Contexte de recherche autochtone

Top PDF Contexte de recherche autochtone:

Relation de confiance, un ancrage incontournable en contexte de recherche autochtone : témoignages de recrutement de participants atikamekws, inuit, anicinapek et innus en éducation

Relation de confiance, un ancrage incontournable en contexte de recherche autochtone : témoignages de recrutement de participants atikamekws, inuit, anicinapek et innus en éducation

À la lumière de nos expériences, il nous apparaît évident qu’en contexte de recherche autochtone le recru- tement des participants et la collaboration, sous-tendus par le consentement, vont de pair avec la relation de confiance qui doit, dès le départ, être établie entre tous les membres de l’équipe de recherche. En effet, nous pouvons retenir des témoignages rapportés des trois recherches qu’une connaissance des communautés et des participants concernés constitue un atout pour le recrutement. De plus, il a été important de prendre le temps de bien expliquer les objectifs, le fonctionnement anticipé du projet aux participants ainsi que leur implication, de répondre à leurs questions et préoccupations, de s’entendre sur ce que la communauté et eux-mêmes vont en tirer; de les considérer comme partenaires de recherche tout en définissant les rôles res- pectifs tout au long du déroulement de la recherche. Autrement dit, ces témoignages indiquent la présence des différents niveaux d’établissement d’une relation de confiance suggérés par Gagné et Mongeau (2011) : affectif, cognitif, relationnel, organisationnel, rationnel. Dans les trois cas, la relation de confiance établie semble être davantage orientée vers le pôle positif du continuum et avoir respecté les principes de son établissement (Jala- va, 2006), à savoir : un engagement mutuel; une connaissance de la situation exacte; une confiance construite, gagnée.
En savoir plus

15 En savoir plus

Entrepreneuriat Féminin Autochtone : une enquête qualitative exploratoire sur les expériences entrepreneuriales des femmes Ilnuatsh dans le contexte communautaire de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh

Entrepreneuriat Féminin Autochtone : une enquête qualitative exploratoire sur les expériences entrepreneuriales des femmes Ilnuatsh dans le contexte communautaire de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh

portrait diversifié des expériences entrepreneuriales, tout en tenant compte des diversités structurelles et socioculturelles des contextes autochtones. 5.2.2 Entrevue semi-directive Si les enquêtes peuvent être de type qualitatif ou quantitatif (Bréchon, 2011) dans le cadre de ce projet de recherche doctorale, il a été question d’une enquête de terrain de type qualitatif. Par conséquent, la principale technique de recherche qui a été utilisée est l’entrevue. Plusieurs techniques d’entrevue existent et conviennent à la recherche qualitative et, plus particulièrement, à l’enquête qualitative (Baribeau et Royer, 2012; Gubrium et Holstein, 2002; Royer, Baribeau et Duchesne, 2009; Ghiglione et Metalon, 1998). En général, l’entrevue a lieu auprès d’une seule personne à la fois, et non auprès de plusieurs personnes simultanément, comme c’est le cas pour une entrevue de groupe (Baribeau et Germain, 2010). Quel que soit son type, l’entrevue constitue une technique de collecte de données sur un sujet précis. Elle représente également une interaction sociale entre les chercheurs et la personne interrogée dans laquelle il faut prendre en compte la désirabilité sociale et plusieurs règles de conduite d’entrevue (Anadón et Guillemette, 2007). Il s’agit d’un instrument vivant (Giacobbi et Roux, 1990).
En savoir plus

252 En savoir plus

Mobilisation des connaissances et recherche partenariale : la condition itinérante parmi la population autochtone

Mobilisation des connaissances et recherche partenariale : la condition itinérante parmi la population autochtone

