Stockholm_Visite.docx

Texte intégral

(1)

Stockholm, la capitale de la Suède, est située sur un vaste archipel de la mer Baltique, comprenant 14 îles et plus de 50 ponts. Les rues pavées et les bâtiments de couleur ocre de Gamla stan (la vieille ville) abritent la cathédrale de Storkyrkan du XIIIe siècle, le palais royal de Stockholm et le musée Nobel, consacré au prix Nobel. Des ferries et des bateaux de tourisme transportent les passagers entre les îles.

Le château de Drottningholm où vit la famille royale et les jardins de l'île de Lovön sont ouverts au public. Le parc de l'île de Djurgården abrite le musée en plein air de Skansen, comprenant plus de 100

maisons reconstruites du XVIe siècle à nos jours. Un navire de guerre du XVII siècle se trouve au musée Vasa.

Moderna museet (sur l'île de Skeppsholmen) expose des œuvres modernes et contemporaines signées Kandinsky, Matisse et Dali. L'île de Södermalm accueille le musée de photographie contemporain du Fotografiska, des boutiques bohèmes, des galeries et des boîtes de nuit. Sur l'île de Kungsholmen, la tour de 106 mètres de haut de l'hôtel de ville offre une vue aérienne sur la ville et sur le lac.

1-Hôtel de Ville de Stockholm

Sur Kungsholmen, l'hôtel de ville expose ses façades de brique rouge et ses toits de cuivre verdi, que domine la haute tour d'angle carrée (106 m).

Les Trois Couronnes d'or qui surplombent la coupole sont le symbole de la Suède. La terrasse offre un inoubliable panorama sur la ville et ses îles. À l'intérieur, le hall Bleu et son escalier majestueux accueillent le visiteur impressionné. Mais la salle la plus somptueuse est la Salle dorée, couverte de céramiques et de fragments de verre peints.

Île du Roi

L'« île du Roi », où fut installé au 17e s. un quartier d'ouvriers et d'artisans, accueille aujoud'hui un mélange florissant de bâtiments résidentiels et administratifs, dont l'hôtel de ville. Vous profiterez des magnifiques

(2)

promenades qu'offre la rive nord du lac Mälaren, Noor Mälarstrand. Les bateaux qui font des excursions autour du lac partent du quai situé à l'est de l'hôtel de ville (Stadshuskajen).

2-Le palais royal de Stockholm

Le palais royal de Stockholm (Stockholms slott en suédois) est un palais royal situé sur le Norrström, dans la partie nord de Gamla stan (la vieille ville) de Stockholm, en Suède. Il s'agit de la résidence officielle des monarques de Suède.

Des fortifications sont présentes sur le site depuis le Moyen Âge. Le château actuel fut construit après l'incendie du château Tre Kronor (en) le 7 mai 1697. La construction commença sous la direction de Nicodème Tessin le Jeune, mais la grande guerre du Nord (1700-1721) força le pays à l'interrompre. Elle reprit en 1727, mais Nicodème décéda l'année suivante et la construction continua donc sous la direction de Carl Hårleman, qui dessina en particulier l'intérieur. En 1754, le roi Adolphe-Frédéric de Suède et à la reine Louise-Ulrique de Prusse s'installèrent dans le château, mais les travaux continuèrent encore jusqu'aux années 1770. Aucune grande rénovation n'a eu lieu depuis, en dehors de quelques ajuste ments et modernisations des intérieurs.

L'intérieur du château compte actuellement (2009) 1 430 pièces, dont 660 avec fenêtres. Outre les appartements royaux, le palais compte plusieurs salles pour les évènements de toutes sortes. Le château accueille aussi une église, le musée des antiquités Gustave III (sv), la salle du trésor avec en particulier les joyaux de la couronne et le musée des trois couronnes avec une partie des ruines du vieux château Tre Kronor. Jusqu'en 1878, le château hébergeait aussi la bibliothèque royale dans l'aile nord-est, dans laquelle se trouve de nos jours la bibliothèque Bernadotte. Dans l'aile de la chancellerie se trouvent les archives du château. La Cour royale est aussi dans le château, avec environ 200 employés à plein temps. La garde royale (en) surveille le château et la famille royale depuis 1523. Le château est propriété de l'État suédois via l'administration des biens immobiliers de l'État suédois qui est donc responsable de la gestion et de l'entretien du bâtiment.

