Activation du complément

Top PDF Activation du complément:

Activation du complément : un lien entre l'inflammation et la régénération parodontale

Activation du complément : un lien entre l'inflammation et la régénération parodontale

8 C5bC6. Un changement de conformation se produit ensuite après la fixation de la molécule C7 à ce complexe et au cours de cette modification, l’élément C8 (glycoprotéine composée d’un hétérodimère C8α-C8γ dont les sous-unités sont reliées entre elles par la chaîne C8β) va se fixer au complexe par la sous-unité C8β et l’hétérodimère C8α-C8γ va pénétrer dans la bicouche lipidique de la membrane du pathogène. Enfin, un pore transmembranaire de 100 angströms va être formé à la membrane des agents pathogènes à la suite du recrutement de 10 à 15 protéines C9 qui vont s’associer en cylindre au niveau du complexe (2,39). On appelle complexe d’attaque membranaire (CAM ou C5b-9) l’association de ces composants C5b, C6, C7, C8 et C9. L’activation d’une seule C3-convertase peut générer plus de 1000 CAM. Cependant, il existe une voie d’activation du système du complément indépendante du C3. En effet, des sérines protéases de la coagulation, telles que la thrombine, les facteurs FXa et FXIa, ou de la fibrinolyse comme la plasmine, peuvent cliver le C5 pour générer un C5a actif (19,40,41) et ainsi se substituer aux C5-convertases C4b2a3b et C3bBb3b. Ce C5a généré par le système de la coagulation a des propriétés biologiques identiques au C5a produit par les trois voies principales d’activation du complément. Les sérines protéases (ou facteurs de coagulation) issues de cette cascade de coagulation permettent donc d’activer le système du complément même en l’absence de C3 (19,40–42).
En savoir plus

57 En savoir plus

Facteurs du complément et microangiopathie thrombotique rénale‎ : à propos de 57 observations

Facteurs du complément et microangiopathie thrombotique rénale‎ : à propos de 57 observations

INTRODUCTION : Le système du complément est un acteur clé de l’immunité innée, nécessaire à la défense de l’hôte contre les agents pathogènes mais aussi impliqué dans de diverses pathologies rénales, dont les microangiopathies thrombotiques (MAT). La MAT est une affection rare, touchant fréquemment les reins et qui se caractérise par la formation de thrombi vasculaires, d’une hémolyse et d’une thrombocytopénie. L’activation du complément a été démontrée comme jouant un rôle clé dans certaines étiologies de MAT. Le C4d est un produit inactif de dégradation secondaire à l’activation du complément. L’émergence de thérapies ciblant la voie terminale du complément incite à trouver des biomarqueurs de l’activation du complément. Le but de cette étude est de déterminer la prévalence et la localisation du C4d, dans les reins natifs atteints de MAT et également de rechercher d’éventuelles corrélations anatomo-cliniques entre les différentes étiologies de MAT.
En savoir plus

91 En savoir plus

Implication de la cascade du complément dans les formes sévères de COVID-19

Implication de la cascade du complément dans les formes sévères de COVID-19

C3 Facteur B Figure 1. Voies d’activation du complément par le SARS-CoV-2. L’activation de la voie classique est initiée par la fixation du complexe C1 à des immu- noglobulines ou à des ligands endogènes. Ce complexe va pouvoir cliver le C4 et le C2 pour former la C3 convertase classique (C4b2a). La voie des lectines est activée par la fixation d’un complexe MBL-MASP-2 à la surface d’un pathogène. Ce complexe, lié au pathogène, permet alors de cliver le C4 et le C2. Ces clivages forment ainsi une C3 convertase (C4b2a). La voie alterne agit comme un système de surveillance en maintenant un faible niveau d’activation du système du complément par un processus connu sous le nom de « tick-over ». Le tick-over est l’hydrolyse spontanée du C3 en C3(H2O), forme bio-active du C3, dans la phase fluide. Le C3(H2O) peut se fixer au facteur B, qui est ensuite clivé par le facteur D pour former la C3 convertase alterne en phase fluide : C3(H2O)Bb. À la surface des pathogènes, le facteur B fixé au C3b pourra ensuite être clivé par le facteur D pour former la C3 convertase alterne (C3bBb). Ces trois voies conduisent à la formation d’une C3 convertase permettant de cliver le C3 en C3a, une anaphylatoxine, et en C3b, à l’origine de la formation de la C5 convertase (C4b2a3b ou C3bBb3b). Le C5 est ensuite clivé en C5a et en C5b, qui va initier les dernières étapes de la cascade du complément. Cela conduit à la formation du complexe d’attaque membranaire (C5b-9, MAC) et permet de lyser les pathogènes. Le système du complément est hautement régulé par des protéines sériques (C1inh, FI, C4BP, FH, clustérine, vitronectine) et membranaires (CR1, MCP, DAF, CD59) [22] . Les protéines N et S du SARS-CoV-2 vont respectivement activer la voie des lectines et la voie alterne du complément. MBL-MASP-2 : mannose-binding protein-mannose-binding lectin serine protease 2 ; C1inh : inhibiteur du C1 ; FI, FH : facteur I, facteur H ; C4BP : C4-binding protein ; CR1 : récepteur 1 du complément ; MCP : membrane cofactor protein ; DAF : decay-accelerating factor.
En savoir plus

