LA PLACE DE LA STIMULATION DU NERF VAGUE (SNV) DANS LES EPILEPSIES PHARMACO-RESISTANTES (REVUE DE LA LITTERATURE))

146  Download (0)

Texte intégral

(1)

UNIVERSITE MOHAMMED V

FACULTE DE MEDECINE ET DE

ANNEE : 2020

LA PLACE DE LA STIMULATION DU NERF VAGUE

DANS LES ÉPILEPSIES PHARMACO

(REVUE DE LA LITTÉRATURE)

Présentée et soutenue publiquement le : ………

Né le

De l’Ecole Royale du service de santé Militaire

Pour l'Obt

Docteur en

MOTS CLES : Stimulation

Mr Hicham BALKHI

Professeur d’Anesthésie Réanimation Mr Miloud GAZZAZ Professeur de Neurochirurgie Mr Ahmed BOURAZZA Professeur de Neurologie Mr Yasser ARKHA Professeur de Neurochi Mr Mustapha BENSGHIR Professeur de Neurologie

UNIVERSITE MOHAMMED V-RABAT FACULTE DE MEDECINE ET DE

PHARMACIE RABAT

THESE N°:

LA PLACE DE LA STIMULATION DU NERF VAGUE

ÉPILEPSIES PHARMACO-RÉSISTANTES

(REVUE DE LA LITTÉRATURE)

THÈSE

Présentée et soutenue publiquement le : ……….

PAR

Mr BAHI Achraf

Né le 19/11/1993 à Ain Harrouda

De l’Ecole Royale du service de santé Militaire

Pour l'Obtention du diplôme de

Docteur en Médecine

ion –nerf vague- épilepsie-pharmacorésistance JURY PRESIDENT Anesthésie Réanimation Neurochirurgie RAPPORTEUR Ahmed BOURAZZA Neurologie Neurochirurgie

BENSGHIR

de Neurologie JUGES THESE N°:293

LA PLACE DE LA STIMULATION DU NERF VAGUE (SNV)

RÉSISTANTES

……….………

- Rabat

ention du diplôme de

pharmacorésistance PRESIDENT RAPPORTEUR JUGES

(2)
(3)
(4)
(5)
(6)
(7)
(8)
(9)
(10)
(11)
(12)
(13)
(14)
(15)
(16)
(17)

À

À

F

F

E

E

U

U

S

S

A

A

M

M

A

A

J

J

E

E

S

S

T

T

É

É

L

L

E

E

R

R

O

O

I

I

H

H

A

A

S

S

S

S

A

A

N

N

I

I

I

I

Que Dieu ait son âme en sa Sainte Miséricorde.

À

À

S

(18)

C

C

h

h

e

e

f

f

S

S

u

u

p

p

r

r

ê

ê

m

m

e

e

e

e

t

t

C

C

h

h

e

e

f

f

d

d

É

É

t

t

a

a

t

t

-

-

M

M

a

a

j

j

o

o

r

r

Qu’Allah le glorifie et préserve Son Royaume.

À

À

S

S

O

O

N

N

A

A

L

L

T

T

E

E

S

S

S

S

E

E

R

R

O

O

Y

Y

A

A

L

L

E

E

L

L

E

E

P

P

R

R

I

I

N

N

C

C

E

E

H

H

É

É

R

R

I

I

T

T

I

I

E

E

R

R

M

M

O

O

U

U

L

L

A

A

Y

Y

E

E

L

L

H

H

A

A

S

S

S

S

A

A

N

N

(19)
(20)

À

À

S

S

O

O

N

N

A

A

L

L

T

T

E

E

S

S

S

S

E

E

R

R

O

O

Y

Y

A

A

L

L

E

E

L

L

E

E

P

P

R

R

I

I

N

N

C

C

E

E

M

M

O

O

U

U

L

L

A

A

Y

Y

R

R

A

A

C

C

H

H

I

I

D

D

(21)

À

À

T

(22)

