Déficience visuelle

Top PDF Déficience visuelle:

L'expérience parentale de personnes ayant une déficience visuelle

L'expérience parentale de personnes ayant une déficience visuelle

78 qui permettrait une ouverture quant aux compétences parentales des personnes ayant des incapacités. Ensuite, le modèle d’organisation des services doit être repensé. L’organisation des services regroupe les services à la parentalité 6 ou de soutien à la famille au CLSC et dans les centres jeunesse, les centres de la petite enfance, les écoles, les organismes d’action communautaire autonome, entre autres. Par ailleurs, les services de réadaptation sont l’apanage des centres de réadaptation comme l’IRDPQ, ce qui peut être une entrave à la recherche ou à la pratique. Par exemple, plusieurs établissements comme les CLSC ont comme mission de soutenir les parents dans la vie avec leurs enfants. Toutefois, l’offre de services dessert pour l'essentiel des parents sans incapacité et est encore trop souvent inaccessible ou inadaptée en fonction des besoins des parents ayant une incapacité visuelle. Quant aux centres de réadaptation, leur mission principale est l’adaptation, la réadaptation et l’intégration sociale des personnes ayant des incapacités par la dispensation de services. Lorsqu’il est question de parentalité, les intervenants des centres de réadaptation peuvent se sentir peu outillés pour soutenir les parents dans leur rôle parental, puisque les besoins de ces derniers ne sont pas toujours considérés dans l’offre de services. Il serait pertinent d’intégrer les services pour les parents ayant une incapacité visuelle à même les services déjà existants. Ce travail organisationnel pourrait également servir à mobiliser les différents acteurs autour d’un projet visant à favoriser l’intégration sociale de PADV et à soutenir le droit à la parentalité de personnes ayant une déficience visuelle. Il conviendrait également de prévoir des ententes de collaboration entre les différents établissements offrant des services à ces parents. Un tel partenariat pourrait permettre d’améliorer la connaissance qu’ont les différents partenaires des services offerts par les uns et les autres. Actuellement, les besoins sur ce plan sont non comblés. En plus, les PADV manquent d’information quant aux ressources disponibles.
En savoir plus

108 En savoir plus

Du ludique au sérieux dans le jeu numérique : environnement immersif pour réadaptation en déficience visuelle

Du ludique au sérieux dans le jeu numérique : environnement immersif pour réadaptation en déficience visuelle

37 Peu de temps après, dès que j’ai essayé l’appareil Oculus Rift, je savais que je devais l’utiliser au sein de ma création. J’ai donc modifié mon idée initiale de sujet de recherche. Afin de me familiariser avec les contraintes techniques du casque de réalité virtuelle, j’ai dû faire plusieurs expérimentations. Dans le cadre d’un cours de la maîtrise, j’ai recyclé mon projet de fin de baccalauréat, en transposant le jeu dans l’Oculus Rift. J’ai également créé un loft virtuel où j’ai essayé d’exploiter le maximum des performances graphiques de l’engin de jeu Unity. Finalement, j’ai été approché par le Centre de recherche informatique de Montréal, afin de créer un simulateur de réadaptation en déficience visuelle. Ce projet d’envergure était très intéressant et constituait pour moi une nouvelle avenue de recherche, j’ai alors décidé de l’associer à mon sujet de recherche.
En savoir plus

59 En savoir plus

La mise en place d'un environnement tactile comme réponse pédagogique pour un élève présentant une déficience visuelle

La mise en place d'un environnement tactile comme réponse pédagogique pour un élève présentant une déficience visuelle

Il existe de nombreuses adaptations pédagogiques possibles pour les enfants présentant une déficience visuelle, mais l’utilisation de la tablette tactile reste encore trop peu utilisée pour ces élèves, notamment en maternelle, alors qu’elle a montré de nombreux bienfaits chez des enfants présentant d’autres types de troubles (Bacquelé, 2015). En effet, la tablette tactile a tendance à renforcer l’autonomie des élèves, à favoriser leur motivation. En termes d’apprentissage c’est un outil qui va permettre, par exemple, de compenser certains troubles du langage écrit, de la lecture (Najjar, 2014). Sachant que les élèves présentant une déficience visuelle ont davantage de risque de présenter des difficultés en lecture, il semblerait qu’une solution puisse être trouvée du côté des TICE. De plus, ce sont des élèves qui présentent une fatigabilité accrue car ils doivent sans cesse compenser leur handicap pour réaliser une tâche. Ils sont donc plus à risque d’être en surcharge cognitive comparativement aux autres élèves ne présentant pas de trouble ou de handicap particulier. La tablette tactile réduirait cette surcharge cognitive en permettant à l’élève de procéder à des agrandissements de caractères par exemple. La fatigabilité s’en trouverait amoindrie et l’élève pourrait davantage maintenir son attention sur les tâches proposées et ainsi progresser dans ses apprentissages.
En savoir plus

