Anti-hémolytique

Top PDF Anti-hémolytique:

Évaluation de l'activité anti hémolytique et antibactérienne des extraits de Ajuga iva et de Allium cepa, et recherche d'interaction synergique avec des antibiotiques.

Évaluation de l'activité anti hémolytique et antibactérienne des extraits de Ajuga iva et de Allium cepa, et recherche d'interaction synergique avec des antibiotiques.

IV. 2.Mode opératoire a. Préparation des érythrocytes : Pour nos expériences, nous avons utilisé du sang humain prélevé à partir de donneur sain. L’activité anti-hémolytique des extraits a été déterminée selon le protocole décrit par (Alinezhad et al., 2012, Ebrahimzadeh et al., 2010, CHehtit-Hacid 2016). Brièvement, le sang récolté sur héparine a été centrifugé à 1500 g pendant 10 min. Le surnageant constitué de plasma, de plaquettes et de la couche de globules blancs a été délicatement ôté au moyen d’une micropipette, Les érythrocytes contenus dans le culot ont été repris dans le tampon PBS (à 0,2 M et pH 7,4). Après mélange par retournement, les échantillons ont été à nouveau centrifugés à 1500 g pendant 10 min et les surnageants ont été éliminés à l’aide d’une micropipette. Le lavage du culot a été répété 3 fois dans les mêmes conditions. Les érythrocytes lavés sont re- suspendus dans le PBS (1 /1), (v/v) et seront conservés à 4° C dans les limites de 6 heures de leur préparation.
En savoir plus

78 En savoir plus

Optimisation de l’extraction et étude des activités antibactérienne et anti-hémolytique des protéines de l’ail : Allium Sativum.

Optimisation de l’extraction et étude des activités antibactérienne et anti-hémolytique des protéines de l’ail : Allium Sativum.

53 Selon Khatoon, Talat, and Younus (2008), les bulbes d'Allium sativum (ail) possèdent une phospholipase de type D (EC 3.1.4.4) douée d’une activité lipolytique dont la température optimale a été estimée au voisinage de 70 C° et une activité maximale observée lors de présence d’une concentration de 70 mM de calcium , mais à une température amb iante , la phospholipase présente une activité enzymatique moins importante d’où la possibilité de la confirmation de l’hypothèse citée précédemment sur l’intervention des phospholipase lorsque l’extrait protéique a été utilisé avec des concentrations plus ou moins élevées. En revanche, la même hypothèse qui explique mieux l’augmentation de l’effet anti- hémolytique avec la diminution de con centration de l’extrait utilisé.
En savoir plus

95 En savoir plus

Screening phytochimique, Analyse Bibliographique de l’Activité Anti-hémolytique du Palmier dattier Phoenix dactylifera L « Mech degla »

Screening phytochimique, Analyse Bibliographique de l’Activité Anti-hémolytique du Palmier dattier Phoenix dactylifera L « Mech degla »

 Dans un deuxième volet, nous avons analysé théoriquement en se basant sur une analyse bibliographique de l’activité Anti-hémolytique des extraits du palmier dattier  Les résultats des tests phytochimique de la variété « Mech Degla » révèlent une présence importante des Tanins et des terpénoïdes au niveau des deux types d’extraits aqueux d’infusion et de décoction. Cependant les Anthocyanes et les alcaloïdes sont mieux révélés au niveau de l’extrait d’infusion par rapport à la décoction. Nous avons noté au niveau de la décoction, une présence importante des flavonoïdes et une absence des alcaloïdes, cela indique que le mode d’extraction a un impact sur la libération des métabolites secondaires dans le milieu des extraits.
En savoir plus

62 En savoir plus

Screening phytochimiques et activité anti-hémolytique de deux plantes médicinales : Alluim ursinum et Allium porrum

Screening phytochimiques et activité anti-hémolytique de deux plantes médicinales : Alluim ursinum et Allium porrum

L’effet anti-hémolytique peut être attribué aux métabolites secondaires présents dans ces extraits tels que les flavonoïdes et les polyphénols (Thephinlap et al., 2013). En effet, plusieurs études ont prouvé que certaines des composés phénoliques notamment les flavonoïdes possèdent des propriétés anti-radicalaires, en neutralisant ou en piégeant les radicaux libres (Khalili et al., 2014). De plus, les polyphénols sont connus comme chélateurs des métaux de transition, réduisant ainsi la vitesse de réaction de fenton. Ils peuvent aussi empêcher les oxydations causées par le radical hydroxyle et empêcher le passage de l’H 2 O 2 à
En savoir plus

64 En savoir plus

Etude synergique sur l’activité anti-hémolytique des protéines de deux espèces végétales Allium sativum et Pinus halepensis Mill.

