Décision de financement

Top PDF Décision de financement:

Décision de financement, politique de dividendes et création de la valeur : Essai de modélisation

Décision de financement, politique de dividendes et création de la valeur : Essai de modélisation

La théorie des options explique en effet, comment ces créanciers financiers sont protégés contre tout risque puisque les actionnaires de l'entreprise détiennent une option d'achat sur l’actif économique de l’entreprise, ce qui signifie que les actifs de cette dernière sont transférés aux créanciers lors de la signature du contrat d'emprunt en contrepartie d'un certain montant d'argent. Cette somme devient alors le prix d'exercice de l’option d'achat qu'ils acquièrent auprès des prêteurs pour « racheter» à l'échéance les actifs de la firme. Par contre, l'achat d'un put (option de vente) par les actionnaires sur les actifs de l’entreprise les autorise, en cas d'évolution défavorable de la valeur des actifs, à transférer aux créanciers la propriété de ces derniers. La valeur de cette option est donc la prime de risque acquittée par les actionnaires aux créanciers au moment de la réalisation de l'opération de financement. Sauf que les créanciers, et en plus de cette convention optionnelle, ajoutent des clauses restrictives dans le contrat les liant à l’entreprise pour se couvrir de tout autre risque imprévu. L’absence d’impact de l’endettement sur la valeur crée pour les créanciers financiers, observé sur l’échantillon des entreprises cotées faisant l’objet de notre étude conduit à rejeter l’hypothèse (3) celle d’influence de la décision de financement sur la création de valeur dans le cas du partenaire : les créanciers financiers.
En savoir plus

188 En savoir plus

L'IMPACT DE LA DÉCISION DE FINANCEMENT SUR LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE MESURÉE PAR LA VALEUR ÉCONOMIQUE AJOUTÉE (EVA)

L'IMPACT DE LA DÉCISION DE FINANCEMENT SUR LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE MESURÉE PAR LA VALEUR ÉCONOMIQUE AJOUTÉE (EVA)

ÉCONOMIQUE AJOUTÉE (EVA) Résumé La décision de financement est l’une des principales décisions financières de l’entreprise. Avoir une structure du capital adéquate peut améliorer la performance de l’entreprise et par conséquent, créer de la valeur. Dans cet article, qui traite le cas d’une société industrielle tunisienne (AMS), on propose d’utiliser l’indicateur de performance EVA (Economic Value Added). On essaye aussi d’examiner la relation que peut exister entre la décision de financement et cet indicateur. Les résultats obtenus montrent que l’entreprise a détruit de la valeur pendant toute la période d’étude et que la destruction de valeur la moins importante ne correspond pas à la structure du capital qui englobe le maximum de dette. Ce qui confirme l’idée que chaque entreprise devrait chercher une structure financière optimale propre à elle, afin de créer de la valeur et par conséquent, d’être performante.
En savoir plus

27 En savoir plus

Impact de la décision de financement sur la performance de l'entreprise marocaine : Cas des sociétés cotées des secteurs Immobilier et Matériaux de Construction

Impact de la décision de financement sur la performance de l'entreprise marocaine : Cas des sociétés cotées des secteurs Immobilier et Matériaux de Construction

1.2.1. FINANCEMENT PAR ENDETTEMENT : La dette améliore la prise de décision des managers (Maloney, McCormick, & Mitchell, 1993). Il faut cependant distinguer entre dette long terme et dette court terme, puisque le comportement du dirigeant peut être différent en fonction de la maturité de la dette détenue. En effet, il a été démontré que la détention de la dette court terme, dans les pays où la réglementation est faible, peut inciter les managers à manipuler les états financiers afin de retarder la reconnaissance de mauvaises nouvelles (Gupta, Khurana, & Pereira, 2008). Tel a été le cas en 1997 lors de la crise d’Asie de l’Est, où plusieurs entreprises asiatiques, se finançant principalement à court terme, avaient surévalué leurs profits. Par conséquent, les investisseurs et bailleurs de fonds n’ont pas pu voir la crise venir du moment que les états financiers des dites entreprises ne reflétaient pas la réalité quant à la détérioration des conditions de financement (Rahman, 1998).
En savoir plus

