Asie de Sud-Est

Top PDF Asie de Sud-Est:

Langues et écritures en Asie du Sud-Est

Langues et écritures en Asie du Sud-Est

LES ÉCRITURES DU NORD-OUEST Voir le tableau 88. Les écritures shan, tai mau, khamti et tai nüa proviennent d’un prototype originaire d’une forme ancienne de l’écriture birmane. Ce prototype, que nous appellerons ‘proto shan’ a été adapté au ahom avec des règles sensiblement différentes, le phonétisme de cette langue étant resté plus conservateur que celui des autres. Lors de l’adaptation de l’écriture, ces langues tai du Nord-Ouest avaient déjà accompli leurs mutations consonantiques, dévoisement des occlusives sonores et revoisement des sonantes sourdes. Cette adaptation s’est faite d’une manière strictement phonétique ce qui a entrainé une grande imprécision de lecture, les tons, entre autres, n’étant pas notés. De ce fait, ces écritures n’ont pas la valeur étymologique qui fait l’intérêt de leurs congénères de l’Asie du Sud-Est. Ces dernières décennies, le shan et le tai nüa ont été l’objet de réformes orthographiques en Chine et en Birmanie et aujourd’hui, ces langues sont correctement écrites. Nous résumerons très brièvement, faute de temps, l’essentiel de l’histoire de ces écritures du Nord-Ouest en nous abstenant, à regret, d’expliciter systématiquement les symboles par rapport au thai commun.
Show more

34 Read more

Impact du changement climatique sur les plantes fourragères en Asie du sud-est : l'exemple du Vietnam, du Laos et du Cambodge

Impact du changement climatique sur les plantes fourragères en Asie du sud-est : l'exemple du Vietnam, du Laos et du Cambodge

11 1. Introduction Le climat et l’agriculture sont étroitement liés. Depuis les débuts de l’agriculture, entre 14 000 et 5000 av. JC, elle est en grande partie dépendante de l’évolution des conditions météorologiques au cours d’une saison. Une sècheresse prolongée, des grêles ou autres évènements climatiques peuvent détruire ou contraindre les cultures ou élevages, et avoir des conséquences particulièrement négatives sur les rendements et les populations qui dépendent de cette ressource (Garnier, 2010). Cet enjeu prend encore plus d’ampleur avec le changement climatique, dont le GIEC (Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) a qualifié l’origine anthropique « extrêmement probable », soit 95 % de certitude. L’Asie du Sud-Est se situe dans une zone tropicale, avec un climat chaud et humide, particulièrement durant la période estivale. Selon le GIEC et ses différents scénarios, dans cette zone géographique, la température pourrait augmenter de 2°C en moyenne d’ici 2050. La mousson, période de fortes pluies, devrait également être perturbée (Loo et al., 2015). Certaines régions d’Asie du Sud-Est sont particulièrement vulnérables à ces changements. C’est par exemple le cas du delta du Mékong (Vietnam) qui est menacé par la montée des eaux (Yusuf, Francisco, 2009) ou comme l’ensemble des villes côtières d’Asie (Yeung, 2001). L’agriculture est également impactée négativement par l’évolution du climat (Nelson et al., 2009). Cela affecte l’alimentation et la nutrition (Holdsworth, Bricas, 2015). Or l’agriculture tient importante dans la région, ou environ un tiers de la population travaille dans ce secteur en 2017 (Banque mondiale). L’agriculture est donc soumise à des pressions fortes, d’autant plus que la population dans l’Asie du Sud-est augmente, 1,3 % par an entre 2006-2016 (FAO, 2017). L’importance de l’agriculture dans cette région du monde mène les gouvernements locaux à mener des études avec des instituts de recherche et des organismes nationaux et internationaux. Ces études peuvent porter sur les politiques agricoles, des expériences agronomes destinées à augmenter les rendements, sur l’étude de l’impact du changement climatique,…
Show more

60 Read more

La gestion préventive des risques de catastrophes naturelles en Asie du Sud et du Sud-Est: défis pour la réduction de la vulnérabilité des populations

