bureau de développement et de promotion industriels

105  Download (0)

Texte intégral

(1)

1 y

l ,

~ ~

REiPOBLIKA . l . 1 MALAGASY . . . '

bureau de développement et de promotion industriels

ORGANISATION ET COUT DES TRANSPORTS INTERIEURS A MADAGASCAR

TOM E

r

(2)

08 l'appert a pour but

.- de décrire l' ol'gl:misation génriraLe des transports intérieurs à.

Madagascar et la tarification actuellement en vigueur.

- de permettTe le calcul rapide du coût de transports d'une mar- chandise d'un point à un autre du territoiro.

A cet elfet, nous avons construit une série de tableaux sur la base de la tarification préalablemant décrite et appliquéo en dehors do tou- te convention de transport et dûs ristcurnes gui peuvent être accordées à cette occasion. Ce p01nt cst essentiol car les risr.ouTI1es peuvent parfois être importantes

L'utilisateur considérera donc les ~hiffreJ indiqués dans les ta- bleaux comme des nlafond3. LeG calculG quo l'on pourra effectuer sur leurs

base~ conduiront à une p.valuation par excès des dépenses de transport affec- tant le prix d'une marchandise donnée.

Juillet

1967.-

(3)

7T III [J)]( IL

l

C

li

API T R E

1..

ORGANISATION DES TRANSFORTS INTERIEURS A MADAGASCAR TARIFICATION.

C

li

API T RE? MODE DI EMPLOI DES TABLEAUX DE CALCUL

.~J.J

LL ' .. ., IJ'n rr

,1/ \ U_

T A BLE A U X de C

~

L CUL.

II

(4)

TABLE DES MATIERES

Chapitre l page 2

Organisation des t ..'.'.:lSPO '~s intérieurs à Madagascar.

T a r i f i c a t i o n 1.1. - Transports :: Juticrs 1.2. - Transports r":crnviaires

1.3. -

Cab 0 t ~ 5 c

1.4. - Manutentions port1èai "os •••••••••••.•••••••.•••••

1.5. - Transports aé'iens .••... , •••..•.••..0 • • • • • • • • • • • •

ANNEXE :

DocUillùnta ~on existante sur les quantités transportées

page 3 page 8 page 13 page 18 page 25 page 27

Tarifs principaux '3.ppliqué.~ par le RNCF']VI Vers TANANARIVE ov FIANAhl-J\JTSOA

Classification des ~iaisons entre ports (zones tarifaires) Tarifs spéciaux appEquÉ-.l par la Compagnie Malgache de naviga. tian :0" <l. " ..0 :0 a ..

page 6 page 7 page 10 page 11 page 12 page 15 page 17 page 16 ...~ "

..

Tarifs spéciaux appliquée, pll.r le RNCFi"1 (exemples)

Tableauy des distan0es de taxation Tableaux du chapitre l

Tarif de base appliqués par queiques t.cansportcurs routiers en provena!1ce de TANdlJAFLV';.:al Fll.NARAllTSOA ., ..•....••••.

Tarifs princLaux appliqués par la Compagnie Malgache de naviga.tion " "(10 v (10 0 ,. ..

Manutentions portuairos :

Détail Jes frais portuajr8G à l'embarquement (Marchandises courantes)

page 20

Manutentions portuairos :

Détail des frais portuaires au débarquement (Marchandises courantes)

...

page 21

Manutentions portuaires ~

Détermination des frais <'''''''''ort.!;:::, par la :narchandis" selon

son origine ou sa destinati0n ..•••••....•.. , •••.•...••• page 22

... .. .1. ....

(5)

Manutentions portuaires

Frais portuaires totaux .. , .••. , • . • • • .. . ...••.. 0 0 • • • • • • •

(Marchandises courantes et colis lourds)

page 23

Manu~entions portuaires

Frais po:.:tuaircs totaux .0 • • • • •, • • , • • • • • •" • • • • •0 • • • • • • • •

(Marchandises à tarifs sp8ciaux)

page 24

2.4.2. - Rés u l t a t s Chapitre 2

2.4.1. - Hypohèse~ de calculs

~NNEXE: Quelques exemple~ conoretb d'utilisation tableaux ' 0 '

page 26 page 28 page 29 page 29 page 30 pa?,e 31 page 31 page 32 page 32 page 32 page 33 page 34 page 34 page 34 page 35 page 44

...

• • • • • • •~to• • • • •C' .

...

2.1.1. - Liaisons ct crajets étudiés 2.1.2. - Définition aGS marchandises Transports aérions ~

Tarifs aller et retour ont ru TANANARIVE entre TANAl~RlVEet les ports malgaches

2.3.1. - Détermination de la catégori~ à laqucll~ appar- tient la marchandise •0 • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

2.2.1. - Hypothèses gén:~ralos , ••••••••••••••.•••••••

2.2.2. - Hypothèses pe.rticulièru::l ••.••..••••••••••••

2.2. - Hypoth6sGS de calcul

Mode d'emploi des tableaux de calcul 2.1. - Modo de pré~~ntation des tableaux

2.3. - Utilisation des tableaux

2.3.2. - Addition de frais non pris en comptn 2.3.3. - Détermination du trajût le moins char

2.4. - Conclusion. Conséquences sur le prix dos produits .•••

Tableaux du nhapitre 2 :

Répartition du marché et frais do transport utilisés dans le calcul d'un coat moyen de transport ••.•••••.•••••••••••.••

Détermination du trajet le moins cher. ScIon la liaison et la marchandise Il• • • •0 D _• • • ~. . . ., • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •.t• • • • •

page

37

pages 38 à 43 Pour les tablE"'lux de calcul~ on se reportera au tome 2.

(6)

,~

l

(7)

/~H API T REl

ORGANISATION DES TRANSPORTS INTERIEURS A ru_DAGASCAR

TARIFICATION.

---000---

- 2

(8)

Cart'? n~1

. ,,"""

_ _ _ Roule.

Chemî n de fer •

DIEGO-SUAREZ

TAMATAVE

AXES DE COMMUNICA- TIONS ET PRINCIPALES

VILLES DE MADAGASCAF

Fnrt - Dau

ph·'n : Vi.ll'C's

de?

J..-'i.jS:. d~

10.000 hot:"

Antolono

ANTSIRABE:

V:l1e:· dE> plus de 20000 hab TAMATAVE:

Vi1Ie-s de plus de 3Q.OOOhab.

LEGENDE (1965) ITANANAR\VEI

321.654

hah.

(9)

Rou

tG?

I I I 1 I l 1 I l I l I l Che((JÏÏl de fer.

Corte n: 2 -

TAMATAVE

DI5TANCES TERRE5TRE5

EN KM.

(10)

- 3

1.1. - LES TRM~SPORTS ROUTIERS 1.1.1. - Les Transporteurs :

On peut distinguer deux catégories de transporteurs 1/ - Les "gros transporteurs"

Ils sont peu nombreux et essentiellement basé à TM~l,N..:1B.IVE,

ANTSIRABE et FIANARk~TSOA. Les lignes desservies sont : Vers le NORD

Vers le SUD Vers la Côte EST

TfJJANARIVE - riAJUNGA

Tl.J.ITANLRIVE - J:!'IANARANT80A - TULEAR - FORT DAUPHIN

T.AkLÛ~.t>RIVE - FIAllllRP.NTSOA - NANANJ.ARY J.V.lAN.AK1.RA - l!'f.RAF,ANGANA.