Inscrit dans le mouvement de reconfiguration des modes de production, de diffusion, de transfert et de mobilisation des connaissances, le programme Pratiques de recherche et action publique (PRAP) de l’INRS vise à former des agents d’interface prêts à assumer une diversité de rôles au sein du monde de la connaissance. Ces intermédiaires, spécialistes du savoir relationnel, se destinent à assurer la liaison entre les milieux de production de connaissances et les milieux de son utilisation. Ancré dans une université dont la recherche est la pierre angulaire, ce jeune programme en plein essor permet aux étudiants de tous horizons et disciplines de travailler en étroite collaboration avec des équipes de recherche partenariale et des milieux de pratique. Mon premier contact avec le monde de la recherche partenariale à l’INRS remonte à l’été 2010. Je commençais alors à travailler comme stagiaire pour DIALOG - Le réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones. Cette expérience en contexte de recherche a non seulement influencé mon entrée dans le programme PRAP, mais également le choix de mon sujet de stage et d’essai. Mes débuts dans ce nouveau milieu se trouvaient en continuité d’une expérience de plus de dix années de travail au Nunavik dans le cadre d’un projet d’implantation de maisons de jeunes dans les quatorze communautés inuit de la région.
En savoir plus

104 En savoir plus

Les enjeux de la mobilisation des connaissances en contexte autochtone : une étude de cas au Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or

Les enjeux de la mobilisation des connaissances en contexte autochtone : une étude de cas au Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or

28 partagées durant l’événement. Les étudiant.es sont appelé.es à contribuer à ces publications par un court article sur leur projet de mémoire ou de thèse. Du 7 au 9 avril 2017, j’ai eu l’opportunité de participer à la 2 e édition de la Classe des Sages, qui s’est tenue dans la communauté innue de Mashteuiatsh. En m’inscrivant à l’activité, il m’a aussi été possible de participer à la session d’affichage prévue pour les étudiant.es, même si j’étais encore au début de mon projet. Cette affiche a permis de définir les concepts qui serviraient de base à ma maîtrise, et de poser un contexte général pour mon stage. Lors de l’activité, l’affiche a été exposée durant deux jours, et une courte présentation (une minute) a été faite. Cette première présentation m’a permis de prendre conscience de la difficulté à définir certains concepts centraux de mes travaux de maîtrise, dont la mobilisation et la coproduction des connaissances. J’ai aussi réalisé que même si mon projet était fort pertinent pour mieux définir les approches de recherche en contexte autochtone, il était très difficile de faire résonner les concepts choisis auprès des partenaires des organisations communautaires autochtones. À ce stade, il a été difficile de susciter un intérêt, à la fois à cause de la nature abstraite de la présentation et du manque de définition du projet. Suite à cette activité, une attention particulière a été apportée pour que le projet soit toujours ancré dans la pratique et qu’il soit arrimé avec les préoccupations des partenaires.
En savoir plus

107 En savoir plus

Un féminicide autochtone au Canada ?

Un féminicide autochtone au Canada ?

Dans un contexte où le modèle pluriculturel canadien facilite l’accueil et l’intégration des immigrants venus du monde entier, reconnaît les divers particularismes culturels des populations qui vivent sur son territoire, les femmes autochtones restent la minorité raciale et sexuelle la plus sévèrement discriminée. Sujettes à des taux de violence, de pauvreté et de vulnérabilité anormalement élevés, elles vivent dans l’ombre d’un système juridique inique. Ce travail de recherche s’intéresse aux rapports historiques entretenus entre les populations autochtones et la société civile canadienne. Les héritages des politiques coloniales et néocoloniales continuent de nuire aux droits humains fondamentaux de nombreuses femmes autochtones. Grâce à la mobilisation accrue des associations autochtones et féministes canadiennes, aux rapports émis par les Nations-Unies et à l’enquête nationale lancée par le gouvernement fédéral en 2015, le phénomène des femmes autochtones disparues et assassinées sort du silence et entraîne une prise de conscience massive de la société civile.
En savoir plus

156 En savoir plus

La transmission d'une langue autochtone endormie en contexte de revitalisation linguistique : le cas du wendat

