antidiabétiques oraux

Top PDF antidiabétiques oraux:

Pépite | Prise en charge des diabétiques de type2 : des antidiabétiques oraux à l’insulinothérapie

Pépite | Prise en charge des diabétiques de type2 : des antidiabétiques oraux à l’insulinothérapie

C’est un groupe de travail qui est à l’origine des recommandations à partir desquelles il formulera une stratégie médicamenteuse. Celui-ci a été érigé par plusieurs instances : la direction de la sécurité sociale, la société francophone du diabète ainsi que la caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés. C’est eux- mêmes qui sont à la base de la création de ce groupe de travail et qui ont demandé à l’HAS une actualisation des bonnes pratiques sur le diabète de type 2. Depuis 2008, de nombreux changements modifient le paysage des antidiabétiques oraux avec notamment l’introduction des incrétinomimétiques ainsi que des inhibiteurs de la DPP4. Mais également l’évolution de la pharmacovigilance sur les thiazolidinediones avec de nouveaux résultats sur des essais cliniques sont des changements importants dans les connaissances des différents traitements.(59)
En savoir plus

146 En savoir plus

La crainte des hypoglycémies est-elle un frein à l’observance des antidiabétiques oraux chez les diabétiques de type 2 ?

La crainte des hypoglycémies est-elle un frein à l’observance des antidiabétiques oraux chez les diabétiques de type 2 ?

Publique. L’Organisation Mondiale de la Santé a estimé qu’un malade chronique sur deux ne prenait pas correctement son traitement. Le diabète de type 2 est une maladie à morbi-mortalité élevée, traitée par des antidiabétiques oraux (ADO) en première intention : efficaces sur l’hyperglycémie, ils ne sont toutefois pas dénués d’effets secondaires, comme les hypoglycémies, pouvant altérer la qualité de vie du patient. L’objectif principal était de déterminer si la crainte des hypoglycémies induites par les ADO est responsable du défaut d’observance de ceux-ci. Par ailleurs, nous avons voulu rechercher d’autres facteurs ayant une influence sur leur observance.
En savoir plus

101 En savoir plus

Utilisation des antidiabétiques oraux (ADO) chez les patients diabétiques de type 2 (DT2) avec insuffisance rénale chronique (IRC)

Utilisation des antidiabétiques oraux (ADO) chez les patients diabétiques de type 2 (DT2) avec insuffisance rénale chronique (IRC)

Utilisation des antidiabétiques oraux (ADO) chez les patients diabétiques de type 2 (DT2) avec insuffisance rénale chronique (IRC) A.J. Scheen, M. Marchand. Service de Diabétologie, Nutrition et Maladies métaboliques et Unité de Pharmacologie clinique, CHU Liège, Université de Liège, Liège, Belgique.

2 En savoir plus

Évaluation de la connaissance des traitements antidiabétiques oraux et antihypertenseurs par les patients dans le cadre du diabète de type 2 et de l’hypertension artérielle

Évaluation de la connaissance des traitements antidiabétiques oraux et antihypertenseurs par les patients dans le cadre du diabète de type 2 et de l’hypertension artérielle

Cette étude réalisée sur une population de patients diabétiques et/ou hypertendus en région Nouvelle-Aquitaine en 2016 a mis en évidence que la connaissance par les patient[r]

57 En savoir plus

Role limite des medicaments hypoglycemiants oraux dans le diabete de type 1.

Role limite des medicaments hypoglycemiants oraux dans le diabete de type 1.

