CIDOC CRM

Top PDF CIDOC CRM:

Un wiki sémantique basé sur le CIDOC CRM

Un wiki sémantique basé sur le CIDOC CRM

there amplified. [2, p. 45]” Un des principaux apports du Web sémantique est de permettre à des communautés d’utilisateurs de partager (et d’inférer) des données porteuses de sens (des informations) grâce aux vocabulaires et ontologies. Cet article s’intéresse à la manière dont de petits groupes d’utilisateurs peuvent construire collectivement et partager des informations structurées à l’aide d’une ontologie évolutive. Un axiome de départ est qu’un wiki [sémantique] fournit une plate-forme collaborative très facile d’accès à des utilisateurs finaux. Le fait que le wiki soit sémantique permet de donner une signification aux différents liens qui relient les pages du wiki. La thèse principale défendue dans cet article est que le wiki sémantique doit être « garni » d’une ontologie (plus exactement d’un noyau ontologique extensible par les utilisateurs) et que parmi les ontologies de haut niveau disponibles telles que OpenCyc ( http://www.opencyc.org/ ), WordNet ( http://wordnet.princeton.edu/ ), le CIDOC CRM - modèle conceptuel de référence (Conceptual Reference Model, CRM) du Comité International pour la DOCumentation (CIDOC) de l’ICOM 1 - fournit un noyau de départ adapté et de taille raisonnable (86 classes et 137 propriétés). Le CIDOC CRM a été publié en 2006 par l'ISO en tant que norme internationale ISO 21127:2006 [3].
En savoir plus

13 En savoir plus

End-user storytelling with a CIDOC CRM - based semantic wiki

End-user storytelling with a CIDOC CRM - based semantic wiki

End-user storytelling with a CIDOC CRM - based semantic wiki Vincent Ribaud (reviewed by Patrick Le Bœuf) Abstract This paper presents the current state of an experiment intended to use the CIDOC CRM as a knowledge representation language. STEM freshers freely constitute groups of 2 to 4 members and choose a theme; groups have to model, structure, write and present a story within a web-hosted semantic wiki. The main part of the CIDOC CRM is used as an ontological core where students are hanging up classes and properties of the domain related to the story. The hypothesis is made that once the entry ticket has been paid, the CRM guides the end-user in a fairly natural manner for reading - and writing - the story. The intermediary assessment of the wikis allowed us to detect confusion between immaterial work and (physical) realisation of the work; and difficulty in having event-centred modelling. Final assessment results are satisfactory but may be improved. Some groups did not acquire modelling abilities - although this is a central issue in a semantic web course. Results also indicate that the scope of the course (semantic web) is somewhat too ambitious. This experience was performed in order to attract students to computer science studies but it did not produce the expected results. It did however succeed in arousing student interest, and it may contribute to the dissemination of ontologies and to making CIDOC CRM widespread.
En savoir plus

16 En savoir plus

Projet ModRef : Migration de Données vers des Triplestores CIDOC-CRM

Projet ModRef : Migration de Données vers des Triplestores CIDOC-CRM

RÉSUMÉ. ModRef est un projet du laboratoire Labex "Les passés dans le présent" qui accom- pagne divers projets sur des problématiques relatives aux humanités numériques. Le projet ModRef s’intéresse spécifiquement au web sémantique et aux données ouvertes et liées. Le but de ce projet est de réaliser une migration de données hétérogènes vers des triplestores encore appelés entrepôts ou collections de fichiers RDF afin d’améliorer le partage, l’échange et la découverte de nouvelles connaissances. Pour ce faire, la norme CIDOC-CRM a été choisie car elle est actuellement la norme de référence pour la description sémantique de l’information muséographique ou d’héritage culturel. Afin de réaliser la preuve conceptuelle de ModRef, une architecture générale a été définie, une modélisation sémantique et un alignement des données des trois sous projets pilotes de ModRef ont été proposés, une migration des données vers des triplestores a également été effectuée. Une application web a été développée et déployée. Cette application web décrit le projet ModRef et permet également de consulter et d’interroger les triplestores créés.
En savoir plus

17 En savoir plus

Construire une ontologie des expériences de lecture : un cas de réutilisation du CIDOC CRM

Construire une ontologie des expériences de lecture : un cas de réutilisation du CIDOC CRM