À

À

M

M

o

o

n

n

s

s

i

i

e

e

u

u

r

r

l

l

e

e

G

G

é

é

n

n

é

é

r

r

a

a

l

l

d

d

e

e

C

C

o

o

r

r

p

p

s

s

d

d

A

A

r

r

m

m

é

é

e

e

A

A

b

b

d

d

e

e

l

l

f

f

a

a

t

t

a

a

h

h

L

L

O

O

U

U

A

A

R

R

A

A

K

K

I

I

n

n

s

s

p

p

e

e

c

c

t

t

e

e

u

u

r

r

G

G

é

é

n

n

é

é

r

r

a

a

l

l

d

d

e

e

s

s

F

F

A

A

R

R

e

e

t

t

C

C

o

o

m

m

m

m

a

a

n

n

d

d

a

a

n

n

t

t

d

d

e

e

l

l

a

a

Z

Z

o

o

n

n

e

e

S

S

u

u

d

d

En témoignage de notre grand respect

Notre profonde considération et sincère admiration

À

À

M

M

o

o

n

n

s

s

i

i

e

e

u

u

r

r

l

l

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

G

G

é

é

n

n

é

é

r

r

a

a

l

l

d

d

e

e

B

B

r

r

i

i

g

g

a

a

d

d

e

e

M

M

o

o

h

h

a

a

m

m

m

m

e

e

d

d

A

A

B

B

B

B

A

A

R

R

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

U

U

r

r

o

o

l

l

o

o

g

g

i

i

e

e

.

.

I

I

n

n

s

s

p

p

e

e

c

c

t

t

e

e

u

u

r

r

d

d

u

u

S

S

e

e

r

r

v

v

i

i

c

c

e

e

d

d

e

e

S

S

a

a

n

n

t

t

é

é

d

d

e

e

s

s

F

F

o

o

r

r

c

c

e

e

s

s

A

A

r

r

m

m

é

é

e

e

s

s

R

R

o

o

y

y

a

a

l

l

e

e

s

s

.

.

En témoignage de notre grand respect,

Et notre profonde considération

(23)

À

À

M

M

o

o

n

n

s

s

i

i

e

e

u

u

r

r

l

l

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

c

c

o

o

l

l

o

o

n

n

e

e

l

l

m

m

a

a

j

j

o

o

r

r

E

E

l

l

M

M

e

e

h

h

d

d

i

i

Z

Z

B

B

I

I

R

R

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

e

e

n

n

C

C

a

a

r

r

d

d

i

i

o

o

l

l

o

o

g

g

i

i

e

e

D

D

i

i

r

r

e

e

c

c

t

t

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

H

H

M

M

I

I

M

M

V

V

R

R

a

a

b

b

a

a

t

t

.

.

En témoignage de notre grand respect

Et notre profonde considération

À

À

M

M

o

o

n

n

s

s

i

i

e

e

u

u

r

r

l

l

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

G

G

é

é

n

n

é

é

r

r

a

a

l

l

d

d

e

e

B

B

r

r

i

i

g

g

a

a

d

d

e

e

A

A

b

b

d

d

e

e

l

l

a

a

t

t

i

i

f

f

B

B

O

O

U

U

L

L

A

A

H

H

Y

Y

A

A

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

C

C

h

h

i

i

r

r

u

u

r

r

g

g

i

i

e

e

C

C

a

a

r

r

d

d

i

i

o

o

-

-

v

v

a

a

s

s

c

c

u

u

l

l

a

a

i

i

r

r

e

e

D

D

i

i

r

r

e

e

c

c

t

t

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

H

H

ô

ô

p

p

i

i

t

t

a

a

l

l

M

M

i

i

l

l

i

i

t

t

a

a

i

i

r

r

e

e

A

A

v

v

i

i

c

c

e

e

n

n

n

n

e

e

d

d

e

e

M

M

a

a

r

r

r

r

a

a

k

k

e

e

c

c

h

h

En témoignage de notre grand respect

Et notre profonde considération

(24)

À

À

M

M

o

o

n

n

s

s

i

i

e

e

u

u

r

r

l

l

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

C

C

o

o

l

l

o

o

n

n

e

e

l

l

M

M

a

a

j

j

o

o

r

r

M

M

o

o

h

h

a

a

m

m

m

m

e

e

d

d

E

E

L

L

B

B

A

A

A

A

J

J

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

e

e

I

I

n

n

t

t

e

e

r

r

n

n

e

e

,

,

D

D

i

i

r

r

e

e

c

c

t

t

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

H

H

M

M

M

M

I

I

-

-

M

M

e

e

k

k

n

n

è

è

s

s

.

