Changement d'utilisation du sol

Top PDF Changement d'utilisation du sol:

2010 — Utilisation de l'humidité du sol comme indicateur de changement climatique

2010 — Utilisation de l'humidité du sol comme indicateur de changement climatique

Dans le contexte actuel de changement climatique, le Québec doit s’attendre à voir ses températures grimper, notamment l’hiver, ainsi que les précipitations liquides. Ceci aura un impact non négligeable sur le cycle hydrologique des bassins versants québécois. L’objectif de cette étude est d’évaluer si l’humidité du sol pourrait être un indicateur de changement climatique fiable afin d’anticiper certaines modifications des débits par exemple. Le bassin versant étudié, celui de la rivière Gatineau au sud-ouest du Québec, a une superficie de 23 724 km 2 et est essentiellement forestier. Le modèle hydrologique Hydrotel, permettant de subdiviser le bassin en six sous-bassins et 715 UHRH, et séparant le sol en trois couches, a été utilisé. Le calibrage s’est effectué manuellement en mettant l’emphase sur la période estivale et a donné de bons résultats sur quatre sous-bassins avec des coefficients de Nash- Sutcliffe avoisinant les 0,8. Les données d’humidité du sol utilisées pour cette étude étaient les sorties d’Hydrotel au pas de temps journalier pour les trois couches de sol. La période de contrôle (1975-2001) a permis d’établir que l’humidité du sol dépendait davantage des conditions climatiques pour certains mois (notamment l’été) alors qu’au printemps, la fonte de la neige saturait presque constamment les trois couches de sol. Les simulations à l’horizon 2056, effectuées grâce aux données climatiques du MRCC (2042-2068), ont montré qu’une baisse de l’humidité du sol au cours de l’été et de l’automne était à prévoir. La variabilité interannuelle devrait quant à elle augmenter. Au niveau spatial, certaines régions au sud du bassin devraient présenter un comportement particulier. La végétation, le type de sol ainsi que les conditions climatiques ont été définis comme étant les facteurs principaux responsables de la variabilité spatiale.
En savoir plus

104 En savoir plus

Impact du changement de l'utilisation des terres sur la biodiversité de la faune du sol : le cas du Morvan

Impact du changement de l'utilisation des terres sur la biodiversité de la faune du sol : le cas du Morvan

Par sa dimension paysagère (échelle à laquelle les parties concernées et les gestionnaires agissent), cette étude contribuera donc, à son niveau, au débat social et politique sur les changements d’usage du sol. Finalement, en hiérarchisant spatialement les facteurs environnementaux contrôlant la biodiversité du sol, cette analyse contribuera à éclairer une des grandes questions actuellement posées en écologie : Quel patron du paysage permet à des groupes d’espèces de se maintenir face aux perturbations, liées aux changements d’usage, touchant l’écosystème sol ? (Wolters, 2001). Cette connaissance, à terme, servira de base pour maintenir un niveau souhaité de diversité biologique et, par conséquent, un niveau de services écosystèmiques dans des paysages soumis à activité humaine.
En savoir plus

9 En savoir plus

Impacts du Changement Climatique sur les Crues : Utilisation de Projections Climatiques dans l'Estimation de Débits Extrêmes par la Méthode SHYREG avec prise en compte d'un changement hydrologique

Impacts du Changement Climatique sur les Crues : Utilisation de Projections Climatiques dans l'Estimation de Débits Extrêmes par la Méthode SHYREG avec prise en compte d'un changement hydrologique

Á l'aide de LOIEAU, nous pouvons estimer cet état de saturation du sol journalier sur chaque pixel de la France (résolution 8 × 8km 2 ) à l'aide des données GCM (pluies et ETP journalières) pour les diérentes périodes et scénarios. Sur la Figure 4(a), nous illustrons cet état de saturation moyen au début des évènement pluvieux (compris entre 0 et 1) pour la période 1981-2000 (en hiver et en été). Sur la Figure 4(b), nous illustrons l'évolution de cet état de saturation moyen entre les périodes 1981-2000 et 2081-2100 (sous scénario a1b). En hiver, la saturation semblerait être plus importante dans le futur, reétant des précipitations plus fréquentes. En revanche, en été, la saturation des sols est moins importante ce qui est une conséquence d'une augmentation des températures, donc de l'évapotranspiration.
En savoir plus

