Bannissement du bois de l’élimination

Top PDF Bannissement du bois de l’élimination:

Bannissement du bois de l’élimination : le cas du secteur CRD, des ici et des zones urbaines et municipales de l’Estrie

Bannissement du bois de l’élimination : le cas du secteur CRD, des ici et des zones urbaines et municipales de l’Estrie

Quoiqu’il en soit, le recyclage apparaît au quatrième rang de la priorisation effectuée. Rappelons que Tafisa Canada est l’un des principaux recycleurs de la région. Avec l’entrée prochaine en vigueur de la mesure de bannissement du bois de l’élimination, des opportunités d’affaires intéressantes semblent se dessiner en Estrie. En effet, Tafisa Canada s’approvisionne pour partie aux États-Unis, dans les états frontaliers du Québec où le bannissement du bois des sites d’enfouissement et lieux d’incinération est d’ores-et-déjà effectif (Richer, 2013). Coûts de transport inclus, s’approvisionner auprès des centres de tri américains demeure malgré tout concurrentiel puisque l’accroissement des volumes de bois disponibles suite au bannissement du bois de l’élimination a entraîné une baisse des prix de revente du bois récupéré par les centres de tri des états concernés (SECOR, 2011). L’enjeu économique n’explique pas à lui seul la désaffection de Tafisa Canada pour le bois issu des centres de tri régionaux. Il s’avère que tous les recycleurs n’exigent pas nécessairement la même qualité de résidus de bois ce qui crée une certaine confusion parmi les centres de tri, d’autant qu’il n’existe pour le moment aucune norme de qualité pour le bois récupéré (SECOR, 2011). Ainsi, Tafisa Canada éprouve certaines difficultés à s’approvisionner localement, le bois de grade 1 essentiel à ses activités ne répondant pas toujours à ses besoins (SECOR, 2011). Cet écart aux exigences qualitatives peut entraîner pour l’entreprise des surcoûts de production (tri supplémentaire requis, frais de maintenance plus élevés, accroissement de la complexité des procédés, etc.) (SECOR, 2011). S’ils veulent pallier à ce manque à gagner et se tailler une place de choix auprès des recycleurs québécois sitôt le bannissement du bois de l’élimination effectif, les centres de tri provinciaux (et estriens plus particulièrement en ce qui a trait à l’approvisionnement de Tafisa Canada) devront engager quelques changements parmi lesquels une harmonisation de la qualité du bois récupéré et un ajustement des prix de revente.
En savoir plus

136 En savoir plus

Bannissement du bois de l'élimination : alternatives accessibles aux industries, commerces et institutions estriens

Bannissement du bois de l'élimination : alternatives accessibles aux industries, commerces et institutions estriens

Au Québec, chaque générateur est responsable de gérer les matières résiduelles (MR) qu’il produit (Québec. MDDEP, 2011c). Selon le Bilan 2010-2011 de la gestion des matières résiduelles au Québec, l’élimination demeure un mode de gestion de prédilection pour plusieurs d’entre eux puisque des milliers de tonnes de bois sont encore traitées de cette façon. Cette pratique, exécutée par enfouissement ou incinération, génère des impacts environnementaux dont certains peuvent porter atteinte à la qualité du milieu ou à la santé humaine. Parmi ceux-ci se retrouve l’émission de gaz à effet de serre, qui participent au réchauffement climatique, ainsi que la formation de lixiviat, qui contamine les sols et les eaux donc les rend impropres à l’utilisation (Québec. MDDEP, 2012a; Olivier, 2010). En plus de générer ces impacts, l’élimination annihile tout emploi futur des résidus. Ce manque d’efficience dans l’utilisation des ressources est contraire à la volonté du gouvernement du Québec. En effet, depuis déjà quelques années, le gouvernement met de l'avant au travers de politiques une gestion des matières résiduelles (GMR) qui favorise la prospérité économique de la province tout en préservant l’environnement et la qualité de vie des citoyens.
En savoir plus

88 En savoir plus

Le bannissement des matières organiques au Québec en 2020 : comment l’opérationnaliser?

