Tech. La Revue pour la technologie au collège

Texte intégral

(1)

n°8 Décembre 2018 Dossier : "Spécial Cycle 3"

- Comment programmer avec scratch et utiliser la carte Makey Makey ?

- Comment construire sa progression pour le cycle 3 ? - L’E.S.T. ou la symbiose des disciplines

Innovation Pédagogie : - J'utilise Edubase!

Activités clé en main : - Comment l'Homme utilise-t-il les signaux pour sonder et observer les océans ?

L'idée c'est que la technologie soit la discipline majeure des enseignements de demain !

Des informations, de l'innovation pédagogique, de la veille technologique et des activités clé en main, ...

Infos du réseau :

- Le lycée français de Lomé

au concours de Robotique : Roborave !

Cl@ss Tech

La Revue pour la technologie au collège

(2)

Sommaire

Innovation pédagogique 18 - J'utilise Edubase !

Dossier : "Spécial Cycle 3"

3 - Comment programmer avec

scratch et utiliser la carte Makey Makey ?

- Comment construire sa progression ? -L’E.S.T. ou la symbiose des disciplines

Infos du Réseau

19 - Les inscriptions pour le concours de robotique Roborave ont

commencé !

La rédaction

25 - Qui sommes nous ? Le site des EEMCP2 Activités clé en main

20 - Comment l'Homme utilise-t-il les signaux pour sonder et observer les océans ?

L'édito du mois

2 - Par Nicolas Montlivet IA-IPR de

sciences physiques et référent pour la

Technologie

(3)

L'édito du mois

L

amélioration de la continuité pédagogique entre l’école et le collège est une préoccupation ancienne mais qui, ces dernières années, a considérablement évolué avec la mise en place d’un cycle 3 .Les changements structurels apportés par la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École du 23 avril 2005, puis par la loi de refondation du 8 juillet 2013.ont posés les fondations.

La conception d’un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, fixant des objectifs pour la fin de la scolarité obligatoire, a donné une unité à ce que l’on appelle « l’école du socle » rassemblant dans un même continuum l’école et le collège. Une autre continuité s’impose, celle des méthodes et des objectifs de formation de l’enseignement de la technologie et des sciences expérimentales regroupées sous une appellation commune.

Cet élan est incarné par le conseil école collège mais aussi par une programmation commune professeurs du premier et second degrés. Dans une très grande majorité de nos établissements la disposition géographique de ses deux entités permet de rendre plus aisé le travail commun.

La technologie est souvent vue comme la discipline la plus difficile à enseigner dans le cycle 3, celles pour lesquelles les professeurs de cycle 3 se sentent le moins à l’aise. Le professeur de technologie a un rôle évident à jouer pour contribuer à proposer des situations d’enseignement motivantes et formatrices dans le premier degré.

Nicolas Montlivet

IA-IPR de sciences physiques Et référent pour la

Technologie

J’en profite également pour vous souhaiter par anticipation de très bonnes vacances ainsi que de joyeuses fêtes .

Cette participation peut se traduire aussi bien par la mise en œuvre de défis scientifiques que par la participation à l’élaboration d’une programmation commune des sciences au cycle 3, Il est possible de participer à l’élaboration de séquences conjointes garanties d’un fructueux échange de pratiques et de diffusion de la technologie en collège.

Je n’oublie pas également la possibilité de mise en place L’E.S.T (Enseignement des Sciences et de la Technologie). Cet enseignement conjoint de trois disciplines, sciences de la vie et de la Terre, physique- chimie et technologie, promeut également un décloisonnement disciplinaire, non pour faire disparaître les disciplines, mais pour favoriser la cohérence entre elles et mettre en évidence leur nécessaire synergie. Cet enseignement incarne le mieux l’esprit des programmes mis en place en 2016.

Toutes ses actions concourent à un seul but : assurer dans de très bonnes conditions la continuité de l’enseignemententre les cycles3 et 4

La mise en place d’une nouvelle discipline les S.N.T.

(Sciences du Numérique et Technologie) à la rentrée prochaine en seconde sera une nouvelle occasion pour les professeurs de technologie d’assurer le lien entre le collège et le lycée. Il s’agit plus fondamentalement de servir de socle à l’enseignement de spécialité de lycée « Numérique et Sciences Informatiques ». Celui-ci préfigure la création d’une filière numérique au lycée et dans l’enseignement supérieur à la veille notamment des évolutions fortes créées par ce que l’on nomme l’Intelligence artificielle.

