Bouge ta grammaire. Méthode de remédiation en grammaire de Numéro 1 Scolarité

Texte intégral

(1)

Bouge ta grammaire

Méthode de remédiation en grammaire de Numéro 1 Scolarité

Numéro 1 Scolarité

50, Grande Rue Charles de Gaulle 94130 Nogent-sur-Marne www.numero1-scolarite.com information@numero1scolarite.fr

(2)

GRAMMAIRE ET GESTES MENTAUX Présentation

Cette méthode de grammaire est basée sur une présentation simple et visuelle, avec peu d’écrit, pour aider les élèves à mémoriser plus

facilement et à se retrouver facilement dans la langue française. Nous allons aborder la pédagogie des gestes mentaux pour aider les élèves à mémoriser les informations de leur cahier, pour qu'ils puissent ensuite les réutiliser pour réussir les jeux pédagogiques d’application qui vont leur permettre de consolider ces connaissances et de les conserver en mémoire à long terme.

Cette méthode est conçue pour que l'élève travaille avec un accompagnant, parent, professeur particulier ou aidant en soutien scolaire. Pour plus de clarté, nous parlerons d'accompagnant et d'élève dans ce livret.

L'accompagnant réalisera son cahier modèle, et les élèves feront le leur sur le même modèle, avec le même code couleur : le noir sera la couleur neutre, seules les natures de mots ont leur couleur qui correspond à la couleur des tiroirs de la commode à mots que vous trouverez à la page suivante. L’élève la remplira au fur et à mesure des leçons en notant la couleur et la nature du mot.

Les leçons seront notées sur la page de droite, on utilisera la page de gauche pour les compléments d’information, les exceptions, etc.

Les notions sont présentées dans un ordre qui permettra de

« reconstituer » la phrase et son organisation, ce qui est utile pour permettre aux élèves dyslexiques d’associer une valeur aux mots, notamment à ceux qui n’ont pas une signification évidente comme les déterminants, les conjonctions, etc.

La méthode part du mot, puis aborde les natures de mots pour faire un groupe nominal simple, puis arrive au verbe et au sujet pour pouvoir faire une petite phrase, qu’on va enrichir au fur et à mesure.

L’intérêt de notre méthode est d’avoir un support simplifié pour les élèves, sans beaucoup d’écrits, pour faciliter la mémorisation.

On peut faire travailler le support aux élèves en gestion mentale, en leur demandant d’évoquer puis de faire des allers-retours pour vérifier leurs évocations.

Cette méthode est à utiliser avec des kaplas des fonctions grammaticales et des formes des natures de mots.

(3)

Sommaire 0 La commode à mots

1 Les mots

2 Les noms communs 3 Les déterminants 4 Les noms propres

5 Les adjectifs qualificatifs 6 Le groupe nominal 7 Les verbes

8 Le Sujet

9 Les pronoms sujet

10 Les régularités des terminaisons des verbes au présent de l’indicatif 11 Tableau du présent de l’indicatif et jeux de l’oie et des accords 12 Huit verbes irréguliers au présent de l’indicatif

13 Le sujet inversé dans la question 14 Schéma des fonctions grammaticales 15 Les verbes intransitifs

16 Le COD

17 Les pronoms COD 18 Le passé composé 19 le COI

20 Les pronoms COI 21 Les prépositions

22 La fleur des compléments circonstanciels 23 Le futur

24 Les pronoms démonstratifs et possessifs 25 Le complément de Nom

26 L’épithète 27 Les adverbes

28 Les verbes pronominaux 29 L’attribut du sujet

30 l’imparfait

31 Le futur antérieur 32 Le passé simple 33 Le plus que parfait

34 Les constantes des terminaisons des verbes à tous les temps 35 La forme passive

36 Le futur proche

37 Récapitulatif des pronoms

38 La proposition : phrases simples et propositions indépendantes 39 Conjonctions de coordination

40 Propositions subordonnées conjonctives 41 Conjonctions de subordinations

42 Proposition subordonnée relative 43 Pronoms relatifs

44 L’expansion nominale 45 Le conditionnel

46 Le subjonctif 47 L’impératif

48 Étiquettes des fonctions grammaticales

(4)

NOMS COMMUNS

DÉTERMINANTS

NOMS PROPRES

ADJECTIFS QUALIFICATIFS

VERBES

PRONOMS

PRÉPOSITIONS

ADVERBES

CONJONCTIONS DE COORDINATION

CONJONCTIONS DE SUBORDINATION

(5)

1

Le mot

D’abord, on peut commencer par une question sur les mots : qu’est-ce que c’est qu’un mot, quelle définition pouvez-vous donner ?