20 En savoir plus

Le financement de l'activité viticole: conclusion

Le financement de l'activité viticole: conclusion

2. - Quelles idées retirer de ces communications et débats ?En premier lieu, l'observateur ne peut qu'être impressionné par le nombre et la diversité des instruments juridiques à disposition. En second lieu, il faut souligner le caractère complémentaire et interdépendant des outils de financement de l'exploitation viticole. 1. Une palette d'outils pour l'entreprise viticole

3 En savoir plus

Variété de capitalisme et financement de l'innovation

Variété de capitalisme et financement de l'innovation

TRAVAIL EN COURS – MERCI DE NE PAS CITER Introduction La dynamique de l’innovation est intimement liée aux capacités financières, mobilisées au sein des modèles économiques, pour accompagner le développement des petites entreprises innovantes. Cette mobilisation ne se limite pas aux seuls aspects financiers. Elle touche également la collecte de l’épargne, la gestion des fonds, les politiques publiques mais aussi les choix qui s’opèrent en matière d’investissement. Globalement, les modèles de financement de l’innovation se fondent sur les caractéristiques institutionnelles d’une économie, qui constituent un cadre dans lequel s’inscrivent les comportements des acteurs. La typologie des formes de capitalismes, proposée par les économistes de la régulation, s’appuie sur les caractéristiques des principales formes institutionnelles influant sur le mode de régulation de l’économie (Amable, 2005). La dimension institutionnelle devient ainsi le prolongement d’une construction historique, avec ses apprentissages et les compromis établis entre acteurs, tout autant qu’elle façonne le contexte dans lequel se déploient les processus d’innovation (Hall & Soskice, 2001). Si les changements qui s’opèrent dans cet environnement institutionnel s’inscrivent dans le temps long, les modalités de financement de l’innovation évoluent selon des enjeux de plus court terme (économiques, politiques et sociaux) que dessinent les produits et les procédés innovants. Un décalage apparaît ainsi entre le rythme de transformation des institutions et les besoins immédiats que suscite le processus d’innovation en termes de financement.
En savoir plus

22 En savoir plus

Aide à la décision dans l'évaluation des impacts des  politiques de financement de la recherche

Aide à la décision dans l'évaluation des impacts des politiques de financement de la recherche

INTRODUCTION Contrairement aux trois autres approches, l’approche réflexive permet une prise en compte plus élaborée des exigences de légitimité et de validité mais peut en contrepartie impliquer de plus grandes difficultés et des délais d’analyse plus longs. Cette approche permet une remise en question globale de tous les éléments du processus de décision. De ce fait en accord avec la conception com- municative de la rationalité décrite par Habermas [Habermas, 1981], l’analyste ne peut pas prétendre que son approche est rationnelle à moins de fournir des arguments acceptables, non seulement par le client, mais aussi par la commu- nauté scientifique (validité) et par le public (légitimité). Ceci pouvant impliquer de nombreuses difficultés dont la description n’est pas le propos des auteurs de la classification, voir [Cailloux et Meinard, 2018] pour une exploration partielle. Chacune de ces approches est ainsi caractérisée par un modèle de rationalité et une source de légitimité différents. Dans le cadre de ce travail, nous utiliserons majoritairement une approche conformiste qui est fondée sur l’observation de la réalité et dispose d’une rationalité légitimée par la construction d’un modèle empirique. La construction d’un modèle de décision utilisant une approche confor- miste nécessite donc de trouver une certaine logique exogène au décideur dans les décisions de financement. Si tel n’était pas le cas, il faudrait changer d’approche et se tourner par exemple vers une approche adaptative. Ce changement de fond serait en soit un résultat intéressant puisqu’il mettrait en évidence le fait que le financement de la recherche en France ne dispose pas d’un modèle de rationalité compréhensible par un observateur extérieur.
En savoir plus

