Baie du Mont-Saint-Michel

Top PDF Baie du Mont-Saint-Michel:

Relation entre l’ichtyofaune et les marais salés macrotidaux : l’exemple de la baie du Mont Saint-Michel

Relation entre l’ichtyofaune et les marais salés macrotidaux : l’exemple de la baie du Mont Saint-Michel

marais salés macrotidaux : l’exemple de la baie du Mont Saint-Michel. (2001) Cybium, vol. 25 (n° 3). pp. 295-296. ISSN 0399-097 O pen A rchive T oulouse A rchive O uverte ( OATAO ) OATAO is an open access repository that collects the work of Toulouse researchers and makes it freely available over the web where possible.

3 En savoir plus

Patrimoine, développement durable et le problème du climax anthropique des marais de la baie du Mont-Saint-Michel (France)

Patrimoine, développement durable et le problème du climax anthropique des marais de la baie du Mont-Saint-Michel (France)

fleuves, les empêchant d’expulser par leurs divagations les sédiments apportés au nord par les courants de flot des marées, contribue désormais à une accélération du comblement et au rehaussement des fonds dans le nord de la baie (Manet, 2018). Merriam-Webster (2020a) définit la maritimité comme étant relative à la mer et au bord de celle-ci et une île comme une étendue de terre entourée d’eau (2020b). Dans sa forme et situation actuelle, le MSM répond aux deux définitions, ce qui n’était pas le cas depuis la construction de la digue-route. En fait, maintenant que le mont est constamment entouré d’eau grâce à la division du Couesnon en deux chenaux, il peut être considéré comme une île en permanence, alors qu’auparavant il ne l’était que lors des hautes marées, soit quelques jours par année. Néanmoins, bien que l’insularité soit désormais assurée, la maritimité du mont et l’intégrité de son paysage patrimonial sont toujours en péril. Avant la réalisation du RCM, la maritimité du MSM était menacée de l’est et de l’ouest, alors que maintenant le risque vient du nord avec l’accélération du comblement. Les autorités et les auteurs de projet ont été clairs, le but du projet n’était pas d’éradiquer le comblement de la baie, mais plutôt de le ralentir (Brassens et al., 2005; Banquy et al., 2014). Selon les estimations, si rien n’était fait le mont aurait perdu son insularité et sa maritimité aux environs de 2040 (Prigent, 2011; Projet Mont-Saint-Michel, 2019a). L’absence de suivi dans le nord de la baie par les autorités responsables du projet (Syndicat mixte, gouvernement, etc.), déplorée par Manet (2018), rend difficile une nouvelle estimation. La tendance présentée par les données LiDAR porte à croire que le comblement de la partie nord de la baie se fera lors des prochaines décennies. Ainsi, bien que le patrimoine paysager du MSM demeure intact pour l’instant, le paysage de la baie continuera d’évoluer, remettant tôt ou tard le patrimoine à risque de changement majeur.
En savoir plus

155 En savoir plus

Propriétés hydrodynamiques du mascaret et de son influence sur la dynamique sédimentaire. Une approche couplée en canal et in situ (estuaire de la Sée, Baie du Mont Saint Michel)

Propriétés hydrodynamiques du mascaret et de son influence sur la dynamique sédimentaire. Une approche couplée en canal et in situ (estuaire de la Sée, Baie du Mont Saint Michel)

Fig.I. 1 : Représentation de mascarets. A. Gravure du mascaret sur la Seine, responsable de nombreux nau- frages ; B. Propagation du mascaret dans la rivière Winster (Angleterre) ; C. Propagation du mascaret dans la baie du Mont-Saint-Michel Les premières descriptions précises du phénomène sont réalisées par l’explorateur Martius (ca. 1837) sur la rivière Capim au Brésil. Le premier développement analytique lié au mascaret a été proposé par Barré de Saint-Venant (1871) fondé sur une analogie du flux quasi stationnaire. Plus récemment le mascaret est comparé à des ressauts hydrauliques avec une analogie des flux quasi- stationnaires, basée sur l’évolution de la surface libre (Donnelly et Chanson, 2005). C’est seulement dans les années 1990 que les premières mesures de terrain sont réalisées. Ces mesures tardives sont dues à l’extrême variabilité des milieux estuariens qui entraînent des difficultés dans la phase de montage de l’instrumentation (hauteur d’eau importante, efforts sur les outils, difficultés d’ancrage).
En savoir plus