i n t ro d u c t i o n Le diabète de type 1 (DT1) est une mala- die auto-immune qui se caractérise par une destruction sélective des cellules B des îlots de Langerhans du pancréas. L’étiopathogénie de la maladie est complexe et encore mal connue (1). Quoi qu’il en soit, il en résulte un épuisement, plus ou moins rapide, de la sécrétion d’insu- line. Dès lors, la base même du traitement est de suppléer cette carence insulinique par l’administration d’insuline exogène. Ce traite- ment est complexe et fastidieux, faisant le plus souvent appel à un schéma de multi-injections sous-cutanées (2) ou encore, plus rarement, à une perfusion continue à l’aide d’une pompe à insuline (3). Le diabète de type 2 (DT2), quant à lui, peut être traité pendant longtemps par des antidiabétiques oraux (ADO) dont les méca- nismes d’action sont très diversifiés (4, 5); par ailleurs, les ADO sont souvent maintenus, au moins en partie, après le passage à l’insuline. Il est donc légitime de se poser la question de savoir si certains de ces ADO ne pourraient pas s’avérer aussi utiles pour le traitement du DT1. De fait, la plupart des ADO disponibles ont été
En savoir plus

6 En savoir plus

Utilisation des antidiabetiques oraux en cas d'insuffisance renale.

Utilisation des antidiabetiques oraux en cas d'insuffisance renale.

Les personnes avec une insuffisance rénale chronique (IRC) de grades 3-4 (clairance de la créatinine < 50 ml/min) représentent 25-30% des patients diabétiques de type 2, mais ce problème est souvent méconnu ou sous-estimé en pratique clinique. Pourtant, la plupart des antidiabétiques oraux ont des limites d’utilisation en cas de diminution de la fonction rénale, soit parce qu’ils nécessitent une réduction de la posologie, soit parce qu’ils sont contre-indiqués pour des raisons de sécurité. C’est le cas de la metformine (risque d’acidose lactique) et de certains sulfamides (risque d’hypoglycémie). Les nouveaux antidiabétiques sont mieux tolérés en cas d’IRC. Néanmoins, la posologie des inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase-4 doit être ajustée (sauf celle de la linagliptine). Quant aux nouveaux
En savoir plus

14 En savoir plus

Recherche des molécules bioactives antidiabétiques dans les extraits d'écorces de racines de Myrianthus arboreus

Recherche des molécules bioactives antidiabétiques dans les extraits d'écorces de racines de Myrianthus arboreus

3 cellules musculaires pour y être métabolisé et environ 30 % de glucose sont entreposés sous forme de glycogène dans le foie[14, 15]. Des études récentes ont montré que l’homéostasie du glucose peut également être régulée par une kinase qui est impliquée dans le contrôle de l’homéostasie énergétique. Cette Kinase appelée AMP-activated protein Kinase (AMPK) est activée par suite d’un stress métabolique (augmentation du ratio AMP/ATP dans une cellule) [16, 17]. Lorsqu’elle est phosphorylée, elle est active et va stimuler les voies cataboliques productrices de l’ATP, notamment l’augmentation de l’entrée de glucose dans les muscles et la diminution de la production hépatique du glucose [18-20]. L’activation de l’AMPK est, aujourd’hui, considérée comme une cible thérapeutique importante dans le traitement de maladies métaboliques sociétales, y compris le diabète de type 2. Un des antidiabétiques oraux le plus utilisé, la metformine, agit particulièrement sur l’AMPK. La metformine est un dérivé de guanidine qui est un produit naturel isolé de Galéga officinalis. Une avalanche d’étude a également démontré que l’AMPK est la cible thérapeutique pour les plantes médicinales issues de la médecine traditionnelle de diverses sociétés [21, 22]. Ainsi, la recherche progresse sur plusieurs fronts, mais celui des médicaments à base de plantes ouvre certainement des voies prometteuses dans le traitement de la physiopathologique du diabète de type 2 [23].
En savoir plus

238 En savoir plus

Peut-on sortir de l'embrouillamini relatif aux contraceptifs oraux et aux cancers cutanés?

Peut-on sortir de l'embrouillamini relatif aux contraceptifs oraux et aux cancers cutanés?