.

En témoignant de notre grand respect

et notre profonde considération

À

À

M

M

o

o

n

n

s

s

i

i

e

e

u

u

r

r

l

l

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

C

C

o

o

l

l

o

o

n

n

e

e

l

l

A

A

M

M

E

E

Z

Z

I

I

A

A

N

N

E

E

T

T

a

a

o

o

u

u

f

f

i

i

q

q

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

m

m

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

e

e

i

i

n

n

t

t

e

e

r

r

n

n

e

e

D

D

i

i

r

r

e

e

c

c

t

t

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

E

E

.

.

R

R

.

.

S

S

.

.

S

S

.

.

M

M

.

.

En témoignage de notre grand respect

Et notre profonde considération.

À

À

M

M

o

o

n

n

s

s

i

i

e

e

u

u

r

r

l

l

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

C

C

o

o

l

l

o

o

n

n

e

e

l

l

A

A

b

b

d

d

e

e

r

r

r

r

a

a

h

h

m

m

a

a

n

n

e

e

E

E

L

L

M

M

A

A

T

T

A

A

R

R

C

C

o

o

m

m

m

m

a

a

n

n

d

d

a

a

n

n

t

t

d

d

u

u

g

g

r

r

o

o

u

u

p

p

e

e

m

m

e

e

n

n

t

t

f

f

o

o

r

r

m

m

a

a

t

t

i

i

o

o

n

n

e

e

t

t

i

i

n

n

s

s

t

t

r

r

u

u

c

c

t

t

i

i

o

o

n

n

E

E

R

R

S

S

S

S

M

M

En témoignage de notre grand respect

Et notre profonde considération

(25)

.

.

Ce travail est dédié à :

L

L

E

E

s

s

p

p

r

r

i

i

t

t

d

d

e

e

m

m

o

o

n

n

g

g

r

r

a

a

n

n

d

d

p

p

è

è

r

r

e

e

B

B

e

e

n

n

D

D

r

r

i

i

s

s

s

s

.

.

Qui est toujours dans mon esprit et dans mon cœur. Aucune dédicace

ne pourra traduire notre profond amour et gratitude pour tout l’amour

et l’affection que vous nous avez offerts. Que Dieu, le miséricordieux,

l’accueille dans son éternel paradis.

M

M

a

a

m

m

è

è

r

r

e

e

K

K

h

h

a

a

d

d

i

i

j

j

a

a

,

,

M

M

o

o

n

n

p

p

è

è

r

r

e

e

M

M

o

o

h

h

a

a

m

m

e

e

d

d

Tes prières à Dieu le tout puissant de me donner de meilleurs

lendemains et Tes bénédictions de tous les jours m’ont accompagné

tout le long de ma vie. Aucun mot ne me suffira pour exprimer ce que

tu représentes et continues à représenter pour moi. Ce travail est le

fruit de toutes les années de patience, d’effort et de sacrifices

consentis à mon endroit. Que ce modeste travail te donne réconfort et

fierté.

à

à

m

m

a

a

s

s

œ

œ

u

u

r

r

H

H

i

i

n

n

d

d

,

,

Rien ne vaut la chaleur familiale. Que notre famille se maintienne et

demeure unie à jamais. Ton soutien et ton assistance tout au long de

ce difficile parcours m’a été d’un réconfort inoubliable. Que ce travail

qui est aussi le vôtre, témoigne de toute mon affection.

A

A

m

m

o

o

n

n

a

a

d

d

o

o

r

r

a

a

b

b

l

l

e

e

n

n

e

e

v

v

e

e

u

u

J

J

a

a

d

d

A toi petit trésor, aucune dédicace ne saurait exprimer tout l’amour

que j’ai pour toi ; ta joie et ta gaieté me comblent de bonheur. Puisse

Dieu te garder, éclairer ton chemin et t’aider à réaliser tes vœux les

plus chers, petit ange de la famille.

