Capitale-Nationale

Top PDF Capitale-Nationale:

Choisir une école secondaire privée : une analyse sociale du choix de familles venant de la région de la Capitale-Nationale

Choisir une école secondaire privée : une analyse sociale du choix de familles venant de la région de la Capitale-Nationale

Le corpus des écrits concernant le choix scolaire présente plusieurs caractéristiques marquantes qui se doivent d’être brièvement abordées afin de mieux comprendre l’orientation globale de cette présente section. D’abord, le corpus des écrits ayant trait aux choix scolaires au Canada est peu abondante et porte essentiellement sur les régions métropolitaines de Montréal, Toronto ou Vancouver, régions où l’offre scolaire est plus diversifiée. Cette littérature (Holmes, 2007; Levine- Rasky et Ringrose, 2009; Yoon et Gulson, 2010; Massé, 2005) concerne donc une population spécifique qui ne peut se comparer avec celle du reste de la province en raison de l’importance relative de l’immigration, de la densité démographique et de la forte concentration de poches de pauvreté. Le corpus des écrits ayant trait uniquement à la région de Québec semble inexistante. Ensuite, aucun autre auteur qu’Agnès van Zanten n’aborde spécifiquement la question des visées individuelles (autres que stratégiques) des parents lorsqu’ils ont à choisir un établissement d’enseignement pour leur enfant. Cette question est discutée indirectement à travers la plupart des études qui traitent des stratégies familiales (Flitner, 2004; Bernal, 2005; Goldring et Phillips, 2008; Lacireno-Paquet et Brantley, 2008; Holmes, 2008; Levine-Rasky et Ringrose, 2009; Bell, 2009; Olmedo Reinoso, 2008, Yoon et Gulson, 2010, Bulman, 2004, Barthon et Monfroy, 2010. Qui plus est, le choix scolaire est souvent abordé à partir du postulat de l’existence d’un lien entre les choix scolaires et les intérêts des parents des classes moyennes et supérieures. Plus précisément, cela veut dire que le choix est analysé comme une stratégie de « clôture sociale ». Dans l’optique de Max Weber, ce terme désigne « des processus par lesquels des groupes sociaux cherchent à maximiser leurs bénéfices et à préserver leur statut en restreignant l’accès à certaines ressources à un nombre réduit d’élus » (van Zanten, 2009, p.17). Il y a donc peu de littérature abordant le sujet à l’étude et la population cible, à savoir les parents de la région de la Capitale-Nationale.
En savoir plus

128 En savoir plus

Les stratégies de conciliation travail-famille des femmes entrepreneures de la Capitale-Nationale

Les stratégies de conciliation travail-famille des femmes entrepreneures de la Capitale-Nationale

iii Résumé La sphère familiale et l’entrepreneuriat sont interreliés et complémentaires. Cependant les exigences élevées de part et d’autre brisent l’harmonie. Les enjeux de conciliation entrepreneuriat-vie familiale sont particulièrement importants pour les femmes. Par ailleurs, la littérature sur la conciliation travail- famille (CTF) a documenté les répercussions du conflit entre ces deux sphères ainsi que les moyens pour pallier ces défis. Cependant, la plupart des recherches portent sur les personnes en emploi. Cette recherche qualitative 1 vise à identifier les stratégies de CTF utilisées par les femmes entrepreneures de la Capitale-Nationale, à comprendre les facteurs influençant leur choix de stratégies et à analyser les effets de ces dernières. L’analyse de contenu et le développement de cas individuels ont permis de répertorier dix-neuf (19) stratégies et de les catégoriser selon la typologie de Neal et Hammer (2007) : comportementales, cognitives et affectives. Selon l’analyse, il n’y aurait pas de stratégie parfaite. Cependant, certaines caractéristiques chez les entrepreneures, leur sphère famille et leur entreprise peuvent être des facilitateurs ou des contraintes lors du choix et de la mise en place des stratégies de CTF.
En savoir plus