Le bannissement des matières organiques au Québec en 2020 : comment l’opérationnaliser?

À l’aide de ces critères de réussite, plusieurs constats ont été transposés en plan d’action rédigé à l’intention du législateur provincial et des législateurs municipaux du Québec. Malgré l’échéance rapprochée de 2020, l’étude de cas a confirmé qu’il est encore possible d’envisager de bannir la MO de l’élimination à cette date. Les actions énumérées dans les recommandations serviront à être prêt à opérationnaliser le bannissement en 2020 avec succès. Cependant, il n’y a plus de temps à perdre. Enfin, les bannissements du papier/carton prévu en 2013 et du bois prévu en 2014 ne sont toujours pas entrés en vigueur. Cela peut sembler de mauvais augure pour le bannissement de la MO en 2020. Or, il ne faut pas s’attarder aux mauvais coups du passé, mais plutôt miser sur les réussites à venir. Il n’est pas impossible de capitaliser sur ce retard en intégrant les bannissements du papier/carton et du bois au bannissement des MO en 2020. Leur fusion permettrait peut-être de renforcer la notoriété de la mesure et bonifier son influence. Il ne s’agissait pas du sujet de cet essai, mais il serait pertinent, voire essentiel, de déterminer comment orchestrer le regroupement de ces trois mesures de bannissement afin de coordonner les efforts vers un objectif commun.
En savoir plus

91 En savoir plus

Fondations en bois

Fondations en bois

Il est également important que le polyéthylène ne soit pas endommagé lors du remblayage car s'il est déchiré, l'eau s'infiltrera et s'accumulera contre le revêtement de contreplaqué. Le drainage de la semelle de fondations en bois traité est généralement assuré par une couche de pierres concassées et tamisées de 125 mm d'épaisseur (ou tout matériau granulaire ne contenant pas plus de 10 p. cent de granulats fins pouvant traverser un tamis de 4mm) couvrant toute la superficie du bâtiment et débordant des limites extérieures des semelles. La couche de gravier draine toute eau à la base du mur vers un puisard, d'où elle est ensuite évacuée (figure 2). Des drains de semelle peuvent être utilisés au lieu de la couche de matériau granulaire, mais ils sont habituellement réservés aux semelles de béton
En savoir plus

6 En savoir plus

La pourriture du bois

La pourriture du bois

La Division des Laboratories des produits forestiers du Ministère canadien des forêts et de l'expansion rurale énumère cinq types de champignons causant la pourriture des bâtiments qui ont une certaine importance. Ce sont: Lenzites saepiaria, Lenzites trabea, Fomes roseus, Lentinus lepideus et Merulius lachrymans. Ils peuvent tous être des agents actifs de destruction du bois, en milieu humide, mais deux d'entre eux sont peut-être les plus communs. Le Lenzites saepiaria est probablement le destructeur de bois tendre le plus actif et on l'a identifié dans plusieurs toitures de bois détériorées au Canada. Le Merulius lachrymans, qu'on considère parfois comme le véritable champignon responsable de la "pourriture sèche", cause des dommages considérables aux bâtiments en Europe, et se rencontre assez fréquemment pourri s'effrite facilement en poudre entre les doigts. Des corps fructifères se forment et prennent l'apparence de crêpes sur les surfaces horizontales, mais sont étagés sur des surfaces verticales. La surface des corps est dure et ridée, et sur cette surface se forme des millions de spores rouges.
En savoir plus