45 En savoir plus

Qualité de vie, participation et moment de l'intervention en réadaptation chez les personnes âgées ayant une déficience visuelle

Qualité de vie, participation et moment de l'intervention en réadaptation chez les personnes âgées ayant une déficience visuelle

21 total de participation, un second portant sur les activités courantes et finalement, un dernier sur les rôles sociaux. Avec un échantillon de 30 personnes présentant des incapacités fonctionnelles, l’étude de Poulin et Desrosiers (2009) a trouvé une association significative modérée entre la réalisation et la satisfaction envers la participation pour le domaine des activités courantes et celui du score total. Par contre, il n’y avait pas de corrélation significative entre la réalisation et la satisfaction pour le domaine des rôles sociaux. Dans une autre étude québécoise, il y avait une forte corrélation significative entre la réalisation et la satisfaction pour le score total de la M HAVIE d ’un groupe de 46 aînés présentant des incapacités physiques légères à sévères (résultats pour les deux domaines de la MHAVIE non rapportés) (Levasseur et a l, 2004). Enfin, chez une population de personnes âgées avec ou sans incapacités physiques (n = 155), le niveau de réalisation était fortement corrélé à celui de satisfaction pour le domaine des rôles sociaux (données non spécifiées pour le score total et le domaine des activités courantes) (Levasseur et al., 2010a). Ainsi, malgré l’utilisation du même outil de mesure et pour une population semblable, il ne semble pas se dégager une tendance claire pour l’association entre la réalisation et la satisfaction du niveau de participation. Ces résultats concordent donc avec ceux des autres études ayant trouvé des relations très variables entre le niveau de réalisation et le niveau de satisfaction de la participation. En conséquence, des études précisant l’association entre la réalisation et la satisfaction, en particulier pour les aînés ayant un problème visuel, s’avèrent nécessaires. A notre connaissance, aucune étude n'a examiné ces deux éléments de la participation pour une population de personnes âgées ayant une déficience visuelle.
En savoir plus

158 En savoir plus

Identifier les besoins des enfants en situation de déficience visuelle : état de l'art et étude de terrain

Identifier les besoins des enfants en situation de déficience visuelle : état de l'art et étude de terrain

Figure 3. Un adolescent aveugle utilise son bloc-notes braille pour charger son lecteur MP3. (9 et 10 ans) dont deux en situation de cécité avec per- ception lumineuse et un de déficience visuelle moyenne, deux adolescents et une adulte aveugle. Dans chaque cas, nous les avons laissé explorer en leur demandant de com- menter. Ils ont d’abord évalué les dimensions des objets. L’un des enfants aveugles (avec déficiences associées) n’a pas reconnu qu’il s’agissait d’un globe. Chaque enfant a demandé s’il pouvait s’en servir comme ballon. Tous ont indiqué apprécier la texture, sans savoir ce que c’était (« ça ressemble à ... mais...» « on dirait du plastique mais chaud »), mais deux enfants ont indiqué ne plus vouloir toucher les îles après la première exploration parce que « ça a l’air de piquer » ou « de faire mal. » L’un a de- mandé qu’on lui y indique l’Inde, dont il ne connaissait que des histoires, sans savoir où elle se situait ni à quoi elle ressemblait.
En savoir plus

11 En savoir plus

Numérique, handicap visuel et accessibilité des apprentissages. Contenus pédagogiques numériques : quelle accessibilité pour les élèves présentant une déficience visuelle ?

