Accessibilité aux soins et services de santé

Top PDF Accessibilité aux soins et services de santé:

Accessibilité des services de santé en Afrique de l'Ouest : le cas de la Guinée

Accessibilité des services de santé en Afrique de l'Ouest : le cas de la Guinée

Le système de paquet minimum d’activité initié par la politique des « soins de santé primaire » considère a priori que toutes les populations et de toutes les localités ont besoin à un moment donné de ce premier soins. Cette politique obéit à une nouvelle stratégie sanitaire mondiale initiée par l’OMS et reprise par la rencontre de Bamako en 1987. C’est ce qui justifie par ailleurs l’essor des postes et centres de santé à travers tout le pays, même dans des localités où les besoins sanitaires dépassent le niveau de soins primaires. Autrement dit, la géographie d’implantation des infrastructures sanitaires ne tiendrait pas compte de la spécificité et de la diversité des besoins immédiats et futurs des populations en matière de soins. De nombreuses régions sont connues en Guinée pour être des zones de maladies endémiques - l’onchocercose dans les régions de Yomou, Guékedou et Kissidougou ; trypanosomiase humaine dans les régions de Dubréka, etc. Il aurait fallu pour ces régions instituer des hôpitaux spéciaux, à la place des cabinets de soins primaires, pour faire face à l’ensemble des besoins sanitaires locaux. Ceci aurait sans doute permis d’importantes économies de ressources financières et surtout de capital humain, d’autant plus que ces centres et postes de santé sont tenus pour l’essentiel par des infirmés, les médecins ne voulant pas s’installer dans ces zones. Une révision stratégique de la géographie d’implantation des hôpitaux apporterait ainsi aux demandes de services de santé exprimées par les populations plus de satisfaction, ce qui leur permettrait de renoncer (ou en diminuer le recours) à des comportements d’« arbitrage perdant 7 ». Par ailleurs, la qualité des ressources humaines du personnel hospitalier, son utilisation optimale ainsi que son effectif jouent également un rôle important dans la prestation des soins de qualité. Dans son étude
En savoir plus

20 En savoir plus

Analyse exploratoire de l'implantation de maisons de santé : dynamiques territoriales et accessibilité aux soins en Bourgogne

Analyse exploratoire de l'implantation de maisons de santé : dynamiques territoriales et accessibilité aux soins en Bourgogne

L’accessibilité selon le type d’espace La problématique de l’accès aux soins sera spécifique selon le type d’espace dans lequel on se trouve. Ainsi entre le milieu rural et le milieu urbain les conditions d’accessibilité sont différentes. En moyenne la population des bassins de vie français habite à 5 minutes des services de santé de proximité. Seuls 15 bassins de vie ont un temps d’accès supérieur à 15 minutes (Hilal, 2007). Cependant lorsqu’on restreint ceci aux bassins de vie ruraux la distance augmente. En effet les habitants des bassins de vie ruraux sont en moyenne à 15 minutes des principales activités de commerces, service et emplois (Hilal, 2007). L’auteur nuance cependant puisque les habitants de ces bassins de vie sont généralement plus proches des services de soins et des services publics que des commerces et services marchands. Il identifie trois catégories de facteurs expliquant les écarts d’accessibilité entre bassins de vie : l’armature urbaine régionale et locale, le poids démographique du pôle animant le bassin de vie et la distance des communes à celui-ci, le rôle des caractéristiques physiques du réseau routier. L’accessibilité dépendra en effet aussi de la plus ou moins bonne disponibilité de l’offre. Une étude en Auvergne sur l’activité des médecins généralistes (Evrard, 2002) met en évidence des spécificités d’activité dans les territoires ruraux, comme la suractivité ou les prépondérances des visites, qu’il semble important de prendre en compte quand on s’intéresse à l’offre de soins et son accessibilité dans ce type d’espace.
En savoir plus

133 En savoir plus

La programmation régionale des services
ambulatoires de Laval : une avenue dans la
responsabilisation populationnelle des soins de santé

La programmation régionale des services ambulatoires de Laval : une avenue dans la responsabilisation populationnelle des soins de santé