7 En savoir plus

2016 — Élimination du cuivre en solution par la sciure de bois

2016 — Élimination du cuivre en solution par la sciure de bois

lourds. Le charbon actif est l’adsorbant le plus couramment utilisé. Or, son activation et sa régénération, qui sont deux étapes délicates et coûteuses, constituent des facteurs limitants (Chouchane et al., 2011). Dans ce contexte, l’intérêt de trouver des adsorbants renouvelables, non coûteux, abondants et faciles à manipuler s’avère important. En effet, l’efficacité de la technique d’adsorption dépend essentiellement de la nature, du coût, de la régénération et de la disponibilité de l’adsorbant. En vue de remplacer le charbon actif, plusieurs études d’adsorption de métaux sur des bioadsorbants ont été réalisées (Fiset, Blais et Tyagi, 2000). À ce titre, on cite les noyaux de datte et les sciures de bois. Pour l’enlèvement du cuivre des eaux usées les études ont porté essentielles sur les espèces de bois suivantes : érable (Rahman et Islam, 2009; Yu et al., 2000; 2001), peuplier (Acar et Eren, 2006; Šćiban et Klasnja, 2004), pin (Acemioğlu et Mehmet, 2004), hêtre (Bozić et al., 2009; Witek-Krowiak, 2013) et mansonia (Ofomaja, Unuabonah et Oladoja, 2010).
En savoir plus

111 En savoir plus

Le bois brûlé

Le bois brûlé

«j e crois que c ’ est une technique qui n ’ est pas très répandue � p ourtant je pense que tout Le monde gagnerait à ce qu ’ eLLe soit pLus connue et utiLisée �» La technique du bois brûlé consiste à simplement brûler la couche superficielle du bois. Les résultats esthétiques issus de ce simple geste, donne un éventail de possibilité en terme de texture, de rendu, de couleur, et de reflet. Les propriétés mécaniques du bois brûlé, permettent de valoriser des bois de classe d’emploi 1 et 2 en classe 3 à 4. Ainsi pour bon nombre d’essence de bois, il devient possible de les utiliser dans des situations qui auparavant n’était pas ou peu enviseageable� En ayant testé que quelques aspects, le nombre de possibilité de teintes et de textures en fonction du temps de la carbonisation est infini. Cela démultiplie d’autant les possibilités d’ambiance en architecture� Les remarques ci dessous, nous montrent des déclinaisons possibles et pas seulement en architecture�
En savoir plus

213 En savoir plus

Eu, Bois-l’Abbé

Eu, Bois-l’Abbé

cadre environnemental préservé de la clairière du Bois- l’Abbé. L’aménagement d’une butte panoramique dans le Quartier Nord et l’engazonnement des espaces de circulation (voiries, cours) permet de renforcer la lisibilité des vestiges dont les fondations ont été partiellement complétées et, dans certains cas, rehaussées. Ce procédé de valorisation, qui permet enfin l’accessibilité des vestiges à une grande partie de la population, a été accueilli de manière très positive par les instances (SRA, CRMH, Conseil Scientifique) et emporte l’adhésion des visiteurs. Il pourra à l’avenir être systématiquement
En savoir plus

8 En savoir plus

Élimination de l'azote contenu dans un lisier de porc synthétique à l'aide d'un biofiltre percolateur

Élimination de l'azote contenu dans un lisier de porc synthétique à l'aide d'un biofiltre percolateur

CHAPITRE 5 ÉLIMINATION DE L’AZOTE Les composés azotés sont parmi les polluants les plus importants des eaux usées (et du lisier de porc de surcroît) en raison de leur rôle dans l ’eutrophisation des écosystèmes aqueux (croissance abondante d ’algues et de plantes aquatiques), leur effet sur le contenu en oxygène des eaux réceptrices et leur effet toxique pour les animaux et les humains. Le problème de l ’enlèvement de l ’azote est également rencontré en aquaculture. En effet, des concentrations en ammonium de 0.1 mg/L sont toxiques pour les poissons, ce qui impose son élimination [Abeysinghe et ah, 1996]. Cependant, l ’azote est également un com posé intéressant puisqu’il est bénéfique à la croissance végétale. Depuis plusieurs années, la méthode traditionnelle afin d’épurer un effluent de composés azotés est la combinaison des processus de nitrification et de dénitrification [Paredes et al., 2007].
En savoir plus

