• Aucun résultat trouvé

la touche poupard

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "la touche poupard"

Copied!
3
0
0

Texte intégral

(1)

Sur la marge méridionale de la Gâtine de Parthenay, la zone englobe un tronçon de la haute vallée du Chambon (bassin de la Sèvre Niortaise) ainsi qu’un vallon latéral constitué par un petit affluent de la rive gauche. Le relief, particulièrement vigoureux, présente des dénivellations importantes - une centaine de mètres entre les hauteurs du hameau de Fortranche et la carrière de Donia située à la pointe aval du site - qui se traduisent par des versants pentus aux orientations très variées. Bien que les terrains sédimentaires du Seuil du Poitou ne soient distants que de quelques kilomètres vers le sud, la zone appartient encore au Massif Armoricain comme en témoignent les schistes verts précambriens qui affleurent en de nombreux endroits sur les pentes. Depuis sa description

originelle au début des années 1980, le site a été fortement modifié par la construction du lac de barrage de la Touche-Poupard qui a submergé l’ensemble des zones basses de la vallée et de ses annexes, et dont toute la partie aval se trouve comprise dans le périmètre de la ZNIEFF. Au-dessus des eaux, les versants sont occupés par une chênaie calcifuge mixte dont l’ambiance climatique atlantique est renforcée par l’encaissement de la vallée et exacerbée désormais par la présence du lac, contribuant à créer localement un microclimat typique des forêts de ravins montagnards. Malgré les bouleversements écologiques induits par la création du lac, la zone a conservé une partie de son intérêt biologique d’origine - flore et avifaune forestière, notamment - tout en gagnant en attractivité pour d’autres groupes tels que les oiseaux aquatiques ou les amphibiens.

Sur le plan ornithologique, l’intérêt du site est double : les versants boisés et zones de bocage périphériques constituent l’habitat de plusieurs espèces rares ou menacées en Poitou-Charentes comme l’Autour des palombes ou la Pie-grièche à tête rousse, alors que le lac et ses rives, malgré une profondeur importante et des berges raides, attirent durant l’hiver et lors des périodes migratoires de nombreux oiseaux d’eau : canards, oies, grands et petits échassiers, mouettes et sternes, rapaces.

Avec 7 espèces différentes recensées, les amphibiens sont également bien représentés : si certaines espèces comme la Salamandre tachetée ou le Triton palmé sont encore assez répandues dans la région, d’autres, comme la Rainette verte ou le Triton marbré, sont beaucoup plus localisées.

En ce qui concerne la flore, la zone se signale surtout par un riche cortège de plantes inféodées aux forêts fraîches, souvent à tendance montagnarde, telles que l’Epiaire des Alpes, la Véronique des montagnes ou la Dorine à feuilles opposées.

ZNIEFF

DEUX SEVRES

CHARENTE MARITIME

VIENNE

CHARENTE

TYPE de zone : 1 ‹

‹ N ZNIEFF : 00000 682

COMMUNEs

DESCRIPTION ET INTERET DU SITE

la touche poupard

Clavé, Exireuil, Saint-Georges-de-Noisné, Saivres (79)

Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique Poitou-Charentes Poitou-Charentes Poitou-Charentes Poitou-Charentes Poitou-Charentes

Direction régionale de l’environnemment POITOU-CHARENTES

Poitou-Charentes Znieff n° 00000682 - page 1/3

(2)

Mammifères Oiseaux Reptiles Amphibiens Poissons Insectes Crustacés, Végétaux Mousses,

Mollusques champignons

Niveau de prospection 2 3 2 2 0 0 0 3 0

Espèces observées 15 111 6 7 0 0 0 77 0

Esp.rares/menacées 1 26 0 2 9

Niveau de prospection : 0 = pas de prospection ; 1 = prospection insuffisante ; 2 = prospection assez bonne ; 3 = bonne prospection