2/ - Les transporteurs individuels :

Cos transporteurs disposent d'un seul camion en général ; on peut inclure dans cette catégorie les "taxis broussell Ils travaillent à la commande et assurent souvent eux-mêmes la vente des ~roduits qu'ils transportent. Les tarifs sont très variables, et en moyenne inférieurs aux tarifs pra- tiqués par les gros transporteurs. Certains de ces trans- porteurs se sont groupés en coopérative (KOMAFI).

1.1.2. - Képartition des trafic~- Evolution:

La concurrence entre ces deux catégories de transporteurs et un certain nombre d'autres facteurs paraissent avoir conduit à une division du travail, qui a tendance à s'accentuer.

Les gro~ transporteurs paraissent se limiter

- aux transports de produits importés, en liaison avec les grandes compagnies de distribution.

- aux transports de produits industriels ou destinés à l'industrie, en liaison avec ces industries.

Des conventions sont passées avec les entreprises. Certains transporteurs s'orientent également vers les transjirts spécialisés ou d'autres activités. Les transporteurs individueJ~réserventle transport des produits agricoles locaux, en partiaulier celui des fruits et

légumes qui fut un temps assuré partiellement par les gros transporteurs •

. . . / ...

(11)

- 4

Des exemples de cette situation sont donnés par A T 0 - transport du ciment

- conv~ntion de groupage avec AIR-MAD.

DUCORBIER - transport du coton brut, depuis TULEAR

jusqu'à lœTSIRABE, et du tissu depuis ANTSIRJ~E

jusqu'à MAJUNGA, pour la Cotonnière.

EXTRilMAD - transport d'une partie du sucre de la SOSUMllV - convention de groupage avec le RNCFM sur

Tbl"VAN,JUVE - Tl.JL,TAVE.

S T T - transport pour MP~~UTO et pour la MARSEILLAISE - transport de matériaux de construction pour les

entreprises de travaux publics) oette dernière activité étant apparemment la plus importante de S.T.T.

Il faut noter qlterdans le cadre de ces conventions, les tarifs pratiqués sont plus fai~les que les tarifs normaux, valables pour les expéditions ord~naires.

1.1.3. - Capacité de trar.sport et coeffi~ent de remplissage

Le fait marquant est le déséquilibre des trafics en fonction du sens du parcours qui diffère suivant l'itinéraire.

La carte nQ 3 met eu évidence la différence existant à ce point de vue entre TL..lIL N",RIVl!: - l'.l1...JUNGA et TULE.AR ou FORT DllUPHIN - TAN1.NLRIVE,

Il faut noter toutefois que ces déséquilibres, vérifiés globa- lement pour l'ensemble des transporteurs pour un même itinéraire, peuvent ne pas l'être pour tel ou tel transporteur particulier. A cet égard, la ' situation exacte de chaque transporteur dépend des conventions passées avec les entreprises de production et la localisation de celles-ci.

Si l'on met à part le transport du ciment depuis l~BOANIO, le tonnage réalisé annuellement par l~TO, EXTR.AL'1,'I1J) et S.T.T. peut être estimé à environ 10.000 Tonnes, dans le sens MAJUNGA - TANANl..RlVE.

Le tonnage expédié par TRhNSUD, depuis Tl~bNl~IVE, ces douze derniers mois, s'est élevé à 3.600 Tonnes; ce tonnage se répartit

. ..1· ..

(12)

essentiellement sur ANTSIRABE (1.100 T.)

FORT-D~UPHIN (400).

FIANl~l~TSOA(1.200 T.)

- 5

Il faut ajouter à ces tonnages le trafic direct Tl~ATAVE - FIllNARANTSOA, dans le cadre de la convaution passée entre TRANSUD et le RNCFM (1.000 Tonnes par an, environ).

---000---

(13)

- 6

TRdi:::PlIR'l'S .fWU'/i...RS

Tarifs de hase .3.ppliquc' -"

Par_.9-21e1ques t~"?nsporteur"

(e: ,'r3d.itions supérieures à 100 kg)

FGM/T.

=-=-=-=-=-=---=-;:::-=-=-=-:::-=-=-:=-=..

· · =...

=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-==-=-=-=-=

. . . .

de TAN]\ NA.RIVE

.. .

'

4.000 1.792 5.5E34

14.288 16.752 8,832 MANANJARY

FORT-DAUPHIN

TULEA7 ANTSIBABB

A dest:J.na";-ion de

MAJUNGA

--- ---_

...

_--- ---

FIANAfuù\TTSOll

· . .

· . .

=-=-=-=-=-=._.:=-= ..=-=..

=-=

-= ...~==--:...=-=-=-=-=-=--='~'= ,=._=-=-=-=-=-=-=-=-:..:-=-=

=_=_=_=-_=_=..

_=_=-_~-=_=_=_::.:_= .= =_=_..=.. .:-.

_=__

=...-=..-:._:.

"=_=_:_=_=_=_=0-'-=_= ..=_=

·

: :

.d. d6stinat.: on de de FllNARAlTTSOA TULEAR

FORT-DAUPHIN 11 .. 168

MANANJARY 3.248

· . .

· . .

=-=-=-=-=-=-=Q~--=•. = ...:=--.:::::-=-

=-=-=-=-=-=-=-=:--=-=:-=-=-=-==-=-=-=-=-=-=-=-=

(14)

TRANSPORTS ROUTffiRS

Tarifs de base appliqués

- 7

trans orteurs

supérieures à 100 Kg)

=-=~_=-=_=-=_=-=";=_=_=-=_=_=_=--=_=-=-=-e:::_=_=-=-=-=_=~

.

vers

En provenance do TANA1'JARIVE

YJAJUNGA 7.000

ANTSIRABE 1.250

FIID.~ARANTSOA 3.500

TULEAR 11.500

FORT-DAUPHIN 9.000

MANANJARY 5.500 :

. . .

. . .

~- = -~=-=-==--=-=-=-=-=-=--=-=-:::-=-=-=-=-=-=-=---=--=--=

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

En provenance da

TULEAR

FORT-DAUPHIN

MANANJARY

.

vers FIANARANTSOA

3.500 6.000 2.000

:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-~-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:

(15)

LEGENDE La dafer'€>nce en tr't:' la longueur' de5

fi €oches sur

un meme itinéraire indique le

sens

du

désequi

li

bre des

trafics.

Corte n~.;:I

Route .

...111+.Hl\+4...111+1*"11

Ch

€lm in

de Fe r.

TULEAR'

DESEQUILIBRE DES TRAFic~

SELON LE SENS DE PARCOURS

CHEZ LES PRINCIPAUX TRAN~·

PORTEURS ROUTIERS

cr

5UF

LE RNCFM.

FORT- DAUP HI N

(16)

.::.8

1.2. - LES TRANSPORTS FERROVIAIRES 1.2.1. - Organisation :

Il existe deux lignes

- Une première ligne, longue de 525 ~ relie Antsirabe à Tamatave via Tananarive, avec un embranchement vers la région rizicole du Lac Alaotra.

- Une seconde ligne, longue de 163 Km, relie Fianarantsoa au Port de Manakara.

1.2.2. - T a r i f s

Les tarifs du réseau national des chemins de fer Malgaches paraissent au Journal Officiel ; le dernier en date est le numéro spécial du 13 ~ars 1964.

Il existe trois tarifs correspondant à trois séries de marchandises :

1ère série 2ème série 3ème srjrie

articles de valeur, produits finis ; produits semi-finis ;

prodnita lccaux, matières premières.

La définition des séries, donnée ci-dessus, est approximative ; il convient de se reporter à la liste, produit par produit, publiée par le RNCFM (JORM du 13 Mars 1964).