Numérique, handicap visuel et accessibilité des apprentissages. Contenus pédagogiques numériques : quelle accessibilité pour les élèves présentant une déficience visuelle ?

lemarie@univ-tlse2.fr mustapha.mojahid@irit.fr RÉSUMÉ . Le plan numérique pour l’éducation lancé en mai 2015 vise à introduire les technologies numériques au sein des établissements scolaires. Dans cette perspective, les élèves sont progressivement équipés d’outils informatiques, les enseignants sont formés aux usages de ces technologies pour l’enseignement (p. ex. tableaux interactifs, environnement numérique de travail, etc.) et des ressources telles que les manuels scolaires numériques sont mises à disposition des enseignants et des élèves. Or, depuis le plan Handiscol (1999), puis avec la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République (2013), les politiques relatives au handicap promeuvent l’inclusion des élèves en situation de handicap en établissements scolaires ordinaires. C’est ainsi qu’en 2015, 80% des 350 300 enfants ou adolescents handicapés ont été scolarisés en établissements ordinaires. Si les politiques d’inclusion prévoient diverses mesures afin de garantir « l’égalité des droits et des chances », qu’en est-il de l’accessibilité des ressources pédagogiques numériques pour ces élèves à besoins éducatifs particuliers ? Une étude exploratoire combinant des entretiens avec divers acteurs de la situation (enseignants spécialisés, transcripteurs braille, élèves déficients visuels scolarisés en classe ordinaire) et des observations en classe d’élèves présentant une déficience visuelle a été menée dans le but 1) de décrire la situation existante en terme d’accès aux contenus pédagogiques pour les élèves présentant une déficience visuelle (quels contenus sont accédés et comment), 2) d’identifier des catégories de difficultés rencontrées par les élèves pour accéder et traiter les ressources pédagogiques numériques et leurs conséquences pour l’apprentissage.
En savoir plus

13 En savoir plus

Repenser l’accès aux institutions culturelles pour une inclusion des personnes vivant avec une déficience visuelle

Repenser l’accès aux institutions culturelles pour une inclusion des personnes vivant avec une déficience visuelle

15 h 30 - 16 h 30 Atelier 28 Repenser l’accès aux institutions culturelles pour une inclusion des personnes vivant avec une déficience visuelle Salle 520 C Claire Nigay, candidate au doctorat en science de l’information, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal et Anne Jarry, professeure adjoint, École d’optométrie de l’Université de Montréal

1 En savoir plus

Enquête sur les pratiques des professionnels de la déficience visuelle - Activités collaboratives, usages du numérique et impact du confinement. Synthèse de résultats

Enquête sur les pratiques des professionnels de la déficience visuelle - Activités collaboratives, usages du numérique et impact du confinement. Synthèse de résultats

S YNTHESE DES RESULTATS ET MISE EN PERSPECTIVE D’autres ont suggéré des pratiques pédagogiques d’adaptation s’appuyant sur la vidéo et les documents sonores. Néanmoins, une partie des professionnels interrogés exprime un désarroi certain face à la situation. Force est de constater que peu de ressources spécifiques ont été mises à leur disposition. Le 21 avril 2020, le site de l’Institut National des Jeunes Aveugles proposait des liens vers des ressources pédagogiques en précisant que « même si globalement ces ressources n’ont malheureusement pas pu être adaptées aux élèves en situation de handicap, le service de transcription et d’adaptation de l’INJA conserve un service minimum avec la possibilité de fournir des documents à la demande » 4 . Autrement dit, les professionnels devaient produire eux- mêmes leurs adaptations ou solliciter de l’aide pour cela. Deux raisons principales peuvent éclairer le fait que ce point n’ait pas été déploré par une majorité des personnes interrogées. Tout d’abord, si l’on peut considérer les pratiques d’adaptation sur un continuum allant du « sur mesure » à une conception universelle (Vanderheiden, 2012), les suivis individuels s’appuient surtout sur des adaptations à des besoins particuliers, à la demande et spécifiques au domaine d’intervention (Lewi-Dumont, 2016). Par ailleurs, les professionnels de la déficience visuelle sont habitués à produire eux-mêmes leurs supports en s’appuyant beaucoup sur des pratiques de Do It Yourself (Brulé et al., 2016). De ce fait, certains ont poursuivi en ce sens malgré les contraintes liées au confinement. L’absence de ressources institutionnelles d’une part et la disparité des ressentis qui apparaissent dans notre enquête d’autre part invite toutefois à la réflexion : il semble indispensable de mettre en place un recensement des pratiques, ressources et outils de suivi à distance et de développer un réseau de partage d’expérience des professionnels, ainsi que des outils d’enseignement à distance adaptés.
En savoir plus

