acteurs politiques

Top PDF acteurs politiques:

Mise en portrait et storytelling dans les présentations de soi des acteurs politiques : le cas des élections municipales de Paris en 2014, les présentations de deux candidates : Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet

Mise en portrait et storytelling dans les présentations de soi des acteurs politiques : le cas des élections municipales de Paris en 2014, les présentations de deux candidates : Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet

Eliséo Veron, sémioticien et analyste du discours dont certains travaux sont focalisés sur la communication politique, évoque une « crise de la légitimité du politique » 52 qui s’installe en France entre 1980 et 1990, ce qui pourrait expliquer un essor de la représentation des acteurs politiques. La légitimité de ces derniers pouvant être mise à mal, il leur faut trouver un moyen de se rendre visibles de façon légitime. Pour certains auteurs, le terme « représentation » va de pair avec le milieu théâtral, André Bélanger, professeur de sciences politiques à l’université de Montréal, compare la communication politique à un jeu théâtral. Le mot représentation est rapidement associable au théâtre, aussi nous entendons parfois parler de « scène politique » comme étant le lieu où prend forme la représentation des acteurs politiques. « De tout temps les gouvernants ont eu recours à la théâtralité pour fonder leur légitimité et donner à voir ce qui les distingue des gouvernés. Le commandement a besoin, pour opérer, de cette distance que produisent le costume et la mise en scène. » 53 André Belanger considère que l’acteur politique a besoin d’une scène, d’être représenté pour pouvoir gouverner. De même, les mises en récit telles que la mise en portrait et le storytelling, parce qu’elles mettent en lumière un acteur politique, renforcent sa légitimité. C’est également pour l’acteur politique un moyen de se différencier des électeurs qui eux ne jouent pas sur la « scène politique ». Marc Abélès, anthropologue dont les recherches portent entre autres sur la politique, rejoint lui aussi l’idée d’André Bélanger lorsqu’il dit qu’« apparat, cérémonial accompagnent toute démonstration de puissance et d’autorité et contribuent à la mise en spectacle du pouvoir. Donner à voir semble donc une dimension consubstantielle de l’ordre politique. » 54
En savoir plus

96 En savoir plus

Les professionnels du droit comme acteurs politiques. Bilan critique de la littérature nord-américaine et enjeux de l’importation de ces travaux en Europe continentale

Les professionnels du droit comme acteurs politiques. Bilan critique de la littérature nord-américaine et enjeux de l’importation de ces travaux en Europe continentale

Aude Lejeune Université de Liège, ISHS, 7, boulevard du Rectorat, bâtiment B31, 4000 Liège, Belgique Résumé Depuis longtemps, les sciences sociales nord-américaines s’interrogent sur la dimension politique de l’activité des professionnels du droit alors qu’en Europe continentale, les rapports entre droit et politique n’ont été analysés conjointement que très récemment et de fac¸on marginale. L’un des enjeux actuels des travaux nord-américains est de transposer les conclusions éprouvées aux États-Unis dans d’autres contextes juridiques et politiques, ce qui questionne l’universalisation et la globalisation de ces analyses. Après avoir exposé les raisons qui expliquent l’intérêt ancien des sciences sociales face à la question du politique aux États-Unis, cet article propose de réfléchir aux conditions et enjeux de l’importation de ces travaux en Europe continentale, en portant une attention particulière aux rapports historiques, et spécifiques à chaque contexte national, entre droit, pouvoir politique et sciences sociales.
En savoir plus

1 En savoir plus

Acteurs politiques et gouvernance multi-niveaux : le cas des eurodéputés français.

Acteurs politiques et gouvernance multi-niveaux : le cas des eurodéputés français.