274 En savoir plus

Le château des Carpathes ou le financement du syndicalisme

Le château des Carpathes ou le financement du syndicalisme

Ce type de financement existe dans d’autres secteurs mais n’apparaît pas aussi clairement dans les comptes des autres organisations syndicales. Au total, quelque 42 accords de ce type existaient en 2009, concernant plusieurs secteurs industriels, la construction, le commerce et les services, la pharmacie, la santé, les télécommunications 5 … L’un d’eux – « pour le développement du dialogue social dans l’artisanat » – a longtemps défrayé la chronique judiciaire (le Medef y étant opposé) avant d’entrer en vigueur à compter de 2010. Négocié en 2001 entre l’UPA (Union professionnelle artisanale) et les confédérations syndicales, il introduit une nouvelle cotisation de 0,15 % sur les salaires dans les entreprises comptant jusqu’à 20 salariés des branches concernées 6 .
En savoir plus

11 En savoir plus

Financement des investissements et calculs de rentabilité

Financement des investissements et calculs de rentabilité

Weingartner utilise des modèles de programmation linéaire, éventuellement en variables mixtes. Compte tenu des réserves émises sur la validité du taux d'actualisation défini comme un coût du capital, et puisque le financement constitue une inconnue, il préconise, comme les auteurs de CAPRI, d'utiliser comme critère la valeur de l'entreprise à l'année horizon (dernière année de la période d'étude). Différentes versions sont définies, en particulier suivant que l'on considère ou non plusieurs taux d'emprunt. Des taux croissants permettent en effet, selon l'auteur, de tenir compte d'un coût du risque qui s'accroît lorsque l'endettement s'accroît. Lorsqu'il y a ainsi plusieurs types d'emprunt et lorsque les projets sont indépendants et divisibles, le modèle s'écrit :
En savoir plus

32 En savoir plus

Le rôle de la source de financement dans le Business Model de la PE/TPE ouest-africaine : de la convention de financement à la convention d'affaires

Le rôle de la source de financement dans le Business Model de la PE/TPE ouest-africaine : de la convention de financement à la convention d'affaires

Act (1953) a retenu trois critères, dont le dernier se rattache au marché; les deux premiers sont relatifs aux aspects juridiques et financiers : la PME est une entreprise possédée et dirigée de manière indépendante et qui n'est pas dominante dans son secteur d'activité. La PME en général, et la PE/TPE en particulier, a certes donné lieu à une littérature importante, mais le champ ne peut encore prétendre à la stabilité théorique et conceptuelle. Le champ de la PE/TPE doit parcourir la trajectoire de l'accumulation des connaissances au travers des expérimentations de la réalité et des modélisations intellectuelles au sens de Popper (1934 et 1982). L'émergence progressive et l'introduction permanente des nouveaux concepts dans le champ de la petite entreprise témoignent de son immaturité et de son développement en cours. C'est généralement les innovations pratiques qui suscitent l'intérêt des chercheurs dans le champ de la petite entreprise et des disciplines connexes; c'est une caractéristique importante des domaines de recherche qui sont jeunes. L'évolution des disciplines et de l'industrie des services publics et privés (programmes fiscaux, services d'accompagnement et de financement) destinés aux PE/TPE dénote de la jeunesse de son champ, mais aussi et surtout de l'insuffisance de sa maîtrise tant par les chercheurs que par les managers. En France par exemple, la segmentation des entreprises en deux catégories, à savoir les PME et les grandes entreprises, s'est avérée insuffisante. Cela s'est traduit par l'introduction récente du concept de l'entreprise de taille intermédiaire (ETI) 22 à partir de 2008. L'évolution conceptuelle couvre également l'industrie des services aux petites et très petites entreprises. C'est notamment la finance de la PE/TPE qui reste encore peu adaptée à celle-ci. Des marchés, des segments et des concepts se créent continuellement. On a assisté à la naissance et au triomphe de la microfinance symbolisé par le prix Nobel de la paix accordé à Muhammed Yunus en 2006, considéré comme l'inventeur de celle-ci. La microfinance vient avec son arsenal d'études en «microconcepts»; c'est le cas du micro-entrepreneuriat,
En savoir plus

