Évaluation de projets

Top PDF Évaluation de projets:

Réflexion sur le processus de suivi-évaluation de projets de développement international : le cas des Ailes de l'Espérance au Pérou

Réflexion sur le processus de suivi-évaluation de projets de développement international : le cas des Ailes de l'Espérance au Pérou

75 CONCLUSION Au début de cet essai, l'auteure avait pour objectif de documenter la théorie du suivi et de l'évaluation des projets de développement international, en mettant l'accent sur les approches participatives, dans le but de proposer un protocole de suivi et d'évaluation « clé en main » à l'ONG canadienne les Ailes de l'Espérance. En cours de processus, la revue de littérature lui a permis de réaliser qu'un tel objectif ne correspondait pas à l'esprit dans lequel une démarche de suivi-évaluation participatif devait être élaborée. L'objectif de l'essai a donc été révisé afin de donner un plus grand rôle aux intervenants des Ailes de l'Espérance, de Alas de Esperanza Perú et de la firme JRR Durand dans la création de ce protocole. Ainsi, des recommandations ont été formulées quant à la marche à suivre pour améliorer la planification, le suivi et l'évaluation des projets d'eau potable au Pérou. En ce sens, l'objectif de fournir un protocole de suivi-évaluation n'a pas été atteint mais l'auteure estime que les conseils contenus dans le chapitre cinq présentent un potentiel d'action beaucoup plus intéressant pour les organismes visés. En effet, ce n'est qu'en prenant part activement au processus d'élaboration du protocole de suivi-évaluation que les intervenants chargés de l'implanter pourront le comprendre et se l'approprier. Il est évident que l'absence d'un expert externe dans la conduite du processus pourra rendre ce dernier plus complexe à mener pour les employés des Ailes, d'AEP et de JRR Durand mais, même s'il n'est pas parfait, le résultat représentera néanmoins une nette amélioration par rapport à la situation de départ.
En savoir plus

113 En savoir plus

Évaluation de projets : la valeur actualisée nette optimisée (VAN-O)

Évaluation de projets : la valeur actualisée nette optimisée (VAN-O)

8 L’application systématique et usuelle de la VAN néglige en plus une autre source de création valeur, à savoir les options réelles qui apparaissent dans pratiquement tous les projets, en particulier ceux (i) à caractère irréversible (lorsqu’il y a un coût significatif à changer d’idée et faire marche arrière), (ii) où une certaine flexibilité de gestion existe dans la réalisation du projet, (iii) en présence d’un environnement futur incertain. En plus des deux types d’erreur mentionnés ci-dessus, deux autres types d’erreur spécifiques sont couramment commises: d’abord, on négli- ge systématiquement d’évaluer ces options réelles qui sont des sources de valeur au même titre que les flux finan- ciers; ensuite on néglige la conception optimisée d’un projet en y incorporant le cas échéant des options réelles qui peuvent faire la différence entre la maximisation de la valeur de l’entreprise et une gestion simplement satisfaisante. Pour une introduction aux options réelles, voir Boyer, Christoffersen, Lasserre, Pavlov (2003):
En savoir plus

29 En savoir plus

Vers un cycle de conception, gestion et évaluation de projets intégrés

Vers un cycle de conception, gestion et évaluation de projets intégrés

www.ifres.ulg.ac.be Micro- régulation Choix du type de projet Structuration / organisation Mise en œuvre / supervision Evaluation des ressources / compétences Evaluation du dispos[r]

41 En savoir plus

Évaluation de projets pilotes d’action concertée pour faciliter l’intégration des enfants handicapés dans les services de garde.

Évaluation de projets pilotes d’action concertée pour faciliter l’intégration des enfants handicapés dans les services de garde.

