Master Relations Internationales - Parcours Carrières internationales

Texte intégral

(1)

L'essentiel

Nature de la formation

Diplôme national

Durée de la formation

2 ans

Langues d'enseignement

Français

Anglais

Rythme

Temps plein

Modalités

Présentiel

Lieu(x) de la formation

Clermont-Ferrand

Master Relations Internationales - Parcours Carrières internationales

• Mise en avant

Créé en 1997, le Master Relations Internationales a évolué dans le temps, tout en conservant sa particularité : être une formation pluridisciplinaire en droit et en science politique destinée à former aux carrières de l’action et de l’expertise internationales. Dans le cadre du contrat 2021-2026, le Master Relations Internationales – qui correspondait auparavant au parcours Carrières Internationales de la Mention Droit public – devient une Mention à part entière, ce qui lui permettra de gagner en visibilité et en lisibilité, la dimension internationale étant mise en exergue.

L’objectif du Master Mention Relations Internationales est de fournir, tout d’

abord, les bases théoriques nécessaires à une connaissance juridique et politique de l’action internationale. Au-delà de ces clés de lecture, il vise ensuite à spécialiser les étudiants dans les métiers de l’analyse internationale en les confrontant à des exercices professionnels (rédaction de notes, de synthèses, réalisation de cas pratiques) et à des études sectorielles (situations de crise, domaine de la défense, protection des droits de l’homme, politique étrangère ou connaissance approfondie d’une aire géographique telle que la Méditerranée ou encore l’Europe centrale et orientale). La nouvelle maquette propose désormais deux parcours : un parcours Carrières Internationales dont les enseignements se déroulent à l’École de droit de Clermont-Ferrand et un parcours Carrières Internationales ouvert à distance pour les étudiants

internationaux. Chacun des deux parcours comprend deux options en M1 et en M2 : l’une formant aux carrières publiques, diplomatiques et de sécurité, l’

autre aux carrières associatives, ce qui correspond aux débouchés en plein essor aujourd’hui (en organisations internationales ou en ONG dans le domaine des réfugiés par exemple).

Au niveau régional et national, le Master Relations Internationales occupe une position reconnue. Le choix d’une formation à la fois en droit public et en science politique pour former aux carrières de l’action internationale est particulièrement original et porteur professionnellement. Le parcours Carrières internationales bénéficie en outre de liens étroits avec les questions de

défense, la Cour Pénale Internationale ou la Cour nationale du droit d’asile permettant une formation professionnalisante de haut niveau.

Animée par des enseignants des deux disciplines (droit public et science politique), cette formation s’adresse aux étudiants français et internationaux désireux de poursuivre une carrière internationale en lien avec ces questions juridiques et politiques, à savoir principalement :

(2)

Contacts École de Droit

Université Clermont Auvergne 41, bd François- Mitterrand CS 20054 63002 Clermont-Ferrand Cedex 1 Renseignements Responsable(s) de formation Frederic CHARILLON Frederic.CHARILLON@uca.

fr scola.droit@uca.fr 04 73 17 76 67 https://ecandidat.uca.fr

Présentation

Spécificités

Le Master Relations Internationales offre la possibilité, pour cinq étudiants

sélectionnés spécifiquement en amont, de bénéficier d’une co-diplomation avec la Maîtrise en Droit International et Politique Internationale appliqués (DIPIA) de l’

Université de Sherbrooke (Canada). Au-delà de la reconnaissance internationale de l’

Université de Sherbrooke et de son prestige, cet accord est particulièrement

important car la formation canadienne présente le même caractère hybride (droit et science politique) que la formation clermontoise.

Les étudiants de l’UCA effectuent leur première année de Master à Sherbrooke (5 places), tandis que les étudiants de Sherbrooke (5 places) effectuent leur deuxième année de Master à l’UCA.

De plus, les étudiants ont également la possibilité d’effectuer une partie de leur cursus dans le cadre d’une mobilité à l’étranger et de valider ainsi l’année de Master par équivalence. En M1, les étudiants peuvent effectuer l’année complète ou un semestre à l’étranger, dans le cadre des accords Erasmus ou bilatéraux signés par l’

École de droit. Ces accords sont au nombre de 33 avec des facultés partenaires se trouvant dans 15 pays (Allemagne, Autriche, Canada, Chine, Espagne, États-Unis, Irlande, Italie, Liban, Mexique, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Russie, Suisse). En M2, les étudiants ont la possibilité de faire une année en mobilité au Canada (à l’UQAM dans le cadre de la Maîtrise de Droit international).