170 En savoir plus

Discrimination à l'embauche des candidats d'origine maghrébine dans la région de la Capitale-Nationale

Discrimination à l'embauche des candidats d'origine maghrébine dans la région de la Capitale-Nationale

maghrébine dans la région de la Capitale-Nationale. L’utilisation de la méthode par correspondance en économique portant sur la discrimination à l’embauche est relativement récente. Sommairement, il faut créer des CV et des identités fictives qu’on jumelle aléatoirement et qu’on envoie à des entreprises. Cette méthode est le plus souvent effectuée par Internet. Ensuite, nous observons si la différence de probabilité d’être invité à un entretien d’embauche est significativement différente entre les identités. Si tel est le cas, une discrimination à l’embauche peut être présente dans la zone géographique ciblée. La région de la Capitale-Nationale a été choisie car, à notre connaissance, aucune étude utilisant la méthode par correspondance n’avait été effectuée sur ce territoire. Certaines grandes villes canadiennes ont fait l’objet d’une expérience avec la méthode par correspondance, soit Vancouver, Toronto et Montréal ( Oreopoulos et Dechief , 2012 ; Eid , 2012 ), mais ce type d’expérience n’est pas généralisable à un autre marché du travail. Ainsi, ce mémoire a pour but de faire progresser les connaissances concernant la discrimination à l’embauche au Québec. De plus, la discrimination à l’embauche est reconnue comme un problème social par l’entremise de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Cependant, peu d’études ont pour objectif premier de mesurer la discrimination à l’embauche d’origine ethnique, soit l’un des motifs de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Il existe donc une zone grise dans les connaissances du gouvernement en matière d’élaboration de politiques publiques (MICC, 2006). Pour cette raison, ce mémoire se concentre sur la discrimination à l’embauche d’origine ethnique et laisse de côté la dimension immigration.
En savoir plus

39 En savoir plus

La signification du travail des travailleurs handicapés embauchés dans les entreprises adaptées de la Capitale-Nationale

La signification du travail des travailleurs handicapés embauchés dans les entreprises adaptées de la Capitale-Nationale

Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées est un pas dans la bonne direction. En reprenant l’expression d’Herzlich (1984), la loi est le moyen par lequel il est possible pour le "malade" de "guérir" afin de (re)prendre sa place dans la société. Or, compte tenu de l’importance du travail dans notre société, celui-ci semble être la méthode privilégiée pour opérer un changement social, le travail étant la forme d’intégration sociale privilégiée (Bourguignon et Herman, 2005). C’est d’ailleurs ce que préconise la stratégie pour l’emploi adoptée par l’OCDE en 1994 et maintes fois réaffirmée par la suite. En vue d’accroitre la cohésion sociale, l’OCDE invitait ses États-membres à favoriser l’accès au travail chez les catégories sociales vivant des difficultés d’insertion ; femmes, personnes âgées, personnes en situation d’handicap, jeunes et immigrés. Cette injonction au travail est, dans les faits, un style de vie valorisé voire LE style de vie valorisé. Dans ce contexte, l’absence de travail crée un fort sentiment d’exclusion sociale. Des mesures actives et des programmes sont mis en place pour favoriser l’accès et le maintien en emploi des personnes en situation d’handicap. Le présent mémoire nous a permis d’analyser l’ethos du travail des personnes handicapées embauchées dans les entreprises adaptées de la Capitale- Nationale. L’examen des composantes de leur ethos du travail, a révélé des faits intéressants qu’il nous apparait importants de rappeler en guise de conclusion.
En savoir plus

183 En savoir plus

Analyse organisationnelle des services de santé offerts aux populations réfugiées dans la région de la Capitale-Nationale