Les eurodéputés comme acteurs de la gouvernance des territoires : le cas des eurodéputés français L’accélération du processus d’intégration européenne depuis la fin des années 1980 a contribué à faire émerger un espace de gouvernance caractérisé par des modes opératoires spécifiques (Mény, Muller, Quermonne, 1995). Le Parlement européen (PE) est l’un des principaux bénéficiaires des traités qui se sont succédés à partir des années 1980. L’Acte Unique Européen (1986), le Traité sur l’Union Européenne (1991) puis le traité d’Amsterdam (1997) étendent en effet ses domaines d’actions et créent de nouvelles procédures qui instituent un espace de négociation plus complexe entre le PE, la Commission et le Conseil. Le PE se voit alors attribuer pour un certain nombre de secteurs communautaires un véritable statut de co- législateur (Kreppel, 2000).
En savoir plus

5 En savoir plus

Côte d'Ivoire ˸ enjeux démocratiques : les acteurs politiques et leurs actions au sein de la société ivoirienne de 1940 à 2010

Côte d'Ivoire ˸ enjeux démocratiques : les acteurs politiques et leurs actions au sein de la société ivoirienne de 1940 à 2010

En général, le mot politique peut également nous renvoyer à ce qui est en rapport directe à un gouvernement (au sens large) d’une société dans son ensemble. Alors, il reste à savoir faire la différence de ce qui est politique du non politique. Évidemment, la notion de politique doit nous faire ressortir deux questions. En premier, que doit détenir le pouvoir politique? En second plan, que doivent être les limites du pouvoir politique, quoique qui le détienne? Puisque, ce n’est pas tout phénomène autour de nous qui explique un fait politique, alors nous cherchons à comprendre s’il existe d’autres moyens expliquant ce concept. À travers une étude politique, nous constatons que la politique en tant que telle se scinde en deux parties que sont les sciences politiques et la théorie de la politique. Une nette distinction est faite à ce niveau. Nous notons que les sciences politiques qui connurent le jour au 20 e siècle sont dérivées de l’empirisme qui date du 17 e siècle. 259 Pour parler de « science », il est question de relater les méthodes à partir desquelles la connaissance est acquise sur le procédé des observations, expérimentations, des évaluations ou des dimensions ou encore des comptabilisations. 260 Selon Leo Strauss, les sciences politiques ont été identifiées par le biais de la philosophie politique. 261 La différence entre ces deux termes (science politique et philosophie politique) serait la conséquence de la distinction relativement récente qui existerait entre la science et la philosophie de façon générale. Les sciences politiques ou la philosophie politique serait le moyen le plus adéquate dans la quête du meilleur régime ou de la meilleure société ou encore de la doctrine représentant le meilleur régime ou la meilleure société. En somme, c’est une recherche qui renferme l’étude de toute sorte de régimes. Nous ferons ainsi un point de départ depuis l’antiquité grecque jusqu’au lendemain de la seconde guerre mondiale, dans l’optique de comprendre la notion des différentes politiques menées. Le thème politique provient de la civilisation grecque (mot grec) qui correspond au mot « polis ». Le mot « polis » renvoie à l’ensemble des citoyens résidant dans une ville bien
En savoir plus

441 En savoir plus

Changement climatique et priorités des acteurs politiques belges. Un même objectif, une argumentation différente?

Changement climatique et priorités des acteurs politiques belges. Un même objectif, une argumentation différente?

-  Interdépendances thématiques et conséquences liées à la politique climatique se multiplient avec dans liens dans quasiment tous les autres. problèmes publics[r]

18 En savoir plus

L’action publique de lutte contre le travail des enfants au Burkina Faso : politiques, acteurs, dynamique d’actions et controverses

L’action publique de lutte contre le travail des enfants au Burkina Faso : politiques, acteurs, dynamique d’actions et controverses

Dans ce contexte, l’enfance est également aujourd’hui un domaine clé de l’intervention des acteurs du développement dans le sens de la protection et la promotion des droits de l’enfant. A cet effet, la thèse renouvelle les analyses de l’Etat en Afrique et des acteurs qui émergent à côté de l’autorité étatique pour produire de l’action contre le travail des enfants. Elle analyse les dynamiques contemporaines de la lutte abolitionniste à partir des théories et des grilles de lecture produites par la sociologie (critique) de l’action publique, la socio- anthropologie du développement et les childhood studies. L’analyse globale porte un regard croisé en se focalisant sur la construction politique de la lutte abolitionniste, sur le rôle et la place des acteurs politiques et associatifs et sur les controverses et les dynamiques à l’œuvre autour de cette lutte abolitionniste au Burkina Faso.
En savoir plus