On notera les réponses au tableau, par exemple avec un schéma centré.

Puis donner notre définition, à noter dans le cahier :

« Tout ce qui nous sert à parler et à écrire »

On peut faire découper une phrase photocopiée, pour que les élèves prennent conscience des séparations et du fait que l’apostrophe sépare deux mots différents :

L’ /élève /emprunte/ l’/agrafeuse/ à/ l’/école/et /l’/utilise/ pour/ fabriquer/

un/ jeu /de /l’/oie.

Certains élèves ne vont pas remarquer les « l’ », le découpage des mots va les aider.

Pour plus grands, prendre par exemple :

Il / ne/ s’/est/ pas/ trompé/, il/ n/’y /en/ a /plus.

2

Noms communs

Pour les noms communs, on fera une page écrite en noir, ce sera leur couleur pour les jeux et exercices suivants, il y a une couleur différente par nature de mots.

On pourra découper des photos tirées de pages de magazine pour trouver les noms communs.

On cherche la définition avec les élèves, on note au tableau les idées et on donne la nôtre :

(6)

L’élève écrit cette définition dans son cahier La question qui nous permet de les trouver est : Qu’est-ce que c’est ?

Vérifier avec les enfants que ça marche.

Demander aux enfants de faire des catégories avec ce qu’ils ont découpé.

Donner les suivantes, qui ne sont pas les seules qu’on peut faire, mais qui marchent bien :

Objets, êtres humains, animaux, éléments naturels, Noms abstraits.

Voici le page que les élèves vont faire : Qu’est-ce que c’est ?

NOMS COMMUNS

Objets Êtres humains

Animaux Éléments naturels

Noms abstraits : tout ce qu’on en peut ni toucher ni sentir ni voir, comme les émotions, les sentiments ou le caractère

(7)

Une fois la page terminée, ils écrivent au moins un exemple par bulle et collent une des images qu’ils ont découpées, ce qui vous permet de voir ce qu’ils n’ont pas bien compris, les mots abstraits notamment, ce qui les forcera à coller un symbole au lieu d’une chose.

3 Déterminants

La couleur des déterminants sera le bleu clair, voici la page à faire faire aux enfants:

DÉTERMINANTS

Déterminants possessifs Déterminants démonstratifs ( à qui?) (C)

Déterminants indéfinis Déterminants numéraux cardinaux

peu de combien ? beaucoup de

tel

Déterminants interrogatifs Articles ou exclamatifs

quel définis indéfinis quels

quelle quelles

(8)

Les déterminants vont s’accorder avec le nom. Faire un petit exercice où les élèves mélangent les catégories de noms communs avec celles des déterminants en variant le plus possible. Jeu possible : on numérote les bulles et on tire aux dés quel type de noms on doit mettre avec quel type de déterminant pour améliorer la fluence verbale. On peut noter les points au tableau et on arrête au premier élève qui arrive à cinq points.

On ne mettra que les déterminants numéraux cardinaux : un, deux, trois, quatre, cinq, etc. En effet, les adjectifs numéraux ordinaux ne sont pas des déterminants, ils ne peuvent pas être seuls devant le nom , exemple:

la quatrième rue. Ils sont donc à ranger dans les adjectifs. On peut dire à l’élève qu’ils sont invariables, sauf un qui devient une au féminin,

Pour les élèves les plus avancés, on notera cent et vingt qui ne sont pas invariables quand ils sont multipliés et quand ils ne sont pas suivis d’une unités :

quatre-vingts mais quatre-vingt-quatre trois cents mais trois cent huit

(9)

4

Noms propres

La couleur des Noms propres sera le marron, voici la page à faire faire aux enfants:

Comment s’appelle-t-il ou elle ?