387 En savoir plus

Évaluation historique des herbus du Mont-Saint-Michel au droit des aménagements et impact du tourisme autour de ces nouveaux aménagements (barrage, parking, pont-passerelle…)

Évaluation historique des herbus du Mont-Saint-Michel au droit des aménagements et impact du tourisme autour de ces nouveaux aménagements (barrage, parking, pont-passerelle…)

En effet, la baie du Mont-Saint-Michel regroupe différentes fonctionnalités importantes. D’un point de vue social et culturel, la baie assure une diversité de paysage participant à un équilibre esthétique intéressant. Au niveau hydrologique, elle vise à réguler le débit des cours d’eau mais aussi à épurer les eaux qui s’y rencontrent. De plus, les marées jouent un rôle essentiel. Avec un marnage de 14 mètres en période de vive-eau, elles permettent la répartition des sédiments sur les petits fonds immergés ainsi que sur l’estran (BONNOT-COURTOIS et al., 2012). Une autre fonctionnalité de la baie est biologique. La baie du Mont-Saint-Michel abrite de nombreuses espèces faunistiques et floristiques qui peuvent s’y développer, s’abriter et se reproduire. De plus, elle assure des fonctions économiques. Servant d’espace de pâturage et de culture, la baie permet de conserver des activités traditionnelles comme la chasse ou la pêche mais aussi l’élevage AOP (Appellation d’Origine Protégée) de moutons des « Prés-Salés du Mont-Saint-Michel ».
En savoir plus

97 En savoir plus

Évaluation historique des herbus du Mont-Saint-Michel au droit des aménagements et impact du tourisme autour de ces nouveaux aménagements (barrage, parking, pont-passerelle…)

Évaluation historique des herbus du Mont-Saint-Michel au droit des aménagements et impact du tourisme autour de ces nouveaux aménagements (barrage, parking, pont-passerelle…)

10 Depuis de nombreuses années, la baie du Mont-Saint-Michel est de plus en plus prisée grâce à un patrimoine historique, culturel, environnemental… exceptionnel. Cependant, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, la baie du Mont-Saint-Michel comporte de grandes étendues de zones humides naturelles ou artificielles. Longtemps décrites comme des zones dangereuses pour l’Homme par les écrivains d’un point de vue sanitaire notamment, ces zones ont été délaissées. Par exemple selon une légende, sous le Mont Saint-Michel se trouverait la forêt de Scissy, engloutie à partir du 3e siècle (VAN VLIET-LANOE et al., 2015). D’importants boisements existent toujours notamment dans la partie Sud de la baie (BIZIEN-JAGLIN et L’HOMER, 2008). Avec l’évolution des mœurs et la prise de conscience de l’importance internationale des zones humides présentes autour du Mont-Saint-Michel, celles-ci se sont vues soumises à une protection de plus en plus accrue. Cela ayant pour objectif de limiter les pressions anthropiques et de conserver les fonctions assurées par la baie.
En savoir plus

97 En savoir plus

Composition of fish communities in macrotidal salt marshes of the Mont Saint-Michel bay (France)

Composition of fish communities in macrotidal salt marshes of the Mont Saint-Michel bay (France)

Beillois, R., Desaunay, D., Dorel, D. & Lemoine, M. 1979 Nurseries littorales en Baie du Mont Saint-Michel et du Cotentin est. Report ISTPM Nantes, France, 115 pp. Boesch, D. F. & Turner, R. E. 1984 Dependence of fishery species on salt marshes: the role of food and refuge. Estuaries 7, 460–468. Bouchard, V. 1996 Production et devenir de la matie`re organique des halophytes dans un marais sale´ europe´en en syste`me macrotidal (Baie du Mont Saint-Michel). Ph.D. Dissertation, University of Rennes, France, 218 pp.