Ce nouveau numéro de « cl@ssTech » spécial cycle 3 est là pour apporter des réponses à vos interrogations mais aussi vous donner des pistes de réflexion et de travail afin que vous puissiez mieux œuvrer pour votre discipline au sein de votre établissement.

(4)

C

e mois ci nous avons décidé de faire un numéro spécial cycle 3. En effet beaucoup de documents circulent sur le cycle 4 mais moins sur le cycle 3. Nous allons donc essayé de rééquilibrer les forces en apportant notre modeste contribution dans ce numéro et en vous proposant des activités et ressources pour venir enrichir vos séances en cycle 3.

Dossier spécial : "Cycle 3"

L es programmes du cycle 1 et 2 en primaire mettent l'accent sur un éveil progressif à la programmation.

« Dès le CE1, les élèves peuvent coder des déplacements à l’aide d’un logiciel de programmation adapté, ce qui les amènera en fin de CE2 à la compréhension, et la production d’algorithmes simples ».

En Cycle 3, il est inscrit que les élèves « apprennent à utiliser des logiciels de calculs et d’initiation à la programmation ».

Comment programmer avec scratch et utiliser la carte Makey Makey ?

Qu’est-ce que Scratch ?

Scratch, créé par le M.I.T., répond à ce besoin. C'est un logiciel libre faisant déjà référence et accessible à l'adresse :

http://scratch.mit.edu/ .

Il existe en version OFF-LINE après téléchargement du logiciel.

Il est également accessible sur Tablette Mac ou Androïd mais seulement la version Scratch Junior qui permet une initiation à la programmation pour les GS et le Cycle 2.

Scratch est un langage de programmation dynamique permettant de façon ludique la création d'animations, saynètes ou jeux interactifs. Il est un outil au service de l'initiation des élèves à la programmation et la logique.

Par la manipulation de briques, l'élève apprend ainsi à définir puis assembler, des objets, actions et événements pour réaliser un objectif.

Quels objectifs poursuivre avec Scratch en classe ?

-Créer du contenu et pas simplement en consommer.

-Coopérer avec ses paires pour arriver à un objectif commun.

-Développer des capacités et s'entraîner à s'exprimer autrement.

-Apprendre à raconter des histoires avec des jeux et animations.

(5)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Comment programmer avec scratch et utiliser la carte Makey Makey ?

Que faire avec ce logiciel ?

Raconter de petites histoires en animant des personnages

• Tracer des figures

• Créer des petits jeux vidéo

• Faire des calculs.

• Piloter des objets (On peut programmer et manipuler un robot de la même manière que l'on programme et que l'on manipule un objet (lutin) sur scratch.

Scratch permet de simuler le fonctionnement de nombreux automatismes.

Nul besoin de matériel par conséquent pour comprendre la programmation et la robotique.

Activités avec les élèves en classe avec SCRATCH

Il existe de nombreuses activités à faire. Internet regorge de sites vous proposant des activités clefs en main.

Les premières activités avec SCRATCH

https://urlz.fr/8maJ https://urlz.fr/8ma3

Activités :

Premières activités :

• Anime le crabe

• Dessine un carré

• En scène ! Mettre en musique son programme :

• En avant la musique !

• Frère Jacques Premiers jeux sous Scratch :

La course, PONG, Attrape Mangue,

Activités Classe de CM2 / 6ème

https://urlz.fr/8mbg

(6)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Comment programmer avec scratch et utiliser la carte Makey Makey ?

Utiliser la carte MakeyMakey

L e MakeyMakey est un dispositif d'émulation de clavier à partir d'objets du quotidien : la manipulation de tout objet conducteur relié au MakeyMakey va envoyer un signal à un ordinateur, qui réagira avec la fonction qu’on définit, en fonction du logiciel que vous utilisez. MakeyMakey propose un détournement "Do It Yourself" de la manette de jeu et du clavier : ce que vous voulez créer comme interaction ne dépend que de vous. Facile à utiliser, sans danger, il permet une infinité d'interaction avec un ordinateur.

Exemple de combinaison de blocs d’instruction dans Scratch :

Architecture MakeyMakey, face avant : Architecture MakeyMakey, face arrière :

(7)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Comment programmer avec scratch et utiliser la carte Makey Makey ?

