Détection de ruptures multiples

Top PDF Détection de ruptures multiples:

Détection de ruptures multiples dans des séries temporelles multivariées : application à l'inférence de réseaux de dépendance

Détection de ruptures multiples dans des séries temporelles multivariées : application à l'inférence de réseaux de dépendance

Contributions Les travaux de recherche présentés dans ce document ont conduit principalement à trois contributions. La première est un modèle nommé le Bernoulli Detector, qui réalise la dé- tection de ruptures multiples dans un signal univarié. Il est construit à partir des p-valeurs d’un test statistique non paramétrique, le test de Wilcoxon-Mann-Whitney, intégrées dans un cadre bayésien. Le choix de ce test rend la méthode applicable à plusieurs distribu- tions sans avoir à modifier le modèle. Seul un paramètre, contrôlant le risque de détecter à tort un changement, doit être choisi. La seconde contribution est une variante de la pre- mière méthode pour traiter conjointement plusieurs signaux. Un paramètre représentant les possibles liens entre les variables est introduit dans le modèle du Bernoulli Detector. Il en résulte une méthode flexible, pouvant tenir compte d’informations a priori sur les relations intrinsèques au système pour améliorer la détection, ou parvenant à apprendre les probabilités d’observer les mêmes ruptures sur plusieurs signaux. La méthode conduit à la segmentation de toutes les composantes de la série temporelle, incluant les ruptures communes à plusieurs signaux comme les ruptures propres à chacun. Enfin, la troisième contribution propose un moyen de retrouver et représenter en partie le modèle d’indépen- dance conditionnelle régissant les variables. Grâce au formalisme des réseaux bayésiens, nous vérifions que le graphe de dépendance peut être inféré à partir de l’étude des dis- tributions des ruptures entre les signaux en adaptant une méthode d’apprentissage de la structure du graphe aux résultats du Bernoulli Detector.
En savoir plus

233 En savoir plus

Coopération multiniveau d'approches non supervisées et supervisées pour la détection des ruptures thématiques dans les discours présidentiels français

Coopération multiniveau d'approches non supervisées et supervisées pour la détection des ruptures thématiques dans les discours présidentiels français

http://www.diatopie.com Résumé. Notre réponse à la tâche de détection des ruptures thématiques repose sur la construction d’un petit nombre d’indicateurs numériques à valeur croissante avec la probabilité pour une phrase d’être un début de paragraphe thématique, chacun traduisant un point de vue différent. Deux indicateurs expriment directement ce qu’on peut induire des débuts de phrases. Une phase de forte réduction de dimensions du problème, non supervisée, était un préalable pour les autres points de vues, que ce soit le rhétorique, où chaque phrase a été réduite à un vecteur à 100 dimensions, ou le sémantique, où chaque paragraphe a été réduit à 200 dimensions. Ce dernier cas a posé un difficile problème d’apprentissage de données complexes multiniveau, auquel nous avons apporté un début de réponse. L’apprentissage final par règles de décision de nos 5 indicateurs, perfectible, nous a conduit à des performances honorables par rapport aux autres équipes.
En savoir plus

16 En savoir plus

Modélisation et détection de ruptures des signaux physiologiques issus de compétitions d'endurance

Modélisation et détection de ruptures des signaux physiologiques issus de compétitions d'endurance

Dans un cadre de processus stationnaires (ce que l'on a pu à peu près obtenir après "nettoyage" des données de fréquences cardiaques et découpage des séries en plusieurs phases, début, milieu et n de course, par détection automatique des ruptures, voir le Chapitre 2), ce paramètre se rapproche du paramètre de Hurst, utilisé pour les proces- sus à longue mémoire. La plupart des estimateurs du paramètre de Hurst, appelé parfois coecient de la loi de puissance, consiste à réaliser un ajustement par régression linéaire d'une quantité en fonction d'échelles dans une représentation logarithmique. Ceci in- clut la méthode d'analyse des uctuations redressées (Detrended Fluctuation Analysis, DFA) et la méthode d'analyse par ondelettes. La méthode DFA, qui consiste en une version de la méthode des variances agrégées pour les séries temporelles avec tendance, est étudiée en détail dans le Chapitre 3. En particulier, les propriétés asymptotiques de la fonction DFA et de l'estimateur de H, qui s'en déduit, sont étudiées pour le bruit gaussien fractionnaire et plus généralement pour une classe semi-paramétrique de processus stationnaires à longue mémoire avec ou sans tendance. Finalement, le cha- pitre 3 montre l'absence d'intérêt à utiliser la méthode DFA, que ce soit dans le cas stationnaire longue mémoire, où des méthodes comme celles du log-périodogramme ou d'analyse par ondelettes, donnent de bien meilleurs résultats, ou même dans le cas de processus composés d'un bruit longue mémoire et d'une tendance.
En savoir plus