(26)

A

A

t

t

o

o

u

u

t

t

e

e

s

s

l

l

e

e

s

s

f

f

a

a

m

m

i

i

l

l

l

l

e

e

s

s

:

:

A

A

M

M

e

e

s

s

g

g

r

r

a

a

n

n

d

d

s

s

-

-

p

p

a

a

r

r

e

e

n

n

t

t

s

s

,

,

m

m

e

e

s

s

o

o

n

n

c

c

l

l

e

e

s

s

,

,

m

m

e

e

s

s

t

t

a

a

n

n

t

t

e

e

s

s

,

,

m

m

e

e

s

s

c

c

o

o

u

u

s

s

i

i

n

n

s

s

,

,

c

c

o

o

u

u

s

s

i

i

n

n

e

e

s

s

s

s

a

a

n

n

s

s

o

o

u

u

b

b

l

l

i

i

e

e

r

r

p

p

e

e

r

r

s

s

o

o

n

n

n

n

e

e

J’aurai aimé citer chacun de vous par son nom, mais même mille

pages ne sauraient suffire pour vous témoigner toute mon affection.

J’espère que vous trouverez à travers ce travail l’expression de mes

sentiments les plus chaleureux. Que ce travail vous apporte l’estime,

et le respect que je porte à votre égard, et soit la preuve du désir que

j’ai depuis toujours pour vous honorer.

J’implore Dieu pour qu’il vous garde en bonne santé et qu’il me

permette de profiter de votre présence à mes côtés.

A

A

m

m

e

e

s

s

c

c

h

h

e

e

r

r

s

s

a

a

m

m

i

i

s

s

:

:

k

k

h

h

a

a

w

w

l

l

a

a

,

,

s

s

o

o

u

u

k

k

a

a

i

i

n

n

a

a

e

e

t

t

a

a

y

y

o

o

u

u

b

b

Avec qui j’ai partagé des moments fous. Merci pour votre soutien et

votre amour C’est grâce à vous que j’ai trouvé le courage de continuer,

C’est grâce à vous que je suis devenu ce que je suis.

A

A

m

m

e

e

s

s

a

a

m

m

i

i

s

s

:

:

H

H

a

a

j

j

a

a

r

r

F

F

A

A

R

R

I

I

D

D

,

,

A

A

d

d

i

i

l

l

O

O

U

U

N

N

J

J

A

A

R

R

,

,

M

M

e

e

d

d

N

N

o

o

e

e

m

m

a

a

n

n

e

e

R

R

H

H

A

A

Z

Z

Z

Z

A

A

N

N

I

I

,

,

B

B

a

a

s

s

s

s

a

a

m

m

B

B

e

e

n

n

c

c

h

h

a

a

r

r

f

f

a

a

,

,

M

M

e

e

r

r

i

i

e

e

m

m

A

A

M

M

A

A

N

N

A

A

H

H

O

O

U

U

e

e

t

t

M

M

a

a

r

r

o

o

u

u

a

a

b

b

o

o

u

u

r

r

e

e

z

z

z

z

o

o

u

u

k

k

Avec qui j'ai partagé des gardes de fous et des moments fous . Vous

trouvez dans ce travail l'expression de mon respect le plus profond .

A

A

m

m

e

e

s

s

m

m

e

e

i

i

l

l

l

l

e

e

u

u

r

r

s

s

a

a

m

m

i

i

s

s

:

:

