analyse sémantique de question

Top PDF analyse sémantique de question:

À QUOI BON S'EXPLIQUER ? ANALYSE DANS LA CADRE DE LA SÉMANTIQUE DES POSSIBLES ARGUMENTATIFS

À QUOI BON S'EXPLIQUER ? ANALYSE DANS LA CADRE DE LA SÉMANTIQUE DES POSSIBLES ARGUMENTATIFS

En ce qui concerne l’élément 4, DC SP APPORTER P’ susceptible de rendre P compréhensible/acceptable, il est question de la reformulation, de la précision, d’une information complémentaire, permettant - comme l’a été joliment formulé par un des participants - « (…) d'ôter le voile de l'incompréhension » pour que le destinataire comprenne (élément 5, DC P POUVOIR ET DEVOIR DEVENIR compréhensible/acceptable pour D), autrement dit, « elle peut permettre de comprendre davantage les propos de l’interlocuteur qui a pu ne pas être clair. » Dans les formulations proposées par les participants, nous avons constaté ces éléments. Par exemple, un des participants a décrit l’acte EXPLIQUER ainsi : « Une méthode de communication qui a pour but de faire comprendre, sans faire adhérer à une idée, un principe, “un sujet”, à une personne pour qu'elle-même puisse développer une explication (reformulation) la moins erronée possible de la vérité. »
En savoir plus

9 En savoir plus

Le discours sur l'espace judiciaire européen : analyse du discours et sémantique argumentative

Le discours sur l'espace judiciaire européen : analyse du discours et sémantique argumentative

28 protection contre la traite et l’exploitation sexuelle, « Odysseus » pour l’asile et l’immigration rapprochant la question de l’exil aux aventures d’Ulysse errant après la chute de Troie, « Grotius » comme référence au juriste et homme d’État Huig de Groot dit « Grotius » (1583-1645) souvent considéré comme un des pères fondateurs du droit international et figure emblématique de l’humanisme. Le dernier, « Oisin », fait référence à une légende irlandaise sur le mythe de la longévité et est destiné à prévenir et combattre le terrorisme et la criminalité. Le choix de ces noms n’est pas anodin puisqu’il contribue à créer une idée d’espace européen commun prestigieux et héroïque avec l’évocation de la mythologie gréco-latine et de légendes celtiques mais aussi ancien, dont la légitimité traverse les siècles en passant de l’humaniste Grotius au juge Falcone. Ces neuf textes du corpus forment le plan de travail et de financement concernant la Justice et les affaires intérieures. Le choix s’est restreint à ces neuf textes essentiellement pour trois raisons. Tout d’abord, ils centralisent les priorités les plus importantes concernant le domaine judiciaire et constituent le socle de l’action européenne pour la lutte contre la criminalité. Les textes postérieurs détaillaient davantage chacun des pôles relatifs à l’espace judiciaire européen et devenaient en cela trop particuliers pour permettre une analyse sur l’espace judiciaire européen dans son ensemble. Ensuite la deuxième raison est que certains textes sont issus du Conseil de l’Europe, il fallait conserver les mêmes institutions pour pouvoir procéder à l’étude du discours de l’Union européenne. Enfin, la longueur du corpus (quatre-vingts pages) a permis de procéder aux études linguistiques, en effet l’étude de l’argumentation dépend de la taille du corpus car elle se fait manuellement en prenant chaque énoncé constituant les textes.
En savoir plus

584 En savoir plus

Lexique et analyse sémantique de textes - structures, acquisitions, calculs, et jeux de mots