NOMS PROPRES

Noms qui appartiennent à quelqu’un ou à quelque chose.

Prénoms Noms de famille

MAJUSCULES INVARIABLES

Géographie Marques

les Italiens (le nom du peuple est un

nom propre)

(10)

5

Adjectifs qualificatifs

La couleur des adjectifs qualificatifs sera le bleu, voici la page à faire faire aux enfants:

Comment est-il ou est-elle ?

ADJECTIFS QUALIFICATIFS

L’adjectif est un mot qui accompagne le nom et qui dit comment il est

beau effrayant

LOUP

blanc joli

jaloux

LOUVE + E

LOUPS + S

LOUVES + ES

(11)

6

Le Groupe Nominal

On l’inscrit en noir, la couleur neutre, car il ne fait pas partie des natures grammaticales de mot étant donné que c’est un groupe de mot, mais c’est tout de même la nature de ce groupe de mots

On fait une page avec un cercle noir qui représente le groupe nominal et qui contient le nom chef qu’on représente par un grand triangle noir, un petit triangle bleu clair (déterminant) et un triangle bleu (adjectif

qualificatif),

Plusieurs mots sont réunis dont le chef est un nom Le GN peut être un peu partout .

(12)

7

Les Verbes

La couleur des verbes sera le rouge

« Tout ce qu’on peut faire ou verbes d’état »

Demander des exemples à l’élève, des verbes avec terminaisons différentes, les noter souligner le R

Courir, résoudre, penser, agir, gober, être, sembler.

Le verbe est endormi, donc il ronfle :

…...RRRRRRRR

Pour le réveiller, c’est-à-dire le conjuguer, il faut le sujet et savoir quand ça se passe

Quand ?

Qui ? Quoi ?

(13)

8

Le Sujet

Un lapin court

Qui fait l’action ? Un lapin

Parfois, le sujet est un groupe nominal.

Je fabrique mon sujet en ouvrant deux tiroirs.

Martin court. -> Nom propre

Danser détend. -> Un verbe endormi à l’infinitif Raconter à l’élève :

Le lapin de garenne marron qui court dans les champs mange du trèfle, le lapin de garenne marron qui court dans les champs grignote une fleur, le lapin… « Si ça ne va pas, tu m’arrêtes »

L’élève va vous dire qu’il faut mettre « il », vous barrez le groupe et notez

« il », et on passe aux pronoms.

(14)

9

Les Pronoms

La couleur des pronoms est le vert.

Les pronoms sont les

remplaçants

du groupe nominal Ils sont les

acteurs

Je Tu Il Elle On Nous Vous Ils Elles

On :

- quelqu’un, mais on ne sait pas qui c’est - tout le monde (généralité)

- nous

(15)

10

Les régularités des terminaisons verbales

Moyen mnémotechnique : « Le S qui tue »

TU V s

Nous V ons

Vous V ez

Ils V nt

Exceptions pour :

TU : veux, peux, vaux et 2

e

pers du présent de l’impératif des verbes du premier groupe

Nous : passé simple (-^mes) et sommes

Vous : passé simple (-^tes) et êtes, dites, faites

Pour que la page soit plus facile à visualiser et à mémoriser , mieux vaut séparer les exceptions et les mettre sur la page de gauche par exemple.