28 En savoir plus

Impacts du changement climatique sur les crues : utilisation de projections climatiques dans l'estimation de débits extrêmes par la méthode SHYREG

Impacts du changement climatique sur les crues : utilisation de projections climatiques dans l'estimation de débits extrêmes par la méthode SHYREG

 évolution due à une grande augmentation des occurrences des évènements plu- vieux : le S0/A passe de 0.5 à 0.7. De tels évolutions du paramètre de production provoque une augmentation consé- quente du quantile de débits (voir Fig. 10) allant de 60% à 150% selon le scénario choisi. Contrairement à l'évolution des pluies, l'évolution du S0/A ne provoquent pas forcément une augmentation des écarts avec la période de retour. En eet, pour le scénario S0/A : 0.5 → 0.7, les écarts augmentent jusqu'à T = 10ans mais diminuent pour T = 100, 1000ans. Ceci est dû au comportement non linéaire du modèle de pluie : à partir d'un niveau de remplissage du réservoir A (atteint lors d'une très forte pluie), le comportement asymptotique du débit est similaire à celui de la pluie. Même si les évolutions du S0/A du type (0.6 → 0.7 ou 0.5 → 0.7) sont subjectives et hypothétiques, elles permettent d'avoir une idée du seul impact de la satura- tion du sol sur les débits extrêmes. Une solution d'avoir des scénarii plus probables sur l'évolution de ce paramètre serait d'utiliser un modèle continu qui proposerait une évolution de l'état hydrique initial des bassins versants (fourni par la méthode LOIEAU par exemple).
En savoir plus

27 En savoir plus

Utilisation de matériau à changement de phase pour optimiser le stockage d'air comprimé et les performances des systèmes hybrides éolien-diesel

Utilisation de matériau à changement de phase pour optimiser le stockage d'air comprimé et les performances des systèmes hybrides éolien-diesel

La sélection du matériau de stockage dépend de différents critères dont la capacité thermique (conductivité thermique élevée), abondante et bon marché, densité élevée, chaleur spécifique élevée, bonne disponibilité, longue durée de vie et faible coût [15], [18]. Les exemples de matériaux utilisés pour stockage de l’énergie sensible sont : Le béton, le sable, la roche, le sol, la brique, le graphite, la fonte, les copeaux de métal, l’eau, l’air… L’eau liquide est le matériau le plus largement utilisé pour des températures inférieures à 100 o C. Elle possède une chaleur spécifique (capacite spécifique) élevée. Cela fait d’elle une meilleure option pour les applications de températures en deca de 100 o C. Cela résulte à une grande capacite thermique.
En savoir plus

174 En savoir plus

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux ?

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux ?

Les changements de temps qui se produisent à un autre moment du mois n’importent pas ; les changements de lune qui n’entraînent aucun changement de temps (les plus fréquents) sont oubliés. Il se produit ainsi un filtrage mental qui vise à ne mémoriser que les faits favorables à l’hypothèse de départ. Cette hypothèse, dite de la « pensée sélective », avancée par un psychologue américain (voir le site http://www.sceptiques.qc.ca/ ressources/dictionnaire), paraît bien s’appliquer à cette croyance d’une influence de la lune sur le temps qu’il fait ¢
En savoir plus

5 En savoir plus

Utilisation de la micromorphologie pour l'étude des relations trophiques dans le sol: la couche L d'un moder hydromorphe sous Pinus sylvestris (Forêt d'Orléans, France)

Utilisation de la micromorphologie pour l'étude des relations trophiques dans le sol: la couche L d'un moder hydromorphe sous Pinus sylvestris (Forêt d'Orléans, France)