21 En savoir plus

Techniques d'assistance à la saisie de texte sur périphériques mobiles dans le cas de la déficience visuelle

Techniques d'assistance à la saisie de texte sur périphériques mobiles dans le cas de la déficience visuelle

2.1 Systèmes de reconnaissance de parole Une première approche consiste à utiliser un système de reconnaissance de la parole. Selon Azenkot [Azenkot and Lee, 2013], les déficients visuels qui n’utilisent que peu une saisie gestuelle, ont une préférence pour les systèmes similaires à Siri, sur IOS, ou Google Now, sur Android. Ces systèmes proposent une saisie de texte à partir d’un système de reconnaissance vocale [Shneiderman, 2000]. Le principe est simple : lorsqu’il est invité, l’utilisateur dicte directement ce qu’il souhaite taper au téléphone, qui le retranscrit directement sur l’application qu’il utilise (réseau social, SMS, etc.). Pour l’utilisateur en situation de déficience visuelle, cela évite de manipuler un système qu’il peut difficilement contrôler comme un système de saisie sur écran tactile. Cette approche se veut également plus simple en termes de fatigue : il n’y a pas besoin de chercher une interaction particulière, de parcourir l’écran tactile pour saisir chaque caractère, ou apprendre un nouvel alphabet ou une nouvelle méthode de saisie. Cependant, la saisie par reconnaissance vocale pose deux principaux problèmes.
En savoir plus

187 En savoir plus

La parentalité des femmes atteintes de déficience visuelle

La parentalité des femmes atteintes de déficience visuelle

Les rapports avec l’entourage Le choix de la parentalité chez les femmes atteintes de déficience visuelle entraine souvent des réactions péjoratives de la part de leur entourage et de la société. Comment une mère atteinte de cécité peut-elle élever un enfant ? (Thoueille, 2006). En effet, sur les 7 mères interrogées, 4 d’entre elles ont eu la sensation d’être jugées par la société : « les gens voyaient que j’étais handicapée donc j’avais l’impression que ça les choquait qu’un handicapé avait un enfant » (Géraldine, L176- 178) et 2 d’entre elles ont dû faire face à une réaction dépréciative de la part de leur entourage : «et puis du coup ça a soulevé pas mal de réactions parce que d’avoir un enfant ça sera plus dur pour elle. Donc y a des personnes qui nous ont pas compris » (Sophie, L158-L159).
En savoir plus

66 En savoir plus

Démonstration de deux logiciels de revue d’écran à l’usage des personnes ayant une déficience visuelle et de quelques règles d’accessibilité du Web

Démonstration de deux logiciels de revue d’écran à l’usage des personnes ayant une déficience visuelle et de quelques règles d’accessibilité du Web

• Avec l’installation d’un afficheur braille, d’une synthèse vocale ou d’un logiciel de.. grossissement, les personnes aveugles ou.[r]

20 En savoir plus

Évaluation de l'efficacité clinique et mesure de l'efficience des interventions de réadaptation en déficience visuelle pour les personnes âgées

Évaluation de l'efficacité clinique et mesure de l'efficience des interventions de réadaptation en déficience visuelle pour les personnes âgées

Comme le demontrent les resultats des analyses de correlation de Pearson, le profil fonctionnel global a l'entree et la duree ou l'etalement de la prestation de services sont correles [r]

268 En savoir plus

Les trajectoires de développement professionnel d'enseignants spécialisés en déficience visuelle

Les trajectoires de développement professionnel d'enseignants spécialisés en déficience visuelle

Les étudiants doivent alors faire des choix entre différents sujets d' apprentissage (déficiences multiples, rôles des enseignants itinérants, etc.). De façon générale[r]

131 En savoir plus

La parole donnée aux personnes âgées ayant une déficience visuelle et leurs perceptions psychosociales de la dépression

La parole donnée aux personnes âgées ayant une déficience visuelle et leurs perceptions psychosociales de la dépression

Tout porte à croire que la perception de soi et des autres a comme conséquences l'isolement social, l'exclusion sociale, même l'auto-exclusion qui peuvent conduire[r]

154 En savoir plus

La nouvelle structure de la Maîtrise en science de la vision, option "Intervention en déficience visuelle"

