Nos taux d intérêt vont vous plaire

Download (0)

Full text

(1)

Nos taux

d’intérêt vont vous plaire

Page 2

L’ouverture d’un compte en ligne :

Page 3

Tendances :

Page 4

La publication « Marketplus » :

Page 7

Facilité et convivialité Entretien avec le CEO

Pertinence et approfondissement

À gagner : 20 iPod Shuffl 3 maillots de es &

hockey suisse s

Page 8 Le magazine des clients de la bank zweiplus | 2/2011 | N° 9

(2)

Vous recherchez une large sécurité fi- nancière ? Tout en voulant profiter de conditions attractives ? Vous désirez placer une partie de votre fortune à court et moyen terme en profitant d’un intérêt garanti ? La nouvelle offre de compte à terme PLUS de la bank zwei- plus correspond exactement à vos be- soins. Nous proposons des placements en papiers monétaires de trois mois à cinq ans, à des taux d’intérêt parmi les meilleurs de Suisse.

Pour un placement à terme, vous placez vos excès de liquidités à court terme à hauteur d’un montant au choix à partir de CHF 10 000 (accroissement du mon- tant possible par tranches de CHF 1000).

La durée et le taux d’intérêt sont prédé- finis. La durée est ferme, le taux d’in- térêt est garanti. Tous les services de base, comme l’ouverture du compte, la tenue de compte ainsi que la clôture et le solde du compte, sont sans frais.

Le compte à terme PLUS – sécurité avec garantie de rendement attractive La bank zweiplus propose des placements à terme à d’excellentes conditions

Éditorial

Chères clientes, chers clients

Depuis la crise financière, une grande partie de la confiance des collaborateurs a été perdue, et les banques continuent d’être appelées à la reconquérir. De quoi exiger un service et une qualité systématiques, axés sur le client.

Les clients d’aujourd’hui veulent de l’engagement et de la fiabilité, de la simplicité et de la modernité.

Ils veulent que ce qui figure à l’exté- rieur se retrouve à l’intérieur. Trans- parence et sensibilité aux coûts sont, pour la bank zweiplus, l’alpha et l’omega.

Faites le test. Regardez-y de plus près. Par exemple pour les Multimanager-Stratégies ou pour nos nouvelles offres de comptes à terme. Et laissez-vous convaincre par les conditions uniques.

Meilleures salutations.

Alfred W. Moeckli CEO

Nous voulons que nos clients puissent concevoir leurs rapports avec nous sur le mode de la simplicité et de l’attractivité. Nos offres et services sont en conséquence. Par exemple avec le nouveau compte à terme PLUS,

assorti d’excellentes conditions. Ou avec l’ouverture d’un compte en ligne, très conviviale.

1,75 %

pour un e durée de 5 ans

2

Actuel

surplus 2/2011

(3)

Le compte à terme PLUS – sécurité avec garantie de rendement attractive La bank zweiplus propose des placements à terme à d’excellentes conditions

Le dépôt à terme est une alternative extrêmement intéressante au compte d’épargne. Car le taux d’intérêt sur le placement à terme est plus élevé, vous profitez donc d’un rendement plus élevé sur votre fortune placée. De plus, les produits d’intérêts sont clairement cal- culables sur la base du taux d’intérêt ga- ranti fixe. Vous avez, en outre, la possi- bilité de nantir votre placement à terme.

À l’échéance de la durée fixe, vous dé- cidez si votre capital est remboursé ou investi dans un nouveau placement.

La bank zweiplus propose des place- ments de trois à douze mois, avec des durées au choix ainsi que pour 2, 3, 4 et 5

ans. Le taux attractif se base sur le choix de la durée.

Vous voyez : un placement à terme n’est pas seulement sûr. Il rapporte. Dès les petits montants et dès les durées courtes.