Concernant le Guide pour faciliter l’action concertée en matière d’intégration des enfants handicapés dans les services de garde, les témoignages recueillis auprès des participants aux projets pilotes, tant les parents, le personnel des CPE que les intervenants des centres de réadaptation et des CLSC, permettent de mieux préciser la portée de ce Guide. Par sa facture et son contenu, ce dernier synthétise avec précision l’ensemble des dimensions qui doivent être prises en compte dans l’élaboration et la planification d’interventions relatives à l’intégration des enfants handicapés en services de garde. Il décrit les rôles et responsabilités de chaque partenaire dans le processus d’intégration. Il propose enfin un outil rigoureux de mise en application d’une approche ciblant la concertation intersectorielle comme condition d’une intégration réussie. Par contre, les personnes qui interviennent sur le terrain dans des expériences singulières d’intégration d’enfants handicapés, comme celles que nous avons rencontrées, ne seront souvent pas spontanément à l’aise avec cet outil dans la mesure où elles visent d’abord à en faire une utilisation ponctuelle et ciblée. Pour cette raison, il leur serait utile d’avoir accès, dans un premier temps, à une version simplifiée et abrégée du Guide. Par exemple, la version PowerPoint du Guide pourrait se révéler plus accessible. Les activités de diffusion du Guide pourraient aussi mettre de l’avant l’importance du leadership exercé par une personne-pivot dans le processus de concertation pour l’intégration d’un enfant handicapé et introduire des exemples de situations où le CPE est confronté à une période d’attente de diagnostic ou de services pour un enfant. Par ailleurs, les responsables de l’application des principes mis de l’avant dans le Guide pourraient explorer les solutions qui pourraient être apportées aux CPE qui se retrouvent sans soutien direct pendant que l’attente de diagnostic et de services se prolonge.
En savoir plus

118 En savoir plus

Les projets d'écriture au CE1

Les projets d'écriture au CE1

C’est donc en prenant conscience de ces difficultés en les ayant vécues moi- même directement au sein de ma classe, que j’ai décidé de réfléchir à la manière de faire écrire tous les él[r]

53 En savoir plus

Paysage et projets urbains

Paysage et projets urbains

Une citation d’Alexandre Chemetov 2 met clairement en évidence l’importance des réseaux dans la structuration de ces paysages urbains contemporains. « Comment fabriquer de la ville à très faible densité ? La banlieue se tisse autour de programmes qui produisent le plus souvent de la discontinuité, du vide. Façonner des parcours, ordonner des systèmes de vues, faire émerger des situations « en ville » passant par la continuité : celle des tracés, des points de vue, des passages. La réglementation de l’ingénierie distingue deux domaines : les bâtiments et les infrastructures, les uns mériteraient des projets, les autres pas. L’infrastructure est pourtant le premier équipement de la ville capable de lier et d’ordonner. »
En savoir plus

8 En savoir plus

Projets de territoire: l'exposition

Projets de territoire: l'exposition

Ces nombreuses initiatives prises par les villes fournis- sent un cadre de référence pour la mise en place de projets territoriaux portés par les pouvoirs publics. Ils sont porteurs d’humanité et deviendront des lieux de vie, mais ils doivent encore faire l’objet d’une appropria- tion par les populations locales. Ils s’articulent autour des recommandations fournies par le SDER (Schéma de Développement Régional) structuré autour de cinq enjeux de développement territorial : renforcer la cen- tralité, densifier l’urbanisation, articuler le centre et les quartiers, favoriser la mixité raisonnée des fonctions et rendre la structure spatiale plus lisible. Les villes wallon- nes ont un rôle important à jouer dans le renouvellement des pôles urbains.
En savoir plus

15 En savoir plus

Évaluation du risque en gestion de projets

Évaluation du risque en gestion de projets

Par ailleurs, puisque la gestion de projets est une préoccupation prépondérante chez les gestionnaires, des explorations du côté de publications professionnelles ont aussi été menées. Les principa les institutions et associations traitant du risque en gestion de projets ont été répertoriées (voir la liste à l’annexe 2). De ces associations professionnelles, le Project Management Institute (PMI) est celle qui mérite une attention particulière. Le PMI, avec ses 95 000 membres dans le monde, est la plus importante association professionnelle sans but lucratif. Fondée en 1969, elle publie annuellement plusieurs revues, rapports et livres. Chaque année se tient un important congrès où différents sujets, rattachés à la gestion de projets, sont abordés dont celui de la gestion du risque. Il y a donc, parmi les textes répertoriés lors de la revue de littérature, plusieurs articles qui proviennent des publications du PMI.
En savoir plus