10 En savoir plus

Une goutte d'acide aurait suffi ou les controverses du Mont-Saint-Michel.

Une goutte d'acide aurait suffi ou les controverses du Mont-Saint-Michel.

Il reste à trancher entre deux provenances possibles pour le calcaire à lumachelle (ou « marbre » à lumachelle), Purbeck ou Sussex . Bigot argumente en faveur de Purbeck en raison des possibilités de transport maritime et de l'existence d'exploitations importantes dans cette région, d'ateliers de tournage et de polissage ayant alimenté les monuments anglais de cette époque. Cette hypothèse est soutenue par les travaux ultérieurs de Drury (1948), Leach (1978), et Norris(1994) qui mettent en évidence les ateliers de Corfe (Dorset) et le transport maritime au départ de Ower (baie de Poole) au moyen-âge 23 .
En savoir plus

16 En savoir plus

Mission du patrimoine ethnologique. Le Mont-Saint-Michel et ses publics

Mission du patrimoine ethnologique. Le Mont-Saint-Michel et ses publics

Le développement concomitant des « itinéraires du patrimoine », dans lesquels la randonnée trouve un sens heuristique, ludique et esthétique, guidant le marcheur visiteur vers des centres d’intérêts monumentaux ou historiques, a sans aucun doute rencontré dans le Mont et sa baie un terrain dont la richesse n’a eu d’égal que l’originalité et la beauté. Ressource inépuisable pour des parcours découvertes, la traversée des « grèves » permet de mettre ne scène une nature tantôt laïcisée (l’écosystème des herbus, le phénomène des marées), tantôt réenchantée (du chaos biblique à la mystique forêt de Sissy), dont l’investissement des pouvoirs publics pour qu’elle garde son « caractère maritime » renforce la légitimité. A cette dimension naturelle, s’articule celle du patrimoine historique à caractère religieux ou social, pris dans sa double définition documentaire et monumentale. Les très nombreuses traces historiques que contiennent la grande baie et le Mont sont alors inscrites, à différentes niveaux, dans le cadre des parcours ainsi constitués, avec une plus ou moins grande latitude pour le visiteur selon de degré d’organisation auquel il est soumis. Du patrimoine vernaculaire au « patrimoine de l’humanité », l’ensemble des objets à caractère patrimonial se trouve ainsi ressaisi dans le cadre d’une économie patrimoniale locale multiforme et complexe. Mais il demeure remarquable qu’au delà de la diversité des modalités de ces néopélerinages qui conduisent inéluctablement à l’abbaye, en passant par la traversée de la baie à pied, la mémoire religieuse des pèlerins du Moyen Age qui se livraient au rituel de purification constitue, là encore à différents degré, une toile de fond sémantique qui oriente, en partie au moins, ces nouvelles pratiques. Nous proposons de passer en revue ces dernières au travers de quelques exemples.
En savoir plus

90 En savoir plus

Réponse de Normand. Pour et contre le “roman” d’après un recueil tiré de la Bibliothèque du Mont-Saint-Michel

Réponse de Normand. Pour et contre le “roman” d’après un recueil tiré de la Bibliothèque du Mont-Saint-Michel

Disciplina clericalis, sans compter un curieux roman satirique dirigé contre les Français et un fabliau particulièrement scatologique ! À défaut d’être évidents à l’énoncé du contenu (ce à quoi se limitent généralement les notices des catalogues de bibliothèque), les principes qui ont présidé à la mise en recueil apparaissent assez clairement dès que l’on s’intéresse d’un peu plus près à la composition du recueil, d’abord d’un point de vue codi- cologique, mais aussi en tenant compte du contexte géographique et histo- rique dans lequel il s’inscrit. La mise en recueil révèle alors des enjeux politiques liés précisément à l’actualité de la fin du xiii e siècle dans la baie
En savoir plus

21 En savoir plus

Modélisation de la fréquentation touristique du Mont-Saint-Michel : approche systémique et prospective

Modélisation de la fréquentation touristique du Mont-Saint-Michel : approche systémique et prospective