INTRODUCTION Si les ontologies représentant les objets patrimoniaux matériels sont reconnues (CIDOC-CRM notamment), elles sont moins adaptées au patrimoine immatériel lequel comprend les phénomènes « expérientiels » (Brown et al. 2014) (esthétique, musique, théâtre …) alors que la recherche se développe dans ce domaine et que les sources numérisées sont nombreuses, mais demeurent dispersées et sous-exploitées. C’est le cas des expériences de lecture sur lesquelles porte le projet READ-IT (Reading Europe Advanced Data Investigation Tool) qui vise à mieux comprendre et mettre en valeur ce patrimoine qui présente cette difficulté que cette activité ne laisse pas de traces directes, qu’elle repose sur des témoignages, et que les pratiques se sont modifiées dans le temps.
En savoir plus

4 En savoir plus

Spatio-temporal reasoning in CIDOC CRM: an hybrid ontology with GeoSPARQL and OWL-Time

Spatio-temporal reasoning in CIDOC CRM: an hybrid ontology with GeoSPARQL and OWL-Time

Geomatics Unit, ULiège, Quartier Agora B5a 4020 Liège, Belgium rbillen@uliege.be Abstract Semantic description of cultural heritage information is already widely structured through CIDOC CRM and its different extensions. This shared understanding of cultural heritage information has already proved its usefulness. Until now, despite its spatial and temporal data management proposition, lack standardization limited the possibilities in terms of reasoning and workabil- ity. This paper proposes to increase the potentiality offered by the current scheme by including GeoSPARQL and OWL-Time in the framework. The result, as hybrid ontology, allows concur- rent spatial and temporal handling. These are used to provide a near-full data management for complex spatio-temporal reasoning and querying through SPARQL queries. Example queries depicting the strength of the approach and allowing knowledge discovery in huge archaeological datasets illustrate its benefits.
En savoir plus

14 En savoir plus

Spatio-temporal reasoning in CIDOC CRM: an hybrid ontology with GeoSPARQL and OWL-Time

Spatio-temporal reasoning in CIDOC CRM: an hybrid ontology with GeoSPARQL and OWL-Time

CIDOC CRM and extensions are ontologies CIDOC CRM and extensions are ontologies dedicated to model Cultural Heritage data EPA extension proposal allows unperfected Cultural Heritage d[r]

21 En savoir plus

De la sémantique des inventaires aux musées en dialogue : la modélisation CIDOC CRM

De la sémantique des inventaires aux musées en dialogue : la modélisation CIDOC CRM

Mais ces trois exemples pourraient être analysés tout autrement. Plutarque rapporte que certains philosophes considéraient qu’une fois que la dernière planche et le dernier clou du bateau de Thésée avaient été remplacés, il ne s’agissait plus du bateau de Thésée (Plutarque, 1853, p. 22-23). Dans ce cas, il n’y a plus modification mais destruction, conjointe à la production d’une copie. Si l’on nie à l’urinoir signé par Marcel Duchamp le statut d’œuvre artistique et que l’on refuse de lui attribuer le titre de « Fontaine », on considère que Marcel Duchamp n’a procédé qu’à une modification et non à une production. Et si on reconnaît à Rindy Sam le statut d’artiste majeure et que l’on expose « Phaedrus » sous un nouveau titre en affirmant que l’œuvre de Cy Twombly a été sensiblement améliorée par l’intervention de Rindy Sam, on a alors affaire à un cas de transformation plutôt que de modification, puisque « Phaedrus » n’existe plus en tant que tel et est irrémédiablement perdu sous la forme que Cy Twombly lui avait initialement donnée, et que l’on ne peut plus exposer que la nouvelle œuvre issue de cette transformation. Une société peut toujours porter des regards différents, voire contradictoires, sur un même fait. Comme l’écrit Martin Doerr, « les données historiques – toute description faite dans le passé sur le passé, qu’elle soit scientifique, médicale ou culturelle – sont typiquement uniques et ne peuvent être ni validées, ni invalidées, ni complétées, dans un sens absolu. En histoire, toute résolution d’un conflit constaté entre des documents contradictoires n’est rien d’autre qu’une opinion de plus 19 » (Doerr, 2003, p. 80). Le modèle CIDOC CRM permet aussi de rendre compte de cette possibilité, grâce à une activité spécifique appelée « Affectation d’attribut » (E13 Attribute Assignment) qui permet de contextualiser le discours tenu sur un objet. On peut ainsi relier un objet à la fois à une « Modification » et à une « Transformation », et préciser que c’est tel historien d’art, en
En savoir plus