Lexique et analyse sémantique de textes - structures, acquisitions, calculs, et jeux de mots

directes, par des marques num´eriques, les ph´eromones, et par des marques structurelles mat´erialis´ees par la modification de leur environnement. Dans le cadre de notre probl`eme de d´esambigu¨ısation lexicale, l’environnement est un arbre d’analyse morphosyntaxique. Nos travaux sur la question ont pour objectif d’exploiter la capacit´e d’auto-organisation des colonies de fourmis pour la d´etermination de solutions au probl`eme de la d´esambigu¨ısation lexicale, pour lequel la d´efinition d’une fonction d’´evaluation globale appropri´ee est extrˆemement d´elicate. Plus pr´ecisement, la d´esambigu¨ısation lexicale est la d´etermination du sens des mots, en contexte (d’un ´enonc´e, d’un discours ou d’un dialogue). L’id´ee retenue consiste `a concevoir un syst`eme `a base de fourmis artificielles qui se d´eplacent `a l’int´erieur d’un graphe, r´esultant de l’analyse syntaxique du texte ´etudi´e, et qui le modifient. Une solution s’exprime comme un ensemble de chemins qui mettent en ´evidence les compatibilit´es entre les sens des mots. Pour construire de tels chemins, les fourmis disposent de deux types d’objets. Les marques num´eriques, les ph´eromones, sont d´epos´ees sur les arˆetes et indiquent l’importance relative de certains chemins. D’autres arˆetes, que nous appel- lerons les ponts, sont cr´e´ees par les fourmis entre des sommets voisins sur le plan s´emantique. Ces arˆetes constituent des marques structurelles. La combinaison des ph´eromones et des ponts permet aux fourmis de coop´erer de mani`ere indirecte et asynchrone. Ce principe de base a ´et´e identifi´e par Pierre-Paul Grass´e qui l’a nomm´e stigmergie [ Grass´e, 1959 ].
En savoir plus

298 En savoir plus

Les paliers de la sémantique

Les paliers de la sémantique

La question est d’importance dans la perspective de cet ouvrage, car la coupure opérée dans la tradition différentielle nous paraît un obstacle à sa prise en compte en TAL. On remarquera ici que, sous le terme de sémantique componentielle, l’analyse en traits sémantiques a été portée par des courants de la Psychologie Cognitive, avec cette fois une vision beaucoup plus homogène des niveaux linguistique et cognitif. On défendra donc l’hypothèse selon laquelle aucune « muraille de Chine » ne se dresse là et que les « connaissances » que l’on dit reléguer en quelque sorte hors de l’analyse sont en fait bien présentes dans la définition des sèmes. Les sèmes sont empruntés à un certain « espace notionnel », la formation de concepts (au sens le plus large ici) par différenciation dans un tel espace de pensée étant un mécanisme cognitif (y compris perceptif) extrêmement général. Ce que fait la sémantique différentielle, c’est repérer de manière fine une articulation entre ce mécanisme et une activité spécifiquement langagière. Le reconnaître n’enlèverait rien à son apport spécifique en termes de méthode linguistique d’analyse, mais lui permettrait en quelque sorte de « communiquer » avec des modes de représentation « cognitive » d’une part, et des modèles de « représentation des connaissances » informatiques plus riche que des « assemblages discrets » de sèmes de l’autre.
En savoir plus

32 En savoir plus

Ebauche d’une analyse sociolinguistique et sémantique de l’humour et l’ironie à travers des pancartes du HIRAK en Algérie

Ebauche d’une analyse sociolinguistique et sémantique de l’humour et l’ironie à travers des pancartes du HIRAK en Algérie

6.2. Statut de l’arabe algérien Contrairement à l’arabe classique, l’arabe algérien est une langue véhiculaire, qui ne bénéficie d’aucun statut politique, comme l’explique Farida Tilikete« En l’absence de statut politique, les spécialistes des langues en Algérie ne sont pas tous d’accord sur la question de dénomination et même de variétés de langues arabes pratiquées en Algérie. » 23 cependant, elle reste la langue la plus parlée à travers tout le pays « Pourtant parlée par 85% des locuteurs en Algérie, l’arabe algérien a longtemps fait l’objet d’une stigmatisation qui a opéré par le biais de la production/diffusion de glossonymes dévalorisants et de discours dépréciatifs, lesquels ont servi à justifier son exclusion des domaines officiels ainsi que la clôture prématurée d’un éventuel débat sur son statut juridique » 24 affirme Ibtissem Chachou .
En savoir plus

71 En savoir plus

Contribution à la description de la sémantique musicale - Analyse d'un protocole EEG dans le cadre de la sémiotique peircéenne