130 En savoir plus

Détection des ruptures dans les processus causaux: Application aux débits du bassin versant de la Sanaga au Cameroun

Détection des ruptures dans les processus causaux: Application aux débits du bassin versant de la Sanaga au Cameroun

Le chapitre 1 est une synthèse des travaux. Il présente le modèle avec des exemples et donne les principaux résultats obtenus aux chapitres 2, 3,4. Le chapitre 2 porte sur la détection off-line de ruptures multiples en utilisant un cri- tère de vraisemblance pénalisée. Le nombre de rupture, les instants de rupture et les paramètres du modèle sur chaque segment sont inconnus. Ils sont estimés par maximisa- tion d’un contraste construit à partir des quasi-vraisemblances et pénalisées par le nombre de ruptures. Nous donnons les choix possibles du paramètre de pénalité et montrons que les estimateurs des paramètres du modèle sont consistants avec des vitesses optimales. Pour des applications pratiques, un estimateur adaptatif du paramètre de pénalité basé sur l’heuristique de la pente est proposé. La programmation dynamique est utilisée pour réduire le coût numérique des opérations, celui-ci est désormais de l’ordre de O(n 2 ). Des comparaisons faites avec des résultats existants montrent que notre procédure est plus stable et plus robuste.
En savoir plus

145 En savoir plus

Détection des ruptures de gaines sur RNR-Na par spectrométrie gamma hauts taux de comptage

Détection des ruptures de gaines sur RNR-Na par spectrométrie gamma hauts taux de comptage

Chapitre 1 - Introduction générale Le travail de recherche présenté dans ce mémoire s’inscrit dans l’objectif du renforcement de l’aspect sûreté des RNR-Na et d’ASTRID. Cette étude s’intéresse plus particulièrement à l’instrumentation nucléaire pouvant être déployée sur ce type de réacteurs et visant à garantir l’intégrité de la première barrière de confinement constituée par la gaine de l’aiguille combustible. Dans les réacteurs à eau sous pression (REP), la pollution mineure du caloporteur primaire par les produits de fission suite à une perte d’étanchéité, communément appelée « rupture de gaine », est tolérée, ce qui ne sera plus le cas pour les RNR-Na de quatrième génération. En effet, l’ouverture de la gaine combustible pourrait à terme entraîner un contact entre le combustible et le sodium caloporteur provoquant la vaporisation de ce dernier. Le coefficient de vide d’un RNR-Na étant positif, une telle vaporisation entraînerait un surcroît de réactivité et le risque d’un accident grave. De plus, le rejet de matière combustible dans le sodium primaire est potentiellement source de BTI (Bouchage Total Instantané) des assemblages, conduisant à une augmentation de la température de ces derniers et pouvant entraîner in fine la fusion des aiguilles combustible. Pour toutes ces raisons, le développement de l’instrumentation pour la détection de ruptures de gaines (DRG) représente un enjeu majeur de sûreté. Une instrumentation dédiée à cette problématique existe et fut notamment déployée sur les réacteurs Phénix et Superphénix. Cette instrumentation repose sur la détection des traceurs caractéristiques de la perte d’étanchéité : les produits de fission relâchés dans le caloporteur primaire au travers de la fuite. Cette dernière a démontré son efficacité mais présente néanmoins des limitations en termes de temps de réponse et de restriction dans les produits de fission pouvant être détectés. En effet, seuls les gaz rares de fission et les halogènes précurseurs de neutrons retardés sont actuellement suivis par les mesures réalisées sur le sodium ou sur le ciel de pile via l’instrumentation existante.
En savoir plus

186 En savoir plus

Détection de ruptures pour les signaux multidimensionnels. Application à la détection d'anomalies dans les réseaux.