La nouvelle structure de la Maîtrise en science de la vision, option "Intervention en déficience visuelle"

 En 2000- 2001, l’École d’Optométrie offre un premier D.É.S.S «pour futurs spécialistes en orientation et mobilité » (SOM)..  En 2004 : début d’un second D.É.S.S, pour futurs spéc[r]

16 En savoir plus

Conception et évaluation de techniques d'interaction non-visuelle basées sur un dispositif personnel : application à 
l'exploration de cartes numériques par des personnes avec déficience visuelle

Conception et évaluation de techniques d'interaction non-visuelle basées sur un dispositif personnel : application à l'exploration de cartes numériques par des personnes avec déficience visuelle

Il existe différents algorithmes pour détecter les fixations oculaires [138]. Nous avons utilisé Dispersion-Threshold Identification (I-DT). Cet algorithme requiert deux paramètres : une fenêtre de fixation et un seuil temporel à partir duquel on considère que la fixation commence. Dans notre contexte, les seuils des fixations oculaires (20-50 pixels pour la fenêtre et 200 à 300 ms comme seuil temporel) ne sont pas applicables, car les valeurs spatiales et temporelles sont trop petites pour une exploration tactile. Loomis et al. [95] ont mesuré la fenêtre « visuelle » et 18 mm en hauteur. En se basant sur ces données, nous avons fait varier la fenêtre (un carré de 18 mm
En savoir plus

204 En savoir plus

La prévalence et les causes de la déficience visuelle dans la population en situation d'itinérance de la région de Montréal

La prévalence et les causes de la déficience visuelle dans la population en situation d'itinérance de la région de Montréal

48% Référence en ophtalmologie; 12% 9,5% 7,4% 1,1% 3,2% 7,4% 6,0% 4,0% 1,0% 1,0% 6,0% -2 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 Glaucome ou suspect glaucome Cataractes Dégénérescence maculaire liée à[r]

11 En savoir plus

La déficience en FSH : actualités cliniques et thérapeutiques

La déficience en FSH : actualités cliniques et thérapeutiques

La déficience en FSH chez l’homme L’impubérisme des femmes avec des mutations invalidantes de la FSH contraste avec la puberté des hommes mutants pour cette même hor- mone (Tableau 1). Comme pour les femmes, ces hommes ont une atteinte de la fertilité. Un cas bien documenté chez un homme avec une muta- tion invalidante de la FSH démontre à la biopsie testiculaire une hyperplasie des cellules de Ley- dig, témoignant des effets de la sécrétion aug- mentée de la LH. On observe, en outre, un nombre réduit de cellules de Sertoli et une aplasie germi- nale, explicables par le déficit de FSH (14). Chez les femmes avec des ovaires micropolykys- tiques et chez l’homme normal, l’excès de LH s’accompagne d’une hypersécrétion de testosté- rone. Alors que chez les patients avec une défi- cience de FSH on observe une LH élevée, certains de ces hommes (13, 28-32), étonnamment, ont une faible sécrétion de testostérone (28-29). Ces don- nées suggèrent qu’en conditions normales, c’est- à-dire avec une sécrétion constitutive de FSH, il y a une interaction des deux gonadotrophines vis-à- vis de la stéroïdogenèse et de la gamétogenèse. En effet, lorsque ces femmes ou ces hommes défi- citaires en FSH sont traités par FSH recombinante, on observe une augmentation de la sécrétion de testostérone. Ces résultats sont d’autant plus inté- ressants lorsqu' on se souvient que les cellules de Leydig ou de la thèque ne sont pas, normale- ment, équipées de FSHR. Ainsi, différents auteurs postulent qu’il existerait un ou des facteurs gona- diques paracrines FSH-induits susceptibles de sti- muler la sécrétion de testostérone par les cel- lules de Leydig et de la thèque. Enfin, à la diffé- rence du modèle humain, les souris mâles FSHB KO peuvent être fertiles, bien qu’elles aient des testicules petits et une diminution du nombre de spermatozoïdes (20).
En savoir plus

