Département de Seine-et-Marne

Top PDF Département de Seine-et-Marne:

Rapport sur le département de la Seine-et-Marne

Rapport sur le département de la Seine-et-Marne

Le présent rapport a été élaboré par le secrétariat de la CRDOA. Il tient compte des observations des déposants sur le projet qui leur a été adressé au préalable. Il présente pour le département de la Seine-et-Marne, les résultats des récolements et de leurs suites. Le service historique de la Défense (SHD), service à compétence nationale d'archives défnitives du ministère des armées. Il gère des fonds d’archives publiques et privées, des collections d’ouvrages et des collections d’objets de symbolique militaire qui ont été pour partie constitués dès le XVII e siècle. Il contribue par ailleurs aux travaux relatifs à l’histoire de la Défense et
En savoir plus

24 En savoir plus

Étude des freins et leviers à l'évolution des pratiques agricoles en Seine-et-Marne

Étude des freins et leviers à l'évolution des pratiques agricoles en Seine-et-Marne

Le contexte seine-et-marnais est symptomatique de ces évolutions. La Seine-et- Marne, territoire d’agriculture riche de ses vastes « terres à blé », mais aussi de ses nombreux captages d’eau potable, est au carrefour de ces problématiques. Comment mieux concilier les aspirations de développement économique agricole avec la nécessité publique de réduire sensiblement les pollutions diffuses ? Car en effet si l’agriculture est loin d’être la seule source de polluants, le Plan Départemental de l’Eau en Seine-et-Marne recensait en 2011 un total de 142 communes et 126 356 habitants (soit 28 % des communes et 10% de la population) consommant une eau ne respectant pas les normes sanitaires (Département de Seine-et-Marne, 2012) en matière de phytosanitaires et de nitrates. C’est forts de ce constat que le Département et la Chambre d’Agriculture de Seine-et-Marne souhaitent travailler de concert pour encourager la progression des systèmes de culture économes en intrants, dits de production intégrée. Les dispositifs de politique publique actuels comme les Mesures Agro-Environnementales (MAE) ont montré leurs limites dans ce département, d’où le besoin de produire de nouvelles pistes d’évolution, en se basant sur les retours directs de la profession agricole. C’est l’objet de cette étude : sur la base d’une enquête de terrain, elle vise à rechercher et décrire les freins et leviers des agriculteurs à l’évolution des pratiques agricoles en Seine-et-Marne, d’une part, puis émettre des propositions d’actions mobilisables par le Département, la Chambre d’Agriculture, et éventuellement d’autres organismes, pour mieux encourager et accompagner cette évolution.
En savoir plus

70 En savoir plus

L’agglomération de Melun (Seine-et-Marne) durant l’Antiquité tardive : de <i>Metlosedum</i> à <i>Meteglo</i>

L’agglomération de Melun (Seine-et-Marne) durant l’Antiquité tardive : de <i>Metlosedum</i> à <i>Meteglo</i>

L’histoire antique de cette ville ressurgit dans la seconde moitié du xix e s. à l’occasion des travaux de la voie de chemin de fer reliant Melun à Paris et de l’ouverture de nouvelles rues desservant le quartier établi dans la vaste plaine de la Varenne, située sur la rive gauche de la Seine. Ils génèrent l’engouement d’érudits locaux, scientifiques et édiles melunais férus d’histoire et d’archéologie ou propriétaires de terrains sur lesquels ont lieu des collectes de mobilier. Ces informateurs attentifs participent aux séances de la Société d’archéologie, sciences, lettres et arts du département de Seine-et-Marne et leurs trouvailles sont synthétisées par Eugène Grésy et Gabriel Leroy, qui documen- tent ainsi les objets déposés au musée (Grésy 1847 ; Leroy 1878 ; Lussiez 1971).
En savoir plus

15 En savoir plus

Ressenti des internes boursiers de Seine-et-Marne sur les mesures incitatives pour lutter contre la pénurie de médecins en zones déficitaires : enquête qualitative auprès des internes de médecine générale ayant signé la bourse seine-et-marnaise entre 2009

Ressenti des internes boursiers de Seine-et-Marne sur les mesures incitatives pour lutter contre la pénurie de médecins en zones déficitaires : enquête qualitative auprès des internes de médecine générale ayant signé la bourse seine-et-marnaise entre 2009 et 2012