Vous trouverez de plus amples

informations sur nos offres de comptes à terme sur :

www.bankzweiplus.ch/

moneymarket

Paiements

Compte privé ; CHF 0,25 %

Compte privé ; EUR 0,75 %

Compte courant ; CHF 0,125 % Compte courant ; EUR 0,250 %

Épargne

Compte d’épargne placement ; CHF 0,50 % Compte d’épargne jeunesse ; CHF 0,65 % Compte d’épargne étudiant ; CHF 0,65 % Compte d’épargne senior ; CHF 0,65 %

Placements compte à terme PLUS

3 à 12 mois ; CHF 0,75 %

2 ans ; CHF 1,00 %

3 ans ; CHF 1,25 %

4 ans ; CHF 1,50 %

5 ans ; CHF 1,75 %

Placements

Europarco ; EUR 1,00 %

Call 48h ; CHF/EUR sur demande Placements fiduciaires ;

CHF/USD/EUR/GBP sur demande

Prévoyance

Pilier 3a ; CHF 1,75 %

Compte de libre passage ; CHF 1,25 %

Financement

Hypothèque à taux variable ; CHF 2,50 % Hypothèque fixe 3 ans ; CHF 1,93 % Hypothèque fixe 5 ans ; CHF 2,42 % Hypothèque fixe 10 ans ; CHF 3,07 %

LIBOR 3 mois ; CHF 0,98 %

Nouveau

Ouverture d’un compte/dépôt en ligne

Rapidité, convivialité, sécurité. La bank zweiplus rend possible l’ouverture de comptes privés, d’épargne, de placement ainsi que de dépôts en ligne, en quelques étapes. Vous trouverez le lien direct en vue de l’ouverture d’un compte en ligne, avec des instructions détaillées sur la procédure, sur www.bankzweiplus.ch > Account opening : entrer les données personnelles, choisir un compte, compléter le profil. En un tournemain, vous avez ou- vert un compte/dépôt, et tous les documents néces- saires vous sont envoyés par courrier A. Dès que vous nous avez retourné les documents signés et la pièce d’identité authentifiée, le compte ou le dépôt est ou- vert directement et vous est immédiatement confir- mé. L’ouverture d’un compte en ligne est gratuite.

Les coûts de l’identification du client nécessaire, ap- pelée « Identification Jaune », sont également pris en charge pour vous par la bank zweiplus.

Vous recevrez de plus amples informations sur l’ou- verture d’un compte en ligne par e-mail à l’adresse bankingline@bankzweiplus.ch, par téléphone au 00800 0800 55 55 ou sur : www.bankzweiplus.ch

Taux d’intérêt

au 31 mars 2011

0,75 %

pour une duré 3 à 12 mois e de

surplus 2/2011

Actuel

3

(4)

Monsieur Moeckli, la bank zweiplus a fait ses dé- buts opérationnels à la mi-2008. Où se situe la bank zweiplus aujourd’hui ? Nous venons tout juste de terminer le deuxième exercice complet. Dans le contexte bancaire global, ce n’est pas encore un ho- rizon de temps. Et pourtant, au cours de cette période relativement courte, nous avons réussi à introduire sur le marché la bank zweiplus, avec son modèle commer- cial inédit de plate-forme de produits et de traitement indépendante, et à susciter une large acceptation de la part des clients et partenaires. Si nous faisons mainte- nant un premier point rapide suite à la création, nous pouvons le dire : nous sommes bien positionnés. Nous avons également terminé le deuxième exercice com- plet sur un bénéfice. C’est un résultat positif. Un résul- tat qui ne nous incite cependant pas à nous reposer. Car nous voulons croître, nous l’affichons clairement. Nous sommes prêts pour une étape suivante et prêts pour la poursuite de l’extension.

Prêts pour la poursuite de l’extension

Entretien avec Alfred W. Moeckli, CEO

Service clients et goût de l’innovation : ce sont là les principales préoccupations de la bank zweiplus. Le CEO, Alfred W. Moeckli, explique quels nouveaux produits, services et idées il souhaite réaliser rapidement, tout en générant

des valeurs ajoutées pour les clients.

Qu’est-ce que cela signifie ? Nous avons systémati- quement défini le potentiel d’optimisation et engagé les ajustements ouvrant la voie de l’avenir. Car nous voulons augmenter l’efficacité et mettre le cap sur une croissance cohérente. Quatre projets stratégiques occupent les devants : affinement du positionnement, mise en place d’un « next generation e-banking », poursuite de l’automatisation des processus et élar- gissement des opérations d’intérêts sur toutes les gammes de durées grâce à des conditions attractives.

Nous sommes en mouvement et devons le rester.