581 En savoir plus

Le financement de l'activité viticole: Introduction

Le financement de l'activité viticole: Introduction

13. - Le recours au financement bancaire (emprunt, crédit-bail, etc.) met en jeu d'autres mécanismes juridiques et financiers, propres à soutenir le développement de l'exploitation viticole. C'est dans ce cadre qu'interviendra Hervé Lepelletier, expert-comptable à l'Association champenoise de gestion et comptabilité (AG2C). Cécile Bonnefoy, responsable ingénierie et syndication du Crédit agricole du Nord-Est, viendra compléter cette discussion en précisant les modalités de formation des taux d'intérêt et de couverture des aléas liés à la volatilité de ces taux.Tout financement bancaire repose sur la solvabilité du débiteur et sa capacité à garantir sa dette. Par conséquent, la question des garanties et des sûretés est fondamentale, comme nous l'exposera Fabien Barthe, juriste au Comité interprofessionnel des vins de Champagne et chargé d'enseignement à l'université de Reims.
En savoir plus

3 En savoir plus

Pour un financement durable de la santé au Québec

Pour un financement durable de la santé au Québec

a problématique du financement de la santé est intimement liée au modèle de financement. L’accès universel aux soins de santé sans avoir à débourser permet à tous et chacun de recevoir des soins de santé sans égard à la capacité de payer. C’est, en fait, un système de redistribution de richesses qui fait la fierté des Canadiens. En effet, nous sommes le seul pays industrialisé à avoir main- tenu la gratuité complète des services de santé essentiels. Cependant, ce système qui fonctionnait très bien en 1970, lors de son instauration, est devenu problé- matique avec une pyramide d’âge inversée. En outre, la croissance de la demande, due à l’augmentation de la richesse et au développement des technologies, aggrave les pressions sur les coûts, que les fonds publics n’arrivent plus à combler. Finalement, la gratuité des services favorise un comportement non responsable des individus dans leur consommation de services de santé. La demande pour des services gratuits est toujours excédentaire, de sorte que peu importent les réformes qui seront effectuées, la demande ne sera pas comblée et les frustra- tions demeureront. À moins de modifier le modèle économique pour introduire des moyens de responsabiliser les individus dans leur consommation de soins de santé, il y aura peu d’amélioration dans la satisfaction de la population à l’égard de l’accès aux services.
En savoir plus

76 En savoir plus

Nouveaux diffuseurs et évolutions du financement

Nouveaux diffuseurs et évolutions du financement

Pensez-vous que les fonds d'investissements comme cinefeel prod vont représenter une source de plus en plus importante pour le cinéma dans les années à venir ? Oui, c'est certain. C'est même possible pour le cinéma indépendant comme celui que je fais. Je suis d'ailleurs en contact avec Chantal Fischer pour lui proposer des projets. Malheureusement, les gens qui investissent, qu'ils soient mécènes ou investisseurs veulent aller sur les tournages, voir des stars et des paillettes. Ce n'est pas vraiment mon créneau. Je vois cependant, une multitude de fonds d'investissements apparaître à droite à gauche depuis deux/trois ans. Mais ça n'intervient qu'en complètement de financement.
En savoir plus

93 En savoir plus

Influence du financement sur la performance des systèmes de soins

Influence du financement sur la performance des systèmes de soins

Les modèles mixtes Trois modèles de financement de ce type ressortent de l’analyse. Il s’agit des modèles mixte-centralisé, mixte régionalisé et mixte-localisé. Les points communs de ces modèles reposent sur les deux composantes de la mixité: collectif et individuel. Le caractère collectif symbolise la prise en charge de l’ensemble de la population par une assurance publique de type sécurité sociale ou bien par une couverture universelle via les impôts prélevés par l’État. Le caractère individuel met en évidence la présence non négligeable des contributions volontaires privées des usagers par le moyen des cotisations directes ou des cotisations pour une assurance privée. Les modèles mixtes se caractérisent donc par une coexistence simultanée du public et du privé tout au long du processus de financement. Le modèle mixte-centralisé se distingue des autres par le caractère partiel de la couverture assurantielle des biens et services médicaux et aussi par la centralisation au niveau des autorités nationales des prises de décision de répartition des fonds dans le domaine de la santé. Plus encore, le processus de paiement des médecins et des établissements met l’accent sur le salariat comme mode par excellence pour les médecins en établissement et sur le budget global comme celui des établissements publics. Il se caractérise donc par le
En savoir plus