 

Laboratoires

Le Master Relations Internationales est adossé au Centre Michel de l’Hospital, et plus particulièrement à un de ses trois axes : l’axe Normes et États, qui est dirigé par les

Les métiers internationaux publics dans des organisations internationales (ONU et ses agences, autres organisations comme l’OSCE pour l’observation électorale, Cours européennes, tribunaux internationaux, diplomaties nationales, questions de sécurité…)

Les métiers internationaux privés, dans des structures d’action ou d’analyse (ONG humanitaires ou environnementales par exemple, mais également think tanks, cabinets de conseil).

Se tisse ensuite un réseau constitué pour beaucoup d’anciens étudiants de cette formation, aujourd’hui en poste, en partie également des intervenants extérieurs de ce master, ainsi que des partenaires universitaires, pour accompagner les étudiants dans leur recherche d’emploi.

L’accent est donc mis sur cette triple exigence :

Une excellente culture politico-juridique

Une pratique reconnue et validée par des opérationnels

Une connaissance du terrain (voyage, échanges)

(3)

deux co-directeurs du Master Relations Internationales, dans une dynamique de représentation des deux disciplines que sont le droit et la science politique. De même, tous les membres de l’équipe pédagogique – juristes et politistes – du Master relèvent de cet axe. Les recherches portent entre autres sur les structures et

institutions internationales et leurs productions normatives (formelles et

informelles), notamment dans un contexte d’économie mondialisée en pleine crise (production de normes financières nouvelles) ; les idées normatives (éthiques) dans l’

étude des relations internationales ; les institutions et normes de l’Union européenne et la politique étrangère et de défense. La démarche comparative est également très présente, portant plus particulièrement sur les transitions juridiques et politiques en Europe de l’Est et au Moyen-Orient.

L’association des étudiants à la vie du laboratoire

Les étudiants du Master Relations Internationales sont invités aux différentes manifestations scientifiques du Centre Michel de l’Hospital qui sont en lien avec leur spécialité (par exemple, les colloques de novembre 2018 sur Où en est l’Etat sous le néolibéralisme ? ou en mars 2020 sur les négociations internationales ; une

conférence en 2020 sur le thème « Understanding the Impeachment process in the United States). Considérant que ces manifestations scientifiques sont au cœur même de leur formation, il a d’ailleurs été décidé d’introduire dans la maquette du M1 une initiation à la recherche qui se traduira par la participation des étudiants à au moins 3 colloques ou conférences au cours de l’année et sera évaluée par une restitution écrite.

Les étudiants du Master sont également porteurs de projets scientifiques. En M2, ils sont ainsi activement associés aux activités du Laboratoire et organisent chaque année une conférence-débat qui leur permet de valoriser le projet scientifique qu’ils mènent à l’occasion d’un voyage d’étude qu’ils organisent (en 2014, Les

discriminations à l'encontre des populations Roms dans l'Union Européenne : Le cas particulier de la Hongrie ; en 2019, Les migrations dans les démocraties illibérales).

En 2020, les étudiants du M2 ont créé un Observatoire Stratégique Étudiant sur l’

Europe et la Méditerranée (OSEEM - http://oseem-eum.org)). Cette initiative s’est concrétisée par la création d’un site qui est le lieu de publications, d’analyses, de dossiers de recherche et de vidéos sur les enjeux stratégiques de cette zone.

Les actions du laboratoire pour participer à la formation des étudiants

Le Centre Michel de l’Hospital est, tout d’abord, impliqué dans la formation des étudiants par la présence des enseignants-chercheurs dans les équipes

pédagogiques. Même si l’initiation à la recherche débute dès la première année de Master par la remise de dossiers ou de mini-mémoires, c’est en deuxième année que les étudiants reçoivent une formation à la recherche approfondie. En M2, les

étudiants ont un cours de méthodologie du mémoire, qui leur permet de s’engager, pour ceux qui le souhaitent, dans la rédaction du mémoire de fin d’études (80 pages minimum) avec une bonne maîtrise des différents outils de la recherche et une bonne connaissance des règles de la recherche juridique. Ils ont également un cours dédié à l’épistémologie.