PREAMBULE : Face à la situation préoccupante en matière de démographie médicale à laquelle la Seine-et-Marne est confrontée, le Département de Seine-et-Marne et les partenaires concernés par cette problématique, notamment les facultés de médecine d’Ile-de-France, ont signé le 10 mars 2009 un plan départemental en faveur de la démographie médicale. Les signataires se sont engagés dans ce document cadre à mettre en œuvre des actions pour favoriser l’implantation et le maintien de médecins en Seine-et-Marne en fonction de leurs compétences et à proportion de leurs moyens respectifs. La présente convention s’inscrit dans l’action 1 de ce plan, à savoir « renforcer l’attractivité de notre territoire pour favoriser l’accueil en Seine-et-Marne de stagiaires et d’internes dans le cadre de leur formation », en permettant aux internes engagés dans la préparation du diplôme d’études spécialisées en médecine générale (troisième cycle), de la Faculté de Médecine de Créteil, d’effectuer un stage dans les services de la santé et de la petite enfance du Conseil général de Seine-et-Marne.
En savoir plus

80 En savoir plus

Regroupement de deux pharmacies et exploitation au sein d’un nouveau local : étude du cas pratique de Courtry (77181) en Seine-et-Marne

Regroupement de deux pharmacies et exploitation au sein d’un nouveau local : étude du cas pratique de Courtry (77181) en Seine-et-Marne

4 Selon l’article L.5125-11 du CSP, l’ouverture d’une pharmacie peut se faire dans une commune qui en est dépourvue. Elle peut se faire par voie de transfert si la population atteint un nombre supérieur ou égal à 2 500 habitants. Ce quota de 2 500 habitants est fixé à 3 500 habitants pour le département de la Guyane et les départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Si une pharmacie est déjà installée, cela se fait par tranche supérieure à 4 500 habitants, puis par tranche supérieure à 3 500 habitants. Dans les cas particuliers des zones franches urbaines, des communes dépourvues d’une officine, des zones sensibles ou des zones de redynamisation incluses dans le pacte de relance des villes, l’obtention d’une licence d’exploitation d’officine peut se faire par voie de création. À ce propos, « l’ordonnance "maillage territorial" publiée le 4 janvier 2018 au Journal officiel était très attendue par l’ensemble de la profession. Discutée depuis plusieurs mois avec le ministère de la Santé, elle constitue plus une évolution qu’une révolution des conditions de création, transfert, regroupement et cession d’officines. Elle en clarifie certaines et en assouplit d’autres avec réalisme, tout en sauvegardant les grands principes. 1 »
En savoir plus

104 En savoir plus

Découverte d’une grande stèle anthropomorphe gravée en Île-de-France orientale (la Grande Maison, Chamigny, Seine-et-Marne)

Découverte d’une grande stèle anthropomorphe gravée en Île-de-France orientale (la Grande Maison, Chamigny, Seine-et-Marne)

Premières comparaisons La stèle anthropomorphe (1) affiche un style unique pour la région. Si des figurations humaines (avec de pos- sibles cache-sexes) sur blocs naturels de grandes dimen- sions sont attestées dans le sud de la Seine-et-Marne, sur les sites du Closeau 12 (Nanteau-sur-Essonne) et de la vallée aux Noirs 6 (Buthiers), elles sont attribuées aux V e et IV e millénaires avant J.-C. (Cassen, 2017), tandis que celle de Chamigny s’inscrit vraisemblablement dans un contexte chrono-culturel plus tardif. Ces représenta- tions du Néolithique moyen (elles-mêmes rapprochées du corpus iconographique de Bretagne) sont d’ailleurs asso- ciées à des lames de haches polies semblables à celles qui pourraient figurer sur la stèle de la Grande Maison. Ici, une influence atlantique serait donc envisageable dans la mesure où l’orthostate L6 du cairn de Gavrinis (Larmor- Baden, Morbihan, 4300-3800 avant J.-C.) présente juste- ment un tel motif (Lescop et al., 2013). Ajoutons que les boursouflures naturelles du bloc ne sont pas sans rappeler les gravures spiralées des mêmes orthostates.
En savoir plus

5 En savoir plus

Île-de-France, Seine-et-Marne, Moissy-Cramayel, ZAC de Chanteloup, Section A1. Rapport de diagnostic d’archéologie préventive