9 En savoir plus

Migrations collectives de cellules mésenchymateuses - Un facteur du complément à la rescousse

Migrations collectives de cellules mésenchymateuses - Un facteur du complément à la rescousse

on a observé que les CCN qui quittent les flux de migration y reviennent systéma- tiquement [11] . D’autre part, les CCN à l’arrière de la population migratoire continuent de migrer avec le reste du groupe et ce malgré la présence d’un territoire permissif dans la direction opposée. Nous avons analysé récem- ment les mécanismes potentiels de ce comportement grégaire [6] . Nos travaux montrent que les CCN s’attirent mutuel- lement et que cet effet est dû au facteur du complément C3a et à son récepteur C3aR, tous deux coexprimés par les CCN. C3a est un élément de la cascade du complément, un acteur clé de la réponse immunitaire et son rôle de chimioat- tractant dans ce système est bien connu
En savoir plus

3 En savoir plus

Le système du complément - Une épée à double tranchant dans la progression tumorale

Le système du complément - Une épée à double tranchant dans la progression tumorale

Le rôle anti-tumoral du complément semblait acquis depuis plusieurs années en raison de son activité lytique, de ses propriétés de chimio- tactisme et d’opsonisation des cellules stressées. Cependant, de récentes études semblent contredire ce paradigme en montrant que le système du complément peut être relié à des effets pro-tumoraux. L’expression anormale de protéines du complément a été révélée dans de nombreux types de tumeurs, notamment dans des tumeurs du poumon [11], du sein [12], du pancréas [13], du rein [14] et urothéliales (vessie et haut appareil urinaire) [15]. Parmi ces protéines, le C1q, le C1s, le C3, le C4, les anaphylatoxines C3a et C5a, et leurs récepteurs, ainsi que les protéines régulatrices comme le facteur B, facteur H, facteur I, CD46, CD55 et CD59, sont le plus souvent surexprimées. La possibilité d’une acti- vation locale du complément au sein de ces tumeurs a été suggérée, ce qui soulève la question de son rôle possible dans la progression tumorale. Les cellules tumorales sont capables de s’adapter à leur environne- ment. Elles peuvent profiter des effets pro-inflammatoires induits par le complément, tout en s’affranchissant de ses activités cytotoxiques qui reposent sur le CAM. Cette adaptation implique la surexpression des protéines régulatrices du système comme le facteur H, le facteur I, le CD46, le CD55 et le CD59 [16, 17].
En savoir plus

7 En savoir plus

Complément au modèle néoclassique d'unité de production : les contraintes techniques

Complément au modèle néoclassique d'unité de production : les contraintes techniques

tion d’activités, la meilleure prise en compte des outputs intermédiaires, qui ne sauraient être des inputs, la préparation à l’introduction des marchés de biens in- termédiaires et des décisions d’achat et de vente sur ces marchés de l’unité, qui sont au cœur des systèmes de production modernes, la prise en compte de la capaci- té de polyvalence des inputs-capital, qui est au cœur de leur valorisation, et la pos- sibilité d’expliquer la convexité même pour une production mono-output, alors qu’elle ne peut l’être que pour une production pluri-outputs dans le cadre de la pro- grammation. Mais, maintenant qu’il est fini, le statut exact de ce complément reste à confirmer : sera-t-il, comme nous l’avons pressenti, un simple prolongement du modèle, ou deviendra-t-il une alternative, engageant l’approche néoclassique dans une nouvelle voie ? La réponse à cette question dépend de sa suite immédiate : la
En savoir plus

45 En savoir plus

Le papier permanent : une solution fiable en complément de l'archivage électronique ?

Le papier permanent : une solution fiable en complément de l'archivage électronique ?