93 En savoir plus

Le revêtement bois dans la ville

Le revêtement bois dans la ville

2 – Cadre réglementaire et technique de l’utilisation du bois dans la construction De ce fait, il renvoie l’image de la construction traditionnelle en bois par empilement et lui donne un effet de massivité, souligné par la forte épaisseur de ce bardage, du fait de son recouvrement. Cet effet de massivité est renforcé par les ombres portées des lames les unes sur les autres lorsque la façade se trouve ensoleillée. Ces ombres portées peuvent également permettre de renforcer la ligne horizontale de la façade. Toutefois, l’épaisseur et la disposition des lames dans ce type de pose rendent difficile le traitement des angles et des raccords de tous types (percements, ...). La pose à couvre-joint utilise également des planches au profil simple mises en oeuvre en deux « couches » : une première fixée sur l’ossature principale et une seconde venant recouvrir les joints formés par la première. Ce type de pose s’applique principalement en pose verticale, toujours dans un soucis d’écoulement des eaux des pluies. Cette pose verticale vient allonger et affiner le bâtiment, toutefois, comme pour la pose à clin, l’épaisseur créée par le couvre-joint peut entraîner des ombres portées sur les lames en retrait. Cet effet reste cependant moins important que pour la pose à clin puisque les couvre-joints n’auront pas d’ombres portées. Cette technique offre de nombreuses possibilités dans le dessin de la façade puisque les largeurs de lames et de couvre- joints peuvent varier à souhait.
En savoir plus

128 En savoir plus

ÉLIMINATION DE LA POLLUTION ORGANIQUE PAR UN MATÉRIAU ACTIVÉ physiquement : SUIVI PAR IR/UV-VIS

ÉLIMINATION DE LA POLLUTION ORGANIQUE PAR UN MATÉRIAU ACTIVÉ physiquement : SUIVI PAR IR/UV-VIS

Les colorants azotés sont les colorants les plus couramment utilisés dans l’industrie textile, sont des composés organiques contenant un groupe azoté qui s’avère ê[r]

50 En savoir plus

Bois et bien-être

Bois et bien-être

près avoir inclus le bois dans la sphère bienfaisante de la nature, il convient tbhbvs maintenant de s’intéresser à la matière en elle-même et à son interaction avec l’espace intérieur. quelles sont les caractéristiques propres à la matière et dans quelles mesures celles du bois permettent un certain confort, favorisant ainsi cette sensation de bien-être ? Il est fréquent de répondre que le bois est chaleureux, sans vraiment en connaître les raisons. Il s’agira donc de dépasser cette idée commune pour tenter d’expliquer, par le biais des ambiances intérieures et de la perception, pourquoi nous pouvons éprouver ce sentiment. Aussi, en évoquant la question du confort et celle de la perception, il est indispensable d’y glisser un soupçon de subjectivité, puisque le percept est propre à chacun. Effectivement, bien que le confort et l’ambiance soient liés aux propriétés physiques des matériaux qui occupent l’espace -une approche plutôt rationnelle du bien-être- il n’en demeure pas moins que les réactions du corps dans cet environnement semblent propres à chacun… En parallèle, le terme «  sain » est fréquemment utilisé pour qualifier le bois. Bien que ce dernier soit d’origine naturelle, il n’est pas toujours mis en œuvre comme tel dans l’environnement bâti. Colles, finitions et vernis sont autant d’adjuvants qui affaiblissent cette propriété initiale. La qualité de l’air et le confort de l’habitant sont alors amoindris. mais alors, qu’entendons-nous par confort et bien-être, et quel est le rôle de la perception dans ces phénomènes ?
En savoir plus

77 En savoir plus

Anatomie et identification des bois

Anatomie et identification des bois

Il s'agit de l'application au bois d'un phénomène de photo-luminescence instantanée, qui consiste à transformer la lumière reçue en radiations lumineuses de longueur d'onde différente (Normand, 1972). Avec la fluorescence "en lumière noire" ou lumière de Wood, le bois est soumis à l'action de radiations ultraviolettes. L'absorption dans l'ultraviolet fournit une émission visible à l'aide d'une lampe à mercure (Figure 2). Cette technique est utilisée, entre autre, pour différencier l'Afzelia bipindensis et de l'A. pachyloba qui ne sont pas différentiables sur base de coupes anatomiques. L'A. bipindensis dont les rondins présentent souvent des contenus pulvérulents jaune citron dans les fentes de cœur visibles macroscopiquement, prend sous la lampe de Wood par exposition dans l'obscurité pendant quelques minutes, une teinte homogène violet-amarante. L'A. pachyloba donne au contraire une teinte souvent hétérogène, par bandes ou plages d'un jaune vif.
En savoir plus