Île-de-France, Seine-et-Marne, Moissy-Cramayel, ZAC de Chanteloup, Section A1. Rapport de diagnostic d’archéologie préventive

localisées sous forme de taches ou de concrétions). Il repose sur le Cailloutis de Sénart. 4-R-Cfv ( ”Cailloutis de Sénart ”) : à la base des limons de plateaux, un horizon de cailloutis alluvial résiduel géliflué / colluvionné, conservé sur 10 à 20 cm d'épaisseur, est observable sur la presque totalité de l'emprise. Il repose sur les formations sablo-argileuses stampiennes et correspond à la phase alluviale, plus ou moins remanié, de très haute terrasse de la Seine (environ 85 m à 95 m NGF) pendant le quaternaire. Il constitue une strate clairement identifiable, composée principalement de galets roulés patinés (siliceux, de quartz et de “ jaspes ”) en partie fragmentés par le gel, de pierres anguleuses silico-calcaires éparses à erratiques et de résidus sableux. Il forme le plancher de nappe perchée et regorge de concentrations et nodules de
En savoir plus

115 En savoir plus

Des objets en terre cuite atypiques du Haut-Empire découverts à Melun (Seine-et-Marne). Premiers parallèles dans l'Est des Gaules et en Germanie

Des objets en terre cuite atypiques du Haut-Empire découverts à Melun (Seine-et-Marne). Premiers parallèles dans l'Est des Gaules et en Germanie

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

12 En savoir plus

La liberté du droit de vote dans le département de Seine-et-Oise durant la crise du seize mai 1877

La liberté du droit de vote dans le département de Seine-et-Oise durant la crise du seize mai 1877

font également imprimer un document, extrait du Guide des électeurs d’Edmond Dutemple, qui rappelle l’ordre du jour de défiance des 363 mais qui, surtout, se révèle être un précis des droits des électeurs ainsi que les peines en cas de pression ou de fraude 215 . Ce document, signé par Léon Renault, ancien député de Seine-et-Oise, 363 et membre du comité des jurisconsultes, se veut être accessible à tous les électeurs et rappelle point par point les dispositions légales ainsi que « ce que l’on doit faire pendant la période électorale et le jour du vote. » L’imprimé rappelle donc les modalités de création des comités électoraux, de la tenue de réunions, des dispositions à l’extérieur et à l’intérieur de la salle de scrutin, du secret du vote, les moyens de protestation, etc. Il se veut également dissuasif à l’endroit des agents de l’administration en dressant un tableau de toutes les peines électorales recensées par la loi – et les amendes correspondantes. Léon Renault signe, à la fin de ce document, le court passage suivant : « Électeurs, ces instructions, ces pénalités électorales que je place sous vos yeux, vous indiquent que la Loi vous protège contre toutes les menaces et les intimidations. Allez donc hardiment au scrutin et faites triompher la République. » De cette façon, les républicains cherchent à conserver une posture de défenseurs du vote des électeurs, construisant cette image par opposition au Gouvernement conservateur.
En savoir plus

232 En savoir plus

La grotte "à la peinture" à Larchant (Seine-et-Marne), lieu-dit Les Dégoûtants à Ratard. La faune (Mésolithique, Bronze final et Gallo-Romain)

La grotte "à la peinture" à Larchant (Seine-et-Marne), lieu-dit Les Dégoûtants à Ratard. La faune (Mésolithique, Bronze final et Gallo-Romain)

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

9 En savoir plus

Île-de-France, Seine-et-Marne, ville-nouvelle de Marne-la-Vallée, communes de Jossigny et Serris, Le Parc de la Motte-Les Collinières, échangeur et sud de la pénétrante ouest de l’A4. Diagnostic et fouilles archéologiques, avril à septembre 2000

Île-de-France, Seine-et-Marne, ville-nouvelle de Marne-la-Vallée, communes de Jossigny et Serris, Le Parc de la Motte-Les Collinières, échangeur et sud de la pénétrante ouest de l’A4. Diagnostic et fouilles archéologiques, avril à septembre 2000

Le réseau parcellaire et les secteurs d’habitat ou d’activité de l’Échangeur de l’A4 s’inscrivent dans un maillage relativement dense d’établissements ruraux et de réseaux fossoyés du Haut-Empire. Ces établissements de petites et moyennes tailles, avec des enclos enserrant entre 1 ha à 2 ha, semblent couvrir l’ensemble du plateau limoneux de la Ville Nouvelle de Marne-la-Vallée. Les réseaux fossoyés et chemins associés évoquent des parcellaires. Ce réseau d’établissements et de zones d’activités, distants d’environ 1 Km, voir moins, les uns des autres, ainsi que les indices d’un milieu ouvert et d’une campagne fortement anthropisée, notamment par la présence de réseaux fossoyés de grande ampleur, évoquent une exploitation extensive des ressources agricoles, au sens large, de ce secteur du Plateau Briard. Comme dans l’ensemble du Nord des Gaules, la présence d’établissements laténiens finals de type “ ferme indigène ” indique qu’il faille sans doute rechercher l’origine de la mise en place de ce réseau dès la période gauloise (voir Pion 1996 et Buchez & Daveau 1996). Dans la micro- région qui nous concerne, la période du Haut-Empire voit cependant un développement sans précedant du nombre d’établissements et la mise en place de réseaux réticulaires fossoyés, au moins en partie quadrangulaires et parcellaires, à des échelles inconnues jusqu’alors. Sans commune mesure avec les grandes villae méridionales, les formes d’exploitation rurale perceptibles à Marne-la-Vallée pour le Haut-Empire semblent néanmoins traduire un accroissement des unités d’habitat, ainsi qu’une rationalisation de la gestion des terres et peut-être également des pratiques agricoles.
En savoir plus