La transmission d'une langue autochtone endormie en contexte de revitalisation linguistique : le cas du wendat

33 3.3 Double rôle du chercheur Une dernière considération éthique concerne mon double rôle comme chercheur et comme employée du projet Yawenda. En plus de conduire ma recherche au sujet de la revitalisation de la langue wendat et de son enseignement, j’ai travaillé à titre d’auxiliaire de recherche pour le projet Yawenda pendant 21 mois. Comme j’ai déjà eu l’occasion de le mentionner, mes tâches incluaient principalement le développement d’un programme et de matériel pédagogique pour l’enseignement de la langue wendat en collaboration avec les autres membres de l’équipe, que je devais aussi conseiller en matière d’approches didactiques et pédagogiques. L’influence de mon travail au sein de l’équipe est non négligeable, puisque par le biais de celui-ci j’ai inévitablement introduit mes propres idéologies au sein de l’équipe Yawenda. Il s’agit là d’un biais important à prendre en considération. C’est pourquoi l’utilisation extensive d’extraits du corpus de données discursives, non seulement dans le chapitre de présentation des données, mais aussi dans le chapitre d’analyse et dans ma discussion, vise à baliser mes interprétations, mes conclusions et mes recommandations. D’autant plus que la construction de mes propres idéologies concernant les langues et leur transmission a été fortement influencée par ma formation au Baccalauréat en didactique des langues secondes (français langue seconde). D’un autre côté, mon travail au sein de l’équipe m’a permis de créer un contact personnel et durable avec les membres du projet Yawenda, approfondissant du fait même mon niveau de compréhension du processus de revitalisation de la langue wendat et du vécu de gens qui l’enseignent.
En savoir plus

117 En savoir plus

Contexte, contextualisation, cultures éducatives. Quels usages ? Pour quelles orientations de la recherche en DDL ?

Contexte, contextualisation, cultures éducatives. Quels usages ? Pour quelles orientations de la recherche en DDL ?

Ces réflexions et actions menant à des « contextualisations », telles en tout cas qu’elles se développent actuellement, sont pilotées depuis (et, le cas échéant, financées par) le « Nord » ou par des institutions internationales dont la gouvernance dépend très largement de pays du même « Nord », et il semble qu’elles accompagnent plus particulièrement la diffusion du français. Il faut ainsi remarquer que, si le Cadre de référence pour les langues est censé être européen (ce qui devrait déjà englober une grande diversité, compte tenu du caractère très composite de l’Europe actuelle), c’est le plus souvent à travers l’enseignement du français qu’il est diffusé 13 et qu’il « pénètre » les sociétés concernées, ce qui est cohérent avec la perspective encore très largement « diffusionniste » évoquée ci-dessus. Sur le plan épistémologique, ces choix s’appuient sur des catégorisations solidifiées dont, en outre, la pertinence et les enjeux seraient aussi à interroger. Si l’on prend ainsi l’exemple de la notion de français langue seconde, elle a été proposée pour mieux tenir compte, précisément, de la diversité des situations d’appropriation et, en conséquence, de diversifier aussi la recherche à propos de ces situations. Mais, comme celle de contexte, elle est devenue une catégorie figée qui, au lieu de stimuler la réflexion, tend à l’inhiber (voir aussi Castellotti, 2009) et à ne pas interroger son emploi au service d’enjeux plus institutionnels que scientifiques.
En savoir plus

8 En savoir plus

Recherche théorique sur le rôle de l'interprétation dans la lecture littéraire en contexte scolaire

Recherche théorique sur le rôle de l'interprétation dans la lecture littéraire en contexte scolaire

Tout aussi dynamique que la culture et le texte littéraire, la lecture littéraire peut se définir comme un va-et-vient entre la compréhension et l’interprétation, entre la participation [r]