Par ailleurs, certaines marchandises - de par leur nature, leur origine ou leur importance pour le pays-font l'objet d'une tari- fication particulière.

Le JORM du 13 Mars 1964 définit ainsi 8 Tarifs spéciaux Tarif spécial nQ l - Groupages

"

2 - l~imaux vivants

"

3 - Combustibles

"

4 Produits agricoles d'origine locale -

produits alimentaires

"

5 - Matériaux et éléments de construction - produits métallurgiques

machines et matériels agricoles

Il 6 - Engrais

" 7 - Cuirs et peaux

" 8 - FO.ts vides en "'etour.

. . .1...

(17)

- 9

Ces tarifs couvrent uniquement les opérations de

transport depuis la gare de départ jusqu'à la gare d'arrivée et, dans certains CaS, les opérations de chargement et de déchargement.

Le RNCFM a passé avec certaines entreprises de groupage des conventions. Ces entreprises sont :

à TAN. cN1ŒIVE

à T.A1~liTAVE

à FIANAR1INTSOA

- EXTRiJJ1AD - AUXIMAD

- S. T. T.

- PANIANDY - TR1I.NSUD.

Les ristournes accordées dans le cadre de ces conventions permettent aux entrepris~~ d~ groupage d'assurer l'ensemble des opérations à un prix sensiblement égal au tarif normal pratiqué par le RNCFM pour le seul transport de gare à gare.

Par ailleurs, le RNC~1 est toujours prêt à débattre des tarifs préférentiels avec des entrepreneurs industriels lorsque le tonnage est suffisamment important, en particulier à la descente vers

Ti:JfJJ:.. Til.VE •

----====000====----

(18)

CHEMIN DE FER

""---

Tarif principaux

appli.Q.!I0 par :La RNCFM

~=-=-=-=-=-=-=-=-=-~=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~=-~-=-=-=-=-=-=-~=-=-=-=-=-=-=-=-=

Détail Chargement Chargement~ Chargement de 5 T. Se 8 T. de 20 T.

1ère série 15,0 ~ .~,50 13,9 13,1

suivant

~8me ~('-1.1';

.

13,5 13r25 12,6 11,9

la

_., i'lérie 11,0 10,75 10,2 9,7

marchandise :3me

. . . . . .

~-=--

-

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=~=-~-=-~-=~-=-=-=-~=-=-=-=-=-=~=-=-=-=-=-=~-=-=-=-=-=-=

(19)

CHElUN DE FER

Tarifs spéciaux

appliqués par le RNCFM (exemples)

FMG/TK

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-==-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Wagon de 8 tonnes

- I l

RIZ ••...•••..•.•••••

l'IA..1\JIOC ••••••••••••G MAI S •••••••••••••••

ARACHIDES ••••••••••••••

TOURTEAUX ..••.•...•..•

BANANES F.aAlcgmS •••••••

FRUITS ET LEGU1~S FRAIS

7,75

3,85 5,80

7,75

5,80 9,00 9,00

=-=-=-:=-=-=---=-=-=-=-=-::::--=-=-=-=-:::-=-=-:::-=-=-=-=-=-=-=-=

(20)

CHJillVIIN DE FER

Tableau des

distances de taxation

Km.

=-=-=_=-~=_=_=-=_=-=_=_=~--=_=_=_=-=-=--=--=_=_=_=_=-=_=-==_=-=_=_=_=_=_ =_::1-0=_::-=_

- 12

TANA

AJ."'frS

TAMA BRICK: MORAM

:M~AT.

TANANARIVE

159 )72 271 123 265

ANTSIRABE

159 530 429 281 423

TAMATAVE

372 530 101 250 392

BRICKAVILLE

271 429 101 149 291

MORAMANGA

123 281 250 149 143

AMBATONDRAZAKA

265 423 392 291 143

=--=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=--=-=-=-=-=-::::::-=-::-=::;Io-=-e:--=-=-=-=-=-=-=~---=-=-=-=-=-_

_...;::::'

/ 7

/ FIANARANTSOA -

IfillNAKARA /

1-1

1_70

----'1

(21)

... 13

1.3. - L E CAB 0 T AGE 1.3.1. - Organisation:

Le cabotage ordinaire entre les ports de Hadagascar est assuré

- en partie par les longs courriers

Il n'existe aucune spécialisation des ports: Un long courrier peut actuellement décharger dans n'importe quel port pourvu d'un bureau douanier. Ce fait a pour conséquence une sous utilisation de la capacité des caboteurs proprement dits.

- en partie

Par

les caboteurs de la Com~agnie Malgache de Navigation

Cc

.b.~i.).

La C.~,[.N. dont la N.C.H.P est le principal actionnaire assure trois services :

lQ) - Un service dessert les Comores - Majunga - Nossi-Bé - Diégo-Suarez et la Réunion (trajet aller retour).

2Q) - Un autre dessert les ports de la côte est depuis

Diégo-~uarcz jusqu'à Fort-Dauphin.

3

Q) - Un troisième assure principalement les liaisons de la côta OUQst.

- en partie,sur la côte ouest.par un grand nombre de petites unités.

Cette organisation du cabotage malgache est en relation avec les conditions de navigation, plus difficiles sur la côte Est que sur la côte Ouest.

Le rythme de passage des navires dans chaque port est difficile à connaltre dans l'état actuel de l'organisation du cabotage. On peut cependant considérer en première approximation une fréquence de un toucher par mois pour les navires de la C.M.N.

. .. / ...

(22)

- 14

Il est à noter que ces caboteurs ne touchent un port de la côte malgache que s'il existe une marchandise à y embarqu.er ou débarquer, 1.3.2. - T a r i f s :

On peut faire dans ce domaine une constatation analogue à

celle faite pour les transports routiers: celle de la concurrence entre les services rendus par les grosses unités et ceux rendus par de petites unités dont les tarifs sont très variables et en général plus faibles.

Nous donnons ci-après les tarifs pratiqués par la Compagnie

~lalgache de Navigation.

Ces tarifs ont été publiés dans un libret en date du 23 Avril 1963.

Les liaisons entre les ports de Madagascar sont classées en trois catégories ou zones, notées A, B, C. Une liste de marchandises indique ensuite le montant perçu pour le transport, pour chacune des trois catégories de liaison; dans le caS où un transbordement doit être effectué, un supplément de 1.000 F par tonne est perçu.

La lecture de la liste de marchandises fait ressortir trois catégories de tarifs principaux que l'on peut noter l, II, III. Il Y a lieu de se reporter à la liste produit par produit publiée par la C.M.N.

Les marchandises l,à tarifs chers, sont en général des produits finis, dont la valeur à la tonne est élevée, ou bien des marchandises lourdes et encombrantes (en particulier les masses indivisibles de plus de lT sont toutes tarifées au tarif l et supportent en plus une majo- ration croissant ra~idement avec le poids total).

Los marchandises III sont au contraire des matières premières des produits pondéreux en sacs, etc •••

Par ailleurs, certaines marchandises - riz - mais - sucre sel - ciment - engrais - etc ••• font l'objet de tarifs spéciaux qui entrainent un abaissement du co~t de transport.

----=====000=====---

(23)

CAB 0 T AGE

Tarifs principaux

aEpligués par la C. M. N.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=~4~~ !=-=-=-=-=- ·

.

Suivant la liaison

.

A B C

l 5.400 5.600 7.500

Suivant

la II 3.880 4.000 5.800

marchandise

III 2.380 2.450 3.250

· .