54 En savoir plus

Prospective : Projets spécifiques

Prospective : Projets spécifiques

Une maison Abbeyfield doit respecter une charte commune à toutes les maisons. Cette charte promeut la dignité, l’autonomie, l’indépendance et le rôle qu’un aîné peut jouer dans la société. Les volontaires s’impliquant dans le respect de la charte commune aux maisons veillent à la bonne intégration de la maison au sein du quartier. En effet, ce mouvement veut avant tout que les maisons soient « ouvertes vers l’extérieur ». Les habitants sont invités à participer, de quelque manière que ce soit, à prendre part à la vie du quartier et à laisser la possibilité aux habitants du quartier d’entrer dans la maison Abbeyfield pour une occasion ou l’autre (projet comme élément fédérateur). Ce type d’habitat groupé permet aux personnes extérieures d’entrer mais également aux habitants d’aller vers l’extérieur et d’éviter une “ghettoïsation” de l’habitat. Ces projets fort variés peuvent être l'organisation d'un repas hebdomadaire, l'aide à une école de devoirs ou à une institution humanitaire, avec comme seule limite l'imagination et la capacité à fédérer. La maison Abbeyfield fonctionne selon le principe de l’autogestion. Ce sont les habitants eux-mêmes qui prennent en charge la gestion de l’entretien des locaux ou encore la préparation des repas, contrairement aux maisons de repos où c’est le personnel qui s’en occupe. En partant de cette idée, la notion de participation est ajoutée à celle d’habitat groupé. On peut dès lors parler d’Abbeyfield comme d’un habitat groupé participatif.
En savoir plus

81 En savoir plus

Temporalités de projet et temporalités de recherche, entre récit et modélisation.  Implication de la recherche au fil des processus de projets, entre évaluation, description et prescription

Temporalités de projet et temporalités de recherche, entre récit et modélisation. Implication de la recherche au fil des processus de projets, entre évaluation, description et prescription

Cette communication appartient au premier axe proposé dans l'appel de ces Rencontres Doctorales en architecture, à savoir le projet pris comme « objet d'étude ». Cependant, à travers les méthodologies et les positionnements expérimentés, que nous expliciterons plus tard dans ce texte, les projets étudiés deviennent, d'objets à analyser, également des terrains et des laboratoires (Pasquier, 2002). Pour donner quelques repères, précisons que la thèse offre un large rôle à l'enquête empirique et au travail de terrain avec une approche ethnographique (Cefaï, 2003 et 2010). L'ethnographie, que M. Burawoy (2003) définit comme le fait de « partager et déplier le temps des acteurs » à la fois dans le réel (observation participante) et dans le virtuel (entretiens), implique une prise de conscience de l'engagement du chercheur dans un contexte où il a forcément une influence : « Une chose est sûre : la figure de l’observateur désintéressé, entretenant l’illusion d’une science détachée sur des objets lointains, n’est plus crédible en tant que telle. Le savoir ethnographique est privé de sens hors de ses contextes de production, de diffusion, de réception et d’application. Il est un type d’expérience en action. » (Cefaï, 2009).
En savoir plus

12 En savoir plus

Les analyses multicritères dans les projets de transport : applications aux projets d’extension du tramway de Strasbourg

Les analyses multicritères dans les projets de transport : applications aux projets d’extension du tramway de Strasbourg

La complémentarité entre les deux approches semble aujourd’hui bien acceptée, de même que les forces et faiblesses de chacune. Surtout, il apparaît que, si l’évaluation (au sens strict) des projets laisse toujours une large place aux bilans socio-économiques, la décision finale ne se base plus uniquement sur ceux-ci, mais accorde une importance grandissante à certains facteurs que l’on ne retrouve pas, ou peu, dans ces démarches d’évaluation : les impacts sur l’environnement, par exemple, comptent beaucoup dans certains projets d’infrastructures. Dans ce contexte, un dépassement de ces méthodes utiles mais limitées est nécessaire pour créer un véritable outil d’aide à la décision, donnant des pistes de réflexion en se gardant de tout « scientisme » déplacé. C’est de cet outil, largement répandu dans les études amont de projets de transport, qu’il va maintenant être question.
En savoir plus

103 En savoir plus

Constitution d'un portefeuille de projets à partir d'un indice de centralité des projets

Constitution d'un portefeuille de projets à partir d'un indice de centralité des projets