Contribution à la description de la sémantique musicale - Analyse d'un protocole EEG dans le cadre de la sémiotique peircéenne

Ces derniers, les « processus iconiques collectifs », se classent dans la catégorie sémiotique des symboles 18 , mais ce n’est pas si évident pour les processus iconiques personnels. Effectivement, pour ces associations subjectives il n’y a pas de lois pré-établies par la convention qui les justifient. Il y a seulement une association faite par l’auditeur sur la base d’éléments qui sont propres à son vécu. Pour illustrer cela, prenons l’exemple d’une personne qui fait un lien entre l’odeur d’un parfum et une personne de son entourage. Cela ne se fait pas forcément sur la base de la similarité des traits constituant le signe et l’objet, comme ici : les traits constituant l’odeur du parfum, et les traits constituant la personne de son entourage. De ce fait, il est possible de constater que ce cas-là fonctionne comme un indice, et notamment comme l’exemple déjà donné pour exemplifier l’indice. Celui-ci était l’odeur d’une rose indiquant un parterre de roses ou un bouquet. En musique, des exemples pourraient être : « cette chanson me rappelle un moment passé avec telle personne », ou « cette chanson me rappelle telle personne ». Ainsi, la chanson en question serait un indice de la personne ou du moment passé avec la personne. Celui-ci serait constitué d’un representamen (un sinsigne, ensemble de qualisignes actualisés dans un morceau de musique existant) qui serait relié à l’objet (la personne, ou le moment passé avec la personne) par un interprétant qui met en relation le representamen avec le moment vécu.
En savoir plus

101 En savoir plus

Représentation sémantique de questions pour interroger le Web sémantique.

Représentation sémantique de questions pour interroger le Web sémantique.

Différents outils existent, nous les avons évalué sur un corpus de questions. Re- Verb (Fader et al., 2011) a été conçu pour extraire des relations dans de gros corpus. Il se fonde sur une analyse syntaxique partielle afin d’extraire des triplets de la forme (entité,relation,entité) avec entités et relation sous forme de texte. Il peut aussi pro- duire des triplets ayant une entité manquante comme ( ?,is the daughter of,Bill Clin- ton). Une relation est extraite à partir des verbes et des mots qui lui sont proches et qui respectent des contraintes exprimées sous forme d’expression régulière sur les catégories grammaticales. Les arguments des relations sont extraits en cherchant les groupes nominaux les plus proches. ReVerb a été construit pour extraire des relations dans des phrases affirmatives et appliqué aux questions, il obtient de moins bonnes performances. Sa précision est assez élevée mais son rappel est bas. Or pour l’extrac- tion de triplets dans les questions le rappel est très important car il est nécessaire de ne pas perdre d’information de la question. Sur 25 questions de développement, 31 relations sont extraites par ReVerb mais seulement 6 sont de qualité suffisante pour être utilisées pour l’interrogation de la base de connaissance.
En savoir plus

17 En savoir plus

Analyse sémantique des réseaux sociaux

Analyse sémantique des réseaux sociaux

historically observed in offline social networks. In fact it is a direct consequence of the absence of reciprocity in Twitter way of linking. Without this constraint, creating links becomes so free that the density of links get very high and some people reach huge in and out degrees (e.g. some stars have millions of followers). However, the authors conclude that this non usual network structure probably results in the fact that Twitter is now more a new media than a real social network. But, despite of its simplicity, Twitter offers many ways of interaction, namely social links, between its users, which still are social actors. Consequently even if some users do not act socially, i.e. with broadcasting purposes in mind, Twitter is still a real social network according to the social links it offers and the social nature of the majority of its members. In my opinion, the real question is: how can we analyze relevant relationships to obtain relevant insights on social networks? We previously described how [Brandes et al 2009] started answering it by handling different types of interactions in wikis to obtain a better interpretation of the community structure of Wikipedia. [Kwak et al 2010] also started answering this question by comparing different users’ ranking methods, the “follow link” structure (degrees and page rank) or post "retweet" by other users, which result in a completely different classification of "most influential users".
En savoir plus