301 En savoir plus

Aide au diagnostic et conduite à tenir devant une suspicion de maltraitance de l’enfant en médecine générale dans le département de Seine-Maritime

Aide au diagnostic et conduite à tenir devant une suspicion de maltraitance de l’enfant en médecine générale dans le département de Seine-Maritime

La deuxième comparaison de nos résultats sera faite avec le dernier rapport d’élaboration de l’HAS publié en 2014 et les rapports de l’ODPE et du SNATED. (13) IV.2.1. Le repérage Au vu de ces 4 profils, les signes d’alerte étaient connus par la majorité des médecins généralistes de notre étude. Les plus fréquemment cités étaient : les hématomes, les brûlures, les signes urinaires et digestifs, les retards d’acquisitions et le comportement émotionnel de l’enfant (apathie, tristesse ou colère). Tous ces signes sont d’ailleurs évoqués par l’HAS. A noter que pour une situation de maltraitance d’enfant soit suspectée, plusieurs signes d’alerte sont souvent nécessaires au médecin. Les médecins généralistes savent repérer mais il existe une discordance importante avec le taux d’IP transmises. Rappelons qu’au niveau du département, en Seine-Maritime, le taux de transmission d’IP est de 0,53% et qu’au niveau national il est de 5%. 306 800 mineurs sont suivis en protection de l’enfance, nous aurions donc plutôt attendu qu’un bon repérage aurait amené les médecins généralistes à alerter dans de nombreuses situations et représenter un taux de transmission d’IP beaucoup plus élevé. Nous pouvons nous questionner sur l’origine de ce faible taux : est-ce un non-repérage de certains signes d’alerte ou une non-transmission d’écrits malgré les signes d’alerte repérés ?
En savoir plus

101 En savoir plus

Quelles sont les causes de la mortalité périnatale et infantile élevée en Seine-Saint-Denis ? Consultation des professionnels du département par un processus Delphi

Quelles sont les causes de la mortalité périnatale et infantile élevée en Seine-Saint-Denis ? Consultation des professionnels du département par un processus Delphi

département que dans le reste de la région Ile-de-France, afin de guider la collecte d’informations et la conception de l’audit. Nous avions également comme objectif d’impliquer les professionnels du département dans l’étude dès sa phase préparatoire. Nous avons donc mené un processus de consensus Delphi avec des professionnels de SSD exerçant en périnatalité, auxquels nous avons associé des représentants des usagers. Initiés dans les années 50 aux Etats-Unis par des chercheurs de la Rand Corporation, les enquêtes Delphi permettent d’organiser la consultation d’experts sur un sujet précis, avec pour objectifs de mettre en évidence des convergences et des consensus sur les orientations à donner à un projet ainsi que d’évaluer si celui-ci est opportun (7). La méthode est de soumettre des questionnaires itératifs (3 ou 4 tours) à un panel d’experts. Après chaque tour, les experts doivent avoir un retour sur les opinions émises par l’ensemble du panel pour se positionner. Puisque les échanges restent anonymes, cette méthode encourage la libre expression et évite l’effet de leader d’opinion. Ce type de consultation trouve à l’heure actuelle des applications en médecine (8-10), en gestion, en économie, en technique, en sciences sociales, etc.
En savoir plus

23 En savoir plus

Recent Excavation and Recording at the New Neolithic Rock Art Site of Vallée Aux Noirs, Buthiers (Seine-et-Marne, France)

Recent Excavation and Recording at the New Neolithic Rock Art Site of Vallée Aux Noirs, Buthiers (Seine-et-Marne, France)

