De l’évaluation des apprentissages à l’évaluation pour les apprentissages. Une mise en perspective internationale.

27  Download (0)

Full text

(1)

De l’évaluation des

apprentissages à l’évaluation pour les apprentissages. Une mise en perspective

internationale.

Séminaire de formation INRP-Académie de Nantes

3-4 février 2007

Romuald Normand

UMR Education & Politiques

Institut National de Recherche Pédagogique

(2)

Se démarquer de la

notation pour évaluer les apprentissages ?

Le mythe de Sisyphe….

(3)

Un cas d’école…..

[…..]Vous recevrez prochainement le bulletin de notes de votre enfant.

Je profite de ce courrier pour vous signaler un relâchement général des élèves et ce, depuis les vacances de la Toussaint.

Les devoirs ne sont pas toujours faits , les poésies parfois non apprises . Il est également clair que les leçons ne sont pas revues régulièrement pour certains.

Je vous rappelle, à titre indicatif, qu’un élève de CM2 doit revoir ses leçons du jour et les travailler au moins ¾ d’heure chaque soir . Ce n’est qu’en révisant régulièrement que votre enfant sera armé pour la 6

e

.

Afin de remédier à cela, je compte désormais multiplier les récitations de leçon « surprises » . D’autre part, une moitié de classe ne prend plus la peine de soigner son travail ni de prendre correction des exercices faits en classe. Il est urgent de se ressaisir ! Je vous demande votre soutien afin d’y parvenir. [….]

Lettre d’une professeure d’école aux parents d’élèves

(4)

Le triptyque canonique

Evaluation sommative : c’est l’évaluation qui se fait en fin de chapitre, de séquence, de trimestre

Evaluation diagnostique : au début d’une année, d’un

chapitre, d’un cours, elle dresse un état des lieux sur les compétences et les acquis des élèves

Evaluation formative : effectuée en cours des

apprentissages, elle apporte

de l’information sur les acquis

en construction

(5)

Les constats du Haut Conseil de l’Evaluation de l’Ecole et de

l’Inspection Générale

 Trop d’importance à la notation

 Faible usage des évaluations nationales

 Hétérogénéité des pratiques et mauvaise information des familles

 Pour le développement

d’une culture de l’évaluation

(6)

Eléments de sociologie de la notation

Les notes, secrets de fabrication (Pierre Merle, PUF, 2007)

 A la recherche de petits arrangements

Subtiles négociations autour de la notation

 La fabrication des résultats au

baccalauréat

(7)

Les évaluations nationales : des outils complexes et difficiles

d’accès

 Des évaluations jugées trop technicistes

 La complexité du

logiciel d’analyse de données

 Des difficultés dans l’analyse des erreurs

 L’absence d’usage des

banques outils

(8)

Les acquis des connaissances scientifiques internationales sur l’évaluation sommative

Ce qui améliore l’évaluation sommative

La description de niveaux à atteindre par les élèves

La couverture de l’ensemble du travail de classe

La formation des enseignants sur les questions d’évaluation

La coopération entre enseignants dans l’établissement

Ce qui nuit à l’évaluation sommative

Une approche mécanique et le recours à des grilles standardisées

Des tâches trop étroitement spécifiées et un contrôle trop étroit

L’intégration d’informations concernant le comportement ou l’identité des élèves

L’absence d’une procédure et d’étapes clairement définies

L’ incompréhension des critères d’évaluation par les élèves

-

Synthèse établie en 2004-2005 par l’Evidence PPI-

Centre, Social Science Research Unit, Institute of

Education, Londres.

(9)

Au-delà de l’évaluation sommative : l’évaluation pour les

apprentissages (assessment for learning)

L’expérience britannique

(10)

Les constats établis dès 1988 par le

Task Group on Assessment and Testing (TGAT)

Les enseignants accordent plus d’importance à

d’autres formes

d’évaluation que les tests

Les scores de réussite

couvrent une trop grande étendue de compétences à évaluer

Les enseignants n’ont pas le temps d’utiliser

l’information à leur

disposition

(11)

Assessment for learning : un

programme innovant élargi à une politique en Grande-Bretagne

Le contexte

Des difficultés de mise en œuvre des évaluations nationales

Les travaux de l’Assessment Reform Group (1997)

Un développement

professionnel des enseignants

(programme KMOFAP : King’s-

Medway-Oxfordshire Formation

Assessment Project)

(12)

L’évaluation comme développement professionnel

Rencontre régulière avec les chercheurs (1 jr/5 semaines)

Visite et observation des situations de classe

Compte-rendu des séances et questions collectives

Temps, liberté, soutien pour les enseignants

Recherche de solutions

concrètes mais suggérées

par la recherche

(13)

Les résultats obtenus par le

programme KMOFAP (King’s-Medway- Oxfordshire Formation Assessment Project)

