Culture de l'écrit

Top PDF Culture de l'écrit:

Culture de l’écrit, culture numérique

Culture de l’écrit, culture numérique

On pr´ esente souvent la culture num´ erique comme un fait teint´ e de positivit´ e: elle serait une ´ evidence, le propre des geeks, des hackers ou des artistes. Comment articuler cette culture, suppos´ ee sp´ ecifique et technique mais pas seulement, avec les d´ efinitions sociologiques et anthropologiques de la culture?

25 En savoir plus

Réflexion sur la pertinence d'une correspondance, avec une classe à l'étranger, en Petite Section : entrer dans le langage, oral et écrit, et s'ouvrir sur une autre culture

Réflexion sur la pertinence d'une correspondance, avec une classe à l'étranger, en Petite Section : entrer dans le langage, oral et écrit, et s'ouvrir sur une autre culture

- « Écriture » d’une carte postale pour souhaiter « Bonne Année » 31 Groupe classe - Coin regroupement - 1 séance de 10’ + individuellement à l’accueil Après avoir vu le spectacle de Nino le petit facteur 32 et après avoir reçu la carte dans laquelle les correspondants nous souhaitaient une « heureuse année », la maîtresse a proposé d’envoyer une carte postale à chacun de nos correspondants. Cette fois toute l’attention était portée sur ce qui doit figurer absolument sur une carte postale. Il y avait un exemple en classe car pendant les vacances, une élève avait écrit et envoyé avec ses parents une carte postale de la montagne où elle était en vacances. Après l’avoir observée, les enfants ont noté qu’il y avait : le timbre, l’adresse, « le message », la signature. Sur les cartes postales, la maîtresse a écrit « Bonne Année », parfois en plusieurs langues, elle a aussi écrit en haut pour qui était la carte mais elle a délibérément « oublié » la première lettre, de la même façon, elle a signé pour les enfants, mais elle a « oublié » la première lettre de leur prénom, elle a également écrit l’adresse complète avec le nom de l’école, celui de la rue, celui de la ville et celui du pays. Quant aux élèves, ils ont léché les timbres pour les coller au bon endroit, retrouvé les lettres qui manquaient au début des deux prénoms, complété les prénoms avec les tampons lettres, et décoré la carte avec des tampons qui représentent des cristaux de neige.
En savoir plus

51 En savoir plus

Un bilinguisme LSF / Français écrit pour les enfants sourds

Un bilinguisme LSF / Français écrit pour les enfants sourds

En conséquence, les sourds signeurs sont les locuteurs d’une langue non écrite. Ils ne peuvent donc pas acquérir l’expérience de l’écrit par leur propre langue. Cette impossibilité renforce l’idée d’un manque culturel dans le domaine de la littéracie et participe à l’insécurité langagière dans laquelle se trouvent les sourds. Entrer dans une culture de l’écrit, c’est découvrir le fait que ce que le scripteur écrit sera lu dans un temps et en un lieu où il n’est pas par un lecteur qu’il ne connaît pas forcément. Et qu’il en est de même pour l’acte de lire. Il s’agit d’une prise de distanciation du discours hors situation face à un discours en situation. Elle constitue une expérience langagière que les sourds sont conduits à faire par le biais d’une autre langue, structurellement sans rapport avec la leur et dont, de plus, ils n’ont pas accès à la forme parlée. Il est vrai, cependant, qu’aujourd’hui, avec le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, cette situation s’est modifiée, en particulier avec l’apparition de la LS-vidéo.
En savoir plus

13 En savoir plus

Maternelle et cinéma et langage écrit en grande section maternelle

Maternelle et cinéma et langage écrit en grande section maternelle

Pourquoi ? Ce même Plan pour les arts et la culture à l’école présente des intérêts multiples au développement d’une éducation artistique et culturelle à l’école. L’éveil de la sensibilité à travers l’art permet l’accès au langage, la mise en place de projets dans lesquels l’élève est actif est source de motivation et permet de pallier l’ennui, à travers la création en particulier. Multiplier les rencontres avec l’art vise aussi à aiguiser l’esprit critique afin de concourir, à terme, à former un citoyen éclairé, mais aussi à marquer sa singularité face au matraquage médiatique, à l’uniformisation des médias de masse et à la culture « main stream » qu’ils transmettent.
En savoir plus