Analyse organisationnelle des services de santé offerts aux populations réfugiées dans la région de la Capitale-Nationale

compétences spécifiques nécessaires qui limite les activités que la CSIR peut offrir. C'est également le cas de l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale qui, suite au départ d'un chargé de dossiers sur les immigrants, est moins active. Or, exploiter les complémentarités entre des acteurs qui ont des compétences diverses et qui se trouvent dans les quatre CSSS nécessite beaucoup plus de coordination. Il revient à l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale de déterminer comment les complémentarités peuvent être exploitées pour mieux répondre aux besoins et comment inciter les collaborations souhaitables pour offrir des services plus efficients. Il revient à l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale de prioriser un tel dossier et de trouver des agents qui ont une expertise en multiculturalisme pour le mener. Ce point s'applique également à l'une des directions de l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale, la Direction régionale de santé publique qui, malgré un intérêt pour les inégalités en santé, n'a pas de programmes propres aux réfugiés. L'offre de services actuelle ne répond pas à la demande et les besoins sont tout aussi grands en ce qui concerne la promotion de la santé ou l'analyse des déterminants non cliniques de la santé des réfugiés à des fins d'intervention ; ce rôle devrait être dévolu à la DRSP. Or celle-ci, mises à part des interventions pointues, n'est pas pleinement impliquée à définir ses complémentarités avec la CSIR.
En savoir plus

154 En savoir plus

De capitale nationale à capitale provinciale: le siège du parlement (1792 à 1867)

De capitale nationale à capitale provinciale: le siège du parlement (1792 à 1867)

Montréal se trouve cependant vite plongée dans une crise économique et secouée par l’agitation politique. Dans la seconde moitié des années 1840, plusieurs réformes irritent la population anglophone de la ville, particulière- ment les milieux d’affaires touchés par la nouvelle politique commerciale britannique. En avril 1849, le mécontente- ment est porté à son comble lorsque le gouverneur Elgin sanctionne une loi pour indemniser les habitants du Bas- Canada qui avaient subi des pertes durant les troubles de 1837-1838. Des Tories en colère saccagent le Parlement et l’incendient. Les députés se réunissent temporairement dans l’édifice du marché Bonsecours, puis, le 8 mai 1849, au Free Masons Hall, place d’Youville. Quelques mois plus tard, ils constatent que Montréal ne convient pas comme capitale et décident que « le siège du gouvernement serait transféré à Toronto jusqu’à la clôture du Parlement, puis à Québec pendant les quatre années subséquentes ». L’idée d’alternance refait surface.
En savoir plus

19 En savoir plus

Comment comprendre la région de la capitale nationale : analyse du projet d'aménagement de Jacques Gréber à travers une vision alternative issue de la géographie structurale

Comment comprendre la région de la capitale nationale : analyse du projet d'aménagement de Jacques Gréber à travers une vision alternative issue de la géographie structurale

De plus, l'aménagement des nouveaux quartiers d'habitation à proximité de cette nouvelle zone industrielle sera également mené à terme, accompagné de l'établissement [r]

217 En savoir plus

Meilleures pratiques de gestion de la végétation des prairies des milieux urbains : étude de cas pour les terrains de l’Ontario et du Québec gérés par la Commission de la Capitale nationale

Meilleures pratiques de gestion de la végétation des prairies des milieux urbains : étude de cas pour les terrains de l’Ontario et du Québec gérés par la Commission de la Capitale nationale

L’étude de cas a permis de mettre en relief sept meilleures pratiques, soit: d’avoir un plan intégré de gestion de la végétation, d’adopter le fauchage stratégique, d’ens[r]

141 En savoir plus

Gouvernance territoriale et tables de gestion intégrée des ressources et du territoire : analyse du discours des acteurs de la Capitale-Nationale

Gouvernance territoriale et tables de gestion intégrée des ressources et du territoire : analyse du discours des acteurs de la Capitale-Nationale

Même si l’objectif des travaux de Simmons n’est pas de qualifier la participation des acteurs, il n’en reste pas moins que, dans le contexte de notre recherche, ces mêmes[r]

