agroalimentaires localisés

Top PDF agroalimentaires localisés:

Les Indications géographiques : une voie de pérennisation des processus d'action collective au sein des Systèmes agroalimentaires localisés ?

Les Indications géographiques : une voie de pérennisation des processus d'action collective au sein des Systèmes agroalimentaires localisés ?

L es Indications géographiques (IG) se développent dans les pays du Sud depuis une dizaine d’années. Si leur but premier est la protection des produits agricoles et agroalimentaires spécifiques, on peut également s’interro- ger sur leur impact sur le développement rural. Cet article se penche sur leur capa- cité de pérennisation des dynamiques d’action collective dans des espaces cons- truits autour de processus locaux d’inno- vation, les Systèmes agroalimentaires localisés (Syal). Après avoir présenté une vision dynamique des processus d’action collective au sein des Syal, nous nous interrogerons sur la capacité des IG à les maintenir, voire à les développer. Nous tenterons d’établir qu’un renforcement mutuel peut se produire entre Syal et IG. Cette grille de lecture sera appliquée à l’IG « café de Kintamani Bali » (Indoné- sie), récemment demandée par les pro- ducteurs locaux.
En savoir plus

5 En savoir plus

Des dynamiques de proximité innovantes : le cas des Systèmes agroalimentaires localisés en France

Des dynamiques de proximité innovantes : le cas des Systèmes agroalimentaires localisés en France

<Colette.Fourcade@wanadoo.fr> Résumé Les activités agroalimentaires sont-elles capables de susciter des dynamiques particulières fondées sur des effets de proximité ? L’approche Syal – Systèmes agroalimentaires localisés – vise à apporter des éléments de réponse à cette interrogation en mobilisant deux dimensions de la proximité. La première concerne la proximité sectorielle : nombre d’initiatives du monde agricole et alimentaire s’expriment en effet au travers de formes variées de coopération, faisant apparaître l’interaction entre les entreprises. La seconde porte sur la proximité spatiale, dans la mesure où l’accès aux ressources agricoles impose souvent un ancrage territorial. Cette contribution s’appuie sur une étude menée en France sur quinze expériences Syal. Le cadre théorique s’inscrit au croisement entre l’approche par les systèmes productifs localisés et l’analyse par les stratégies collectives. Ce référentiel vise à faire apparaître les Syal comme des formes de coopération originales fondées sur la proximité sectorielle. Le second moment de la démarche s’attache à dégager trois formes de scénarios Syal porteurs de dynamiques particulières, en offrant des combinaisons différenciées entre proximité territoriale et proximité sectorielle, selon des degrés d’intensité variables.
En savoir plus

6 En savoir plus

L’approche « Systèmes agroalimentaires localisés » (Syal), un outil d’intervention pour le développement territorial ?

L’approche « Systèmes agroalimentaires localisés » (Syal), un outil d’intervention pour le développement territorial ?

Key words : Local Agri-food System, support policy, territorial development, territorial anchorage. Résumé — L’approche « Systèmes agroalimentaires localisés » (Syal), un outil d’intervention pour le développement territorial ? - L’approche en termes de système agroalimentaire localisé (Syal) est originellement un cadre analytique des processus de construction / renouvellement des ressources locales et de l’ancrage territorial des productions agricoles et agroalimentaires. Au cours du temps, suite à la remise en question des politiques de développement agricole tournées vers l’intensification et le transfert technologique, et au constat de l’inefficacité des programmes d’appui à l’artisanat, elle a été mobilisée en tant qu’outil de politique de développement. Cette communication vise à analyser la pertinence d’une telle évolution. Un retour sur les fondements théoriques de la notion de Syal, basée sur les analyses d’autres types de systèmes locaux de production (Districts Industriels, cluster, Système Productif Localisé) met en évidence la difficulté et la contre-productivité d’une démarche qui consisterait à préciser cette notion : les configurations spatiales, les modes de coordination entre acteurs, les trajectoires de développement… des systèmes susceptibles d’ancrer territorialement une production agricole ou agroalimentaire sont divers et variés. Ainsi, si le renforcement au niveau local des dynamiques de type Syal dans les systèmes de production comprend de grands enjeux d’amélioration de la durabilité des productions agroalimentaires, il reste difficile d’imaginer une méthodologie d’appui universellement valable et plus encore une politique de développement agricole visant l’appui aux Syal au niveau national.
En savoir plus

16 En savoir plus

La multifonctionnalité de l'agriculture : une occasion manquée dans la redéfinition des Systèmes agroalimentaires localisés en Guadeloupe ?