198 En savoir plus

Identification automatique et analyse sémantique des marqueurs illocutoires du français québécois en contexte de conversation familière

Identification automatique et analyse sémantique des marqueurs illocutoires du français québécois en contexte de conversation familière

2.1.2 Heeman, Byron et Allen (1998), Heeman et Allen (1999), Heeman (1997) Heeman, Byron et Allen (1998) ont des objectifs similaires à Hirschberg et Litman, mais ils utilisent un système d'apprentissage machine différent qui inclut l'étiquetage systématique des classes grammaticales dans le corpus d'entraînement ainsi que la prise en compte du signal acoustique. Les discourse markers qu'ils étudient se classent parmi les différentes sortes de marqueurs pragmatiques selon la typologie présentée en 1. Les chercheurs observent que ces MP peuvent être utilisés efficacement afin d'identifier les structures conversationnelles (par exemple, les énoncés qui résument de l'information ont une forte probabilité d'être introduits par le marqueur so) (Heeman et al., 1998, p. 6). Ils remarquent aussi cependant qu'il n'y a pas une forte corrélation entre les unités qu'ils étudient et les actes de langage des énoncés dans lesquels ils se trouvent, à l'exception des paires d'actes illocutoires comme les couples salutation/salutation, question/réponse ou confirmation/infirmation. Cet état de choses s'explique, à notre avis, par le choix des unités étudiées, qui sont le plus souvent des connecteurs textuels ou des marqueurs illocutoires d'interprétation. Nous croyons qu'il existe une corrélation plus forte entre les MI et les actes de langages réalisés par les énoncés dans lesquels ils se trouvent, qu'entre ces derniers et les connecteurs textuels.
En savoir plus

252 En savoir plus

Le Psaume 90 et les fragilités humaines : analyse sémantique et lecture contextuelle

Le Psaume 90 et les fragilités humaines : analyse sémantique et lecture contextuelle

17 l’homme à assumer les contrariétés de sa vie sans renier sa foi. Cette stratégie qu’utilise le psalmiste apparaît nettement à travers la disposition des versets composant la trame du Psaume 90, d’une part, et d’autre part à travers la place qu’il occupe dans le quatrième livre du Psautier. Eu égard à ce qui précède, la préoccupation majeure de cette étude est de montrer d’abord que le Psaume 90 laisse entendre dans sa suscription que Moïse demeure le seul intercesseur, celui qui fait ressortir dans un contexte de crise l’attitude correcte à tenir dans le dilemme opposant le réalisme de la vie et l’espérance en Dieu. En effet, à la suite de l’évocation de la grandeur de la monarchie de David dans les trois premiers livres du Psautier (Pss 2-89), le peuple d’Israël, perturbé par la disparition brutale de l’alliance que YHWH avait conclue avec son serviteur David, a vécu l’Exil comme un abandon de Dieu et une remise en question de sa puissance. Aussi, à travers la question du psalmiste à la fin du troisième livre du Psautier : « Où sont tes bontés que tu as promises à ton serviteur David » (Ps 89, 50), se dévoile tout le drame et le désespoir de ce peuple, auxquels le Psaume 90, à travers la voix de Moïse, se propose de répondre. A cet effet, le Psaume reprend les angoisses du psalmiste à la fin du troisième livre du Psautier, à travers les indications temporelles qui ciblent les fragilités de l’homme aux versets 1-10. Cependant, en réponse à ces questions, les versets 11-17 présentent la vie au détriment de la mort, la bonté de Dieu comme une solution au châtiment et à la manifestation de sa colère, et la permanence de la splendeur de Dieu comme une réponse à l’éphémère existence de l’homme. Aussi, pour le Psaume 90, les fragilités humaines ne sont nullement teintées d’une coloration péjorative ou pessimiste, mais leur acceptation se comprend bien comme une véritable leçon de sagesse, qui aide l’homme à assumer les contrariétés de l’existence humaine et à reconnaitre la grandeur de l’éternité de Dieu. Par ailleurs, la reconnaissance de ses fragilités par l’homme n’élude nullement la réelle souffrance qu’il éprouve, ni n’encourage une résignation coupable de sa part, mais suggère une vision positive de la vie humaine avec ses contrariétés. Au-delà de ce contexte historique immédiat, le Psaume 90 se doit être lu comme une réponse de la littérature sapientielle à la question des limites de l’existence de l’homme et des fragilités qui perturbent son existence d’être de chair et de sang.
En savoir plus