23 En savoir plus

Projet ModRef :de la Création à l'Exploitation de Triplestores CIDOC-CRM

Projet ModRef :de la Création à l'Exploitation de Triplestores CIDOC-CRM

The semantic web [4][5] is not only a concept but also an architecture [6], which is increasingly used in several applications. The semantic web architecture is a set of inde- pendant layers that collaborate to perform various tasks. This architecture describes data from their representation to their exploitation by applications or semantic web agents. Hence, various norms of data representation exist. The CIDOC-CRM is an example of semantic norm and more precisely a con- ceptual reference model. The aim of semantics and also the aim of the various metadata languages or semantic norms that define semantics is to provide an homogenous framework for representing and querying heterogenous data in order to
En savoir plus

10 En savoir plus

L'ontologie CIDOC CRM appliquée aux objets du patrimoine antique

L'ontologie CIDOC CRM appliquée aux objets du patrimoine antique

Les Classes et les Propriétés du CIDOC CRM permettent de traiter l’une des modélisations possibles de ces connaissances et de leurs relations 29 (fig.4), qui restitue notamment le parcours géographique et historique de la mosaïque 30 , son état au fil du temps, son identification, ou encore ses liens avec la fouille de la nécropole et les autres sépultures découvertes, avec les acteurs des événements, avec sa documentation (étude de l’hypogée, dessins, publications, photographies, etc.). L’information géographique, particulièrement importante dans ce cas, peut être détaillée (fig. 5-6), tant au niveau du lieu lui-même, Sousse (ses appellations : E48_Place Name, E44_Place Appellation ; ses coordonnées : E47_Spatial Coordinates ; etc.) que des différentes localisations de l’objet (P53_has former or current location/ P55_has current location/ P54_has current permanent location | E53_Place).
En savoir plus

15 En savoir plus

Coordination et échanges dans un collectif de vente<br />Le cas de la mise en place d'un progiciel de CRM

Coordination et échanges dans un collectif de vente<br />Le cas de la mise en place d'un progiciel de CRM

En pratique, les choses sont plus compliquées. Certains usages, notamment ceux consistant pour un vendeur à mettre les ventes réalisées « au frigo », c’est-à-dire à lisser ses résultats pour éviter des impacts négatifs sur sa part variable, mettent en défaut les projections économiques reposant sur des hypothèses de saisonnalité des ventes. C’est pourquoi, à côté du management par la communication orale, Vendator introduit une seconde logique, celle du pilotage par des tableaux de bord. Ces derniers apparaissent indispensables pour deux raisons. La première, c’est que l’implication du management est nécessaire pour que le logiciel soit renseigné en temps réel et non pas de manière épisodique, ce qui, nous l’avons vu, viendrait brouiller les indicateurs remontés au niveau central. La seconde, c’est que les tableaux de bord permettent aux manageurs d’obtenir une vision globale et personnalisée des performances de leurs équipes, y compris lorsque les commerciaux qui les composent sont en quasi-permanence sur le terrain ou sur des sites distants. Le danger est de substituer un type de management par un autre : les utilisateurs se sachant observés risquant de ne plus remplir les champs qu’en fonction des attentes. Ainsi en atteste cet exemple donné par un responsable du soutien technico-commercial. Ce dernier, après avoir fixé comme objectif l’amélioration du taux de transformation (c’est-à-dire du rapport entre les intérêts ressentis pour une offre et les ventes réalisées), avait constaté quelque temps après une remontée surprenante. En y regardant de plus près, il s’est aperçu que ses directives avaient eu pour effet une auto- sélection des informations transmises par les membres de son équipe : ces derniers n’inscrivant plus dans Vendator que les affaires ayant une forte probabilité de transformation. De manière moins anecdotique, la mise en place d’un logiciel de CRM implique de faire
En savoir plus

16 En savoir plus

Le rôle de la technologie dans la construction des représentations et des pratiques de la relation client : le cas des progiciels CRM

Le rôle de la technologie dans la construction des représentations et des pratiques de la relation client : le cas des progiciels CRM