Détection de ruptures pour les signaux multidimensionnels. Application à la détection d'anomalies dans les réseaux.

Dans cette thèse, nous avons proposé, dans un premier temps, une méthode semi- décentralisée de détection de ruptures conçue pour détecter des attaques réseau à grande échelle. Dans un second temps, nous avons proposé des tests d’homogé- néité et de détection d’une rupture non-paramétriques et rétrospectifs pour don- nées multivariées ainsi qu’une méthode d’estimation robuste de plusieurs change- ments au sein d’une fenêtre. Ces méthodes peuvent être vues comme des généra- lisations du test de rang de Wilcoxon et du test de Kruskal-Wallis, respectivement. Toutes ces méthodes reposent sur le calcul et l’utilisation des rangs relatifs des observations dans toutes les dimensions. Les lois asymptotiques des différentes statistiques de test sous l’hypothèse nulle ont été établies, permettant ainsi le cal- cul de p-valeurs. Nous avons montré grâce à des expériences de simulation que les procédures proposées obtiennent des résultats très satisfaisants lorsqu’elles sont utilisées pour détecter des changements dans la moyenne, et ce même lorsque les données contiennent des valeurs aberrantes, ou pour des changements multiplica- tifs dans des données positives, comme l’a montré l’exemple dans les simulations réseau de la section 3.4. Les changements dans la moyenne peuvent tout à fait ne concerner qu’un nombre réduit de coordonnées, les méthodes proposées sont quand même en mesure de les détecter. D’ailleurs, le fait que les tests proposés reposent sur le calcul de statistiques dans chacune des dimensions permet l’inter- prétabilité des résultats : on est en mesure d’exhiber quelles sont les coordonnées dans lesquelles un changement a lieu. Il suffit pour cela de calculer le niveau de significativité de toutes les coordonnées.
En savoir plus

155 En savoir plus

Compromis précision-temps de calcul et détection de ruptures

Compromis précision-temps de calcul et détection de ruptures

Détection de ruptures dans la moyenne ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●● ●
En savoir plus

35 En savoir plus

Compromis précision-temps de calcul appliqué au problèeme de détection de ruptures

Compromis précision-temps de calcul appliqué au problèeme de détection de ruptures

que la programmation dynamique ` a noyau (KDP). Mots-cl´ es. probl` eme de d´ etection de ruptures, s´ election de mod` ele, temps d’arrˆ et. Abstract. The change-point detection problem aims to detect changes in the distri- bution of observations collected over the time between the instants 1, . . . , T in the offline context. These changes occur at some instants called change-points. Our method provides consistent estimates of the change-points obtained by the Kernel Binary Segmentation al- gorithm with stopping rule (KBS). Moreover, our method has a lower complexity in time and in space than the Kernel Dynamic Programming (KDP).
En savoir plus

7 En savoir plus

Détection de ruptures dans un cadre non paramétrique pour l'analyse de matrices Hi-C de grandes tailles

Détection de ruptures dans un cadre non paramétrique pour l'analyse de matrices Hi-C de grandes tailles

We propose a novel nonparametric approach to estimate the location of block boundaries (change-points) of non-overlapping blocks in a random symmetric matrix which consists of random var[r]

26 En savoir plus

Détection d'attaques de « Déni de Services » : ruptures dans les statistiques du trafic

Détection d'attaques de « Déni de Services » : ruptures dans les statistiques du trafic

Les propri´et´es de m´emoire longue du trafic ne sont pas sensiblement modifi´ees par l’occurrence de l’attaque, alors que les marginales des s´eries agr´eg´ees, correctement d´ecrites p[r]