50 En savoir plus

Un travail écrit : "Marché intérieur, concurrence des normativités et néolibéralisme(s)"

Un travail écrit : "Marché intérieur, concurrence des normativités et néolibéralisme(s)"

diffusion de la culture nationale, organisation de la vie économique, etc.). Dorénavant, les États délèguent ces tâches au secteur privé, nous l’avons déjà observé pour les politiques économiques et industrielles mais c’est aussi le cas pour la culture (en effet, le média privé semble l’un des principaux acteurs de la « diffusion de la culture de masse »). Le projet de réforme française de loi Pacte va également dans ce sens. Ce projet a notamment pour objet d’élargir l’objet social des entreprises à d’autres objectifs que le profit comme des objectifs environnementaux (sans toutefois charger ces entreprises de réelles responsabilités). Ce projet témoigne de la délégation des tâches qui relevaient autrefois de l’Etat au secteur privé. En effet, l’Etat perçoit l’entreprise comme la seule capable de performance. Il est donc naturel qu’il lui délègue un maximum de tâches. L’entreprise est ainsi placée au cœur de la société pour résoudre tous ses problèmes qu’ils soient sociaux, écologiques et, pourquoi pas à l’avenir, démocratiques 175 . Devant cette situation inédite de mélange entre des intérêts étatiques et privés, aucun gouvernement mondial ne semble émerger pour réguler certains effets néfastes que pourrait avoir la concurrence, comme l’a prouvé la crise financière de 2008. Certes, il existe certaines autorités comme l’OMC, mais ses compétences et moyens d’actions restent encore bien faibles par rapport aux forces en mouvement 176 . Les gouvernements sont ainsi pris dans une compétition économique mondiale où les flux sont libérés de toutes entraves. Sans autorité de régulation, une course à l’exportation et aux capitaux étrangers vient de débuter.
En savoir plus

81 En savoir plus

MANO, un environnement d'apprentissage du français écrit pour les enfants sourds

MANO, un environnement d'apprentissage du français écrit pour les enfants sourds

Philippe TEUTSCH, Nathalie CRUAUD, Pierre TCHOUNIKINE Université du Maine, France. Résumé : L’apprentissage d’une langue écrite correspond à une véritable découverte d’une langue étrangère pour des personnes sourdes. La culture liée à la langue écrite trouve en effet ses origines dans la langue orale et dans le vécu auditif. L’apprentissage de la langue écrite impose alors aux sourds d’assimiler des notions qui leur sont étrangères avant de pouvoir comprendre et manipuler le lexique et la syntaxe qui y sont associés. Les sourds étant très sensibles au visuel et au gestuel, il semble intéressant d’exploiter la dimension figurative des systèmes informatiques et d’imaginer des logiciels éducatifs dédiés à la découverte et à l’apprentissage de la langue écrite par des enfants sourds. Ce texte aborde successivement la problématique de l’enseignement d’une langue écrite aux sourds et l’intérêt que représentent les systèmes interactifs pour les enseignants et leurs élèves avant de présenter un prototype de scénario de découverte de la notion de temps pour des enfants sourds.
En savoir plus

19 En savoir plus

Corps (dé)voilé, corps fantasmé, corps écrit

Corps (dé)voilé, corps fantasmé, corps écrit

L’homosexualité n’a un rôle à jouer dans l’histoire générale de la culture que pour la fonction symbolique qu’elle exerce : comme refus de la normalité (mais pas seulement de la normalité sexuelle), comme choix de la marginalité (mais pas seulement de la marginalité sexuelle). […] Mis au ban de la société, l’homosexuel est en mesure de la critiquer, d’en dénoncer les travers, les vices, les ridicules, ou simplement d’en démontrer les rouages avec une lucidité refusée à ceux que l’ordre en place avantage […]. C’est toujours à un minoritaire que revient le rôle de révéler l’étroitesse et la bassesse de l’opinion dominante. (p. 293-299)
En savoir plus

17 En savoir plus

De l'historiographie burundaise : qui a écrit quoi et dans quel contexte ?

