approche thermodynamique

Top PDF approche thermodynamique:

Couplage diffusion d'humidité/ états mécaniques internes dans les polymères et composites - une approche thermodynamique

Couplage diffusion d'humidité/ états mécaniques internes dans les polymères et composites - une approche thermodynamique

2 conséquent, des états mécaniques internes multi-échelles se développent pour des structures composites à matrice polymère soumises à un chargement hygroscopique. Ces états mécaniques sont susceptibles de provoquer un endommagement de la structure [10-11]. Pour toutes ces raisons, des efforts considérables ont été réalisés afin de développer des modèles capables de prédire les états mécaniques multi-échelles induits au cours des régimes transitoire et permanent du processus de diffusion de l’humidité au sein de structures composites à matrice organique [13-16]. Dans ce domaine de recherche, les investigations les plus récentes [17-21], se sont focalisées sur la prise en compte, dans les approches théoriques, d’un couplage hygromécanique, observé en pratique au cours d’études expérimentales, notamment, la dépendance, vis-à-vis des états mécaniques (déformations et contraintes) des coefficients de diffusion de l’humidité ainsi que de la capacité maximale d’absorption d’humidité, comme le montrent, par exemple, les travaux suivants : [22-26]. Dans la présente étude, l’approche thermodynamique, basée sur la définition du potentiel chimique de l’eau, a été utilisée, afin d’établir un modèle couplant la diffusion de l’humidité aux états mécaniques. L’objectif de ce travail est d’étendre les modèles précédemment proposés ([18-19] et [27], par exemple) à des cas de chargement non symétriques en humidité et/ou en pression. D’autre part, la présente étude vise à intégrer dans le modèle thermodynamique de la diffusion de l’humidité des facteurs qui n’ont pas encore été pris en compte, alors qu’ils se produisent en pratique, comme l’évolution de la masse volumique du polymère au cours du processus de diffusion, sous l’action du changement de volume résultant du gonflement hygroscopique.
En savoir plus

11 En savoir plus

Modélisation systémique de la digestion dans le rumen : comparaison des modèles existants, modélisation des flux d'amidon, approche thermodynamique des fermentations

Modélisation systémique de la digestion dans le rumen : comparaison des modèles existants, modélisation des flux d'amidon, approche thermodynamique des fermentations

Cette étude a confirmé l'importance du statut énergétique des microbes dans l'orientation des fermentations (Sauvant et van Milgen, 1995). Elle fournit une hypothèse mécaniste pour expliquer certaines observations expérimentales, notamment la diminution du ratio acétate / propionate et la baisse du méthane produit lorsque les régimes présentent une densité énergétique forte ou en période d'excès transitoire d'énergie. Parmi les hypothèses avancées précédemment, Russell (1998) suggère une inhibition de la méthanogenèse par la chute du pH, observée lors de fermentations intenses. Les principes de la thermodynamique abordent ce problème différemment. Les différentes voies métaboliques sont plus ou moins efficaces, cette efficacité, qui peut être diversement évaluée (énergie de Gibbs, nombre d'ATP formé par C terminal), varie aussi selon les conditions du milieu et notamment la disponibilité en substrat (hydrogène pour la méthanogenèse). L'hypothèse thermodynamique stipule que les microbes peuvent ainsi « s'adapter » selon leur propre statut énergétique. Néanmoins, ce statut énergétique est difficile à évaluer. D'une part, les microbes ont des capacités de stockage variables en polysaccharides, entre 2 et 35 % de sa MS (Sauvant et van Milgen, 1995), et en lipides, entre 5 et 25 % de sa MS (Bas et al., 2003). D'autre part, il est actuellement impossible de quantifier directement, et de décrire de façon mécaniste, l'utilisation microbienne d'ATP et/ou de NADH (Erfle et al., 1986). L'excès d'énergie peut cependant être évalué par la mesure en ATP du milieu (Erfle et al., 1981). L'utilisation d'ATP entre en jeu dans de multiples contextes: synthèse de biomasse, transport actif de particules, gestion des équilibres ioniques, mouvements intracellulaires, déplacement des cellules et encore transfert de l'information génétique. Heijnen (1994) préconise d'adopter une autre approche thermodynamique, également basée sur les équilibres biochimiques et l'énergie libre, pour estimer l'efficacité de la croissance microbienne. Westerhoff et al. (1983) estiment que l'efficacité thermodynamique est faible et avoisine 24 % lorsque les substrats utilisés sont sous forme plus oxydée que la biomasse. Des études complémentaires peuvent être envisagées, par exemple pour mettre en relation les indicateurs du statut cellulaire (rapport ATP/ADP) avec des indicateurs mesurables expérimentalement (ex.: activité enzymatique).
En savoir plus