5 En savoir plus

Les oasis dans la mondialisation : ruptures et continuités

Les oasis dans la mondialisation : ruptures et continuités

These various mutations finally raise the issue of water resources, crucial in desert environments. Pressure exerted on crop yields, on the margins of urban and industrial areas, together with policies of en masse colonization (Central Asia), etc.., all these factors put a threat on the sustainability of some oasis, all the more as there is an increasing pressure on water quality and water availability in a context of climate changes and/or variations. Ancient oases were based on hierarchical and cohesive societies, with high-technical skills and efficient hydraulics control. The current situation is quite different. Now, questions arise about what are the groups who exert the real control over water resources. These changes in water use and (political) choices in the distribution of available resources lead to socio-spatial changes, may occur in the form of ruptures and discontinuities, where in contrast other systems are still functioning in fairly unchanging ways.
En savoir plus

11 En savoir plus

Experiencing Ruptures in Migration

Experiencing Ruptures in Migration

Lourdes belongs also to a divided family. His father lives in Oregon while her mother decided to return to Jiutepec in 2012 when Lourdes was 11. It was for her the first contact with Mexico and the rural town where her mother’s family resides. She started her 4 th grade in the school and suffered the consequences of the linguistic and social ruptures. Lourdes’ mother decided to return to Jiutepec for several and related motives: she was divorced from Lourdes’ father, she knew that some of her relatives in Mexico were using her land and house and tried to sell them without her authorization, she realized that her life in Oregon did not allow her to be close to her daughters, she was worried because her older daughter (Lourdes’ sister) dropped out the high school because she got pregnant and used to spend time with a gang to which her boyfriend belonged. Lourdes could not integrate well in the school and neighbourhood in Jiutepec. Moreover, she missed her father and the style of life she left behind in Oregon. During our third visit to her family’s house, we knew Lourdes had returned to Oregon for living with his father and attend to her previous school. However, she uses to talk by phone every day with her mother in Jiutepec. She wanted to return to Mexico, again. These four children are not extraordinary boys and girls. They are ordinary. They are parcel of a half of million minors (Giorguli and Gutiérrez 2011) who moved recently from the U.S. to Mexico. Some of them truly are returnees because they were born in Mexico. Others are not, they are accurately speaking: “international migrant children”, because they were born in the U.S.
En savoir plus

24 En savoir plus

Discontinuités et ruptures : le rail trompeur 

Discontinuités et ruptures : le rail trompeur 

continuum, dès lors qu’elle n’est pas envisagée comme une table rase, ou le reniement de choix précurseurs dont on aurait mal évalué l’issue. Il existe tout un imaginaire de la rupture porté par le cinéma, voire, théorisé par les maîtres de l’enseignement du scénario. C’est le cycle laborieux, un peu systématique, des tensions et résolutions, où la rupture trouve des formes innombrables : séparation, fuite, exode, invasion, résistance ou collaboration… Le chemin de fer lacère le territoire, il divise, dénie, oublie ou marginalise, comme un trait, une biffure de l’intervalle ab et ad. C’est une problématique qui l’accompagne depuis son origine, se prolonge jusqu’à aujourd’hui, dès lors qu’il est question de supprimer tel ou tel arrêt isolé au Centre de la France. Car il s’agit premièrement de joindre un point d’origine à un point d’aboutissement : peu importe les territoires traversés, qui y vit, et ce que l’on y fait ! Il n’y a que deux événements, deux ruptures essentielles dans le voyage en chemin de fer : l’embarquement, ou la gare de départ, et la gare d’arrivée, le Terminus… Avant, après, ce sont les pas perdus, et pendant, c’est l’ennui, l’insignifiance qu’il faut occuper !
En savoir plus