De l'historiographie burundaise : qui a écrit quoi et dans quel contexte ?

2. De la légitimité des sources africaines et de la recherche scientifique nationale À l’Indépendance au début des années 1960, il y avait un besoin croissant de l’histoire nationale pour la souveraineté et la reconstruction nationale, d’autant plus que l’unité nationale présentait déjà des signes de contradictions inquiétantes. L’histoire était donc sollicitée à des fins politiques en tant que récit intellectuel populaire et haute culture pour sursignifier une histoire nationale par opposition au récit colonial, dans sa version d’ethno-histoire (Thibon, 2008 : 237). Cet objectif ne pouvait donc être atteint qu’au moyen de l’intérêt accordé aux sources ancestrales et à la formation universitaire. Le pays profita d’un contexte international d’après la Seconde Guerre Mondiale, favorable à l’affermissement de la paix dans le monde, y compris dans les pays récemment indépendants, à travers par exemple des initiatives de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO).
En savoir plus

18 En savoir plus

L'oeuvre écrit d'Erich von Stroheim (1)

L'oeuvre écrit d'Erich von Stroheim (1)

LA DAME BLANCHE Résumé du sujet : Les derniers jours de l'empire austro-hongrois et du règne des Habsbourg. D'après une vieille légende viennoise, l'apparition surnaturelle d'une dame blanche précède la mort d'un membre de la famille impériale ou annonce qu'une catastrophe va s'abattre sur l'Autriche. A la veille de l'assassinat de l'archiduc François Ferdinand, le fantôme de la dame blanche s'élève au dessus de Schönbrunn et gagne en marchant dans les airs le palais impérial de la capitale. Le film devait rendre hommage à la disparition d'un monde et de sa culture. Une séquence représentait la cérémonie du Jeudi Saint, où l'empereur, pour montrer qu'il se devait à ses sujets, lavait lui-même les pieds de douze pauvres. On leur présentait en même temps sur des plateaux d'argent des mets délicieux, qu'ils devaient refuser comme preuve d'allégeance. Une curieuse idylle entre un prince et une jeune fille qui feignait d'avoir été amputée des deux jambes venait en contrepoint d'autres histoires d'amours contrariées. Elles servaient de fil conducteur pour mieux évoquer les charmes et les contradictions d'une époque révolue. Devenir du projet :
En savoir plus

17 En savoir plus

Quand tu l'as écrit, tu l'as lu !

Quand tu l'as écrit, tu l'as lu !

L’outil de blog, pour sa part, se situe aussi `a la fronti`ere des deux espaces [7]. Il est en effet `a la fois person- nel et public, et a souvent pour objectif - parfois mˆeme explicite - de favoriser la recherche d’id´ees et le travail sur la formulation de la pens´ee [8]. Il est lin´eaire et chronologique, autorisant par exemple la r´ep´etition avec variation dans le temps. Il pr´esente souvent la mˆeme dys- sim´etrie entre auteur et lecteurs que le cahier de labora- toire. Mais on l’a vu dans l’´etude, le blog est souvent utilis´e comme gestionnaire de contenu et se situe donc clairement pour cette composante-l`a du cˆot´e “lecture” du sch´ema. Contrairement aux cahiers de laboratoires manuscrits il permet une recherche de texte et une organi- sation non chronologique par d´efinition de cat´egories et de tags. Enfin, tout comme le cahier de laboratoire, d´ej`a bien install´es dans la culture collective, les blogs constituent un espace de r´ef´erence de l’expression personnelle. Cet aspect est particuli`erement important pour les biologistes `a la recherche d’un “contenant”, d’un r´eceptacle l´egitime,
En savoir plus

