[Compte rendu de :] Religion in Geschichte und Gegenwart : Handwörterbuch für Theologie und Religionswissenschaft / dir. Hans Dieter Betz... [et al.]. T.I, A-B. Vierte Aufl. - Tübingen : Mohr- Siebeck, 1998

Texte intégral

(1)

Article

Reference

[Compte rendu de :] Religion in Geschichte und Gegenwart : Handwörterbuch für Theologie und Religionswissenschaft / dir. Hans Dieter Betz... [et al.]. T.I, A-B. Vierte Aufl. - Tübingen : Mohr- Siebeck,

1998

ASKANI, Hans-Christoph

ASKANI, Hans-Christoph. [Compte rendu de :] Religion in Geschichte und Gegenwart : Handwörterbuch für Theologie und Religionswissenschaft / dir. Hans Dieter Betz.. [et al.]. T.I, A-B. Vierte Aufl. - Tübingen : Mohr- Siebeck, 1998. Etudes Théologiques et Religieuses , 2000, vol. 75, no. 2, p. 294-296

Available at:

http://archive-ouverte.unige.ch/unige:120846

Disclaimer: layout of this document may differ from the published version.

1 / 1

(2)

!ETUDES

Tr HÉOLOGIQUES

& rßELIGIEUSES

Revue trimestrielle publiée avec

le

concours du Centre National du Livre

161 André LACOCQUE Le grand cri de Jésus dans Matthieu 27/50 189 Pierre PRIGENT L'interprétation de l'Apocalypse en débat

211 Bernard COTTRET Le paradigme perdu

Le Great Awakening, entre la faute et l'innocence

*

229 Jean Marcel VINCENT «Visionnaire, va-t'en ! »

Interprétation d'Amos 7/10-17 dans son contexte

251 Jean-Daniel CAUSSE Éloge de l'avant-dernier

*

261 pARMI LES LIVRES

*

315 ABSTRACTS

319 Thèses et mémoires soutenus à l'IPT en 1999

Jean-Claude LASSERRE NOUVELLES DE L'!PT

TOME 75 2000 I 2

(3)

ETR 2000/2 PARMI LES LIVRES PARMI LES LIVRES

surles autoportraits d'artistes christo- morphes».Letitreetsous-titredecette thèse d'habilitation, bien que précis, mériteexplication.

L'a. a sélectionnéun certainnombre d'œuvresd'arttrèsconnuesdelafindu XIX" s. etdes deux tiersdu xx' qui ont comme point commund'être des auto- portraitsd'artistes«enChrist»,ou«en

forme de Christ», ou s'inspirant des représentations du Christ. Se sontainsi représentés

-

etont été retenusparl'a.

-

Gauguin, Emson, Munch, Kublin, Beuys, Falken, Kokoschka, Oppenhei- mer, Barlach, Nolde, Beck-mann, Corinth, Jawlensky, Chagall, Kahlo, Bacon, Rainer.Parmi cespeintres, bon nombre d'expressionnistesallemands.

Lemodèledece genre est évidemment lefameux autoportrait de Dürer en Christ, datantde1500,etquisetrouve à laAlte PinakothekdeMunich.

L'a. analyse très précisémentces œuvres dans leur contextesocio-culturel, s'interroge surleurpertinence théolo- giqueet biblique, puis exploreàpartir d'elles denouvellesperspectivesdepsy- chologie et de théologie

pastorale.

Travail pluridisciplinaire donc, aux confinsdel'histoiredel'art,delathéolo- gie et de la psychologie. La

partie

biblique est aussi sérieusement docu- mentée quela partie esthétique : I'a.

explore les concepts pauliniens de

I'eikon, du Christ image de Dieu, de I'identificationdu croyant avecleChrist (mystiquepaulinienne), puiss'attardesur desfigures etmomentsdel'histoire de

l'Eglise: François d'Assise, lapiété médiévaledeI'Imitatio Christi, lafigure combattanteetexemplaireduChrist dans les écrits etles imagesde laRéforme, l'expériencemystiquedeLuther;ils'at- tardeensuitesurla Nachfolge Christide Bonhoefferpour revenir ensuite àl'idée, chèreà laRenaissance, de l'identifica- tiondeI'artiste aveclecréateur, doncle Christ.C'estdans ce cadre qu'ilana- lyse longuementI'autoportraitde Dürer (327-348).

Enfin,

il

propose trois modèles de psychologiepastorale dontlebut estde 294

permettre

une

transition

entre les œuvresd'artetlesexpériencescontem-

porain

es et

individuelles

de la foi.

L'idée centraledel'a.est quecesauto- portaitschristomorphes sont I'expres- siond'unerelationdeplus enplus per- sonnelle et

individuelle

du croyant (voire du non-croyant) au Christ, et

peuvent donc servir de modèlepour

penser aujourd'hui

la foi dans un mondeindividualisteetsécularisé.

Onreste

toutefois

sur notre faim.