41 4 Forêts de ravins 31 2 Landes sèches 43 Forêts mixtes

22 Lacs, étangs, mares (eau douce)

MILIEUX DETERMINANTS ESSENTIELS NIVEAU DE CONNAISSANCE

ESPECES DETERMINANTES : 38

F

AUNE DH DO PN

Mammifères

Campagnol amphibie

Arvicola sapidus Oiseaux

Alouette lulu

Lullula arborea

Autour des palombes

Accipiter gentilis

Balbuzard pêcheur

Pandion haliaetus

Bergeronnette des ruisseaux

Motacilla cinerea

Bondrée apivore

Pernis apivorus

Bouscarle de

Cetti Cettia cetti

Busard St-Martin

Circus cyaneus Caille des blés

Coturnix coturnix Canard chipeau

Anas strepera Canard pilet

Anas acuta Canard souchet

Anas clypeata

Chevêche d’Athéna

Athene noctua

Engoulevent d’Europe

Caprimulgus europaeus

Faucon hobereau

Falco subbuteo

Gobemouche gris

Muscicapa striata

Grosbec casse-noyaux

Coccothraustes coccothraustes

F

LORE DH PN PR

Cardère poilue

Dipsacus pilosus Daphné lauréole

Daphne laureola

Dorine à feuilles opposées Chrysosplenium oppositifolium Doronic faux-plantain

Doronicum plantagineum Epiaire des Alpes

Stachys alpina Gaillet divariqué

Galium divaricatum Grande Luzule

Luzula sylvatica Orpin rougeâtre

Sedum rubens

Véronique des montagnes Veronica montana

Poitou-Charentes Znieff n° 00000682 - page 2/3

(3)

F

LORE DH PN PR

Mise en page LPO Service Editions © 2008 - ED0801017VD

Poitou-Charentes Znieff n° 00000682 - page 3/3 Légende : DH : espèce inscrite à la directive Habitats (Annexe II et/ou IV) ; DO : espèce inscrite à la directive Oiseaux (Annexe II) ; PN : espèce protégée en France ; PR : espèce protégée régionalement.

Aucun

autres périmètres DE PROTECTION écologique

F

AUNE DH DO PN

Héron pourpré

Ardea purpurea

Martin-pêcheur

Alcedo atthis

Mésange nonnette

Parus palustris

Milan noir

Milvus migrans

Moineau friquet

Passer montanus Oie cendrée

Anser anser

Pie-grièche écorcheur

Lanius collurio

Pie-grièche à tête rousse

Lanius senator

Pouillot de Bonelli

Phylloscopus bonelli

Roitelet triple-bandeau

Regulus ignicapillus Amphibiens

Rainette verte

Hyla arborea

Triton marbré

Triturus marmoratus

Références

Documents relatifs

Au-delà de cet intérêt écosystémique, lui-même très élevé, le site possède un intérêt botanique exceptionnel comme en témoignent les 13 espèces végétales

Le présent article a l’ambition de contribuer à combler en partie cette lacune et plus précisément de tester les liens entre la libéralisation économique, la dégradation de

Parmi les caractères spécifiques que les auteurs ont cherché à relier avec la menace d’une extinction, on peut citer la spécialisation de l’habi- tat (habitat forestier,

Le nombre de nématodes dans les racines du cultivar de bananier après la culture des six espèces a été comparé à celui enregistré après des cultures successives

Ces prélèvements d'eau pour l'agriculture ou les usages urbains entraînent également par endroits un abaissement des nappes souterraines, affectant les espèces vivant dans

travail réalisé par la DREAL/CEN en lien avec les DDT sur les ouvrages concernés par leur Plan d’Action pour la Restauration de la Continuité Ecologique (PARCE) avec croisement

Des faits exactement parallèles se retrouvent pour d'autres espèces, notamment les Ephémères du genre Procloeon, dont les larves sont souvent confondues avec

Inquiétants dans le massif alpin, ils ne semblent pas, dans le domaine méditerranéen qui nous occupe, donner lieu, dans un avenir immédiat, à des craintes