270 En savoir plus

Pluriactivite et mode de financement des exploitations agricoles

Pluriactivite et mode de financement des exploitations agricoles

3. Pluriactivité et financement externe de l'exploitation Une seconde alternative possible en matière d’analyse des relations que sont susceptibles d’entretenir le statut du foyer d’agriculteurs en matière d’emploi et le mode de financement de l’exploitation consiste à mettre l’accent sur le financement externe, en tenant explicitement compte des difficultés rencontrées par les exploitations dans leur accès à la ressource financière externe. La méthodologie retenue, inspirée de celle mise en œuvre dans une étude récente réalisée conjointement par la Banque de France et la Deutsche Bundesbank sur le financement des firmes industrielles françaises et allemandes (Sauvé et Scheuer, 1999), consiste en l’estimation d’équations dynamiques d’endettement, liant le taux d’endettement courant au taux d’endettement retardé, à la croissance de l’exploitation, à l’importance des garanties présentées, à la rentabilité de l’exploitation, au service de la dette et au coût du financement (Krebs, 2002) 2 . La prise en compte des trajectoires individuelles en
En savoir plus

16 En savoir plus

Le financement de l'enseignement supérieur : tendances actuelles

Le financement de l'enseignement supérieur : tendances actuelles

Entre 1974 et 1987, les étudiants australiens ont pu bénéficier d’une garantie de revenu assurée par le gouvernement du Commonwealth au titre du Tertiary Education Assistance Scheme, TEAS (Programme d’aide à l’enseignement supérieur). Les conditions d’attribu­ tion et le montant de l’aide étaient déterminés après enquête sur les ressources familiales. La première année de sa mise en vigueur, 31 pour cent environ des étudiants à plein temps avaient le droit d’en bénéficier. Cette proportion a progressivement augmenté pour atteindre 41 pour cent en 1978, puis baissé jusqu’à 35 pour cent en 1982, et dépassé 38 pour cent en 1986, dernière année du programme. En 1987, ce système a été remplacé par le programme AUSTUDY dans le cadre d’une initiative visant à aligner progressivement le plafond de l’aide financière aux étudiants sur l’indemnité de chômage (qui en Australie n’est pas financée par cotisations et est due à toute personne qui a achevé ses études au bout d’une durée déterminée). Cette mesure a eu pour effet de relever considérablement le plafond de l’allocation d’études. La parité des plafonds pour les jeunes de moins de 21 ans a été assurée en 1988. Une première mesure destinée à l’étendre à ceux de 21 ans et plus a été prise en 1989, avec le relèvement (au niveau de l’allocation chômage) des montants AUSTUDY pour les groupes particulièrement défavorisés. Les conditions d’attribution des bourses AUSTUDY sont essentiellement les mêmes que pour le TEAS. En 1987, environ 39 pour cent des étudiants à plein temps bénéficiaient de cette assistance. Le coût de l’augmentation des effectifs de l’enseignement supérieur a conduit le gouvernement australien à créer, en décembre 1987, une Commission du financement de l’enseignement supérieur sous la présidence d’une personnalité politique. Dans son rapport d’avril 1988, la Commission a recommandé la mise en place du système de «prélèvement fiscal» exposé au chapitre 2, d’après lequel les diplômés doivent contribuer au financement de leurs études supérieures lorsque leurs propres revenus dépassent le revenu moyen d’un travailleur manuel.
En savoir plus

