Comportements à risque

Top PDF Comportements à risque:

Santé environnementale, fertilité, périnatalité : création d’un questionnaire de repérage des comportements à risque pour la reproduction

Santé environnementale, fertilité, périnatalité : création d’un questionnaire de repérage des comportements à risque pour la reproduction

Objectif : L’objectif principal de cette étude était d’élaborer un questionnaire de repérage des comportements à risque pour la reproduction en santé environnementale. Méthodes : Les comportements du quotidien, susceptibles d’entraîner des troubles de la reproduction par leur exposition aux polluants environnementaux ont été recensés lors d’une revue narrative de la littérature de mars à septembre 2019. La liste des comportements à risque a ensuite été soumise à l’avis d’un panel d’experts selon la méthode semi-quantitative Delphi. Les items avec un score de concordance SC≥0.9 (consensus fort) étaient sélectionnés pour l’outil final. L’étude s’est déroulée sur 5 mois, de juin à octobre 2019, et comportait 3 rondes.
En savoir plus

99 En savoir plus

Pratiques éducatives des parents d’adolescents présentant un TDAH : perception des parents et des adolescents en lien avec les comportements à risque

Pratiques éducatives des parents d’adolescents présentant un TDAH : perception des parents et des adolescents en lien avec les comportements à risque

Contexte Théorique Les pratiques parentales sont un élément essentiel dans le développement de l’enfant et il est important de s’y intéresser lorsque l’on veut avoir une meilleure compréhension de son adaptation psychosociale. Dans la littérature, on accorde une grande importance au point de vue des parents à l’égard des pratiques éducatives, et ce, au détriment du point de vue de l’enfant. En effet, le point de vue du jeune sur les pratiques parentales est peu considéré lors des études sur le développement de l’enfant. Or, les modèles théoriques soulignent le rôle actif que le jeune joue dans son propre développement. À travers leurs interactions, parent et enfant s’influencent réciproquement. De plus, les données empiriques, bien que peu nombreuses, appuient l’importance de considérer le point de vue du jeune afin d’expliquer davantage son adaptation psychosociale. L’objectif de cette étude est d’examiner le rôle respectif des pratiques éducatives rapportées par la mère et celles perçues par l’adolescent ayant un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) dans l’adoption de comportements à risque de l’adolescent. Ces pratiques éducatives sont, l’engagement parental, les pratiques positives, la discipline inconstante, la supervision et la punition corporelle.
En savoir plus

97 En savoir plus

Travail du sexe chez les personnes qui s’injectent des drogues : impact sur les comportements à risque et associations avec l’infection par le VIH

Travail du sexe chez les personnes qui s’injectent des drogues : impact sur les comportements à risque et associations avec l’infection par le VIH

Finalement, nous avions aussi émis l’hypothèse selon laquelle certains comportements à risque, dont le fait de s’injecter avec des seringues et du matériel d’injection utilisés ainsi que celui d’avoir des relations sexuelles non protégées, seraient associés avec le VIH dans chacun des sous-groupes étudiés. Cette affirmation ne s’est pas avérée; nous avons plutôt observé des associations inverses à celles attendues, ce qui pourrait s’expliquer par un effet de causalité inverse. En effet, nos résultats suggèrent que les participants séropositifs adopteraient certains comportements pour protéger les autres, alors que le fait d’utiliser le condom de façon constante était associé à l’infection au VIH chez tous les participants, à l’exception des hommes qui rapportent le travail du sexe. Similairement, le fait de ne pas avoir prêté ses seringues utilisées à d’autres était associé à l’infection au VIH chez la plupart des participants, hormis les femmes qui ne rapportent pas le travail du sexe. Cette observation est constante avec le fait que la majorité (86,5%) des participants séropositifs connaissaient leur statut, ainsi qu’avec les résultats d’études précédentes ayant démontré que les personnes vivant avec le VIH tendent à adopter des comportements protecteurs (44,45).
En savoir plus

105 En savoir plus

Évaluation des comportements à risque de transmission virale parmi les personnes détenues de la maison d’arrêt de Brest, en 2014

Évaluation des comportements à risque de transmission virale parmi les personnes détenues de la maison d’arrêt de Brest, en 2014