(16)
(17)
(18)

11

Huit verbes irréguliers

On demande aux élèves de réactiver leurs connaissances sur les verbes, ils évoquent puis remplissent les bulles eux-mêmes. S’ils se trompent, ils effacent la mauvaise réponse et mettent la bonne réponse dans une couleur différente, ils devront apprendre seulement ce qui est dans cette nouvelle couleur,

Être Avoir Je suis

Tu es

Il, elle, on est Nous sommes Vous êtes Ils, elles sont

Faire Dire

Venir, tenir Pouvoir

Aller Vouloir

(19)

12

J EU DES ACCORDS VERBES - SUJETS

Utilisez des verbes intransitifs (qui n’admettent pas de COD) pour faire des phrases simples V+S, vous donnez les verbes et l’élève donne des sujets variés en nature. Après on tire les phrases avec un dé douze et on accorde, comme avec le jeu sujet-adjectif :

Exemple : l’élève tire la case 5 en haut qui contient « La petite fleur » et la case 10 en bas qui contient « danser », il doit dire « la petite fleur danse », et épeler « danse » pour marquer un point. Plus les phrases sont absurdes, plus c’est amusant.

Vous pouvez demander à l’élève de varier les sujets en notant les symboles des natures de mots dans les cases, comme

pour avoir un groupe nominal avec un déterminant et un nom commun.

Voici une liste de verbes qui peuvent être intransitifs : Grandir

Pleuvoir, neiger, venter Aller, venir

Rire, pleurer Rapetisser Couler, Rouler

Tourner, sauter, bondir, Courir, marcher, danser Dormir,Travailler

Rougir, Crier, Éternuer

(20)
(21)

13

Le sujet inversé dans la question

S +V .

Vt + S ? Vd + S ?

V a ou e -t- S ?

il elle

on

(22)

v

s

V d’état Attribut du sujet

CCTemps

CCLieu

CCCause

CCBut

CCManière COD

COI

Ct d’agent

14

Schéma des fonctions

grammaticales

(23)

15

Les verbes intransitifs

venir aller naître déjeuner entrer rougir travailler rester arriver mourir partir

Si on lit les initiales des verbes verticalement, ça fait Van Der Tramp, c’est un moyen mnémotechnique pour les retrouver.

On peut faire un jeu sujet-verbe pour travailler les terminaisons. Par exemple, on tire la personne avec un dé et l’élève doit épeler le verbe, il marque un point s’il y arrive, et on fait toute la liste,

(24)

S+V

16

Complément d’objet direct COD

Les compléments d’objet complètent le verbe.

L’objet subit l’action.

« Direct » concerne la construction.

Vous pouvez donner des verbes qui se construisent avec un COD et l’élève invente ses propres exemples

manger donner recevoir acheter prendre

COD

(25)

17

Les Pronoms COD

J’achète les glaces du marchand du bois de Vincennes, je mange les glaces du marchand du bois de Vincennes.

Je les mange Je mange des glaces

J’en mange

Je mange quelques glaces J’en mange quelques-unes Je mange quatre glaces

J’en mange quatre

Pour article indéfini et partitif : EN

Le, la, les

Me, Te , Se, Nous, Vous, Se

(26)

18

Le passé composé

Avec l’auxiliaire être : L’auxiliaire aide le verbe

auxiliaire participe passé -é

-i -u -s -t

aider l’élève à trouver les participes passés verbes en -er = participes passé en -é

verbes en -ir de deuxième groupe= participes passés en -i verbes en -ir et -re = participes passés en u ou i

verbes en -oir, -ttre, -dre = participes passés en s ou t Pour trouver les lettres muettes, je passe par le féminin prendre= elle est prise

quand j’entends « u » à la fin du participe passé, c’est u, il n’y a pas de lettre muette.

On va demander à l’élève d’écrire deux verbes au passé composé, un qui se conjugue avec avoir et l’autre avec être pour réactiver ses

connaissances. Il écrit ses modèles dans le cahier.

(27)

J’utilise AVOIR :

-é -i -u -s -t

S

genre et nombre

Je n’accorde pas le participe passé avec le sujet.

J’utilise ÊTRE :

avec les verbes de déplacement

-é -i -u -s -t

S e, es, s

J’accorde le participe passé avec le sujet.

J’utilise AVOIR et je connais déjà le COD : -é -i -u -s -t

S COD e, es, s

(28)

19

Complément d’Objet Indirect COI

La route entre les deux maisons n’est plus directe, elle s’arrête dans la petite maison de la préposition.