Le matériel fongique est abondant et divers. On peut trouver des hyphes hyalines et mélanisées, vides (Fig. 5a). Les hyphes hyalines présentent toujours un aspect flou correspondant à une lyse de leurs parois (chitinolyse). Il faut remarquer ici que, dans les études en microscopie photonique sur le contenu de tubes digestifs ou les déjections des animaux du sol, on a souvent tendance à déduire de l'abondance des hyphes mélanisées une préférence pour les champignons Dématiés. Or, il faut bien reconnaître que l'on n'observe que ce qui n'a pas ou incomplètement été digéré par l'animal. Il est probable que l'ingestion d'hyphes hyalines est largement sous-estimée lorsque l'on utilise un microscope photonique, surtout sans contraste de phase, car une grande partie est digérée. Dans un travail précédent portant sur un Collembole mycophage élevé sur des souches pures de champignons (PONGE et CHARPENTIÉ, 1981), il avait été observé une lyse complète des hyphes hyalines dans les déjections.
En savoir plus

37 En savoir plus

Le millet perlé sucré et le sorgho sucré comme cultures énergétiques en conditions québécoises : potentiel de production, utilisation de l'azote, morphologie des racines et apport de carbone au sol

Le millet perlé sucré et le sorgho sucré comme cultures énergétiques en conditions québécoises : potentiel de production, utilisation de l'azote, morphologie des racines et apport de carbone au sol

Il est difficile de différencier les traits racinaires qui sont inhérents à l’espèce de ceux qui sont une réponse à l’environnement (résistance du sol à la pénétration des racines, répartition des éléments nutritifs, acidité du sol, etc.) (Glimskär, 2000; Eissenstat et Yanai, 2002). La capacité des racines à modifier leurs caractéristiques en fonction de l’environnement est appelée « plasticité », et permet une meilleure exploitation des ressources du sol. En effet, les éléments nutritifs sont souvent distribués de façon hétérogène dans le sol (Farley et Fitter, 1999). Les ressources du sol peuvent varier non seulement dans l’espace, mais aussi dans le temps (Fitter, 2002). Par exemple, la plasticité des racines leur permet de s’étendre davantage dans une zone riche en éléments nutritifs, ou de descendre en profondeur chercher l’eau si le sol devient sec en surface pour une période prolongée. Les racines elles-mêmes contribuent à l’hétérogénéité des propriétés du sol, par exemple en appauvrissant certaines zones de sol (Waisel et Eshel, 2002). La plasticité racinaire est de loin supérieure chez les graminées que chez les légumineuses (Armengaud et al., 2009). Les mécanismes qui permettent cette plasticité racinaire sont liés aux hormones végétales, principalement l’auxine (Armengaud et al., 2009) et l’acide abscissique (ABA) (Waisel et Eshel, 2002). Les racines qui détecteraient une abondance d’éléments nutritifs enverraient un signal hormonal aux autres parties de la plante et deviendraient alors des puits pour recevoir les photosynthétats des parties aériennes, ce qui favoriserait leur croissance (Lloret et Casero, 2002). Les plantes peuvent en effet investir spécifiquement dans une racine ou dans une autre, selon l’efficacité d’acquisition de l’eau et des éléments nutritifs de celles-ci (Waisel et Eshel, 2002).
En savoir plus

186 En savoir plus

Les températures du sol

Les températures du sol

Les facteurs météorologiques, plus particulièrement le rayonnement solaire et la température de l'air, influent sur la température de la surface du sol et sur celle du sous-sol en agissant sur le taux de transmission des échanges de chaleur entre l'atmosphère et le sol. Le rayonnement solaire constitue cependant le facteur le plus important. La température moyenne annuelle du sol diffère entre le nord et le sud du Canada, cette variation étant fonction de la quantité d'énergie solaire absorbée à la surface du sol tout au cours de l'année. Une variation cyclique des températures de l'air et de la surface du sol se produit à la suite des changements saisonniers et quotidiens dans le rayonnement solaire. D'autres facteurs météorologiques tels le vent ou la pluie peuvent causer des variations locales assez importantes.
En savoir plus

8 En savoir plus

Sous le sol.