L’analyse des variances intra-groupe (tableau 5) montre que, entre T 0 et T 1 , la région de Lanaudière a connu une diminution significative de la rétention régionale (p=0,00). Par contre, les régions de Laval, des Laurentides et de la Montérégie ont connu un accroissement significatif de la rétention régionale (p=0,00). Mais, cet accroissement est plus important dans la région des Laurentides. La mesure SRE-8 aurait produit une augmentation de la rétention régionale dès son implantation. Cependant, l’augmentation plus accrue de la rétention observée dans les Laurentides pourrait s’expliquer par les interventions mises en place dans cette région. En effet, dans la région des Laurentides, un groupe de travail a été mis en place en 2001 pour procéder à une analyse de l’adéquation des besoins et de l’offre de service pour les maladies pulmonaires. Le portait élaboré par ce comité a permis de dégager des pistes d’actions pour élaborer des interventions capables d’accroitre l’accessibilité, la continuité et la qualité des soins tout au long d’un continuum de soins qui couvrent trois dimensions à savoir prévenir-guérir-soutenir. Les interventions visant la prévention sont orientées vers l’intensification de la promotion des mesures favorisant une bonne qualité de l’air intérieur et extérieur; l’accessibilité aux services de cessation tabagique et la mise en place d’interventions multi-stratégiques de prévention du tabagisme.
En savoir plus

268 En savoir plus

L’accessibilité aux soins de première ligne : les caractéristiques organisationnelles liées à une meilleure accessibilité de premier contact

L’accessibilité aux soins de première ligne : les caractéristiques organisationnelles liées à une meilleure accessibilité de premier contact

56 Une des explications possibles à ce résultat est que l’inclusion généralisée des infirmières dans les OSPL dans la dernière décennie au Québec a surtout servi à mettre de l’accent sur l’augmentation des soins préventifs et la gestion des maladies chroniques. Une autre cible de l’implantation des infirmières en GMF était de s’approcher du modèle PCMH (Katz et al. 2017). Ainsi, la contribution des infirmières dans les OSPL a probablement influencé d’autres dimensions de la performance en première ligne qui n’ont pas été mesurées dans cette étude, telles que la globalité et la continuité, malgré le libellé des politiques gouvernementales à ce sujet (Ministère de la Santé et des Services sociaux 2017). De plus, il est possible que les OSPL travaillant déjà avec des infirmières avant les réformes fussent des cliniques plus performantes et étaient aussi peut-être plus ouvertes à d’autres innovations améliorant l’accessibilité de premier contact, tel que l’accès adapté par exemple. Dans une récente étude canadienne utilisant les données de QUALICO-PC collectées dans toutes les provinces (Miedema et al. 2016), les OSPL étaient catégorisées comme faisant partie d’un nouveau modèle de clinique (comme une pratique de groupe multidisciplinaire) ou d’un modèle traditionnel (comme une pratique solo). Il n’y a pas eu de différences entre les modèles en ce qui a trait à l’accessibilité. Ces résultats viennent aussi confirmer que les équipes de soins de première ligne multidisciplinaires ont tendance à agir sur l’expérience du patient et la performance des soins dans d’autres dimensions que l’accessibilité. Finalement, il est possible que la méthode derrière le recrutement et la collecte de données de QUALICO-PC centrée autour du médecin ait pu diminuer une association s’il y en avait une. En effet, si les patients avaient été recrutés lors d’une journée normale de rendez-vous, peu importe avec quel professionnel ils avaient ce rendez-vous, peut-être que les résultats auraient été différents.
En savoir plus

136 En savoir plus

Pépite | Qualité et accessibilité aux services de soins maternels et infantiles dans un contexte d’exemption de paiement : cas de la Côte-d’Ivoire