204 En savoir plus

Approche thermodynamique de la corrosion des réfractaires aluminosiliceux par le bain cryolithique : modélisation thermodynamique du système quaternaire réciproque AIF3-NaF-SiF4-AI2O3-Na2O-SiO2

Approche thermodynamique de la corrosion des réfractaires aluminosiliceux par le bain cryolithique : modélisation thermodynamique du système quaternaire réciproque AIF3-NaF-SiF4-AI2O3-Na2O-SiO2

CHAPITRE 2 APPROCHE THERMODYNAMIQUE DE LA PROBLÉMATIQUE DE CORROSION La corrosion du garnissage réfractaire de la cathode peut être analysée de différentes manières. Par exemple suivant une approche expérimentale, qui consiste à comprendre les phénomènes de corrosions grâce à des expériences en laboratoire et par les analyses effectuées dans le cadre des autopsies. Cette approche cherche à relier les observations expérimentales à des mécanismes possibles de corrosion. Une autre possibilité est une approche thermodynamique, adoptée dans le cadre de ce doctorat, qui consiste à relier la corrosion de ces réfractaires aux réactions chimiques possibles entre les différentes phases présentes sous la cathode pendant que la cuve est en service. Cette approche est rendue possible par le développement d’un modèle thermodynamique pour le système chimique correspondant à la problématique industrielle de corrosion du garnissage réfractaire. L’intérêt de cette approche est de pouvoir prédire les équilibres de phase qui s’établissent en fonction de la composition et de la température et donc de prédire la stabilité chimique d’un matériau réfractaire. L’utilisation de contraintes (sur les phases participant à l’équilibre ou sur l’activité de certaines espèces) lors des calculs thermodynamiques peut aussi permettre de comprendre des phénomènes locaux comme par exemple en fixant l’activité du sodium pour reproduire les conditions au niveau de l’interface entre la cathode et le garnissage réfractaire. Un des avantages de cette approche est aussi de prédire l’équilibre thermodynamique à la température d’intérêt, contrairement aux analyses expérimentales qui sont effectuées sur des échantillons refroidis à température ambiante. Une limite des calculs thermodynamiques vient du fait que les effets cinétiques ou les phénomènes de transport ne peuvent pas être pris en compte. Ce modèle thermodynamique pourrait toutefois être couplé à une simulation par éléments finis afin de prendre en compte tous les aspects liés à la corrosion des réfractaires. Le fait que la modélisation thermodynamique puisse permettre de connaître la stabilité chimique d’un réfractaire face à des espèces corrosives en fait un outil de prédiction et de conception pour le garnissage réfractaire des cuves d’électrolyse.
En savoir plus

325 En savoir plus

Approche thermodynamique du procédé de lixiviation pour la récupération des métaux - Cas de la chalcopyrite

Approche thermodynamique du procédé de lixiviation pour la récupération des métaux - Cas de la chalcopyrite

En ce qui concerne le cas spécifique de sa lixiviation en milieu acide sulfurique, certaines études observent la précipitation d’oxyhydroxydes de fer ou de jarosite-H, (H 3 O)[Fe 3 (SO 4 ) 2 (OH) 6 ], formant une couche passivante (Stott et al. 2000; Córdoba et al. 2008; Li et al. 2015) tandis que d’autres indiquent la formation de soufre élémentaire (Dutrizac 1989; Klauber et al. 2001; Li et al. 2015). Cependant, ces observations ont été faites pour des conditions opératoires différentes, et il apparaît que la nature des phases formées est extrêmement dépendante des paramètres opératoires (Debernardi et al. 2013), notamment la température, le pH, le potentiel électrochimique et l’ajout ou non d’ions ferrique et ferreux dans la solution initiale. Une approche rigoureuse de la thermodynamique de ces systèmes, avec les bases établies dans ce travail, pourrait permettre de mieux comprendre les résultats contrastés des études publiées, d’en réconcilier les résultats, et finalement servir de guide pour établir les conditions opératoires d’un procédé de lixiviation du minerai de chalcopyrite.
En savoir plus