113 En savoir plus

Le financement du logement communautaire : évolution et perspectives

Le financement du logement communautaire : évolution et perspectives

Conclusion Le financement du logement communautaire semble engagé dans la voie de la diversification des sources de financement. Cela peut être vu comme une menace mais aussi comme une opportunité. Mais cela ne saurait être le cas, si le logement communautaire ne profite pas de cette situation pour mieux se positionner face au logement social et pour définir des perspectives qui fassent place aux aspirations susceptibles de mobiliser une grande diversité d’acteurs et en tenant compte de la mixité recherchée des clientèles. La recherche et la réflexion sur le financement doivent être alimentées par une démarche semblable au plan de la stratégie. Comme le suggère l’économiste Denis Clerc, cette dernière est déterminante, notamment pour des entreprises comme le logement communautaire : « celui qui croit en une stratégie contribue à la réaliser. Non par calcul, mais par croyance. Parce que la croyance engendre des actes et que les actes construisent le réel 7 ». Dans cette visée, le financement est une question stratégique dans la mesure où il pose la question de la stratégie de développement.
En savoir plus

95 En savoir plus

Dymaniques d'innovation et politiques de financement en biotechnologie

Dymaniques d'innovation et politiques de financement en biotechnologie

5.3 Les politiques de financement d’infrastructure Financer les infrastructures d’information Nous avons dans notre modèle pris en compte un certain nombre de paramètres liés au temps. En effet, aucune action, mesure ou décision ne peut être immédiate. Toutes les initiatives sur la diffusion de l’information peuvent alors avoir un impact positif sur la dynamique. Nous avons par exemple remarqué que, dans le cas de référence, notre modèle laissait 1,4 année à la firme pour trouver des collaborateurs. Ce temps est très court et favoriser l’accès à l’information pour les investisseurs-collaborateurs a naturellement un grand intérêt pour la survie de la firme. Un aspect que nous n’avons pas évoqué dans l’évaluation des politiques est l’information sur les marchés financiers. En faisant passer le « temps pour prendre en compte les collaborations » de 0,25 à 0,1 année et le « temps pour prendre en compte les changements de création de valeur » de 0,5 à 0,2 année, l’attractivité de la firme vis-à-vis des investisseurs est améliorée ce qui provoque une levée de fonds supérieure de 1,7 million $ (voir la Figure 31). L’impact du temps de diffusion de l’information n’est donc pas négligeable.
En savoir plus

62 En savoir plus

Le financement de la perte d'autonomie liée au vieillissement

Le financement de la perte d'autonomie liée au vieillissement

CONCLUSION Les différents financeurs potentiels de la perte d’autonomie s’accordent tous sur le fait que le financement de la prise en charge de la dépendance requiert la définition d’un cadre légal minimum assis sur la solidarité nationale et l’égalité. La dépendance est un risque, auquel les personnes qui y ont été confrontées sont plus sensibles, mais qui demeure lointain. La société française actuelle est trop dans le court terme pour s’en prémunir seule et sans contrainte. L’État est donc appelé à faire valoir son rôle régalien. Sans son intervention, le « système D » prévaudra, ce qui multipliera potentiellement les situations critiques qui requerront un financement public encore plus élevé. Anticiper ce coût au maximum permettra en revanche de répartir les dépenses, voire de les réduire, tout en garantissant à la population une fin de vie décente.
En savoir plus

77 En savoir plus

Financement participatif et interactions avec la fiscalité

Financement participatif et interactions avec la fiscalité

directement avec ses investisseurs? Le portail peut-il être considéré comme un mandataire en vertu de 215(2) L.I.R.? À l’inverse, il est possible qu’un investisseur canadien décide de financer un projet à l’international par l’intermédiaire d’un portail de financement participatif. Il y aurait alors une possibilité que des retenues sur le rendement soient effectuées en conformité avec les lois fiscales de l’autre pays. L’investisseur devrait se référer, s’il y a lieu, à la convention fiscale du Canada avec ce pays afin de déterminer le taux de retenue applicable à l’intérêt ou au dividende. Un crédit pour impôt étranger pourrait aussi être demandé par l’investisseur dans sa déclaration de revenus canadienne afin de réduire les impôts applicables à ses revenus au Canada.
En savoir plus

29 En savoir plus

Les enjeux du financement agricole en Afrique de l'Ouest

Les enjeux du financement agricole en Afrique de l'Ouest

Nous posons plus précisément les questions de recherche ci-après: comment les risques dans la relation prêteur bancaire / emprunteur lors d'une transaction de prêt[r]

118 En savoir plus

Show all 1009 documents...