· .

-=-=-=-=-=-=-=~=-;-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

- 15

(24)

C A B o T il G

- 16

Classification des liaisons entre ports

-=-=-~-=-=-=-=-=-=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~~-=-=-=

vers:DIEGO:NO~SI: 111.11.- :~''10RON:~10ROM: 'ru -:FORT :l~l.A.NA-:J.'IILNAI\PTAjhA:]JjIJT!-:

de : : BE : JUNGA: DAVA: BE :LEhR :DAUPH: KllRJ..: JIJ/.Y: TJ.VE: L1J1f.:

. . . . . .

:

.

~-

. .

ICL~·~"'~·~

DIEGO A l~ C C C C

r

C A B

NOSSr BE A A C C C C C C j" C

]\lAJUNGA A 1. p- A A 1. C C i. C

lVlORONDAVA C C 11 A lA B C C C C

1'ïOROMBE C C A il. il B C C C C

TULEf.R C C A 1. il. l- C C A C

FORT DAUPHIN C C A B B A A A A C

MANl\KJl.RA C C C C C C L A A C

MANANJARY C C C C C C A A A C

T.Al'11l.TAVE .il. 1" 1. C C A A A il B

ANTALAHA B C C C C C C C C B

. . . . . .

. . . . . .

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-:-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

(25)

C A B O T A G E

Tarifs spéciaux

appliqués par la C. M. N. (exemples)

FMG/T

-=-=-=-=-=-=-=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

·

.

. Selon la liaison =-=-=-=-=-

.

- 17

B C

Riz 1.650 1.700 2.100

Maïs 1.800 1.850 2.850

Tourteaux 1.980 2.200 2.700

Sucre 2.400 2.500 3.250

Sel 1.800 1.850 2.850

Ciment 1.750 1.800 2.750

Q

· . . . .

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-:-=-=-=-=-=-;-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~=-=-

(26)

18

1.4. - MANUTENTIONS PORTUAIRBS

Le f1inistère QG l'Equipement prépare actuellcme~tune rénrganisa~

tion des ports. Les taxes supportées par les marchandises et les navires à l'occasion des dHférentes opérations portuaires, vont être modifiées.

Nous nonnons ci-après la ~ituation actuelle en ce qui concerne les taxes supp~rtée3par les marchandises depuis la cale de navire jusqu'au maga- sin du port (ou inversement).

J~s promières réformes ont~eront en viguour au 1er Janvier 1968. Elles concernent les taxes de péages.

1. - Désarrimago (ou arrimage) en cale :

Les aoc~nio~s facturent les op6rations de manutentions à l'intérieur de la cale du navire, jusqu'à la mise sous palan. Leur montant varie entI1e 100 et 250 F. la tonne, sel~n le port.

2. - Tarifs d'a\.lconage :

Ils rémunèr0nt IJS manutentions, lors du débarquemont (ou de l'embar- quement), depuis la prjse sous palan jusqu'à la mise à terre

(y

compris ahalan- dage ou batelage, s'il y EL lieu), reconnaiseance de la marchandise effectuée.

La

définitinn ~xacto du s8rvice rém1L~éré varie on fait selnn le port.

Ces tarifs se situent en mùyonnno autour Àa BOO FMG/T en variant selon le port et la marchandise.

3. - Tarifs de magasinage

Ces taxes rémunèrent les services rendus par les magasins du port, 3xeploités en général par los chambres de commerce.

Elles snnt données par période, indivisible, de Il à 15 jours e~

gén8ral, dont la durée varie n'un port à l'autre et suivant qu'il s'agit" de marchandises à l'embarquement, au déharquement ou au transit.

4. -

Taxes de roulage

Il s'agit d'une taxe communalG qui alimente le budget de la commUne en principe pnur ontretien des v~ies d'accès au port.

Ces taxes se situent autour de 300

FIT.

. ..1...

(27)

- 19

5. -

Taxes de péage

Les taxes de péage sont perçues par le service des d01lanes. Elles n'existent actuGllement que dans les ports de Tamatave p Diégo-Suarez, rlajunga et Tuléar. Ce fait avantage évidemment les autres ports et le Ministère de l'8quipement a adopté, dans le cadre de la réorganisation portuaire, une réforme de ces taxes, qui seront étendues uniformement à GOUS les ports.

Pour la réglementation concernant actuellement les taxes de péage, on se reportera au Code des douanes.

Il faut noter l'existence de doux catégories de marchandises p la seconde catégorie étant définie par une liste de marchandises nom- mément désignées. 11 faut noter également que les marchandises provenant d'un autre port malgache n'acquittent pas les taxes de péage au débar- quement.

6. - Commissions de transit :

Le commission de tra~sitp telle qu'elle est définie dans

l'arrê~é du 14 Janvier 1957, rémunère les services rendus par les commissionnaires agiss~jT, comm~· iilt~rmédiairesentre leurs clients d'une part et p d'autre part, les entrepreneurs de ~ransport de toute nature et les entr~pren()urs de jllam,tention.

Les tarifs actuellement en vigueur ont été fixés par l'arrêté du 14 JB.ilvier 19570 Ils s"nt vala-bles, quel que soit le

port mais diffèrent selon la marchandise: l'arrêté distingue

4

"classes"

principales de marchandises. Les commissions varient selon la classe entre 650 et 300 ~~IG/T.

7. Honorair~s des commissionnaires agréés

Ces honoraires rémunèrent l'accomplissement par les commissionnaires des formalités réglementaires effectuées auprès de l'administration des Douanes. Ils sont fonction de la classe de la marchandise (même classe que pour les commissions de transit) et de

sa valeur.

Seules les marchandises importées acquittent ces honoraires.

---======000======---

(28)

- 20

MA.NUTElJTIONS PORTUAIRES

~étail des_!E~~_po~!~aires à llembar~~~~~~

J'larchandises courantes

FMG/T

~:::>-rc>oo! a :::::>-: _~_=-=...-c_==--=-=--=-=_=_=-=-=-=_=-=~--=--c:=~=--=

__

-_-=-=-=-=-=-=-=-=-=_~

· · .

Magasin

·

Roulage

·

Peage

.

Embarq. Arrimage

· ·

:lè période

· ·

DIEGO - SUA.l'lEZ :lè cat .150 ) : lè cat.130) 30 1.085 : 2è cat.l00):2è cat. 80)

NOSSI - BE 40 820 270

MAJUNGA

400 :lè cat.130)

··

95 825 270

: ?è cat. SO)

MOROND1.VA 300 100 404 250

IYIOhOMB~ 30 350 200

TULEAR 100 :18 cat.130)

100 570 250

; 2è C8.t. 80)

;11. 1.250)

FORT - DAUPHIN 300 100 :1 1.000 )

~2 850) 125

~3 (00)

MANAKARll. 300 35 GOO 200

MANf.NJMY 350 100 1.000 200

: :A 1.300)

~lè cat.150) :lè cat.130) :} .. 960)

Tl-lMATAVE

· ·

120 :1 650) 100

:2è cat .100) : lè cat. 80) :2 400) :3 300)

ANTAL.AHA ? 2.215 ?

~=-~-=-~=-=-~=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~=-=-=-=-=-=-~=-~=-=-=-=-=

Il

COMMISSION DE

TR~,-NSIT

400 FMG

1 ~

I--Honoraires 0,80

% 7

/L

de la vdeur

J

(29)

iVL"JWTE[T IONS POHTU.1'.Ih.l!:S

Marchandises courantes

FMG/T

- 21

= - : . - = - - - =-=-=-=-=--=-=-=-=-=---=-=-=--=--=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

/ CCMIIISSION DE TRi'.NSIT 400 FlVIG

1

'r

Il

Honoraires 0,80

% Il

de la valeur .