8 En savoir plus

Des ruptures conventionnelles vues par des salariés

Des ruptures conventionnelles vues par des salariés

aussi !”. Tu ne me donnes pas les moyens de travail, OK. Tu ne veux pas de moi, c’est une chose, tu me fais une pro- position, donc la démarche est engagée par toi parce que ça t’arrangerait bien, mais après voilà… (…) Non, ils n’ont jamais accepté de dire que c’était un licenciement économique masqué mais his- toire de dire qu’ils jouaient à un certain jeu, mais qu’ils faussaient déjà la donne. C’est pour les faire un peu tremper dans leur tambouille. Et oui, c’est vrai que d’avoir pointé ça, ça m’a aidé pour la négociation. L’indemnité que j’ai perçue c’est celle que j’avais envisagée. Englobant la prime de rupture conventionnelle, j’ai eu une enveloppe de vingt-six mille cinq cents euros ; la prime, c’était deux mille cinq cents je crois, à peu près 10 %. Je ne leur ai pas laissé le choix, je leur ai dit : “vous me mettez ça noir sur blanc, je signe au bas de la feuille, c’est à prendre ou à laisser”. Comme j’ai argumenté chaque chiffre qui a fait cette addition, je ne leur donnais pas de marge théorique de manœuvre. Je leur avais quand même dit de venir avec leurs chiffres, mais ils ne sont jamais venus avec et je savais ce qu’il s’était passé dans les ruptures précédentes, les chiffres étaient minables ! Dans une négociation, il peut y avoir des contre-propositions, mais là il n’y avait rien. En plus, moi, les calculs je les avais faits à la louche et à mon avantage. Je m’étais mis dans une logique de départ et il y avait l’aspect financier, je voulais leur faire cracher un peu et le fait qu’il faut tourner la page et passer à autre chose quand on te dit qu’on veut se séparer de toi. Mais surtout, il fallait que je m’y retrouve et en chargeant un peu, mais en ayant les pieds sur terre mal- gré tout ».
En savoir plus

284 En savoir plus

Conception et développement de composants à ondes élastiques de surface, dédiés à la détection passive et sans fil de grandeurs physiques et au filtrage radiofréquences à bandes multiples

Conception et développement de composants à ondes élastiques de surface, dédiés à la détection passive et sans fil de grandeurs physiques et au filtrage radiofréquences à bandes multiples

 la modication des CL des résonateurs parallèles a une inuence prédominante sur l'entrée de bande passante du ltre. Ceci a donc pour eet de diminuer la largeur de.. La composition[r]

213 En savoir plus

Multiples reterritorialisations

Multiples reterritorialisations

<%-0.7+&-*"&**-F'*+#")-0&S'*+"(!#"%'<<-%+#"'%+&#+!#T&*#+&+.+&-*#"U&*#+&+.+&-*#"<.=(&@.!#"-."&*0.#- tries culturelles) ; 4) rapports aux médias, la notion du « musical » adoptant de nouvelles formes (hybrides, multimodales). Le philosophe essayiste allemand Harry Lehmann prédit dans ;)"&$:(*0%'(1"#'='%)*!"#)1+"*)"60- sique UV2WOX9".*!"0$#&*#+&+.+&-**'(&#'+&-*"!+".*!"0$)-7%'+&#'+&-*"0!"('"Y"Z-.F!((!").#&@.!"[" (Neue MusikX?" \'*#" 7!" )])!" -%0%!" 0^&0$!9" (^')=&+&-*" 'PS74$!" &7&" #!%'" 0^$7('&%!%" 0!#" '#<!7+#" de la création musicale actuelle, tout en s’appuyant sur la notion de « déterritorialisation » de Deleuze et Guattari dans L’anti-Œdipe"UW_OVX?"`!++!"*-+&-*"%!#+!"!*"!PP!+"!*7-%!"<'%+&7.(&R%!)!*+" opérante. Pour décrire les multiples hybridations esthétiques et décloisonnements institution- nels d’aujourd’hui, elle l’emporte sur celle de désinstitutionnalisation de Lehman. Musiques (sa- vantes /populaires, écrites/improvisées, instrumentales/électro-acoustiques, purement musicales /multimodales, ancrées dans un territoire physique/mondialisées, se confrontant ou non à la technologie, autant de points dont les compositeurs tiennent comptent actuellement dans leurs inventions de nouveaux modes, formes et mises en relation avec les auditeurs et les publics. Dès (-%#9"&("7-*F&!*+"0!"#^&*+$%!##!%"'.C"F'(!.%#"!+"#&,*&S7'+&-*#"@.&"$)!%,!*+"0!"7!#"*-.F!((!#"<%'- tiques musicales contemporaines.
En savoir plus

