• Aucun résultat trouvé

PROJET DE FORMATION 3 ème année

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "PROJET DE FORMATION 3 ème année "

Copied!
8
0
0

Texte intégral

(1)

Institut de Formation des Professionnels de Santé : IFPS

PROJET DE FORMATION 3 ème année

Institut de Formation en Soins Infirmiers 12 Boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny

21079 DIJON CEDEX

03.80.29.35.02 - 03.80.29.36.56

(2)

La troisième année se compose des semestres 5 et 6 et comporte 40 semaines de formation du 04 septembre 2017 au 06 juillet 2018.

○ 20 semaines de formation théorique,

○ 20 semaines de formation clinique,

○ 4 semaines de vacances :

- 2 semaines à Noël du 25 décembre 2017 au 08 janvier 2018 matin, - 2 semaines au printemps du 9 au 23 avril 2018 matin.

1. LE PERSONNEL DE L’IFSI

L’équipe de direction

o Réjane SIMON, Directrice de la filière IFSI - IFAS - IFA.

o Nadège CHABANIER, Cadre Supérieur de Santé, coordinatrice pédagogique IFSI.

o Danièle PICCOLO, Cadre Supérieur de Santé, coordinatrice de l’IFAS et du centre de ressources documentaires + sélection IFSI.

Réjane SIMON Bureau 004

Nadège CHABANIER Bureau 104 03 80 29 53 27

06 38 10 77 73 nadege.chabanier@chu-dijon.fr Danièle PICCOLO Bureau 209 03 80 29 30 03 daniele.piccolo@chu-dijon.fr Le secrétariat de Direction

o Anaïs NURDIN : bureau 002 03 80 29 35 02

anais.nurdin@chu-dijon.fr, gère les droits d’inscription, les visites médicales, la sécurité sociale, les bourses, les rendez-vous avec la directrice et les financements de la formation.

Le secrétariat de gestion de la scolarité :

o Corinne CHAGNOLEAU (3ème année) : bureau 005 03 80 29 53 51 corinne.chagnoleau@chu-dijon.fr

Elle est responsable de la gestion des dossiers scolaires, des cartes étudiant, des certificats de scolarité, des documents pédagogiques, des documents de stage, des évaluations, des résultats de semestre, des changements des coordonnées personnelles, des déclarations d'accidents du travail et arrêts maladie (lui fournir tous les justificatifs d’absence).

Pour les indemnités de stage et les frais de déplacement concernant les stages des étudiants des trois années s’adresser à Nathalie KOLLY.

Le secrétariat transversal :

o Agnès MODOT : bureau 006 03 80 29 53 52

agnes.modot@chu-dijon.fr, gère la mise à jour de l’annuaire numérique des stages, le site internet, les intervenants extérieurs, les prises de RDV vers le psychologue, la réception des relevés mensuels de présence (pour tous les étudiants rémunérés).

(3)

L’équipe pédagogique

BON Christelle EI 124 03 20 29 53 33 christelle.bon@chu-dijon.fr JDAA Hanane EI 110 03 80 29 37 33 hanane.addamine@chu-dijon.fr KIMBERG Patrick EI 122 03 80 29 53 43 patrick.kimberg@chu-dijon.fr PARROT Christine EI 113 03 80 29 53 29 christine.parrot@chu-dijon.fr VAUTRIN Xavier EI 101 03 80 29 34 96 xavier.vautrin@chu-dijon.fr VIARD Philippe EI 107 03 80 29 53 26 philippe.viard@chu-dijon.fr

2. ENVIRONNEMENTNUMERIQUE

Messagerie professionnelle

Chaque étudiant dispose d’une adresse de messagerie professionnelle sous le format suivant : nomprenom@ifsidijon.info

Cette adresse est à consulter régulièrement pour diverses informations : résultats de semestre, convocation aux épreuves de validation des UE, changements divers. Elle est à utiliser pour toute communication avec l’IFSI. Seuls les messages en provenance de cette adresse seront consultés.