Implication des élèves en difficultés

Motivation et confiance dans l’enseignant

Nouvelles attitudes et coopération en classe

Meilleure prise en compte de leurs forces et de leurs

faiblesses par les élèves

Amélioration de la réussite des élève aux évaluations nationales

L’intégration de l’évaluation

formative au Key Stage 3 (11-

14 ans)

(14)

Premier constat : les commentaires des enseignants sont inefficaces

Les élèves lisent rarement les commentaires des

enseignants

Les enseignants accordent peu de temps aux élèves pour lire les commentaires

Les commentaires sont courts et peu spécifiés

Les mêmes commentaires

réapparaissent souvent

(15)

• Deuxième constat : l’évaluation a un effet décisif sur la

motivation et l’estime de soi des élèves

Beaucoup trop d’importance est donnée à la notation

L’accent est mis sur la comparaison entre élèves

Le retour d’information

(feedback) sert surtout à la discipline : « Levez la main ! »

La façon de poser des questions

peut être rédhibitoire

(16)

Qu’est-ce que l’évaluation pour les apprentissages ?

 « L’évaluation pour les apprentissages

(assessment for learning) est le processus consistant à chercher et à interpréter les informations dans la classe afin d’identifier où en sont les élèves dans leur apprentissage, vers où ils doivent aller, et comment ils peuvent le faire de la meilleure

manière possible »

(17)

Que signifie l’implication des élèves dans leur apprentissage ?

Aider les élèves à comprendre leur propre travail

Utiliser les réponses des autres élèves

Utiliser l’auto-évaluation des élèves et l’évaluation par les pairs dans la classe

Mettre en œuvre des

questions orales efficaces et ouvertes

Etendre le « temps d’attente »

Identifier systématiquement trois succès et une voie

d’amélioration

(18)

Changer les questions posées aux élèves

« Tant que vous n’avez pas analysé votre propre

questionnement

, vous ne réalisez pas comment il peut être

pauvre

. Je me suis aperçu que j’utilisais

les questions pour remplir le temps

et que mon questionnement nécessitait

peu de réflexion

de la part des

élèves

. Quand on parle aux élèves, particulièrement ceux qui

rencontrent des difficultés, il est important de leur

poser des

questions qui les font réfléchir

au sujet et leur permet de progresser dans leur apprentissage. Les

diriger simplement sur la « réponse correcte » n’est pas très utile »

(Derek, école Century Island )

Plutôt que : est-vous d’accord ou non ? »

Préférer

« qu’est-ce que vous pensez de la réponse de Sophie ? »

«  qu’est-ce que l’on peut ajouter à la réponse

d’Elise ? »

«  Paul a dit cela…mais Laure a exprimé autre

chose…comment pouvons-

nous rassembler ces deux

idées ? »

(19)

Changer les commentaires adressés aux élèves

«  Une des caractéristiques importantes de la technique est bien sûr la

qualité du commentaire

. Un commentaire terne comme « Bon travail , c’est mieux écrit et montre que tu as beaucoup

travaillé » n’est pas très utile parce qu’il

ne dit rien sur le changement dans la réussite de l’élève et de son apprentissage.

Il n’y a aucun point de repères et l’élève, bien qu’il a conscience que l’enseignant est satisfait, peut considérer que bien écrire est l’objectif qu’il doit se fixer pour

changer de niveau de classe.

Les élèves ne savent pas comment ils apprennent parce que les

enseignants souvent ne leur disent pas de manière appropriée  »

(Derek, école Century Island )

Plutôt que : Ah ! Bien ! A revoir ! Non ! Approfondir ! Incorrect ! …

Préférer

« Tu as produit des figures claires et reconnu quels produits chimiques sont des éléments et lesquels sont des composés. Peux-tu donner une

explication générale de la différence entre éléments et composés ? »

« Tu as formulé une idée juste ici pour essayer d’expliquer la règle. Réfléchis : est-ce que cela s’applique à tous les triangles ? »

« Méthode claire, bon résultats pour le tableau et le graphe, mais qu’est-ce que cela te dit sur leur relation ? »

« Retourne voir le cours du 29 septembre et regarde où est la chlorophylle et ce qu’elle fait »

« Tu as bien pour deux nombres négatifs mais retourne à la droite graduée et

travaille les nombres positifs et négatifs »

« Bien expliqué jusque là mais donne des raisons supplémentaires pour lesquelles çà marche dans ses conditions »

(20)

Quels sont les bénéfices d’une évaluation entre élèves ?

La discussion entre pairs se fait dans un langage naturel et les critiques sont mieux acceptées

L’enseignant donne plus

d’attention au groupe et cela renforce la prise de parole des élèves

Cela facilite la gestion de la

classe

(21)

• Quels sont les avantages de l’auto- évaluation ?