Croire en quelque chose ou quelqu’un Compter sur quelque chose ou quelqu’un

S+V COI

À,de

(29)

20

Les Pronoms COI

Je parle à ma voisine = Je lui parle Je parle à mes voisines = Je leur parle

Vous donnez les phrases aux élèves et vous leur demandez de faire la transformation en pronom. Vous pouvez utiliser les kaplas des fonctions grammaticales pour montrer que le groupe nominal COI n’est pas au même endroit que le pronom COI.

Me te lui nous vous leur se en

(30)

21

Les prépositions

Moyen mnémotechnique :

à dans par pour envers avec de sans sous sur (lui)

(Adam part pour envers avec deux cents sous sur lui)

Il faut bien vérifier au l’élève écrit les prépositions et pas la phrase. Il faut également préciser que lui n’est pas une préposition mais un pronom, c’est juste pour que la phrase mnémotechnique ait un sens.

On peut ajouter les prépositions qu’on rencontre au fur et à mesure.

Chez, etc.

(31)

22

La fleur des compléments circonstanciels

On enquête sur un délit qui a été commis : Le délit a eu lieu :

Où ? Quand ? Comment ? Dans quel but ? Pourquoi ?

Un voleur a dérobé un autoradio pour le revendre parce que sa grand- mère est malade

L’élève tape la fleur à chaque complément circonstanciel, puis invente d’autres « délits »

Quand ?

Où ? Temps Lieu Comment ?

Moyen

S V (Objet)

Manière But Dans quel but ?

Cause

Pourquoi ? Conséquence

en, y= pronoms de lieux exemple : j’y vais, j’en viens.

On peut faire des étiquettes pour montrer que c’est mobile,

(32)

23

Le futur

-ai -as -a -ons -ez

R e -ont

On prend l’infinitif jusqu’au r, s’il y a un « e » à la fin, on l’enlève.

Verbes avec un radical irrégulier au futur à apprendre : - il ira

- il sera - il aura - il fera - il viendra - il tiendra - il mourra - il courra - il verra - il faudra - il voudra - il pourra

Attention : verbes en -ier et -ouer jouer : il jouera

crier : il criera

(33)

24

Les pronoms démonstratifs et possessifs

Les pronoms démonstratifs ça remplace et ça désigne ce, c’, ceci, cela, ça

+ composés celui-ci, celui-là celle-ci, celle-là ceux-ci, ceux-là celles-ci, celles-là

On peut préciser que les pronoms qui finissent par ci désignent des choses plus proches que ceux qui finissent par là.

Les pronoms possessifs

ça remplace quelque chose qui appartient à quelqu’un.

Masculin Féminin

1ère pers. singulier Le mien La mienne singulier 2ème pers. singulier Le tien La tienne singulier 3ème pers. singulier Le sien La sienne singulier

1ère pers. pluriel Le nôtre La nôtre singulier

2ème pers. pluriel Le vôtre La vôtre singulier

3ème pers. pluriel Le leur La leur singulier

1ère pers. singulier Les miens Les miennes pluriel 2ème pers. singulier Les tiens Les tiennes pluriel 3ème pers. singulier Les siens Les siennes pluriel 1ère pers. pluriel Les nôtres Les nôtres pluriel 2ème pers. pluriel Les vôtres Les vôtres pluriel 3ème pers. pluriel Les leurs Les leurs pluriel

Ils peuvent avoir plusieurs fonctions : Sujet, COD, COI Je dis ceci, je pense à ça.

(34)

25

Le complément de Nom

Il ajoute une information au nom et appartient au groupe nominal (GN).

exemple : la salle de bain

exemple : la salle à manger

(35)

26

L’épithète

C’est le métier de l’adjectif qui appartient que groupe nominal (GN).