94 En savoir plus

L'intérêt de l'enfant en contexte d'adoption coutumière autochtone

L'intérêt de l'enfant en contexte d'adoption coutumière autochtone

Pour illustrer ce qui précède, prenons la législation albertaine. En 1984, après que des critiques importantes eurent été formulées quant au caractère arbitraire du principe de l'intérêt de l'enfant, la loi encadrant le système de protection de l'enfance a été modifiée pour annuler la primauté de ce principe sur les autres. Une liste de critères à considérer a été dressée, parmi lesquels figurait l'intérêt de l'enfant, mais sans qu’on lui reconnaisse quelle que primauté que ce soit. L'adoption de ces dispositions législatives a mené au rapatriement de plus de deux cents enfants dans leur communauté autochtone. Des dossiers ont cependant été judiciarisés, les parents d'accueil blancs désapprouvant la décision de la protection de l'enfance de retourner l'enfant dans son milieu d'origine. L’une de ces judiciarisations a conduit à un jugement en appel à l’issue duquel la Cour a critiqué l'absence de primauté du principe de l’intérêt de l'enfant et maintenu l'enfant dans sa famille d'accueil. Le cas a été fortement médiatisé et les médias ont rapporté que l'intérêt des enfants autochtones retournés dans leur communauté n’avait pas été nécessairement respecté. À la suite de cette controverse, la loi a été modifiée à nouveau pour redonner au principe de l'intérêt de l'enfant sa primauté 387 .
En savoir plus

141 En savoir plus

Métadonnées dans le contexte d'une cyberinfrastructure de la recherche. "Le cas des thèses françaises"

Métadonnées dans le contexte d'une cyberinfrastructure de la recherche. "Le cas des thèses françaises"

Les bibliothécaires et les communautés de chercheurs commencent donc à réaliser que les métadonnées ne sont pas seulement utiles pour rechercher des documents mais peuvent être appelées à jouer une fonction plus stratégique. Cette nouvelle façon de voir est peut être un premier pas vers une analyse plus globale sur le rôle potentiel de la publication scientifique dans ce qui est appelé outre-atlantique par « cyberinfrastructure for e-science or e-research » [14][19], autrement dit « comment faire de la science au temps des bibliothèques numériques. En France, le concept d’e-recherche est parfois réduit aux grilles d’ordinateurs en réseau, secteur déjà ancien [6] mais où les références sont particulièrement visibles[4]. En revanche dans d’autres pays européens, comme le Royaume-Uni, l’accent est mis de plus en plus sur tous les aspects liés aux données produites par la recherche avec par exemple la création du DCC 3 .
En savoir plus