Quelquespointsessentielsde cettepro- blématiquen'ont pas ététraités niévo- qués par

l'a.:

Pourquoi, parex., n'y

a-t-il plus

d'

autoportraits christo-

morphes contemporains ? Tous les artistes étudiéscommencenten effet à dater. Ce modèle est-il si général que

l'a.

le prétend ?Ne s'agit-il pas d'un

genre spécifique, finalement

très limité? Peut-on alorsbâtir unechristo- logie sur ces exemples particuliers?

Faire

de ces

autoportraits christo-

morpheslabased'unenouvelle relation

auChrist, àI'Eglise,n'est-cepas substi- tuer

l'image

à I'Ecriture, la vue à la foi ? Quel statut théologique accorder alors à l'image, à l'œuvre

d'art?

L'a.

n'en dit mot. Etpuis, cesimages sont- ellesréellement toutes christomorphes?

Dans cette thèse très documentée, il manque peut-être une réflexion surle statut théologiquedel'image, cequela bibliographie, au demeurant immense, semble confirmer.

-

la RGGest une institution. ElleI'est depuis sa 1re éd. au débutde cesiècle.

Il yaprobablement trèspeud'ouvrages reflétant defaçon aussi riche et nette lesmodificationsqu'ontsubilathéolo- gie et les sciences

religieuses

dans notre siècle. Qui compare les art.,par ex., sur Luther,la révélation,la foi, la religion, la théologie, le Royaume de Dieu... dansles 3 premièreséd.(1909- 19131, 1927-19322, 1957-19653) re- cueille une des plus vivesimpressions

decequ'est l'histoiredelathéologie.Il peut désormais ajouter à sacomparai- sonun quatrièmeélément : une 4e éd.

dont

let.

Iest paru. Chaque année sor- tiront 1 ou 2 vol. L'éd. complète com- portera8vol.,plus 1d'index.

Pour apprécierce dictionnaire de la findu XXe et du début duXXIe S., ilne suffit pasde lire tel ou tel art., de les comparer avec ceux d'autres diction- naires, etc. Il faut d'abord se rendre compte des obstacles qui auraient pu décourager l'idée d'une telle nouvelle édition.Mentionnons-ensix:

1)L'ampleurdes connaissances dans tous les domaines et dans toutes les disciplinesthéologiques a énormément augmenté. Ces connaissances s'agran- dissent de

jour

en jour. Qui (quelle équipe,quelleentreprise) auraitlecou- ragede« faire lepoint»

-

aussi provi- soiresoit-il?

2)Laquestion de savoir cequ'estla théologie suscitedesréponses extrême- mentdiverses. Les frontières parrap- port auxscienceshumaines : psycholo- gie,sociologie,anthropologie, sciences de lareligion, linguistique, littérature, beaux-arts...sesontouvertes.

3) Le

centre

de

gravité

de la re- cherchethéologique s'est déplacé. Les théologies américaines, africaines, aus- traliennes, asiatiques sont entrées en jeu(elles sontprésentes dans cette nou-

velleédition).

4)Laplacedelareligiondans nos so- ciétés estdevenue beaucoup moinsévi- dente qu'ellene l'était aux siècles pré- cédents et dans les décennies passées.

JérômeCOTTIN

HansDieterBETZ -Don S. BROWNING-

BerndJANOWSKI - Eberhard JüNGEL

(dir.), Religion in Geschichte und Gegenwart. Handwörterbuch

für

TheologieundReligionswissenschaft.

Vierte,völlig neubearbeiteteAuflage, vol. 1 : A-B,

Tübingen

: Mohr- Siebeck, 1998. 27 cm.

uv

p.-1936 col.DM398 (prixdesouscription).

Dans l'histoire du protestantismede

langue allemande

-

maispas seulement

Sur un autre plan, cettesituation se re- flèteen cequiconcernelathéologie.

5) Lephénomène religieux s'estdi- versifié. Enmême temps, le dialogue entrelesreligions sembleêtre àI'ordre dujouret provoque la questiond'une herméneutique qui serait apte à com- prendrecequisepasse.

6)Undernierpoint:lelivreachangé

de statut. Il est entrain de devenir un luxe etune curiosité.En outre, l'infor- mation a changé de paradigme. Qui, aujourd'hui, pour avoir une informa- tion,ouvreunlivre? Qui, dans20ans,

consultera

un

dictionnaire

pour ce même

but?

À toutes ces mises enquestion la RGG4 essaiede donner une réponse;

en tout cas elle représente

-

déjàen tantquetelle

-

uneréponseàcesques- tions.Cette réponseest courageuse.

Ledéfi quesignifielafinduxx'etle débutduXXIe s. est représenté dans la conceptiondel'ouvrage.Elle est, com- paréeàcelledes éd.précédentes,beau- coup plus diversifiéeet beaucoup plus internationale. Celaest vrai non seule- mentpourles 27conseillers spécialisés etlescentainesd'a., mais aussipourle choix des art. etles perspectives dans lesquelles ils sontrédigés. Ces der- nières sont décidémmentle plus ou- vertes possible, sans qu'unerelation aveclecentredelafoichrétiennedans

sacompréhension évangélique(dans le sens allemand du mot) soit abandon- née. C'est lepari ambitieux qui aété toujours le proprede la RGG, c'estle pariaussidecette4eéd.