3-La Storkyrkan

La Storkyrkan (ce qui signifie littéralement la grande église), ou église Saint Nicolas (Sankt Nikolai kyrka), également la Cathédrale de Stockholm, est la seconde plus vieille église de Stockholm en Suède.

Elle se situe dans la vieille ville, près du palais royal.

C'est une église protestante luthérienne depuis 1527, siège du diocèse de Stockholm. Les rois de Suède y ont été couronnés jusqu'en 1907.

Elle est faite de briques couvertes de plâtre peint en jaune et en blanc pour certains détails. L'intérieur, commencé au xiiie siècle, est de style

gothique de brique, typique des pays autour de la mer Baltique, mais l'extérieur a été grandement modifiée vers 1740 par l'architecte Johan Eberhard Carlberg pour prendre un style baroque. Elle abrite parmi d'autres œuvres une sculpture en bois de Saint Georges terrassant le dragon, supposée avoir été réalisée en 1489 par Bernt Notke, ainsi que la plus vieille peinture existante de Stockholm, qui date de 1520.

(3)

4-Le musée Nobel

Le musée Nobel (Nobelmuseet) est un musée situé dans la vieille ville de Stockholm en Suède, au rez-de-chaussée du bâtiment de l'Académie suédoise: Börshuset.

Il a ouvert ses portes en 2001, pour les 100 ans du prix Nobel. Il présente les lauréats du prix Nobel ainsi que leurs travaux, retraçant ainsi l'évolution de la science au cours de plus d'un siècle.

La surface du musée, qui occupe un étage du bâtiment de l'Académie suédoise, est constituée d'un bar, d'un espace occupant environ un tiers du musée pour des expositions temporaires d'art moderne, d'une bibliothèque et ludothèque destinée à exercer la créativité des enfants, d'une salle de projection sur le thème des ambiances favorisant la créativité, et enfin de cinq zones liées au prix Nobel par d'autres aspects que le concept de créativité : une salle expliquant le processus de choix des lauréats, une salle de projection passant des films sur des lauréats du prix Nobel, une salle exposant des objets ayant appartenu à des prix Nobel (ayant trait soit à la vie quotidienne des lauréats soit à leur activité de recherche objet de la distinction) et d'un espace listant les lauréats et détaillant les travaux des lauréats de l'année. La plupart des œuvres exposées dans l'exposition temporaire occupent une surface largement supérieure à celle consacrée à un lauréat du prix Nobel ou à la présentation de son domaine de recherche.

5-L'église allemande

L'église allemande (Tyska kyrkan) est une église située dans la vieille ville de Stockholm en Suède. Elle a été bâtie au xve siècle, à l'époque de la ligue hanséatique.

6-Mårten Trotzigs gränd

Mårten Trotzigs gränd ( suédois : "L'allée de Mårten Trotzig") est une allée de Gamla Stan , la vieille ville de Stockholm , en Suède . Menant de Västerlånggatan et Järntorget jusqu'à Prästgatan et Tyska Stallplan , la largeur de ses 36 étapes se rétrécit vers le bas pour à peine 90 centimètres (35 pouces), ce qui rend l'allée la plus étroite rue de Stockholm.

L'allée porte le nom du marchand et bourgeois Mårten Trotzig (1559-1617), qui, né à Wittenberg , émigre à Stockholm en 1581 et achète une propriété dans l'allée en 1597 et 1599, y ouvrant également un magasin. Son nom allemand original s'appelait Traubtzich , mais il est également mentionné sous d'autres noms, tels que Trutzich , Trutzigh , Trusick , Trotuitz , Tråtzich , Trotzigh et Tråsse.. Selon des sources de la fin du XVIe siècle, il aurait traité du fer puis du cuivre. En 1595, il aurait juré son serment de bourgeois et deviendrait plus tard l'un des plus riches marchands de Stockholm. Il a toutefois été battu à mort lors d'un voyage à Kopparberg en 1617 [1].