(36)

27

Les adverbes

INVARIABLES

Ils modifient le verbe, un adjectif ou un autre adverbe.

lentement Le verbe :

rapidement souvent

vite courir régulièrement

rarement un peu

un adjectif : si

très beau extrêmement

un autre adverbe : trop loin extrêmement vite

(37)

MANIÈRE TEMPS

bien gaiement hier autrefois

mal lentement parfois avant

mieux gentiment demain tout à l’heure

vite sûrement jamais de temps en temps

plutôt soudain

aussi enfin

joliment aujourd’hui

AFFIRMATION LIEU

oui si ici où

certes en vérité là

volontiers tout à fait ailleurs

vraiment assurément dessous seul, sinon

certainement devant préposition

précisément derrière

DOUTE NÉGATION QUANTITÉ/INTENSITÉ

peut-être ne pas beaucoup

sans doute ne plus assez

probablement ne rien tout

apparemment ne guère autant

ne point aussi

ne jamais peu

très

davantage

Attention : beaucoup de = déterminant

(38)

28

Les verbes pronominaux

L’accord se fait avec le COD s’il est placé avant le verbe.

-é -i -u -s -t

S COD e, es, s

J’accorde le participe passé avec le COD.

(39)

29

L’attribut du sujet

s v d’état attribut

Verbes d’état : être paraître sembler demeurer rester devenir locutions verbales : passer pour

avoir l’air

(40)

30

l’imparfait -ais -ais -ait -ions -iez -aient

Le verbe est « mangé », c’est-à-dire qu’il a perdu la terminaison de l’infinitif, on ne prend que le radical.

Attention :

verbes en -cer = ç devant a ex : il lançait

verbes en -ger = ge devant a ex : il mangeait

verbes en ier, yer:nous balayions, nous criions

(41)

31

Le futur antérieur

Passé dans le futur

13h

Je veux qu’une action soit terminée avant mon arrivée à Lille.

Ça donne l’ordre des actions.

L’action au futur antérieur sera achevée quand l’action au futur simple commencera.

Exemple : Quand Léo rentrera, j’aurai fait le ménage.

Différent de : « quand Léo rentrera, je ferai le ménage.

On donne les deux exemples et on demande à l’élève si c’est propre quand Léo arrive.

Pour les élèves de 4ème- 3ème, on précise que la conjonction « après que » est suivi de l’indicatif car l’action est réalisée : Je rentrerai après que la nuit sera tombée, Après que le bateau fut sorti du port( passé antérieur), la tempête s’éleva.

J’arriverai à 13heures à Lille Tu auras

mangé

Passé

(42)

32

Le passé simple

Verbes pronoms sujets

Verbes en -er terminaisons en

A

Terminaisons en I

Terminaisons en U

Venir/tenir terminaisons en

IN

Je -ai -is -us -ins

Tu -as -is -us -ins

Il, elle -a -it -ut -int

Nous -âmes -îmes -ûmes -înmes

Vous -âtes -îtes -ûtes -întes

Ils, elles èrent -inrent -urent -inrent

33

Le plus-que-parfait

Le passé du passé composé ou du passé simple.

Il marque l’antériorité d’une action par rapport à une autre.

Quand je suis arrivé, tu avais tout rangé.

présent On donne l’exemple :

Quand tu es venu, j’avais vu le film.

On demande à l’élève s’il a pu lui raconter le film.

Je suis arrivé Tu avais tout rangé

(43)

34

Constantes des terminaisons des verbes à tous les temps

4 personnes ont uns grande constance à tous les temps :

TU S

sauf peux, veux, vaux

NOUS ONS

sauf sommes et passé simple en ^mes

VOUS EZ

sauf dites, faites êtes et passé simple en ^tes

ILS ELLES NT

pas

d’exception

(44)

35

Forme passive

forme active :

S V COD

forme passive :

Sujet v

être

v

pp

c omplément

passif : il subit l’action d’agent

(celui qui agit)

(45)

36

Futur Proche

Temps qu’on ne trouve pas dans le Bescherelle car pas de changement des terminaisons.

Action qui va se produire très prochainement.

ALLER

RRRRRRRRR On va vers l’action, on va la réveiller, elle ne se déroule pas encore.

Je vais sortir.

Aller + verbe à l’infinitif=périphrase verbale qui exprime le futur proche.