11 En savoir plus

Comprendre la logique des acteurs

Comprendre la logique des acteurs

Sur base de cartes, du cadastre et de l’observation du paysage, les participants relèvent une série d’indicateurs significatifs de l’évolution du territoire (par exemple : disparition des haies, nouveaux lotissements), qui renvoient à des problématiques de territoire. Une information sur l’évolution historique du paysage vient compléter ces observations et répondre aux questions que les participants se posent. Partant de là, ils identifient un certain nombre d’acteurs impliqués dans ces problématiques. Des articles de presse évoquant le conflit viennent soutenir ce travail d’inventaire. Les acteurs sont classés sur un gradient exprimant leur degré d’implication par rapport au territoire (niveau direct - local - régional - national). Il s’agira ensuite d’interroger un certain nombre de ces acteurs pour tenter de comprendre leurs logiques d’action au travers d’un audit patrimonial.
En savoir plus

8 En savoir plus

La fusion par les politiques : les politiques culturelles

La fusion par les politiques : les politiques culturelles

Contrairement à une hypothèse assez couramment admise jusque-là, les différences qui affectent les politiques culturelles des régions s’avèrent donc importantes. Elle surgissent au- delà des chiffres, qui ont eu tendance à masquer de tels contrastes (Delvainquière et Dietsch, 2009). La région Occitanie est un terrain particulièrement intéressant pour en mesurer l’étendue. Nos témoignages évoquent d’ailleurs spontanément une réalité qui vaudrait « au- delà du seuil de Naurouze et une autre en deça » 1 . Un seuil qui n’intéressait jusque-là que les experts en canaux et bassins aquifères se retrouve chargé d’imaginaire politique. Au moment où l’on dissout une frontière institutionnelle, on en rétablit une symbolique. C’est que la fusion provoque, avant même d’entrer dans un processus de mise en œuvre, ce que nous avons appelé un « choc de réflexivité » (Négrier et Simoulin, 2018) conduisant les acteurs généralistes, mais aussi ceux spécialisés dans un secteur, par le fait de découvrir des politiques publiques autres que la leur, à découvrir la relativité de la leur. Ce qui leur semblait à la fois la seule formule et la meilleure possible pour une politique culturelle, devient contingente. La « renaturalisation », qui procéderait d’un changement d’échelle matériel, symbolique et relationnel (Dedieu, 2019), supposerait à la fois des traductions, des (re)médiations qui sont inscrites dans le temps long. Elle semble hors de portée du court ou moyen terme. Par
En savoir plus

18 En savoir plus

Cartographie des acteurs et instruments et intégration des concepts dans les politiques climatiques :
synthèse des études de cas (France - Guadeloupe/Martinique ; Brésil / Etat de Pernambouco ; Colombie / Cauca)

Cartographie des acteurs et instruments et intégration des concepts dans les politiques climatiques : synthèse des études de cas (France - Guadeloupe/Martinique ; Brésil / Etat de Pernambouco ; Colombie / Cauca)

Enfin, la troisième catégorie du policy mix d’adaptation au changement climatique en Guadeloupe regroupe les instruments véritablement conçus pour répondre à une logique d’adaptation au changement climatique. Il s’agit d'outils de planification au niveau territorial, émanant de collectivités locales plus que d’une véritable stratégie à l’échelle de la Guadeloupe. Sur le territoire guadeloupéen, c’est la Communauté d’Agglomération du Nord Grande Terre (CANGT) qui intègre la problématique climat à ses plans d’actions territoriaux, notamment à travers le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) rendu obligatoire par la Loi de transition énergétique pour la croissance (2015). Celle-ci met en place des dispositifs d'action publique selon des modalités originales : elle propose ainsi, dans le cadre de l’élaboration d'un diagnostic de vulnérabilité, une « marche de vulnérabilité » avec l'ensemble des acteurs concernés pour constater les effets du changement climatique. Elle met également en place des processus participatifs et des réunions afin de réunir et d’intégrer au mieux les acteurs du territoire par secteur d’activité (tourisme, agriculture…). L’adaptation au changement climatique constitue ici un volet central des actions menées par la CANGT, et celle-ci entreprend un travail de communication auprès des acteurs afin de les familiariser avec la thématique. La communauté d'agglomération élabore ici une politique intersectorielle pour répondre au changement climatique, mais aucune mesure n'a encore été adoptée dans le secteur agricole. Il s'agit donc surtout à ce stade, d’actions d’information, de partage de connaissances, et d’orientations, mais aucun véritable instrument politique n’a été mis en œuvre dans ce cadre.
En savoir plus