Site internet www.ifsidijon.info : site sur lequel vous disposez d’un accès réservé (identifiant et mot de passe) pour consulter des documents pédagogiques, les emplois du temps, déclarer une absence, …

3. LE CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES : CRDOC (crdocifps@chu-dijon.fr)

Le centre de ressources documentaires représente un appui dans l’apprentissage, par sa mission de conseil exercée par les documentalistes et également la mise à disposition d’un large fond documentaire permettant la consultation d’ouvrages. Le logiciel ALEXANDRIE donne accès à de nombreuses ressources documentaires.

Son accès est gratuit pour tous les étudiants de l’institut.

4. LES MODALITESDEGESTIONDESPRESENCESETABSENCES

Cf. règlement intérieur et procédure de gestion des présences et absences des étudiants.

5. L’ORGANISATION DE LA TROISIEME ANNEE DE FORMATION

0 au 05

8 au 24 5 au 01 2 au 08 9 au 15 6 au 22 3 au 29 8 au 03 4 au 10 1 au 15

6 au 22 3 au 29 0 au 06 7 au 13 4 au 20 1 au 27 5 au 11 2 au 18 9 au 25 6 au 01 2 au 08 9 au 15

2 au 28 9 au 04 5 au 11 2 au 18 9 au 25 6 au 04 1 au 17 8 au 24 5 au 31 1 au 07 8 au 14 5 au 21

0 au 05 6 au 12 3 au 19 0 au 26 7 au 03 4 au 10

/8 au 3/9 4 au 10 1 au 17 8 au 24 5 au 01 2 au 08 9 au 15 6 au 22 3 au 29

mars-18 avr-18 mai-18 juin-18 juil-18

août-17 sept-17 oct-17 nov-17 déc-17 janv-18 févr-18

(4)

6. TRAVAIL PERSONNEL GUIDE ET SUIVI PEDAGOGIQUE

o Le T.P.G. a pour but d’aider l'étudiant à mieux intégrer ses connaissances, d’évaluer ses acquisitions, de développer ses compétences et sa curiosité professionnelle, de travailler sur le questionnement et d’ébaucher son projet professionnel. Ce temps est en présence obligatoire à l’institut sauf si une autre modalité pédagogique est précisée dans l’emploi du temps.

o Le suivi pédagogique est réalisé par un cadre de santé formateur référent sur les trois ans de formation. Il est individuel et/ou groupal. Des outils spécifiques permettent l’accompagnement des étudiants et l’évaluation de l’atteinte des objectifs.

Chaque étudiant bénéficie au cours de chaque semestre d’un entretien individuel obligatoire. A la demande de l’étudiant ou du formateur, des entretiens supplémentaires peuvent être réalisés.

Le référent de suivi pédagogique assure la guidance du travail d’initiation à la recherche et propose l’attribution des ECTS du stage.

7.ATTRIBUTIONDUDIPLOMED’ETAT

o En référence à l’arrêté du 31 juillet 2009 modifié :

Art. 60 modifié par l’arrêté du 26/07/2013 : « Les étudiants ayant validé les cinq premiers semestres de formation soit 150 crédits et ayant effectué la totalité des épreuves et des stages prévus pour la validation du semestre 6 sont autorisés à se présenter devant le jury régional d’attribution du diplôme d’Etat d’infirmier.

Les étudiants ne remplissant pas les conditions pour être autorisés à se présenter devant le jury régional du diplôme d’Etat et ayant obtenu au moins 120 crédits sont autorisés à redoubler par le directeur de l’institut de formation.

Les étudiants ne remplissant pas les conditions pour être autorisés à se présenter devant le jury régional du diplôme d’Etat et ayant obtenu moins de 120 crédits peuvent être autorisés à redoubler par le directeur de l’institut de formation, après avis du conseil pédagogique.