Venir de + verbe à l’infinitif=passé proche

commencer à+infinitif, être en train de + infinitif, finir de faire+ infinitif, laisser+infinitif, pouvoir +infinitif, devoir +infinitif, savoir +infinitif = périphrase verbale, on ne tape qu’une seule fois sur le verbe du dragon.

Exemple : Les candidats doivent envoyer leur dossier avant le 30 avril.

« leur dossier » est COD de « doivent envoyer », qui est une périphrase verbale.

(46)

37

Les pronoms : récapitulatif

Pronoms possessifs Pronoms démonstratifs

Pronoms personnels sujets Pronoms personnels COD

Pronoms personnels COI Pronoms indéfinis

(47)

38

La proposition

La propositions est un morceau de phrase qui contient un verbe.

I phrase simple : une phrase qui contient une seule proposition, donc un seul V.

V .

Repère pour majuscule.

Exemple : Le soleil brille fort, ce matin.

V

II propositions indépendantes

coordonnées

V ] [ V . ,

;

juxtaposées Exemples : Il fait froid, je rentre.

V V Il fait chaud et je sors.

V V

C’est un système comme le système solaire, le verbe est un soleil avec ses planètes.

(48)

39

Conjonctions de coordination

Ce sont des mots qui relient (jonction, joindre=lien)deux mots ou deux groupes de mots de même nature ou de même fonction.

Même poids grammatical=même importance

mais ou et donc or ni car

Je mange une pomme verte et jaune.

Ce sont deux adjectifs autour de la conjonction de coordination, ils ont donc le même poids grammatical, on peut également avoir deux groupes nominaux, deux propositions, etc.

(49)

40

III Les propositions « dépendantes » V

V . principale=question

subordonnée=réponse La principale pose une question à laquelle la subordonnée répond.

Être le principal de quelqu’un, c’est être son chef.

Être le subordonné de quelqu’un, c’est être son employé.

A Proposition subordonnée Conjonctive V

V . La question est reliée au verbe

La question est reliée au verbe.

Je crois que nous allons dormir.

Futur proche, le « vrai » verbe, c’est dormir Différentes fonctions grammaticales :

COD : Je veux [que tu viennes.]

Sujet 1 Verbe 1 COD 1 et dans le COD : que tu viennes Sujet 2 Verbe 2 Sujet : Que tu viennes m’a fait plaisir.

Sujet 1 COI 1 Verbe 1 COD 1

CC Temps:Quand le soleil se couche, je m’endors.

CC Lieu : Je vais où le vent me porte.

CC Cause : Je viens parce que tu l’as demandé.

CC But : Je prépare le repas pour que tu te régales.

CC Manière : On fait comme tu veux

Après que + Indicatif

!

(50)

41

Les conjonctions de subordination

Définition : ce sont des mots qui relient les propositions conjonctives aux propositions principales.

Que + indicatif ou subjonctif Quoique

Bien que Encore que Sans que Au lieu que Loin que Avant que Pourvu que Pour que Afin que

+ subjonctif

Alors que Tandis que Quand

Pendant que Si

Même si Puisque Comme Où

Après que Dès que Tant que Parce que Aussitôt que

+ indicatif

(51)

42

B. Proposition subordonnée relative

V .

[ V ]

proposition subordonnée relative car elle est relative à un nom (nom commun, nom propre ou pronom), c’est-à-dire en relation avec. Elle commence par un pronom relatif.

Ex : La fille [qui habite au cinquième étage]chante.

Sujet

complète fille

Qui= pronom relatif

(52)

43

Pronoms relatifs

Les pronoms sont les remplaçants du nominale

On les appelle « antécédents » car le pronom est lié à un nom qu’on redit.

QUI Sujet Le serveur [qui parlait difficilement] était gentil.

Sujet 1 Verbe 1 Attribut du Sujet 1

[le serveur parlait difficilement]

Sujet 2 Verbe 2 CC Manière

QUE COD La table [que j’ai achetée] est ancienne.

Sujet 1 Verbe 1 Attribut du sujet 1

[ j’ai acheté la table]

Sujet 2 Verbe 2 COD du verbe 2

DONT COI La dame [dont je parle] est malade.