La gestion préventive des risques de catastrophes naturelles en Asie du Sud et du Sud-Est: défis pour la réduction de la vulnérabilité des populations

i SOMMAIRE Mots clés : Catastrophes naturelles, vulnérabilité, pauvreté urbaine, changements climatiques, prévention, gestion des risques, Asie du Sud et du Sud-Est Inondations, cyclones, vagues de chaleur, sécheresses, incendies de forêt… Au cours des dernières décennies, les spécialistes du Groupe d‘experts intergouvernemental sur l‘évolution du climat ont constaté une augmentation de la fréquence et de l‘ampleur des phénomènes météorologiques extrêmes à l‘échelle mondiale, qui serait due, entre autres, à la façon de vivre effrénée de l‘être humain. Ces aléas causent la mort de milliers de personnes chaque année, sans compter les blessés, les sans-abri et les réfugiés. Elles ont également des répercussions considérables sur les infrastructures et l‘économie des pays touchés, de même que sur l‘environnement. L‘Asie est de loin la région du monde la plus affectée par ces cataclysmes. Elle détient d‘ailleurs le triste record du plus grand nombre de décès liés aux désastres naturels depuis 1980. Par ailleurs, différentes contraintes sociales, historico-coloniales ou politico-économiques vulnérabilisent les individus dans leur vie quotidienne, ce qui a pour conséquence d‘aggraver leur situation, déjà précaire, en cas de désastres naturels. Les personnes les plus pauvres des pays en développement, en Asie du Sud et du Sud-Est notamment, sont bien souvent les premières victimes des catastrophes naturelles.
Show more

115 Read more

Tsunami en Asie du Sud-Est : retour sur la gestion d’un cataclysme naturel apocalyptique

Tsunami en Asie du Sud-Est : retour sur la gestion d’un cataclysme naturel apocalyptique

Différentes raisons expliquent cette perplexité quant à l’efficacité d’un tel système en Asie du Sud-Est, et plus particulièrement dans l’Océan Indien. La première découle de la rareté de tels événements sur les rives directes de l’Océan Indien. A l’exception des pays bordant l’Océan Pacifique, le risque naturel associé aux tsunamis a été peu étudié à cause de sa très faible occurrence au cours des derniers siècles. Ceci explique la raison pour laquelle la dernière version de la carte mondiale des risques naturels se borne à indiquer les traits littoraux touchés historiquement par des tsunamis sans analyse systématique du risque comme c’est le cas pour les autres types de désastres naturels (Berz et al., 2001). Par ailleurs, une récente analyse globale du risque lié aux tsunamis a estimé que la période de retour d’une vague de 10 mètres, soit d’une ampleur similaire voire inférieure à celle du 26 décembre 2004, devrait être de l’ordre de 1000 ans dans l’Océan Indien, au même titre d’ailleurs que pour l’Océan Nord Atlantique (Schiermeler, 2005b). D’autres sources (Carré, 2005) montrent que sur le long terme, l’Océan Pacifique aurait concentré 75% des tsunamis recensés, largement devant la Méditerranée (12%), l’Océan Atlantique (9%) et l’Océan Indien (3%). Finalement, aucun des rivages ravagés lors du récent tsunami n’a été confronté à ce risque au cours des 120 dernières années (Fig. 1, Brauner et al., 2005). Certes, le tsunami déclenché lors de l’éruption du Krakatau en 1883 fut enregistré sur les côtes du Sri Lanka et de l’Inde, mais jamais la hauteur de déferlement n’avait dépassé le mètre (Choi et al., 2003) contre 5 à 12 mètres lors de l’événement du 26 décembre 2004 (Chadha et al., 2005 ; Liu et
Show more

12 Read more

Quand les femmes héritent : une analyse genrée des phénomènes lignagers en Asie du Sud

Quand les femmes héritent : une analyse genrée des phénomènes lignagers en Asie du Sud