Dans  la  première  partie,  grâce  à  l’étude  des  progiciels  CRM  sous  une  de  leurs  formes  circulantes,  les  discours  tenus  à  leur  propos  dans  la  presse  spécialisée,  nous  avons  tout  d’abord  montré  qu’il  était  possible  de  les  considérer  comme  des  éléments  de  structure  institutionnalisés et par-là même comme des « mythes rationnels ». Or les conséquences de la  mise  en  place  de  tels  mythes  sont  souvent  non  négligeables  pour  les  organisations :  ils  peuvent  les  conduire  à  définir  de  nouvelles  pratiques  organisationnelles  et  à  redéfinir  les  pratiques  existantes  (Meyer  et  Rowan  1977).  Nous  avons  également  mis  en  évidence  que  l’adoption  et  l’utilisation  d’un  progiciel  CRM  au  sein  d’une  organisation  étaient  reconnues  comme  posant  des  difficultés  liées  aux  craintes  et  résistances  des  équipes  commerciales.  Aussi,  dans  cette  deuxième  partie,  nous  examinons  comment  un  progiciel  CRM  peut  s’intégrer  au  fonctionnement  d’une  entreprise  d’une  part,  et  nous  nous  interrogeons  sur  les  transformations  des  pratiques  concomitantes  à  cette  mise  en  œuvre,  d’autre  part.  Nous  étudions un progiciel CRM sous une « forme inscrite et située », selon les termes de Chiapello  et Gilbert (2013).  Nous réalisons une étude de cas  longitudinale  sur une période de dix ans,  entre 2003 et 2012, de la mise en œuvre et de l’utilisation du progiciel CRM Cont@ct au sein  de  la  société  Alpha.  Nous  nous  appuyons  d’un  point  de  vue  théorique  sur  l’ANT  (Actor- Network  Theory)  qui  comme  nous  l’avons  souligné  en  introduction  nous  semble  particulièrement pertinente pour notre recherche, dans la mesure où elle permet non seulement  de rétablir  la symétrie entre  les humains et les non-humains mais aussi d’éclairer à la fois le  processus  d’adoption  d’un  non-humain  et  ses  usages.  Les  deux  sous-questions  au  cœur  de  cette partie sont :  
En savoir plus

390 En savoir plus

La trace des écrits dans les métiers de la vente : <br />Justice et contrôle dans les dispositifs de CRM

La trace des écrits dans les métiers de la vente : <br />Justice et contrôle dans les dispositifs de CRM

La rentabilité du remplacement de différentes applications métiers « maison » par une application unique doit s’apprécier au regard de différents facteurs bien étudiés par la théorie des coûts de transaction (Quélin, 1997) : au prix des licences et de l’intégration doit être ajoutée les coûts liés aux caractères difficilement réversibles de l’opération auxquels il convient d’ajouter ceux liés à la nécessaires mise à jour du progiciel, l’éditeur privilégiant prioritairement ses dernières versions dans ses corrections logiciels (patch pour corriger un bug informatique notamment). Enfin, les éditeurs étant d’envergure mondiale, la plupart des cellules d’expertise sont situées aux USA, ce qui suppose un suivi à distance et en anglais lors des opérations risquées de grande migration. Si l’investissement dans la mise en œuvre d’un nouvel SI intégrant un CRM est donc considérable, le retour sur investissement est beaucoup plus difficile à mesurer, le bénéfice attendu étant réparti sur le long terme et l’ensemble de la structure de l’organisation.
En savoir plus

14 En savoir plus

The Belgian Competition Council orders an ICT company to disclose proprietary information over its electronic network (CRM/FneyrinckPortima)

The Belgian Competition Council orders an ICT company to disclose proprietary information over its electronic network (CRM/FneyrinckPortima)

insurance companies to use the core functions of the AS/2 network. CRM has developed a similar program called " Insusoft". CRM filed a request for provisional measures against Portima in order to obtain access to certain information relating to the AS/2 network. According to CRM, Portima refuses to disclose to third parties information about the changes it brings to the AS/2 computer program and the AS/2 modules. As a result, softwares competing with BRIO cannot interoperate adequately with the AS/2 network.

3 En savoir plus

How CRM is going to change the distribution sector in France

How CRM is going to change the distribution sector in France

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

24 En savoir plus

Multidimensional Management and Analysis of Quality Measures for CRM Applications at EDF

Multidimensional Management and Analysis of Quality Measures for CRM Applications at EDF

They possibly estimate costs caused by poor quality and costs of quality improvement. They bring all necessary information to managers for deciding highest priorities in terms of data quality management 1 . At EDF, CRM databases treat a large amount of multi-source information. The database chosen for purpose of validating our approach supports the management of major and small business French markets (these markets represent 2.3 million customers). This database results from the integration of several heterogeneous operational databases and some external databases (e.g., geographical referential databases for postal addresses 2 ). In this context, even if some data quality controls are performed during the integration process, resulting data quality is not perfectly characterized. From the IT point of view, further data quality controls have to be done. Data quality problems are due either to a poor data quality in sources or to integration difficulties (e.g., schema mapping, data reconciliation). IT controls usually concern format constraints (e.g., syntactic coherence, null values, etc).
En savoir plus

