• Aucun résultat trouvé

Les économies d eau à la source en région Provence Alpes Côte d Azur. Travaux de GESPER

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Les économies d eau à la source en région Provence Alpes Côte d Azur. Travaux de GESPER"

Copied!
29
0
0

Texte intégral

(1)

Les économies d’eau à la source en région Provence Alpes Côte d’Azur

Travaux de GESPER 2010-2017

(2)

GESPER (gestion de proximité de l'environnement en région)

promeut et développe des pratiques plus respectueuses de l'environnement.

Elle intervient dans le secteur de l’Ecogestion (déchets, eau, mobilité) dans lequel elle favorise le développement de solutions de proximité notamment par:

 des actions d’intérêt général (information, formation, édition de guides), portage de projets sur le territoire

 des prestations de service d’expertise technique et d’accompagnement de projets

Notre structure

(3)

Développement de projet

Etude et expertise

Information/sensibilisation et formation

Notre structure

(4)

Notre structure

(5)

Contexte :

gaspillages généralisés

croissance démographique

développement de l’urbanisation/imperméabilisation

changement climatique

(augmentation des températures, de l'évapotranspiration, diminution des précipitations et des stocks nivaux, périodes de sécheresse)

transferts d'eau importants dans certains territoires

Déséquilibre entre la ressource en eau disponible et les prélèvements

Les économies d’eau, un défi dans notre région

Rapport ressources / volumes utilisés en période de pointe pour les eaux de surface [Diagnostic DIREN-Agence de l'Eau, 2008]

(6)

Les actions portées par GESPER sur les économies d’eau en région

Depuis 2010 avec le soutien de Région, Agence de l’eau RMC, UE : Mise en œuvre d’actions structurantes de mobilisation des acteurs sur les économies d’eau à la source en Provence-Alpes-Côte d’Azur Elaboration et édition d’un guide méthodologique et technique à destination des collectivités (en ligne sur www.gesper.eu)

2013-14

Accompagnement et formation des collectivités (en partenariat avec le réseau régional des économes de flux et le PNR Luberon)

Elaboration d'outils de sensibilisation grand public et entreprises (hébergeurs touristiques, magasins bricolage-jardinage)

2016-2017

Diffusion des outils techniques et de communication dans les collectivités de la région, hébergeurs et magasins de bricolage Formation de techniciens, élus et autres publics

(7)

Accompagnement des collectivités

Principes d'action

(8)

Accompagnement à l'autodiagnostic

Mobilisation des collectivités (60 communes représentées)

Collectivité Département Services référents Démarrage du partenariat

Outils objet du partenariat

Châteaurenard 13 eau et environnement février 2016 technique et

communication

Néoules 83 administratif avril 2016 communication

Saint Etienne du Grès 13 technique mai 2016 technique et

communication

La Robine sur Galabre 04 technique mai 2016 technique et

communication

Aubagne 13 environnement octobre 2016 technique et

communication Synd. Aménag. Bassin Arc

(SABA) (25 communes concernées)

83 direction fin 2016 communication

La Fare les Oliviers 13 environnement déc. 2016 technique et

communication

Syndicat Plaine de Crau 13 direction début 2017 communication

Mallemort 13 administratif mars 2017 communication

Pertuis 84 environnement juillet 2017 technique et

communication

Cabrières d'Avignon 84 administratif - PNRL mai 2017 technique et

communication

Viens 84 administratif - PNRL avril 2017 technique et

communication

Les Taillades 84 administratif - PNRL juillet 2017 technique et

communication PNR du Verdon (20

communes concernées) 04 environnement mars 2017 communication

Peipin 04 administratif septembre 2017 communication

Correns 83 administratif octobre 2017 technique et

communication

(9)

Accompagnement des collectivités

Accompagnement à l’autodiagnostic

définition de l'accompagnement et du conventionnement (référents, intervenants)

réunion d'information

collecte et analyse des données (patrimoine, consommations d'eau…)

visite de terrain, mise en main des outils, consultation des personnels

rapport d'état des lieux et proposition d'actions

(10)

Accompagnement à l'autodiagnostic

Exemple de Cabrières d'Avignon

Analyse des principaux consommateurs

Diagnostic sur le terrain : bâtiments et espaces verts (extrait)

Préconisations générales et par point de consommation (extrait)

(11)

Accompagnement à l'autodiagnostic

Eléments de bilan sur les communes pilotes

Temps longs de concertation/mobilisation interne aux collectivités (emploi du temps des agents, conventionnement…)

Aspects techniques

points privilégiés : sécurisation de la ressource, amélioration du rendement des réseaux de distribution

ressource de substitution (arrosage, lavage de rue…) encore peu exploitée

évolution hétéroclite des équipements (petite commune sans compteur, âge de la construction, rénovation…)

suivi (et analyse) des consommations selon le contexte ; difficultés d'assurer un suivi plus fréquent que la facturation (moyens, accessibilité)

peu de prise en compte des pressions, débits et temporisations

Tarification

pas d'incitation financière en cas de petite consommation et abonnement (part fixe) importante

 on peut économiser de l'argent sans économiser d'eau…

(12)