3 En savoir plus

Permanences et ruptures dans l'internationalisation du cinéma en Grèce

Permanences et ruptures dans l'internationalisation du cinéma en Grèce

SIFAKI, Eirini (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle, CHRIME, France) Permanences et ruptures dans l’internationalisation du cinéma en Grèce Alors que les historiens dits du monde contemporain analysent les médias, ceux-ci recourent de plus en plus à l’explication historique dans la construction de l’actualité. Ainsi, les questions actuelles sur l’homogénéisation et l’impérialisme culturel, à l’ère d’une mondialisation accrue des systèmes et produits de communication, trouvent un écho dans l’étude historique de l’industrie cinématographique. Le cinéma et son commerce international constituent un domaine de recherche particulièrement propice pour étudier l’internationalisation de la communication, dans la mesure où il s’agit d'un médium dont le contenu est intégralement exploité à l’échelle mondiale. Cette internationalisation peut parfois prendre la forme d’un impérialisme culturel découlant d’un système de filiales (les transnationales de communication) mises en place très tôt par les studios américains. Ces filiales des majors ne se contentent pas de distribuer les films américains, elles interviennent également sur les marchés locaux où elles sont implantées.
En savoir plus

10 En savoir plus

Des ruptures conventionnelles vues par des salariés : analyse d'un échantillon de cent une ruptures conventionnelles signées fin 2010

Des ruptures conventionnelles vues par des salariés : analyse d'un échantillon de cent une ruptures conventionnelles signées fin 2010

143 m’ont dit que, comme j’avais un comportement tout à fait acceptable par rapport à la situation, ils seraient prêts à faire certains efforts. Alors je leur ai dit « maintenant on aligne et on met ça noir sur blanc et on voit si on signe à la fin ». On a mis des chiffres qui englobaient bien tout ce que j’avais calculé, même en chargeant un petit peu à la louche. Ils ont levé un point de litige qui était une condition sine qua none et ils sont revenus vers moi une semaine après avec leur proposition qui répondait à ce que j’avais demandé. J’ai pris le temps d’étudier, de décortiquer et de faire relire par des personnes de confiance. C’était conforme à mes attentes. (…)En tout cas, j’ai veillé à ne pas lâcher le morceau parce que « vous voulez jouer, on va jouer, mais il faut que j’y gagne aussi ! ». Tu ne me donnes pas les moyens de travail ok, tu ne veux pas de moi, c’est une chose, tu me fais une proposition, donc la démarche est engagée par toi parce que ça t’arrangerait bien, mais après voilà… (…)Non ils n’ont jamais accepté de dire que c’était un licenciement économique masqué mais histoire de dire qu’ils jouaient à un certain jeu, mais qu’ils faussaient déjà la donne. C’est pour les faire un peu tremper dans leur tambouille. Et oui, c’est vrai que d’avoir pointé ça, ça m’a aidé pour la négociation. L’indemnité que j’ai perçue c’est celle que j’avais envisagée. Englobant la prime de rupture conventionnelle, j’ai eu une enveloppe de 26 500 euros ; la prime c’était 2 500 je crois, à peu près 10 %. Je ne leur ai pas laissé le choix, je leur ai dit « vous me mettez ça noir sur blanc, je signe au bas de la feuille, c’est à prendre ou à laisser ». Comme j’ai argumenté chaque chiffre qui a fait cette addition, je ne leur donnais pas de marge théorique de manœuvre. Je leur avais quand même dit de venir avec leurs chiffres, mais ils ne sont jamais venus avec et je savais ce qu’il c’était passé dans les ruptures précédentes, les chiffres étaient minables ! Dans une négociation il peut y avoir des contre- propositions, mais là il n’y avait rien. En plus moi les calculs je les avais faits à la louche et à mon avantage. Je m’étais mis dans une logique de départ et il y avait l’aspect financier, je voulais leur faire cracher un peu et le fait qu’il faut tourner la page et passer à autre chose quand on te dit qu’on veut se séparer de toi. Mais surtout, il fallait que je m’y retrouve et en chargeant un peu, mais en ayant les pieds sur terre malgré tout ».
En savoir plus