Pour les élèves

L’élève devient responsable

Il est capable de

reconnaître les prochaines étapes

Il est sécurisé

Il améliore son estime de soi

Il s’engage davantage

Il devient plus autonome et motivé

Pour l’enseignant

Il délègue

Les cours sont plus calmes et plus efficaces

Meilleure identification des progrès

Progression pédagogique affinée

Meilleure compréhension

des processus mentaux

des élèves

(22)

Les effets de l’évaluation et de l’auto-évaluation entre élèves

« De la même manière qu’il évalue et note (par la discussion et un guidage clair) leur propre travail, ils évaluent et notent aussi le travail des autres.

Ils le font avec une vraie maturité et sensibilité et cela se révèle une

expérience très bénéfique. Les élèves savent que le travail à la maison sera vérifié par d’autres dans la classe au commencement de la leçon. Cela a donné lieu à une routine et c’est

seulement en de rares occasions que le travail n’est pas réalisé. Ils sont fiers de présenter un travail soigné à leurs pairs qui devront le noter. Un jugement différent entre les deux élèves est automatiquement discuté jusqu’à ce que l’accord soit trouvé. »

(Alice, école Waterford )

« Le fait pour les élèves de poser leurs propres questions s’est révélé un

moyen stimulant et productif de réviser leur chapitre et préparer leur travail. En répondant aux questions des autres élèves et en discutant les solutions ensemble, c’est un moyen efficace de centrer la classe sur les thèmes qui ont besoin d’être révisés plutôt que de perdre du temps sur ce qui est déjà connu. Les élèves avaient à réfléchir à ce qui faisait une bonne question pour le devoir et il était nécessaire qu’il ait pour cela une

bonne connaissance du sujet travaillé en classe. Les questions ont même été utilisées pour le devoir de façon à valoriser le travail des élèves et qu’ils puissent évaluer leur progrès »

(Angela, école Cornbury Estate )

(23)

L’évaluation

Finalités

Usages

Type de tâches

Acteur du jugement

Modalités du rendre compte

Formative Sommative

Aider à apprendre

Suivi interne du progrès des élèves Informer enseignants, parents, élèves Certifier et sélectionner des compétences Pilotage de l’établissement

Evaluations nationales

Travail scolaire régulier

Evaluation créée par l’enseignant Evaluation imposée à l’enseignant

Usage des banques outils

Enseignant

Enseignant + élèves Acteur extérieur

Notes

Scores au test Niveau atteint

Rang de classement Commentaires

(24)

Formative Sommative

Evaluation

Informelle et formative

Formelle et formative

Informelle et sommative

Formelle et sommative

Quelles sont les prochaines étapes de l’apprentissage ?

Qu’est-ce qui a été réussi jusqu’à ce jour ?

But

Pour

informer les prochaines étapes de l’apprentiss age

Pour

informer les prochaines étapes de l’enseignem ent

Pour guider les progrès selon une planification

Pour noter la réussite des élèves

Comment l’informati on est collectée ?

Collectée comme un élément normal du travail en classe

Collectée selon des devoirs ou des examens séparés

Base du jugement

Chaque élève

Chaque élève mais critères communs à la classe

Critères communs à la classe

Jugé par L’élève et l’enseignant L’enseignan t

L’enseignan t ou un examinateu r

Action entreprise

Retour d’information pour l’élève et l’enseignant (feedback)

Rendre compte aux parents, autres

enseignants , etc.

Qualificatif Auto-

évaluation

Evaluation entre pairs

Test

individuel ou collectif

Devoir ou examen

(25)

Evaluation formative

Evaluation sommative

Evaluation Informelle Evaluation formelle

Evaluation entre pairs

Commentaires écrits de l’enseignant

Auto-évaluation de l’élève

Questionnement oral réflexif

Grilles

d’évaluation Examens

Tests

individuels ou collectifs

Notation des élèves

1 4

2

3

(26)

Les pays qui ont intégré l’évaluation pour les

apprentissages dans les programmes scolaires

Angleterre

Ecosse

Etats-Unis

Canada

Danemark

Finlande

Nouvelle-Zélande

Australie

(27)

Des ressources en ligne ….

 Un document de l’OCDE : « L'évaluation formative

Pour un meilleur apprentissage dans les classes secondaires » (2005):

http://www.oecdbookshop.org

 Des ressources mises à disposition des IUFM et des Rectorats sur le site de l’UMR

Education & Politiques (2007)

http://ep.inrp.fr/EP/ressources/quelles-evaluat ions-pour-accompagner-le-socle-commun/

 Une note de synthèse de la veille scientifique de l’INRP sur l’évaluation formative (2008)

http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/39_novembre2

008.htm

Figure

Updating...

References

Related subjects :