Les étudiants autorisés à redoubler conservent le bénéfice des crédits acquis dans le respect des dispositions de l’arrêté du 21 avril 2007 susvisé.

Les étudiants autorisés à redoubler en ayant validé les crédits correspondants aux stages effectuent un stage complémentaire dont les modalités sont présentées au conseil pédagogique. »

Art. 61 modifié par l’arrêté du 26/09/2014 : « Le jury régional se réunit 3 fois par an et se prononce au vu de l’ensemble du dossier de l’étudiant et d’une synthèse réalisée par l’équipe pédagogique. Les dates du jury régional sont fixées entre les mois de février et mars, au mois de juillet et entre les mois de novembre et décembre. »

Le dossier comporte :

1. La validation de l’ensemble des unités d’enseignement ;

2. La validation de l’acquisition de l’ensemble des compétences en situation.

Art. 62 – Le jury régional, nommé par arrêté du préfet de région, sur proposition du directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, comprend :

1. Le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, ou son représentant, président ;

2. Le directeur général de l’agence régionale de santé ou son représentant ;

3. Le directeur des soins exerçant la fonction de conseiller pédagogique régional ou de conseiller technique régional ;

4. Deux directeurs d’institut de formation en soins infirmiers ; 5. Un directeur de soins titulaire d’un diplôme d’état d’infirmier ; 6. Deux enseignants d’instituts de formation en soins infirmiers ;

7. Deux infirmiers en exercice depuis au moins trois ans et ayant participé à des évaluations en cours de scolarité ;

8. Un médecin participant à la formation des étudiants ;

(5)

Si le nombre de candidats le justifie, le préfet de région peut augmenter le nombre de membres du jury.

Art. 63 – Le président du jury est responsable de la cohérence et du bon déroulement de l’ensemble du processus, de la validation des unités d’enseignement à la délivrance du diplôme. Il est responsable de l’établissement des procès-verbaux.

Le jury délibère souverainement à partir de l’ensemble des résultats obtenus par les candidats et la délivrance du diplôme est prononcée après la délibération du jury. Le procès-verbal de délibération est élaboré sous la responsabilité du président du jury et signé par lui.

Après proclamation des résultats, le jury est tenu de communiquer les notes aux étudiants. Les étudiants ont droit, en tant que de besoin et sur leur demande, dans les deux mois suivant la proclamation des résultats, à la communication de leurs résultats et à un entretien pédagogique explicatif.

Art. 64 – Les candidats ayant acquis l’ensemble des connaissances et des compétences soit les 180 crédits européens, sont déclarés reçus au diplôme d’état d’infirmier.

La liste des candidats reçus est établie en séance plénière du jury prévu à l’article 62.

10PRESENTATION GENERALE ET CONTEXTE DE LA FORMATION

Une formation en trois années

L’année de formation s’inscrit résolument en continuité des deux années qui l’ont précédée. L’ensemble des connaissances et savoirs développés sont mis en lien avec les unités d’enseignement et stages déjà réalisés.

Une attention particulière est portée aux unités d’intégrations et aux unités transversales qui permettent la formalisation d’une cohérence globale de la formation et le développement des compétences déjà débuté.

La troisième année permet la poursuite de l’objectif d’autonomisation de l’étudiant.

Une équipe de formateurs

Une équipe de formateurs est dédiée aux semestres 5 et 6. Elle est constituée de 6 formateurs : Christelle Bon, Hanane Jdaa, Patrick Kimberg, Christine Parrot, Xavier Vautrin, Philippe Viard.

Une perspective DE PROFESSIONNALISATION

La professionnalisation de l’étudiant est l’objectif de la troisième année.