14 En savoir plus

Multidimensional Management and Analysis of Quality Measures for CRM Applications in an Electricity Company

Multidimensional Management and Analysis of Quality Measures for CRM Applications in an Electricity Company

In the application scenario considered in this paper, CRM databases are used to extract information in order to support a survey, planned by EDF’s marketing service, about the energy load curves of its individual customers 3 . A set of target customers has to be extracted from the data of CRM applications, and then contacted by phone. One major problem is to minimize wrong calls, that is, calls to customers that are not relevant for the purpose of the survey. Wrong calls may occur if the client is not an individual customer, or if the contact information is not up-to date, or if the information related to the energy load curves is not complete. Therefore, the operational goal of our scenario is to produce the largest possible set of contacts ensuring that the number of wrong calls is minimal. To achieve this goal, we will mainly focus on the quality of the customers’ contact information on the one side, and on the quality of the information about the customers’ energy load on the other side. In the following, we will describe our quality evaluation approach and associated tools and illustrate how they can help in fulfilling the quality requirements of the considered context.
En savoir plus

15 En savoir plus

دراسة تقييمية لمشروع الجزائر الإلكترونية 2013  : CRM دور تطبيق الحكومة الإلكترونية في الجزاىر في تحسين إدارة العلاقة مع المواطن

دراسة تقييمية لمشروع الجزائر الإلكترونية 2013 : CRM دور تطبيق الحكومة الإلكترونية في الجزاىر في تحسين إدارة العلاقة مع المواطن

3 نم انل حضتي فأ ةمكوحلل ـوهفبؼا اذى ليلبر ؿلبخ " نطاوبؼا عم ةقلبعلا ةرادإ " ةياهنلا في " لرحلأبا كأ ،ةمكوبغا روص نم ةروص يى فإف " نطاوبؼا عم ةقلبعلا ةرادإ " [r]

335 En savoir plus

Relation Client (CRM) et Relation Employé (ERM) 

Relation Client (CRM) et Relation Employé (ERM) 

Relation Client (CRM) et relation Employé (ERM) : Analogie conceptuelle ou réalité constatée ? 55 Avec un CA de 48 milliards de dollars, Kraft Foods est un groupe américain numéro 2 mondial du secteur de l’agroalimentaire (après Nestlé). Il est spécialisé dans le café et le chocolat, avec des marques comme Milka, Côte d’Or, Carte Noire, Jacques Vabre, Grand’Mère. Kraft est présent dans plus de 150 pays ; en France, le groupe emploie 3 800 collaborateurs répartis sur 18 sites et réalise plus de 2 milliards d’euros de CA. Son histoire récente est marquée par le rachat de Lu en juillet 2007, puis de son concurrent britannique Cadbury début 2010 (marques de bonbons - Carambar, Malabar, Kréma, Hollywood et de chocolat - Poulain).Depuis le 1 octobre 2012, Kraft Foods s’est scindée en deux entités séparées : Kraft Foods Group qui regroupe les activités du groupe en Amérique du Nord et Mondelez International pour la zone hors Amérique du Nord. Anna Buyankina, Talent Manager, a accepté de répondre à nos questions le 18 septembre.
En savoir plus

100 En savoir plus

CRM : 3 new CETAMA standards in 2016

CRM : 3 new CETAMA standards in 2016

Material for method trueness and precision assessment − RM « matrix » − Isotopic spikes 2 main uses Initial characterisation of analytical method QC material (global measurement[r]

23 En savoir plus

Quelle connaissance pour quel développement des pêches artisanales ? Une base de connaissance (ontologie CRM CIDOC) pour l'Afrique de l'Ouest

Quelle connaissance pour quel développement des pêches artisanales ? Une base de connaissance (ontologie CRM CIDOC) pour l'Afrique de l'Ouest

• Expliciter des notions Les classes, types, relations, sont des outils précieux pour préciser les notions. Un exemple est le filet appelé "saïma" utilisé alternativement en mode "encerclant" et en mode "dérivant" 6 , le mode dérivant créant des conflits spatiaux entre engins. Or les engins sont traditionnellement définis par leur principe de capture (on dit que cet engin "est un" filet maillant encerclant, son code statistique est FME). CRM permet de distinguer entre objet et type : "l'engin est un saïma", il a deux types, " filet maillant encerclant" et "filet maillant dérivant". On peut dire qu'un même engin peut être "deux choses à la fois" ce qui change la représentation des non spécialistes de la pêche.
En savoir plus

13 En savoir plus

Show all 25 documents...