La multifonctionnalité de l'agriculture : une occasion manquée dans la redéfinition des Systèmes agroalimentaires localisés en Guadeloupe ?

2000). L’importance de la confrontation entre agriculture et société, « forum hybride » (Callon et al., 2001), commence à être reconnue par les acteurs. Les dia- gnostics collectifs pour certains, les dyna- miques individuelles chez d’autres, illus- trent ces processus d’apprentissage vers la construction d’un modèle adapté au contexte îlien. Les nouvelles postures augurent d’une meilleure prise en compte des fonctions environnementales, par la profession agricole et les institutions d’accompagnement. Ainsi la CDOA aurait pu être le dispositif qui aurait permis une nouvelle forme de gouvernance du déve- loppement rural c’est-à-dire le lieu où l’ensemble des acteurs (agriculteurs et non-agriculteurs) élaborent des actions, fixent des règles, bref se coordonnent en vue d’atteindre un objectif commun. Ce sont ces processus que nous devrons dans l’avenir étudier pour comprendre la gouvernance territoriale, qui passe néces- sairement par la définition des Systèmes agroalimentaires localisés. ■
En savoir plus

7 En savoir plus

La multifonctionnalité de l'agriculture : une occasion manquée dans la redéfinition des Systèmes agroalimentaires localisés en Guadeloupe ?

La multifonctionnalité de l'agriculture : une occasion manquée dans la redéfinition des Systèmes agroalimentaires localisés en Guadeloupe ?

2000). L’importance de la confrontation entre agriculture et société, « forum hybride » (Callon et al., 2001), commence à être reconnue par les acteurs. Les dia- gnostics collectifs pour certains, les dyna- miques individuelles chez d’autres, illus- trent ces processus d’apprentissage vers la construction d’un modèle adapté au contexte îlien. Les nouvelles postures augurent d’une meilleure prise en compte des fonctions environnementales, par la profession agricole et les institutions d’accompagnement. Ainsi la CDOA aurait pu être le dispositif qui aurait permis une nouvelle forme de gouvernance du déve- loppement rural c’est-à-dire le lieu où l’ensemble des acteurs (agriculteurs et non-agriculteurs) élaborent des actions, fixent des règles, bref se coordonnent en vue d’atteindre un objectif commun. Ce sont ces processus que nous devrons dans l’avenir étudier pour comprendre la gouvernance territoriale, qui passe néces- sairement par la définition des Systèmes agroalimentaires localisés. ■
En savoir plus

6 En savoir plus

Les Indications géographiques : une voie de pérennisation des processus d'action collective au sein des Systèmes agroalimentaires localisés ?

Les Indications géographiques : une voie de pérennisation des processus d'action collective au sein des Systèmes agroalimentaires localisés ?

L es Indications géographiques (IG) se développent dans les pays du Sud depuis une dizaine d’années. Si leur but premier est la protection des produits agricoles et agroalimentaires spécifiques, on peut également s’interro- ger sur leur impact sur le développement rural. Cet article se penche sur leur capa- cité de pérennisation des dynamiques d’action collective dans des espaces cons- truits autour de processus locaux d’inno- vation, les Systèmes agroalimentaires localisés (Syal). Après avoir présenté une vision dynamique des processus d’action collective au sein des Syal, nous nous interrogerons sur la capacité des IG à les maintenir, voire à les développer. Nous tenterons d’établir qu’un renforcement mutuel peut se produire entre Syal et IG. Cette grille de lecture sera appliquée à l’IG « café de Kintamani Bali » (Indoné- sie), récemment demandée par les pro- ducteurs locaux.
En savoir plus

6 En savoir plus

Compte rendu et conclusions du troisième congrès international du réseau Syal (systèmes agroalimentaires localisés)
		Alimentation et Territoires « ALTER 2006 »

Compte rendu et conclusions du troisième congrès international du réseau Syal (systèmes agroalimentaires localisés) Alimentation et Territoires « ALTER 2006 »

2. Dans le contexte latino-américain, le renforcement de l’agro-industrie joue un rôle important quant au développe- ment des populations rurales. Ainsi, il conviendrait de convertir les ressources, ou potentialités latentes, d’un territoire en avantages différenciés, permettant alors aux producteurs de se soustraire aux fortes contraintes de la compétitivité actuelle. Dans cette optique, les Systèmes agroalimentaires localisés constituent une forme d’organisation des activités agroali- mentaires où les dynamiques territoriales jouent un rôle déterminant quant à la coordination des différents acteurs et au développement des activités productives. 3. Il apparaît nécessaire de favoriser les procédés destinés à potentialiser la forma- tion du capital social et humain, tels que la coopération et les échanges entre terri- toires. En ce sens, sont envisagés non seulement le renforcement des réseaux sociaux de proximité, susceptibles de développer les liens locaux (identité locale et appartenance locale essentiellement), mais aussi de promouvoir des réseaux de longue distance conduisant à l’intégration de territoires et de communautés locales au sein des espaces régionaux, nationaux et globaux.
En savoir plus