Plus précisément, l’auteur autorise l’Université du Québec à Rimouski à reproduire, diffuser, prêter, distribuer ou vendre des copies de son travail de recherche à des fins non commerc[r]

122 En savoir plus

LE MANAGEMENT DES RISQUES APPLIQUE AU MANAGEMENT DES PROJETS ET DE PORTEFEUILLE DE PROJETS EN RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

LE MANAGEMENT DES RISQUES APPLIQUE AU MANAGEMENT DES PROJETS ET DE PORTEFEUILLE DE PROJETS EN RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

Ces projets de R&D sont soumis tout au long de leur réalisation à de nombreuses incertitudes quant à leur finalisation. L’implémentation de la connaissance provenant des unités de recherche et de développement diminue les incertitudes mais réduit aussi progressivement les perspectives du projet par rapport aux perspectives initiales et idéales du projet innovant. Cet accroissement continu de connaissances permet de mener des évaluations successives pouvant aller jusqu'à des décisions d’arrêt (dites de “ No Go ”) qui jalonnent le développement. De plus, l’expertise nécessaire pour mener à bien cette réflexion est issue de métiers différents pouvant avoir des points de vue différents sur le projet. Ainsi, ces différents jalons “ Go/No Go ” sont le théâtre d’acteurs différents et de questions diverses. Par exemple, pour le chef de projet, il convient d’assurer la réussite du projet (son aboutissement étant avant tout la finalisation du développement et la concrétisation du produit en respect des budgets et des délais). Sa problématique se pose essentiellement sur l’estimation, l’évaluation des sur-délais et des surcoûts et la mise en place de plans d’actions appropriés, voire l’anticipation des aléas et la mise en place de plans de contingence.
En savoir plus

11 En savoir plus

Appels à projets citoyens

Appels à projets citoyens

2.1 Appel à projet « compost » : principes et projets 2.2 Appel à projet « quartiers verts » : principes et projets 2.3 Appel à projet « potagers collectifs » : principes et projets 2.4 Appel à projet « quartiers durables citoyens » : principes et projets

38 En savoir plus

Interdisciplinarité et projets interdisciplinaires

Interdisciplinarité et projets interdisciplinaires

68 Chapitre 7 – Conception et mise en place de projets interdisciplinaires Suite aux propositions de thème faites par les répondants, toutes intéressantes et exploitables dans le cadre d’un projet interdisciplinaire, le besoin d’effectuer un choix est devenu incontournable. Dans le département Métiers manuels et techniques, le choix de la branche avec laquelle concevoir et mettre en place un projet interdisciplinaire aura été guidé par la réelle disponibilité de mes collègues. En effet, certains d’entre eux ont déjà mis en place un projet interdisciplinaire au premier semestre avec une autre discipline. D’autre part, j’ai privilégié les branches communes aux deux orientations afin de ne pas être contrainte de concevoir deux projets différents au sein du même département, ce qui était également le souhait de notre direction et de nos collègues pour la première année de mise en place. Ainsi, la branche Sciences sociales ne peut être choisie car elle ne concerne que l’orientation « Santé et social ». Finalement, ayant toute latitude pour choisir, j’ai orienté mon choix vers le thème qui me semblait le plus intégré à mon cursus et dont les objectifs linguistiques et socio-culturels me paraissaient en accord avec le niveau des apprenants. Après une brève concertation avec l’enseignante de la branche Histoire et politique, nous nous sommes mises d’accord sur le thème des personnalités françaises. Dans le département Vente et économie, j’ai jugé la proposition de l’enseignante de la branche Anglais la plus pertinente. D’une part, je suis très intéressée par le fait de travailler en partenariat avec la branche Anglais, branche souvent mise en comparaison avec la branche Français, et je pense que cela peut-être également très profitable pour les apprenants. D’autre part, mettre en place un projet interdisciplinaire sur le thème des îlots de formation 26 me paraît être, pour nos deux branches, la meilleure opportunité pour
En savoir plus