s’agit pas de succession, mais d’extension du réseau familial existant. Par exemple, la nièce de Atal Vajpayee, Premier ministre de l’Inde entre 1998 et 2004, a été élue au Parlement en 2004. En ce qui concerne les configurations où c’est la famille entière qui est engagée en politique, il existe une différence notable (mais non systématique) entre les familles politiques royales et les familles « roturières ». Dans le premier cas, la famille est avant tout attachée à un territoire spécifique, qui correspond à la région où la famille avait historiquement un pouvoir d’ordre politique et conserve généralement des propriétés foncières importantes. Dans le second cas, si le rapport au pouvoir peut être territorialisé, on trouve des familles qui sont avant tout dépositaires d’un patrimoine politique, souvent attaché à un parti. L’archétype de la famille politique en Asie du Sud est la famille Nehru-Gandhi qui, de Motilal Nehru, né en 1861, à Rahul Gandhi, né en 1970, a dominé la vie politique indienne sur cinq générations. Ceux et celles qui naissent ou se marient dans cette famille partagent un capital politique majeur, prenant la forme d’une socialisation politique précoce (pour celles qui sont nées dans la famille), d’un réseau social étendu et d’un nom prestigieux. Ce nom a toutefois évolué lorsque Indira, la fille de Jawaharlal Nehru, a pris le nom de son époux, Feroze Gandhi. Elle est ensuite devenue Première ministre en 1966, deux ans après le décès de son père. Cette famille est inextricablement liée au Congrès, en dépit de dissi- dences ponctuelles ou durables. En 1977, Vijaya Lakshmi Pandit a fait campagne contre sa nièce Indira, parce qu’elle désapprouvait l’état d’urgence établi en 1975 23 .
Show more

20 Read more

Cosmopolitismes en Asie du Sud. Sources, itinéraires, langues (xvie-xviiie siècle). Introduction

Cosmopolitismes en Asie du Sud. Sources, itinéraires, langues (xvie-xviiie siècle). Introduction

Traverser les frontières – ou, pour reprendre le jargon postcolonial actuel et les utopies sociales dont il est porteur, élaborer « une pensée critique de la marge » (Mignolo 2000) – n’était pas toujours une question de choix mais bien souvent une pure et simple nécessité durant les siècles de la première modernité, en Asie du Sud comme ailleurs. Voyager, (ré)inventer son « chez- soi » au contact de « l’étranger » et développer (ou non) de la curiosité à son égard – une autre caractéristique insaisissable du monde prémoderne – au cours de ce processus faisait partie intégrante des équations cosmopolites de la période. Les chrétiens du Malabar décrits par István Perczel dans sa contri- bution durent se rendre jusqu’en Asie de l’Ouest pour trouver des évêques pour leur communauté. Comme le montre Paul Wormser, c’est à Aceh que Nūr al-dīn Rānīrī, issu de la diaspora hadramie implantée au Gujarat, fit (briè- vement) carrière comme conseiller religieux auprès du sultan en place – une expérience cosmopolite dont on trouve cependant peu de traces réflexives dans ses écrits ou dans les traductions malaises qu’il réalisa depuis l’arabe et le persan 22 . Même les missionnaires catholiques se réclamant du désir pour les
Show more

34 Read more

Explorer l’impact environnemental des transformations agraires en Asie du Sud-Est grâce à l’évaluation participative des services écosystémiques

Explorer l’impact environnemental des transformations agraires en Asie du Sud-Est grâce à l’évaluation participative des services écosystémiques

Mots clés : services écosystémiques / simulation participative / changement agraire / REDDþ / Asie du Sud-Est Abstract – Exploring the environmental impact of agrarian changes in Southeast Asia through participatory evaluation of ecosystem services. Different intervention mechanisms are proposed to transform agricultural landscapes so that they fulfill multiple functions, compatible with sustainable development goals. In the case of climate change mitigation and adaptation, support policies and direct payments to affected populations are promoted as part of REDD þ initiatives. These interventions attempt to balance the provision of multiple ecosystem services with the maintenance or improvement of local livelihoods. In this paper, we explore the role that participatory evaluation can play in the implementation of payments for ecosystem services in rural communities in Indonesia, Laos, Vietnam and China. Engaged in a process of rapid integration into the market economy, these communities have been transforming their traditional Slash-and-burn systems in recent years and followed different paths of agricultural intensification. The positive or negative assessment of these developments is necessarily subject to value judgements in the choices made between different options. Ecosystem services allow for the comparison of landscape trajectories. Village communities explored scenarios for the evolution of their local agriculture, negotiated trade-offs between ecosystem services and identi fied potential “winners” and “losers”. These simulations showed the importance of the timing of REDDþ programs in relation to
Show more

11 Read more

Produire la ville en Asie du Sud-Est. Les stratégies socio-spatiales des acteurs immobiliers à Phnom Penh, Cambodge