Sous le sol.

L’article de Romed Aschwanden illustre ainsi les conflits d’usage du sous-sol qui surgissent dans le canton d’Uri dans les années 1980, au moment où un projet d’enfouissement de déchets nucléaires provoque de vives controverses entre la Confédération et le mouvement écologiste. Les besoins de l’économie nationale ne correspondent pas à ceux des communautés locales, et les militantes et les militants uranais parviennent à mobiliser des savoirs qui remettent en question ceux produits par la Nagra, la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs, qui minimisaient les risques. Si la question du dépôt des dé- chets nucléaires en couches géologiques profondes ne se pose plus dans le can- ton d’Uri, elle reste d’actualité pour d’autres régions. La Suisse s’est engagée à éliminer sur son sol ces déchets «éternels», la radioactivité pouvant se conserver des centaines de milliers d’années. La contribution d’Aschwanden invite ainsi à réfléchir aux différentes temporalités qu’il est nécessaire de croiser lorsque l’on évoque la durée de vie de l’uranium ou celle d’un être humain, ce qui permet aussi de mettre en lumière la quasi-irréversibilité de certains choix techniques et politiques. Comme pour la notion d’anthropocène, les déchets nucléaires nous obligent à penser cette jonction entre temps géologique et histoire humaine.
En savoir plus

9 En savoir plus

Rente foncière, utilisation du sol urbain et ségrégation sociale dans un contexte planifié en situation de pénurie le cas d’Alger dans les années 1980

Rente foncière, utilisation du sol urbain et ségrégation sociale dans un contexte planifié en situation de pénurie le cas d’Alger dans les années 1980

La récupération de l'espace algérois par les Algériens, en 1962, devait amener des modifications dans la morphologie urbaine de la ville et dans les rapports sociaux. Ces modifications auraient dû être le résultat de la solution des contradictions inhérentes à la dichotomie de la ville coloniale. La compréhension des modifications survenues dans la ville à partir de la “disparitionˮ de la dichotomie de la ville coloniale et des formes récentes de la croissance urbaine nous est apparue insuffisante. À l'heure actuelle, le phénomène se la croissance urbaine ne peut être saisi en profondeur qu'a travers les mécanismes de fonctionnement des marchés fonciers et immobiliers, dans la mesure où le marché du sol urbain tient une place privilégiée dans la dynamique de la ville. C'est pourquoi l'analyse de la rente foncière urbaine dans la Capitale nous paraît comme l'une des principales réponses aux problèmes posés. Cette question, considérée comme une caractéristique des pays capitalistes, n’a fait l'objet d'aucune recherche. Pourtant, étudier la rente foncière est un moyen qui permet d'expliquer, de façon concrète et dans une situation bien définie, comment la croissance urbaine et les besoins exprimés s'articulent dans l'espace.
En savoir plus

282 En savoir plus

Stratégie d'estimation de l'équivalent en eau de la neige au sol par utilisation conjointe des micro-ondes actives (radar) et passives: phase 1 : Rapport d'étape.

Stratégie d'estimation de l'équivalent en eau de la neige au sol par utilisation conjointe des micro-ondes actives (radar) et passives: phase 1 : Rapport d'étape.