I

I

b

b

r

r

a

a

h

h

i

i

m

m

Z

Z

O

O

U

U

H

H

R

R

Y

Y

,

,

H

H

a

a

m

m

z

z

a

a

H

H

A

A

F

F

I

I

A

A

N

N

I

I

,

,

I

I

s

s

m

m

a

a

i

i

l

l

M

M

Y

Y

A

A

T

T

T

T

,

,

M

M

o

o

h

h

a

a

m

m

e

e

d

d

N

N

A

A

I

I

M

M

I

I

,

,

A

A

y

y

o

o

u

u

b

b

R

R

B

B

I

I

A

A

I

I

,

,

A

A

y

y

o

o

u

u

b

b

S

S

A

A

K

K

R

R

I

I

,

,

Z

Z

a

a

k

k

a

a

r

r

i

i

a

a

T

T

R

R

O

O

N

N

J

J

I

I

,

,

M

M

e

e

d

d

A

A

h

h

m

m

e

e

d

d

H

H

A

A

C

C

E

E

N

N

,

,

S

S

a

a

l

l

i

i

m

m

C

C

H

H

B

B

I

I

H

H

I

I

Des personnes à qui je rends grâce pour leur don de solidarité, de

générosité et de bonté et qui ne sont pas toujours conscientes de ce

que signifient leurs actions pour les autres. Je vous suis profondément

(27)

À

À

t

t

o

o

u

u

s

s

l

l

e

e

s

s

m

m

e

e

m

m

b

b

r

r

e

e

s

s

d

d

e

e

p

p

r

r

o

o

m

m

o

o

t

t

i

i

o

o

n

n

2

2

0

0

1

1

2

2

d

d

e

e

l

l

É

É

c

c

o

o

l

l

e

e

R

R

o

o

y

y

a

a

l

l

e

e

d

d

u

u

S

S

e

e

r

r

v

v

i

i

c

c

e

e

d

d

e

e

S

S

a

a

n

n

t

t

é

é

M

M

i

i

l

l

i

i

t

t

a

a

i

i

r

r

e

e

A

A

t

t

o

o

u

u

s

s

c

c

e

e

u

u

x

x

d

d

o

o

n

n

t

t

l

l

o

o

u

u

b

b

l

l

i

i

d

d

e

e

l

l

a

a

p

p

l

l

u

u

m

m

e

e

n

n

e

e

s

s

t

t

p

p

a

a

s

s

c

c

e

e

l

l

u

u

i

i

d

d

u

u

c

c

œ

œ

u

u

r

r

.

.

A

A

t

t

o

o

u

u

s

s

c

c

e

e

u

u

x

x

q

q

u

u

i

i

o

o

n

n

t

t

c

c

o

o

n

n

t

t

r

r

i

i

b

b

u

u

é

é

d

d

e

e

p

p

r

r

è

è

s

s

o

o

u

u

d

d

e

e

l

l

o

o

i

i

n

n

à

à

l

l

é

é

l

l

a

a

b

b

o

o

r

r

a

a

t

t

i

i

o

o

n

n

d

d

e

e

c

c

e

e

t

t

r

r

a

a

v

v

a

a

i

i

l

l

.

.

(28)
(29)

A

A

M

M

O

O

N

N

M

M

A

A

I

I

T

T

R

R

E

E

E

E

T

T

P

P

R

R

E

E

S

S

I

I

D

D

E

E

N

N

T

T

D

D

E

E

T

T

H

H

E

E

S

S

E

E

M

M

O

O

N

N

S

S

I

I

E

E

U

U

R

R

L

L

E

E

P

P

R

R

O

O

F

F

E

E

S

S

S

S

E

E

U

U

R

R

H

H

I

I

C

C

H

H

A

A

M

M

B

B

a

a

l

l

k

k

h

h

i

i

,

,

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

e

e

n

n

s

s

e

e

i

i

g

g

n

n

e

e

m

m

e

e

n

n

t

t

s

s

u

u

p

p

é

é

r

r

i

i

e

e

u

u

r

r

à

à

l

l

a

a

F

F

a

a

c

c

u

u

l

l

t

t

é

é

d

d

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

e

e

e

e

t

t

d

d

e

e

P

P

h

h

a

a

r

r

m

m

a

a

c

c

i

i

e

e

d

d

e

e

R

R

a

a

b

b

a

a

t

t

,

,

e

e

t

t

c

c

h

h

e

e

f

f

d

d

e

e

s

s

e

e

r

r

v

v

i

i

c

c

e

e

d

d

e

e

r

r

é

é

a

a

n

n

i

i

m

m

a

a

t

t

i

i

o

o

n

n

c

c

h

h

i

i

r

r

u

u

r

r

g

g

i

i

c

c

a

a

l

l

e

e

h

h

ô

ô

p

p

i

i

t

t

a

a

l

l

m

m

i

i

l

l

i

i

t

t

a

a

i

i

r

r

e

e

d

d

i

i

n

n

s

s

t

t

r

r

u

u

c

c

t

t

i

i

o

o

n

n

M

M

o

o

h

h

a

a

m

m

e

e

d

d

V

V

.