« Par ailleurs, des bénéfices connexes ont été recensés : une réduction du nombre d'abcès, de surdoses et de décès ; une augmentation des orientations vers des programmes de désintoxication et, plus généralement, un accroissement du recours aux soins parmi les détenus ; une résorption de la tension entre prisonniers et personnel, ainsi qu'une sensibilisation accrue à la transmission infectieuse et aux comportements à risque ; une plus grande sécurité pour les personnels, avec moins d'incidents lors des fouilles impliquant des seringues dissimulées. […] Aucun cas d'usage de seringue comme arme par destination n'a été rapporté. […] Aucune étude ne relève de conséquences négatives (attendues ou non attendues) liées à la mise en place de PES en détention. Les rapports d'évaluation mettent également en évidence le rapport coût-efficacité avantageux de ce type de programmes. » (8) Le rapport économique prend principalement en compte d'une part le coût des PES et d'autre part l'économie réalisée en terme de traitements et de soins du fait des transmissions virales évitées.
En savoir plus

99 En savoir plus

Engagement précoce dans des comportements à risque des adolescents scolarisés : comprendre pour mieux prévenir, résultats de l'enquête HBSC France 2010

Engagement précoce dans des comportements à risque des adolescents scolarisés : comprendre pour mieux prévenir, résultats de l'enquête HBSC France 2010

s’installer dans le tabagisme régulier précocement aura des répercussions sur les taux de mortalité des décennies à venir (Peto et al., 2000). D’autre part, l’initiation précoce du tabac (avant 11 ans) est le facteur le plus fortement associé aux comportements à risque (se battre, porter une arme, suicide…), comparé aux initiations précoces d’alcool ou de cannabis (Durant, Smith, Kreiter, & Krowchuk, 1999). Il est donc essentiel de comprendre les paramètres associés et les déterminants de ces consommations précoces, en particulier lorsqu’elles sont quotidiennes. C’est dans cette optique que nous avons analysé les liens entre le tabagisme quotidien des jeunes et plusieurs sphères pouvant être liés à ce comportement. Tout d’abord, la famille, puisqu’elle fournit aux adolescents leurs premières normes sociales, puis les pairs, car à l’adolescence, les jeunes se tournent de plus en plus vers leurs amis au détriment de leurs parents. Dans ce processus attendu d’autonomisation, les adolescents tendent à agir comme leurs pairs, par mimétisme, pour mieux s’intégrer au groupe, (Perrin-Escalon & Hassoun, 2004). L’école mérite aussi d’être étudiée puisque les jeunes y passent la majorité de leur temps en raison de l’obligation scolaire. Sont à considérer tant le vécu scolaire que les relations avec les autres élèves. Enfin, l’environnement de vie ne doit pas être négligé, de nombreux travaux, essentiellement nord-américains, ayant prouvé l’influence d’un milieu de vie défavorisé sur les comportements à risque des adolescents (Hemphill et al., 2011).
En savoir plus

200 En savoir plus

Hypothèse d'un dysfonctionnement émotionnel chez des adolescents présentant des comportements à risque : une étude exploratoire

Hypothèse d'un dysfonctionnement émotionnel chez des adolescents présentant des comportements à risque : une étude exploratoire

viours. Aux États-Unis, pour rendre compte de cette « comorbidité comportementale », Jessor et al. (12) ont proposé le terme de « syndrome de comportements à problème ». Ceci marque bien la spécificité que constitue la présence chez ces adolescents non pas d’un seul type de comportement, mais de plusieurs. En outre, il semble que les adolescents présentant ce type de comportements aient les plus grandes difficultés à ne pas utiliser le registre comportemental lorsqu’ils sont confrontés à une situation qui leur pose problème ou qui prend une signification par- ticulière pour eux. Ce qui pose question n’est pas qu’ils utilisent le comportement, mais que cette réaction devienne exclusive d’autres modalités de transaction entre l’individu et l’environnement. Actuellement, les recherches s’orientent de plus en plus sur la compréhen- sion des rapports entre émotions et comportement, et plus précisément sur le rôle de la régulation des émotions comme facteur d’explication des comportements à risque. ÉMOTION ET COMPORTEMENT
En savoir plus

9 En savoir plus

Stress, épuisement professionnel, comportements alimentaires et comportements à risque parmi les professionnels de la restauration au Québec

Stress, épuisement professionnel, comportements alimentaires et comportements à risque parmi les professionnels de la restauration au Québec