Etude synergique sur l’activité anti-hémolytique des protéines de deux espèces végétales Allium sativum et Pinus halepensis Mill.

L’inhibition de l’hémolyse peut être aussi due aux interactions de type hydrophobes entre les protéines de l’extrait vis-à-vis des lipides membranaires des érythrocytes en particulier avec les acides gras polyinsaturés qui sont la cible des oxydations (Cillard & Cillard, 2006), ce qui les protège contre la destruction et l’oxydation. Cependant, l’évolution de l’activité anti-hémolytique a été inversement proportionnelle à la concentration de l’extrait, c'est-à-dire, plus la concentration de l’extrait diminue plus le pourcentage d’inhibition augmente et cela a été, probablement, causé par la présence des enzymes de type protéases et phospholipases dans l’extrait protéique de l’ail selon des études qui ont été réalisées et qui sont cité dans les paragraphes suivants. Ces enzymes présentent une activité remarquable lorsqu’ils sont présents à des concentrations élevés (6, 12 et 24 mg/ml) mais au file des dilutions de l’extrait, l’activité de ces enzymes diminue et l’effet d’inhibition d’hémolyse commence à apparaitre et à augmenter.
En savoir plus

82 En savoir plus

Valorisation de l'ortie (urtica dioica L) Phytochime , activité antibactérienne , activité anti-hémolytique

Valorisation de l'ortie (urtica dioica L) Phytochime , activité antibactérienne , activité anti-hémolytique

39 Interprétation D’après les résultats (Tableau 8) (figure 21) nous remarquons que l’extrait à diminué le phénomène de l’hémolyse. Il existe une variation de la DO en fonction des différentes concentration du mélange de la solution Na Cl-Ethanols .Nous remarquons que quel que soit le mélange des concentrations ( Na Cl, Ethanol) les valeurs de la densité optique sont supérieurs aux valeurs du test positif de l’hémolyse .La valeur minimale de la DO est enregistrée pour la solution, Ethanol (10%) et Na Cl (0,75%) et la valeur maximale de la DO est enregistrée pour la solution, Ethanol (10%) et Na Cl (0,5%) .En comparant ces résultats aux valeurs de la densité optique enregistrées pour le témoin positif, Nous constatons que l’extrait de l’ortie a effet anti- hémolytique
En savoir plus

57 En savoir plus

Mise en valeur de la plante Ricinus communis : activités antioxydante et anti hémolytique

Mise en valeur de la plante Ricinus communis : activités antioxydante et anti hémolytique

Conclusion & perspectives 20 Conclusion & perspectives Les plantes médicinales de la nature présentent une source indéfinie des molécules bioactives, ces molécules résultant des métabolites secondaires produits à partir de métabolisme des nutriments, que sont très utilisées par l'homme dans les domaines médicinaux. C’est dans ce contexte que notre étude porte sur la valorisation de l’activité biologique d’une espèce d’Euphorbiacée : Ricinus communis sur l’activité antioxydante et l’activité anti hémolytique. Connus essentiellement par leur richesse en huiles fixes utilisées dans la fabrication des produits cosmétiques et pharmaceutiques.
En savoir plus

40 En savoir plus

Etude de l’activité anti-radicalaire et anti-hémolytique en présence de glucose de Marrubium vulgare et Laurus nobilis

Etude de l’activité anti-radicalaire et anti-hémolytique en présence de glucose de Marrubium vulgare et Laurus nobilis

Figure 19 : Pourcentage d’inhibition du radical libre DPPH par les deux extraits. Le test au DPPH est largement utilisé pour évaluer l'activité de piégeage des radicaux libres par les extraits de plantes. La figure 19 montre les résultats de l'activité antiradicalaire des extraits et de la vitamine C exprimés en pourcentage d'inhibition du DPPH. Les extraits présentent une bonne activité anti-radicalaire de l’ordre de ( 96,06 ± 1,04 % pour le laurier) et 95,18 ± 1,02 % pour le marrube) comparé à celle de la vitamine C qui est de 81,81±0 % pour une même concentration (50 μg/ml) (P<0.0001). Les extraits semblent plus actifs contre le radical DPPH et ont exprimé un pouvoir antioxydant plus important que le standard. Cela est probablement due aux teneurs élevées en polyphénols et en flavonoïdes.
En savoir plus