Peut-être appelé Trångsund ("Détroit étroit") avant que Mårten Trotzig ait donné son nom à la ruelle, celle-ci est mentionnée en 1544 sous le nom de Tronge trappe grenden ("Narrow Alley Stairs"). En 1573, une propriété est considérée comme située ...

Vieux suédois : ... norden för Järntorgitt näst Lång gaten westen jusqu'à vp med puis trånge trappe grändh, som löper vp jusqu'à Suarttmuncke clöster .

Suédois moderne : ... Plus de détails sur ce lieu et ses autres trappans, jusqu'à ce jour, jusqu'à ce que vous en ayez besoin .

Français : ... au nord de la "place du fer " à côté de " la longue rue à l'ouest " en remontant la ruelle des escaliers menant à l' abbaye de Blackfriars . [1]

En 1608, on l'appelait Trappegrenden ("L'allée des escaliers"), mais une carte datée de 1733 l'appelle Trotz gr [änd] , nom qui, en utilisant diverses orthographes alternatives, restera le nom utilisé, sauf tentative. à la fin du 18ème siècle pour le

Mårten Trotzigs grând en août 2006

Fin nord de la ruelle

(4)

renommer inexplicablement Kungsgränden ("The Kings Alley"). L'allée a été fermée au milieu du XIXe siècle et ne sera rouverte qu'en 1945. Son nom actuel a été officiellement approuvé par la ville en 1949. [1]

7-Maison de la noblesse (Suède)

La House of Nobility ( suédoise : Riddarhuset ) à Stockholm , en Suède, est une société et un bâtiment qui tient des registres et agit en tant que groupe d'intérêts pour le compte de la noblesse suédoise .

Le nom est littéralement traduit par House of Knights , car les chevaliers ( suédois : riddare ) font partie des plus hauts rangs de la noblesse suédoise, parfois associés à des titres tels que comte ( suédois : Greve ) et baron ( suédois : friherre ). Toutes les entités sont également représentées dans la société (la plupart des familles, appelées ainsi noblesse sans titre , suédois : obetitlad adel ). C’est une tradition du Moyen Âge, lorsque la Suède, à l’époque desL'union de Kalmar avait seulement un chevalier: Sten Sture .

Histoire

Entre le 17ème et le 19ème siècle, la Maison de la Noblesse était une chambre du Riksdag des États et, à ce titre, un équivalent suédois de la Chambre des lords britannique .

Au 18ème siècle, le bâtiment était souvent utilisé pour des concerts publics.

À partir de 1731, Kungliga Hovkapellet donna des concerts publics . On pense qu'Elisabeth Olin a fait ses débuts ici dans les années 1750 et que des artistes étrangers se soient produits tels que Elisabetta Almerighi, Giovanni Ansani (1772) et Rosa Scarlatti .

Après 1866, lorsque l'ancien Parlement des États fut remplacé par le nouveau Parlement de Suède , la Maison de la noblesse suédoise servit d'organe de

représentation quasi officiel de la noblesse suédoise, réglementée par le gouvernement suédois. Depuis 2003, il s’agit d’une institution privée qui conserve des archives et agit en tant que groupe d’intérêts pour le compte de la noblesse suédoise, son objectif principal étant de préserver les traditions et la culture anciennes.

L’église de Riddarholmen

L’église de Riddarholmen (en suédois : Riddarholmskyrkan) est une ancienne abbaye de la ville de Stockholm. Située sur l'île de Riddarholmen, au cœur de la vieille ville (Gamla stan), elle est la nécropole des souverains suédois. Le sanctuaire abrite ainsi les tombeaux de la majorité des rois, reines, princes et princesses de Suède du xviie au xxe siècle. Depuis 1922, la famille royale suédoise a choisi un autre lieu d'inhumation : le cimetière royal d'Haga.

Historique

La première pierre de cette vaste église abbatiale est posée en 1270, sous le règne du roi Magnus Ladulås (lequel est inhumé dans l'église). Quinze ans sont nécessaires à l'achèvement du complexe abbatial qui s'étend alors sur la majeure partie de l'île de Gramunkeholmen (l'ancien nom de l'île de Riddarholmen). L'abbaye demeure prospère jusqu'à ce que les idées de la Réforme atteignent le pays : en 1527, les moines sont contraints de quitter leur monastère. Peu de temps après, l'église est convertie en temple protestant1.