Que signifie le projet « next generation e-banking » ? Par « next generation e-banking », nous entendons le développement systématique des services bancaires en ligne, qui ne permettent pas seulement les transac- tions électroniques, mais conduisent la bank zweiplus dans l’avenir numérique. Longtemps, nos services en ligne ont demandé à être améliorés. Cependant, nous ne voulons pas nous contenter de supprimer nos fai- blesses, nous voulons, sur la base de notre modèle commercial, créer de nouvelles références. Nous allons continuer à renforcer l’interaction avec les clients. Et ce faisant, répondre aux exigences des clients mo- dernes. Ainsi par exemple, à la bank zweiplus, depuis tout récemment, l’ouverture d’un compte par Internet est possible. Très simplement, très confortablement.

En quelques étapes seulement, on peut ouvrir un compte chez nous.

À propos de nouveautés : vous introduisez égale- ment des comptes à terme. Oui, des solutions extrê- mement attractives dès CHF 10 000 avec des durées

Nous voulons augmenter

l’efficacité et mettre le cap sur une croissance cohérente.

Rapport de gestion 2010

La bank zweiplus dans le vert

Vous trouverez le rapport de gestion 2010 dans son intégralité (en allemand) sur :

www.bankzweiplus.ch/

annualreport

4

Tendances

surplus 2/2011

(5)

de trois mois à cinq ans. Ce faisant, nous sommes très compétitifs. Nos offres sont par principe très attrac- tives. C’est ce que montrent plusieurs succès auprès de clients. Notre principale préoccupation, ce sont le service clients et le désir d’innovation. Nous dé- sirons mettre en œuvre rapidement de nouvelles idées, de nouveaux produits et services. Et offrir ainsi aux clients une valeur ajoutée par rapport à la concurrence.

Le monde bancaire est en mutation. Où résident les opportunités pour la bank zweiplus ? Notre chance réside dans le fait que dans l’environnement bancaire,

tout le monde est à la recherche des très gros clients.

La clientèle petite et moyenne est clairement sous- représentée. Avec des prix attractifs et des instru- ments de communication modernes, on peut, dans ce segment, gagner un potentiel de clientèle important.

C’est là notre chance. Nous devons trouver le créneau et rester très focalisés.

Que signifie « prix attractifs » ? La bank zweiplus n’est pas une banque bon marché et ne le sera jamais.

Mais nous sommes des leaders incontestables en ma- tière de rapport qualité/prix. Dans les opérations ban- caires, en Suisse, la sensibilité des clients aux coûts de- meure très peu élevée. Moins élevée que dans d’autres pays. Cependant, cela changera lorsque les services seront plus électroniques et donc plus faciles à com- parer en termes de prix. Car dans le monde bancaire de l’avenir, on réglera autant que possible par la voie électronique, mais là où ce sera nécessaire, il faudra proposer un service personnalisé parfait.

La bank zweiplus est un excellent leader en matière de rapport qualité/prix.

Alfred W. Moeckli, 50 ans, est depuis 2010 Chief Executive Officer (CEO) de la bank zweiplus, où il sié- geait au conseil d’administration depuis sa création.

Auparavant, il a été Chief Operating Officer (COO) et Head Institutional and Treasury et, en cette qualité, membre du comité de direction de Falcon Private Bank. Suite à son apprentissage d’agent de banque au Credit Suisse, Alfred W. Moeckli a occupé des postes de direction dans le domaine du commerce et de la vente, auprès de plusieurs banques de Suisse.

Il a créé la société de participation Alpine Select AG et, en tant que cofondateur de Swissquote Group, il a lancé, comme directeur, le courtier en ligne Swiss- quote Trade et a été CEO de Swissquote Bank. De 2004 à 2010, il a été président du conseil d’adminis- tration de Tradejet AG.

surplus 2/2011

Tendances

5

(6)

Face à une conjoncture mondiale robuste, les prix des placements à risque ont sen- siblement grimpé au début de l’année.