66 En savoir plus

Proton-proton, anti-proton-anti-proton, proton-anti-proton correlations in Au + Au collisions measured by STAR at RHIC

Proton-proton, anti-proton-anti-proton, proton-anti-proton correlations in Au + Au collisions measured by STAR at RHIC

Received: date / Revised version: date Abstract. The analysis of two-particle correlations provides a powerful tool to study the properties of hot and dense matter created in heavy-ion collisions at ultra-relativistic energies. Applied to identical and non-identical hadron pairs, it makes the study of space-time evolution of the source in femtoscopic scale possible. Baryon femtoscopy allows extraction of the radii of produced sources which can be compared to those deduced from identical pion studies, providing complete information about the source characteristics. In this paper we present the correlation functions obtained for identical and non-identical baryon pairs of protons and anti-protons. The data were collected recently in Au+Au collisions at √s NN = 62 GeV and
En savoir plus

7 En savoir plus

Évaluation de la réponse des mélanomes muqueux et uvéaux à l’immunothérapie par anti-CTLA4 et/ou anti-PD1

Évaluation de la réponse des mélanomes muqueux et uvéaux à l’immunothérapie par anti-CTLA4 et/ou anti-PD1

5. Conclusion Notre étude suggère que l’immunothérapie, notamment les anti-PD1, améliorerait la survie chez les patients ayant un mélanome muqueux métastatique, avec une médiane de survie quasiment doublée, et donc qu’il existerait un bénéfice clinique à traiter les mélanomes muqueux métastatiques d’emblée par immunothérapie et plus particulièrement par anti-PD1. Cependant, il reste nécessaire de réaliser des essais thérapeutiques randomisés ; des résultats de phase II pour l’évaluation du Pembrolizumab dans les mélanomes muqueux sont attendus pour 2018.
En savoir plus

78 En savoir plus

[Anti-EGFR and anti-HER2 monoclonal antibodies against pancreatic carcinomas]

[Anti-EGFR and anti-HER2 monoclonal antibodies against pancreatic carcinomas]

Association d’anticorps anti-EGFR et anti-HER2 : Efficacité pré-clinique dans le traitement du cancer du pancréas Christel Larbouret, Bruno Robert, Isabelle Teulon, David Azria, André Pèlegrin Centre de Recherche en Cancérologie de Montpellier (CRCM); INSERM, U860 Immunociblage et Radiobiologie en Oncologie; Université Montpellier1; CRLC Val d’Aurelle – Paul Lamarque, Montpellier, F-34298, France.

5 En savoir plus

Etude des effets anti microbiennes et anti oxydants de l’huile essentielle de l’eucalyptus globulus

Etude des effets anti microbiennes et anti oxydants de l’huile essentielle de l’eucalyptus globulus

En effet, il est bien connu que les huiles essentielles présentent une activité antiseptique non négligeable. Elles exhibent une activité antibactérienne, antivirale, antimycotique, antioxydant, antiparasitaire, et aussi un effet insecticide. Par conséquent, elles peuvent constituer un puissant outil de réduction de développement et de dissémination de la résistance bactérienne. Actuellement, les huiles essentielles sont reconnues comme des substances GRAS. L’utilisation des huiles essentielles comme additif alimentaire demeure souvent limitée pour des considérations organoleptiques. Parmi les huiles essentielles utilisées en médecine, en parfumerie et aussi en industrie alimentaire, on retrouve celle des feuilles de E. globulus elles ont des propriétés antiseptique, anti-inflammatoire, antipyrétique, antalgique des céphalées, antispasmodique, et béchique.
En savoir plus

64 En savoir plus

Activités anti-inflammatoire, anti-oxydante et antimicrobienne de  l’extrait aqueux de Limoniastrum guyonianum

Activités anti-inflammatoire, anti-oxydante et antimicrobienne de l’extrait aqueux de Limoniastrum guyonianum