(30)

~'lANUTEl'JTIQl.jS PC{TC AIlŒS

Détermination des Frais supportés par la ma:rchandise

selon son origine ou sa destination.

- 22

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~-=_.=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

: : transit (1) : Mar~handise : Marchandise :

local : à à :

:à l'embarq~audébarq.:l'Exportation l'Importation~

---

0 0

. . . . .

-=-=-=-=-=._~-=-=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

oui

=

à prendre en compte non

=

ne pas prendre en compte

(1) - Marchandise J'origine locale à destination d'un point du territoire malgache.

(31)

Frais portuaires Totaux (1)

l

rlarchandises courantes et colis lourds

transi t local FMG/T

r-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=~

: :'r"J'if:.Ti>.VE :Dlf;GO-SUL: :P-I1l.JUNGA :T"üLEJ.ill :ANTALAHA :l'JOSSI··BE. :fIORONDAVL:i"OROlIJ3E :FORT-D.l.L:?: WJJ'IKt...RA:I'lAN.t-\NJ1..RY

:Emb. :Emb. :Emb. :Emb. :Emb. :Emb. Œmb. ~.8m.b. :Emb. :Emb. :Em."b.

Déb. Déb.: Déb. Déb. Déb. _ _Déb.: Déb.__: Déb. Déb.: Déb.: Déb.

Marchandises g.J1Lérales:1800 1550:1325 1245:1720 1495:1350 1420:2215 2215:1130 1150:1054 1054:580 700 :1525 1775:1335 1370:1650 1770 la tonne A. . .•... :

1 :1150 910:1395 1245:1720 1495:1350 1420:2215 2215:1130 1l50~1054 10S4:58O 700 :1275 1525:1335 1370:1650 1770 2 ....••• ' ... : 900 660:1395 1245:1720 1495:1350 1420:2215 2215:1130 1150;1054 10~4:580 700 :1125 1375:1335 1370~1650 1770 3••... :

eoo

SSO:1395 1245:1720 1495:1350 1420:2215 2215:1130 1150.1054 1054:580 700 975 1225:1335 1370'1650 1770

5.000 Kg 0.0.:1637 1397:1666 1516:1926 1701:J747 1817:4430 4430:1402 1422:1357 1357:

Colis lourds (1)

2.000 Kg •••• :1312 1072:1395 1245:1720 1495:1624 1694:2769 2769:1130 1150:1150 1135:

10.000 Kg ••.• :1800 1560:1937 1787:2132 1907:1916 1926: ? ? :1675 1695:1458 1458:

?

:1775 2025:Tarif gé-:2150 2420 :né-:-a14us:

:2275 2525~qu:à,T :2650 3070 :au delà

:2525 2775:gr~ à :2650 3070 :gré.-

!: .

t

~-=

- - -

--=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=~-=-=-=.~=~=-=-~=-=-=-=-=-=-=-~-=-=-~=-=-=-=-=-:

(1) - COJlI!!issionsd'" transit et hônor,âire:s ::oon conipJ:is.

(32)

.

Riz 800

iVlanioc 620

Maïs 620

Tourteaux 800

Sucre 900

Sel 800

Farines 620 Engrais 800 Ciment 800 Tissus :1460

MAN U T E N T ION S P 0 R TUA IRE S

---

Frais portuaires totaux (1)

---

harchandises à tarifs spéciaux ; transit local •

560:1010 860: 985 1450: 990 1255:1442 1442: 495 540: 854 854:580 430:1295 1195:1325 1450: 760 1420:2215 2215: 645 1150:1030 1030:580 430: 910 810: 13251450: 760 1420:2215 2215:1130 1150: 755 955:580 610:1215 1195:1325 1450: 860 1420:2215 2215:1130 1150: 854 854:580 660:1395 1245:1720 1495:1350 1420:1751 1751;1130 1150:1054 1054:580 560:1395 1245:1720 1195:1350 1420:1751 1751;1130 810:1054 970:580 430:1010 860:1720 1495:1350 1420:1751 1751: 855 1150:1054 1054:580 560:1395 1245:1720 1195:1350 1420:2215 2215:1130 810:1054 1054:580 610: 910 810:1670 1270:1300 1420:2160 2160:1130 855:1054 854 :580 1220:1395 1245:1720 1545:1350 1520:2215 2215:1130 1300:1154 1154:580

700: 765 1225:1010 1370:1200 1220:

700: 765 1225: 935 1370:1650 1770:

700: 765 1225:1285 1370:1650 1770:

700: 785 1375:1300 1370:1650 1770:

700:1125 1375:1335 1370:1650 1220:

700: 975 1275:1335 1020:1650 1220:

700: 975 1225:1335 1370:1650 1220:

700: 975 1225:1335 1020:1650 1220:

650:1125 1075:1335 1020:1650 1070:

800:1525 2125:1335 1370:1650 1770:

e 0

. . . . . . . . . . . . .

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

(1) - Commissions de transit et honoraires non ~ompris.

(33)

"

1.5. - J~d TRANSPORTS AERIENS n~TER~EURS

Le transport aérien intérieur est très développé

à ~Ile.dagascar. Seul le trafic vers le Sud (frêt et passagers) reste limité. Cependant9 ainsi qu'on peut s'en convaincre en consultant la carte des voies de communication, la densité d'aérodromes reste grande, même dans les régions non desservies par une ligne régulière.

La Compagnie assurant le trafic est : il.IR l'vlADAGASCAR.

Les ap],Jareils en service sont ,'.:~s DC 39 De 49 BEECH, et DH 89.

On trouveTa ci-après9 pour un certain nombre de villes : - une carte des lignes régulières avec indication de la

fréquence hebdQmadalre des touche~s (carte nQ

4).

- les tar1fs marchandises depuis ou vers ~ananarive.

----=====000=====----

- 25

(34)

LEGENDE Ca rtE'

n~';'

11

ANTALAHA

3/8

TAMATAVE

10/ ...

~

r

'iANAN,JARY

3/3

MANAKARA

3/3

dJa ~~€'rri s~oges

{longs

COIJrr"lers DIEGO-SUAREZ

6/6

FORT- DAUPHIN

3/4

N0551·B

3/5

-'~~

(J>

L rJ

MAJUNGA

9/18

MORONDA~

&::::-_-- 6/11

L~ pr~mier ~hiFfre designe)

le nombre d )atterrissag/?s en

provenance de TANANARIVE

Le second chiffr~

designe,

i~ o"'lom

br\:"

rota1

non compris.) .

LIAISONS AERIENNES 1NTERIEURE5

REGULIERE5.

(35)

TRANSPURT3 A~RI~NS

Tarifs aller et Tarifs retour

entre Tananarive et les ports malgaches FiVIG/KG

_==-:.-o::::::_:::>-~=_=-=_=-=_=-~=-:...~=-=_.;:_=-=_=_=_~=-=_=-=_=_=_~

de vers

TJ,.NANARIVB vers de

T~,rif Ilahois de de base quantité ~G

: (250 à 500)

.

-~--

DIEGÛ-SUAllliZ 108 81

NOSSI-BE 83 63

:

.

.MAJUlITGA 36 27

..

MORONDAVA 54 41

MOROMBE 80 60

TULlilAR 86 65

FORT-DATJPHIN 86 65

lY"J.ANi'KARA 59 45

MAPANJARY 45 34

T.AMATAVE 24 18

ANTALAHA 75 57

- 26

. . .