11 En savoir plus

Substances humiques du sol et du compost. Analyse elementaire et groupements atomiques fictifs : vers une approche thermodynamique

Substances humiques du sol et du compost. Analyse elementaire et groupements atomiques fictifs : vers une approche thermodynamique

DEUXIEME PARTIE : MATERIEL ET METHODES II- LE MILIEU ARTIFICIEL 1- Introduction Les SH révèlent des tendances internes communes qui pourraient être révélatrices du milieu dans lequel elles ont été formées, c’est-à-dire des conditions physico-chimiques. Supposant que ces substances doivent être en équilibre thermodynamique avec le milieu pour se maintenir, on a étudié la composition des substances produites lorsque le matériel végétal initial était placé dans des conditions environnementales différentes. Ainsi, à partir de conditions connues, choisies et maîtrisables, nous pensons pouvoir comprendre si les composés humiques formés au cours d’un essai de compostage (à une échelle expérimentale) et ceux extraits des litières (dans des conditions naturelles) sont effectivement caractéristiques des conditions physico-chimiques à l’origine de leur formation. L’intérêt principal de cette approche expérimentale, par comparaison avec les conditions en milieu naturel, sera aussi de voir comment les voies biologiques (aérobie et anaérobie) permettent de faire évoluer un produit naturel tel que la paille, riche en cellulose. Ainsi, les effets des conditions de formation (température, pH, aérobiose, anaérobiose) sur la MO originelle sont recherchés pour voir si des différences significatives de composition finale apparaissent.
En savoir plus

271 En savoir plus

Contribution à l’étude du mode d’action de la levure Saccharomyces cerevisiae Sc 47 chez le ruminant: Approche thermodynamique chez la vache laitière

Contribution à l’étude du mode d’action de la levure Saccharomyces cerevisiae Sc 47 chez le ruminant: Approche thermodynamique chez la vache laitière

Dégradation des substrats + ou non - verso Tableau 2 : Effet de la levure probiotique sur la dégradabilité ruminale de la MS % Tableau 3 : Influence d’un apport d’orge et de levures sur [r]

232 En savoir plus

Réseaux de distribution de l’énergie et sobriété énergétique des territoires, les apports d’une approche thermodynamique et métabolique des systèmes territoriaux

Réseaux de distribution de l’énergie et sobriété énergétique des territoires, les apports d’une approche thermodynamique et métabolique des systèmes territoriaux

47 Enfin, au-delà de ces réflexions et propositions conceptuelles, tant méthodologiques que techniques, notre approche et les hypothèses qui la sous-tendent doivent nous amener à nous questionner sur les implications épistémologiques d’une telle posture. Comme nous l’avons souligné, le recours aux analogies, à commencer par l’analogie, aux origines de l’écologie, entre systèmes économiques et systèmes naturels, doit être discuté comme l’a été la transposition des principes de fonctionnement des systèmes naturels aux systèmes industriels. Les réflexions concernant cette analogie ont montré, comme le souligne (Opoku et al., 2006), combien ce parti pris, en plaçant le produit au cœur des approches d’écologie industrielle, révèle les idéologies à l’œuvre. S’adossant au « déterminisme technologique et au « libéralisme de marché », elles induisent notamment une coupure forte entre les sphères sociales et la technologie en confiant de manière plus ou moins affirmée les enjeux liés aux interactions entre industries et environnement à la sphère de l’ingénierie. Bien que l’on constate l’absence de consensus concernant les pratiques, notamment politiques (Dupuy, 2011), nos travaux de recherche s’inscrivent, en amont des idéologies et des enjeux politiques et économiques, dans une démarche explicative, de décryptage d’un système complexe dont nous posons l’hypothèse que la structure et les dynamiques sont conditionnés par les flux énergétiques qui le traversent 17 . Notre
En savoir plus

29 En savoir plus

Modélisation thermodynamique des phases insolubles dans les verres nucléaires

Modélisation thermodynamique des phases insolubles dans les verres nucléaires

products precipitating in nuclear waste glasses.» • GdR Thermodynamique 2013 : « Approche thermodynamique de la démixtion de phases cristallines dans les verres de confinement nucléaires. » • GdR Thermodynamique 2014 : « Modélisation thermodynamique des phases