55 V. Activité anti-inflammatoire V.1. Œdème de la patte du rat induit par la carragénine L’œdème de la patte du rat a été induit selon la méthode décrite par Winter et al. (1962) par l’injection de 0.1 ml de la carragénine 1 %, sous le coussinet plantaire de la patte postérieur droite du rat. L’œdème causé par cet agent phobogène sera traduit en volume et mesuré par un pléthysmomètre (7140 Ugo basile, Italie). Des rats repartis en lots de 5, sont mis à jeun 16 heures avant expérimentation. Les groupes traités ont reçu par voie orale l’extrait aqueux aux doses de 50, 100 et 200 mg/kg pc. Le diclofénac a été utilisé comme anti-inflammatoire de référence à la dose de 5 mg/kg pc, une heure avant l’induction de l’inflammation. Les rats du groupe témoin positif reçoivent de l’eau distillée. L’évolution de la taille de l’œdème est suivie par la mesure du volume de la patte enflammée toutes les heures, jusqu’à la 5 ème heure après l’administration de la carragénine. L’effet anti-inflammatoire est déterminé par le calcul du pourcentage d’inhibition de l’inflammation.
En savoir plus

169 En savoir plus

Papisme - anti-papisme

Papisme - anti-papisme

Ces formes anti-romaines constituent, plus que des oppositions distinctes ou séparées, un « complexe » comme le dit le théologien H.U. von Balthasar, une sorte de coalescence où le sentiment l’emporte parfois sur la raison. Il y a quelque anachronisme à parler de papisme et d’anti-papisme à l’époque présente sauf à les prendre sensu largo et aller au-delà de cette construction mentale. Le sens commun voudrait que le papiste soit un défenseur acharné de la papauté, un partisan d’une papauté forte tandis que l’anti-papiste soit le pourfendeur acharné d’une papauté qu’il juge obsolète et rétrograde.
En savoir plus

4 En savoir plus

en
                                                                    fr

en fr Pathogenicity of autoantibodies anti-SRP and anti-HMGCR in autoimmune necrotizing myopathies Pathogénicité des auto-anticorps anti-SRP et anti-HMGCR au cours des myopathies nécrosantes auto-immunes

192 de cartographie épitopique pourraient répondre à ces questions. Les expériences de transfert passif réalisées sur les souris Rag2 -/- (aAc anti-SRP et anti-HMGCR) et sur 24h (aAc anti- HMGCR) démontrent que les aAc entrainent un déficit musculaire maximal atteignant un plateau de façon rapide. Malgré la présence de nécrose plus marquée avec les aAc anti-SRP, aucun transfert passif n’a reproduit de façon fidèle les signes cliniques graves observés chez l’homme. Ceci suggère la nécessité de l’induction d’une chronicité et/ou d’un contexte particulier inflammatoire par exemple, ce qui pourrait être le cas chez l’homme en plus de prédisposition génétique. L’implication du complément dans le mécanisme physiopathologique des aAc a été démontrée par 2 méthodes différentes, donnant du poids à cette hypothèse, mais n’excluant pas la possibilité d’autres mécanismes parallèles comme l’inhibition de leur cible par les aAc. Dans notre modèle, la présence de statines avec la protéine HMGCR lors de l’immunisation mène au développement d’Ac anti-HMGCR non- pathogènes, suggérant entre autres, qu’elles pourraient masquer un épitope pathogène potentiel sur la protéine cible. Cette hypothèse est soutenue par la gravité moindre de la MNAI chez les patients exposés aux statines. Les statines se lient au niveau du site catalytique de HMGCR. Ces données, et celles démontrant une augmentation de l’expression d’HMGCR suggèrent un rôle ambigü des statines. Si elles bloquent l’accès à un épitope pathogène, il est donc possible que les aAc se fixent également au niveau du site catalytique et qu’ils aient un effet bloquant sur l’activité d’HMGCR. Enfin, la présence des cibles impliquées au cours des MNAI a été mise en évidence à la surface des myofibres chez les patients et de myotubes en culture, suggérant leur accessibilité pour les aAc. Il reste néanmoins de nombreuses questions quant à cette expression au sein du muscle sain avant le développement de la maladie, mais également concernant les mécanismes de leur expression à la membrane des myofibres. D’autres questions se posent quant à la cinétique d’apparition des aAc, qui pourraient être présents avant le développement des symptômes, mais aussi concernant le rôle potentiellement déclenchant, aggravant (surexpression de la cible) ou protecteur des statines (développement d’Ac peu ou pas pathogènes).
En savoir plus