5 En savoir plus

Introduction : Ancrage et identité territoriale des systèmes agroalimentaires localisés

Introduction : Ancrage et identité territoriale des systèmes agroalimentaires localisés

Les systèmes agroalimentaires localisés Depuis un peu plus d’une dizaine d’années (Muchnik et Sautier, 1998) 1 , les travaux de recherche autour du thème des Systèmes agroalimentaires localisés (SYAL), qui se situent à la croisée des analyses filières et des analyses territoriales, ont comme objectif d’élaborer un cadre théorique spécifique pour comprendre l’organisation et le fonctionnement d’un ensemble d’activités économiques (production, transformation, restauration...), culturelles (éducatives, festives...), récréatives (tourisme rural, formations, concours...), liées à un territoire spécifique, tant du point de vue matérielle que symbolique. Il s’agit de comprendre les synergies entre ces différentes activités territoriales pour renforcer l’ancrage des productions locales et la mise en valeur de produits alimentaires spécifiques, appelés dans la littérature produits typiques, de terroir, identitaires, ou bien, dans le cas des produits qui ont adopté des signes distinctifs, des produits issus des indications géographiques (AOP, AOC...).
En savoir plus

9 En savoir plus

L'innovation, condition de la pérennité des systèmes agroalimentaires localisés

L'innovation, condition de la pérennité des systèmes agroalimentaires localisés

ces espaces en des territoires. Ce dispositif apparaît comme le principal actif spécifique des Syal (Cerdan et Fournier, 2007). Les apports de l’extérieur Pour autant, ces dynamiques endogènes ne peuvent expliquer entièrement les processus d’innovation, ni au sein des Syal (systèmes agroalimentaires localisés), ni plus généralement au sein des systèmes d’innovation. La force d’un Syal vient égale- ment de sa capacité à capter des idées, des innovations ou de nouvelles pratiques de l’extérieur, et à les combiner avec ses propres pratiques pour renforcer ou renou- veler les processus d’innovation. Les relations des acteurs économiques locaux avec d’autres entreprises, des centres de recherche, des organismes d’appui sont bien souvent essentielles pour stimuler les processus d’innovation. L’importance de la construction de plateformes d’innovation dépassant les systèmes locaux est soulignée par différents auteurs (Schut et al., 2016 ; Hounkonnou et al., 2012). De plus, la capacité d’innovation d’un Syal est fortement influencée par la nature des interactions entre les producteurs (paysans, artisans ou petites et moyennes entreprises) et les consommateurs. Les marchés locaux, dont bénéficient, au moins initialement, les Syal, permettent des rencontres physiques entre ces diffé- rents acteurs et des retours rapides des consommateurs vers les producteurs ; une co-construction des innovations du Syal est ainsi permise. Ces interactions encadrent les processus d’innovation pour les produits à forte valeur symbolique qui font partie d’un patrimoine local et que des innovations ne doivent pas dénaturer (Chabrol et Muchnik, 2011). Par la suite, les marchés pour les produits des Syal peuvent s’élargir, mais la composante locale des consommateurs, les diasporas et les commu- nautés de connaisseurs sont à même de continuer à jouer un rôle de contrôle des innovations. Les consommateurs interviennent ainsi dans les processus d’innovation débouchant sur la construction des produits de terroir (Prévost et al., 2014). Plus généralement, l’importance des interactions entre les producteurs et les utilisateurs du produit, dans les systèmes d’innovation, est soulignée par Geels (2004). Torre et Tanguy (2014) avancent que c’est bien l’existence de passeurs (gatekeepers), assurant la connexion entre les districts industriels et le marché mondial (car connaissant très bien l’un et l’autre), qui fait la force de ces systèmes.
En savoir plus