H o r m o n e s e t c o n t r a c e p t I o n o r a l e La prévention de l’ovulation par les contracep- tifs oraux repose sur l’effet des estrogènes asso- ciés aux progestatifs administrés. L’estrogène communément administré est l’éthinylestradiol à des doses habituellement comprises entre 20 et 35 µg, bien que d’anciennes compositions aient utilisé des doses plus élevées de 50 ou même 100 µg. Un progestatif lui est combiné. Les pro- gestatifs modernes sont divers, incluant l’acétate de chlormadinone, le lynestrénol, le norgestrel, le levonorgestrel, le désogestrel, le gestodène, le norgestimate, la drospirénone et le diénogest.
En savoir plus

4 En savoir plus

Annotation des proéminences pour la segmentation de corpus oraux : l'expérience du projet SegCor

Annotation des proéminences pour la segmentation de corpus oraux : l'expérience du projet SegCor

1 La segmentation de corpus oral L’exploitation des corpus oraux, malgré les traitements et transcriptions dont ils font l’objet, demeure limitée par l’absence de segmentations en unités linguistiques aux niveaux morphosyntaxique, macrosyntaxique ou encore interactionnel. Le projet SegCor, cadre de cette contribution, se donne pour objectif la segmentation de grands corpus oraux en de telles unités. Cet objectif passe par la prise en compte d’indices fiables, y compris les indices prosodiques, c’est-à-dire les spécificités acoustiques et perceptives de la parole et les paramètres qui y sont associés. Bien que la segmentation en unités prosodiques n’ait pas fait partie du projet, la nécessité de fixer les indices prosodiques a donné lieu à un codage exploratoire. Ce codage est destiné à être mobilisé comme outil dans la délimitation de divers types d’unités relevant de plusieurs dimensions analytiques. Plus précisément, dans nos intentions, le rôle de l’annotation prosodique a été questionné quant à la possibilité d’évaluer les choix de segmentation effectués aux autres niveaux.
En savoir plus

14 En savoir plus

Pieges et conseils a propos de l'utilisation des antidiabetiques oraux conventionnels.

Pieges et conseils a propos de l'utilisation des antidiabetiques oraux conventionnels.

Toute maladie aiguë impliquant un risque d’altération de la fonction rénale doit également imposer l’interruption d’un traitement par metformine : déshydratation (diarrhée importante, vo[r]

5 En savoir plus

Corpus oraux, Guide des bonnes pratiques 2006. Version allemande

Corpus oraux, Guide des bonnes pratiques 2006. Version allemande

und Know-howseinlage für die Gemeinschaft der Befragten (Cameron et al., 1991) : es ist also denkbar, nicht nur Analysen vorzustellen aber auch den Teilnehmern zu erlauben, Daten[r]

106 En savoir plus

Profil lipidique chez les diabétiques type 2 et contribution à l'étude phytochimique de quelques plantes médicinales antidiabétiques

Profil lipidique chez les diabétiques type 2 et contribution à l'étude phytochimique de quelques plantes médicinales antidiabétiques

Parmi les traitements du diabète de type 2, on trouve également des traitements de phytothérapie ou de médecine traditionnelle. Ces traitements sont fréquemment utilisés, surtout en dehors des pays industrialisés et sont en général peu ou mal étudiés. Dans cette étude nous avons essayé de faire une synthèse bibliographique de l’état actuel des connaissances sur ; Le diabète sucré, ses complications et ses traitements, Les plantes antidiabétiques utilisées dans cette étude et une présentation des plantes étudiées. Ainsi, la deuxième de notre mémoire est la partie expérimentale, nous avons déterminé le profil lipidique chez les diabétiques de type 2, d’après l’enquête ethnobotanique que nous avons effectuées auprès des patients diabétiques et l’herboriste en Nord-ouest algérien, et grâce des nombreuses études scientifiques qui a prouvé l’effet anti hyperglycémiant. On a sélectionné trois plantes antihyperglycémiante et hypolipidémiante. Parmi ces derniers,
En savoir plus

131 En savoir plus

Contribution à l’étude photochimique de quelques plantes médicinales antidiabétiques de la ville de Bukavu et ses environs (Sud-Kivu, R.D.Congo).

Contribution à l’étude photochimique de quelques plantes médicinales antidiabétiques de la ville de Bukavu et ses environs (Sud-Kivu, R.D.Congo).