Il s’articule autour :

o De l’activité soignante. Nous entendrons par cette expression l’idée du soin et des soins dans deux dimensions : celle de la nature opérationnelle de l’activité (comment) et celle du sens de sa réalisation (pourquoi).

o De la compétence infirmière. Nous retiendrons la notion de compétence comme celle abordée depuis le semestre 1.

o De l’identité soignante. A ce stade de la formation, une attention particulière sera portée à la construction de l’identité du professionnel de soin qu’est l’étudiant infirmier. Cette démarche s’inscrit dans un accompagnement réflexif qui s’appuie sur la construction de savoirs complexes et d’analyse de situations de soins vécues. L’objectif est d’amener l’étudiant à construire sa professionnalité de manière active.

Les unités d’enseignement o Les unités d’intégration

Chaque semestre comprend une unité d’intégration.

L’apprentissage est construit à partir de situations de soin prévalentes. L’analyse demandée aux

(6)

En semestre 5 :

- L’unité d’intégration traite de la mise en œuvre des thérapeutiques et de la coordination des soins en pluri professionnalité.

- Les apprentissages sont construits à partir de situations de soin emblématiques.

- A ce stade de la formation, l’évaluation portera sur la capacité de l’étudiant à analyser la prise en charge et les actions à réaliser.

En semestre 6 :

- L’unité d’intégration traite de l’analyse de la qualité de l’activité et du traitement des données professionnelles et scientifiques.

- L’accompagnement à l’écriture du travail relié à la démarche d’initiation à la recherche débute en semestre 6 et permet la mise en œuvre d’une démarche de recherche.

- La finalité du travail de recherche est de conduire l’étudiant à une pratique réflexive, appuyée par une démarche scientifique.

o Une articulation inter-unités

Si chaque unité d’enseignement (UE) est identifiée par le référentiel de formation et bénéficie de l’attribution d’ECTS distincts, chaque UE s’articule aux autres unités dans ses objectifs et ses méthodes, autour de l’unité d’intégration. Ce maillage s’organise sur trois niveaux :

1. Un maillage de compétences : Les unités prendront référence sur les compétences développées sans que pour autant elles n’excluent les autres compétences.

- La compétence 4 pour les unités 2.6, 2.9, 2.11, 4.4, 4.7, 5.5. L’application des thérapeutiques est essentielle pour l’activité infirmière. Cette compétence doit être acquise afin d’assurer une efficacité de l’action dans un environnement sécurisé. La démarche diagnostic d’information et de prévention sera également renforcée au sein des unités.

- La compétence 6 pour l’unité 4.2. Si communiquer et conduire une relation de soin est particulièrement abordée au sein de l’unité « soins relationnels », nous porterons une attention particulière à cette compétence dans l’ensemble des unités qui en bénéficie (ex : 3.3, 4.7, …) - La compétence 7 pour les unités 4.8, 5.6. L’analyse réflexive de la pratique professionnelle est au

cœur de la troisième année. Déjà initiée dans les années précédentes, elle est renforcée pour permettre aux étudiants d’en faire un point central de leur pratique professionnelle.

- La compétence 8 pour les unités 3.4, 5.6. Initiée en semestre 4, la démarche de recherche sera développée particulièrement en semestre 6. Elle est inscrite dans une vision de la profession au caractère scientifique et dont la pratique est fondée sur des données probantes.

- La compétence 9 pour les unités 3.3, 5.5. La nature même de l’activité dans le contexte actuel des soins donne à cette compétence une actualité forte. L’infirmier doit être en capacité d’effectuer avec efficacité son action en lien avec les autres professionnels du soin, en organisant et coordonnant les interventions soignantes.

2. Un appui sur la réalité de l’activité. Si la théorie du soin et des sciences qui lui sont contributives est importante, l’aspect métier sera particulièrement retenu.

- Des professionnels intervenants. Au sein des unités, des professionnels du soin en exercice seront sollicités pour l’ensemble des unités d’enseignements. En collaboration avec les formateurs, ils permettront une lecture métier des contenus proposés. Les professionnels liés aux enseignements de l’année seront plus particulièrement sollicités.

