Les quatre dimensions de la fracture numérique

L’objet de cet article consiste à mettre en perspective et à discuter la littérature économique relative à la fracture numérique. Nous tenterons de comprendre les résultats obtenus du point de vue de leur cohérence analytique et surtout de souligner leurs hypothèses implicites. Notre démarche permet d’identifier dans la littérature quatre dimensions de la fracture numérique. La première est centrée sur les inégalités économiques et sociales liées à l’accès aux équipements et aux infrastructures (fracture de premier degré). La deuxième attribue les fractures numériques aux usages liés aux TIC. Les inégalités se manifestent avec les usages qui sont faits par les individus et par les groupes sociaux. La troisième concerne l’efficacité des usages. En d’autres termes, pour des taux d’équipement identiques, certaines nations, certains individus, augmentent leurs performances plus rapidement que d’autres. Le quatrième type de littérature, développant une thèse qui nous intéresse plus particulièrement, renvoie aux modalités d’apprentissage dans une économie fondée sur la connaissance. Dès lors que l’information et les connaissances deviennent abondantes, les TIC pourraient être à l’origine de nombreuses inégalités liées aux modifications des processus d’apprentissage et, par conséquent, aux performances associées. Une discussion portant sur les hypothèses implicites de chaque type de littérature permettra de mieux saisir la robustesse des résultats obtenus et les orientations futures du programme de recherche.
En savoir plus

30 En savoir plus

La théorie de la valeur de l'entreprise

La théorie de la valeur de l'entreprise

Si le coût du capital n’est qu’une mesure de « conservation de la valeur » selon l’expression consacrée mais ambiguë, il ne doit pas être assimilé pour autant à un coût de maintien ou de remplacement du capital. Un capital n’est pas forcément investi dans des titres financiers et ceux-ci peuvent être le support d’actifs non financiers. Le coût du capital a donc un certain rapport avec le prix d’achat des biens de production. Il en va du coût du capital comme du coût de n’importe quel autre facteur : à l’image des matières premières ou du travail, le capital est « consommé ». Un capital investi se déprécie tout au long de sa durée de vie. Un double transfert de valeur va s’opérer :
En savoir plus

19 En savoir plus

La valeur aspectuelle du présent

La valeur aspectuelle du présent

En revanche un autre lieu de discussion s’est ouvert depuis peu : celui de la valeur aspectuelle du même présent. Moins polémique, la confrontation n’en touche pas moins à un paramètre fondamental du signifié de cette forme. Je commencerai donc par un exposé des problèmes qui se posent, en rappelant l’hypothèse aspectuelle que j’ai formulée dans deux articles précédents, ainsi que les difficultés auxquelles elle se heurte et qui m’ont été signalées notamment par J. Bres. Je tenterai ensuite de répondre à ces critiques en m’appuyant sur quelques emplois spécifiques du présent et en précisant en même temps certains concepts opératoires du cadre théorique dans lequel je me situe, à savoir la théorie des opérations énonciatives d’A. Culioli ; l’usage mal défini de ces concepts a pu en effet susciter des mésinterprétations.
En savoir plus

11 En savoir plus

L'apprentissage de la lecture dans ses différentes dimensions

L'apprentissage de la lecture dans ses différentes dimensions

En tant que future enseignante, j’avais de nombreuses questions sur le sujet et par conséquent, j’ai choisi de le traiter, voulant en savoir plus tant d’un point de vue personnel que professionnel. Pour y répondre, j’ai tout d’abord lu quelques ouvrages et articles sur le sujet. Ces lectures ont induit plusieurs hypothèses et m’ont permis de préciser ma problématique : « Comment un enseignant utilise-t-il un manuel de CP pour faire acquérir les différentes dimensions de la lecture à ses élèves ? ». Afin d’approfondir mes recherches, j’ai analysé en détail une
En savoir plus

62 En savoir plus

Les dimensions philosophiques de la relation d'aide

Les dimensions philosophiques de la relation d'aide

L ' examen du concept d ' aide est nécessaire pour que puissent être définies les modalités devant présider au support psychologique éthique et moral , puis au dévelo[r]

135 En savoir plus

Show all 1331 documents...