102 En savoir plus

Le développement des services aux entreprises et le développement régional : une étude comparative des régions des pays du nord et du sud : cas de la région de la capitale-nationale du Québec et de la ville de Kigali

Le développement des services aux entreprises et le développement régional : une étude comparative des régions des pays du nord et du sud : cas de la région de la capitale-nationale du Québec et de la ville de Kigali

Nous avons voulu, dans notre recherche, étudier le développement des services aux entreprises (S.E.) dans la ville de Kigali et dans la région administrative de la Capit[r]

497 En savoir plus

Les municipalités et le développement social : un cas-type : les municipalités de la région de la Capitale-Nationale

Les municipalités et le développement social : un cas-type : les municipalités de la région de la Capitale-Nationale

Les CLD doivent aussi arri mer leurs a ctions avec les centres loca ux d’emploi (CLE) créé s dans le contexte de la prise en charge par le Québec des progra mmes qu'assumait le fédéral dans le domaine de l’employabilité ainsi que dans le cad re de la réforme d e la sécurité du revenu. Le CLE est une instance loc ale qui const itue un guichet unique visant l’ intégration à l’ emploi; il offre aussi des services aux employeurs en recherche de candidats. Les centres jeunesse emploi créés à p artir de l’année 1996, avant l’im plantation des C LE, ont été maintenus en place. Le s CJE doivent s’harmoniser avec les CLE; ils desser vent la population des jeunes. Malgré les constats fréq uents faits p ar les divers es instanc es régionales quant à l’ importance d’arrimer les territoires des organi smes entre eux pour assurer une meilleur e concertation, les territoires des CLE et des CLD ne so nt pas systématiquement arrimés entre eux. Ainsi le CLD de la Ja cques-Cartier est desservi par trois CLE; au total onze CLE desservent la région de la Capita le-Nationale. Comme l’a souligné Bérubé 80 , la multiplication des frontières territoriales non harmonisées entre elles sème la confusion et mine le s entiment d’appartenance des citoy ens en plus de ren dre plus complexe et d’alourdir les processus de concertation.
En savoir plus

135 En savoir plus

Accessibilité aux services de santé pour les personnes trans* sur le territoire de la Capitale-Nationale

Accessibilité aux services de santé pour les personnes trans* sur le territoire de la Capitale-Nationale

D’une façon générale, l’ouverture vis-à-vis des clientèles trans* est identifiée par les répondants comme une pratique entrant en compte dans la dispensation des soins qui se[r]

121 En savoir plus

L'importance des arbres dans la capitale mexicaine : le cas de la Roma et de la Condesa

L'importance des arbres dans la capitale mexicaine : le cas de la Roma et de la Condesa

Il a joué un rôle symbolique important dans la formation de Mexico-Tenochtitlan, la capitale de l’Empire Aztèque. En effet, la ville de Mexico est située dans une vallée endoréique, ce qui signifie qu’elle n’a pas de sortie jusqu’à la mer. Il s’est donc formé un système de cinq lacs dans cette vallée, dont le point le plus bas est à 2200 m d'altitude environ. Quand les Aztèques sont arrivés dans cette vallée, quelques villages y étaient déjà installés. Ils prirent peur et décidèrent d’envoyer le peuple Aztèque sur une petite île au milieu des lacs, dans l’espoir qu’ils soient loin, isolés et les laissent en paix. Cette décision fût une erreur, puisqu’en étant sur une île, il était difficile de les attaquer sans qu’ils n’aient le temps de voir arriver et de contrer leurs adversaires. Il était donc plus facile pour eux d’aller attaquer les petits villages. Les Aztèques, forts de cette position, vainquirent alors leurs voisins, ce qui fût le point de départ du grand empire Aztèque. Afin de s’agrandir, ils eurent l’idée de copier la technique d’un petit village au sud de la vallée, Xochimilco, qu'était les « chinampas ». Cette technique permettait de créer des îlots artificiels aux endroits où les lacs étaient les moins profonds, dans le but de pouvoir les cultiver. Les paysans de Xochimilco mettaient alors des poteaux de bois aux quatre angles de la surface à transformer en terrain cultivable, du tissu ou de la maille entre ces derniers puis remplissaient le tout de terre. Ils semaient sur cette terre des arbres, les « ahuejotes », qui demandaient beaucoup d’eau et permettaient d’unir fermement la terre. Cette technique rendait la terre hautement fertile et productive, et aujourd’hui, cette agriculture peut encore se trouver dans la zone de Xochimilco. Avec cette stratégie, l’Empire Aztèque a commencé à s’accroître énormément, en gagnant du terrain sur les lacs 1 .
En savoir plus