La présente étude a donc pour but d'évaluer différentes dimensions (stress perçu, épuisement professionnel, comportements alimentaires et comportements à risque) de la sant[r]

164 En savoir plus

Rapports de genre, sexualité et comportements à risque des clients et autres partenaires sexuels des travailleuses du sexe de Ouagadougou, Burkina Faso

Rapports de genre, sexualité et comportements à risque des clients et autres partenaires sexuels des travailleuses du sexe de Ouagadougou, Burkina Faso

Quant au cadre théorique, il apparaît quelque peu absent de ces études. De fait, seulement cinq études précisent le cadre ou le modèle théorique auquel elles se réfèrent et, parmi celles-ci, trois ont recours au modèle CACP (ou KACP) que nous avons présenté dans une section précédente. Parmi les dix sept études recensées qui ne précisent ni cadre ni modèle théorique particulier, plusieurs s’inspirent, sans le nommer, de ce même modèle. En effet, malgré des objectifs assez variés, les éléments mesurés s’en tiennent très souvent aux connaissances, croyances et attitudes en matière de VIH/sida, au nombre et types de partenaires sexuels, à la fréquence des rapports et à l’utilisation du condom. Or ce modèle, selon Campbell (1997), réduirait la sexualité et le comportement sexuel à des énoncés quantifiables et isolés de leur contexte alors que les connaissances, les croyances et les attitudes sont tributaires du contexte dans lequel les personnes évoluent. Comme nous l’avons mentionné dans une section précédente, l’augmentation des connaissances ne suffirait pas à modifier le comportement d’un individu comme le prétend ce modèle (Bwayo et al., 1991; Godin, 1991; Méda et al, 1998). Dans cette perspective, non seulement le recours à des cadres théoriques plus étoffés ajouterait une certaine profondeur à l’analyse des résultats, mais la compréhension d’autres déterminants du contexte social mériterait d’être développée. Contrairement aux études portant sur les travailleuses du sexe 21 , celles qui ont été réalisées chez les partenaires sexuels traitent peu des rapports de genre inégaux entre les hommes et les femmes ainsi que des normes sociales qui les régissent. C’est pourquoi la recherche de Campbell (1997) sur les éléments de la sexualité masculine qui entretiennent les comportements à risque chez les partenaires sexuels des travailleuses du sexe se démarque nettement des autres études par son originalité et sa profondeur d’analyse. L’auteure aborde la dynamique des rapports entre les travailleuses du sexe et leurs différents partenaires sexuels, le contexte dans lequel ils s’opèrent, ce à quoi ils répondent et ce qu’ils signifient pour ces hommes.
En savoir plus

269 En savoir plus

Polyconsommation  d’alcool et de cannabis et comportements à risque chez les étudiants universitaires canadiens : une analyse situationnelle

Polyconsommation d’alcool et de cannabis et comportements à risque chez les étudiants universitaires canadiens : une analyse situationnelle

Finalement, les recherches menées auprès des étudiants universitaires ont été nombreuses à souligner l’importance le genre comme déterminant de la consommation d’alcool. D’abord, mentionnons que les recherches ont rapporté de façon consistante que les hommes boivent plus intensément et plus fréquemment que les femmes (Neighbors, Lee, Lewis, Fossos & Larimer, 2007). Ces différences de genre ont été observées dans des contextes sociaux et culturels différents (Wilsnack & Wilsnack, 2002). Au Canada, les études suggèrent que les hommes seraient plus susceptibles de consommer excessivement que les femmes, dans la population générale (Demers & Poulin, 2005), et chez les étudiants universitaires (Gliksman, Adlaf, Demers & Newton-Taylor, 2003). Chez les étudiants, le genre constituerait un facteur explicatif important de la consommation d’alcool puisqu’il serait susceptible de moduler l’effet de certaines caractéristiques propres au milieu. Par exemple, le fait de vivre dans une fraternité serait un facteur de risque d’une fréquence plus élevée de consommation excessive pour les hommes seulement. De plus, le fait d’habiter à l’extérieur du campus, dans une maison ou dans un appartement serait associé à une plus faible fréquence de consommation abusive, pour les hommes seulement (McCabe, 2002). Ainsi, le genre, dans la mesure où il sous-tend des différences quant à la façon de vivre l’expérience universitaire, serait susceptible de modifier la relation entre l’alcool et les facteurs qui rendre compte de cette expérience. Les études menées auprès d’étudiants universitaires ne peuvent donc pas ignorer le genre, comme facteur explicatif des variations de la consommation d’alcool.
En savoir plus