Après nous être attachés à déterminer l’importance de l’avenir du marché du papier permanent en France pour l’archivage, il est important de répondre à notre sujet, c’est-à-dire le[r]

84 En savoir plus

Opter ou non pour le complément optionnel de libre choix d’activité

Opter ou non pour le complément optionnel de libre choix d’activité

l’e-ssentiel n° 100 - juillet 2010 Le Colca et le Clca À l’arrivée du troisième enfant (naissance ou adoption), deux compléments de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) peuvent être versés aux familles lorsqu’au moins un des parents interrompt son activité professionnelle : le complément optionnel de libre choix d’activité (Colca) et le complément de libre choix d’activité (Clca). Ils diffèrent selon les modalités de rétribution. Le premier offre un niveau de prestation plus élevé que le second (790 euros contre 550 euros en 2009 si le foyer n’est pas bénéficiaire de l’allocation de base de la Paje) mais pendant une durée de congé parental plus courte (jusqu’au mois précédent le premier anniversaire de l’enfant pour le Colca, jusqu’au mois précédant son troisième anniversaire pour le Clca).
En savoir plus

4 En savoir plus

L'ORDRE SUJET-COMPLÉMENT-VERBE DANS LES TEXTES ORAUX EN FINNOIS

L'ORDRE SUJET-COMPLÉMENT-VERBE DANS LES TEXTES ORAUX EN FINNOIS

Outi DUVALLON L’ORDRE SUJET-COMPLÉMENT-VERBE DANS LES TEXTES ORAUX EN FINNOIS 1 ___________________________________________________ Le présent article se place dans la perspective de l’émergence des énoncés verbaux pour étudier l’emploi d’un ordre des mots marqué, à savoir sujet-complément-verbe (SXV), dans les textes oraux en finnois. Cette approche syntaxique a pour objectif de dégager des régularités dans des contextes d’emploi plus larges de cet agencement. Sont examinés deux contextes d’insertion, d’une part les insertions liées à un choix lexical dans l’énoncé cadre, d’autre part les insertions qui constituent des concessions anticipées. Les propriétés de ces insertions permettent de formuler une hypothèse sur la valeur textuelle de l’ordre SXV. Celui-ci apparaît comme un indice de rupture syntaxique et énonciative, employé en position dépendante dans l’architecture des textes. Les séquences de type SXV sont doublement liées à leur contexte : elles s’appuient sur le texte précédent tout en projetant une suite. Nous proposons d’y voir un procédé syntaxique dont disposent les locuteurs pour gérer la « projectivité » des unités émergentes structurel- lement complexes.
En savoir plus

31 En savoir plus

Acceptation et vulgarisation de l’irrigation de complément dans la province du Bam, Burkina Faso

Acceptation et vulgarisation de l’irrigation de complément dans la province du Bam, Burkina Faso

31 que des amplitudes de température très variables. Cette situation pédoclimatique défavorable a pour conséquences des faibles rendements et une exposition de la province à une situation d’insécurité alimentaire grandissante d’année en année (Clavel et al, 2008). En partenariat avec l’organisation non gouvernementale l’Association Zood-Nooma pour le Développement (AZND) et d’autres partenaires, l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) exécute un projet d’irrigation de complément dans ladite province par la réalisation des Bassins de Collecte des Eaux de Ruissellement (BCER) en vue de procéder à une irrigation de complément en cas de poche de sécheresse (de trois jours à un mois). L’irrigation de complément consiste à apporter un supplement d’eau en vue de stabiliser et /ou d’augmenter les rendements en quantité et en qualité, dans les zones où les pluies sont généralement insuffisantes pour couvrir les besoins en eau des cultures. (Doorenbos et Kassam, 1987). Cette technologie est en phase d’expérimentation dans le Bam. Le gouvernement à travers le Ministère de l’Agriculture et de l’Hydraulique prévoit de construire des milliers de bassins de collecte des eaux de ruissellement pour promouvoir l’irrigation de complément et sécuriser la production en campagne hivernale dans 10 des 13 régions administratives du pays (MAH, 2012b). Cette étude vise à identifier et analyser les déterminants de l’acceptation et de la vulgarisation de la pratique de l’irrigation de complément à partir des BCER dans la province du Bam.
En savoir plus

8 En savoir plus

Papyrus Michigan XIII 665, complément textuel - notes critiques

Papyrus Michigan XIII 665, complément textuel - notes critiques

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

9 En savoir plus

R.P.D.B. Tome XI, Complément : Pourvoi en cassation en matière civile

R.P.D.B. Tome XI, Complément : Pourvoi en cassation en matière civile

La solution de l’arrêt, sinon tous ses motifs, a été approuvée par certains auteurs (I. Veroug- straete , «Les dépens devant la Cour de cassation en matière civile», op. de Foestraats, «[r]