264 En savoir plus

Systèmes agroalimentaires localisés: les lieux, les mets et les mots

Systèmes agroalimentaires localisés: les lieux, les mets et les mots

Résumé : Cette communication part d’une analyse de l’évolution du concept de « Systèmes agroalimentaires localisés » pour aborder ensuite trois questions : (i) les processus d’ancrage (dés ancrage) territoriale, des activités productives ; (ii) le rôle des cultures alimentaires et l’évolution de liens entre aliments et territoires, (iii) les énoncés, les discours, les formules, utilisés pour exprimer les changements en cours. Elle souligne que les liens au lieu varient selon les individus et le type d’activité productive, conditionnant ainsi le degré d’ancrage territoriale : l’attachement non seulement économique mais également affective et symbolique à un lieu constitue un facteur important dans les processus de localisation / délocalisation d’activités productives. Elle attire l’attention sur le « pouvoir de la bouche » qui peut même arriver à modifier les marchés ou à redessiner les paysages, en concluant sur l’importance d’intégrer dans les analyses « l’extrême aval » des filières agroalimentaires (évolution des cuisines, diverses formes de restauration), ainsi que l’intérêt du concept de Syal comme concept intégrateur, qui justifie la « mise en système » de variables considérés souvent de manière dissociée. Finalement est posée la question du rôle fondamentale du langage dans la construction de concepts en sciences sociales, en questionnant les clichés utilisées pour exprimer les phénomènes observés et les évolutions en cours.
En savoir plus

13 En savoir plus

Systèmes agroalimentaires localisés: les lieux, les mets et les mots

Systèmes agroalimentaires localisés: les lieux, les mets et les mots

Résumé : Cette communication part d’une analyse de l’évolution du concept de « Systèmes agroalimentaires localisés » pour aborder ensuite trois questions : (i) les processus d’ancrage (dés ancrage) territoriale, des activités productives ; (ii) le rôle des cultures alimentaires et l’évolution de liens entre aliments et territoires, (iii) les énoncés, les discours, les formules, utilisés pour exprimer les changements en cours. Elle souligne que les liens au lieu varient selon les individus et le type d’activité productive, conditionnant ainsi le degré d’ancrage territoriale : l’attachement non seulement économique mais également affective et symbolique à un lieu constitue un facteur important dans les processus de localisation / délocalisation d’activités productives. Elle attire l’attention sur le « pouvoir de la bouche » qui peut même arriver à modifier les marchés ou à redessiner les paysages, en concluant sur l’importance d’intégrer dans les analyses « l’extrême aval » des filières agroalimentaires (évolution des cuisines, diverses formes de restauration), ainsi que l’intérêt du concept de Syal comme concept intégrateur, qui justifie la « mise en système » de variables considérés souvent de manière dissociée. Finalement est posée la question du rôle fondamentale du langage dans la construction de concepts en sciences sociales, en questionnant les clichés utilisées pour exprimer les phénomènes observés et les évolutions en cours.
En savoir plus

13 En savoir plus

La diversification productive comme stratégie d'activation de Systèmes agroalimentaires localisés : cas de l'agro-industrie de la panela en Colombie

La diversification productive comme stratégie d'activation de Systèmes agroalimentaires localisés : cas de l'agro-industrie de la panela en Colombie

Conclusion Les unités productives de panela consti- tuent un système intégré verticalement dans lequel le producteur paysan parti- cipe à la culture de la canne, à sa transfor- mation et à la vente de la panela, ce qui lui permet d’avoir une vision du marché et des activités commercialement plus rentables. Cette situation est démontrée dans l’organisation de Systèmes agro- industriels localisés, basés sur la combi- naison d’un ensemble d’activités de production et de commercialisation, ajus- tables aux changements du marché, parti- cularité qui permet aux acteurs du Syal de faire preuve d’une plus grande faculté d’adaptation et d’une meilleure stabilité en des moments de crise que d’autres producteurs paysans. Le caractère de ver- ticalité de l’agro-industrie de la panela
En savoir plus

5 En savoir plus

Systèmes agroalimentaires localisés : état des recherches et perspectives

Systèmes agroalimentaires localisés : état des recherches et perspectives

des « maillages agroalimentaires » La relativisation de la portée du concept de « filière produit » est allée de pair avec l’importance croissante de la grande dis- tribution, des transports et de la logisti- que. Plutôt que le suivi d’un produit de la fourche à la fourchette, c’est l’analyse des fonctions, de leur rôle, de leur organisa- tion et de leurs modalités de coordination qui expliquent le fonctionnement du sec- teur agroalimentaire. Cela est particuliè- rement important pour les systèmes agroalimentaires basés sur des spécifici- tés territoriales. Si un producteur d’agneaux du Quercy ou d’huile d’olive de Sierra Mágina, vend son produit à un grand groupe de distribution, représenter de manière linéaire le flux du produit n’a pas une grande portée explicative. C’est l’analyse de l’assemblage des fonctions et des valeurs qui pourra nous éclairer quant aux stratégies des acteurs et la nature des échanges économiques (Berger, 2006).
En savoir plus