Retours d’expérience

Diagnostic des équipements et consommations des bâtiments de la commune des Pennes Mirabeau (13)

Projet porté par l'EFX intervenant sur la commune avec les services techniques communaux :

 inventaire des points d'utilisation d'eau potable

 définition et mise en place d’un programme de travaux visant la réduction des consommations

Marché de services, prestation de bureau d'études local courant 2014 : 18 500 €HT

91 bâtiments de la municipalité (administratifs, scolaires, foyers, gymnases, stades…), soit 1773 points d'utilisation (robinet, WC…) étudiés pendant 3 mois

Elaboration et hiérarchisation des préconisations d'intervention (1. réparations, 2.régulations, 3. nouveaux équipements)

Economie estimée entre 8000 et 9500 m3/an, soit 15 à 18 % des consommations actuelles (hors économie envisageable par la sensibilisation des usagers) : retour sur investissement attendu inférieur à 2 ans

(13)

Retours d’expérience

Equipements et travaux suite au diagnostic des bâtiments de la commune des Pennes Mirabeau (13)

Projet porté par l'EFX intervenant sur la commune avec les services techniques communaux :

 Réparation des points d’utilisation d’eau identifiés (fuite, joint défectueux) (68 points)

 Optimisations des équipements existants (réduction des débits et des temps d’utilisation) : actions de réglages (362 points)

 Remplacement / mise en œuvre de robinets mitigeurs en lieu et place de robinets EF/EC : actions de remplacement (315 points)

Marché de travaux, prestation d’une entreprise de plomberie entre septembre et décembre 2015 : 63 500 €HT

745 points optimisés sur 1773 points d'utilisation répertoriés

Economie observée sur les compteurs bâtiments environ 9 500 m3

 soit 18 % des consommations des bâtiments

 soit 36 600 € d’économies par an

(14)

Retours d’expérience

Optimisation de l'arrosage des espaces verts communaux sur Gardanne (13)

gazon

synthétique

(15)

Retours d’expérience

Optimisation de l'arrosage des espaces verts communaux sur Gardanne (13)

Réduction des fréquences et durées, ex.:

crèche 502 à 224 m3/an - eau potable

médiathèque 2385 à 1078 m3/an - eau potable

Espaces minéralisés + essences adaptées au climat sec, ex. : rond point 259 à 117 m3/an (avec goutte à goutte) - eau potable

avenue 775 à 439 m3/an (avec paillage et sans goutte à goutte) - eau brute Suppression de l'irrigation parc Font du Roy : 3558 à 38 m3/an - eau brute Suppression de compteurs inutilisés

Fontaine + espaces verts 285 à 35 m3/an - eau potable Commande à distance de l'irrigation

En perspective, avec plus de moyens et de temps, optimisation par l'évaluation des besoins des plantes, gestion centralisée…

(16)

Automatisation/optimisation de l'arrosage

Pilotage et suivi de l'irrigation adaptés à l'exploitation informatique et donc à la télégestion :

 paramétrage du système et des programmateurs (types de sol et de végétation, topographie, exposition ; système d'irrigation)

 ajustement régulier des cycles d'arrosage en fonction des données climatiques, observations et prévisions météo, évapotranspiration (ça permet par ex. de couper automatiquement s'il pleut)

 traitement des alertes et des autres informations, dépannage

analyse des besoins sur 2 ha d'espaces verts

liaison radio pour suivi et commande par internet

investissement 70 k€HT, dont 20 k€ logiciel

20 % d'économie, soit > 10 000 m3/an

(17)

Automatisation/optimisation de l'arrosage

(18)

Télé-relève mobile vers logiciel et compteurs "intelligents" à Mane (04)

Village de 1380 habitants, 800 logements dont 20 % de résidences secondaires Gestion de l’eau en régie, 765 abonnés

Eau potable distribuée : 173 000 m3, facturée : 71 000 m3 * = rendement du réseau à améliorer Axes d'action

1. Comprendre : SDAEP (2015-2017)

2. Inciter : Tarification progressive malgré le maintien d’un abonnement  résidences secondaires

Retours d’expérience

*soit 51 m3/an ou 140 l/j par hab.

permanent

3. Agir : compteurs sectoriels, compteurs particuliers intelligents

(19)

Mise en œuvre du dispositif : 1/3 du parc installé mi-2017, l’ensemble mi-2018

Cinq atouts :

Une télé-relève diminution des coûts compensant largement le surcoût d’investissement de ~40

€/compteur

Une surveillance permanente des débits chez les particuliers (informations cryptées transmises toutes les 15 secondes)  diminution des consommations

- débit ininterrompu > 1 ou 2 litres/heure pendant 24h  avertissement par SMS + mail à la mairie - 3-4 fuites décelées / mois sur 250 compteurs

Exemples :

- avertissement d’un particulier d’une fuite dans son garage qu’il n’avait pas vue depuis son logement

- idem pour la détection d'une micro-fuite que le particulier réfute lors de l’alerte mais qui se transforme un mois plus tard en véritable fuite