Les troubles politiques en Afrique du Nord ainsi que la catastrophe naturelle au Japon ont toutefois modéré l’humeur optimiste des investisseurs et entraîné, en mars, un net recul des marchés des actions. Certaines matières premières ont également pâti de l’augmentation de l’aversion pour le risque,

mais dans l’ensemble, les indices de matières pre- mières, emmenés par la hausse rapide du prix du pétrole, se sont beaucoup renchéris au premier tri- mestre 2011. Nous pen- sons que la catastrophe au Japon ne menace pas l’économie mondiale. Et s’il n’y a pas d’incendie sur

la péninsule arabique, les prix du pétrole plus élevés seront compensés par la re- prise des marchés du travail. Seuls les pays émergents, où l’inflation monte et les monnaies se renchérissent, font face à un ralentissement plus marqué de la conjoncture. Dans les pays industrialisés, l’élan de croissance affiche un niveau re- cord, car de plus en plus, la politique sti- mule excessivement l’économie. Malgré l’annonce implicite de la Banque Centrale Européenne de relever les taux, nous ne tablons pas sur un raffermissement ra-

L’expert Cadre positif pour les placements à risque

pide de la politique monétaire des pays industrialisés. La plupart des banques centrales craignent d’exposer l’écono- mie mondiale à de nouveaux chocs. De plus, elles cherchent résolument à faire remonter les taux d’inflation sous- jacente à un niveau approprié. Du fait de la dynamique de croissance positive des pays industrialisés, nous tablons sur une reprise de la hausse des marchés des ac- tions. Outre les nombreux facteurs de risque, nous voyons cinq arguments importants plaidant en faveur de cours des ac- tions nettement plus éle- vés : croissance, cours, bé- néfices, flux monétaires, fusions et acquisitions.

Dans notre stratégie ré- gionale, nous continuons à privilégier les pays in- dustrialisés face aux pays émergents.

En dépit de cours intéressants, les ac- tions des pays émergents demeurent risquées ; en effet, la politique plus res- trictive de la Chine, de l’Inde et du Bré- sil devrait avoir des répercussions né- gatives sur la dynamique de croissance.

Nous voyons le plus grand potentiel dans les actions européennes, dont les cours sont extrêmement intéressants. Dans notre stratégie sectorielle, nous privilé- gions toujours les secteurs cycliques en raison de la croissance robuste.

Surpondéré Neutre Sous-pondéré

Source : Banque Sarasin

Prévisions

Macroéconomie

La croissance économique mondiale demeure robuste

+

Au 1er semestre 2011, la croissance mondiale va rester bien orientée ; la hausse des prix du pétrole et la catastrophe au Japon ne devraient pas détourner l’économie mondiale de son cap.

+

La politique monétaire et fiscale plus restrictive des pays émergents, due à la hausse de l’inflation, devrait entraîner un ralentissement temporaire de la croissance.

+

Aux États-Unis et en Europe, le risque d’inflation demeure ré- duit cette année.

+

La BCE relève les taux, mais une politique monétaire expansion- niste devrait se poursuivre.

Marché des actions

Les bénéfices des entreprises créeront une surprise positive

+

Surpondérer les actions de la zone euro ; continuer à préférer le cœur de la zone euro par rapport à sa périphérie ; donner à la Suisse et au R.-U. une pondération neutre dans un portefeuille.

+

Les actions américaines ne sont pas bon marché, mais le marché profite de la forte progression des bénéfices.

+

Les actions japonaises ne sont pas chères, mais des révisions de bénéfices négatives devraient peser sur le marché.

+

Les marchés émergents affichent des cours attrayants, mais toujours risqués à court terme.

Classes d’actifs Surpondérer les actions

Obligations

Actions

Alternatifs Marché

monétaire

Philipp Bärtschi

Stratégiste en chef de la Banque Sarasin & Cie SA

6

Tendances

surplus 2/2011

(7)

Comment l’économie va-t-elle évoluer dans les pro- chaines semaines et les prochains mois ? Est-il per- tinent d’acheter des actions en ce moment ? Ou bien non ? « Marketplus », la publication en ligne de la bank zweiplus, vous apporte chaque mois des réponses à ces questions. Elle comporte des explications dé- taillées et des analyses approfondies, fournit des perspectives macroéconomiques actuelles et évoque les stratégies en matière de titres. « Marketplus » est complété par des recommandations de placements en fonds. Il paraît chaque mois en allemand et en anglais et est créé sur la base des résultats d’analyses et des prévisions de notre principal propriétaire, la Banque Sarasin & Cie SA.