13 En savoir plus

L'usage du document écrit en DNL Histoire-Géographie

L'usage du document écrit en DNL Histoire-Géographie

99 B Comment on dit Tiers-État en anglais ? 100 D Ouais enfin la... la basse société quoi Cette référence au Tiers-État, notion vue en cours d'enseignement « classique » d'Histoire-Géographie nous montre par ailleurs le poids des filtres d'analyse et de référence propres à chaque élève lorsqu'il s'approprie un texte en langue étrangère, fruit d'une culture étrangère. Nous retrouvons ainsi ce que nous avions abordé précédemment dans le cadre théorique (partie I), à travers les propos de Didier CARIOU : « quand ils sont placés en réelle situation d’apprentissage, on constate que les élèves transforment tout d’abord le savoir historique en un savoir du sens commun afin de lui donner du sens. Ils entrent dans le texte de l’histoire en l’interprétant à l’aide de théories sur le monde socialement construites, d’une sociologie et d’une psychologie naïves forgées dans leur propre expérience sociale » 47 .
En savoir plus

74 En savoir plus

Culture de l'information, culture de l'autonomie

Culture de l'information, culture de l'autonomie

- enfin en établissant des relations théorie-pratique pour dépasser les automatismes irréfléchis ou non appuyés sur des principes ou théories. De "l'information-documentation" à la "culture de l'information", ce même processus de structuration est à l'œuvre : la réflexion "dans l'action" du travail sur documents amorçant la réflexion "sur l'action" et "sur le système d'action" (dimensions prospective et rétrospective) (Y.Maury, 2005). Il s'agit de faire émerger le sens, d'augmenter sa base cognitive et développer ainsi un capital culturel (vision élargie du monde) ; il s'agit aussi de réfléchir aux connaissances et compétences développées, de les associer à des contextes d'action pour en favoriser le transfert ; ce qui permet de s'approprier les concepts comme des "outils-pour-penser", des "clés de compréhension" éclairant les cheminements vers l'information et favorisant son appropriation.
En savoir plus

15 En savoir plus

Écrire et écrit : le journal comme atelier d’entraînement de la pensée

Écrire et écrit : le journal comme atelier d’entraînement de la pensée

Écrire et écrit, le journal comme atelier d’entraînement à la pensée.. 91..[r]

7 En savoir plus

Culture as Leisure and Culture as Capital

Culture as Leisure and Culture as Capital

1 Terry Eagleton, “The Contradictions of Postmodernism,” New Literary History 28 (winter 1997): 1-5. 2 I wish to acknowledge Yue Gang for his commentaries on this essay when it was presented at “Mapping the ‘Popular’ in Post-Socialist China,” the first Luce workshop held in May 1998. 3 Wang Yuechuan, “Zouchu houxiandai sichao” [Walking out of postmodern thought], in ‘‘Houxiandai zhuyi yu dangdai Zhongguo wenhua bitan” [Notes on postmodernism and contemporary Chinese culture], Wenhua yanjiu [Cultural studies] 2 (February 1996): 40-42; Li Tuo, Dai Jinhua, et al., “Mantan wenhua yanjiu zhong de xiandaixing wenti,' [Notes on the question of modernity in cultural studies], Zhongshan [Bell mountain] 5 (1996): 173; Tao Donfeng and Xu Youyu, qtd. in Zhang Ming, uWenhua jiazhi: Jinri shchui jiangou zhi jichu: Guanyu houxiandai sichao de yici duihua [II]” Cultural value: The foundation of society today: A dialogue on postmodern thought], Guangming ribao [Guangming news daily], 13 April 1995; Wang Hui “Jiushi niandai Zhongguo dalu de wenhua yanjiu yuwenhua piping” [Cultural studies and cultural criticism of 1990s China], Wenhua yanjiu 2 ( February1996): 23. 4. Zhao Yiheng, “Post-Isms and Chinese New Conservatism” New Literary1 History 28, no. 1 (winter 1997) 31—44; Zhang Longxi, “Duoyuan shchui zhong de wenhua piping'' [Cultural criticism in multicultural societies], Ershiyi shiji [Twenty-first century] 33 (February 1996): 18-25. Also see Wang Hui, “Jiushi niandai,” 27.
En savoir plus