Cliquer ci-dessus Pour visualiser la vidéo expliquant les possibilités de la carte Makey Makey (https://

vimeo.com/60307041)

TELECHARGER ICI DES ACTIVITES SCRATCH AVEC MAKEY MAKEY

https://urlz.fr/8mdV Sources :

https://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/

c_105378/fr/accueil

http://www4.ac-nancy-metz.fr/technologie/

Article réalisé par Fehmi Klabi EEMCP2 Liban

(8)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Comment modéliser en ligne avec Tinkercad pour imprimer en 3D

Modélisation de boites puis impression 3D pour la classification du vivant en sixième.

N'achetez plus vos kits et accessoires, imprimez les !

Activité avec les élèves en classe avec Tinkercad

Il existe de nombreuses activités à faire. Internet regorge de sites vous proposant des activités clés en main.

Activité Classe de 6ème Que faire avec ce logiciel ?

Modéliser des êtres vivants

Modéliser tout ou partie d'un objet ou d'un système

Modéliser des accessoires pour le laboratoire de science

Modéliser des maquettes pour la science

Etc.

(9)

Dossier spécial : "Cycle 3"

L'impression 3D des pièces d'un robot mbot De multiples usages !

Imprimer en 3D tout ou partie d'un robot Mbot

L'objectif pédagogique est de faire comprendre aux élèves que la quantité de matière ne dépend pas du volume mais de la pièce ou de l'objet mais de sa masse !

Les élèves vont comparer deux pièces identiques du robot Mbot (le chassis ou d'autres pièces) l'une en étal et l'autre en plastique (imprimée en 3D).

Les volumes sont identiques !

Ces pièces contienent-elles la même quantité de matière ?

- hypothèse : ...

- Investigation :

Comparaison des objets avec une balance Roberval

Mesure de la masse (quantité de matière) avec une balance électronique

Matière, Masse et volume :

Mouvements :

L'objectif pédagogique est de montrer aux élèves un mouvement rectiligne et un mouvement circulaire.

Les élèves vont programmer le robot mbot pour qu'il effectue un mouvement rectiligne puis un mouvement circulaire.

Comment identifier et décrire un mouvement ?

Comment caractériser un mouvement ?

(10)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Trouver des modèles 3D ou des fichiers STL prêts à imprimer : https://3dwarehouse.sketchup.com/by/deny-fady?nav=models

https://www.thingiverse.com/search?q=mbot&dwh=785c0e930d3fa91 https://www.thingiverse.com/funrobots/collections/makeblocks/page:1 https://www.yeggi.com/q/makeblock/

L'impression 3D des pièces d'un robot mbot De multiples usages !

L'objectif pédagogique est d’aborder progressivement la notion de vitesse par une approche expérimentale : mesure de valeur de vitesse d'un robot.

L’élève élabore un protocole complet pour mesurer la valeur d’une vitesse du robot mbot. Le protocole comprends aussi la programmation du robot !

Quel protocole pour mesurer la vitesse du robot ?

Vitesse :

Comparer les vitesses de deux robots mbot:

- un robot d'origine en métal

- un robot avec le chassis et différentes pièces en plastique (imprimée avec de l'abs)

Les dossiers complet sur la masse, le volume et la vitesse à cette adresse:

http://eduscol.education.fr/cid99810/mettre-en-oeuvre-son-enseignement-en-st-c3.html#lien0

(11)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Comment utiliser les capteurs du robot mbot pour mesurer des caractéristiques physique d'un milieu ?

Utiliser le capteur de luminosité

Il est possible d'utiliser en direct les capteurs du robot mbot en le laissant branché à l'ordinateur ! La procédure

1

2

3

Connecter le à l'ordinateur et téléverser le programme de communication.

Faire réaliser le programme par les élèves.

La valeur du capteur s'affiche sur le lutin que vous aurez choisi

(12)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Signal et information

Utiliser des sons pour mesurer des distances !

Utiliser le capteur ultra son

Il est possible d'utiliser en direct le capteur ultra son du robot mbot en appliquant la même procédure que pour le capteur de luminosité !

La valeur donnée par le capteur sans obstacle

La valeur donnée par le capteur en cm avec un obstacle devant

(13)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Une approche algorithmique pour trier et classer le vivant !