.

_-=-=>-~=-~~_ :::::;,..~ =- ::>-==--~~

. .

c : = "><:::l ~

=

:::>-

(36)

- 27

h N N E X E

Documentation existante

sur les quantités transportées:

D' une man~ere géné:cCl.le, chaque tl'anspor~eur ~ tenant une comptabilité, fait établir à l'expédition un bon mentionnant la nature de la marchandise et, également, le point de départ et le point d'arrivée.

Cette information est conservée dans les archives, mais n'est paS dépouillée.

Seule le RTlJCFr1 (di,ri.sic;". commerciale, voir Monsieur

Raeakamanara) ti"nt à jour un Jocument, dit "OTM 4"~ dans lequel sont retracés les flux de marchandises, par nature, croisée avec la gare de départ et la gare d'arrivée. Ces statistiques sont mensuelles et

récapitulées sur l'année dans le dernier volume (mois de Décembre).

Le document comprend Cleux parties "0" et "W", retraçant res- pectivement les transp~rts aU dét.ail et les transports par wagon. Les marchandises et l8s gares sont désignées pur un numéro ; le code "mar- chandises" comporte environ 1.000 rubriques con tre 1.400 environ rubriques douanières.

La valeur du document OTM 4 est limitée par :

- la construction même du code ; certaines rubriques se chevauchent ou font doulle emploi.

- le fait qu'un grand nomhre de marchandisee ne sont paS suivies et que d'autres sont regroupées sous un même numéro. La décision de suivre ou de ne paS suivre telle marchandise dépend de la division commerciale et des ordres donnés

au service mécanographique.

- le fait que les marchandises expédioes en groupage ne sont paS toujours détaillées par nature dans le document remis par l'entreprise de groupage à la RNCFM.

Le document OTM 4/~ermis, cependant, de retracer en concordance suffisante avec d'~utres sources les flux ferroviaires de fruits et légumes~

de viande et de bétail sur pied. La valeur statistique qu'il pourrait avoir (localisation des marchés) mériterait à notre avis que les différents

services intéressés lui accordent une attention plus grande.

Il faut également signaler que les transporteurs routiers sont censés àéclal~r ann~ellement le~'s tonnages aUX subdivisions admi- nistratives des travaux Put~ics.

---====000=====---

(37)

CHAPITRE 2 -

1\1 0 DEDIE N PLO 1 DES T A BLE A U X

DE CALCUL

(38)

REPARTITION DES MARCHE6 ET VOIES DE COMMUNICATIONS A MADAC"]ASCAJ:?

(SCHEMA)

MAJUNGA

t!.1!

~l,0

tJ

Région

Côtière

TULEAR

--- ---

...

...

....

....

....

DIEGO - SUAREZ

TAMATAVE

R;gion Hours Platl~aux

Côte

t:.sr

---, , ,

"

,

""",,'

MANANJARY

MANAKARA

FORT- DAUPHIN

(39)

- 29

2.1. - MODE DE PRESENTATION D.83 TABLEAUX 2.1.1. - Liaisons et trajets étudiés

La figure de la page précédente représente schématiquement la struc- ture de la répartition des marchés et celle des voies de comm~ication à Madagascar.

Cette structure est constituée :

lQ/ - par le polygone TANA-FIANAR-MANAKARA-lifLll.NANJJŒY-TAMATAVE, que nous appellerons région Haute-Plateaux-Côte Est.

2Q/ - par le polygone DIEGO-SUAREZ-MAJUNGA-TULEAR-FORT DAUPIN-MANAKARA- MANANJARY-TAMATAVE, que nous appellerons région côtière.

C'est sur la base de cette distinction qu'ont été établis:

- les tableaux A : Li~isons maritimes entre Ports Malgaches, l'itiné- raire maritime étant encore actuellement le moins cher entre deux points quel- conques de la côte.

- les tableaux D : Liaisons intérieures à la région Hauts-Plateaux Côte Est.

Il restait à examiner les relations entre les deux régions, c'est-à- dire en fait les rE'lations entre Jes Hauts-Plateaux et la région côtière (TANA-FIANAR) •

Compt~ tenu de l'importance de TANANARIVE, nous nous sommes limités aux relations TANA-région côtière. On trouvera cependant au premier chapitre les éléments pour les calculs à partir de FIANAP~NTSOA.

Entre TAN~NARIVE et la Côte, plusieurs trajets sont possibles : trajets totalement terrestres et trajets partiellement terrestres, partiellement maritimes.

Dans le sens TANA - région côtière ont été considérés les trajets - totalement terrestres

- via TAHaTAVE - via MAJUNGA.

Les autres possibilités s'éliminent à cause des tarifs très élevés qupportés par les marchandises sur la partie terrestre du trajet (exemple, TAl'iIA-TULEAR) •

Dans l'autre sens (région côtière-T&NA) ont été considérés les trajets - totalement terrestres

- via TA.ïfATAVE - via MAJUNGA - via TULEAR.

Le déséo.uUibre des trafics sur l' itinéraire TANliliARIVE-TULEAR avant&ge, en effet, considérablement le sens TULEU~R-TANANARIVE.

. . .1

li• •

(40)

30

2.• 1.2. - Définition des marchandises

L'examen des différents tarifs décrits au chapitre l permet de distin~

guer empiriquement deux grandes catégories de marchandises.

- Les marchandises générales :

Elles sont, par définition, celles qui ne sont l'objet d'aucune tarifi- cation spéCiale, qu'elle soit routière, ferroviaire, maritime ou portuaire et auxquelles s'appliquent en conséquence le ou les "tarifs de base" (ou tarifs généraux).

Il est toutefois entendu qu'à l'intérieur d'un même "Tarif général", peuvent exister plusieurs catégories tarifaires correspondant à plusieurs catégo~

ries de marchandises différentes. .

Nous avons vu ainsi que, dans les transportsIDutiers, il n'existe qu'un seul tarif, quelle que soit la marchandise. Au contraire, le RNCFM utilise trois tarifs, correspondant aux séries de marchandises l, 2, et

3.

Les tarifs de cabo- tage se regoupent également autour de trois valeurs qui sont entre T.J.J>1ATAVE et DIEGO-SUAREZ par exemple

l -

5.400

F. la tonne II - 3.880 F. la tonne - III - 2.380 F. la tonne.

Enfin, les textes distinguent, pour les opérations d'acconage, quàtre catégories principales, not€Els "A, l, 2 et

3".

Ces différentes fJ.assifications de marchandises peuvent être considé-.

rées comme indépendantes. Aussi, sur un trajet combinant transport ferroviaire et transport maritime, existe-t-il théoriquement : 3 x 3 x 4 = 36 tarifs possi- bles.

- Les marchandises à tarifs spéciaux :

Ces marchandises - de par leur nature, leur origine, ou leur importance pour le pays - font l'objet d'une tarification part~culièreet sont défihies nommément; on retrouve approximativement les mêmes marchandises dans chaque mode de transport; aussi peut-on en dresser une liste à peu près complète (voir para- graphe 2.3.1.)

Nous nous sommes limités, dans les tableaux, aux marchandises généra+es et avons essayé d'étudier toutes les possibilités de combinaisons de catégori~s

tarifaires, ferroviaire, maritime ou portuaire.