Depuis le début de l’année, Markus Aisslinger est Chief Financial Officer (CFO) de la bank zweiplus et dirige la division Corporate Center. À 44 ans, il a travaillé pré- cédemment pour la Banque Sal. Oppenheim jr. & Cie (Suisse) SA à Zurich, où il dirigeait, au poste de Managing Director, les opérations sur le marché des actions et des capitaux suisse. Au préalable, il a occupé plusieurs fonc- tions de direction pour UBS Investment Bank à Zurich et Stamford/New York. À son poste à la bank zweiplus, il continue de développer la gestion des risques dans le cadre de la comptabilité financière et commerciale et optimise les mécanismes de contrôle financiers. C’est à lui qu’incombent l’enregistrement et l’évaluation systé- matiques des risques ainsi que le pilotage de mesures ci- blées. De surcroît, en tant que responsable du Corporate Center, il est responsable du développement de produits offrant aux clients une très nette valeur ajoutée à des conditions attractives.

Explications détaillées, analyses approfondies

« Marketplus » : la publication en ligne de la bank zweiplus

Gros plan sur employé

Vous trouverez le « Marketplus » actuel sur : www.bankzweiplus.ch/marketplus

Nous mettons l’accent sur

la valeur ajoutée pour les clients et sur la transparence.

Markus Aisslinger Markus Aisslinger

CFO et Head of Corporate Center

surplus 2/2011

Qui sommes-nous ?

7

Informations importantes

La présente publication de la bank zweiplus sa (« bzp ») a été élaborée à partir d’informations et données d’accès public (« informations ») considérées comme fiables. Malgré tout, la bzp ne peut assumer aucune responsabilité ni contractuelle ni tacite quant à l’exactitude et à l’exhaustivité de ces informations. Des erreurs éventuelles de ces informations ne constituent pas une base de responsabilité directe ou indirecte de la bzp. Il n’est notamment pas de la responsabilité de bzp que les opinions exprimées ici, les plans ou détails au sujet de produits, les stratégies de ceux-ci, l’environnement macroéconomique, le cadre du marché, de la concurrence ou de la régulation, etc., de- meurent inchangés. Bien que la bzp ait fait tout son possible pour établir une publication fiable, il ne saurait être exclu que la présente publication comporte des erreurs ou soit incomplète. Ni la banque, ni les actionnaires de la banque ou les collaborateurs ne sont responsables de la pertinence des avis, évaluations et conclusions y figurant. Même si la présente publication a été remise dans le cadre d’un contrat existant, la responsabilité de bzp se limite à la grossière négligence ou à l’intention. De surcroît, bzp rejette toute responsabilité pour les erreurs minimes. Dans tous les cas, la responsabilité de la bzp est limitée au montant habituellement prévisible. Toute responsabilité quant à des dommages indirects est formellement rejetée. La présente publication ne constitue pas une offre ou une invitation à acheter ou à vendre des produits de placement ou autres produits spécifiques. Nous vous recommandons, avant tout investissement, de solliciter des informations détaillées sur le produit respectif.

Mentions légales

Numéro 2/2011 Paraît en francais, allemand et anglais (seulement online) Éditeur bank zweiplus sa, CH-8048 Zurich, www.bankzweiplus.ch Publication et rédac- tion bank zweiplus sa, Case postale, Bändli weg 20, CH- 8048 Zurich, surplus@bankzweiplus.ch Rédactrice en chef Michaela Alt, michaela.alt@bankzweiplus.ch Chef de projet Silvan Franchetto Rédacteurs Reto Bruse- ghini (Bruseghini Public Relations), Silvan Franchetto, Philipp Bärtschi (Banque Sarasin & Cie SA), Alfred W.

Moeckli Mise en page, direction artistique metaphor, CH-8003 Zurich, www.metaphor.ch Production Print- Management Schweiz AG, CH-8004 Zurich Abonne- ment surplus@bankzweiplus.ch

(8)

« Nous pouvons battre de grandes équipes » Du ZSC au championnat du monde de hochey sur glace

Le championnat du monde de hockey sur glace aura lieu du 29 avril au 15 mai 2011

en Slovaquie. Les représentants de l’équipe nationale suisse seront emmenés par Mathias Seger, défenseur et capitaine des ZSC Lions.