2.3 Le  Rétablissement  du  Caractère  Maritime  du  Mont Saint Michel :  restaurer  l’esprit d’un lieu et préserver un site fortement fréquenté  2.3.1 Politique  de poldérisation et digue route : point de départ du projet  La   construction  de  la  digue  route  insubmersible  reliant  le  Mont Saint Michel  au  continent  intervient  dans un contexte de poldérisation de la baie, épisode décrit par Fernand Verger (2005). La  canalisation  du Couesnon en 1863 à partir de l’anse de Moidrey permet la conquête d’environ 28  km²  de polders. La Compagnie Mosselmann, plus tard appelée la Compagnie des polders de l’ouest,  obtient   une  concession  d’endigage  dont  la  limite  nord  court  de  la  chapelle  Sainte Anne  à  l’ouest  jusque   la  Roche  Torin  à  l’est,  en  passant  par  le  Mont Saint Michel.  Celui ci  aurait  pu  alors  être  entouré   de  polders  sans  la  parution  du  décret  du  2  septembre  1919  interdisant  à  la  Compagnie  d’étendre   ses  polders  à  moins  de  1000  mètres  des  remparts  du  Mont.  Cette  campagne  de  poldérisation  s’achève en 1969 par la construction  d’un barrage sur le Couesnon, au lieu dit de  la  Caserne,   en  vue  « de  favoriser  le  drainage  des  marais,  de  soustraire  à  la  submersion  saline  les  terrains  de l’anse de Moidrey, de créer un plan d’eau de loisirs nautiques et d’effectuer des chasses  dans  la baie » [Verger, 2005].  
En savoir plus

247 En savoir plus

Portrait sociéconomique du territoire du Centre local d'emploi de Saint-Michel

Portrait sociéconomique du territoire du Centre local d'emploi de Saint-Michel

Sexe et niveau de compétence – La distribution de destination des déplacements varie passablement selon le sexe et les niveaux de compétence. La proportion des personnes travaillant sur le territoire du CLE change selon le niveau de compétence exigé par le poste occupé, passant de 13% pour le personnel intermédiaire à 17,6% pour le personnel cadre et personnel de gestion. D’autre part, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à travailler sur le territoire du CLE de Saint-Michel (16,3% des femmes contre 13,3% des hommes). L’écart est le plus marqué chez les personnes occupant un poste de niveau technique et spécialisé (18% contre 11,6%) et il s’efface pour celles occupant un poste professionnel (15,6% pour les deux sexes). Dans presque tous les cas, le territoire du CLE occupe le second rang, derrière celui du Plateau-Mont-Royal. Les hommes dont l’emploi requiert des compétences de niveau technique et spécialisé ont toutefois le plus souvent un emploi sans lieu de travail fixe ou localisé à l’extérieur du Québec (18,6% contre 5,9% pour les femmes).
En savoir plus

56 En savoir plus

Nouvelle note sur une inscription latine de saint Michel d'Ainay, à Lyon

Nouvelle note sur une inscription latine de saint Michel d'Ainay, à Lyon

Justement, heros, de prime abord, paraît suspect pour la scan- sion, non pas tant à cause de l'hiatus entre les deux hémistiches — nou s avons vu plus haut que cette licence n' était pas[r]

8 En savoir plus

Géomorphologie appliquée et algues vertes : l'exemple de Saint-Michel-en-Grève

Géomorphologie appliquée et algues vertes : l'exemple de Saint-Michel-en-Grève

Côtes-d'Armor a engagé depuis 1996 un programme complet d'études permettant l'amélioration des connaissances du phénomène et la recherche d'actions pré- ventives ou curatives sur le secteur. L'ensemble des études menées a per- mis, à partir d'un diagnostic précis de la situation, d'élaborer un programme des interventions à mener sur les bassins ver- sants concernés. Ce programme d'ac- tions est aujourd'hui porté par le Comité de bassins versants de la Lieue de Grève qui regroupe : la Communauté de Communes de Lannion-Trégor, la Communauté de Communes de Beg Ar Ch'ra et le Syndicat d'Alimentation en Eau Potable de la Baie. Ce volet pré- ventif, qui aujourd'hui doit prévaloir dans toute démarche de reconquête de la qualité de l'eau, a cependant été loca- lement accompagné de mesures cura- tives dans l'attente de résultats des pre-
En savoir plus