338 En savoir plus

La catégorisation socio-sémantique

La catégorisation socio-sémantique

Notre grille comporte plus d'une centaine de catégories différentes, regroupées selon des critères de découpage sociologique du « monde » : acteurs et institutions, sphères d'activité, espaces sociaux, notions axiologiques, etc. Ainsi, les mots catégorisés peuvent fonctionner comme des indicateurs socio-sémantiques : ils renvoient, en fonction de leur sens (paradigmatique) et de leur usage (syntagmatique), à divers référents de la réalité sociale. Cette perspective s'inspire en partie de la tradition de l'analyse de contenu mais se rapproche également d'autres manières d'aborder la question du langage. Nous essayerons de la situer par rapport aux principaux courants d'analyse de textes.
En savoir plus

10 En savoir plus

Analyse sémantique pour systèmes de dialogue verbaux.

Analyse sémantique pour systèmes de dialogue verbaux.

de Witten-Bell [24]. Cela, dans le but de réduire, à la fois, la perplexité du modèle de langage et le taux d’erreur de mots dans une tâche de reconnaissance automatique de la parole. Nos résultats expérimentaux démontrent qu’il est possible d’obtenir une réduction significative de la perplexité du modèle (jusqu’à 9,85 % par rapport au modèle de base). Ces résultats montrent également qu’il est possible de réduire le taux d’erreur de mots du modèle de langage original d’une manière statistiquement significative par rapport au modèle de base lissé à l’aide de l’algorithme de Kneser- Ney entrainé sur le corpus « Wall Street Journal-Based Continuous Speech Recognition Phase II ». Pour donner suite à ces résultats encourageants, nous nous sommes posé la question à savoir si la théorie des graphes, telle qu’appliquée dans le domaine de la théorie de l’information et des réseaux (sociaux), pouvait apporter de l’information supplémentaire à nos modèles de langage. C’est pourquoi nous avons examiné, dans le quatrième article, l’apport des mesures tirées de la théorie des graphes à la généralisation de notre algorithme de lissage de modèle de langage proposé dans le troisième article. Plus spécifiquement, nous avons exploré l’effet des mesures HITS, PageRank, Modularité et degré pondéré sur la performance de la reconnaissance automatique de la parole, de même que par rapport à la perplexité des modèles de langage. Comme les ontologies peuvent être représentées sous forme de graphes, nous étudions l’utilisation de paramètres des graphes comme facteur de lissage supplémentaire afin de saisir l’information sémantique ou relationnelle intrinsèque aux ontologies. Plus précisément, nous étudions l’effet des mesures
En savoir plus

231 En savoir plus

Lexique et analyse sémantique du genre rapport annuel

Lexique et analyse sémantique du genre rapport annuel

À l’instar de G. Rist, nous estimons que les institutions internationales, par leur pouvoir et leur omniprésence racontent, citent et partagent des événements avec un public qui n’a pas pu être présent à ces événements. Dès l’instant où l’institution utilise des techniques descriptives pour faire reconnaître un savoir donné, elle ne peut pas éviter d’orienter la vision des choses du public. La mise en discours d’un savoir et sa présentation au public n’est pas seulement savoir mais également savoir-faire. Il s’agit d’un passage de la constitution des événements comme faits de connaissance à l’institutionnalisation de ceux-ci par un discours de bon sens. Dans ce sens, l’auteur fait remarquer à propos de la rhétorique dans les villages malgaches, le langage formalisé fonctionne comme un cercle vicieux qui oblige l’interlocuteur à accepter ce qui est dit et rend toute remise en question impossible. L’une des techniques employées afin d’expliquer la fonction des paroles stéréotypées, est de rassurer l’autre en lui racontant une histoire qu’il connaît déjà et qui est semblable à toutes les autres :
En savoir plus