96 En savoir plus

ÉLIMINATION DU MÉTHYLE ORANGE (AO7) ET RÉACTIF NOIR (RB5) DANS LES SOLUTIONS SIMPLES ET BINAIRES

ÉLIMINATION DU MÉTHYLE ORANGE (AO7) ET RÉACTIF NOIR (RB5) DANS LES SOLUTIONS SIMPLES ET BINAIRES

Tableau II.1. Répartition des pores d’un adsorbant [17]. II.2.Charbon actif Le charbon actif est historiquement parlant, le premier adsorbant utilisé. De par ses propriétés médicinales, il était déjà employé en Egypte antique. C’est un composé obtenu par calcination de bois, noix de coco, charbon, lignite, tourbe, et en général tout composé organique. Il est souvent caractérisé par une surface quasi non polaire, qui lui permet d’adsorber préférentiellement les composés organiques ou non polaires par rapport aux composés polaires tels que l’eau. Il peut ainsi être utilisé pour des opérations de séparation purification de gaz sans déshumidification préalable contrairement à la plupart des autres adsorbants. L’énergie de liaison adsorbat/adsorbant est généralement plus faible pour le charbon actif que pour les autres adsorbants, ce qui diminue la quantité d’énergie nécessaire pour la phase de régénération [18].
En savoir plus

79 En savoir plus

De l’art de bien gouverner l’école en Afrique : domination gestionnaire et élimination des résistances

De l’art de bien gouverner l’école en Afrique : domination gestionnaire et élimination des résistances

Ce constat rejoint les conclusions de Ségalini (2014, 2016) qui a travaillé sur les professionnels de l’aide dans les programmes de gestion des ressources halieutiques au S[r]

12 En savoir plus

Potentiel des fibres de bois torréfiées pour la fabrication de composites de bois-polymère

Potentiel des fibres de bois torréfiées pour la fabrication de composites de bois-polymère

85 Figure 3.32: La dérivée des résultats de l'essai thermogravimétrique sur les CBP avec une matrice de PEHD et différents taux de fibres traitées à différentes températures 86 Fi[r]

135 En savoir plus

Détection des défauts du bois franc et du bois mou par effet trachéïde

Détection des défauts du bois franc et du bois mou par effet trachéïde

plus d ’être largement utilisé dans la détection de défauts géométriques on les retrouve aussi dans la détection de défauts ligneux.... La plupart des défauts ligneux peu[r]

121 En savoir plus

Caractérisation des propriétés diélectriques du bois et des composites bois-polymère.

Caractérisation des propriétés diélectriques du bois et des composites bois-polymère.

Ces observations sont en accord avec les résultats d'études antérieures qui ont établi une relation linéaire positive entre la masse volumique et la constante diélectriq[r]

131 En savoir plus

Analyse comparative des mesures et mécanismes en matière de bannissement ou limitation des sacs en plastique jetables en Amérique du Nord

Analyse comparative des mesures et mécanismes en matière de bannissement ou limitation des sacs en plastique jetables en Amérique du Nord