- Des stages conduisant à la professionnalité. Deux stages sont organisés. Les formateurs de l’année seront en charge de rencontrer les étudiants. Les formateurs travailleront avec eux à la fois leur capacité d’analyse clinique mais également les éléments retenus comme axe central de l’année : la compétence, l’activité et l’identité soignante. Un stage au choix est proposé qui permettra aux étudiants de découvrir un contexte de soin, une pratique de l’activité, un système de santé, leur donnant la possibilité d’approfondir leur projet professionnel.

3. Une priorité au développement de la réflexivité.

- Une posture réflexive. Dans la continuité des années précédentes, une posture réflexive est renforcée au sein des unités d’enseignement mais également au cours de l’activité en service de soins. Les responsables de suivi pédagogique prennent toute leur place au développement de cette posture.

(7)

- Des outils au service du soin. Des temps sont organisés pour permettre aux étudiants d’appréhender la pratique du soin au regard du développement de leur réflexivité (ex : supervision, atelier d’analyse de pratique, …)

- Le leadership infirmier. La formation permet le développement de cette capacité nécessaire à l’exercice infirmier.

o

11 LA CHRONOLOGIE DES UNITES D’ENSEIGNEMENT

Les unités d’enseignements sont organisées sur l’ensemble des semestres de manière à permettre aux étudiants un apprentissage continu et progressif.

Semestre 5

Les temps d’apprentissage seront regroupés pour travailler des situations emblématiques. Ils permettront la mobilisation du contenu de plusieurs unités d’enseignement dans un même exercice (ex : processus tumoraux, soins relationnels, pharmacologie et thérapeutiques, unité d’intégration…)

L’unité d’intégration prendra appui sur les situations de soin relatives aux processus travaillés dans le semestre.

Le travail de l’unité optionnelle sera centré le thème « soins infirmiers et cancer » au regard de la prévalence de cette pathologie et des orientations retenues par l’ARS.

Proposition de répartition chronologique des unités d’enseignement

vac SEM

UNITES cm td fait CM TD CM TD CM TD CM TD CM TD CM TD CM TD CM TD CM TD CM TD

Psychopatho 2,6 30 10 40 8 4 7 8 2 5 2 2 2

Tumoraux 2,9 30 10 40 6 3 4 2 6 2 7 2 6 2

Pharmacologie 2,11 30 10 40 8 4 4 2 4 6 2 8 2

Interprofessionnel 3,3 10 20 30 2 5 6 2 4 2 5 4

Soins relationnels 4,2 0 20 20 6 6 6 2

Thérapeutiques 4,4 6 34 40 2 5 4 6 4 2 3 6 4 4

Soins palliatifs 4,7 10 20 30 3 2 3 2 2 6 3 7 2

Intégration 5,5 0 40 40 6 6 6 2 4 6 4 6

Optionnel 5,7 0 10 10 10

Anglais 6,2 0 10 10 2 2 2 2 2

TPG 50 50 5 5 5 2 8 3 3 3 7 9

116 234 350 16 19 12 23 10 25 13 22 14 21 13 22 16 19 10 25 10 25 2 33

35 35

35

3

41 4 5

35

9 10

7 8

6

2

35

36 38 39 40

35 37

5 4

1 2 3

35

35 35 35

TOTAUX

Semestre 6

Le semestre 6 sera celui du début du travail d’initiation à la recherche.

Les étapes de la méthode de recherche seront proposées en atelier. Le but de ce travail est de questionner un élément relatif au soin pour conduire à l’élaboration d’une question de recherche. La formation de type séminaire sera privilégiée afin de permettre à chaque étudiant de bénéficier du travail du groupe.

Le thème du travail de mémoire s’inscrit pleinement dans l’activité infirmière. Il s’inscrit dans une réalité du soin, en permettant une exploration susceptible de bénéficier à la professionnalisation de l’étudiant.