229 En savoir plus

Permanences et ruptures dans l'internationalisation du cinéma en Grèce

Permanences et ruptures dans l'internationalisation du cinéma en Grèce

SIFAKI, Eirini (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle, CHRIME, France) Permanences et ruptures dans l’internationalisation du cinéma en Grèce Alors que les historiens dits du monde contemporain analysent les médias, ceux-ci recourent de plus en plus à l’explication historique dans la construction de l’actualité. Ainsi, les questions actuelles sur l’homogénéisation et l’impérialisme culturel, à l’ère d’une mondialisation accrue des systèmes et produits de communication, trouvent un écho dans l’étude historique de l’industrie cinématographique. Le cinéma et son commerce international constituent un domaine de recherche particulièrement propice pour étudier l’internationalisation de la communication, dans la mesure où il s’agit d'un médium dont le contenu est intégralement exploité à l’échelle mondiale. Cette internationalisation peut parfois prendre la forme d’un impérialisme culturel découlant d’un système de filiales (les transnationales de communication) mises en place très tôt par les studios américains. Ces filiales des majors ne se contentent pas de distribuer les films américains, elles interviennent également sur les marchés locaux où elles sont implantées.
En savoir plus

10 En savoir plus

Des ruptures conventionnelles vues par des salariés : analyse d'un échantillon de cent une ruptures conventionnelles signées fin 2010

Des ruptures conventionnelles vues par des salariés : analyse d'un échantillon de cent une ruptures conventionnelles signées fin 2010

143 m’ont dit que, comme j’avais un comportement tout à fait acceptable par rapport à la situation, ils seraient prêts à faire certains efforts. Alors je leur ai dit « maintenant on aligne et on met ça noir sur blanc et on voit si on signe à la fin ». On a mis des chiffres qui englobaient bien tout ce que j’avais calculé, même en chargeant un petit peu à la louche. Ils ont levé un point de litige qui était une condition sine qua none et ils sont revenus vers moi une semaine après avec leur proposition qui répondait à ce que j’avais demandé. J’ai pris le temps d’étudier, de décortiquer et de faire relire par des personnes de confiance. C’était conforme à mes attentes. (…)En tout cas, j’ai veillé à ne pas lâcher le morceau parce que « vous voulez jouer, on va jouer, mais il faut que j’y gagne aussi ! ». Tu ne me donnes pas les moyens de travail ok, tu ne veux pas de moi, c’est une chose, tu me fais une proposition, donc la démarche est engagée par toi parce que ça t’arrangerait bien, mais après voilà… (…)Non ils n’ont jamais accepté de dire que c’était un licenciement économique masqué mais histoire de dire qu’ils jouaient à un certain jeu, mais qu’ils faussaient déjà la donne. C’est pour les faire un peu tremper dans leur tambouille. Et oui, c’est vrai que d’avoir pointé ça, ça m’a aidé pour la négociation. L’indemnité que j’ai perçue c’est celle que j’avais envisagée. Englobant la prime de rupture conventionnelle, j’ai eu une enveloppe de 26 500 euros ; la prime c’était 2 500 je crois, à peu près 10 %. Je ne leur ai pas laissé le choix, je leur ai dit « vous me mettez ça noir sur blanc, je signe au bas de la feuille, c’est à prendre ou à laisser ». Comme j’ai argumenté chaque chiffre qui a fait cette addition, je ne leur donnais pas de marge théorique de manœuvre. Je leur avais quand même dit de venir avec leurs chiffres, mais ils ne sont jamais venus avec et je savais ce qu’il c’était passé dans les ruptures précédentes, les chiffres étaient minables ! Dans une négociation il peut y avoir des contre- propositions, mais là il n’y avait rien. En plus moi les calculs je les avais faits à la louche et à mon avantage. Je m’étais mis dans une logique de départ et il y avait l’aspect financier, je voulais leur faire cracher un peu et le fait qu’il faut tourner la page et passer à autre chose quand on te dit qu’on veut se séparer de toi. Mais surtout, il fallait que je m’y retrouve et en chargeant un peu, mais en ayant les pieds sur terre malgré tout ».
En savoir plus

230 En savoir plus

Show all 1835 documents...