62 En savoir plus

Les animateurs de l’architecture et du patrimoine au sein du label « Ville et pays d’art et d’histoire » : construire une légitimité face aux acteurs des politiques publiques locales du patrimoine

Les animateurs de l’architecture et du patrimoine au sein du label « Ville et pays d’art et d’histoire » : construire une légitimité face aux acteurs des politiques publiques locales du patrimoine

20 La mise en place d’une « politique des publics » rapproche dès lors, en termes politiques, l’animation du patrimoine du domaine de la culture. Cette expression employée dans le monde culturel, particulièrement dans les musées, est reprise par les services d’animation de l’architecture et du patrimoine. Son développement caractérise en premier lieu ces services : il détermine l’objectif central présent dans toutes les conventions. Il vise trois cibles privilégiées : les habitants, le public jeune et le public touristique. Pourtant, ces trois publics ne sont pas éloignés des publics visés par le monde de la culture. Ce parallèle rend donc difficile, en particulier pour ces audiences, la détermination de la spécificité des moyens d’action d’un service d’animation de l’architecture et du patrimoine.
En savoir plus

16 En savoir plus

L’appropriation du changement de politiques universitaires par les acteurs en Afrique subsaharienne, entre le local et le global : le cas de la réforme Licence-Master-Doctorat au Burkina Faso

L’appropriation du changement de politiques universitaires par les acteurs en Afrique subsaharienne, entre le local et le global : le cas de la réforme Licence-Master-Doctorat au Burkina Faso

Le deuxième stade s’étale de 1970 à 1990. Devant la croissance des effectifs d’étudiants, les ensembles universitaires qui appartenaient à deux pays (Bénin, Togo) ou plusieurs pays (Congo, Gabon, République centrafricaine, Tchad) éclatent pour donner naissance à des institutions nationales (Shabani, 2007). On assiste également à une détérioration des systèmes africains d’enseignement supérieur sous l’influence de divers facteurs, particulièrement les contraintes économiques et financières qui ont amené des restrictions budgétaires, plus prononcées dans les pays francophones. À partir de 1988, la Banque mondiale met en place une politique en Afrique subsaharienne qui encourage la primarisation de l’éducation, donnant la priorité à l’éducation de base au détriment de l’enseignement supérieur (World Bank, 1988), délaissé alors au prétexte que la rentabilité sociale de l’investissement dans cet ordre d’enseignement est deux fois moindre que dans l’enseignement primaire. Cette tendance fut renforcée par la Conférence mondiale sur l’éducation de base universelle qui s’est tenue à Jomtien en Thaïlande en 1990. Sanou et Charmillot (2010) ont mis en évidence les effets pervers de cette primarisation des politiques éducatives. D’une manière générale, les turbulences et les crises sociales que certains pays ont connues suite à ces politiques de restrictions ont entraîné un déclin du secteur de l’enseignement supérieur et amené une hostilité de certains gouvernements à l’égard du milieu universitaire considéré alors comme une source de menaces à la stabilité politique.
En savoir plus

302 En savoir plus

Les politiques de la réforme éducative en Haïti, 1979-2013 : de la logique socioprofessionnelle des acteurs politico-administratifs à la situation des établissements scolaires du département de la Grand-Anse

Les politiques de la réforme éducative en Haïti, 1979-2013 : de la logique socioprofessionnelle des acteurs politico-administratifs à la situation des établissements scolaires du département de la Grand-Anse