Cela a été réalisé pour les tableaux A, B, 9t C. Nous y avons par contre renoncé pour les tableaux D (Liaisons intérieures à la régi0n Hauts-Plateaux - Côte Est) : Dans ce dernier cas, ont été seulement étudiées les combinaisons correspondant aux marchandises dont les tarifications sont simultanément - dans les trois tarifs ferroviaire, maritime et portuaire - les plus élévées (D 3 et D4), moyennes CD 5 et D 6) et, enfin, les moins élevées CD 7 et D

8).

Le tarif de cabotage joue naturellement dans la présentation des tableaux un rôle privilégi8, car la plupart des trajets examinés comportent une partie maritime.

Pour précisions complémentaires, on se reportera au paragraphe 2.3.1 •

. ..1...

(41)

- 31

2.2. - lirPOTHESl!:S DE CALCUL 2.2.1. - Hypothèses générales

lQ/ - Les marchandises, étant transportées d'un point à l'autre du territoire malgache, sont considérées comme marchandises locales.

En conséquence :

- Elles n'acquittent pas de taxe de péage au débarquement.

- Elles n'acquitt8nt pas des honoraires en douane.

22/ - Les frais portuaires sont les frais supportés par la marchandise depuis la cale du navire jusqu'au magasin du port (ou inversement) : frais d'ar- rimage ou désarrimage, di accnnage, de magasinage, taxes de péage et de roulage.

Le coat du transport, depuis le magasin du port jusqu'à celui de l'u~ilis~teur

(ou inversement), est pris égal. : :

- dans le csa d'un transport par voie ferrée, au prix ne transpo~t de gare à gare, tel qu'il résulte dei tarifs ferroviaires; on cnnsid~re~ en ~ffet,

que la ristourne faite par le RNCFM au transitaire sur le prix du transpo~t

permet à ce dernier de prendre à sa charge les frais de chargement, décha~gement

et de livraison (qui ne sont pas de ce fait à la charge directe de l'util~sateur).

- dans le cas n'un transport routier, au prix du transport de po~te à porte, suivant le tarif appliqué par le transporteur.

32/ - Les frais suivants n'ont pas été pris en considération dans les calcul, compte tenu de leur pature ou des incertitudes les concernant:

- frais correspondant aux commissions de transit - frais de transhordement

- frais correspondant aux droits fixes et aux taxes proportionnelles à la valeur de la marchandise.

Commiss1ons de transit - elles variont selon la nature de la marqhandise mais sont les mêmes dans chague~ort. Il suffit donc d'ajouter aux chiffres donnés dans IdS tableaux le montant de~commissinn (400 FMG/T. à l'embarquemeqt et . 400 FMG/T. au débarquement, pour la plupart des marchandises).

Frais de transbordement - La C.M.N. paie ~irect8mentles acconie~s pour les opérati~ns de transbordement et en cnmprensation, exige du client un Qupplé- ment forfaitaire de 1.000 FMG/T.

Droits fixes et taxes proportionnelles à la valeur de la marchan4ise - il s'agit principalement de certains droits perçus par dossier 'établi et 4e cer- tains frais d'assurances.

. .. / ...

(42)

- 32

2.2.2. - Hypothès3s particulières Port de TJ.J'Jl1.Ti.VE

La taxe de roulage à l'embarquement comma au débarquement, pour les marchandises venant ou à destination de TAN~NARIVE (et empruntant donc la voie ferrée), est réduite à 20 F. la tonne. Il en résulte une réduction des frai~

portuaires de 130 F. à l'embarquement et de 80 F. uu débarquementpar rapport aux frais supportés par les marchandises empruntant la route.

Port d'ANTALAHA

Les chiffres indiqués pour ce port correspondent uniquement aux ta~

rifs d'acconage; nous ne disposons d'aucune documentation sur les autres frais.

Port de DIEGO-SUAREZ

Une réduction de 5

%

est appliquée depuis le 1er Janvier 1965 sur les tarifs d'acconage, ce qui réduit, de 54 F. la tonne, les frais portuaires par rapport aux chiffres indiqués dans ce rapport.

Port de rmRONDAVA et TULEAR

Il existe deux tarifs d'acconage, selon que de navire est en rade ou à quai. Nous avons pris, dans les deux ports, les chiffres correspondant au navire à quai.

Pcrt de FORT-DAUPHIN

La taxe de magasinage est proportionnelle à la valeur de la marchan- dise. Afin de simplifier les calculs, nous avons pris cette taxe égale :

- à l'embarquement, à 50 F. la tonne pour la première période;

- au débarquement, à 100 F. la tonne pour la première période, sauf pour les tissus (200 F.) et le ciment (50 F.).

Cette tarification s'inspire de celle appliquée dans les ports de TULEAR et MOROMBE. Elle sous-estime en fait les frais de magasinage réels.

2.3. - UTILISATION DES TABLEAUX

2.3.1. - Détermination de la catégorie à laquelle appartient la marchandise Nous avons noté qu'une marchandise générale peut ~tre définie par trois paramètres :

Le premier détermine le tarif ferroviaire. Il existe trois catégories ou "séries", désignées par l, 2, 3.

Le second détermine le tarif de cabotage que l'on doit appliquer.

Nous avons vu qu'il existe trois catégories de tarifs principaux, que nous désignons par des chiffres romains :

l = 5.400, 5.600, 7.500, la tonne, selon la liaison II

=

3.880, 4.000, 5.800, la tonne, selon la liaison - III

=

2.380, 2.450, 3.250, la tonne, selon la liaison

. .. / ...

(43)

- 33'

Le troisième détermine le tarif d'acconage. Les catégories de tarifs d'acconage sont habituelleôent désignéûsdans les textes de la façon suivante A, 1, 2, 3.

Il existe en fait une contradict~on dans les textes officiels, qui font mention de cinq catégories pour TAMATLVE (A, B, 1, 2, 3), de 4 seulement pour les autres ports; les tarifs d'acconage à TAPli~TtVE, pour la catégorie B, sont supérieurs de 310 n1G/T. à ceux de la 1ère catégorie. Les marchandises ; données B sont peu nombreuses; il faut signaler l'alimentation. Pour les ports, autres que TAMATAVE, on pourra les assimiler aux marchandises A.

Les classifications de marchandises correspondant aux trois tarifi- cations sont indépendantes entre elles et il n'existe pas, par aillGurs, de règle permettant de définir à priori telle marchandise comme appartenant à telle catégorie. Il faut donc se reporter aux listes, produit par produit, publiées par la C.M.N. pour les tarifs de cabotage, dans les journaux officiels pour les tarifs dl acconage et par la RNCFJ)iI, pour les tarifs ferroviaires.

Notons cependant que les marclmndises - telles que celles définies successivement par "1.LI." .' sont les marchandises chères, en général des produits finis; au contraire~ des marchandises -classres "3.III.3." - sont des marchandises "pauvres", matières ou prC'duits de première nécessité (ciment, engrais etc ••• ).

Nous donnons ci-après une liste des marchandises à tarifs spéciaux, qui n'entrent pas en conséquence dans la catégorie des marchandises pour les- quelles les calculs ont été e-"'f,_ctués :

- produit5 agricoles locaux : riz, manioc, mais, arachide, tourteaux - animaux vivants

- cuirs et peaux

- produits alimentaires : sucre, sel, farine.

- autres produits : engrais, ciment, tissus, fers bruts, bois bruts - véhicules (de moins de 5 tonnes).

On se reportera aux tableaux "tarifs spéciaux" du premier chapitre . pour l'analyse des différences - d'ailleurs faibles pour los marchandises autres que produits agricoles locaux ou ciment - existant entre ces tarifs spéciaux et les tarifs généraux.