92 En savoir plus

Prévention du VIH chez les femmes travailleuses du sexe de Conakry, République de Guinée : conseil dépistage volontaire, comportements à risque et infections sexuellement transmissibles

Prévention du VIH chez les femmes travailleuses du sexe de Conakry, République de Guinée : conseil dépistage volontaire, comportements à risque et infections sexuellement transmissibles

du counseling, la connaissance du statut sérologique VIH est importante pour l’adoption de comportements préventifs et la prise en charge précoce de l’infection. De manière générale, des taux d’acceptation du dépistage variant entre 33,0 et 99,7% ont été rapportés en Afrique subsaharienne (Cartoux, Meda et al., 1998; Baiden, Baiden et al., 2005). Parmi les facteurs menant à l’acceptation ou au refus du test, on peut citer la croyance en l’existence du VIH/SIDA qui constitue le premier pas vers le CDV. Au Mali, Castle (2003) rapportait que le principal obstacle au CDV était le fait de ne pas croire en l’existence ce cette maladie. Dans un pays où la prévalence de l’infection au VIH est une des plus faibles d’Afrique subsaharienne, peu de personnes avaient eu des proches significatifs ayant souffert de la maladie. Le VIH/SIDA apparaissait comme une conspiration occidentale destinée à freiner l’accroissement démographique de l’Afrique. Même parmi les personnes éduquées, la théorie du complot était la plus acceptée. Les personnes qui croyaient en l’existence de la maladie étaient surtout des personnes ayant fréquenté des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Les processus migratoires entre le Mali et la Côte-d’Ivoire voisine où la prévalence du VIH est beaucoup plus importante avaient contribué dans certains cas à rendre crédible l’existence de la maladie. La maturité de l’épidémie serait donc importante pour l’impact du CDV. Dans un contexte où l’épidémie est récente, l’ignorance, le déni de la maladie et la stigmatisation peuvent constituer des obstacles au dépistage comparativement à des endroits où l’épidémie est bien établie (UNAIDS, 2001).
En savoir plus

307 En savoir plus

Quels liens entre une typologie de comportements à risque et la survenue d’événements iatrogènes médicamenteux ? Application au patient âgé sous traitement cardiovasculaire

Quels liens entre une typologie de comportements à risque et la survenue d’événements iatrogènes médicamenteux ? Application au patient âgé sous traitement cardiovasculaire

janvier 2017 , le DPC est passé d’annuel à triennal, imposant la validation de deux actions de DPC de types différents (parmi la gestion des risques, la formation continue et l’analyse des pratiques professionnelles) à minima tous les 3 ans. Mis à part le DPC, les pharmaciens ont accès à de nombreuses autres formations pouvant être réalisées en présentiel ou en E-learning, assurant ainsi une mise à jour continue de leur formation initiale. Ainsi, dans le cadre du risque iatrogène chez la personne âgée, il existe des formations ciblées sur le sujet âgé, permettant au pharmacien :
En savoir plus

226 En savoir plus

Comportements à risque et maladies cardio-vasculaires. Comment infléchir le cours des choses?

Comportements à risque et maladies cardio-vasculaires. Comment infléchir le cours des choses?

changement des comportements en dépit d’une maladie non ressentie! •  Il faut arriver progressivement à l’arrêt du tabac, au contrôle de la tension, à une meilleure alimentation, à plus d’exercice physique et à la régularité de prise des médicaments.

40 En savoir plus

Analyse vidéo des comportements à risque des soignants au cours d'une épidémie à Clostridium difficile

Analyse vidéo des comportements à risque des soignants au cours d'une épidémie à Clostridium difficile

Olga Florea, Sophia Boudjema, Isabelle Legras, Elisabeth Costa, Philippe Brouqui, Jean-Christophe Lagier.. To cite this version:.[r]

13 En savoir plus

Modélisation ontologique des connaissances expertes pour l'analyse de comportements à risque : application à la surveillance maritime

Modélisation ontologique des connaissances expertes pour l'analyse de comportements à risque : application à la surveillance maritime