-VUJMJTBUJPO EV j TJBMPST x FTU FTTFOUJFMMF EBOT MF SBJTPOOFNFOU TDJFOUJGJRVF -JOUFOUJPO QÏEBHPHJRVF FTU EBCPSEFS MB OPUJPO EBMHPSJUINF Ë QBSUJS EVO QSPCMÒNF EF USJ EVOF TÏSJF EF EPOOÏFT QPVS BSSJWFS BV USJ FU Ë MB DMBTTJGJDBUJPO EV WJWBOU -BQQSPDIF EFMBMHPSJUINFEFUSJQSPDÒEFQBSDPNQBSBJTPOTTVDDFTTJWFTj4JBMPSTx

Au cycle 3 : l'approche algorithmique de la machine à Trier

Séance 1 : Le tri conditionnel et la rédaction d’ordres de programmation

Objectif de la séance : Appréhender la notion de tri à l’aide d’une machine à trier.

Les élèves sont placés par équipe de 6. La machine à trier est représentée au sol, piste sur drap, montage avec matériel ou traçage à la craie...

Séance 2 : Travail sur les réseaux de tri et l’optimisation de la vitesse de triage

Objectif de la séance : à partir des acquis de la séance précédente, d’introduire la notion de durée d’exécution d’une tâche.

Définir le chemin critique permettant de diminuer la durée de traitement d’une instruction

par la combinaison de gestion simultanée des inf

ormations.

(14)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Une approche algorithmique pour trier et classer le vivant !

Au cycle 3 : les clés de détermination, une approche algorithmique

Les mêmes activités peuvent être réalisées avec des clés de détermination. L’approche algorithmique permettra également de former les élèves à un type de raisonnement nécessaire lors des différentes étapes de la démarche scientifique et notamment à l’émission d’hypothèses et de conséquences vérifiables.

En sciences et technologie, les clés de détermination sont abordées dans le thème « Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent ».

L’objectif d’une clé de détermination est de nommer un animal ou un groupe.

Séance 1 : la clé de détermination – quel cheminement ?

Objectif de la séance : Quel cheminement pour identifier des animaux à l’aide d’une clé de détermination ?

Séance 2 : déterminer un être vivant à l’aide du tri conditionnel

Objectif de la séance : Déterminer un être vivant à l’aide d’un logiciel mettant en

œuvre le tri conditionnel.

(15)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Une approche algorithmique pour trier et classer le vivant !

Au cycle 3 : la classification évolutive par groupes emboités, une approche algorithmique

La classification des êtres vivants en groupes emboîtés traduit l’intention de regrouper de façon exclusive tous les êtres vivants qui partagent un même caractère, ce partage témoignant d’une parenté. Seuls les caractères reconnus par les scientifiques comme témoignant d’une parenté sont utilisables pour réaliser une classification évolutive.

Dans une telle classification, un être vivant possède les caractères de toutes les boîtes auxquelles il appartient. Un même être vivant ne peut donc pas être présent dans deux boîtes disjointes.

Dans le principe même de la classification emboitée, le tri s’effectue à chaque fois que l’élève veut placer un animal, un objet dans une boite (« si tu vas dans la boite tu portes le caractère inscrit sur la boite », « Si tu ne possèdes pas ce caractère tu restes en dehors de la boite »).

Vous trouverez l'ensemble du dossier à cette adresse:

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Machine_a_trier/72/3/RA16_C3_SCTE_2_machine_trier_V2_572723.pdf

(16)

L’étude des abeilles un exemple de recherche en EST

Equipe du lycée français de Cali : M. Diaz (techno), M. Verne (SPC), M. Corre (SVT), M. Mauron (SVT).

Présentation de la problématique

-Comment élever et étudier les abeilles mélipones, endémiques de l’Amérique du Sud ?

Organisation

-Les classes de 6eme sont divisées en groupes de 20 élèves, chaque professeur est responsable de l’enseignement intégral des sciences et technologie.

-Les professeurs spécialistes des disciplines préparent les séances pour les autres et leur présentent soit en vidéo soit en direct selon la complexité de la manipulation.

Interaction et place des disciplines

-SVT : Classification, alimentation, reproduction, besoins alimentaires des animaux et des humains, conservation des aliments (Etude du miel), transformation des aliments

L’E.S.T. ?

L’Enseignement des sciences et technologie, anciennement EIST (I pour intégré )

changement de nom car les sciences et technologie sont à présent intégrées de fait dans le même programme en cycle 3. L’occasion de faire un véritable lien dans la

démarche et dans les équipes.