104 En savoir plus

Gli usignoli del capitale. Volponi e le macchine

Gli usignoli del capitale. Volponi e le macchine

Quaderni del carcere che risponde al titolo di Americanismo e fordismo. Si ricor- derà che in quelle pagine Gramsci analizza in modo spregiudicato il fordismo senza demonizzarlo. Egli comprende come l’avvento dell’organizzazione tay- loristica del lavoro in fabbrica rappresenti contemporaneamente un tentativo da parte del capitale americano di assoggettare l’operaio e di meccanizzarlo, ma anche un’inedita possibilità per il proletariato di spodestare il dominio capitalista, facendo perno proprio sugli elementi progressivi della pianifica- zione e della razionalizzazione fordiste. L’uomo costretto alla catena di mon- taggio potrebbe addirittura liberarsi dalla schiavitù della macchina; ma in virtù di una «scissione» dialettica che passa attraverso lo sfruttamento impo- stogli. L’operaio infatti inocula il gesto automatico della macchina e «la me- moria del mestiere […] nei fasci muscolari e nervosi», 5 ma allo stesso tempo,
En savoir plus

17 En savoir plus

Mallet Audrey, Vichy contre Vichy. Une capitale sans mémoire

Mallet Audrey, Vichy contre Vichy. Une capitale sans mémoire

L’apparente continuité dans l’inaction mémo- rielle de la municipalité masque en réalité des fluctuations, repérables en particulier à l’oc- casion de la guerre d’Algérie. Vichy, « capitale d’été de l’Afrique du Nord », devient le centre de repli privilégié des partisans de l’Algérie fran- çaise, souvent proches de l’extrême droite. Sur une base maréchaliste existante, ils remobilisent la mémoire de Pétain comme celle d’un chef qui s’est battu pour sauver l’empire. La relec- ture de la guerre mondiale au prisme de la guerre d’Algérie et de l’antigaullisme favorise un « pétai- nisme rétrospectif » qui se poursuit jusqu’aux années 1970. Même ensuite, Vichy se tient à l’écart du grand retour mémoriel et critique sur la guerre. De la riche histoire qui marque la ville, seule l’histoire thermale est mise en avant. Aussi les diverses initiatives politiques, historiennes, journalistiques ou artistiques de retour sur l’Occu- pation restent-elles marginales tant que la muni- cipalité perpétue une attitude attentiste, attentive à prévenir tout reflux mémoriel incontrôlé.
En savoir plus

1 En savoir plus

L'importance des arbres dans la capitale mexicaine : le cas de la Roma et de la Condesa

L'importance des arbres dans la capitale mexicaine : le cas de la Roma et de la Condesa