SOMMAIRE Mots clés : sac de plastique, mesure, mécanisme, sac réutilisable, sac de papier, règlementation, usage unique, jetable, mince, bannir, limitation, ville Cet essai a pour objectif principal d’analyser les mesures et mécanismes utilisés dans différentes villes de l’Amérique du Nord en matière de bannissement ou limitation de l’usage des sacs de plastique jetables. L’utilisation des sacs de plastique à usage unique est devenue un fléau pour l’environnement. Malgré que plusieurs études aient déjà démontré à de nombreuses reprises les externalités négatives provenant de l’utilisation de ce produit, il reste toujours que celui-ci est encore très consommé dans le monde. Non seulement ce type de sac engendre des problématiques sur le plan environnemental s’il se retrouve libre dans les écosystèmes, mais également sur le plan économique. En effet, les villes se voient souvent confrontées à différentes problématiques lorsque ce produit se retrouve dans le cycle de la récupération et de recyclage provoquant de multiples blocages de convoyeurs sur les chaînes de tri des centres et dégradant la qualité des ballots de matières recyclées. La libre consommation des sacs de plastique à usage unique n’encourage pas les consommateurs à se questionner sur leur comportement. Depuis maintenant quelques années, des mesures locales, provinciales et nationales concrètes sur le plastique ont émergé sur tous les continents. Certaines juridictions choisissent de bannir complètement les sacs, de bannir selon l’épaisseur des sacs, de taxer son achat ou encore d’utiliser des mesures volontaires, sans légiférer son usage, en encourageant plutôt les consommateurs et détaillants à utiliser et à vendre les sacs réutilisables. L’analyse comparative des mécanismes et mesures utilisés dans différentes villes de l’Amérique du Nord a permis de formuler des recommandations adressées aux autorités locales des petites, moyennes et grandes villes du Québec.
En savoir plus

105 En savoir plus

Inactivation des centromères et élimination programmée d'ADN chez le cilié Paramecium tetraurelia

Inactivation des centromères et élimination programmée d'ADN chez le cilié Paramecium tetraurelia

Inactivation des centromères et élimination programmée d’ADN chez le cilié Paramecium tetraurelia RESUME : Chez les eucaryotes, les génomes sont organisés en différents domaines chromatiniens qui facilitent l’accomplissement de nombreuses fonctions nucléaires comme la transcription, la réparation de l’ADN ou la ségrégation des chromosomes. Le cilié Paramecium tetraurelia est utilisé comme organisme modèle pour étudier les mécanismes généraux qui maintiennent l’intégrité des génomes eucaryotes. Chez cet organisme unicellulaire, deux micronoyaux, diploïdes, assurent les fonctions germinales en permettant la transmission du matériel génétique à la génération sexuelle suivante tandis qu’un macronoyau, hautement polyploïde, assure les fonctions somatiques en permettant la transcription des gènes. A chaque cycle de reproduction sexuée, le macronoyau est perdu et un nouveau macronoyau est produit à partir du noyau zygotique. Le développement macronucléaire est associé à des événements d’élimination massifs et reproductibles d’ADN micronucléaire. D’une part, des éléments répétés (transposons, régions minisatellites), de plusieurs kilobases de long sont imprécisément éliminés, conduisant à la fragmentation des chromosomes macronucléaires. D’autre part, des séquences courtes et uniques, appelées IES, sont éliminées très précisément au nucléotide près. Les mécanismes qui régulent l’élimination programmée d’ADN au cours du développement macronucléaire semblent similaires à la mise en place de structures chromatiniennes répressives chez les eucaryotes supérieurs et impliquent notamment une voie de l’ARN interférence spécifique du cycle sexuel. Nous avons montré que la triméthylation de l’histone H3 sur la lysine 9 et la lysine 27 (H3K9me3 et H3K27me3) apparaît transitoirement dans le macronoyau en développement au moment où se produisent les événements d’élimination d’ADN. Nous avons identifié une histone méthyltransférase putative, Ezl1p, requise pour la déposition de ces marques d’histones et qui s’avère être nécessaire pour l’élimination programmée d’ADN. De manière intéressante, seul un sous-ensemble de séquences dépend d’EZL1 pour être éliminé, les séquences les plus courtes étant souvent insensibles à l’histone méthyltransférase. De la même manière, les petits ARN non codants produits pendant le cycle sexuel ne sont requis que pour l’élimination d’un sous-ensemble des séquences sensibles à EZL1. Ces résultats suggèrent que plusieurs voies, partiellement chevauchantes, sont impliquées dans l’élimination programmée d’ADN chez P. tetraurelia.
En savoir plus

311 En savoir plus

Show all 727 documents...