Une symbiose

En SVT on utilise ce terme pour désigner une interdépendance d’êtres vivants dont chacun tire bénéfice. C’est en cela qu’il faut prendre l’E.S.T. En quoi nos disciplines peuvent s’apporter les unes aux autres pour en tirer bénéfice ? De la cohérence dans le

raisonnement, un lien d’interdépendance dans la résolution de problème voilà ce qu’il faut pour former de solides bases scientifiques à nos élèves et les lancer sur le cycle 4.

Comment ?

Un ou plusieurs projets de recherche sur l’année mais mêlant au maximum les 3 disciplines favorisant le travail d’équipe des enseignants et

L’E.S.T. ou la symbiose des disciplines.

l’E.S.T. ? | une symbiose | un exemple parmi d’autres

Dossier spécial :

"Cycle 3"

(17)

évidence des composants) , densité et viscosité, un signal une information etc....

-Technologie : Construction d’une ruche connectée autonome répondant aux besoins des abeilles et des hommes.

Programmation de robots pour simuler le déplacement des abeilles. `

-Pour chaque partie il est indispensable de penser en terme d’apport d’une autre discipline pour une recherche.

-Ainsi l’étude des abeilles a rendu nécessaire la fabrication d’un premier objet d’obser vation en technologie : le microscope pour smartphone.

-L’étude du miel a permis de mettre en œuvre des notions de physique et de chimie (viscosité, caractérisation chimique des composants d’un mélange etc....)

-Pour en savoir plus : La programmation et quelques images

Les avantages

• Pour les élèves : une vision globale des sciences et de

leurs interactions. Le développement de compétences de collaboration

et de communication nécessaires au suivi des projets

de recherche.

• Pour les enseignants : un travail d’équipe et souvent une découverte des difficultés que peuvent rencontrer les élèves

face à des consignes qui semblent claires pour un spécialiste d’une discipline. Un

partage du travail de préparation.

Cl@ss Tech n°8 - Page 16

A. Kervarrec EEMCP2 SVT zone MEM

L’E.S.T. ou la symbiose des disciplines.

Dossier spécial :

"Cycle 3"

(18)

Dossier spécial : "Cycle 3"

Comment construire sa progression pour le cycle 3 ?

N

ous le savons contruire sa progression pour le cycle 3 n'est pas simple surtout lorsqu'il sagit de sciences et technologie. Mais voila encore une fois l'académie de bordeaux sort un très beau tableau au format Excel qui va nous premettre de réaliser cette dernière très simplement.

Il est vrai que dans un premier temps l'interface fait peur ... Mais ne vous y trompez pas elle est très simple d'utilisation. Pour cela il suffit de naviguer entre les trois onglets :

- Tableau de bord - Thèmatiques - Compétences

Pour en savoir plus et télécharger le tableau de progression cliquez sur le lien suivant : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/disciplines/sti/wp-content/uploads/sites/41/2017/08/

(19)

A tester absolument...

Innovation Pédagogie

J'utilise Edubase !

É

dubase propose une banque de ressources et de scénarios pédagogiques dans une nouvelle version 2018 totalement remise à jour. Cette banque est gérée par la direction du numérique pour l'éducation (DNE). L'idée, à l'origine, est de proposer des ressources numériques pour accompagner la mise en œuvre de démarches pédagogiques. Edubase est dotée d'environ 15 000 fiches couvrant toutes les disciplines et niveaux d'enseignement et est accessible aux enseignants, formateurs, inspecteurs et chefs d'établissements etc.

Édubase recense les pratiques pédagogiques conformes aux programmes et en lien avec le numérique éducatif.

Les fiches proposées dans l'Édubase correspondent à des ressources produites par des enseignants, validées par les corps d'inspection, publiées en académie puis indexées dans la base nationale.

On peut faire une recherche par académie, par

discipline ou faire une recherche « plein texte » puis de faire un choix selon :

Une période de publication ;

Un ou plusieurs mots clés ( liste à cocher) ; Un niveau éducatif ;

Un ou plusieurs domaine(s) d'enseignement ; Une compétence du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) ;

Un domaine du socle commun de connaissances, de compétence et de culture

Les fiches descriptives couvrent tous les niveaux, de l'école primaire à l'enseignement supérieur, ainsi que toutes les disciplines ou enseignements (notamment l'histoire des arts, l'enseignement moral et civique, l'éducation aux médias et à l'information etc.).