19 En savoir plus

La dimension autochtone de la fiscalité en Nouvelle-Calédonie

La dimension autochtone de la fiscalité en Nouvelle-Calédonie

L’assujettissement partiel à la taxe communale d’aménagement. La taxe communale d’aménagement (TCA) a été instaurée en Nouvelle-Calédonie en 2010 32 . Elle est établie sur la construction, la reconstruction et l’agrandissement des bâtiments de toute nature. Paradoxalement, les constructions édifiées en terre coutumière sont assujetties à la TCA, mais sous certaines réserves et adaptations. En premier lieu, la TCA ne frappe que les constructions édifiées en terre coutumière affectées à l’exploitation et productives de revenus commerciaux, industriels ou artisanaux. En deuxième lieu, le régime de la TCA est nécessairement adapté à la spécificité des terres coutumières. Le régime de droit commun prévoit que la taxe est liquidée par l’autorité administrative compétente pour délivrer l’autorisation de construire, au tarif en vigueur à la date, selon le cas, soit de la délivrance du permis de construire ou du permis modificatif, soit de l’autorisation tacite de construire, soit du procès-verbal constatant les infractions. Pour les constructions édifiées en terre coutumière, non soumises à l’obligation d’un permis de construire, la taxe est liquidée par la même autorité administrative, mais au tarif en vigueur à la date de l’acte coutumier autorisant les constructions. L’édification de constructions en terre coutumière n’étant pas obligatoirement et systématiquement précédée d’un acte coutumier, l’on peut douter de l’efficacité de ces dispositions, qui peuvent engendrer un évitement de l’impôt, volontaire ou non. En troisième lieu, alors qu’en principe le redevable de la TCA est le bénéficiaire de l’autorisation de construire, dans le cas de construction sur terre coutumière, la taxe est due par la personne morale ou physique responsable de l’édification des bâtiments. L’application nuancée des règles relatives aux droits d’enregistrement, à la taxe hypothécaire et à la contribution de sécurité immobilière. La population autochtone peut être assujettie en Nouvelle-Calédonie aux droits d’enregistrement, à la taxe hypothécaire, et à la contribution de sécurité immobilière, nonobstant les difficultés d’application des dispositions régissant ces impositions dues notamment au statut des terres coutumières ou au statut civil coutumier du contribuable. Néanmoins, certaines exonérations sont explicitement prévues par le code des impôts de la Nouvelle-Calédonie, au bénéfice des tribus 33 et des
En savoir plus

16 En savoir plus

La communauté d'apprentissage en réseau en contexte de langue seconde : une recherche-formation

La communauté d'apprentissage en réseau en contexte de langue seconde : une recherche-formation

37 2.1.2.3 Le critère de la double vraisemblance À travers le projet, il importera pour le chercheur de tenir compte des préoccupations des deux communautés impliquées, soit celle des chercheurs et celles des praticiens. Nous devrons viser le rapprochement entre les savoirs pratiques souhaités par les praticiens et les savoirs théoriques souhaités par la communauté de recherche. À chaque étape du projet, nous devrons mettre à l'épreuve ce critère. D'abord, à l'étape de co-situation, où nous définirons avec le praticien l'objet de l'étude, nous tenterons de trouver un carrefour entre les préoccupations du praticien et ceux du chercheur. Ainsi, nous respecterons le critère de « double pertinence sociale ». Ensuite, à l'étape de co-opération où nous élaborerons notre démarche de réflexion au sujet de la pratique, nous devrons nous assurer que cette action introspective soit également une démarche d'investigation formelle qui vise à cueillir des données sur un aspect de la pratique qu'une démarche de questionnement pratique pour les enseignants. Ce faisant, nous appliquerons le critère de « double rigueur méthodologique ». Finalement, à l'étape de co-production, où nous présenterons les résultats de l'investigation, nous chercherons à analyser les données de manière à ce que les catégories des praticiens et des chercheurs soient intégrées. C'est-à-dire que les raisons d'agir décrites par les praticiens lors des réflexions et les théorisations existantes posées sur l'agir des praticiens par les chercheurs sont tous les deux prises en considération. Par ailleurs, le chercheur devrait assurer que la mise en forme des résultats soit communicable et crédible à la fois dans la communauté des praticiens que dans celle des chercheurs. En d'autres mots, nous respecterons le critère de « double fécondité des résultats » (Desgagné et al., 2001).
En savoir plus

190 En savoir plus

La recherche comme moteur de croissance : défis et enjeux dans un contexte de globalisation

La recherche comme moteur de croissance : défis et enjeux dans un contexte de globalisation