La participation du Master Parcours Carrières Internationales dans la SFRI et la Graduate Track sur le développement international

Le Master Carrières Internationales est également partie prenante au projet Structuration de la Formation par la Recherche dans les Initiatives d’excellence (SFRI). Ce projet, dénommé « CAP-GS », rassemble, au niveau de l’Université

(4)

Clermont Auvergne, sept filières en master et doctorat regroupées dans une

Graduate School dediee au thème général de notre I-site / CAP 20-25 : « concevoir des nouveaux modeles de vie et de production durables » et a fait l’objet d’une évaluation positive par l’ANR.

C’est ainsi que le Master Parcours Carrières Internationales de l’École de Droit est une des deux formations au côté du Master "Économie du développement" de l’École d’

Économie sur laquelle reposera la Graduate Track sur le développement international.

La complémentarité des deux Masters est forte, dans la mesure où les dernières décennies ont fait apparaître clairement que la qualité des institutions était un élément majeur des trajectoires de développement, à la fois au niveau national (État de droit, qualité des processus électoraux, gestion des frontières, etc…) et au niveau international (efficacité des institutions contribuant à la gouvernance mondiale, notamment la gestion des crises).

Parmi les partenaires figurent notamment l’Agence française de Développement et la Banque Mondiale. Les étudiants du Master bénéficieront ainsi de la venue de

professeurs invités de renommée et d’experts internationaux. Si le Master Carrières Internationales est présent dans ce programme d’excellence, c’est précisément parce qu’il forme aussi bien des juristes que des experts de l’action internationale et qu’il offre des débouchés tant dans les organisations internationales œuvrant au

développement (telles les Nations Unies et plus particulièrement le PNUD) que dans des organisations non gouvernementales (dans le domaine de la solidarité

internationale ou chargées de missions humanitaires).

 

Établissements

Ministère des Affaires étrangères

Ministère de la défense

Cour Pénale Internationale

CNDA

CIMADE

Programme

Les informations ci-dessous sont données à titre indicatif et peuvent faire l'objet de mises à jour.

Étant destiné à former à l’action internationale, le Master Relations Internationales accorde une importance très grande à la maîtrise des langues étrangères.

L’anglais étant considéré comme indispensable pour une carrière internationale, un niveau B2 en anglais est requis pour pouvoir être admis en Master 1 Relations Internationales. La maquette du Master ne comprend pas d’enseignement de la langue anglaise, mais elle comprend cinq cours de spécialité dispensés en anglais :

au S1 : International Political Economy (24h)

au S2 : Constitutional Comparative Law (16h)

au S3 : Human Rights in a Regional and Global Context (24h) et The International Politics of Technology and Ecology (24h)

(5)

au S4 : Post-Soviet Studies (24h).

De surcroît, le cours de « Législations et politiques étrangères » (12h) peut être dispensé en langue étrangère en fonction de l’enseignant invité.

Enfin, les étudiants sont encouragés à suivre les cours du module de droit américain dispensés en anglais, par un avocat américain. Quatre cours de 24 heures chacun (un par semestre de master) sont proposés dans ce cadre (Family Law, Business Law, The First amendment, Trusts, wills and deeds) permettant aux étudiants d'acquérir des compétences à la fois théoriques et pratiques relatives au système juridique et politique américain. La méthode socratique utilisée par le collègue américain est un très bon moyen pour maintenir une pratique vivante de l’anglais.

 

Master Relations internationales

Master Relations internationales parc. Carrières internationales

Master 1 Carrières Internationales

Semestre 1

CONB 1

UE 1A - Théorie9 crédits

Théories constitutionnelles

Matières au choix

UE 1B - Les acteurs internationaux6 crédits

Acteurs & réseaux de l'action internationale

Droit des organisations internationales

UE 1C - Politique et économie intenationales6 crédits

Théorie des relations internationales

International Political Economy

UE 1D - Droit européen et international6 crédits

Libertés de circulation et libre concurrence dans l'UE

Droit international public

UE 1E - Optionnelle 13 crédits

CHOIX Option UE

Semestre 2

CONB 2

UE 2A - Droit constitutionnel9 crédits

Les constitutions face aux enjeux du XXIè siècle

UE 2B - Analyse comparative9 crédits

Constitutional comparative law

Systèmes politiques comparés

Initiation à la recherche

UE 2C - Agenda politique international9 crédits

Pensée stratégique

Droit de la Convention européenne des droits de l'homme

(6)