14 En savoir plus

Évaluation du Document d'Objectifs du site Natura 2000 de la baie de Saint-Brieuc

Évaluation du Document d'Objectifs du site Natura 2000 de la baie de Saint-Brieuc

3. Propositions et perspectives d’amélioration pour une future révision du Document d’Objectifs, en lien avec les projets environnementaux locaux 3.1. Intégration des nouveaux habitats, des nouvelles espèces et modification du périmètre Concernant les habitats, l’Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) effectué sur la commune de Plérin et coordonné par l’association Vivarmor Nature, a mis en évidence la présence d’habitats d’intérêt communautaire sur ce territoire (VivArmor Nature, 2012). Il s’agit d’hêtraie, de pelouse aérohaline, de mégaphorbiaie eutrophe, d’hêtraie à houx et de chênaie hêtraie. L’ABC en cours de réalisation sur la ville de Saint-Brieuc pourrait également révéler de nouveaux habitats d’intérêt communautaire. De plus, l’Espace Naturel Sensible (ENS) « dunes de la Ville Berneuf » situé sur la commune de Pléneuf-Val-André, est un site remarquable comportant également des habitats d’intérêt communautaire. Outre ces zones connues non prises en compte dans le DOCOB actuel, certaines études manquantes permettraient d’approfondir les connaissances du site. C’est le cas pour toute la zone en mer du site Natura 2000 qui n’a pour l’instant pas été traitée ni étudiée. Pour les habitats, elle est justifiée par la présence de bancs de maërl, habitat en déclin et d’un grand intérêt patrimonial, compris dans l’ensemble « grandes criques et baies peu profondes ». La complexité architecturale des bancs de maërl offre une multiplicité de niches écologiques, favorisant la diversité biologique (Grall, 2003). Il est également probable que des herbiers de zostères se développent sur le site.
En savoir plus

67 En savoir plus

Garnier de Rouen, Contre le moine-musicien F... du Mont Saint-Michel

Garnier de Rouen, Contre le moine-musicien F... du Mont Saint-Michel

Donat 22 , dont il est lui-même un expert 23 ; il reconnaît à son interlocuteur la connaissance de la théorie musicale, mais celle-ci ne vaut rien, dit-il, pour la pratique de l’art, et il critique la fausseté de son chant (v. 73-100). Son adversaire expose alors les principes de la théorie musicale, dont la teneur est empruntée au Traité de musique de Boèce. Mais Garnier dénonce l’effet funeste du chant de F…, comparant sa voix à celle du corbeau et l’accusant même d’avoir provoqué, par son chant déplorable, la fuite de saint Michel loin du Mont. Ainsi, les deux personnages exposent l’un et l’autre deux aspects complémentaires de la réfl exion de Boèce : l’un représente le lien établi par le savant entre la musique et les mathématiques et l’idée que l’apprentissage de l’art musical doit accorder la primauté à la raison ; l’autre retient l’importance
En savoir plus

25 En savoir plus

Portrait socioéconomique du territoire du Centre local d’emploi de Saint-Michel.

Portrait socioéconomique du territoire du Centre local d’emploi de Saint-Michel.

Concernant l’évolution du profil des prestataires entre la moyenne mensuelle de 2000-2001 et celle de 2006-2007, soulignons d’abord l’importante baisse de 36,9% des effectifs des moins de 25 ans, qui est supérieure à celle observée pour l’île de Montréal (-31,2%). En fait, dans l’ensemble des groupes selon l’âge sur le territoire du CLE de Saint-Michel, seuls les 25 à 29 ans (-3,8%) se sont moins bien tirés d’affaire que sur l’île (-7%). Cela est attribuable aux hausses des effectifs dans Crémazie et Parc-Extension (6,2% et 2% respectivement), car les effectifs des 25 à 29 ans de Saint-Michel diminuent fortement (-23%). Si les effectifs des 45 à 54 ans se sont accrus de 5,7% sur le territoire du CLE de Saint-Michel durant la période, ils ont crû de 14,8% à Saint-Michel, mais la diminution de 4,9% dans Parc-Extension réduit l’impact de cette forte hausse. Par ailleurs, les hommes forment une part plus grande des prestataires. Leurs effectifs ont diminué mais de façon nettement moindre que ceux des femmes (-4,7% contre -15,4%). L ES PRESTATAIRES DE L ’ ASSURANCE - EMPLOI
En savoir plus