Activité pharmacologique des composés chimiques : La présence d’alcaloïdes, des flavonoïdes et des tanins dans les différentes espèces analysées constituent un indicateur important pour l’activité hypoglycémiante ou antidiabétique pour ces espèces végétales. Il est démontré par plusieurs travaux que ces métabolites secondaires seraient doués de cette activité (Guerci et al. 2001 ; Kebieche, 2009). Les flavonoïdes sont doués des propriétés hypoglycémiantes et antidiabétiques suivant les résultats de plusieurs travaux réalisés (Guerci et al. 2001 ; Huang et al. 2004 ; Raccah, 2004 ; Punitha et al. 2006 ; Kim et al. 2006 ; Kebieche, 2009). Plusieurs mécanismes sont attribués aux flavonoïdes pour cette activité. Selon ces auteurs (Tringali 2001 ; Huang et al. 2004 ; Raccah, 2004) les flavonoïdes préviennent le diabète en inhibant l’alcalose réductase. En outre, plusieurs études ont démontré que la consommation d’aliments riches en flavonoïdes est inversement corrélée au risque de développer des maladies cardio-vasculaires (Pietta, 2000 ; Hollman, 2001). D’autre part, l’action antidiabétique des tanins est signalée par son action sur
En savoir plus

10 En savoir plus

L'ORDRE SUJET-COMPLÉMENT-VERBE DANS LES TEXTES ORAUX EN FINNOIS

L'ORDRE SUJET-COMPLÉMENT-VERBE DANS LES TEXTES ORAUX EN FINNOIS

Outi DUVALLON L’ORDRE SUJET-COMPLÉMENT-VERBE DANS LES TEXTES ORAUX EN FINNOIS 1 ___________________________________________________ Le présent article se place dans la perspective de l’émergence des énoncés verbaux pour étudier l’emploi d’un ordre des mots marqué, à savoir sujet-complément-verbe (SXV), dans les textes oraux en finnois. Cette approche syntaxique a pour objectif de dégager des régularités dans des contextes d’emploi plus larges de cet agencement. Sont examinés deux contextes d’insertion, d’une part les insertions liées à un choix lexical dans l’énoncé cadre, d’autre part les insertions qui constituent des concessions anticipées. Les propriétés de ces insertions permettent de formuler une hypothèse sur la valeur textuelle de l’ordre SXV. Celui-ci apparaît comme un indice de rupture syntaxique et énonciative, employé en position dépendante dans l’architecture des textes. Les séquences de type SXV sont doublement liées à leur contexte : elles s’appuient sur le texte précédent tout en projetant une suite. Nous proposons d’y voir un procédé syntaxique dont disposent les locuteurs pour gérer la « projectivité » des unités émergentes structurel- lement complexes.
En savoir plus

31 En savoir plus

Une révolution dans le traitement du diabète de type 2 : des antidiabétiques dotés d’une protection cardio-rénale indépendamment du contrôle glycémique !

Une révolution dans le traitement du diabète de type 2 : des antidiabétiques dotés d’une protection cardio-rénale indépendamment du contrôle glycémique !

Chez les patients à risque d’insuffisance cardiaque ou de détérioration de la fonction rénale, un iSGLT2 est préféré à un ARGLP-1 au vu des résultats des essais cli- niques, puisque l[r]

7 En savoir plus

Accompagnement des patients sous anticoagulants oraux : place de l'automesure dans la stratégie thérapeutique

Accompagnement des patients sous anticoagulants oraux : place de l'automesure dans la stratégie thérapeutique

- Les patients ayant suivi une éducation thérapeutique poussée peuvent parfois ressentir une diminution de leur satisfaction vis-à-vis de leur traitement et une dé[r]

125 En savoir plus

Amélioration du suivi des patients sous anticoagulants oraux grâce aux entretiens pharmaceutiques

Amélioration du suivi des patients sous anticoagulants oraux grâce aux entretiens pharmaceutiques