In 2013 a visit was organized to the grotte de La Hache ( ‘Cave of the Axe’) in Buthiers, Seine-et-Marne, in order to undertake a new recording of the site ’s long-known engravings of Neolithic axes (Baudet 1950). The cave is located on the upper part of the southern margin of a dry valley leading down to the river Essonne. The dramatic landscape here includes large sandstone boulders resulting from the erosion of the valley slopes and whose ‘megalithic’ aspect may well remind archaeologists of Neolithic monuments around Carnac in Brittany. The engraved figures of the region provide another virtual link with south Brittany. Several rock art sites on the western edge of the Fontainebleau forest include engraved hafted axes of Breton affinity, which led us to study a number of them, including the caves of Bel Air 13 and Vallée aux Noirs 1 (or grotte de
En savoir plus

18 En savoir plus

Les sortis du RMI dans le Val-de-Marne

Les sortis du RMI dans le Val-de-Marne

Néanmoins, il n'est pas possible de pousser plus avant les comparaisons. D'une part, le recueil de l'information a un décalage de dix-huit mois. D'autre part, la typologie avait été opé[r]

197 En savoir plus

Permanence des soins ambulatoires : comment la physionomie du territoire affecte-t-elle les volumes de demandes de soins non programmés et les types de réponses proposés  par la régulation, une étude rétrospective en Seine-et-Marne

Permanence des soins ambulatoires : comment la physionomie du territoire affecte-t-elle les volumes de demandes de soins non programmés et les types de réponses proposés par la régulation, une étude rétrospective en Seine-et-Marne

Limites : Cette étude est limitée par la perte de donnée inhérente au mode de recueil des données, rétrospectif. De plus, il peut exister plusieurs biais d’information, dont l’impact sur l’étude est minime. Tout d’abord lié au codage réalisé par les ARM, manuellement, et qui concerne le lieu d’appel et le type de moyen envoyé. Ensuite parce qu’il y a, parmi les SMUR envoyés, une part une part de transport inter- hospitaliers (ou « secondaires ») (2807 secondaires sur les 14166 SMUR envoyés en 2015 en Seine-et-Marne). Ce problème concerne surtout les grandes villes. Enfin, une catégorie « autre » dans les réponses a été enregistrée, représentant un petit pourcentage des réponses proposées (<2%), dont la nature, en pratique, est floue.
En savoir plus

80 En savoir plus

Interprétation de mesures du radar Rodin de Trappes pour la connaissance en temps réel des précipitations en Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne : intérêt pour la gestion automatisée d'un réseau d'assainissement

Interprétation de mesures du radar Rodin de Trappes pour la connaissance en temps réel des précipitations en Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne : intérêt pour la gestion automatisée d'un réseau d'assainissement

Dans cette optique, le radar de Trappes est partie intégrante du sys- tème d'aide à la conduite et les données qui en sont issues constituent des entrées du modèle de simulation des éco[r]

243 En savoir plus

Vivre en maison de retraite : quel rapport à l'espace ? L'exemple d'un établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes en milieu rural situé à Oeuilly dans le département de la Marne (51)

Vivre en maison de retraite : quel rapport à l'espace ? L'exemple d'un établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes en milieu rural situé à Oeuilly dans le département de la Marne (51)

Cela permet aux maisons de retraite de devenir des établissements d’accueil médicalisés (EHPAD) et pour cela de recevoir un financement permettant l’adaptation et la médicalisa[r]

157 En savoir plus

Synthèse Haute-Marne

Synthèse Haute-Marne

Compte tenu des biens retrouvés après récolement, les biens non localisés représentent 8,89 % des dépôts récolés dans le département, soit significativement moins que la moyenne des départements (17,39 %) pour les synthèses déjà publiées. 1.3 L’obligation d’envoi de l’inventaire annuel des dépositaires Pour faciliter les opérations de récolement, et le cas échéant pour signaler des disparitions entre deux récolements, les dépositaires sont tenus de fournir chaque année à chaque déposant concerné un état des dépôts dont ils bénéficient 3 , comportant l'indication de leur emplacement et
En savoir plus

14 En savoir plus

Pratiques de l'automédication par le paracétamol en population générale : étude quantitative sur les connaissances des patients à propos du paracétamol en automédication dans le département de la Seine-Maritime

Pratiques de l'automédication par le paracétamol en population générale : étude quantitative sur les connaissances des patients à propos du paracétamol en automédication dans le département de la Seine-Maritime

Mr Thierry BESSON Chimie Thérapeutique Mr Jean-Jacques BONNET Pharmacologie Mr Roland CAPRON (PU-PH) Biophysique Mr Jean COSTENTIN (Professeur émérite) Pharmacologie Mme Isabell[r]

69 En savoir plus

Show all 735 documents...