Produire la ville en Asie du Sud-Est. Les stratégies socio-spatiales des acteurs immobiliers à Phnom Penh, Cambodge

immobilières, comme en témoigne la généralisation des processus d’éviction foncière au sein des pays sud-est-asiatiques. La financiarisation des marchés immobiliers asiatiques au cours des années 1980 accroît par ailleurs la spéculation foncière et génère la formation de bulles immobilières, qui fragilisent les économies nationales, au point parfois de les ébranler. Les infrastructures financières locales et les pouvoirs publics n’ont bien souvent pas les moyens de contrôler ces nouveaux flux de capitaux et les fluctuations de marchés de plus en plus volatiles (Aveline-Dubach, 2008). L’exemple de la Thaïlande est, à ce sujet, édifiant. Le réinvestissement quasi systématique des bénéfices de la croissance dans des marchés immobiliers financiarisés, internationalisés et en croissance rapide a abouti à la constitution puis à l’éclatement d’une bulle immobilière en 1997 (Charmes, 2003). La diffusion de la crise à l’ensemble de l’économie thaïlandaise puis à une partie de la région Asie démontre l’importance du marché immobilier pour l’ensemble des économies nationales et régionales. La crise immobilière thaïlandaise a ainsi démontré les dangers de faire de la spéculation immobilière un levier économique. Des remarques similaires pourraient être faites à propos de la Corée du Sud et des impacts négatifs de la financiarisation des marchés immobiliers locaux (Kim, Lee et Mc. George, 2002).
Show more

497 Read more

Tsunami en Asie du Sud-Est : analyse de son importance dans la presse écrite, des coûts assurés et du nombre de victimes à Sumatra

Tsunami en Asie du Sud-Est : analyse de son importance dans la presse écrite, des coûts assurés et du nombre de victimes à Sumatra

Mots-clefs Tsunami, risque naturel, presse, assurance, victimes, Asie du Sud-Est Abstract The tsunami that affected the Indian ocean’s rims on December 26, 2004 claimed close to 300 000 deaths, essentially on the island of Sumatra, Indonesia, which suffered overwhelming devastation. This article is focused on three specific aspects of the disaster. On one side, we analyse the tribune offered to the tsunami catastrophe by the press in Le Soir and Le Monde. On the other side, we present an analysis of the distribution of insured losses from the latest data made available by the two largest reinsurance world companies, Swiss Re and Munich Re. Finally, we try to compare the estimated death toll with available demographic data for the province of Aceh. Here we show that the place given to the tsunami is enormous when compared to other natural tragedies, and we try to explain what motivated such a coverage. In addition, the analysis of insured losses highlights the North-South differences as local victims (99 %) concentrate less than 10 % of the losses supported by insurers. For what regards the death toll, we conclude that the number of about 235 000 for northern Indonesia is a broad estimation and that a realistic approach is impossible since no census was made in this region over the last three decades.
Show more

8 Read more

Produire la ville en Asie du Sud-Est. Les stratégies socio-spatiales des acteurs immobiliers à Phnom Penh, Cambodge

Produire la ville en Asie du Sud-Est. Les stratégies socio-spatiales des acteurs immobiliers à Phnom Penh, Cambodge

immobilières, comme en témoigne la généralisation des processus d’éviction foncière au sein des pays sud-est-asiatiques. La financiarisation des marchés immobiliers asiatiques au cours des années 1980 accroît par ailleurs la spéculation foncière et génère la formation de bulles immobilières, qui fragilisent les économies nationales, au point parfois de les ébranler. Les infrastructures financières locales et les pouvoirs publics n’ont bien souvent pas les moyens de contrôler ces nouveaux flux de capitaux et les fluctuations de marchés de plus en plus volatiles (Aveline-Dubach, 2008). L’exemple de la Thaïlande est, à ce sujet, édifiant. Le réinvestissement quasi systématique des bénéfices de la croissance dans des marchés immobiliers financiarisés, internationalisés et en croissance rapide a abouti à la constitution puis à l’éclatement d’une bulle immobilière en 1997 (Charmes, 2003). La diffusion de la crise à l’ensemble de l’économie thaïlandaise puis à une partie de la région Asie démontre l’importance du marché immobilier pour l’ensemble des économies nationales et régionales. La crise immobilière thaïlandaise a ainsi démontré les dangers de faire de la spéculation immobilière un levier économique. Des remarques similaires pourraient être faites à propos de la Corée du Sud et des impacts négatifs de la financiarisation des marchés immobiliers locaux (Kim, Lee et Mc. George, 2002).
Show more