Une flèche dessinée par le sculpteur et architecte flamand Guillaume Boyen est adjointe à l'édifice au xvie siècle. Frappée par la foudre le 28 juillet 1835, celle-ci s'embrase et est remplacée par l'actuelle flèche en béton et en fer.

La Maison de la Noblesse, extrémité sud, avec la statue de Gustaf Eriksson Vasa . Inscription: CLARIS MAIORUM EXEMPLIS, "d'après l'exemple clair des ancêtres".

L'église de Riddarholmen, nécropole des rois de Suède

(5)

Si l'église conserve l'essentiel de ses dispositions d'origine (nef unique en brique typique de l'architecture scandinave médiévale), des chapelles ont été ajoutées ultérieurement. La plus

récente fut construite en 1858 pour les souverains de la dynastie des Bernadotte. Elle abrite notamment le sarcophage en porphyre du fondateur de la dynastie, Jean-Baptiste Bernadotte, devenu roi sous le nom de Charles XIV, qui dut être acheminé en traîneau depuis l'atelier où il fut réalisé, non loin de la ville d'Älvdalen, au nord du pays.

À l'intérieur de l'église, les murs conservent par ailleurs les armes de nombre de chevaliers de l'ordre du Séraphin (Kungliga Serafimerorden), institution créée par le roi Frédéric Ier en 17482. Parmi les plus célèbres, notons ainsi Charles de Gaulle, Hailé Sélassié, Farouk Ier d'Égypte ou Julius Nyerere.

Djurgården, l'île "royale"

2-Waldemarsudde

Prins Eugens Waldemarsudde ( suédois : "Cap de Waldemar"), est un musée situé à Djurgården, dans le centre de Stockholm . Le nom est composé de Waldemar , un noble nom allemand ancien et d'udde, qui signifie cape . Il est dérivé d'un nom

historique de l'île Djurgården, Valmundsö (voir Histoire de Djurgården .)

C'était l'ancienne maison du prince suédois Eugen , qui a découvert l'endroit en 1892, lorsqu'il y loua une maison pour quelques jours. Sept ans plus tard, il achète les locaux et fait construire une nouvelle maison conçue par l'architecte Ferdinand Boberg , qui a également conçu Rosenbad (le cabinet du premier ministre et la chancellerie du gouvernement) et érigé de 1903 à 1904.

Le prince Eugen avait fait ses études de peintre à Paris et, après sa mort, la maison fut transformée en musée et en peintures. Le prince est décédé en 1947 et est enterré près de la plage près de la maison.

Intérieur de l'église de Riddarholmen au niveau du chœur.

(6)

Le complexe se compose d'un bâtiment principal ressemblant à un château - le manoir - achevé en 1905, et du bâtiment de la galerie ajouté en 1913. Le domaine comprend également le bâtiment de manoir d'origine, connu sous le nom de vieille maison, et un ancien moulin à graines de lin. datant des années 1780. Le domaine est situé dans un parc planté de chênes centenaires et témoigne de l'intérêt du prince pour le jardinage et la composition florale. Les intérieurs de style Art nouveau , y compris les poêles en faïence de Boberg, sont conçus dans un style gustavien et exploitent à la fois la vue panoramique sur la crique de Stockholm et la lumière résultant de la position surélevée du

bâtiment.

3-Le Palais de Rosendal

Le Palais de Rosendal est une maison de plaisance qui est située sur l'île de Djurgården à Stockholm en Suède. L'édifice fut construit pendant les années 1823-1826, suivant le dessin de l'architecte Fredrik Blom. Le palais est musée depuis 1913, et il est classé byggnadsminne en 1935.

À proximité du palais à l'est, il y a le pavillon de la reine dont se servait la

Reine Desideria, et plus tard aussi la Reine Sofia. Plus à l'est, on trouve l'écurie de Rosendal, dessinée par Redrik Blom aussi.

4-La galerie Thiel, (Thielska galleriet)

La galerie Thiel, en suédois Thielska galleriet, est un musée d'art situé sur l'île Djurgården au centre de Stockholm en Suède.