Record Number: 11090 Author, Monographic: Fortin, J. P.//Bernier, M.//Gauthier, Y.//de Sève, D. Author Role: Title, Monographic: Stratégie d'estimation de l'équivalent en eau de la neige au sol par utilisation conjointe des micro-ondes actives (radar) et passives : phase I. Rapport d'étape

42 En savoir plus

La microflore du sol

La microflore du sol

Analyse régionale en France métropolitaine, hors Corse Le calcul des quatre indicateurs au niveau régional pour la période 2001-2009 permet d’observer une progression globale des espèces généralistes dans toutes les régions sauf en Aquitaine et en Paca. Les espèces spécialistes des milieux forestiers sont en déclin dans 15 régions sur 21. La situation est plus contrastée pour les espèces de milieux agricoles, avec de forts écarts entre régions. Une majorité d’entre elles présentent une dynamique négative et seulement 5 régions affichent une tendance positive. Ceci peut s'expliquer par le caractère local des principaux facteurs qui influent sur l’évolution des effectifs des espèces agricoles (modifications du paysage agricole, fragmentation et destruction d'habitats). À l’inverse, les facteurs qui affectent les espèces forestières et généralistes sont de nature plus globale (changement climatique notamment). Les espèces des milieux bâtis présentent elles aussi des situations très différentes, avec seulement 6 régions ayant une tendance positive de 2001 à 2009.
En savoir plus

89 En savoir plus

Un changement dans la continuité

Un changement dans la continuité

Chers lecteurs, chers auteurs, relecteurs et collègues Suite à une réorientation de la politique de Springer vers des revues anglophones et à orientation médicale, nous avons été amenés [r]

2 En savoir plus

La métaphorisation du changement par les gestionnaires intermédiaires en situation de changement radical

La métaphorisation du changement par les gestionnaires intermédiaires en situation de changement radical

En somme, dans ce chapitre d’analyse, nous avons répondu à nos trois questions: l’identification des métaphores, la description de leur évolution et des facteurs qui ont suscité le point[r]

171 En savoir plus

Les deux réformes des retraites : changement de système et changement de trajectoire

Les deux réformes des retraites : changement de système et changement de trajectoire

gouvernement ne soit trop fortement mis sous pression. Ainsi par exemple, pour la commission européenne, le basculement dans un système à cotisation défini est explicitement vu comme une réforme de maîtrise des dépenses publiques. La réalité politique est bien sûr toujours plus complexe : en pratique, aucun système national ne se confond avec l’idéal type qui l’inspire. Mais si l’on veut comprendre ce qui détermine d’abord le gouvernement à engager ce changement, c’est bien l’idée de conduire la dernière des réformes engageant irrémédiablement la France dans un nouveau mix entre public et privé.
En savoir plus

6 En savoir plus

Destinataires et agents du changement : quels comportements adoptent les managers de proximité en contexte de changement ?

Destinataires et agents du changement : quels comportements adoptent les managers de proximité en contexte de changement ?

Par Jérémy VIGNAL 1 Résumé Alors que les organisations sont de plus en plus confrontées à des problématiques de changement, le taux de réussite de leur mise en œuvre reste relativement faible [Meaney et Pung, 2008]. De par son positionnement particulier dans l’organisation, le management de proximité a une forte incidence sur la réussite ou l’échec des changements. Or, la littérature consacrée au changement ne traite que très peu de cette population. Notre communication propose d’explorer, au travers d’une recherche qualitative sur un cas unique, les comportements des managers de proximité en période de changement et l’incidence de leurs interactions avec le reste de la hiérarchie intermédiaire sur leur propre comportement. Nos recherches nous permettent de proposer une typologie des comportements des managers de proximité qui rompt avec la vision les présentant comme des prescripteurs naturels du changement et qui dépasse l’opposition trop simpliste « pour ou contre » le changement. Par ailleurs, notre étude de cas nous a permis de saisir l’incidence de la position et des interactions des managers de proximité au sein de la hiérarchie intermédiaire sur leurs comportements. Enfin, cette communication permet aussi de rendre compte de la complexité des comportements des managers de proximité en contexte de changement. En effet, nos entretiens ont permis de révéler que plusieurs managers de proximité opéraient une distinction entre le fond et la forme du changement et/ou se mettaient en situation de dissonance cognitive.
En savoir plus

14 En savoir plus

Utilisation de Xanthoria Parietina dans la Bioaccumulation de la polution atmosphérique par les Hydrocarbures dans la zone industrielle de Sidi Khaled à Bouira : Une comparaison avec les concentrations dans le sol et dans les écailles et les écorces de Cu