UE 2D - Optionnelle 23 crédits

Choix option UE

Master 2 CI

Semestre 3

CONB 1

UE 3A - Enjeux diplomatiques6 crédits

Politique étrangère comparée

L'action extérieure de l'Union Européenne

UE 3B - Nouvel agenda international9 crédits

Human Rights in a Regional and Global context

The international politics of technology and ecology

Justice pénale internationale 1

UE 3C - Transitions et reconstructions6 crédits

Les transitions constitutionnelles, politiques et sociales

Démocratie et processus électoraux

UE 3D - Méthodologie et recherche6 crédits

Epistémologie

Grand oral

Matière au choix

UE 3E - Optionnelle 33 crédits

Choix option UE

Semestre 4

CONB 2

UE 4A - Enjeux de sécurité6 crédits

Intelligence et politiques d'influence

Actualités des crises et conflits

UE 4B - Enjeux régionaux9 crédits

Post-soviet Studies

Du sous-développement au développement durable

Espace méditerranéen

Législations et politiques étrangères

UE 4C - Enjeux mondiaux3 crédits

Situations de post-conflit

Justice pénale internationale 2

UE 4D - Recherche et pratique professionnelle9 crédits

Stage et rapport de stage ou mémoire

Organisation d'un colloque ; participation aux Observatoires

UE 4E - Optionnelle 43 crédits

Choix options

(7)

Stage(s)

Stage(s)

Oui, obligatoires, optionnels

Informations complémentaires sur le(s) stage(s)

En Master 1, les étudiants inscrits dans la Mention Relations Internationales n’ont pas de stage obligatoire. En revanche, ils sont fortement incités à en réaliser un. Les stages de courte durée (deux semaines en moyenne) sont des stages de découverte, le plus souvent en cabinet d’avocat. Mais la plupart du temps, les étudiants réalisent des stages à l’étranger d’une durée de deux mois environ qui leur permettent de découvrir le milieu professionnel vers lequel ils s’orientent (soit dans une

organisation internationale, un ministère, une ambassade, soit dans une organisation non gouvernementale).

Il n’y a pas de crédits affectés à ce stage facultatif, en revanche, les étudiants doivent déposer dans la plate-forme UCA stage un compte-rendu bref de leur expérience professionnelle afin d’informer l’enseignant-référent sur le déroulement du stage et les compétences acquises.

En Master 2, les étudiants doivent obligatoirement choisir entre un stage ou un mémoire de recherche. Le semestre 4 du Master est exclusivement évalué en contrôle continu afin de libérer les étudiants plus tôt (dès avril) pour qu’ils puissent réaliser des stages de longue durée (au minimum 2 mois) à l’étranger (ce qui est vivement recommandé) ou encore en France.

 

Séjour(s) à l'étranger

Informations complémentaires sur le(s) séjour(s) à l'étranger

Possibilité d’une co-diplomation avec la Maîtrise en Droit International et Politique Internationale appliqués (DIPIA) de l’Université de Sherbrooke (Canada), et d’autres mobilités à l’étranger – Voir Rubrique Spécificités

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

Bac +5

Niveau de sortie

Niveau 7 : Master

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité

(8)

Les débouchés du Master Relations Internationales sont nombreux, les étudiants se tournant à l’issue du diplôme et après une première expérience de stage soit vers les organisations internationales (ONU, OTAN, CPI, Conseil de l’Europe), soit vers les ONG (droit humanitaire, droits de l’homme, protection des minorités ou encore de l’

environnement), soit vers les think tanks ou les instituts d’expertise de l’action internationale. Pour les étudiants qui font le choix d’un mémoire de recherche, un autre débouché naturel est bien sûr la thèse de doctorat dans l’optique d’une carrière universitaire.

K1401 : Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics

K1701 : Personnel de la Défense

K1703 : Direction opérationnelle de la défense

K1903 : Défense et conseil juridique

K2108 : Enseignement supérieur

K1405 : Représentation de l'Etat sur le territoire national ou international

K2401 : Recherche en sciences de l’homme et de la société

Figure

Updating...

Sujets connexes :