La galerie Thiel compte parmi les plus importants musées d'art suédois. Elle abrite notamment des œuvres des membres de l'association des artistes (konstnärsförbundet), un mouvement créé en 1886 en opposition à l'académie royale de Suède. On y trouve aussi l'une des plus grandes collections d'œuvres du peintre Edvard Munch au monde. Le musée a été créé par le banquier Ernest Thiel, qui fut l'un des plus grands collectionneurs d'art suédois. Le bâtiment appartient à l'état, tandis que le musée est géré par une fondation.

Ulf Linde a été conservateur de la galerie de 1977 à 1997.

La galerie Thiel est située dans la maison dite Eolskulle, construite en 1907 pour servir de résidence à Ernest Thiel et à sa famille. Située sur le point le plus élevé d'une petite presqu'île, elle a été dessinée en style art nouveau par l'architecte Ferdinand Boberg.

Le bâtiment est classé monument historique (byggnadsminne) et c'est l'administration des biens immobiliers de l'État suédois (Statens fastighetsverk) qui en assure la maintenance.

(7)

Art moderne et design

1-Fotografiska

Fotografiska est un musée privé à Stockholm consacré à la photographie. Le musée à ouvert ses portes pour la première fois le 20 mai 2010.

Le bâtiment, situé sur l'île de Södermalm, est dû à l'architecte Ferdinand Boberg.

Outre les expositions photos, le musée possède également un café, un restaurant et une boutique dédiée aux expositions et à la photographie. Le musée propose également des cours de photographies pour tous les niveaux.

2-Moderna Museet

Moderna museet, le musée d'art moderne de Stockholm, est un musée situé sur l'île de Skeppsholmen dans le centre de Stockholm en Suède. Il a ouvert ses portes en 1958 et son premier directeur fut Pontus Hulténnote 1. Le musée dispose depuis 2009 d'un second établissement à Malmö. Il est dirigé par Daniel Birnbaum depuis mai 2010.

Œuvres et événements

Il abrite des œuvres de l'Époque moderne comprenant Georges Braque, Sonia Delaunay, Siri Derkert, Henri Matisse, Jean Eude, Edvard Munch, Wassily Kandinsky, Ernst Ludwig Kirchner, Pablo Picasso, et d'autres1. Mais aussi les œuvres des nouveaux réalistes, notamment La Chèvre de Robert Rauschenberg introduite pas le directeur du musée, et des œuvres de Jasper Johns.

Pontus Hultén a fait une grande donation au musée en 2005. Elle comprenait plus de 700 œuvres parmi lesquelles on compte : Constantin Brâncuși, Salvador Dalí, Walter De Maria, Marcel Duchamp, Max Ernst, Sam Francis, Jasper

(8)

Johns, Roy Lichtenstein, Kasimir Malevitch, Claes Oldenburg, Francis Picabia, Robert Rauschenberg, Niki de Saint Phalle, Jean Tinguelynote 2, Andy Warhol2

En 1966, Hultén a été l'instigateur de l'installation d'une sculpture monumentale : une femme géante couchée dessinée par Niki de Saint Phalle, construite par Jean Tinguely et le finlandais Per Olof Ultvedtnote 3. Cette géante qui se visitait en entrant par son vagin portait le nom de Hon/Elle construite en six semaines, elle fut détruite en trois jours après l'exposition, car c'était une œuvre éphémère, une performance dont le clou fut la mise en scène de sa destruction3.

Hultén a fait don au musée de la maquette en papier mâché réalisée par Niki de Saint Phalle ainsi que de la lithographie, 35 x 32 x 83 cm de l'affiche dessinée par l'artiste. Donation Pontus Hultén 1998 comprenant la maquette et l'affiche4.

En 1993, six œuvres de Picasso et deux de Braque d'une valeur totale de plus de 60 millions d'euros y ont été dérobées dans un « casse »5 reprenant la méthode employée dans Du rififi chez les hommes6. Seules trois œuvres de Picasso ont depuis été retrouvées.

Depuis le premier février 2007, l'accès aux collections est payant. L'entrée est de 80 couronnes suédoises, 60 pour les étudiants.