7 En savoir plus

La déficience en hormone lutéinisante: ses conséquences sur la reproduction

La déficience en hormone lutéinisante: ses conséquences sur la reproduction

Les bases génétiques et moléculaires de la déficience en LH L’explication moléculaire des cas décrits plus haut est restée inconnue jusqu’en 1992. La consanguinité décrite dans la famille d’Axelrod et al. (9) suggérait une anomalie héréditaire et structurelle de la LH. Le séquençage du gène de la βLH met en évidence dans l’exon 2 une mutation à l’état homozygote et conduit au remplacement de la glutamine 54 par une argi- nine (NM_000894.2: c.221A>G, p.Gln74Arg) alias p.Gln54Arg (Tableau 1). Cette mutation supprime l’action biologique de la LH, en l’em- pêchant de se fixer sur son récepteur (11). La notion d’une LH immunologiquement active mais biologiquement inefficace était jusqu’à ce moment inconnue. En 2004, nous avons été confrontés au cas d’un homme camerou- nais avec un retard pubertaire et une infer- tilité dus à un déficit isolé en LH. Le patient présentait à l’état homozygote une nouvelle mutation faux-sens (NM_000894.2: c.167G>A, p.Gly56Asp) alias p.Gly56Asp du gène LHB, codant pour la sous-unité bêta de la LH. Chez ce patient, nous avons entrepris, sans succès, la détection de LH et de ßLH. Nous avons uti- lisé deux méthodes immunologiques diffé- rentes: l’une spécifique pour des épitopes de la LH assemblée et l’autre, spécifique pour la sous-unité βLH. En outre, les études fonction- nelles in vitro de la sous-unité LH mutée ont montré que celle-ci était bien synthétisée mais qu’il n’y avait pas d’hétérodimérisation des chaînes alpha et bêta de la LH. C’était la pre- mière description d’une LH immunologique et biologiquement inactive. En collaboration avec une équipe suisse, les études in silico de cette mutation prédisaient, enfin, l’impossibilité de l’assemblage des sous-unités alpha et bêta pour la LH (12).
En savoir plus

6 En savoir plus

La pratique du théâtre avec un public atteint de déficience intellectuelle

La pratique du théâtre avec un public atteint de déficience intellectuelle

66 d’aborder les apprentissages. Nous avons pu voir que le rituel génère le social donc que la socialisation peut être travaillée par le biais d’une ritualisation des séances, en accompagnant l’individu « dans une intériorisation et une meilleure compréhension des normes, des valeurs et de la culture de la société afin que son comportement soit socialement acceptable 141 ». Le travail autour du jeu induit une communication et une relation groupale, à travers le « faire ensemble », l’observation, l’imitation. Ces principes rejoignent les trois modes d’acquisition du processus de socialisation (apprentissage, imitation, identification). La pratique du théâtre en atelier permet l’accès à la représentation de valeurs symboliques par la concrétisation du jeu. La nécessité de passer par la ritualisation de la pratique avec un public spécifique atteint de déficience réside dans la transcription des apprentissages dans le monde social depuis l’atelier (la contenance, la réassurance, l’apprentissage de codes sociaux et tout ce qui relève de fonctions du rituel, étudiées précédemment). Le rituel apporte de la réassurance grâce à la stabilité et les repères que la répétition apporte. La contenance est une notion reliée à l’angoisse. Il permet de contenir l’angoisse face à une situation inconnue ou compliquée. Cela rejoint la sixième fonction énoncée par Wulf, explicitant le rôle de simplification et de représentation des actions. L’individu connait le début, le déroulement et le résultat de son action ritualisée, ce lui permet d’apaiser ses angoisses. L’atelier de théâtre peut être une source d’angoisse dans le jeu et le dévoilement face à autrui ou encore dans l’imagination et l’improvisation qui dévoilent une partie de la personnalité de l’individu. La symbolisation et la représentation intellectuelle d’une situation étant difficile voir impossible pour une personne atteinte de déficience, il est nécessaire de passer par la ritualisation pour que l’individu vive l’expérience de manière identique à chaque séance et puisse accéder à une représentation par mémorisation du rituel. Dans leur ouvrage Psychopathologie de l’enfant, De Ajuriaguerra et Marcelli caractérisent la déficience par « une lenteur plus ou moins récupérable du développement intellectuel 142 ». Une déficience intellectuelle empêche l’individu d’accéder à une représentation d’une action (à la fois dans le concret et dans ce que l’action représente) puisque il n’a pas acquis tous les stades du développement. Une difficulté d’adaptation et de socialisation en résulte.
En savoir plus

94 En savoir plus

Show all 422 documents...