Chaque enseignant peut consulter les ressources ou en en proposer, mais pour garantir une qualité, celles-ci doivent suivre un circuit de validation, de publication et d'indexation. Pour garantir cet objectif, chaque ressource doit être validée par un inspecteur, puis publiée sur le site académique de la discipline concernée. Ensuite, l'interlocuteur académique pour le numérique de la discipline indexe la ressource pour être ensuitre publiée par l'expert national sur la plateforme Edubase.

Une fois les résultats filtrés, ont peut les trier par pertinence, date ou titre, ou les présenter sous forme de liste ou de tableau (plus compact).

Exemple :

Plus d'informations ici : https://edubase.eduscol.education.fr/

Source : Tice éducation

(20)

Infos du réseau

Le DNB

V ous voulez les sujets zéro de DNB en technologie ? Suivez le lien :

http://eduscol.education.fr/

cid60618/preparer-le-dnb-avec- les-sujets-zero.html#lien1

Des ressources sur le site des EEMCP2

:

La roborave

De La SVT dans la revue ?

Les élèves du club informatique du lycée français de Lomé étaient en mai 2018 à la Roborave de Craon !

Plus motivés que jamais ils se préparaent pour l'édition 2019 !

Inscrivez vous à l'édition 2019 en suivant ce lien : http://www.roborave53.fr/

Après quelques mois d'adaptation notre collègue EEMCP2 de SVT Amaël Kervarrec et venu renforcer l'équipe de rédaction du Cl@ss Tech de ce mois de décembre. En effet ce dernier nous a rédigé un bel article sur l'EST (cycle 3). Espérons que cette collaboration se poursuivra et merci pour ce jolie cadeau...de noël :-))

(21)

Activité clé en main !

Comment l'Homme utilise-t-il les signaux pour sonder et observer l'océan ?

Cette séance est issue du thème : L'océan et de la séquence : L'océan et l'Homme

La séance :

Comment l’Homme utilise-t-ils les signaux pour sonder et observer l’océan?

La première activité permet ax élèves de proposer une définition d'un signal. Elle permet aussi au professeur de faire un état des lieux des connissances des élèves sur le sujet.

Activité 1 : Comprendre la notion de signal Problématique : Qu’est-ce qu’un signal ? 1– Hypothèses

Indiquer, selon vous, ce qu’est un signal. Donner des exemples de signaux et expliquer leurs significations.

Les élèves émettent des hypothèses en donnant des exemples de signaux qu'ils connaissent et en donnant si possible le message,

l'information véhiculée par le signal.

2– Validation ou invalidation des hypothèses

Après une mise en commun et une verbalisation avec les élèves, l'enseignant ppropose de visionner une vidéo.

Vous trouverez cette vidéo à cette adresse:

Une définition claire étant posé, les élèves vont lister des signaux qu'ils connaissent.

Activité 2 : Les signaux au quotidien

Les élèves vont devoir lister des signaux du quotidien en les nommant, en indiquant le type de signal (sonore, lumineux, radio, etc.) et

l'information dont ils sont porteurs.

L'ensemble des résultats devra être présenté sous la forme d'un tableau.

(22)

Comment l'Homme utilise-t-il les signaux pour sonder et observer l'océan ?

Activité 3 : Comment utiliser les ondes sonores (signal) pour connaitre la profondeur (information) ses fonds marins

Problématique : Comment les ondes sonores permettent-elles de mesurer une distance ? Les élèves émettent des hypothèses sur le fonctionnement d'un sonar

1– Hypothèses

Indiquer, selon vous, comment fonctionne le sonar.

2– Investigation

Observer et manipuler l’animation flash «sonar.swf » http://ressources.ostralo.net/pages/sonar/index.htm

Les élèves observent et manipulent l'animation et répondent aux questions.

1- A quelle profondeur ( en mètre) se trouve la balise jaune :

2- Le sonar du bateau émet des ondes sonores en direction du fond marin ou se trouve la balise jaune. Expliquer comment ces ondes sonores reviennent-elles vers le bateau pour être détectées.

3– Quelle distance aura parcouru une onde sonore de son départ du bateau jusqu’à son retour au bateau. Détailler votre calcul.

4– Quelle est la durée du parcours (en milliseconde) d’une onde sonore émise du bateau jusqu’à son retour au bateau. Détailler votre calcul.