497 Read more

Explorer l'impact environnemental des transformations agraires en Asie du Sud-Est grâce à l'évaluation participative des services écosystémiques

Explorer l'impact environnemental des transformations agraires en Asie du Sud-Est grâce à l'évaluation participative des services écosystémiques

5 Conclusion Dans le contexte politique qui prévaut dans les pays post- socialistes tels que la Chine, le Laos et le Vietnam, il y a peu de chances qu’un processus ascendant ou des systèmes décen- tralisés de gestion des PSE soient mis en place de façon spontanée. Cependant, les populations locales déterminent dans une large mesure le succès de ces politiques et des mécanismes d’intervention qui leur sont associés. La méthode d’évaluation des services écosystémiques présentée dans cet article engage les communautés locales dans un processus collectif d’exploration de la pertinence des PSE, de leur impact local et de modes d’intervention alternatifs. Elle a montré, au travers d’une série d’expérimentations participatives, que les mécanismes REDD þ tels qu’ils avaient été conçus initiale- ment, i.e. compensation de coûts d’opportunité associée à des changements d ’usage des terres évitant la déforestation ou la dégradation forestière, arrivent trop tard pour inverser les changements agraires des années 2000 ( Müller et al., 2014 ; Lestrelin et al., 2019 ). Les coûts de transaction sont tellement élevés et la gouvernance des dispositifs PSE si complexe, que la forêt a presque entièrement disparu sous l’influence de l’expansion agricole avant que le dispositif n’ait pu être mis en place. Après plus de dix ans de projets préparatoires et d ’études de faisabilité en tous genres ( Minang et al., 2014 ), l’une des principales leçons tirées de cette étude est que l’évaluation de la faisabilité des mécanismes REDDþ va bien au-delà de l’étude de la compensation potentielle des coûts d’opportunité ( Lestrelin et al., 2019 ). Si l’on considère uniquement les coûts d’opportunité, REDDþ ne serait réalisable que dans des zones très limitées d ’Asie du Sud-Est et aurait donc très peu d’impact sur le changement climatique et, bien entendu, sur les autres services écosystémiques. Ajouter trop d ’objectifs amène à perdre de vue l’intention initiale de réduction des émissions de CO 2 et à rendre la mise en œuvre des mécanismes REDDþ
Show more

12 Read more

Lexique EFEO-CNRS-SOAS pour les enquêtes linguistiques en Asie du Sud-Est

Lexique EFEO-CNRS-SOAS pour les enquêtes linguistiques en Asie du Sud-Est

Une version enrichie a été élaborée au laboratoire CeDRASEMI du CNRS (Centre de documentation et de recherche sur l'Asie du Sud-Est et le monde insulindien). Lucien Bernot a été la cheville ouvrière de cette amélioration qui a dû se faire entre 1960 et 1970. Cette version était décrite comme un “Questionnaire linguistique préparé conjointement par le Centre de documentation et de recherche sur l'Asie du Sud-Est et le monde insulindien (EPHE-CNRS, Paris) et le Département d’Asie du Sud-Est et d’Océanie de la School of Oriental and African Studies (University of London) en vue de l’établissement d’un Atlas ethnolinguistique de l’Asie du Sud-Est”. Par rapport au livret de 1938, la version CNRS- SOAS est augmentée des nombres avec décimales: 11.1 11.2 etc.
Show more