2.3.2. - Addition de frais non pris en compte lQ/ - Commissions de transit

Il faut ajouter, pour tout trajet comportant une partie maritime 800 F., par tonne, de commissions de transit (400 F. pour le port de départ et 400 F. pour le port d'arrivée).

22/ - Frais de transbordement

Il faut également ajouter les frais de transbordement pour les trajets maritimes comportant un tralisbordement, c'est-à-dire au moins 1.000 FMG/T. Cela exige cependant la connaissance exacte de l'organisation du cabotage, difficile en l'état actuel.

...1...

(44)

34

3Q/ - Droits fixes et taxs~oportionnelsà la valeur de la marchan- dise.

Il y a également lieu d'ajouter les frais correspondanta.

2.3.3. - Détermination du tra~et ~e moins cher

LeL chiffres que nous donnons indiquent, par liaison et par marchan- dise, les coûts de transport pour différents trajets possibles.

Afin de guider l'utilisate~ret lui permettre de se reporter immédia- tement au coût minimum (après dé1inition de la 11aison ct de la marchandise), nous avons construit les tableaux des pages38à43pceux-ci indiquent quel est le trajet le moins cher pour une liaison et uno marchandise déterminée.

VT désigne un trajet uniquement terrestre (route ou voie ferrée);

TM, MJ, TL désignent des trajets partiellem~nt ~P-Titimesavec embarquement ou débarquement à TAMATAVE, MAJUNGA ou TULEAR respectivement.

Dans la détermination de ce tI"ajet minimum, nous avons tenu compte des commissions de ~ransit.: cela est en effet nécessaire dans la comparaison entre trajets uniquement terrestres et trajets partiellement maritimes.

Par contre, notre connaissance actuelle de l'organisation du cabotage ne nous a pas permis de tenir compte des transbordements.

Il va de soi que ces tableaux doivent être pris pour ce qu'ils sont, c'est-à-dire des guides et non des "~~usions, Il serait dangereux d'en déduire des considérations sur les avantages présentés par tels ou tels itinéraires dans la réalité.

2.4. - CONCLUSION CONSmuENCES SUR LE PRIX DES PRODUITS 2.4.1. - Hypothèses de calculs

Il est intéressant de connaître, même de façon très approximative, quelle peut être la conséquence de la tarification en matière de transports, telle qu'elle est décrite dans ce rapport, sur le prix de détail moyen d'un produit fabriqué à Madagascaf.

Les calculs ont été effe~tués sur la base des hypothèses suivantes lQ/ - L'Usine qui fabrique le produit importe en totalité la matièrè première et vend en totalité le produit fini sur le marché intérieur.

2Q/ - La matière première supporte les tarifs les plus bas (marchan-

dise 111.3.3.). ""

3Q/ - Le produit fini supporte les tarifs les plus élevés (marchan~

dise I.l.l.~.

4

Q/ - La répartition régionale du marché est une moyenne des réparti- tioIB calculées pour le ciment, le lait et un article de quincaillerie.

Quatre localisat.i.onR '10ssibles ont été examinées : TANANARIVE, TMlA- TAVE, DIEGO-SUARi.Z, JIT.lAJUNGA.

. .. / ...

(45)

- 35

2.4.2. -

Résultats

Les résultats sont présentés 'dans les table~ux ci-dessous Deux cas ont été distingués :

lQ/ - On n'envisage qu'une seule Usine

2Q/ - On envisage deux Usines, une sur la Côte et une à TANANARIVE, destinées respectivement à approvisionner le marché côtier et celui des Hauts- Plateaux.

Cas NQ l : Une seule Usine

Dépenses de transport (en FMG), pour

100

T. de produits finis,

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=--=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-:--=-=-=.. . . . .

• : Solution . Solution • Solution • Solution' : MaJUNGA DIEGO TAMATAVE TANA

---

:Matières

.

219.500 : .

126.000

~

497

.400~

premieres

194.500:

. .

~Distribution

.

1.135. 2J.;'

~

651.068

~

496.467

~

768.998: .

;T

0 t a l : 988.498~ 1.329.712~ n7.068~ 993.867~

=-=-=-~~-=-=-=-=-=-=-=-~=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-~=

La meilleure localisation est TA}~TAVE, suivie de MAJUNGA et TANANA- RIVE; l'incidence des frais de transporcs, dans le cas d'une localisation à Ti:..MATAVE, s' éihève donc à 7.710 F1'm/T"

Il va de soi que ces résultats ne sont plus valables si le RNCFM accorde une ristourne importante à la descente cur TAMATAVE.

Cas NQ 2 DeUY Usines : Une sur la côte Une à TANANARIVE.

Dépenses de transport (en FMG)

Usine située sur la côte:pour

46

T. de produits finis destinés au marché côtier,

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-==-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=.. . . . ..

. . MAJUNGA . DIEGO 'TlJ1ATAVE'

57.960 340.714

89.470~

---

386.984; .

100.97Q .

- - - - -

:561. 49 1 .

~Matières première~

- - - - -

~Distrï'üution

~T 0 t a l .

462.461 476.454: 398.674.

.. .. , .. .. ..

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-tli-=-=-=-=-=-=-=-=--=-=-=-=-=-=-=-=-=

. .. .1.. ..

Cr

(46)

- 36

Usine de TA1U~ARIVE, pour 54 T. de produits finis destinés aux Hauts.,Plateaux.

Matières premières Distribution

Tot a l

268.596 29.504 298.100

Pour l'usine côtière, la meilleure localisation reste ~~TAVE. Les dépenses totaleL de transport pour les deux usines s'élèvent alors à 696.774 FMG pour 100 Tonnes, soit 6.968 FMG par tonne (chiffre arrondi).

Liéconomie que l'on réalise en créant deux usines, l'un à TANi~IVE

l'autre à TANfiTAVE, au lieu d'une seule à TAMATAVE, s'élève à 803 Fr.m/Tonne ce qui représente, en

%

des dépenses totales de transport pour une seule usine, environ 10

%.

(47)

- 37

RBPJJt'l'ITION DU rUllCI1E E'r 1'11 •.1;] DE TnANSPORTS

sun PIWDUITS FBJIS9 AYANT JeRVI DE b.:.SE AU.-\. Cl.LCULS FrtECEDENTS

---======000======---

FlVIG/T

-:-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

: :Répartitibn Solution: Solution: Solution: Solution:

~du Marché~ Ml.JUNGJ,.: DIEGO ~ TAlvI1.TAVE TANA

---

DIEGO-SUil.HEZ NOSSI BE

M.MUNG1~

MORONDAVA MOROMBE TULEAR

FOR'r DAUPHIN MANAKARA MANANJARY TAl'IATAVE ANTALAHA

FIANAR.A1J"TSOA ANTf::)IRABE TAN,A,NARIVE

7 5 8 1 1 7 5 1 1 8 2

4 4 46

9.165 9.070

8.974 8.620 9.840 9.445 11.390 Il.790

12.255

12.584 8.792 7.000

8.745 9.090 10.749 10.395 11.815 Il. 220 11.065 11.465 8.505 10.010

15.315 15.388 13.596

8.595 8.500 8.845 10.504 10.150 9.270 8.875 8.720 9.120

9.765

10.755 7.367 5.171

13.165 13.070 4.000 12.974 12.620 13.840 13.445 :

7.947 8.832 5.171 14.806 :

5.584 1.792

. .

. .

-=-=-=-=-;-=-=-=-=-=-~-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Figure

Updating...

Références

Sujets connexes :