1.3. D'une trajectoire anormale à un comportement Bien que la détection d'une anomalie soit une étape importante, celle-ci ne permet pas pour autant d'expliquer totalement la situation maritime (Ekman and Holst, 2008). En effet, une anomalie est un événement ponctuel à la fois temporairement et spatialement. De plus, des événements d'apparence totalement normaux peuvent également participer à la compréhension de cette situation. Par exemple, afin de dissimuler une activité illicite, les auteurs veilleront justement à ne commettre aucune infraction. Il est difficile dans ce cas de ne se baser que sur la détection d'anomalies et il apparaît nécessaire d'apporter un niveau supplémentaire dans l'analyse (van Hage et al., 2011). Pour illustrer cela, prenons l'exemple d'un navire qui s'arrêterait par une nuit de pleine lune à proximité de la côte d'un pays connu pour être un lieu de passage pour le trafic de drogue. Après quelques heures, ce même navire quitte cette zone pour se rendre à vive allure dans le port d'un autre pays. Comme l'illustre ce scénario, ce n'est pas l'analyse d'une anomalie unique qui permet de comprendre cette situation, mais l’enchaînement des actions entre elles. C'est pourquoi, cette thèse se propose d'enrichir les potentialités d'analyse des systèmes de surveillance maritime par la notion de comportement. Un comportement se définit alors par toutes les interactions potentielles qu'a le navire avec son environnement. Pour cela il est nécessaire de disposer d'un éventail d'information le plus complet possible. Mais la modélisation de ce comportement, tout comme l'intégration des différentes informations est une tache complexe. De ce fait, il est nécessaire de disposer de formalismes de représentation suffisamment riches permettant de traduire la représentation du monde réel. A l'heure actuelle, c'est dans le domaine des ontologies que les principaux travaux sont réalisés. Bien qu'il n'existe encore aucune ontologie générique portant sur la modélisation de comportements anormaux de navires deux projets peuvent être signalés. Le premier nommé Simple Event Model s'attache à la description des événements. Le second, qui s'intègre au prototype ISFAR, est spécifique au domaine maritime et porte sur la modélisation des comportements. Ces deux projets sont décrits en détails dans les paragraphes suivants.
En savoir plus

213 En savoir plus

Le rôle modérateur de l'attachement sur la relation entre la négligence parentale et la présence de comportements sexuels à risque selon l'âge des adolescents

Le rôle modérateur de l'attachement sur la relation entre la négligence parentale et la présence de comportements sexuels à risque selon l'âge des adolescents

L’adolescence est une période très mouvementée comportant plusieurs changements sur le plan neurologique, physique, psychologique et social (Cicchetti et Rogosch, 2002). Les conflits avec les parents, les agirs antisociaux et la manifestation de comportements à risque sont fréquents durant cette période (McCrae et al., 2002). Kazdin (1987) remarque une forte présence de comportements externalisés et de difficultés à faire des choix même chez ceux n’affichant pas de difficultés précises. Les comportements externalisés sont caractérisés par de l’impulsivité, des agirs agressifs, de l’hyperactivité et même des comportements antisociaux (Achenbach et Edelbrock, 1978). Par ailleurs, sur le plan de la sexualité, les impacts de ces comportements peuvent être importants. Des grossesses involontaires et des maladies transmissibles sexuellement (ex. : chlamydia et gonorrhée) sont des conséquences fréquemment associées aux comportements à risque de cette population. En outre, aux États-Unis, un million d’adolescentes sont enceintes chaque année et, pour 78 % d’entre elles, ces grossesses n’étaient pas planifiées. Au cours du développement normal d’un adolescent, il est rare que ce dernier ne rencontre pas de difficultés sur le plan social, comportemental ou émotionnel (Steinberg, 1998). Par ailleurs, les comportements à risque présents au cours de cette période sont transitoires et semblent se résorber avec l’âge (Steinberg et Morris, 2001). En effet, l’abus de substances (alcool et drogues), les vols à l’étalage, l’inactivité sur le marché du travail et les conduites sexuelles impulsives ont tendance à décroître avec l’entrée dans l’âge adulte.
En savoir plus

99 En savoir plus

Comportements sexuels à risque au temps du VIH/Sida : le cas des jeunes en Côte d'Ivoire

Comportements sexuels à risque au temps du VIH/Sida : le cas des jeunes en Côte d'Ivoire