12 En savoir plus

Les représentations sociales du politique: 
une analyse sémantique de l'idéologie nationale fédéraliste québécoise durant les deux périodes référendaires

Les représentations sociales du politique: une analyse sémantique de l'idéologie nationale fédéraliste québécoise durant les deux périodes référendaires

« simplification », qui consiste à rendre une idée évidente, celle-ci ne pouvant pas être discutée en raison de sa concision. Beaucoup de propos dans notre corpus relèvent de cette caractéristique : le journaliste nous livre des opinions qui paraissent évidentes, ne sont pas nuancées, et le support qui est le journal ne permet pas de droit de réponse immédiate. D’autre part, le « grossissement » est également utilisé, nous en avons parlé précédemment en le mettant en avant comme un argument de cadrage. Le « grossissement » consiste à éliminer du discours les éléments qui pourraient nuire à la thèse avancée, et à ne retenir que les éléments venant conforter la thèse de l’auteur. Par ailleurs, un autre des critères participant de la propagande dans notre corpus est la « transfusion », c'est-à-dire la non confrontation des idées avancées aux opinions préalables du public auquel le message est adressé. C’est le cas par exemple, nous l’avons vu, lors de la définition des destinataires de l’idéologie, lorsque le journaliste cible son public pour aller dans son sens : l’éditorial du 25 octobre 1995, visant à convaincre un auditoire nationaliste, insiste sur la fierté de l’ensemble de la population d’appartenir au Québec, ainsi que sur l’identité québécoise. Enfin, la « contagion », c'est-à-dire la création d’une unanimité, est très présente dans notre corpus, et se manifeste par exemple dans la mobilisation de la question rhétorique, procédé par lequel le public est obligé d’adhérer à l’opinion émise, ou encore dans la mise en place illusoire d’un auditoire homogène (opposé à l’élite du pays par exemple). En ce sens, le discours éditorial des deux périodes référendaires correspond en grande partie au discours propagandiste défini par Jean-Marie Domenach. L’éditorial devient alors un instrument politique.
En savoir plus

140 En savoir plus

Brouillard de pollution en Chine. Analyse sémantique différentielle de corpus institutionnels, médiatiques et de microblogues

Brouillard de pollution en Chine. Analyse sémantique différentielle de corpus institutionnels, médiatiques et de microblogues

1.5 La censure d’Internet en Chine Quand on étudie les textes publiés sur internet en Chine, la question de la censure est non négligeable. En Chine, tout texte publié dans le journal, tout livre, tout film ou feuilleton, est supposé être soumis à la censure ; ce processus aboutit à l’autorisation ou l’interdiction de leur diffusion totale ou partielle. Les messages postés sur les réseaux sociaux, les textes publiés sur internet ne font naturellement pas exception à cette règle. Il y a même une liste des mots-clés établie par les autorités permettant de bloquer la recherche en ligne sur inter- net. La censure y est une réalité quotidienne, avec une suppression de messages estimée à environ 16 %, allant jusqu’à plus de 50 % dans certaines provinces instables politiquement comme Ningxia ou le Tibet, contre seulement 12 % à Beijing (Bamman, O’Connor et Smith, 2012). En général, les sujets de la vie quotidienne ne rentrent pas dans la sphère de contrôle dans la mesure où on reste dans des généralités. Toutefois, le 28 février 2015, une présentatrice chinoise - 柴静 Chai Jing - a diffusé sur internet un documentaire « 穹顶之下 (sous le
En savoir plus

323 En savoir plus

Une analyse lexico sémantique des titres de chansons de l’Algérino

Une analyse lexico sémantique des titres de chansons de l’Algérino

27 Lecture tabulaire a)le code L’algérino a commencé ses titres avec la langue français et ca peut être traduit par son influence a son lieux de naissance qui est la ville de Marseille. Puis a partir de l’année 2007 qu’il à intégrer une deuxième langue qui est l’anglais, mais il n’a pas trop concentré avec cette langue, donc il a retourné a utiliser la langue française pour une langue duré jusqu'à l’année 2014 qu’il a utilisé dans ses titres une autre langue qui est l’arabe, alors que sa présente encore son fidélité a ses origines. Malgré qu’il ajoute des emprunts différents a ces titres comme langue turc qui s’est présenté dans le titre (seni,seni)et aussi la langue espagnol qui apparu dans les titres (Algérie mi amor),et (adios),et(hola)mais il reste toujours dans l’utilisation de la langue française comme une langue principale dans ses titres alors c’est l’une des réponse de notre question de recherche(quels est le code le plus dominant dans les titres de chansons de l’algérino ?).
En savoir plus