Utilisation de Xanthoria Parietina dans la Bioaccumulation de la polution atmosphérique par les Hydrocarbures dans la zone industrielle de Sidi Khaled à Bouira : Une comparaison avec les concentrations dans le sol et dans les écailles et les écorces de Cupressus Sempervirens

Les dépôts humides de HAP, c’est-à-dire la solubilisation des HAPs dans l’eau de pluie ou le brouillard, sont limités du fait de leur hydrophobicité. Les dépôts atmosphériques dépendent déjà de la nature du HAP considéré. Les processus de dépôts des HAPs gazeux dépendent des variables environnementales et des propriétés du compartiment exposé. Les mécanismes de dépôt des particules dépendent de leur force de gravité, des vents dominants (vitesse et direction) et de la morphologie de la zone réceptrice (présence d’obstacles : constructions, bâtiments, cultures ou forêts).Ensuite, la localisation des dépôts varie selon la distance à la source. Les HAPs gazeux sont plus susceptibles de subir un transport à très longue distance et d’être retrouvés dans les sites éloignés de toute source d’émission, tandis que les HAP particulaires restent plus près des sources. Cela est dû au fait que les HAPs gazeux peuvent être émis à la fois par des sources primaires (combustions) et par des sources secondaires (compartiments environnementaux tels que le sol ou les végétaux) desquelles ils se volatilisent en fonction des conditions climatiques, en particulier en fonction de la température (DESALME, 2011).
En savoir plus

99 En savoir plus

Interactions entre le sol et la végétation : structure des communautés de plantes et fonctionnement du sol

Interactions entre le sol et la végétation : structure des communautés de plantes et fonctionnement du sol

différentes variables. Une étude réalisée sur le Causse du Larzac dans le sud de la France permet d’illustrer ces deux points. Tout d’abord, la quantité d’eau du sol dépend fortement de sa texture et de sa profondeur (Fig. 5.1), et la limitation de la croissance de la végétation par les éléments minéraux apparaît fortement corrélée à la teneur en eau du sol [cf. EPS 05, CHA 11]. De plus, la variation simultanée des différentes variables de sol, synthétisée par l’axe 1 de la Fig. 5.1, induit un remplacement spectaculaire des espèces végétales (Fig. 5.2) aux différents points du gradient. Les espèces dominantes des communautés végétales qui se trouvent sur les sols profonds à forte teneur en eau et dont la disponibilité en éléments minéraux est bonne sont des espèces de plus grande stature, à plus forte capacité d’acquisition du carbone et dont la phénologie est plus tardive que les espèces présentes à des profondeurs de sol plus faibles [BER 12]. Cette association entre forte disponibilité en ressources, stature des plantes et potentiel d’acquisition du carbone est étayée par de nombreuses études [voir GAR 13 pour une synthèse].
En savoir plus

23 En savoir plus

Les mystères du changement à la française

Les mystères du changement à la française

C’est donc avec un regard forgé par l’analyse d’autres réalités organisationnelles, principalement en Amérique du Nord et en Europe, que je me suis intéressé au processus de modernisation des entreprises françaises, principalement publiques, au cours des années 1990. J’ai eu, dans ce cadre, la chance de développer un partenariat de longue haleine avec la RATP, suivant pas à pas le processus de décentralisation mis en place au sein du département Métro tout en continuant à suivre, en parallèle, les processus analogues engagés dans plusieurs autres réseaux européens (Londres, Berlin, Rome). De 1999 à 2002, revenant à la RATP avec un regard plus aiguisé et ayant acquis une certaine légitimité, on m’a confié une mission d’analyse du changement lors du démarrage de la ligne 14 du métro, la nouvelle ligne entièrement automatisée baptisée METEOR. J’ai tiré de cette expérience un ouvrage :
En savoir plus

9 En savoir plus

Show all 3951 documents...