- Mémoire de mobilité - ENSA Toulouse - Laure Lucadou 64 de la Ville de México citées dans un article local, 75 % du territoire de la capitale s’enfonce différentiellement de 2 à 30 centimètres par an, ce qui provoque de sérieux dommages aux édifices et infrastructures. Une des zones les plus critiques serait la zone du centre historique, qui se serait enfoncée de 10 mètres en 100 ans, selon un chercheur de l’Institut d'Ingénierie de l’Université Nationale Autonome de Mexico (UNAM), qui dirige un projet de recherche sur le sujet pour le gouvernement, et cité par la même source. L’exploitation trop importante des nappes phréatiques ainsi que l’affaissement du sol de la ville cachent un autre problème : la fragilité du sol. Ce sol, lorsqu’il manque d’eau, de laquelle il est composé à 90 %, devient source de résonance lors d’un séisme, c’est-à-dire qu’il transforme les ondes transversales qu’il reçoit en ondes horizontales. Il devient donc plus important et plus long. Ce phénomène explique pourquoi le séisme de 1985 a été aussi meurtrier et destructeur dans quelques délégations du centre-ville comme le centre historique ou la Roma mais pas le reste, ni la zone proche de l’épicentre, sur la côte Sud. Il a été démontré 60 par cette même
En savoir plus

104 En savoir plus

De la Bibliothèque nationale à la Bibliothèque nationale de France François Mitterrand

De la Bibliothèque nationale à la Bibliothèque nationale de France François Mitterrand

Nous avons choisi à Beaubourg et dans deux Bibliothèques universitaires de poser aux personnes interviewées les questions oralement, sans leur donner le questionnaire pour des raisons pr[r]

91 En savoir plus

E' possibile usare il capitale contro il capitale stesso? Per un dibattito su finanza alternativa e moneta del comune

E' possibile usare il capitale contro il capitale stesso? Per un dibattito su finanza alternativa e moneta del comune

A partire da questa constatazione, si è sviluppato un intenso dibattito che testimonia anch’esso della complessità dei problemi posti dalle proposte che mirano a utilizzare la logica del capitale contro il capitale stesso, per andare aldilà della sua logica sistemica. Un primo modo d’affrontare queste questioni ha consistito nell’interrogarsi sulla capacità dei lavoratori salariati a incidere sulle norme e convenzioni finanziarie, in particolare attraverso dei fondi di pensione che integrerebbero criteri alternativi di valutazione finanziaria. Queste questioni, ricche d’implicazioni politiche decisive, sono state all’origine, all’inizio di questo decennio, di una controversa, ben rappresentata dalle posizioni opposte espresse da due tra i più noti economisti della scuola francese della regolazione, vale a dire Michel Aglietta e Frédéric Lordon [3]. Il primo ha difeso con forza il progetto di una strategia sindacale che si servirebbe dei fondi di pensione e dei titoli di proprietà centralizzati dai fondi salariali per controllare il capitale.
En savoir plus

8 En savoir plus

Brooklyn, capitale du rock indépendant : médiations, réseaux et le train « L »

Brooklyn, capitale du rock indépendant : médiations, réseaux et le train « L »

De la même manière, on associe constamment la musique indépendante à ce groupement, il nous apparaissait donc comme obligatoire d’en discuter dans le cadre d’un [r]

159 En savoir plus

Victoria, Seychelles : l'édification d'une capitale aux multiples identités

Victoria, Seychelles : l'édification d'une capitale aux multiples identités

Depuis l'an 2000, Victoria — capitale du plus petit pays d'Afrique — est aussi devenue un lieu d'évasion important pour des dizaines des plus grandes stars mondiales du spectacle. Victoria fait naître les images d'un endroit petit, joli, propre, net, calme, loin du cynisme du monde commercial sans merci. Cependant, ironiquement, elle pourrait bien être la ville la plus chère d'Afrique par habitant, le coût élevé étant véhiculé par le flux de célébrités de la jet-set qui y élisent domicile de temps en temps, ce qui revient à dire tout au long de l'année. Comme le Cap en Afrique du Sud, Victoria donne l'impression d'une ville agréable où se rendre pour être à l'écart du monde banal et surpeuplé d'ailleurs. Victoria rappelle à l'esprit l'île tanzanienne paradisiaque de Zanzibar, toute de cocotiers, de ciel bleu, d'arpents de sable blanc, de chaleur tremblante, et
En savoir plus

26 En savoir plus

Show all 818 documents...