Pépite | Qualité et accessibilité aux services de soins maternels et infantiles dans un contexte d’exemption de paiement : cas de la Côte-d’Ivoire

présente dans les ENV, et les problèmes énoncés dans les ENV comme obstacles à l’accès aux soins des populations (frais de consultation, frais d’ordonnance, coût du transport, coût des hospitalisations, insuffisance du personnel de santé, éloignement du centre de santé, milieu de résidence). Concernant, les entretiens semi-directifs et approfondis, ils ont été menés dans quatre centres publics de santé ivoiriens, dont deux en milieu rural et deux en milieu urbain. Les quatre centres de santé sélectionnés (plus précisément, leurs services de soins maternels et infantiles) pour réaliser ces entretiens sont : le CSR-D public Abou de Port-Bouët, le CSR-DM public de Songon Agban, le CSU-D public Centre Médical Base Aérienne de Port-Bouët et le CSU-DM public de Songon Kassable. Ces centres de santé sont sous les Directions Départementales de la Santé (DDS), de Yopougon Ouest Songon et Port-Bouët Vridi située à proximité de la capitale économique ivoirienne, Abidjan. Ils ont été choisis en raison de cette proximité à la capitale qui a facilité l’accessibilité des agents enquêteurs aux centres. Au total, 90 entretiens semi-directifs ont été recueillis, au moyen d’enregistrement audio, au cours du mois de mai 2016 pendant une semaine. Parmi ces entretiens, 55 ont été menés auprès de femmes ayant accouché durant les six mois précédant l’enquête, 14, concernent les professionnels de services de soins maternels et infantiles et 21, la population générale, c’est- à-dire celle environnant les centres de santé sélectionnés. De plus, 26 entretiens qualitatifs approfondis auprès des acteurs précédemment cités et des responsables d’ONG œuvrant dans le domaine de la santé ont été recueillis dans les mêmes centres de santé, au cours du mois de janvier 2017 durant deux semaines. Ces entretiens ont permis de recueillir des informations relatives, à la perception et l’évaluation de l’accessibilité et de la qualité de services de soins maternels et infantiles soins dans un contexte d’exemption de paiement de soins.
En savoir plus

314 En savoir plus

Diagnostic de l'accessibilité aux soins de santé en Haïti

Diagnostic de l'accessibilité aux soins de santé en Haïti

années a mis en œuvre plusieurs interventions. Les programmes de santé rurale, ou de planification familiale des années 80 en sont des exemples. Cependant, les résultats ne sont toujours pas satisfaisants. En témoignent les indicateurs publiés dans les rapports EMMUS (Enquête Mortalité, Morbidité et Utilisation des Services) (2, 3, 4). Certaines données de ces rapports sont plus que troublantes. On y lit entre autres que les taux de fécondité par âge suivent le schéma classique qu’on observe en général dans les pays à forte fécondité : une fécondité précoce élevée (80 ‰ à 15- 19 ans), qui augmente très rapidement pour atteindre son maximum à 30-34 ans (219 ‰) et qui, par la suite, décroît régulièrement. La tendance des taux de mortalité par âge est assez régulière, indiquant que la mortalité la plus élevée se situe aux âges de forte fécondité en Haïti (25-39 ans). L'estimation d'ensemble du taux de mortalité maternelle, exprimée par 1000 femmes-années d'exposition, est de 0,77 pour la période 1994-2000. Des priorités nationales en matière de santé publique affichent des indicateurs au rouge. L’actuelle expansion du choléra dans le pays est aussi un témoin de la faiblesse du système de santé haïtien. Force est de constater que les programmes mis en œuvre jusque-là ne produisent pas les effets escomptés. Une composante significative de la population n’est pas couverte par les programmes de santé conformément aux lois haïtiennes. De plus, les récents événements du 12 janvier 2010 aggravent les problèmes infrastructurels du pays, et accroissent les défaillances organisationnelles des structures sanitaires. Ces conditions difficiles se succèdent, et compliquent d’avantage le problème de la disponibilité des ressources professionnelles. La pénurie de professionnels qualifiés prévaut dans le pays en général, mais c’est dans les milieux reculés qu’elle est plus critique.
En savoir plus

160 En savoir plus

Les soins de santé primaires: une stratégie négligée pour l’organisation des services de santé en situation de crise complexe

Les soins de santé primaires: une stratégie négligée pour l’organisation des services de santé en situation de crise complexe