27 En savoir plus

Le français écrit : transcription et édition. Le cas des textes scolaires

Le français écrit : transcription et édition. Le cas des textes scolaires

1. Du français parlé au français écrit des élèves 4 Jusqu’en 2015 3 , peu de linguistes se sont intéressés aux écrits scolaires ou à les considérer comme « des réservoirs à erreurs » (Doquet, 2013, p. 120). En 2000, David déclare que : « peu d’ouvrages complets ont été consacrés à l’étude des textes d’enfants » (p. 285). En conséquence, peu de descriptions étroitement linguistiques (lexicales et syntaxiques) leur sont associées si bien que Masseron déplore en 2011 que : « Les travaux précurseurs de Recherches sur le français parlé […] ne se sont étendus aux productions écrites que grâce à la médiation d’acteurs directement informés » (p. 157). Or si l’on veut étudier les faits de langue, il faut s’appuyer sur des données attestées (Cappeau, 2007). Mais le recueil des données linguistiques s’avère complexe et difficile (Culioli, 2002). La méthodologie préconisée pour les corpus oraux (Blanche-Benveniste & Jeanjean, 1987 ; Biber et al., 1999 ; Bilger, 2000 ; Baude, 2006) a servi à notre réflexion pour l’élaboration de notre corpus de textes scolaires.
En savoir plus

17 En savoir plus

Les enjeux du document écrit de l'épreuve E6 en lycée professionnel

Les enjeux du document écrit de l'épreuve E6 en lycée professionnel

91 MOTS-CLÉS : écrit professionnel –– normes – orthographe – syntaxe – lexique RÉSUMÉ Le baccalauréat professionnel est un diplôme national de niveau IV dont le contenu des enseignements est réfléchi en étroite collaboration avec le monde professionnel. La certification de ce diplôme s’organise autour d’épreuves d’enseignements généraux et d’enseignements professionnels. Cette recherche s’intéresse au support écrit que les élèves doivent fournir pour se présenter à l’oral de l’épreuve E6. Dans un premier temps, un bref historique rappelle la naissance de l’enseignement professionnel. Les caractéristiques des différentes composantes de cette voie sont recensées : profils des élèves, profils des enseignants, structure des référentiels de formation et spécificité de l’épreuve E6. S’ensuit une présentation des différents concepts théoriques qui entourent l’activité d’écriture. Partant du constat que les documents produits pour l’épreuve E6 ne répondent pas aux directives floues du référentiel, ces écrits ont été comparés aux normes de l’écriture professionnelle. Malgré ce rapprochement pertinent, cette recherche montre que les élèves ont des difficultés majeures pour appréhender cette épreuve et qu’un manque d’accompagnement subsiste dans l’organisation des formations professionnelles. Ce mémoire propose, en conclusion, des pistes didactiques pour remédier à ce problème. .
En savoir plus

91 En savoir plus

Les « Cercles » de la culture, la culture en 2030 à Mérignac

Les « Cercles » de la culture, la culture en 2030 à Mérignac

la ville, la citoyenneté s’exerce de façon concrète au travers d’un droit de participer à la décision, celle destinée à produire l’espace urbain. Les échanges dans les Cercles ont montré une volonté affirmée des acteurs de travailler en co- construction avec les citoyens, mais que celle-ci se heurtait à la difficulté réelle et persistante, en dépit des moyens mis en œuvre, de les mobiliser et de les impliquer dans l’élaboration des projets. Les participants se sont interrogés sur les outils et les modalités de la participation en se focalisant sur celles et ceux qui restent en dehors des dispositifs. Différents questionnements et pistes de réflexion ont été explorées, les unes se situant dans la continuité des dispositifs institutionnels existants dans l’optique de les améliorer ou d’en créer de nouveaux : renforcer le réseau culture du G10 ou créer un « Conseil culturel citoyen » par exemple. D’autres soulignent la nécessité d’investir de nouveaux lieux, de créer des espaces informels et conviviaux, des lieux d’échanges et de rencontres plus susceptibles de faire émerger les envies et le désir de participer.
En savoir plus