.

Vous m'avez fait un grand honneur en acceptant aimablement la

présidence de cet honorable jury de thèse. Je vous remercie pour le

temps que vous y avez consacré malgré tous vos engagements.

Veuillez accepter, cher maître, dans ce travail l’expression de ma

(30)

A

A

M

M

O

O

N

N

M

M

A

A

I

I

T

T

R

R

E

E

E

E

T

T

P

P

R

R

E

E

S

S

I

I

D

D

E

E

N

N

T

T

D

D

E

E

T

T

H

H

E

E

S

S

E

E

M

M

O

O

N

N

S

S

I

I

E

E

U

U

R

R

L

L

E

E

P

P

R

R

O

O

F

F

E

E

S

S

S

S

E

E

U

U

R

R

M

M

i

i

l

l

o

o

u

u

d

d

G

G

A

A

Z

Z

Z

Z

A

A

Z

Z

,

,

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

e

e

n

n

s

s

e

e

i

i

g

g

n

n

e

e

m

m

e

e

n

n

t

t

s

s

u

u

p

p

é

é

r

r

i

i

e

e

u

u

r

r

à

à

l

l

a

a

F

F

a

a

c

c

u

u

l

l

t

t

é

é

d

d

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

e

e

e

e

t

t

d

d

e

e

P

P

h

h

a

a

r

r

m

m

a

a

c

c

i

i

e

e

d

d

e

e

R

R

a

a

b

b

a

a

t

t

,

,

je vous remercie infiniment d’avoir accepté d’encadrer ce travail et

pour l’intérêt qu’elle a accordé pour cette thèse. Qui a suivi mes

travaux avec intérêt constant et une confiance imperturbable en leur

réussite. Son encadrement et ses précieux conseils m’ont guidée tout

au long de l’élaboration de ce travail. Son savoir et ses talents

multiples m’ont profondément inspiré. Qu’il trouve ici l’expression de

mon respect, de ma profonde gratitude et de mon infinie

reconnaissance. . Veuillez accepter, cher maître, dans ce travail

(31)

A

A

N

N

O

O

T

T

R

R

E

E

M

M

A

A

I

I

T

T

R

R

E

E

E

E

T

T

J

J

U

U

G

G

E

E

D

D

E

E

T

T

H

H

E

E

S

S

E

E

:

:

M

M

O

O

N

N

S

S

I

I

E

E

U

U

R

R

L

L

E

E

P

P

R

R

O

O

F

F

E

E

S

S

S

S

E

E

U

U

R

R

A

A

H

H

M

M

E

E

D

D

B

B

o

o

u

u

r

r

a

a

z

z

z

z

a

a

,

,

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

e

e

n

n

s

s

e

e

i

i

g

g

n

n

e

e

m

m

e

e

n

n

t

t

s

s

u

u

p

p

é

é

r

r

i

i

e

e

u

u

r

r

à

à

l

l

a

a

F

F

a

a

c

c

u

u

l

l

t

t

é

é

d

d

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

e

e

e

e

t

t

d

d

e

e

P

P

h

h

a

a

r

r

m

m

a

a

c

c

i

i

e

e

d

d

e

e

R

R

a

a

b

b

a

a

t

t

,

,

e

e

t

t

c

c

h

h

e

e

f

f

d

d

e

e

s

s

e

e

r

r

v

v

i

i

c

c

e

e

d

d

e

e

n

n

e

e

u

u

r

r

o

o

l

l

o

o

g

g

i

i

e

e

h

h

ô

ô

p

p

i

i

t

t

a

a

l

l

m

m

i

i

l

l

i

i

t

t

a

a

i

i

r

r

e

e

d

d

i

i

n

n

s

s

t

t

r

r

u

u

c

c

t

t

i

i

o

o

n

n

M

M

o

o

h

h

a

a

m

m

e

e

d

d

V

V

.

.