Les soins de santé primaires ont été retenus dans de nombreux pays en voie de développement comme stratégie visant à soustendre la mise en œuvre de politiques sanitaires basées sur les notions de participation, d’accessibilité, d’effi- cience et d’équité. L’évolution sociale et politique dans ces pays a profondément modifié l’opinion que l’on pouvait se faire de leur application au fil des décennies. L’obstination des partisans d’un modèle d’organisation des soins de santé emprunt d’hospitalo-centrisme et de médecine spécialisée soucieuse d’hyper- efficacité, la pauvreté des populations et des gouvernements, la survenue de multiples crises et autres guerres civiles, l’émergence de pro- blèmes de santé nouveaux ainsi que la persis- tance de défis majeurs liés à certains groupes cibles (notamment la mère et l’enfant) semblent vouloir mettre de plus en plus en cause le bien- fondé de cette stratégie. Notre propos est d’une part de montrer comment certains courants actuels en matière d’organisation des services
En savoir plus

3 En savoir plus

Accessibilité aux services de santé pour les personnes trans* sur le territoire de la Capitale-Nationale

Accessibilité aux services de santé pour les personnes trans* sur le territoire de la Capitale-Nationale

87 À l’échelle de l’organisation, l’ouverture vis-à-vis des clientèles trans* relèverait du professionnalisme des intervenants selon la répondante I01 : « À un moment donné, c’est une question de personnalité aussi des employés, du personnel. C’est que tu sais, la personne, tu l’accueilles comme elle est là, qu’elle soit marginale à cause qu’elle est transgenre ou qu’elle ait une autre particularité. Normalement quand on est des professionnels de la santé, on devrait accueillir tout le monde comme ils sont. »I01 Une autre pratique positive entrant en compte dans la dispensation des soins serait la responsabilité et l’engagement des intervenants vis-à-vis des clientèles trans*. Selon les répondants, même en situation de rareté ou d’absence de ressources spécifiques à l’intention des clientèles trans*, les professionnels de la santé vont déployer les moyens nécessaires pour desservir cette clientèle. En ce sens, la répondante I09 affirme : « D’un autre côté quand on en a, on s’en occupe puis on fait tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider à trouver le bon service ». Selon le répondant I08, l’engagement vis-à-vis des clientèles est une valeur partagée par l’ensemble du personnel du CSSS à l’étude qui découle du mandat de responsabilité populationnelle de l’établissement. Ainsi, il affirme : « […] L’organisation a des valeurs de respect, de responsabilisation, d’être cohérent. Donc bien que n’ayant pas une politique organisationnelle, il est souhaité que les gens sachent faire preuve d’adaptation face à ces clientèles-là. »
En savoir plus

121 En savoir plus

" Accessibilité aux services de soins en situation post conflit, République du Congo

" Accessibilité aux services de soins en situation post conflit, République du Congo

Une dimension géopolitique locale. Depuis 2007, face au désengagement de l ☂Etat dans cette zone, des initiatives locales nouvelles émanent des députés et des élus au Conseil Départemental (ces élections avaient été reportées, dans le Pool, à cause de la guerre de 2002-2003). Les députés constituent des personnes ressources incontournables, et sans leurs dons certaines structures ne fonctionneraient pas. Certains financent des réfections de centres de santé, distribuent du matériel et des médicaments sur leurs fonds personnels, notamment en période électorale.. Dans une logique nouvelle au Congo, l ☂action territoriale privée de ces élus veillant à entretenir des liens avec leur circonscription élective va jusqu ☂à prendre en charge certains secteurs sociaux (financement des salaires des « bénévoles »). La période pré-électorale (2011) au cours de laquelle s ☂est déroulée l☂enquête est sans doute propice à la multiplication de ces initiatives centrifuges, socialement utiles et cautionnées par certaines ONGs, mais pas toujours reconnues officiellement par l ☂Etat qui est placé devant le fait accompli (comme dans les deux exemples illustrés ci-dessous) alors que l ☂affectation de professionnels de la santé qualifiés relève du Ministère de tutelle et du budget public. Après le départ des ONGs humanitaires, puis des organismes extérieurs post-urgentiels, ce sont donc désormais des notables locaux qui pallient les carences de l ☂Etat dans la gestion du système de soins public.
En savoir plus