20 En savoir plus

Polycopié de la partie : Limite thermodynamique et mesures de Gibbs

Polycopié de la partie : Limite thermodynamique et mesures de Gibbs

“naturelles” que celles de G. D’autre part, dans le cas d’Ising les mesures de Gibbs non-invariantes par translation dont on a parl´e pr´ec´edemment sont celles qui contiennent une paroi de domaine entre des r´egions ` a aimantation positive et des r´egions ` a aimantation n´egative. Mais les deux phases homog`enes ont la mˆeme densit´e d’´energie libre par spin, la paroi de domaine sur laquelle l’aimantation change est donc n´egligeable pour l’´energie libre, ce n’est qu’un effet de surface (et en effet on peut parler de tension de surface, comme pour les interfaces entre la phase vapeur et la phase liquide d’un fluide). Il est donc naturel que l’approche thermodynamique ne soit pas capable de d´etecter cette subtilit´e des mesures de Gibbs non-invariantes par translation, puisque les quantit´es intensives comme l’´energie libre par spin ne sont sensibles qu’aux effets de volume et pas ` a ceux de surface.
En savoir plus

87 En savoir plus

Modélisation thermodynamique de mélanges binaires de composés organiques

Modélisation thermodynamique de mélanges binaires de composés organiques

Figure IV.15: Représentation des coefficients d'activité {Dibenzofurane (1) + n-C21 (2)}. IV.10. Conclusions sur les propriétés thermodynamiques des systèmes {Dibenzofurane + n-alcanes}: Les données expérimentales rapportées et concernant les équilibres liquide-solide de systèmes formés par le dibenzofurane et les n-alcanes, allant du heneicosane (n-C21) au n- hentetracontane (n-C41), ont été utilisées pour tester les performances des deux versions du modèle UNIFAC modifié. Ces solubilités sont assez bien représentées à l'aide du modèle UNIFAC modifié, même avec les paramètres établis par les auteurs (obtenus à partir de données concernant des molécules de faible taille). La version du modèle UNIFAC modifié proposée par Larsen permet d'obtenir une estimation raisonnable des coefficients d'activité. Dans le cas d'une série de systèmes formés par le dibenzofurane et les n-alcanes, nous avons montré l'existence d'un décalage lors de traitement thermodynamique avec les deux versions utilisées. Les paramètres publiés par les auteurs sont présentés en annexe 3.
En savoir plus

94 En savoir plus

Etude du comportement thermodynamique de mélanges binaires hydrocarbonés

Etude du comportement thermodynamique de mélanges binaires hydrocarbonés

Introduction La thermodynamique est fondamentalement la science de la transformation de l’énergie. Elle étudie les caractéristiques énergétiques relatives à la transformation de la matière. Cette discipline traite de plusieurs grandeurs caractérisant des observations phénoménologiques et moyennant les principes pour aboutir enfin, à la définition du potentiel chimique, notion essentielle d’une discipline carrefour de toutes les autres matières, introduite par Gibbs pour aborder l’étude des différentes transformations, aussi bien chimiques que physiques. Les propriétés thermodynamiques des mélanges dépendent fortement de la nature de leurs constituants, donc il est important d’établir un formalisme thermodynamique définissant les grandeurs et servant à mesurer ces propriétés. Les équilibres liquide-solide restent pratiquement le seul moyen permettant le calcul des fonctions d'excès de mélanges formés décomposés très peu volatils, malgré la rareté de ce type de données dans la littérature.
En savoir plus

93 En savoir plus

Aéro-thermodynamique des Turbomachines en Fonctionnement Hors-Adaptation

Aéro-thermodynamique des Turbomachines en Fonctionnement Hors-Adaptation

Analyse expérimentale de la propagation d’un front de pression dans la partie statique d’un étage de turbine radiale à géométrie variable... Numerical Assessment of the Flow Field in a V[r]

124 En savoir plus

Thermodynamique de stockage souterrain de fluides : Application aux cavités salines

Thermodynamique de stockage souterrain de fluides : Application aux cavités salines