Plusieurs auteurs soutiennent toutefois que la délocalisation des activités de R-D des firmes multinationales dans des pays moins bien nantis limite non seulement ce phénomène, mais aide par ailleurs à renforcer la compétitivité de ces pays [37]. Dans [56], les auteurs affirment que l’entrée de laboratoires sous contrôle étranger peut laisser craindre des effets d’éviction ou de captation de ressources scientifiques et techniques nationales conduisant à des innovations renforçant la compétitivité des firmes multinationales et non celle des économies nationales. D’après eux cependant, l’implantation de laboratoires décentralisés dans des environnements technologiquement dynamiques peut, au contraire, aider à renforcer les points faibles de l’appareil de recherche national. D’après [7] c’est précisément ce qui s’est passé en Chine et en Inde, pays qui sont graduellement devenus des acteurs de plus en plus importants en matière de R-D. Par conséquent, cette tendance devrait selon toute vraisemblance se stabiliser, voire se renverser, à tout le moins dans des pays comme l’Inde, la Chine et Taiwan, où de plus en plus de personnel qualifié, notamment en science et en génie, sort des bancs des universités. Ces pays s’étant dotés d’une capacité de recherche de plus en plus importante, et des opportunités intéressantes se profilant pour ces individus, il y a fort à parier que de moins en moins de ces individus choisiront de poursuivre leur carrière à l’étranger. D’ailleurs, tel que mentionné dans [36] et [52], il est fort probable que nombre d’individus actuellement installés à l’étranger considèreront de retourner dans leur pays d’origine afin d’exploiter les opportunités qui s’y présentent. La décision probable d’un nombre (possiblement important) de travailleurs étrangers hautement qualifiés de quitter les pays développés pour aller s’installer dans des pays émergents où des opportunités intéressantes se profilent, combinée au faible intérêt pour les sciences et le génie dans plusieurs pays développés (ex. États-Unis) et à la formation de grands nombres d’étudiants en science et en génie dans des pays émergents (ex. Chine, Inde, Russie), ainsi que le vieillissement imminent de la population de plusieurs pays développés posera donc selon toute vraisemblance des défis majeurs de rétention de personnel hautement qualifié même dans les pays les plus riches dans les prochaines années. Preuve que la formation et la rétention de personnel hautement qualifié est un enjeu majeur pour plusieurs de nos gouvernements, mentionnons notamment un extrait d’un document du gouvernement fédéral canadien [14]:
En savoir plus

198 En savoir plus

Contexte mondial de développement de la recherche en pharmacogénomique et justice en santé mondiale

Contexte mondial de développement de la recherche en pharmacogénomique et justice en santé mondiale

section suivante les théories de la justice sur lesquelles ces auteurs s’appuient afin de mieux comprendre les fondements de la réflexion éthique qui a nourri notre thèse. Dans le cas spécifique des technologies émergentes en santé ou des nouveaux médicaments, il est possible de se demander si un niveau de gouvernance mondiale s’avèrerait utile afin de permettre une meilleure distribution de leurs bénéfices dans le but de réduire les injustices en santé mondiale. Dans la mesure où les gouvernements locaux évaluent que certaines technologies émergentes en santé pourraient apporter un réel avantage de survie et/ou de qualité de vie à leur population, il est souhaitable que leur accès soit abordable pour ces gouvernements et populations en fonction du contexte national. Il faut ainsi que ces technologies puissent être distribuées équitablement dans le monde pour limiter le déséquilibre susceptible de survenir entre le fardeau financier associé à leur acquisition et le bénéfice pour la population. Mais qu’entend-on par distribution équitable dans ce contexte? Une explication basée sur la définition de Braveman et Gruskin pourrait inclure l’idée d’une distribution qui permette de diminuer le désavantage en santé de ces populations, ou du moins ne pas les exacerber. En ce sens, deux points importants sont à considérer : 1) la distribution de nouvelles technologies ou de médicaments doit répondre aux besoins des populations; 2) cette distribution ne peut offrir un avantage supplémentaire aux populations des pays à revenu élevé si les populations défavorisées des pays à faible ou à moyen revenu peuvent en tirer un bénéfice pour leur santé.
En savoir plus

238 En savoir plus

Analyse du rôle des intermédiaires de recherche dans le contexte de l’intelligence artificielle au Québec

Analyse du rôle des intermédiaires de recherche dans le contexte de l’intelligence artificielle au Québec