Pour les ZSC Lions, sponsorisés par la bank zweiplus, le championnat n’a pas été une grande réussite, avec l’élimination précoce lors des play-offs. Les joueurs de l’équipe zurichoise faisant partie de la sélection nationale ont désormais la possibilité de clore avec succès la saison de hockey sur glace avec le championnat du monde en Slovaquie. Le défenseur et capitaine Mathias Seger attend le cham- pionnat du monde avec impatience. « En équipe de Suisse, nous avons d’autres souvenirs communs », déclare cet ha-

bitué. Lors des matches de son groupe, organisés à Košice, la Suisse, qui occupe le septième rang mondial, affrontera la France, la Biélorussie et le Canada.

Mathias Seger, les ZSC Lions ne peu- vent être satisfaits du championnat.

En tant que joueur de l’équipe natio- nale, la perspective du championnat du monde vous apporte-t-elle quelque chose ? Le championnat du monde nous offre, à nous les joueurs des ZSC Lions, la chance de clore et oublier l’épisode du championnat. Nous arrivons ici dans une autre équipe, un autre climat. En équipe de Suisse, nous avons d’autres souve- nirs communs. Mais nous, les joueurs de Zurich, devons profiter du temps d’ici au championnat du monde pour retrouver notre confiance en nous, quelque peu entamée.

L’équipe de Suisse de hockey sur glace ne fait pas partie des quatre, cinq meilleures équipes. Qu’est-ce qui manque ? L’écart entre la Suisse et les meilleures nations demeure grand. On le voit rien qu’au nombre de joueurs

d’autres équipes évoluant dans la Natio- nal Hockey League NHL. Pour réduire cet écart, nous avons besoin que davantage de joueurs suisses s’engagent en Amé- rique du Nord. Mais nous avons déjà prou- vé que nous pouvons battre de grandes équipes. Pour ce faire, nous avons besoin de réaliser des matches parfaits.

Quel serait un objectif réaliste aux championnats du monde pour l’équipe de Suisse ? Atteindre les quarts de finale.

Et une médaille ? Parler de médaille avant l’heure n’apporte rien. Nous de- vons d’abord atteindre les quarts de fi- nale. Car d’autres nations ont beaucoup rattrapé leur retard. Nous ne pouvons pas seulement regarder vers le haut, nous sentons aussi la pression du « bas ».

Le mode de tournoi du championnat du monde ne permet pas de jouer un mau- vais match, on a tôt fait d’être à la lutte contre la relégation. Nous ne devons en aucun cas nous sentir trop sûrs. Attei- gnons donc d’abord les quarts de finale.

Et mettons tout en œuvre pour réussir un match parfait. Ensuite, nous verrons.

Nr. Name Geburtsdatum Funktion Länderspiele 31 Mathias Seger 17. Dez. 1977 Verteidiger/Captain 247

10 Andres Ambühl 14. Sept. 1983 Stürmer 131

61 Patrik Bärtschi 20. Aug. 1984 Stürmer 17

25 Thibaut Monnet 02. Feb. 1982 Stürmer 107

Ven 29 avril 16h15 Košice Suisse contre France

Dim 1er mai 20h15 Košice Suisse contre Biélorussie

Mar 3 mai 16h15 Košice Canada contre Suisse

Die aktuellen Nationalspieler der ZSC Lions*

Les matches de groupe de la Suisse

Les demi-finales auront lieu le vendredi 13 mai 2011 (16h15 et 20h15), la finale le dimanche 15 mai 2011 (20h30).

Tirage au sort

20 iPod Shuffles et 3 maillots de hockey suisses à gagner

Avec un peu de chance, gagnez l’un des 20 iPod Shuffles. Il est petit, robuste et peut loger 100 chansons lors des déplacements. Ou gagnez l’un des 3 maillots originaux de l’équipe de Suisse de hockey sur glace munis de la signature de Mathias Seger. Rendez-nous visite sur Internet jusqu’au dimanche 15 mai 2011 et répondez aux questions du concours. Bonne chance !

www.bankzweiplus.ch/contest

8

Qui sommes-nous ?

surplus 2/2011

Figure

Updating...

References

Related subjects :