Une Evaluation des Pratiques Professionnelles (EPP) sera réalisée en lien avec un établissement de soins. Elle permettra d’expérimenter sur le terrain la mise en place opérationnelle d’une EPP.

L’unité optionnelle permettra la création d’une revue mobilisant les savoirs et connaissances de l’année.

Un stage de 15 semaines est organisé dont 5 semaines au choix en lien avec le projet professionnel.

(8)

Proposition de répartition chronologique des unités d’enseignement stg

SEM

UNITES cm td fait CM TD CM TD CM TD CM TD CM TD Qualité soins éval 4,8 30 20 50 6 2 8 4 10 4 8 8

Intégration 5,6 0 40 40 10 8 8 8 6

Optionnel 5,7 0 10 10 10

Anglais 6,2 0 5 5 2 3

Init. Recherche 3,4 20 10 30 5 4 7 6 6 2

TPG 40 33 6 6 9 2 10

50 125 168 5 30 13 22 14 21 12 16 8 27 TOTAUX 175

35 35 35 28 35

1 2 3 4 5

6 12 13 14 15

12 CALENDRIER PREVISIONNEL DES EVALUATIONS

UNITES Période Type Semaine

Processus

psychopathologiques

2,6 Semaine 10 Ecrit individuel sur table S10-2018, le 29/01/2018 Processus Tumoraux 2,9 Semaine 6 Ecrit individuel sur table S2-2018, le 8/01/2018 Pharmacologie et

thérapeutiques

2,11 Semaine 6 Ecrit individuel sur table S2-2018, le 8/01/2018 Organisation du travail

et inter-professionnalité

3,3 Semaine 10 Ecrit ou oral individuel S10-2018, le 29/01/2018 Soins relationnels 4,2 Semaine 5 Ecrit en groupe restreint S50-2017, le 12/12/2017 Thérapeutiques

contribution au diagnostic méd.

4,4 Semaine 5 Mise en situation simulée individuelle

S50-2017, le 13/12/2017

Soins palliatifs et de fin de vie

4,7 Semaine 10 Ecrit individuel S10-2018, le 31/01/2018 Unité d’intégration 5,5 Semaine 10 Ecrit S10-2018, le 30/01/2018 Unité optionnelle 5,7 Semaine 10 Rapport écrit sur projet de

groupe

S10-2018, le 2/02/2018 Anglais 6,2 Semaine 5 Ecrit individuel S50-2017, le 22/12/2017

Références

Documents relatifs

Didactique Terme très ancien (350 ans) ---- Coménius dans son ouvrage La grande didactique parle de l'art d'enseigner et d'apprendre?. Depuis une trentaine d'années, ce mot

L ’un des temps fort de cette année est la réouverture de la boulangerie de notre commune et nous remercions Mr Nicolas OGEREAU qui a accompagné ce changement en collaboration avec

L’enseignement de pharmacie clinique a pour objectif d’amener l’étudiant à faire la synthèse des connaissances acquises précédemment afin d’optimiser la prise

 Justificatif du niveau de français (Niveau de langue française requis : B2 / C1 pour DSEG et LLSHS).  Photocopie du baccalauréat ou du diplôme équivalent et du relevé de

La  classification  des  maladies  parodontales  a  largement  évolué.  Les  méthodes  de  diagnostic  se  sont  améliorées  entrainant  une  approche 

performance énergétique, afin de répondre aux objectifs du nouveau Plan climat Air Énergie de Paris ilité pour tous sont également inclus dans le projet. Cette opération

L’analyse de la chaîne des unités lexicales délivrées par l’analyseur lexical, pour vérifier si cette chaîne peut être engendrée par la grammaire du langage considéré4.

Nous attirons votre attention sur le fait que l’entrée en formation est conditionnée à la production, au plus tard le jour de la première entrée en stage, d’un certificat