Le bâtiment qui abrite de nos jours le musée a été construit entre 1994 et 1998, et dessiné par l'architecte espagnol Rafael Moneo.

3-Maison de la culture

Ouvert en 1974, le Kulturhuset (Maison de la culture) est un centre culturel sur le côté sud de la place Sergels torg dans le centre de Stockholm.

Elle fut le siège du Parlement de Suède (Riksdag) jusqu'en 1983.

4-Hötorget

Hötorget (littéralement « la place du

foin »), est une place du centre de Stockholm en Suède. Elle accueille tous les jours un marché de fruits et légumes, et est vidée tous les soirs.

La maison des concerts de Stockholm occupe l'est de la place, tandis qu'un grand centre commercial est situé à l'ouest.

6-Millesgården

Millesgården est un musée d'art et un jardin de sculpture, situé sur l'île de Lidingö à Stockholm, Suède. Il est situé dans la résidence du sculpteur Carl Milles et de sa femme, l'artiste Olga Milles, qui y sont enterrés.

(9)

4 - Le Musée Vasa

Le Musée Vasa (suédois : Vasamuseet) est un musée maritime situé à Stockholm, en Suède. Situé sur l'île de Djurgården, le musée présente le seul navire presque entièrement intact du xviie siècle jamais récupéré : le navire de guerre Vasa de 64 canons qui a coulé à la sortie du port lors de son voyage inaugural en 1628. Le Musée Vasa a ouvert en 1990 et, selon le site officiel, est le musée le plus visité de Scandinavie. Le musée appartient, avec d'autres musées comme le Musée maritime de Stockholm, aux Musées Nationaux Maritimes suédois.

De la fin 1961 à 1988 Vasa a été logé dans une structure temporaire appelé Wasavarvet (« Le chantier naval de Vasa ») où elle a été traitée avec du polyéthylène glycol. En 1981, le gouvernement suédois a décidé qu'un musée Vasa permanent devait être construit et un appel d'offres d'architecture a été lancé pour la conception du bâtiment du musée. 384 architectes ont proposé leurs plans du bâtiment devant abriter le Vasa, les gagnants étant Marianne Dahlbäck et Göran Månsson avec Ask. La construction du bâtiment a commencé sur et autour de la cale sèche de l'ancienne cour maritime avec une cérémonie d'ouverture organisée par le Prince Bertil de Suède, le 2 novembre 1987. Le Vasa a été remorqué dans le nouveau bâtiment en décembre 1988 et au cours de l'été 1989, lorsque les visiteurs ont été admis sur le chantier de construction, 228 000 personnes ont visité le musée à demi-fini. Le musée a été officiellement inauguré le 15 juin 1990. Jusqu'à présent, le Vasa a été vu par plus de 25 millions de personnes. En 2008, le musée enregistrait un total de 1 143 404 visiteurs1.

Vieille ville de Stockholm

Musée grandeur nature, Gamla Stan, « vieille ville », est le paradis des piétons.

Les vieilles maisons hanséatiques se touchent presque par endroits. Le long des trois rues principales, Stora Nygatan, Österlånggatan et surtout Västerlånggatan, sont alignés des boutiques pittoresques ainsi que des cafés et des restaurants ; l'élégante Stortorget, la Grand-Place pavée, bruisse d'animation. N'hésitez pas à vous perdre dans le dédale des ruelles plus tranquilles de la partie orientale.

Adresse : Stora Nygatan, 111 30 Stockholm

(10)

La place Sergel

Sergels torg, qui signifie « la place Sergel » en français, est une place extrêmement esthétique faisant partie des lieux à ne pas manquer lorsqu’on vient visiter la Suède et notamment sa capitale, Stockholm, au sein de laquelle elle fut implantée. Elle porte le nom d’un sculpteur du XVIII° siècle nommé Johan Tobias Sergel, qui avait installé ses ateliers à proximité. Aujourd’hui, elle est parcourue par plusieurs milliers de Suédois et de touristes qui viennent admirer l’étonnante architecture conçue spécialement pour elle !

Figure

Updating...

Références

Updating...

Sujets connexes :