— aspect thermodynamique : on s’intéresse au problème purement thermodynamique posé par les produits stockés, sans prendre en compte, par exemple, la fermeture de la cavité, liée au comportement viscoplastique du sel gemme. L’objectif est ici d’anticiper l’évolution des conditions de stockage de la cavité suite aux diverses opérations d’injection et de soutirage effectuées et aux échanges de chaleur avec le massif. Le fluide traité est ici généralement le gaz naturel [Hagoort, 1994; Gregorowicz et al., 1996; Steinberger et al., 2002; Sedaee et al., 2019] et l’air comprimé [Nakhamkin et al., 1990; Raju and Khaitan, 2012; Kushnir et al., 2012; Xia et al., 2015; Zhan et al., 2019], mais peut aussi être l’hydrogène [Tietze and Stolten, 2015], en raison des cycles de d’injection-soutirage potentiellement beaucoup plus courts que pour le gaz naturel. Les travaux de Sedaee et al. [2019] se démarquent en étant les seuls à ne pas se limiter à la phase d’exploitation et à s’intéresser également à la phase de lessivage. L’article de Bittkow et al. [1997] est le premier qui traite des deux disciplines, afin d’optimiser la gestion d’un ensemble de 4 cavités de stockage de gaz naturel : la pression interne des cavités, dont l’évolution est fixée en amont, est utilisée à la fois pour calculer la fermeture mécanique du massif et pour déterminer les débits de soutirage à appliquer. L’objectif du programme qui y est présenté est de pouvoir minimiser les quantités de gaz-coussin et la perte mécanique de volume utile de la cavité, tout en maximisant les débits d’injection-soutirage.
En savoir plus

163 En savoir plus

Spectroscopie X de plasmas hors équilibre thermodynamique.

Spectroscopie X de plasmas hors équilibre thermodynamique.

Ce chapitre a pour but d’étudier les aspects les plus généraux de l’interaction laser-matière et de la physique des plasmas analysés dans ce travail. Nous avons observé au cours de cet[r]

245 En savoir plus

Transfert d'échelle dans la modélisation thermodynamique et cinétique des alliages

Transfert d'échelle dans la modélisation thermodynamique et cinétique des alliages

désigne une moyenne thermodynamique. Cette équation est en fait à la source des équations 3.25 et 3.26 de la théorie de la réponse linéaire. Les simulations Monte Carlo permettent d’en faire une intégration numériquement exacte. Celle-ci est cependant limitée par son coût en temps de calcul. Afin d’être re- présentative, un résultat obtenu par cette méthode doit formellement avoir exploré l’ensemble des états et des chemins possibles. Pour un système avec interactions de portée finie, les corrélations thermodynamiques ont elles aussi une portée finie dans la plupart des cas (sauf zone critique au voisinage d’une transition du second ordre). Une exploration de ces différents environnements locaux seulement est alors néces- saire. La difficulté principale apparaît lorsque les probabilités de transition entre ces configurations montrent un écart important. Ces transitions étant en compétition, un nombre de tentatives au moins égal au rapport entre la plus probable et la moins probable de ces transitions est nécessaire pour que cette dernière soit selectionnée. Ce rapport de fréquences apparaît ainsi comme le facteur limitant de ces simu- lations : la lacune peut être piégée dans un environnement donné, les fréquences de sortie étant trop faibles. Les différents états ne sont alors pas explorés, et le résul- tat n’est pas significatif d’une cinétique globale. De larges rapports de fréquences se produisent d’autant plus facilement que les fréquences de saut sont des expo- nentielles des barrières de migration. Toute différence entre les barrières est alors susceptible d’avoir un très fort impact.
En savoir plus