163 En savoir plus

Acceptation et vulgarisation de l’irrigation de complément dans la province du Bam, au Burkina Faso

Acceptation et vulgarisation de l’irrigation de complément dans la province du Bam, au Burkina Faso

 Cependant, elles restent peu efficaces en cas de sécheresse prolongée au- delà de plus de deux semaines  Les poches de sécheresse au cours de la campagne agricole 2011/2012 témoignent la nécessité de l’irrigation de complément

17 En savoir plus

Les primes dans la fonction publique : entre incitation et complément de traitement

Les primes dans la fonction publique : entre incitation et complément de traitement

Le recours aux palliatifs Les indices bruts sont eux-mêmes devenus inadaptés pour traduire les rapports des rémunérations brutes du fait de l’existence d’indemnités dégressives s’ajoutant au traitement hiérarchisé. Des indemnités dégressives ont en effet été créées pour maintenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires se situant en bas de la hiérarchie des traitements, l’inflation étant à l’époque importante. Dès 1948, un complément de traitement non hiérarchisé, dénommé indemnité de cherté, de 12 000 F est alloué aux fonctionnaires. De même, une majoration exceptionnelle de l’indemnité temporaire de cherté de vie est instituée par le décret du 12 août 1950. Cette majoration est dégressive. Elle est fixée à 9000 F à l’indice 100 et disparaît à l’indice net 160. Cette majoration est mise en place de manière à ce que les traitements les plus modestes soient au moins équivalents au SMIG, institué par la loi du 11 février 1950. D’autres mesures ont été prises en faveur des bas salaires et le début des années 50 se caractérise ainsi par une politique salariale axée sur la revalorisation des traitements les plus faibles 15 . Paradoxalement, tout en continuant d’instituer des indemnités dégressives, le gouvernement prit conscience de la nécessité d’augmenter la rémunération des cadres et mit en œuvre des mesures favorables à la hiérarchie. Une prime hiérarchique est instituée en 1954, sous la forme de 450 F par point d’indice dépassant l’indice net 450. La rémunération
En savoir plus

325 En savoir plus

Effet d’un complément alimentaire stimulateur de la rumination sur le démarrage de la lactation

Effet d’un complément alimentaire stimulateur de la rumination sur le démarrage de la lactation

Titre français : Effet d’un complément alimentaire stimulateur de la rumination sur le démarrage de la lactation Titre anglais : Effect of a dietary feed supplement stimulator of rumination on the start of lactation Résumé : L’objectif principal de cet essai était d’étudier l’effet d’un produit sur le temps de rumination autour du vêlage et sur les paramètres sanguins liés aux cétoses des vaches laitières. L’essai comprenait 26 vaches, divisées en 2 groupes. Le temps de rumination est monitoré via des colliers associés au robot de traite. Les vaches du groupe Traitement ont reçu 2 fois 200 g du produit le jour du vêlage, à 12 heures d’intervalle. Des tests sanguins déterminant la concentration en ᵝ-hydroxybutyrate, étaient réalisés à 3 reprises, 7 jours avant le vêlage, le jour du vêlage et 7 jours après le vêlage. Le but de ces tests était de détecter les vaches atteintes d’une cétose. La production laitière et l’ingestion de concentrés ont été enregistrées. Aucun effet du traitement n’a été observé sur le temps de rumination, sur les cétoses ou encore sur l’ingestion. Les vaches de l’essai ont eu des temps de rumination élevés et des concentrations en corps cétoniques assez faibles. La prévalence des cétoses était de 23 %, les vaches étaient majoritairement en bonne santé. Il n’y a pas eu pas de lien entre le temps de rumination et les cétoses. La production laitière a légèrement augmenté dans le groupe Traitement par rapport au groupe Témoin Le produit semble avoir un effet limité lorsqu’il est employé en préventif sur des vaches ayant déjà des temps de rumination élevés avant le vêlage. La raison de la légère augmentation de production laitière chez les vaches traitées avec le produit devra être étudiée dans de futurs essais. Abstract : The main goal of this trial was to investigate the effect of a product on the rumination time around calving and on blood parameters with regard to ketosis in cows. In this
En savoir plus

35 En savoir plus

Rôles des défenses immunitaires associées au système du complément dans les pathologies buccales

Rôles des défenses immunitaires associées au système du complément dans les pathologies buccales