99 En savoir plus

Biodiversity in salt marshes: from the patrimonial value to the ecosystem functioning. The case study of the Mont Saint-Michel bay.

Biodiversity in salt marshes: from the patrimonial value to the ecosystem functioning. The case study of the Mont Saint-Michel bay.

least since 1990 [40]. Progressively, in some areas of the Mont Saint-Michel Bay, this species has extended threefold its area within only 10 years and has replaced middle marsh Atriplex communities [41]. Such a pro- gression is characteristic of invasive species [42]. The entire ecological functioning of the area is likely to be disturbed, in particular because the organic mat- ter flux processes between salt marshes and coastal waters are modified and the whole food web is also unbalanced. For example, several functions of the salt marshes may be modified by such an invasion: the ex- portation capacity of the salt marsh could be modi- fied and in turn effect mussel and oyster culture with linked economical consequences; the habitat value for anatids and other game birds and the nursery function for fish species could be changed.
En savoir plus

8 En savoir plus

Variations locale des zones thermiques et des zones de végétation : CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Variations locale des zones thermiques et des zones de végétation : CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

_ Métropolitain La co rd air e _ Henri- Boura ssa Bélanger Lo ui s- H .-L af on ta in e Beaubien Jean-Talon Pa pi ne au Métro politai n Jarry 6E Villeray Jean-Talon Vi au Beaubien 6E Des[r]

1 En savoir plus

Le mont Saint-Loup (AGDE, Hérault) et ses abords - Toponymie et archéologie

Le mont Saint-Loup (AGDE, Hérault) et ses abords - Toponymie et archéologie

Nous terminerons ce tour d’horizon de l’archéolo- gie des abords du mont Saint-Loup par l’Antiquité tardive, avec l’ensemble monastique de Saint-Mar- tin qui, même s’il ne présente pas actuellement de vestiges apparents, nous les rappelle « avec ses religieux souvenirs, et les tombeaux des premiers disciples de Saint-Sever » (Grasset ca 1840, p. 62 ). Pour la période moderne, l’article de François Mou- raret dans l’Agathois du 20 juillet 1979 nous donne la liste suivante que je reprends presque in extenso : -  la chapelle, dont il a été question précédemment, avait été érigée au sommet et détruite en 1792 (Jor- dan 1824, p. 287) puis reconstruite en 1817. Une messe y était dite le jour de la fête de Saint-Loup,
En savoir plus

13 En savoir plus

Role of fish communities in particulate organic matter fluxes between salt marshes and coastal marine waters in the Mont Saint-Michel bay.

Role of fish communities in particulate organic matter fluxes between salt marshes and coastal marine waters in the Mont Saint-Michel bay.

Figure 3. Monthly transfers of particulate organic matter by fishes between the studied salt marshes and marine coastal waters in the bay of Mont Saint Michel, between November 1995 and August 1996. Even if the total input of OM to the Bay of Mont Saint-Michel has been estimated in the past years (Troccaz, 1996), we still do not know the proportion of this organic matter which is exported by fish. In order to improve the understanding of the coastal biogeo- chemical cycles, it is interesting to compare the POM budgets due to fish communities with those due to abiotic vectors (tidal currents, interstitial water, etc.). On a Bay-wide scale, the salt marsh traps POM dur- ing the tide cycles: for instance in 1991, the input was 2.9 kg m −2 (Troccaz, 1996; Troccaz & Giraud,
En savoir plus

15 En savoir plus

Show all 2514 documents...