14 En savoir plus

L’accès des détenus aux soins de santé

L’accès des détenus aux soins de santé

Lorsque la maladie dont il est atteint l’exige, le détenu doit faire l’objet d’une surveillance médicale régulière et systématique, associée à une stratégie théra- peutique globale 54 . Une surveillance effective avec consultation de spécialistes en psychiatrie est particulièrement exigée à l’égard des détenus atteints de troubles mentaux ayant des tendances suicidaires 55 . Même en l’absence de tendances suicidaires, un Etat est tenu d’assurer aux personnes atteintes de troubles psychiatriques des soins médicaux adéquats, à défaut de quoi la « régularité » de leur détention peut être mise en doute car la privation de liberté a, dans ce cas précis, une fonction thérapeutique qui s’ajoute à la fonction sociale de protection 56 . Un suivi médical constant peut s’avérer insuffisant s’il est relâché à un moment critique du point de vue de l’évolution de l’état de santé de l’intéressé. Par exemple dans l’affaire McGlinchey et autres c. Royaume-Uni, le fait qu’une détenue souffrant de symptômes de sevrage d’héroïne n’ait pas bénéficié d’une surveillance médicale durant le week-end, lorsque son poids a chuté considérablement, est pris en compte par la Cour européenne des droits de l’homme pour évaluer la responsabilité de l’Etat défendeur 57 .
En savoir plus

27 En savoir plus

Analyse de faisabilité Plateforme pour une meilleure accessibilité de l’offre santé en matière d’alimentation.

Analyse de faisabilité Plateforme pour une meilleure accessibilité de l’offre santé en matière d’alimentation.

- Socle d’information valides - En effet, l’échange de pratiques et de compétences afin que les uns connaissent mieux le travail des autres et surtout l’échange d’informations valides pour combler certaines lacunes potentielles en matière de santé est un autre objectif évoqué à plusieurs reprises dans les discours récoltés. Prenons l’exemple donné d’un distributeur adaptant son offre en fonction de la demande de ses clients. Ceux- ci poussent pour avoir des jus détox en janvier. Bien que la responsabilité soit reportée sur le consommateur « qui demande des jus détox parce que c’est healthy », le distributeur aimerait en savoir plus sur le bien-fondé des allégations santé attribuées aux jus détox, pour mieux informer ses clients. Selon les personnes interrogées, cela permettrait à chacun des acteurs experts dans leur propre domaine d’être mieux « armés » face aux différents enjeux et défis que les systèmes alimentaires ont et auront à relever, mais aussi de diffuser une information correcte, claire, précise et cohérente à la population wallonne.
En savoir plus

27 En savoir plus

Dépression en soins de santé de base

Dépression en soins de santé de base

Les résultats de cette étude soulignent également la nécessité d’une meilleure connaissance de la situation marocaine en termes de conséquences sociales, d’utilisations des traitements et d’effets des troubles dépressifs sur la qualité de vie. C’est dans ce contexte que nous souhaitons souligner l’importance de notre étude. Aussi l’identification et l’évaluation de la prévalence des troubles dépressifs n’importent pas seulement pour des raisons sociales et économiques mais aussi pour la mise en œuvre de soins adéquats pour les troubles qui nécessitent un traitement.
En savoir plus

102 En savoir plus

Les hommes sans domicile fixe et leur rapport aux services de santé et services sociaux

Les hommes sans domicile fixe et leur rapport aux services de santé et services sociaux

«Si je n'avais pas des problèmes de santé mentale et de consommation, je m'en fauterais, je m'en fauterais carrément, je m'organiserais par moi-même. » - Elvis - Avant d'aller consulter, la majorité des hommes attendent d'être très malade et que le problème soit bien visible (Dulac, 2001) ou d'être dans une situation nettement difficile (Turcotte, D., Dulac, Lindsay, Rondeau, et Turcotte, P. (2002). Les données confirment les affirmations de ces auteurs. Il ne suffit pas de percevoir que les choses vont mal, mais il faut plus qu'être malade avant de s'adresser aux services d'aide. Les participants recourent autant aux services de santé qu'aux services sociaux sous la contrainte ou quand ils ont des problèmes graves. La demande d'aide, par les hommes, est faite quand ils sont à la limite de leurs forces et de leurs capacités (Tremblay et al., 2004). Turcotte et ses collègues mentionnent que plusieurs hommes demandent de l'aide pour des problèmes de toxicomanie au moment où leur condition physique et leur santé sont en mauvais état. De plus, certains participants se sont adressés aux services de santé ou aux services sociaux non en raison de problèmes de santé ou psychosociaux, mais pour régler des problèmes d'ordre administratif. Ce type de rencontres n'a pas pour but de regarder le fonctionnement personnel, mais il n'en demeure pas moins que c'est une occasion pour parler « un peu de tout ». C'est donc sous la contrainte que ces hommes demandent de l'aide et qu'ils s'adressent aux services de santé et aux services sociaux.
En savoir plus