36 En savoir plus

Analyse de l'apprentissage humain dans la plateforme SIDES 3.0 : une approche basée sur la sémantique

Analyse de l'apprentissage humain dans la plateforme SIDES 3.0 : une approche basée sur la sémantique

IA & Santé 2019 FIGURE 2 – Graphe RDF décrivant une réponse à une question 4.1 Analyse des questions dans le graphe OntoSIDES Le graphe de la plateforme SIDES contient actuellement un total de 590,654 questions différentes réparties en 4 catégories comme représenté sur la Figure 3. Cette distribution des questions a été calculée à l’aide de la requête 1. Comme cela apparaît clairement sur la Figure 3, la répartition des questions selon ces catégories n’est pas uniforme : Une grande majorité des questions dans la plateforme SIDES sont des questions à réponses multiples (QMA) : 467,498 questions, soit 79 ;1% ; il y a 81,155 questions à réponse unique (QUA), soit 13,7%, 40,249 questions rédactionnelles ouvertes courtes (QSOA), soit 6,8%, et seulement 1,752 questions de test de concordance de script (TCS), soit 0,3%.
En savoir plus

9 En savoir plus

Analyse critique de l'élaboration et de la sélection d'items du différenciateur sémantique d'Osgood

Analyse critique de l'élaboration et de la sélection d'items du différenciateur sémantique d'Osgood

Se fier au bon sens du chercheur pour sélectionner les concepts est une dé­ marche subjective qui nous semble militer contre l'objectif d'Osgood qui est de construire un instrument de mesure utilisable pour n'importe quel con­ cept. En effet, adopter cette démarche signifie que l'on aura du mal à sa­ voir comment se comportent les concepts entre eux. Peut-on savoir si d'un concept à l'autre, il y a une différence qualitative entre les matrices de corrélations? Osgood n'en parle pas dans sa démarche. Il nous dit les avoir tout simplement additionnés. Et personne d'autre, selon la littératu­ re, n'a fait ressortir les relations inter-concept et inter-item. C'est pourquoi nous avons pensé que la matrice de corrélations inter-item d'un concept à l'autre pourrait nous aider à répondre à cette question.
En savoir plus

204 En savoir plus

Définition de la sémantique des clés dans le Web sémantique : un point de vue théorique

Définition de la sémantique des clés dans le Web sémantique : un point de vue théorique

Enfin, dans la sémantique que OWL2 a défini pour les clés, le prédicat “sameAs” est logique- ment interprété comme une égalité. Cela n’est pas toujours pertinent sur le web de données où cette interprétation peut conduire à de nombreuses inconsistances [3]. Ainsi si l’individu "Tim Qié" de KB1, dont l’emploi principal (unique) est au laboratoire LRI, est déclaré identique à l’individu "Tim Qié" d’une autre base de connaissance KB2 dans lequel il est déclaré comme travaillant pour le LIP6, on risque en appliquant la sémantique du sameAs et l’axiome de fonc- tionnalité déclaré pour la propriété {lab} d’inférer que ces deux laboratoires sont identiques. Remplacer l’égalité par une relation de similarité permet de définir une notion de clé applicable à de réels usages possibles sur le Web.
En savoir plus

13 En savoir plus

Analyse sémantique d'opinion

Analyse sémantique d'opinion

les hyperliens (les URLs) contenus dans les pages copiés et les ajoute à la liste d'URLs à visiter .En outre, cette composante a pour tâche de faire respecter les règles imposées par rob[r]

73 En savoir plus

Show all 10000 documents...