51 En savoir plus

Sawfa sa-yafʿalu et sawfa faʿala en arabe écrit contemporain

Sawfa sa-yafʿalu et sawfa faʿala en arabe écrit contemporain

Une fois encore, il ne s’agit pas de proclamer qu’il s’agit ici d’arabe châtié, ni même de plaider pour son intégration dans une grammaire pédagogique (et donc normative) de l’arabe écrit contemporain. Il s’agit simplement de rendre compte de ce que l’arabe « vivant », « réel », donne à voir et à lire, d’en rendre compte et de tenter de l’analyser pour éventuellement l’intégrer à une grammaire méthodique et descriptive de cette langue. Je vais désormais me pencher sur une autre construction remarquable puisqu’elle aussi inédite. Il s’agit de la combinaison de sawfa, dont on a rappelé la charge sémantique de futur, avec un verbe au māḍī, ce qui est, normalement, impossible…
En savoir plus

21 En savoir plus

Le précédent, source normative du droit parlementaire non écrit ?

Le précédent, source normative du droit parlementaire non écrit ?

précédents continuent à coexister à côté des normes écrites et constituent une véritable source juridique parallèle à celles-ci. La tradition a longtemps constitué le fondement et la légitimité des précédents. En raison de l’absence ou de l’insuffisance des textes écrits, les Présidents des Assemblées prenaient l’habitude de se référer aux « usages de maison ». Malgré la recrudescence de la codification parlementaire, les précédents ont conservé toute leur place comme norme de droit parlementaire. Si la Constitution de 1958 a abouti à une certaine constitutionnalisation du droit parlementaire, force est de constater que le nombre de précédents n’a pas diminué de façon significative, même si établir le nombre exact de précédents se révèlerait délicat. Non seulement le droit écrit est dans l’incapacité de régir l’ensemble des hypothèses, mais surtout à supposer qu’il les régisse, il se trouve nécessairement confronté au défi d’une situation que l’auteur n’avait pas à l’époque identifiée. Le rôle du précédent s’inscrit précisément dans une fonction pédagogique consistant à indiquer quelle a été dans une situation donnée l’interprétation du règlement qui en a été faite. Le précédent est ainsi la garantie même de l’application de la norme de droit écrit qui, faute d’intervention du précédent aurait été écartée voire méconnue.
En savoir plus

16 En savoir plus

L'apport du dessein dans la prise en charge des troubles du langage écrit

L'apport du dessein dans la prise en charge des troubles du langage écrit

CONCLUSION L’utilisation du dessin dans la pratique orthophonique est très répandue et son intérêt est supérieur au simple usage récréatif qu’on pourrait lui prêter. Pour illustrer ce propos, nous avons exposé, dans notre partie théorique, les mécanismes mis en jeu par l’acte de dessiner et les diverses utilisations qui pouvaient en être faites ; nous avons également mis en lien le dessin et le langage écrit, d’un point de vue historique et au cours du développement de l’individu. Une revue de la littérature concernant les troubles spécifiques de la lecture et de l’orthographe a également été réalisée afin de nous permettre d’optimiser la rééducation mise en place dans le cadre de notre protocole. Les six enfants qui composaient la population avaient entre sept et huit ans, tous présentaient des troubles spécifiques du langage écrit pour lesquels ils étaient pris en charge par des orthophonistes en cabinet libéral. Pour notre étude, nous avons vu ces enfants pendant environ deux mois et demi afin de leur proposer dix séances au cours desquelles ont été réalisés des dessins en parallèle de productions écrites. Nous avons fait évoluer notre protocole au fil des séances pour contraindre la production dans le but de l’enrichir. A l’issue de cette étude, nous avons mis en lumière plusieurs éléments qui nous ont permis de vérifier notre hypothèse de départ. En effet, le dessin a été un outil précieux auprès de ces enfants dyslexiques-dysorthographiques.
En savoir plus

175 En savoir plus

Show all 2168 documents...