L’intelligence artificielle est aujourd’hui une technologie de pointe. Elle nécessite ainsi des investissements importants en recherche (Johnson, Midgley, & Chichirau, 2018), afin de pouvoir avoir des impacts positifs sur l’innovation et la recherche et le développement (R-D) (Scandura, 2016). La recherche est généralement faite par les universités, puis transmise aux entreprises afin d’être implémentée dans leur fonctionnement (Bozeman, Fay, & Slade, 2013). Or ce modèle est souvent long et n’est pas toujours optimal, notamment dû à la différence de langage entre ces deux entités, mais aussi à des objectifs pas toujours compatibles à court terme (Rajalo & Vadi, 2017). Ces dernières années, plusieurs modèles de recherche collaborative ont donc été mis en place entre universités et entreprises afin d’optimiser le transfert des innovations (Baba, Shichijo, & Sedita, 2009; Ivascu, Cirjaliu, & Draghici, 2016; E. Villani, Rasmussen, & Grimaldi, 2017). Cela s’est fait notamment dans l’industrie des sciences de la vie et celle des matériaux avancés, incluants l’apparition d’organismes ayant pour vocation de jouer les « intermédiaires » et de regrouper professionnels de l’industrie et chercheurs académiques. Certains sont des consortiums d’entreprises du même domaine alors que d’autres fédèrent un grand nombre d’acteurs de l’écosystème. Ces intermédiaires sont étudiés afin de mieux comprendre les différences et les similarités entre ces modèles, les motivations (Ankrah & AL-Tabbaa, 2015), l’impact de tels modèles (notamment sur la durée de la relation, l’embauche des étudiants du centre de recherche, le nombre de brevets conjoints, les contrats de recherche, etc.) et ainsi voir si la même chose se produit en IA.
En savoir plus

123 En savoir plus

La post-édition de traduction automatique en contexte académique : une recherche empirique

La post-édition de traduction automatique en contexte académique : une recherche empirique

FACULTÉ DE TRADUCTION ET D’INTERPRÉTATION Venez découvrir le travail de vos collègues dans le cadre du Café Babel.[r]

1 En savoir plus

La traction animale  dans le contexte en mutation  de l'Afrique subsaharienne :  enjeux de développement et de recherche

La traction animale dans le contexte en mutation de l'Afrique subsaharienne : enjeux de développement et de recherche

Étude des pratiques et des stratégies paysannes en matière de traction anima l e dans l e sud du bassin arachidier du.. Sénégal.[r]

8 En savoir plus

Le repérage des cas de « contamination autochtone » en France

Le repérage des cas de « contamination autochtone » en France

personne de la localité. Dans Sans la miséricorde du Christ publié en 1985 par Hector Bianciotti, il est écrit : « elle avait demandé la raison, au vieux serveur, qui était un autochtone, et il lui avait dit… »7. Il se confond le plus souvent avec local dans les romans. Dans Zazie dans le métro de Raymond Queneau publié en 1959, il est écrit : « ceux-ci se congratulent sur la bonne, l’excellente soirée qu’ils ont passée et charabiaïsent à kimieumieu en voulant transmettre ce message dans la langue autochtone » (Queneau, 1959 : 223, cote R822 dans Frantext). Michel Tournier, dans Le Vent Paraclet (1977), l’utilise dans le même sens : « Marseille, Lyon, Bordeaux doivent avoir une véritable population autochtone, vieille de plusieurs générations et possédant ses caractères propres, ses traditions, ses habitudes culinaires » (Tournier, 1977 : 21, cote S121 dans Frantext). Autochtone est ainsi similaire à ancestral, ancré dans une origine ancienne. Dans de nombreux textes, autochtone est employé dans un contexte ethnologique par rapport aux peuplements anciens comme les Étrusques (Émile Benveniste, Langues asianiques et méditerranéennes de 1952). Une occurrence remarquable apparaît dans le texte de Michel Foucault, Folie et déraison : Histoire de la folie à l’âge classique de 1961 : « le pas essentiel est franchi : l’internement a pris ses lettres de noblesse médicale ; il est devenu lieu de guérison ; non plus ce en quoi la folie veillait et se conservait obscurément jusqu’à la mort, mais ce en quoi, par une sorte de mécanisme autochtone, elle est censée se supprimer d’elle-même » (Michel Foucault, Folie et déraison : Histoire de la folie à l’âge classique, 1961, troisième partie, p. 527, cote Frantext S706). Le « mécanisme autochtone » signalerait une forme endogène, interne ; on pense interner les fous pour supprimer la folie alors qu’on l’encourage paradoxalement. Le « mécanisme autochtone » est comme une entité qui produirait sa propre causation ; dans le sens donné par Michel Foucault, la « sorte de mécanisme autochtone » renvoie à une illusion médicale où le fou est rejeté et séparé.
En savoir plus