11 Read more

Un maître du pali en Asie du sud-est : le Vénérable Dhammānanda

Un maître du pali en Asie du sud-est : le Vénérable Dhammānanda

Un maître du pali en Asie du Sud-Est: le Vénérable Dhammānanda 325 jeune garçon figurent les Sambuddhe gāthā 3 . Il est instruit auprès de ce maître dans toutes les disciplines de base: lecture (akkharānaṃ vidhānaṃ), textes de protection (parittaka, 11), usage du monde (loka-nīti, 12), et discipline monastique (vinaya, 12). Il est ordonné (pabbajita) comme novice (sāmaṇera) dans sa quatorzième année (strophe 13), – en 1934 donc – auprès du Thera Vicārinda, qui lui donne le nom de Dhammānanda. Nom dont le biographe ne peut manquer de donner l’étymologie, transparente au demeurant : ‘lui qui trouvait la joie dans la Loi’ (15). Pour parfaire son instruction il est envoyé au monastère de Pattapiṇḍikārāma (non localisé), où il étudie auprès du Thera Uttara. Outre le Vinaya, l’Abhidhamma et la grammaire sont les domaines qu’il cultive – domaines de prédilection dans lesquels et le Vénérable Dhammānanda et son disciple biographe se sont tout particulièrement illustrés. Le Bālāvatāra et la grammaire de Kaccāyana sont explicitement mentionnés (18). L’acquisition de connaissances n’est pas la seule chose qui importe. Des notations du biographe indiquent que, durant ces années de formation, le novice a le comportement attendu, « observant les préceptes et respectant vœux et pratiques » (16cd). Conformément à la règle, il reçoit la pleine ordination en tant que bhikkhu à l’âge de vingt ans, en 1940 (19-21), des mains du moine Sujāta, disciple d’Uttara, qu’il a choisi comme précepteur (upajjhāya) 4 . Cet événement a lieu au
Show more

18 Read more

Anthropologie et santé en Asie du sud-est : dynamiques et courants de recherche

Anthropologie et santé en Asie du sud-est : dynamiques et courants de recherche

Anthropologie et santé en Asie du Sud-Est : dynamiques et courants de recherche 185 leurs formes textuelles et visuelles ; et celle d’une approche politique de la santé mettant l’emphase, dans la profondeur historique, sur les mécanismes de pouvoir, de domination, et la prégnance des facteurs économiques et politiques comme modèle explicatif de la vulnérabilité face au sida 13 . Sandra Teresa Hyde (2007) a eu le mérite de croiser ces deux approches dans le seul ouvrage produit à ce jour d’anthropologie du sida en Chine du sud, fondé sur une ethnographie fine conduite dans la région Sipsong panna de la province du Yunnan. Une telle perspective théorique, encore exploratoire, est pourtant tout à fait appropriée aux études menées en Asie du Sud-Est. En effet, les principaux facteurs sociaux de vulnérabilité face au sida en Asie du Sud-Est comme en Chine du Sud sont la pauvreté, la mobilité interne et transfrontalière, y compris celle des acteurs de l’industrie du sexe, la difficulté d’accès aux soins dans le cadre d’un système de santé publique et, enfin, l’appartenance à des groupes ethniques minoritaires dans les régions qui cumulent vulnérabilité sociale et économique.
Show more

26 Read more

Le vitrail profane en Asie de l'Est et du Sud-Est à l'époque de l'Art nouveau

Le vitrail profane en Asie de l'Est et du Sud-Est à l'époque de l'Art nouveau

C’est par les grandes expositions que l’Art nouveau est introduit dans de nombreux pays d’Asie et, dans la foulée, la céramique architecturale et le vitrail. L’un des vecteurs de transmission étant aussi cette génération d’artistes et d’architectes japonais formés en Europe et qui rapportent dans leur pays ces nouvelles tendances artistiques qui sont ensuite diffusées tout d’abord dans les colonies japonaises puis dans le reste de l’Asie du Sud-est et de l’est.. Unozawa considéré comme « le père du vitrail » a étudié en Allemagne avant d’ouvrir un atelier au Japon en 1899 tandis que Sanchi Ogawa (1867-1928) formé en Amérique est de retour au Japon en 1911, Takeda Goichi (1872-1938), ami de F.L Wright (1867-1959), formé à Glasgow entre 1901 et 1903 et influencé par Mackintosh est l’un des fondateurs de l’architecture contemporaine qui a intégré le vitrail dans nombre de ses constructions. Enfin Tatsuno Kingo à l’origine des oeuvres architecturales les plus significatives de l’époque Meiji dont notamment la gare de Tokyo est vu comme le chef de file de l’architecture victorienne japonaise 3 .
Show more