Sujet 1 Verbe 1 Attribut du sujet 1

[je parle de la dame]

Sujet 2 Verbe 2 COI du verbe 2

Complément du Nom

Le camion [dont les roues sont cassées]est tombé dans le fossé.

Sujet 1 Verbe 1 CC Lieu 1

[les roues du camion sont cassées]

Sujet 2 Complément du Nom 2 Verbe 2

Où CC Lieu L’endroit [où je suis né(e)] est situé en Bretagne.

Sujet 1 Verbe 1 Complément Indirect de Lieu (CIL) 1

[je suis né(e) à cet endroit]

Sujet 2 Verbe 2 CC Lieu 2

CC Temps

(53)

44

L’expansion nominale

[Complément du Nom]

[Proposition subordonnée relative]

Groupe Nominal

(54)

45

Le conditionnel

C’est un autre mode.

Quand la condition est exprimée avec un si suivi de l’imparfait, le verbe de la principale est au conditionnel :

Si V imparfait , V conditionnel.

CC de Condition

Parfois la condition est sous-entendue : J’aimerais bien aller à la piscine.

J’ajoute dans ma tête la phrase clé « Si c’était possible », ça me montre qu’il y a bien une condition.

Exemple 1 : Si j’avais un million d’euros, j’achèterais une villa en Italie.

Exemple 2 : Je souhaiterais obtenir des informations.

=formule de politesse

Quand un récit au présent contient du futur, et qu’il est transposé au passé, le futur devient conditionnel présent.

Exemple : Il me dit qu’il viendra Il m’a dit qu’il viendrait

Conjugaison : le radical du futur et les terminaisons de l’imparfait

AIS AIS AIT IONS

R e

IEZ

AIENT

(55)

46

Le subjonctif

Quand le verbe de la principale exprime le doute, le désir, le conseil, la crainte, l’indignation, le verbe de la proposition subordonnée conjonctive est au subjonctif. Ces conjonctives sont toujours introduites par « que ».

doute désir conseil crainte obligation

exemple : il faut que j’aille à la mairie

être avoir

-e sois aie

-es sois aies

-e soit ait

-ions soyons ayons

-iez soyez ayez

-ent soient aient

Comme exercice, on peut faire trouver les verbes de la liste des verbes irréguliers au subjonctif leçon 12 et d’autres comme croire, voir, etc.

(56)

47

L’impératif

Mode de : - l’ordre - le conseil

- la défense/ l’interdiction

Le sujet est invisible

(tu) E (verbes en -er) ou S

(nous)ONS

(vous)EZ (exceptions : faites, dites)

Exceptions :

-aie, sois, assieds, assois, va, sache, veuille, ouvre, cueille, offre, souffre

V - O

Regarde-le

Si le COD ou le COI est un pronom, alors on doit ajouter un tiret entre le verbe et le pronom

V

es-en ou y

as-en ou y

Si le verbe qui finit en e ou a est suivi par les pronoms y ou en, alors je dois ajouter un s.

(57)

48

(58)

49

Dragon des fonctions grammaticales

On mettra le dragon à la fin du cahier pour pouvoir le retrouver facilement.

On peut donner une photocopie du dragon à l’élève sans les fonctions grammaticales, ou il le dessine lui-même.

Il remplira les fonctions grammaticales au fur et à mesure de ses révisions avec la méthode.

Ensuite l’élève s’en servira pour analyser les phrases en tapant le dragon.

On pourra aussi utiliser les kaplas des fonctions grammaticales,

notamment pour travailler sur les transformations des groupes nominaux en pronoms. On peut découper les phrases par groupe de mots de même fonction grammaticale, et on pose ces étiquettes sur les kaplas des

fonctions grammaticales, puis on transforme en pronom et on bouge les kaplas si besoin, par exemple pour le COD.

Vous trouverez ci-dessous les étiquettes à coller sur les kaplas.

Il est également possible de les plastifier et de les découper.

(59)
(60)

Figure

Updating...

Références

Updating...

Sujets connexes :