8 En savoir plus

Projet Tiohtià:ke : pour une histoire autochtone de Montréal. Phase I, Occupation iroquoienne/autochtone récente
(1000 à 1760 de notre ère)

Projet Tiohtià:ke : pour une histoire autochtone de Montréal. Phase I, Occupation iroquoienne/autochtone récente (1000 à 1760 de notre ère)

6 PROJET TIOHTIÀ:KE : POUR UNE HISTOIRE AUTOCHTONE DE MONTRÉAL Sites Région de Montréal Vallée du Sud des St-Laurent Adirondacks Sites du Vieux-Montréal Pine Hill Ganada Sépultures du mont Royal Roebuck Ostungo Sites de la région de St-Anicet McIvor Klock Pointe-du-Buisson Crystal Rock Garoga Île aux Tourtres Beckstead Cayadutta Maison Nivard Grays Creek Rice’s Wood Site Dawson Glenbrook Schenk 1 Île St-Bernard Summerstown Station Getman Maison des Marins Droulers et Mailhot C. Cleary Îles de Boucherville et Ste-Thérèse Mandeville Atwell Fort de la Montagne Lanoraie Temperance Saut-aux-Récollets Beaumier Diable Carrière du Mont-Royal Bourassa Bach Pointe-aux-Trembles Masson Goff Lachine (Lemoyne-LeBer) Cap Rouge Whitford La Prairie Place Royale (Québec) Durham Oka Royarnois Camp Drum Fort Senneville Cap Tourmente Durfee Îles aux Chèvres et aux Hérons Région du Bas-du-Fleuve Nohle
En savoir plus

20 En savoir plus

«Nummus », outil de recherche et de diffusion en ligne des données numismatiques en contexte archéologique

«Nummus », outil de recherche et de diffusion en ligne des données numismatiques en contexte archéologique

Le XML est un langage de balises dont une séquence se présente sous la forme : <etiquette attribut= ″ valeur ″ >texte de l’étiquette</etiquette> Cette structure de description permet d’enchasser les étiquettes en arbores- cence et d’encoder chaque degré d’information, hiérarchiquement, sans dissocier les métadonnées (information et valeur ajoutée) de la source encodée. C’est actuellement un format d’archivage informatique parmi les plus pérennes car la seule condition de sa pérennité repose sur la stabilité de l’encodage des caractères en Unicode 4 . Le code source est du texte uniquement et les fichiers XML sont absolument indépendants des logiciels. Il s’agit donc de raisons supplémentaires en faveur de la rétroconversion de l’ancienne base de données fermée et propriétaire (Filemaker) en un format plus ouvert, le XML. L’autre intérêt du XML est le potentiel d’interopérabilité. Il a donc été nécessaire de trouver une grammaire XML définissant un vocabulaire adéquat à la descrip- tion numismatique en contexte archéologique. Il n’existe actuellement pas de standard XML pour l’archéologie, ni pour la numismatique.
En savoir plus

51 En savoir plus

Show all 7017 documents...