207 En savoir plus

Impact des effets indésirables médicamenteux en infectiologie : comparaison anti-infectieux et non anti-infectieux

Impact des effets indésirables médicamenteux en infectiologie : comparaison anti-infectieux et non anti-infectieux

^ZDEd͛,/WWKZd ƵŵŽŵĞŶƚĚ͛ġƚƌĞĂĚŵŝƐ;ĞͿăĞdžĞƌĐĞƌůĂŵĠĚĞĐŝŶĞ͕ũĞƉƌŽŵĞƚƐĞƚũĞũƵƌĞ Ě͛ġƚƌĞĮĚğůĞĂƵdžůŽŝƐĚĞů͛ŚŽŶŶĞƵƌĞƚĚĞůĂƉƌŽďŝƚĠ͘ DŽŶƉƌĞŵŝĞƌƐŽƵĐŝƐĞƌĂĚĞƌĠƚĂďůŝƌ͕ĚĞƉƌĠƐĞƌǀĞƌŽƵĚĞƉƌŽŵŽƵǀŽŝƌůĂ ƐĂŶƚĠĚĂŶƐƚŽƵ[r]

47 En savoir plus

SphingomabTM, un anticorps anti-sphingosine 1-phosphate, comme agent anti-hypoxique dans le cancer

SphingomabTM, un anticorps anti-sphingosine 1-phosphate, comme agent anti-hypoxique dans le cancer

très nette, l’effet anti-tumoral maximal vis-à-vis de la tumeur primaire a été observé lorsque l’anti-S1P est admi- nistré 5 jours avant la chimiothérapie. La taille de la tumeur est alors divisée par 7 par rapport à celle observée dans le groupe non traité, par 3 par rap- port au groupe recevant seulement la chimiothérapie au docétaxel et par 2 par rapport au groupe dans lequel les deux traitements (anti-S1P et docétaxel) ont été administrés en même temps. Notre modèle, dans lequel les cellules tumo- rales sont identifiables par fluores- cence, a également permis d’étudier de façon précise l’effet de ces divers sché- mas de traitement sur la dissémination métastatique démontrant, de nouveau, le bénéfice qu’apporte l’administration de l’anti-S1P avant la chimiothérapie (le nombre de métastases par animal est en effet divisé par 2).
En savoir plus

4 En savoir plus

Bayesian anti-sparse coding

Bayesian anti-sparse coding

distribution were exhibited, which permitted to design an exact random variate generator as well as two MCMC-based meth- ods. This distribution was used as a prior for the representation vector in a linear Gaussian model, a probabilistic version of the anti-sparse coding problem. The residual variance as well as the anti-sparsity level were included into a fully Bayesian model and estimated jointly with the anti-sparse code. A Gibbs sampler was derived to generate samples distributed according to the joint posterior distribution of the coefficients of representation, the residual variance and the anti-sparse level. A second sampler was also proposed to scale to higher dimensions. To this purpose, the proximity mapping of the ℓ ∞ -norm was considered to design a P-MALA within Gibbs
En savoir plus

14 En savoir plus

Anti-Ficolin-2 and Anti-Ficolin-3 Autoantibody Detection by ELISA

Anti-Ficolin-2 and Anti-Ficolin-3 Autoantibody Detection by ELISA

healthy controls (n = 48) and SLE patients (n = 165). ( B) Anti-ficolin-2 titers in SLE patients with high disease activity disease (SLEDAI > 4) (n = 77) and SLE patients with low disease activity (SLEDAI ≤ 4) (n = 88). ( C) Anti-ficolin-2 titers in SLE patients with high disease activity (SLEDAI > 4) (n = 77) with renal involvement (n = 36) or without renal involvement (n = 41). Horizontal lines in each group indicate the median values. Statistical analyses were performed by Mann-Whitney tests. This figure is reproduced with permission from John Wiley and Sons as published by Colliard et al [8].
En savoir plus

21 En savoir plus

Dark anti-atoms

Dark anti-atoms

Radiative capture of thermal dark anti-atoms by atoms of the active medium:. E ~ T d E1[r]

25 En savoir plus

Show all 1544 documents...