5– Convertir la durée (en milliseconde) trouvée à la question 4 en seconde. Détailler votre calcul.

(23)

Comment l'Homme utilise-t-il les

signaux pour sonder et observer l'océan ?

Quelle est la durée du parcours (en milliseconde) d’une onde sonore émise du bateau jusqu’aux pois sons et revenir jusqu’au bateau. Détailler votre calcul.

1- Quelle est la durée du parcours (en milliseconde) d’une onde sonore émise du bateau jusqu’aux poissons et revenir jusqu’au bateau. Détailler votre calcul.

2– Déduire à quelle profondeur nagent les poissons. Expliquer votre démarche.

Les élèves travaillent en ilot et à leur rythme l'enseignant donne des coup de pouce en posant des questions .

A l'issue de cette activité, une vidéo sur le fonctionnement du sonar est diffusée aux élèlves:

http://play.okparaguay.com/watch/d%C3%A9couverte-le-sonar-a-100-ans/ITmaY9Pvklw

(24)

Comment l'Homme utilise-t-il les signaux pour sonder et observer l'océan ?

Une première réponse au fonctionnement du sonar est donnée par une approche mathématique.

Vitesse de propagation des ondes sonores dans l’eau de mer

a vitesse est égale à la distance divisée par le temps. Dans l’exemple ci-dessus:

- le temps t=150 ms soit t=….s - la distance (parcours de l’onde sonore aller/retour) d=…..m Donc la vitesse V= d/t= …. / …. = ……...m/s

Après correction , les élèves doivent rédiger une explication du fonctionnement du sonar.

Conclusion et validation d’hypothèses

Expliquer comment le sonar détermine la distance entre le bateau et un obstacle.

Activité 4 : Activité 3 : Utilisation d’un signal sonore pour sécuriser un véhicule

Les élèves vont utiliser les capteurs ultra son des robots mbot pour simuler la détection d'obstacle d'un véhicule.

Travail à faire

1– lire attentivement l’algorithme et programmer le robot mbot.

2- Vérifier que le comportement attendu du robot corresponde à son comportement une fois programmé.

3– En cas de comportement non attendu du robot, chercher l’erreur dans le programme.

Algorithme :

Dire la « distance mesurée par le capteur ultra son »

Si la distance mesurée (entre le robot et l’obstacle) par le capteur ultra son est inférieure à 10 cm

(25)

Comment l'Homme utilise-t-il les signaux pour sonder et observer l'océan ?

Une aide est apportée aux élèves afin qu'ils puissent construire le programme. Il est demandé aux élèves devérifier si le programme correspond aux attentes et de le corriger seul dans premier temps.

Le bilan de la séance se fait en commun avec les élèves et surtout en fonction des réponses apportées par les élèves.

Une proposition de bilan de séance.

(26)

Vous pouvez aussi rejoindre et voir le site de Technologie du réseau AEFE en suivant le lien suivant :

http://technologie.eemcp2.fr/

Vous y trouverez des séquences, séances ainsi que des capsules vidéos explicatives.

A visiter absolument...

Le site EEMCP 2

Qui somme nous ?

La rédaction & coordonnées

La rédaction :

Kamel Chirouda EEMCP2 Technologie zone Maghreb EST Machrek

Kamel.chirouda-lgf@erlm.tn Lycée Gustave Flaubert La Marsa Tunisie

Régis Vielet EEMCP2

Technologie zone Afrique centrale vieletr@gmail.com

Lycée Français de Lomé Togo

Bertrand Simon EEMCP2

Technologie zone Amérique centrale bertrandtechno@orange.fr

Lycée Français de port au prince Haïti

Thierry Grégorcik EEMCP2 Technologie zone Ibérique thierry.gregorcik@lfmadrid.eu Lycée Français de Madrid Espagne

Un dernier mot ?

Fehmi Klabi EEMCP2 Technologie au Liban fklabi@yahoo.fr

Lycée Abdel-Kader Beyrouth Poil Thierry EEMCP2

Technologie zone océan indien thierry.poil@egd.mg

Lycée Lycée Français de Tananarive

Madagascar

Philippe Anton EEMCP2 Technologie zone Asie philippe.anton@lfrd.net Lycée Lycée Français de Tananarive

Merci tout particulier à Amael Kervarrec EEMCP2 de SVT Zone Maghreb Est- Machrek. Pour avoir participé à la rédaction de ce numéro

Figure

Updating...

Sujets connexes :