114 En savoir plus

La mise en oeuvre d'un mode de gestion des soins et services de santé par regroupement des clientèles le cas du regroupement cardiopulmonaire au CHUS

La mise en oeuvre d'un mode de gestion des soins et services de santé par regroupement des clientèles le cas du regroupement cardiopulmonaire au CHUS

» Elle fait valoir auprès des membres du comité qu'il est très difficile pour les professionnels du regroupement de travailler en équipe avec le personnel soignan[r]

410 En savoir plus

Structure et fonctionnement des services québécois de néonatologie et leurs relations avec la qualité des soins et des indicateurs de santé au travail chez les infirmières

Structure et fonctionnement des services québécois de néonatologie et leurs relations avec la qualité des soins et des indicateurs de santé au travail chez les infirmières

& Henderson-Smart, 2002 ; Joseph, Demissie & Kramer, 2002).. Parallèlement, le Québec, tout comme la plupart des sociétés occidentales, est actuellement aux prises [r]

407 En savoir plus

Première ligne de soins pour les travailleurs atteints de rachialgie occupationnelle : délai de consultation et premier fournisseur de services de santé

Première ligne de soins pour les travailleurs atteints de rachialgie occupationnelle : délai de consultation et premier fournisseur de services de santé

176 sévères pourraient ne pas être en mesure de consulter rapidement puisqu’ils sont limités dans leurs déplacements par la douleur. Il est aussi possible qu’ils aient eu des épisodes de soins dans le passé et qu’à la lumière de ces expériences, ils attendent de consulter un fournisseur de soins de santé particulier. Plus d’investigations seront nécessaires afin de bien comprendre le mécanisme d’action qui lie la sévérité de la blessure au délai de consultation pour les rachialgies occupationnelles. Les travailleurs consultant un physiothérapeute en première ligne avaient le délai de consultation le plus long. Il est évident qu’un travailleur blessé peut rapidement consulter un médecin via les salles d’urgence ou les cliniques « sans rendez- vous ». Il est toutefois étonnant de constater que les délais de consultation diffèrent entre les chiropraticiens et les physiothérapeutes. Cette différence suggère qu’il est possiblement plus difficile de consulter rapidement un physiothérapeute qu’un chiropraticien. Si les pratiques des physiothérapeutes ontariens sont similaires à celles de leurs homologues québécois qui sont disponibles en moyenne 1,6 fois par semaine après 18 heures (274), il est possible qu’il soit difficile pour un travailleur d’obtenir un rendez-vous rapidement puisque la disponibilité des services de santé est un des obstacles cités le plus fréquemment dans la recherche de soins immédiats (124). Cette hypothèse semble appuyée par le fait que le nombre hebdomadaire d’heures de pratique est positivement associé au nombre annuel de travailleurs accidentés traités par un chiropraticien (29).
En savoir plus

255 En savoir plus

Effets du programme « Agir Sur Sa Santé » sur la qualité des soins des patients à risque ou atteints de maladies chroniques cardiométaboliques dans les Centres de santé et de services sociaux de l’Estrie

Effets du programme « Agir Sur Sa Santé » sur la qualité des soins des patients à risque ou atteints de maladies chroniques cardiométaboliques dans les Centres de santé et de services sociaux de l’Estrie