182 En savoir plus

Thermodynamique du gaz de Bose à deux dimensions

Thermodynamique du gaz de Bose à deux dimensions

résultat s'interprète par l'existence d'une phase pré-superuide distincte de l'état normal, qui s'établit avant la transition BKT. B.3 Équation d'état et invariances Au début de cette introduction nous avons mentionné l'article de référence de T.- L Ho et Q. Zhou [115] qui montre comment tirer parti de la nature harmonique des potentiels de piégeage utilisés dans les expériences d'atomes froids pour mesurer l'équation d'état des systèmes homogènes correspondants. En fait, cette idée qui s'est avérée providentielle pour les systèmes tri-dimensionnels, est moins essentielle pour les systèmes de basse dimension. En eet, le point clé de ces propositions est qu'elle permet de donner accès à une mesure locale de la pression dans un gaz tridimensionnel, là où on ne dispose que de la densité intégrée le long de l'axe d'imagerie. À 2D ou 1D on a directement accès à la densité locale puisque le nuage n'a pas d'étendue le long de l'axe d'imagerie. Aussi, avant la publication de cet article notre groupe s'est-il penché sur la question de la mesure expérimentale de l'équation d'état d'un gaz de Bose bi-dimensionnel [103]. Dans notre tentative de démontrer l'invariance d'échelle statique de l'équation d'état, nous nous sommes heurtés à un problème jusque là ignoré de la communauté travaillant sur les gaz bi-dimensionnels (ou tout au moins passé sous silence) : le régime de dégénérescence n'est pas compatible avec les techniques usuelles d'imagerie en raison des densités élevées dans les nuages à l'équilibre. Nous avons contourné cette diculté grâce à la propriété d'invariance dynamique décrite plus haut. Notre approche a consisté à couper le potentiel de piégeage radial tout en laissant le potentiel assurant le connement fort. Le nuage subit alors une expansion libre bi- dimensionnelle. Pour des temps susamment longs, la densité centrale du nuage chute et les problèmes d'imagerie mentionnés plus haut disparaissent. En utilisant l'équation 3, nous avons d'une part vérié cette propriété d'invariance dynamique à l'échelle du bruit expérimental et d'autre part fourni une première mesure expérimentale de l'équation d'état du gaz de Bose homogène.
En savoir plus

185 En savoir plus

Simulation thermodynamique de mélanges binaires pharmaceutiques

Simulation thermodynamique de mélanges binaires pharmaceutiques

z  (II.53) II.6. Théorie du réseau rigide: Les molécules des corps purs et du mélange sont placées dans un réseau rigide [3] avec un nombre de coordination Z. Elles sont de tailles voisines pour pouvoir occuper chacune un site. Dans l’approche statistique de la structure de l’état liquide, la détermination de la fonction de partition, elle même liée aux formes possibles d’interactions moléculaires, constitue le problème majeur. En effet, la thermodynamique statistique montre qu’il est possible de calculer toutes les propriétés thermodynamique une fois la fonction de partition définie. Il est possible de montrer ainsi [26]:
En savoir plus

88 En savoir plus

ETUDE THERMODYNAMIQUE ET MORPHOLOGIQUE DE LA CROISSANCE DES METAUX ET ALLIAGES

ETUDE THERMODYNAMIQUE ET MORPHOLOGIQUE DE LA CROISSANCE DES METAUX ET ALLIAGES

Le modèle ainsi développé nous a conduit à des résultats concernant la variation de la température en fonction du temps, la variation de la fraction du solide en fonction de la tempéra[r]

160 En savoir plus

Apport de la thermodynamique pour les réactions solides/gaz fluorés

Apport de la thermodynamique pour les réactions solides/gaz fluorés

Journée Thématique du GIS fluor- 29 mars 2018 Conclusion La thermodynamique des matériaux est une approche pertinente pour apporter des réponses ou des éléments de réponse aux réactions solides/gaz fluorés pour définir ou orienter des expériences (approche exploratoire)

27 En savoir plus

Conception et analyse thermodynamique d'une microturbine pour la production d'électricité

Conception et analyse thermodynamique d'une microturbine pour la production d'électricité

Le couple est fourni par la force tangentielle multipliée par le rayon. Il est donc nécessaire de maximiser la force et le rayon. La force produite par une aube dépend de la vitesse de l’écoulement. Plus la vitesse sera élevée, plus grand sera la force produite. Donc, en fonction de contraintes telles que la vitesse élevée et le débit massique limité, il est déduit qu’une petite section annulaire avec un grand rayon doit être sélectionnée (Figure 0.4). Toutefois, si la section annulaire est très mince, la probabilité d’interférence entre le moyeu du rotor et la jante du stator augmente. Lemay (2012) a examiné trois jeux et il a découvert que le moins de jeux est le meilleur du point de vue thermodynamique. Cependant, d’un point de vue mécanique, il est très difficile d’avoir un petit jeu. Le jeu optimal (0,1 mm) qui est utilisé dans cette étude est déterminé par Lemay (2012) (chapitre 1, parti 1.1).
En savoir plus

82 En savoir plus

Show all 4533 documents...