90 concepts ont certes des similitudes mais présentent des réalités particulières et des définitions plurivoques suivant les auteurs et les contextes. Ainsi, au Canada, dans une étude sur les adolescents et les jeunes adultes, les comportements à risque renvoient à des comportements ayant des conséquences négatives sur la santé, comme le tabagisme, l’abus d’alcool, les relations sexuelles avec plusieurs partenaires et les relations sexuelles sans préservatif (Galambos et Tilton-Weaver, 1998). Quant à la notion de rapport sexuel à haut risque, elle apparaît dans les enquêtes EDS/EIS à travers le type de partenaire déclaré par les personnes interrogées. Ainsi, sont considérés à hauts risques, les rapports sexuels avec un partenaire extraconjugal et non cohabitant. Dans la présente thèse, le comportement sexuel à risque est le concept qui sera étudié. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) 32 , aux Etats Unis, le définit comme un comportement qui augmente le risque de contracter des infections sexuellement transmissibles et d’avoir des grossesses non désirées. Plus concrètement, il s’agit du fait d’avoir des rapports sexuels à un âge précoce, de multiples partenaires sexuels, des rapports sexuels sous l'influence de l'alcool ou des drogues et des rapports sexuels non protégés. Selon Miangator (2010), le comportement sexuel devient à risque dès lors qu’il est plus susceptible d’exposer, ou d’accroître les possibilités d’exposition, à la contraction des infections sexuellement transmises, du VIH/Sida et de grossesses précoces et/ou non désirées. Au total, les comportements sexuels à risque sont ceux qui exposent les jeunes à un plus grand risque de contracter le VIH et les autres IST (Guiella, 2012). Par ailleurs, ce concept recouvre plusieurs dimensions telles que l'initiation précoce à l'activité sexuelle, les multiples partenaires sexuels, les relations sexuelles intergénérationnels, les relations avec les partenaires occasionnels, etc. Dans le cadre de cette recherche, trois aspects des comportements sexuels à risque ont été retenus à savoir : le calendrier précoce d’entrée en vie sexuelle, le multipartenariat et la non utilisation du préservatif lors du dernier rapport sexuel. Ce sont donc ces trois aspects qui constitueront nos variables dépendantes.
En savoir plus

293 En savoir plus

Réponse au stress et comportements routiers à risque sous l’effet de l’alcool chez de jeunes conducteurs

Réponse au stress et comportements routiers à risque sous l’effet de l’alcool chez de jeunes conducteurs

En possédant une meilleure compréhension de certains sous-groupes s’engageant dans les CRR, notamment en sachant que les conducteurs qui prennent des risques routiers ne perçoivent peut-être pas les dangers et le stress de la même façon que les autres conducteurs, le développement d’outils d’intervention et de programmes de prévention mieux adaptés pourrait être envisagé. La présente étude n’a pas traité de ce sujet, mais l’utilisation des techniques de modulation des comportements à risque sur la route pourrait avoir du potentiel (p. ex., des nouvelles technologies de régulation des comportements dans les véhicules utilisées suite à une première arrestation). Quelques études ont étudié l’efficacité de nouvelles technologies de modulation des comportements au volant auprès de jeunes conducteurs (Carney, McGehee, Lee, Reyes, & Raby, 2010; Farmer, Kirley, & McCartt, 2010; McGehee, Raby, Carney, Lee, & Reyes, 2007; Musicant & Lampel, 2010; Prato, Toledo, Lotan, & Taubman - Ben-Ari, 2010; Simons-Morton et al., 2013). Il s’agit d’appareils installés dans les véhicules qui mesurent la force gravitationnelle et la vitesse et permettent de repérer lorsque le conducteur accélère ou freine de manière trop précipitée ou encore lorsqu’il prend un tournant trop rapidement. L’appareil donne alors une rétroaction (p. ex., lumière clignotante) au conducteur lors de ces manœuvres risquées. Les études ont démontré que l’utilisation de ces appareils entraînait une réduction des CRR et suggèrent donc que ce nouveau type de technologie serait prometteur pour réduire la présence de CRR. Il serait donc pertinent de tester l’efficacité de ce type de technologie auprès de conducteurs à haut risque d’être impliqués dans les CRR, comme ceux qui réagissent moins au stress et n’ayant peut être pas la même perception des dangers.
En savoir plus