+ des fausses alertes pour des arrosages un peu longs, un remplissage de piscine…

Une incitation des particuliers à connaître et maîtriser leur consommation

Des compteurs plus fiables (à ultra-sons, sans pièces mécaniques qui se dégradent du fait notamment du calcaire)

Des compteurs qui détectent la température ambiante :

trop froid longtemps : alerte sur les risques de gelée

trop chaud longtemps : alerte sur les risques de prolifération bactériologique

Retours d’expérience

(20)

Récupération de l'eau de la piscine municipale à Six Fours les Plages(83)

Etude de faisabilité réalisée par l'économe de flux (2007)

Action préalable de réduction de la consommation de l'eau de renouvellement de la piscine à l'aide d'un appareil de déchloramination par rayonnement UV diminution de 70 à 12 m3/jour, soit une économie d'eau de >20 000 m3/an

Retours d’expérience

(21)

Dispositif de récupération achevé en 2010 :

• surpresseur alimentant un filtre à charbons actifs déchloration

• stockage de l'eau récupérée dans une cuve hors-sol de 120 m3

5000 m3/an d'eau réutilisée pour les WC, les balayeuses et le stade (dont le besoin >7000 m3/an demande la contribution d'un puits)

• analyses annuelles de l'eau récupérée

• investissement 170 k€TTC (dont financement par l'appel à projets régional de 2009

"Economisons l'eau à la source")

• économie environ 20 k€TTC/an

Retours d’expérience

Récupération de l'eau de la piscine municipale à Six Fours les Plages(83)

(22)

Fontaines en circuit fermé, une solution complexe

• Solution à prévoir hors source pérenne et nécessité de drainer un terrain

• Système de pompage de recirculation, filtration (désinfection au besoin), éventuel bassin tampon, programmateur horaire

• Peut nécessiter un nettoyage plus fréquent, y compris vidage ; pertes (évaporation, vent)

• Fontaine eau potable par bouton

1400 m3 à 10 m3/an investissement 130 k€

(23)

Form ation pour collectivités et autres publics concernés

Module généraliste

Module d’approfondissement

6 sessions en 2017 dans le 13, 04 et 83

66 participants (techniciens et agents, stagiaires, élus)

•Enjeux et acteurs de la gestion de l'eau

•Réglementation

•Méthodes et techniques hydroéconomes

•Montage et conduite d'un projet

•Témoignages

•Fiches d'évaluation des acquis et de la formation

(24)

Evaluation des stagiaires

Formatio n pour collectivités et autres publics concernés

(25)

Présentoir avec 9 fiches-conseils

9 dépliants :

économies d’eau

composition du jardin méditerranéen

arrosage malin

chasse aux fuites

douche et bain

robinets

toilettes

électroménager

nettoyage extérieur

Outils collectivité, magasins de bricolage et jardinage

(26)

Set de 3 affiches + 1 affiche en anglais

Outils de sensibilisation du public et des usagers

Facture pédagogique et pochette de rangement (factures, règlement service eau…)

(27)

Diffusion des outils de communication en Région

Magasins et jardineries

13 magasins partenaires sur la région

(28)

Autocollants

Outils hébergeurs touristiques

Pour inciter aux éco-gestes

A installer près des points d’eau (robinets, douches, toilettes, piscine,…)

Chevalet

Pour sensibiliser aux enjeux du territoire et inciter aux éco-gestes A installer sur les tables de chevet, etc.

55 hébergeurs partenaires

(29)

Merci de votre attention

Contacts projet:

Fanny Lorgeron, Directrice florgeron@gesper.eu

Marco Rosso, Chargé d’étude mrosso@gesper.eu

GESPER:

Tel: 04 92 34 33 54

6 rue A. Lavoisier

ZI Saint Christophe

04 000 Digne les Bains

Références

Documents relatifs

- Bac général, spécialités proposées : arts : théâtre l histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques l humanités, littérature et philosophie l littérature et

Nous, soussigné.e.s, Président.e.s du CROS et des CDOS du territoire de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, nous engageons à mettre en œuvre le PST du Mouvement Olympique

- Les primo-arrivants connaissent des difficultés assez similaires à celles rencontrées par les publics en situation de précarité (administratives, de mobilité, de repérage

• Affichage d’une cohérence sur la démarche apportée dans la planification territoriale pour optimiser l’exploitation du potentiel photovoltaïque?. • Confirmation

Prenant conscience des désagréments causés par l’important taux de calcaire dans l’eau mâconnaise, le SMAM a réalisé ce procédé d’adoucissement, dit processus

« Toujours sur le territoire du Morbihan, on reste dans la continuité, mais il y a deux nouveautés : la création d’un « club des bonnes pratiques », et un

La mise en place d’un partenariat avec ECOLOGIC pour la récupération des Déchets d’équipements électriques et électroniques (résidences Espérances et Rossignaux)?. •

Enfin, la Région s’inscrit dans une dynamique d’innovation, essentielle à l’attractivité des investisseurs et des talents, et se situe à la quatrième place des