2) Les approches théoriques centrées sur le rôle de l'État dans la société ont leurs sources intellectuelles en Europe et plus particulièrement en France. Les principaux tenants fondent leurs réflexions sur les modèles de la théorie de l'État (Jobert & Muller, 1987; Mény & Thoenig, 1989). Dans cette perspective, l’Etat peut être perçu sous trois formes archétypiques : « l’Etat-guichet », « l’Etat- instrument » ou « l’Etat-négociant ». Dans « l’Etat-guichet », les politiques sont conçues comme des réponses à des demandes sociales. L’analyse des politiques publiques (école du « public choice », théorie de la rationalité limitée) insiste, dans ce cas, sur les choix collectifs « bureaucratiques ». Dans « l’Etat-instrument », les politiques publiques sont au service soit d'une classe sociale (approche néo- marxiste) soit des groupes spécifiques (approche néo-managériale, inspirée de la sociologie des organisations). L'analyse des politiques publiques insiste alors sur la faible autonomie de l'État vis-à-vis des intérêts capitalistes et/ou vis-à-vis des acteurs et organisations privés qui le composent. Dans « l’Etat-négociant », les politiques publiques sont au service des « acteurs-clients », soit par le biais de la représentation et de l'organisation des différents intérêts sectoriels ou catégoriels (approche néo-corporatiste), soit par le biais des organisations et règles institutionnelles qui encadrent ces interactions (approche néo-institutionnaliste). Dans ce dernier cas, l'analyse des politiques publiques insiste sur la distribution des pouvoirs et sur les interactions entre les acteurs.
En savoir plus

520 En savoir plus

Les acteurs: introduction

Les acteurs: introduction

Il s’agit par conséquent de considérer les pratiques et les interactions de ces divers acteurs afin de comprendre la justice, le droit et leurs évolutions. POUR ALLER PLUS LOIN : Flückiger, A. (2001). L'acteur et le droit: du comédien au stratège. Revue européenne des sciences sociales, 39(2), 5-5.

1 En savoir plus

Les acteurs aux commandes

Les acteurs aux commandes

Par exemple, l’ethnométhodologie permet de faire émerger les données à partir du vécu et de l’expérience des acteurs. Partant d’un relevé écrit des incidents et situations considérés par une équipe comme des indicateurs de la pertinence et de l’impact de leur action, des « allers et retours » ont été réalisés entre trois points : la formulation de critères en relation avec ces énoncés, l’approbation de cette analyse par l’équipe et enfin la mise en relation avec les objectifs généraux du programme. Au final, ces « allers et retours » ont assuré la construction participative d’une grille d’évaluation ayant un sens pour les acteurs de terrain de cette équipe. Si l’ensemble des acteurs concernés adoptent la grille, elle permettrait de recueillir des données valides et fiables qui pourraient être intégrées dans l’évaluation d’un programme sur un territoire global (G. Absil, Santé de l’homme, n o 390, 2007). Le deuxième écueil est celui de
En savoir plus

40 En savoir plus

SURPLUS ET ACTEURS SOCIAUX

SURPLUS ET ACTEURS SOCIAUX

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignemen[r]

21 En savoir plus

Modélisation des acteurs et des Modélisation des acteurs et des ressources : application au contexte d'un SIS universitaire

Modélisation des acteurs et des Modélisation des acteurs et des ressources : application au contexte d'un SIS universitaire

I.1 Contexte Nous avons pu voir au cours de nos recherches que les logiciels administratifs au sein des universités, ont des limites au niveau du pilotage. Un système d’information informatisé permet une exploitation de données sans ambiguïté et exclut l’aléatoire dans les processus et les événements. Apogée 9 , par exemple, qui permet l’inscription administrative et pédagogique de chaque étudiant, requiert une modélisation dépendante de chaque établissement. Apogée permet d’avoir la répartition des étudiants par diplôme en croisant les instances de l’objet «individu» et les instances de l’objet «diplôme». Toutefois, la modélisation étant très figée dans Apogée, des requêtes de pilotage pertinentes ne peuvent pas être définies dynamiquement au fur et à mesure des besoins. Comme par exemple l’impossibilité de répondre à la question : le nombre de redoublants pour le 2 e cycle, car le système n’a pas pris en compte la notion de redoublant et ne peut pas évoluer pour l’appréhender. Néanmoins, lors de la mise en route du processus de modélisation des acteurs : étudiants, enseignants, administratifs nous avons mis en évidence que nous pouvons récupérer des données au niveau de ce logiciel afin de faire le lien entre enseignant, enseigné et enseignement. Nous évoluons dans un contexte universitaire où il s’agit de mettre en relation information et acteurs du SI–SIS. Nous allons voir comment la modélisation des acteurs d’une part et des types de documents d’autre part, permettent d’élaborer des corrélations afin d’améliorer les réponses.
En savoir plus