19 Read more

LES BANQUES ÉTRANGÈRES EN ASIE DU SUD-EST : LE RÔLE DES LOCAL CLAIMS

LES BANQUES ÉTRANGÈRES EN ASIE DU SUD-EST : LE RÔLE DES LOCAL CLAIMS

En Asie, la hausse des flux d’IDE dans le secteur bancaire et financier est plus récente. Après la crise de 1997, même si les gouvernements ont relâché quelques entraves à l’entrée des banques étrangères (Corée du sud dès 1998 2 ; Malaisie, Thaïlande et Philippines, un peu plus récemment, en 2007 3 ), certaines sont maintenues en Asie, en tout cas plus que dans d’autres pays émergents 4 et les restructurations ont surtout été le fait d’investisseurs nationaux publics 5 . C’est en 2002-03 que les IDE dans le secteur bancaire et financier ont beaucoup augmenté en Asie, notamment ceux faits depuis Singapour et Hong-Kong, relevant ainsi d’une stratégie régionale : la part des banques étrangères dans l’actif total du système bancaire a donc considérablement augmenté en Asie depuis les années 90 (en 1990, Inde 5% de l’actif local total, Corée 4%, Thaïlande 5%...), même si elle reste inférieure (McGuire et Tarashev, 2005) aux autres continents émergents. De plus, Moreno et Von Kleist (2007) montrent que les activités locales des implantations des banques étrangères en Asie se sont modifiées et beaucoup améliorées depuis 1995 : ils font référence aux onshore activities et notamment à celles en la monnaie du pays hôte ou monnaie locale.
Show more

24 Read more

Voix de « ceux qui ne sont rien » en Asie du sud-est

Voix de « ceux qui ne sont rien » en Asie du sud-est

CAHIERS DE LITTÉRATURE ORALE Oralités contestataires – Hors‑série 148 européenne. Les cultures d’Asie du Sud‑Est ont, elles aussi, leurs héros qui, dans l’espace du conte, vengent les petites gens de l’oppression. Chez les Naxi (Yunnan, Chine), dirigés d’une poigne de fer (du xiii e au xviii e  siècle) par une dynastie de seigneurs qui enrégimentaient la société (faisant des hommes des soldats et des femmes des hommes en civil 2 ), les histoires favorites de la tradition orale restent, jusqu’à aujourd’hui, celles de l’espiègle A‑i‑nder. Le tyran devenu gâteux dans ses vieux jours, son malicieux serviteur A‑i‑nder le manœuvre à sa guise, d’un épisode rocambolesque à l’autre.
Show more

10 Read more

Introduction. ÉMERGENCE ET MODES DE LÉGITIMATION DES ÉLITES LOCALES EN ASIE DU SUD-EST

Introduction. ÉMERGENCE ET MODES DE LÉGITIMATION DES ÉLITES LOCALES EN ASIE DU SUD-EST

économies, à des cultures locales différentes, mais qui font aussi apparaître des situations ou des trajectoires comparables. I. É LITES LOCALES ET / OU ÉLITES INTERMÉDIAIRES Les études sur les élites contemporaines de l’Asie du Sud-Est n’ont pas échappé à l’approche rencontrée le plus fréquemment en sciences politiques comme en sciences sociales, qui tend souvent à les assimiler aux seules classes dirigeantes sans s’intéresser précisément aux conditions de leur formation. Ainsi, nombre de recherches se sont penchées sur la biographie de leaders nationalistes dans différents contextes post-coloniaux pour qualifier les différents régimes politiques en place. Mais plus rares sont celles qui ont analysé les facteurs sociaux, culturels, voire géographiques, de la construction de la légitimité des dirigeants 2 .
Show more

25 Read more

Réussir en Asie du Sud-Est en maîtrisant la compensation

Réussir en Asie du Sud-Est en maîtrisant la compensation

3. L’usine est inaugurée en présence du ministère de la santé indonésien, ce qui est important pour l’image. Aujourd’hui elle emploie 50 personnes, encadrées par un directeur français. L’usine produit des appareils notamment pour le domaine dentaire, revendus ensuite dans le reste de l’Asie. Dans un premier temps l’entité industriellle n’est pas encore bénéficiaire par rapport à son coût logistique. Cependant, sans l’usine, Trophy n’aurait jamais vendu de matériel en Indonésie, et ne serait pas en position aujourd’hui de sous-traiter en Indonésie, les produits d’un des trois premiers fabricants de produits médicaux au Japon, qui cherche à délocaliser sa production. L’usine est un alibi commercial pour vendre depuis la France sans contraintes.
Show more

20 Read more

Musique et société en Asie du Sud

Musique et société en Asie du Sud

Dans une tradition où théorie et pratique relèvent, pour ainsi dire, d’une même sphère de pensée, il n’est guère étonnant que les spécialistes occidentaux actuels des musiques classiques[r]

15 Read more

Show all 1617 documents...