Le système du complément joue également un rôle sur la mémoire immunitaire. En effet l'activation du BCR aidé de CD21 permet de générer une population de cellules mémoires. Outre cela, les cellules présentatrices de l'antigène possèdent également de nombreux récepteurs aux composants du système du complément qui vont leur permettre une migration vers le site de l'infection, une phagocytose de l'antigène facilitée et une production d'interleukines (en particulier IL-12) qui vont orienter la différenciation des lymphocytes T vers un phénotype TH1, c'est-à-dire un lymphocyte avec un rôle d'immunité cellulaire. Ainsi le complément favorise la présentation de l'antigène et augmente la réponse macrophagique pour une reconnaissance et une phagocytose accrue des cellules infectées.
En savoir plus

72 En savoir plus

La spiruline‎ : un complément alimentaire en conseil à l’officine. Enquête d’utilisation

La spiruline‎ : un complément alimentaire en conseil à l’officine. Enquête d’utilisation

142 Conclusion de l'enquête La spiruline est un complément alimentaire consommé pour ses nombreux bénéfices. Parmi les points de distribution nous retrouvons l’officine. C’est dans cette optique que nous avons réalisé cette enquête. Diffusée au niveau national, cette enquête nous a permis de faire un état des lieux des connaissances dont disposent les officinaux et d’avoir des informations concrètes concernant le conseil de la spiruline à l’officine. En ce qui concerne l’origine de la spiruline, elle semble être connue de la moitié des officinaux. Les pharmaciens se fournissent pour la plupart auprès de laboratoires pharmaceutiques avec pour leader Arkopharma. Nous avons rappelé l’importance pour le pharmacien d’officine de se fournir auprès de fabricants tenant un cahier des charges permettant d’assurer la traçabilité et la qualité des spirulines proposées.
En savoir plus

195 En savoir plus

L’aurochs de Pontvallain (Sarthe, France) : complément d’analyse ostéomorphométrique

L’aurochs de Pontvallain (Sarthe, France) : complément d’analyse ostéomorphométrique

Ce nouvel examen du squelette d’aurochs de Pontvallain a permis de mettre en évidence l’intérêt de cet animal qui, en tant que pièce de Musée, est tout à fait représentatif du Bos p[r]

15 En savoir plus

Vers un complément à l'audiométrie tonale pour le suivi auditif du militaire

Vers un complément à l'audiométrie tonale pour le suivi auditif du militaire

Vers un complément à l’audiométrie tonale pour le suivi auditif du militaire. Introduction Au cours de sa carrière, le militaire est sujet à un risque élevé de lésions auditives du fait de son exposition au bruit impulsionnel (tir d'arme) et au bruit continu (moteur d’engin). Le suivi auditif du militaire est réalisé par audiométrie tonale . Cette méthode consiste à déterminer le seuil liminaire d'audition par voie aérienne pour des sons purs. Une série de travaux de Liberman et Kujawa (1, 2) menés chez le rongeur pourraient conduire à reconsidérer la pertinence de l’audiométrie tonale pour le suivi auditif des personnes exposées au bruit. Les auteurs observent après exposition au bruit (100 dB SPL pendant 2h), une altération transitoire des mécanismes cochléaires : les seuils d’apparition de signaux électrophysiologiques auditifs, produits de distorsion acoustique, potentiels évoqués précoces, s’élèvent, indiquant respectivement une atteinte des cellules ciliées externes et des premières synapses des voies auditives afférentes (2). Malgré un retour à la normale des seuils électrophysiologiques deux semaines après le traumatisme acoustique, les auteurs mettent en évidence des lésions synaptiques majeures entre les cellules ciliées internes et le nerf auditif. En dépit d'une préservation des seuils auditifs chez les animaux exposés, jusqu’à 80% des synapses peuvent disparaitre. Ces lésions synaptiques sont appelées synaptopathies cochléaires ou « pertes auditives cachées » car elles ne seraient pas détectables par l’audiométrie tonale. Les synaptopathies cochléaires induites par le bruit concerneraient préférentiellement l'une des trois populations de fibres auditives : les fibres auditives afférentes à seuil haut. Ces fibres jouent un rôle dans l'encodage des signaux supraliminaires de forte intensité. A l'inverse, les fibres à seuil bas, codant pour les sons de faible intensité, seraient indemnes de synaptopathies (1), ce qui expliquerait le retour à la normale des seuils auditifs liminaires après le traumatisme.
En savoir plus

48 En savoir plus

Activation du système du complément dans les syndromes coronariens aigus

Activation du système du complément dans les syndromes coronariens aigus

Le présent article documente l’activation du système du complément chez des patients avec SCA sans élévation du segment ST. Les principaux points soulevés dans cette contribution origina[r]

129 En savoir plus

Show all 1023 documents...