On distingue des art. fondamentaux, qui ont la taille d'unepetite monogra- phie, commeparex. surlasainte Cène ( «

Abendmahl

»), la

confession

( «Bekenntis »), la Bible, leministère

(« Amt»), l'Afrique, etc. ; desart. qui s'étalentsur1 à 10col. commeparex.

« Amos », «

Allegorie

», « Aber- glaube» (superstition). S'ajoutent des entréesdequelqueslignes,traitantsou- venttel outelpersonnage théologique, philosophique, historique, artistique,

295

(4)

PARMI LES LIVRES ETR religieux... Lesart.sont trèsclairement

structurés, ce quifacilite beaucoup la lecture. Prenons l'exemple de l'entrée

«Allegorie/Allegorese».Ellese répar- titen7paragraphes : I. Laperspective de

l'histoire

des

religions. II.

L'Antiquité

gréco-romaine.

JII. La Bible. IV.

L'histoire

de

l'Eglise.

V.

Perspective systématique.

VI.

Exégèse. VII.L'art religieux.Lesdiffé- rents paragraphes sont rédigés par des

a. différents et chacun est suivi d'une bibliographie. Leur but estd'informer le lecteur de la situation actuelle de larecherche et de la réflexion théolo- gique.

Lesillustrations (plutôt rares) sontde qualité ; I'écriture estpetite mais très agréable.Lesbibliographies sontplutôt brèves.C'estunedécisiondeséditeurs.

Vu l'immensité des publications, c'est

à la fois une décisionpragmatique et

sage. On est

pourtant

de temps en temps surpris d'arriver à la find'une entréeetd'ytrouverdeuxoutrois indi- cations bibliographiques qui neren- voientqu'à l'a. de l'art. même. Ici, la porte qui conduit au paradis est peut- être un peu trop étroite. Comme pour

tout dictionnaire,

on

peut discuter

l'espacequiestoccupéparlesentrées : pourquoi

l'art.

« Allmacht » (toute- puissance) comporte-t-il seulement un peu plus d'une colonne (dont quelques lignes de réflexion systématique), et

l'art.

« Akademie» treize? L'entrée

«Allah»

mêmepas une colonne,l'en- trée « Alkoholgenuß/Alkoholverbot » deux. Ilestévidemmenttrop facile, et pour l'ensemble de l'ouvrage injuste, de

faire

une

telle énumération.

Néanmoins, on se demande quelles sont les raisons de tels choix. Les éd.

précédentes étaient marquées par une fortevolontédelierlaprésentationdes données àuneréflexion théologique et évangélique. Parfois, dans la nouvelle éd., cette pénétration systématique est moins évidente qu'avant. Une entrée surAdorno ou Benjamin n'aurait-elle pas représentél'occasion de mettre à jourI'enjeuthéologiquedansleursphi-

296

losophies et deleursphilosophies? Ce

n'est

qu'un exemple pour illustrer ce quiestpeut-être une tendance.

Tout dictionnaire est un compromis.

Le grand mérite des éditeurs et de la maison d'édition réside dans le fait

d'avoir

accepté cette contrainte (qui

est aujourd'hui plus grande

que jamais) etd'avoir assumélaresponsa- bilité de contribuer, au sens authen- tique du mot, au discours intellectuel denotre temps.

Hans-ChristophAsKANI

Theologische Realenzyklopädie, vol.30, Berlin : Walter de Gruyter, 1999. 25 cm. 813 p. ISBN 3-11- 016243-1.DM394.

Ce vol. nous conduit de Samuel à Seele

(âme).

La

promenade qu'il

donneau recenseurl'occasion defaire au gré de

l'ordre alphabétique

des rubriques ne

m'a

pas réservé de sur- prisesni d'enthousiasmes particuliers.

Enrevanche, ellem'apermis, une fois deplus, d'apprécierle sérieuxdel'en- trepriseet demeréjouir que nous puis- sionsdisposer,grâce à elle,d'unetelle source de renseignements.L'évolution des techniques

d'information

oblige toutefois àse demandersila TRE, àla longue, ne s'avérerait pas plus profi- table encore sous forme de CD-Rom, ou mieux

encore

de

site Internet

constammenttenu àjour.La TRE, en

d'autres termes, verra sonachèvement probablement avant la fin de la décen- nie, mais à un moment l'existence même

d'un

tel outil de travail sous forme de livres à consulter a de fortes chances d'

apparaître

complètement

dépassée.

C'

est

un

gros problème auquel

le

bref préambule

de G.

MÜLLER ne fait même pas allusion, mais que le cercle des éditeurs etres- ponsables de cette importante entre- prise vadevoirse poser avec toujours plus d'insistance.Sous forme de CD- Rom, la TREprésenterait une commo-

Figure

Updating...

Sujets connexes :