7 En savoir plus

Systèmes agroalimentaires localisés : état des recherches et perspectives

Systèmes agroalimentaires localisés : état des recherches et perspectives

Réorganisation des « maillages agroalimentaires » La relativisation de la portée du concept de « filière produit » est allée de pair avec l’importance croissante de la grande dis- tribution, des transports et de la logisti- que. Plutôt que le suivi d’un produit de la fourche à la fourchette, c’est l’analyse des fonctions, de leur rôle, de leur organisa- tion et de leurs modalités de coordination qui expliquent le fonctionnement du sec- teur agroalimentaire. Cela est particuliè- rement important pour les systèmes agroalimentaires basés sur des spécifici- tés territoriales. Si un producteur d’agneaux du Quercy ou d’huile d’olive de Sierra Mágina, vend son produit à un grand groupe de distribution, représenter de manière linéaire le flux du produit n’a pas une grande portée explicative. C’est l’analyse de l’assemblage des fonctions et des valeurs qui pourra nous éclairer quant aux stratégies des acteurs et la nature des échanges économiques (Berger, 2006).
En savoir plus

8 En savoir plus

NTIC et développement des entreprises agroalimentaires : le cas du Languedoc-Roussillon

NTIC et développement des entreprises agroalimentaires : le cas du Languedoc-Roussillon

La grande distribution : un acteur conditionnant l’usage des NTIC Pour les entreprises agroalimentaires qui ont la grande distribution comme clientèle principale, les relations commerciales empruntent, pour la plupart d’entre elles, la voie électronique, une fois qu’un accord annuel est établi. Depuis la diffusion de l’EDI, les relations commerciales ont eu pour support ordinaire cette technologie qui a été imposée aux entreprises agro alimentaires en plus des prix d’achat qui laisse peu de marge de manœuvre aux entreprises. Contrairement à l’espoir que certains dirigeants avaient mis dans l’adoption des NTIC selon lequel l’outil allait leur permettre de rivaliser avec les plus gros qu’eux, à mettre ces derniers à leur portée, cet espoir a été vite dissipé compte tenu de l’impossibilité de poursuivre leur activité commerciale en dehors de la grande distribution. De la sorte, pour une partie des entreprises agroalimentaires l’usage des NTIC est conditionné par le pouvoir de la clientèle qui poursuit sa stratégie de domination avec les nouvelles applications de gestion partagée des approvisionnements en particulier.
En savoir plus

16 En savoir plus

Les marchés agroalimentaires : objets et questions de recherche

Les marchés agroalimentaires : objets et questions de recherche

Déjà à ce stade de caractérisation des MA, on pressent les limites des seuls outils de la micro- économie néo-classique pour appréhender leur fonctionnement. Les spécificités des Marchés Agroalimentaires tiennent à la nature des produits et des acteurs les composant. Les PA se situent à la fois dans le domaine rationnel de la biologie et affectif de la psychologie et vont singulariser les perceptions et les attitudes des consommateurs, des producteurs et des commerçants, par rapport à des produits ne s’ingérant pas.

7 En savoir plus

Etats localisés dans les systèmes fluides : application à la double diffusion

Etats localisés dans les systèmes fluides : application à la double diffusion

Dans ce travail, on ne consid`ere que des domaines infinis dans l’approximation o` u les effets centrifuges sont n´eglig´es (devant les effets de gravit´e) et pour des taux de rotation m[r]

240 En savoir plus

Cartographie moléculaire et imagerie fonctionnelle des cancers de prostate localisés

Cartographie moléculaire et imagerie fonctionnelle des cancers de prostate localisés

Nos travaux ont permis de montrer que l’IRM prostatique permettait de détecter et de stratifier le risque de cancer de prostate dit "significatif", que l’IRM couplée [r]

116 En savoir plus

L'intérêt et les besoins du consommateur dans la transition des modèles agroalimentaires

L'intérêt et les besoins du consommateur dans la transition des modèles agroalimentaires

Pour que les besoins sociétaux liés à l’alimentation du consommateur puissent participer pleinement au processus de transition du modèle agroalimentaire, encore faut-il qu’ils [r]

14 En savoir plus

La diffusion d'informations environnementales est-elle bénéfique pour les entreprises agroalimentaires ?

La diffusion d'informations environnementales est-elle bénéfique pour les entreprises agroalimentaires ?

In order to analyse the real taking into account of the audited or non-audited environmental disclosure in the financial choices, an association analysis has been conducted after having[r]

21 En savoir plus

Show all 108 documents...