102 En savoir plus

Tokyo et ses projets urbains

Tokyo et ses projets urbains

La encore, il ne s'agit pas de réaliser de vastes projets urbains dans ces nouveaux centres, mais d'y mettre en oeuvre les procédures classiques au gré des opportunités, sachant que trois facteurs concourent a drainer en priorité les capitaux privés sur ces sites : l'affichage d'un label par le schéma directeur, leur localisation stratégique à proximité des grands noeuds routier et ferroviaires, et la grande flexibilité des règles d'urbanisme et de construction, notamment en matière de densité. Deux de ces noyaux urbains, Shinjuku (dans sa partie partie occidentale exclusivement) et le front de mer, partageaient la particularité de présenter de faibles contraintes foncières. Ils étaient donc tout naturellement appelés à devenir les principaux points d'ancrage du nouveau mythe urbain.
En savoir plus

10 En savoir plus

Le DouglasModel et nos futurs projets CAPSIS

Le DouglasModel et nos futurs projets CAPSIS

Adaptation vers un modèle non spatialisé (1/2 jour à deux avec Astrid de Pierpont). Quelques adaptations mineures[r]

27 En savoir plus

Acceptabilité locale des projets éoliens

Acceptabilité locale des projets éoliens

R 2011 6 communales en question, dans la presse, sur Internet. Ces entretiens et documents ont permis de rédiger des monographies détaillées de la chronologie de chacun des projets. Enfin, nous avons mené un Focus Group dans chaque cas d’étude avec des riverains afin de creuser plus encore la question de l’influence du processus sur l’acceptabilité des projets de parcs éoliens. Concrètement, il s’agissait d’identifier les structures et les caractéristiques institutionnelles génératrices de conflit. Suite à l’analyse méthodique des monographies et des Focus Groups, nous avons pu envisager la manière dont nous allions mener un Atelier Scénario avec l’ensemble des acteurs liés au processus décisionnel d’implantation de parc éolien en Région Wallonne. Cet Atelier ponctue le processus de recherche que nous avions prévu. Il avait pour but de répondre à la question suivante: « Est-il possible de construire un processus qui permette une meilleure appropriation? » et par là de dégager, grâce aux acteurs de terrain, des propositions d’aménagements du processus décisionnel.
En savoir plus

45 En savoir plus

Mise en scène des projets de système d'information : apports de la maîtrise des risques dans les projets de système d'information.

Mise en scène des projets de système d'information : apports de la maîtrise des risques dans les projets de système d'information.

Un tel projet a besoin de multiples compétences, détenues par les acteurs du projet pour dresser un cahier de charges, pour manager les équipes etc. Cette notion d'acteur est associée à celle de rôle à jouer dans le projet système d'information. Chaque projet a sa propre organisation : un projet peut, par exemple, s'appuyer sur une structure matricielle, alors qu'un autre peut être organisé en task force. Le mode d'organi- sation est une propriété particulière du projet. Il aecte l'ensemble de ce projet. Ainsi, dans la structure matricielle, les ressources sont plutôt partagées ; dans la  task force, elles sont plutôt dédiées. Le mode d'organisation inue sur l'ensemble du projet : la  task force peut se concentrer sur son objectif tandis que les ressources partagées sont tiraillées entre plusieurs projets, et donc plusieurs objectifs.
En savoir plus

164 En savoir plus

Évaluation et impacts des projets de proximité de développement rural (PPDR) sur l’agriculture et le développement rural local. Cas des zones de montagnes du Nord de la wilaya de Sétif

Évaluation et impacts des projets de proximité de développement rural (PPDR) sur l’agriculture et le développement rural local. Cas des zones de montagnes du Nord de la wilaya de Sétif

CONCLUSION GENERALE CONCLUSION GENERALE Lřambition première de ce travail est de chercher à la lumière dřinformations globales et dřune action locale une trajectoire rapprochant les théories des institutions, les discours politiques et les visions stratégiques aux pratiques de terrain. Elle vise en premier lieu à travers des principes de développement durable à favoriser un gain de lucidité et lřémergence dřun processus de progrès dans la prise de décision politique, la construction et le pilotage des projets de développement et, lřaffinement de la stratégie nationale de développement rural durable (SNDRD) Car des défis considérables et soutenus sont indispensables pour atteindre des objectifs aussi existentiels que la sécurité alimentaire, la lutte contre la pauvreté et lřindépendance vis à vis de l'exportation des hydrocarbures.
En savoir plus

173 En savoir plus

Show all 5584 documents...