Ils ont débuté en septembre 2015 avec les anticoagulants oraux directs (AOD). Pendant cette période, les entretiens sont réalisés à la demande des cardiologues, lors d’initiation de traitement. L’interne en pharmacie, dédié à cette activité et encadré par un pharmacien, utilise un guide d’entretien repris de l’Hôpital d’Instruction des Armées Bégin (Annexe 8), pour réaliser l’entretien. A la fin de l’entretien, l’appropriation des informations par le patient est évaluée. Les résultats des entretiens sont ensuite reportés dans un tableur Excel®. Durant cette période, aucun document d’information n’est remis au patient, et aucun compte-rendu n’est rédigé dans le dossier informatisé du patient. Moins d’un entretien par semaine est effectué pendant cette période. Le nombre de patients éligibles n’est pas relevé. L’initiation du traitement n’est pas spécifiée.
En savoir plus

138 En savoir plus

Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d'une concentration plasmatique élevée ?

Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d'une concentration plasmatique élevée ?

! 12! 1 INTRODUCTION La survenue d’évènements thromboemboliques est un enjeu majeur de santé publique par le nombre important de patients concernés et la gravité potentielle des conséquences de ces évènements (décès, déficit fonctionnel, répercussions sociales et économiques). L’utilisation des anticoagulants est en forte hausse ces dernières années, avec des quantités d’anticoagulants oraux consommées qui ont doublé entre 2000 et 2012 (1). Jusqu’en 2008, les AVK étaient les seuls anticoagulants oraux commercialisés. Leur efficacité est indiscutable mais leur utilisation difficile, car ce sont des médicaments à marge thérapeutique étroite, nécessitant un suivi biologique régulier et des adaptations posologiques fréquentes (2). Ces médicaments sont à la première place des médicaments responsables d’effets indésirables graves (37% en 2004 et 31% en 2009 selon les enquêtes ENEIS I (3) et II (4)), et sont la première cause d’hospitalisation pour iatrogénie en France (12% selon l’étude EMIR (5) en 2007). L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) estime à 7% l’incidence annuelle des saignements majeurs imputés aux AVK, et à 1% l’incidence des hémorragies fatales. De plus, ils présentent de nombreuses interactions médicamenteuses et alimentaires (la dernière revue de littérature réalisée en rapporte environ 120 (6)).
En savoir plus

123 En savoir plus

Les anticoagulants oraux directs‎ : indications actuelles, nouveaux défis et solutions envisagées

Les anticoagulants oraux directs‎ : indications actuelles, nouveaux défis et solutions envisagées

Enfin, tous les nouveaux anticoagulants oraux, dabigatran, rivaroxaban et apixaban, ne sont donc pas autorisés dans la prévention des complications thrombo-emboliques des prothèses val[r]

141 En savoir plus

Prise en charge des carcinomes verruqueux oraux : étude rétrospective et analyse de la littérature

Prise en charge des carcinomes verruqueux oraux : étude rétrospective et analyse de la littérature

Prise en charge des carcinomes verruqueux oraux : étude rétrospective et analyse de la littérature Résumé : Le carcinome verruqueux est une variété rare, bien différenciée et non métastatique du carcinome épidermoïde. Il représente 2 % des cancers de la cavité orale. La majorité des études à son sujet sont des études rétrospectives observationnelles. L’approche chirurgicale est le traitement de première intention le plus décrit dans la littérature et consiste en une exérèse simple sans curage ganglionnaire cervical. Cette prise en charge permet d’obtenir un bon contrôle tumoral initial et d’assurer aux patients un bon pronostic. Les stades avancés peuvent poser des problèmes de prise en charge du fait de leur extension parfois importante. Les formes micro-invasives, comportant en leur sein des foyers de carcinomes épidermoïdes infiltrant le chorion sur moins de 2mm, font également l’objet d’une récidive plus importante, notamment en carcinome épidermoïde. L’absence d’attitude consensuelle sur la prise en charge du carcinome verruqueux nous a amené à réaliser cette étude rétrospective. Celle-ci a pour objectif de déterminer si cette approche conservatrice est au moins non inférieure à celle du carcinome épidermoïde. De même, l’influence de la présence de foyers micro-invasifs sur la récidive sera observée.
En savoir plus

83 En savoir plus

Show all 120 documents...