88 En savoir plus

Le médecin généraliste et la prévention des comportements sexuels à risque chez les jeunes

Le médecin généraliste et la prévention des comportements sexuels à risque chez les jeunes

La stratégie de préventions des comportements sexuelles doit s’appuyer sur une approche globale de la sexualité qui réunit différents acteurs. Le médecin généraliste a toute sa place pour répondre aux questions relatives aux risques sexuels en diffusant les informations nécessaires sur la contraception, les modes de transmission des IST, et l’intérêt du dépistage. Il assure également une écoute attentive visant à accompagner le jeune dans ses questionnements. L’éducation à la vie sexuelle et affective doit être améliorée par l’école, les milieux associatifs et des parents motivés. L’ensemble de ces acteurs peut intervenir à travers une réflexion sur les relations entre jeunes, les violences sexuelles, l’impact de la pornographie et la lutte contre les préjugés sexistes et
En savoir plus

77 En savoir plus

L'évaluation du risque de comportements suicidaires et d'automutilation en obéissance aux hallucinations auditives impérieuses

L'évaluation du risque de comportements suicidaires et d'automutilation en obéissance aux hallucinations auditives impérieuses

Revue de la littérature 1. Les troubles mentaux graves, la psychose et le risque de violence La notion de « maladie mentale grave et persistante » a reçu l’une de ses premières définitions vers la fin des années 1980 afin de faire consensus dans la communauté scientifique quant à l’utilisation de ce terme (NIMH, 1987). En effet, en évaluant 17 définitions du terme « maladie mentale grave et persistante » utilisées entre 1972 et 1987 aux États-Unis, Schinnar, Rothbard, Kanter et Jung (1990) ont estimé plusieurs problèmes menant à des taux de prévalence fluctuant entre 4 % à 88 % à l’intérieur d’un même échantillon de 222 patients en institution psychiatrique. Ces mêmes auteurs ont proposé que la définition de l’Institut national de la santé mentale (NIMH ; National Institute of Mental Health, 1987) est celle reflétant le plus un consensus scientifique. Cette définition propose que le trouble mental grave et persistant (TMG) doit comporter les trois critères suivants : (1) avoir reçu le diagnostic d’une psychose non organique ou d’un trouble de la personnalité issue du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM); (2) souffrir de cette maladie sur une période prolongée et ayant un historique d’hospitalisations antérieures ou de traitements en consultation externe de deux ans ou plus, et; (3) démontrer une incapacité sur le plan des besoins primaires, des occupations professionnelles et personnelles ainsi que par rapport aux comportements (NIMH, 1987).
En savoir plus

115 En savoir plus

Comportements sexuels à risque chez les adolescents de niveau collégial en Guinée : exploration des facteurs personnels et interpersonnels associés

Comportements sexuels à risque chez les adolescents de niveau collégial en Guinée : exploration des facteurs personnels et interpersonnels associés

profil et l’intensité du comportement sexuel à risque chez les adolescents en milieu scolaire en Guinée et orientent ainsi les intervenants dans le choix des stratégies à développer (cours d’éducation sexuelle au niveau des écoles, implication des parents dans l’éducation sexuelle de leurs enfants) pour améliorer la santé sexuelle et reproductive des adolescents. En plus, les études représentatives au niveau national sur les facteurs associés aux comportements sexuels sont rarissimes, et dans la majorité des cas, ces études ciblent certaines catégories de population à risque de contracter le VIH/SIDA dont entre autres : les professionnels de sexe, les routiers, les hommes en uniformes, les pêcheurs et les miniers. Ce mémoire contribue à l’élargissement des bases de connaissances en matière de sexualité des adolescents âgés de 15-19 ans. En plus de dresser le profil et l’intensité du comportement sexuel à risque chez les adolescents scolarisés âgés de 15-19 ans, il a également permis d’identifier certains facteurs qui motivent les adolescents à avoir des rapports sexuels précoces, à entretenir les rapports sexuels avec plus d’un partenaire sexuel et à avoir moins recours au condom lors des rapports sexuels. Autrement dit, cette étude apporte des éclairages importants quant aux facteurs qui peuvent contribuer à une certaine valorisation du travail du sexe. En effet, nos résultats exposent comment la précarité économique, différenciée selon le genre, peut entraîner l’adolescente dans un cycle risqué.
En savoir plus

150 En savoir plus

Show all 2877 documents...