19 En savoir plus

L’évaluation des politiques publiques : Les politiques de transport

L’évaluation des politiques publiques : Les politiques de transport

Heddebaut, Odile, (2009), « L’évaluation d’une politique locale de transport rejoint les questionnements européens sur la politique de mobilité durable », pp. 105-114, in Fouquet Annie et Méasson Ludovic (éd), L’évaluation des politiques publiques en Europe : Cultures et Futurs, L’Harmattan, Société Française de l’Évaluation, 442p. Jean-Michel Fourniau, (2010), « Débat public et rapport à l’action autour du VRAL : L’évaluation entre utilité acceptabilité et faisabilité des décisions transport. Constats dans les arènes de débat ; des décalages de logique et de représentation source d’incompatibilité » PP ;.190-195. in Chanel Olivier et Faburel Guillaume, (dir) (2010) L’environnement dans la décision publique. Refonder l’évaluation socio-économique pour des politiques de transport plus durables, Economica, collection Méthodes et approches, 230 p.
En savoir plus

18 En savoir plus

Les politiques d'environnement comme politiques de l'innovation

Les politiques d'environnement comme politiques de l'innovation

force, collusion d’intérêts et risques de « capture » de la réglementation par les groupes de pression [Laffont et Tirole, 1991, Stigler, 1971]. L’enjeu essentiel se situe, me semble-t-il, au niveau des représentations, car ni l’une ni l’autre ne rend compte de manière satisfaisante de la natu- re des politiques de l’environnement orientées vers le développement durable, en particulier, des conséquences du passage à un régime d’innovation. En effet, sans une prise en compte des spécificités et des contraintes des politiques actuelles, les dis- cours sur le développement durable risquent d’en rester au stade des vœux pieux. À l’inverse, en omettant les dynamiques d’innovation et d’appren- tissage, les explications en termes de rapports de pouvoir ne peuvent que favoriser l’immobilisme des pouvoirs publics. Pour favoriser des allers- retours permanents entre les doctrines et les pra-
En savoir plus

14 En savoir plus

Le changement institutionnel : processus et acteurs

Le changement institutionnel : processus et acteurs

33 Au terme de ce survol de la littérature sur le changement institutionnel, on peut pointer les principales lignes de force de notre approche. Une analyse multiscalaire et plurielle des changements des institutions implique de dialectiser les entrées empiriques et analytiques, en croisant celles qui se situent au niveau sociétal ou au niveau du champ des décisions politiques, avec celles portant sur les aléas et les tensions des processus organisationnels de mise en œuvre de l’action publique et enfin celles qui thématisent les épreuves, dilemmes ou tensions professionnelles ou sociales auxquels sont confrontés les professionnels, agents ou usagers des institutions publiques, « acteurs faibles » ou dominés (Payet, Giuliani & Laforgue, 2008), ou même citoyens ou groupes d’intérêt (Couty 2006 ; Grossman & Saurugger, 2006), en quête de création institutionnelle. Elle implique aussi de faire varier les échelles temporelles d’analyse et de repérer les reconfigurations historiques des mandats des institutions, comme on le voit dans les contributions de Denis Laforgue et de Lise Demailly. Bref, il s’agit de dépasser les approches « unitaires » et homogénéisantes des institutions qui permettent mal de comprendre comment elles peuvent changer et donc d’analyser le changement en tenant compte de la pluralité de leurs principes normatifs et des tensions des logiques d’action qui les traversent, de mettre en évidence l’inscription des institutions dans la société globale tout en soulignant les décalages ou les frottements dans les actions et interactions locales.
En savoir plus

17 En savoir plus

Les utilisateurs, acteurs de l'innovation

Les utilisateurs, acteurs de l'innovation

Ceci étant, cette ambiguïté n'est que la forme extrême d'un lien qui perdure toujours entre l'objet produit par le détournement et l'objet détourné : tout comme les autres [r]

15 En savoir plus

Show all 2679 documents...