Results: Following the implementation of the ASSSÉ program, the duplication of services was eliminated, and the number of users increased by 40%. Furthermore, preventative score increased by 10.0% (p < 0.001, n 1 = 1069 et n 2 = 747), tracking scores for diabetes increased by 6.2% (p<0.001, n 1 =507 et n 2 =429), and cardiovascular disease (CVD) by 6.1% (p = 0.021, n1 = 385 et n2 = 289). Diabetes management scores improved from 54.3% pre-implantation to 57.8% post-implantation (p=0.025), while those for CVD remained stable 69.3% to 70.5% (p=NS). ASSSÉ did not impact the already high pre-implementation levels of pharmaceutical and other appropriate interventions (modification of treatment, referral to a physician or specialized service, group workshops) in cases of diabetes and CVD when targets were not met. This early ASSSÉ evaluation did not reveal changes in the outcome indicators for diabetes and CVD. Among diabetic patients, one in six patients met all three targets simultaneously (18.0% and 17.0%, p=NS, pre- and post- implantation respectively). Furthermore, patients already had a good perception of care, this did not clinically change significantly after implementing ASSSÉ. An association between the degree of implementation of the program ASSSÉ and the technical quality of care has been observed (beta coefficients of 0.83, 0.21 and 0.38 respectively for the prevention, diabetes and CVD score), thus reinforcing the hypothesis whereby ASSSÉ has a positive impact on the technical quality of care.
En savoir plus

278 En savoir plus

L’intégration des services buccodentaires et des services publics de soins primaires

L’intégration des services buccodentaires et des services publics de soins primaires

2 « Sur papier, on a déjà une structure qui intègre, c’est le CMDP (conseil des médecins, dentistes et pharmaciens), le nom est là, les dentistes ne le sont pas, dans les 30 ans que je suis ici, cette semaine c’est le premier moment, ce mois-ci, où je donne des privilèges à un dentiste dans notre centre. Et c’est pour faire des cas les plus démunis; là, on ne parle pas de la première ligne, on parle des gens en perte d’autonomie et je pense que c’est comme la deuxième ligne dentaire quand on est obligé de faire anesthésie générale pour donner des soins dentaires; même si les soins eux-mêmes sont des soins qu’on pourrait peut-être donner… faire dans la première ligne, la condition du patient le met dans un autre niveau » (Extrait d’entrevue, P2) En guise d’ouverture de la thèse, cette citation cache entre ses lignes l'idée directrice, l'étendue et les limites de ce travail. Dans un souci de clarté des propos présentés au lecteur, nous croyons utile de présenter quelques informations sur la signification de certains de nos choix et sur l’organisation de la thèse.
En savoir plus

290 En savoir plus

Comparaison de deux outils mesurant certains aspects organisationnels de la mobilisation du personnel dans une organisation de soins de santé et de services sociaux

Comparaison de deux outils mesurant certains aspects organisationnels de la mobilisation du personnel dans une organisation de soins de santé et de services sociaux

En effet, comme il y a plusieurs angles de prise de la mobilisation (d'une part, la haute direction et le superieur immediat et d'autre part, selon le modele de Tremblay [r]

102 En savoir plus

Les services de soins infirmiers à domicile en 2002

Les services de soins infirmiers à domicile en 2002

Les densités d’infirmiers libéraux pour 1 000 personnes âgées de 70 ans et plus, pondérées par le poids de ce groupe d’âge au sein de leur clientèle, s’éche- lonnent quant à elles entre 1 et 6,9 ‰. En moyenne, pour la France métropolitaine, on dénombre, sur la base de cette mé- thode de calcul, 2,7 infirmiers libéraux dont l’intervention est consacrée aux personnes âgées pour 1 000 personnes de 70 ans ou plus. S’oppose sur ce point une très large partie nord de la France où les densités d’infirmiers libéraux interve- nant auprès de personnes âgées sont plus faibles que la moyenne (à l’exception de quelques départements bretons), à une petite partie méridionale dans laquelle les densités d’infirmiers libéraux sont plus importantes. Dans les trois quarts des départements, les densités ainsi cal- culées sont inférieures à 3,5 ‰. À l’in- verse, seuls 8 départements, tous situés au sud, comptent plus de 5,4 infirmiers libéraux dont les soins sont dévolus aux personnes âgées de 70 ans ou plus pour 1 000 personnes de cette classe d’âge (carte 2).
En savoir plus

41 En savoir plus

Show all 7149 documents...