Nous sommes infiniment sensibles à l’honneur que vous nous faites en

acceptant de siéger parmi notre jury de thèse. Nous tenons à exprimer

notre profonde gratitude pour votre bienveillance et votre simplicité

avec lesquelles vous nous avez accueillis. Veuillez trouver ici, cher

Maître, le témoignage de notre grande estime et de notre sincère

reconnaissance.

(32)

A

A

N

N

O

O

T

T

R

R

E

E

M

M

A

A

I

I

T

T

R

R

E

E

E

E

T

T

J

J

U

U

G

G

E

E

D

D

E

E

T

T

H

H

E

E

S

S

E

E

:

:

M

M

O

O

N

N

S

S

I

I

E

E

U

U

R

R

L

L

E

E

P

P

R

R

O

O

F

F

E

E

S

S

S

S

E

E

U

U

R

R

Y

Y

A

A

S

S

S

S

E

E

R

R

A

A

r

r

k

k

h

h

a

a

,

,

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

e

e

n

n

s

s

e

e

i

i

g

g

n

n

e

e

m

m

e

e

n

n

t

t

s

s

u

u

p

p

é

é

r

r

i

i

e

e

u

u

r

r

à

à

l

l

a

a

F

F

a

a

c

c

u

u

l

l

t

t

é

é

d

d

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

e

e

e

e

t

t

d

d

e

e

P

P

h

h

a

a

r

r

m

m

a

a

c

c

i

i

e

e

d

d

e

e

R

R

a

a

b

b

a

a

t

t

.

.

Vous avez accepté avec bienveillance de participer à notre Jury. Nous

sommes très sensibles à votre présence et nous vous remercions

d'avoir bien voulu juger ce travail. C'est pour nous un grand honneur

de vous compter parmi nos juges. Je tiens, en effet, à vous exprimer

ma profonde gratitude pour votre bienveillance et veuillez trouver ici,

cher Professeur, le témoignage de ma grande estime et de ma sincère

reconnaissance.

(33)

A

A

N

N

O

O

T

T

R

R

E

E

M

M

A

A

I

I

T

T

R

R

E

E

E

E

T

T

J

J

U

U

G

G

E

E

D

D

E

E

T

T

H

H

E

E

S

S

E

E

:

:

M

M

O

O

N

N

S

S

I

I

E

E

U

U

R

R

L

L

E

E

P

P

R

R

O

O

F

F

E

E

S

S

S

S

E

E

U

U

R

R

M

M

U

U

S

S

T

T

A

A

P

P

H

H

A

A

B

B

e

e

n

n

s

s

g

g

h

h

i

i

r

r

,

,

P

P

r

r

o

o

f

f

e

e

s

s

s

s

e

e

u

u

r

r

d

d

e

e

l

l

e

e

n

n

s

s

e

e

i

i

g

g

n

n

e

e

m

m

e

e

n

n

t

t

s

s

u

u

p

p

é

é

r

r

i

i

e

e

u

u

r

r

à

à

l

l

a

a

F

F

a

a

c

c

u

u

l

l

t

t

é

é

d

d

e

e

M

M

é

é

d

d

e

e

c

c

i

i

n

n

e

e

e

e

t

t

d

d

e

e

P

P

h

h

a

a

r

r

m

m

a

a

c

c

i

i

e

e

d

d

e

e

R

R

a

a

b

b

a

a

t

t

,

,

e

e

t

t

c

c

h

h

e

e

f

f

d

d

e

e

s

s

e

e

r

r

v

v

i

i

c

c

e

e

d

d

e

e

n

n

e

e

u

u

r

r

o

o

l

l

o

o

g

g

i

i

e

e

h

h

ô

ô

p

p

i

i

t

t

a

a

l

l

m

m

i

i

l

l

i

i

t

t

a

a

i

i

r

r

e

e

d

d

i

i

n

n

s

s

t

t

r

r

u

u

c

c

t

t

i

i

o

o

n

n

M

M

o

o

h

h

a

a

m

m

e

e

d

d

V

V

.

.

qui m’a fait l’honneur d’avoir siéger parmi mon jury de thèse. Je suis

touchée par la spontanéité avec laquelle vous avez accepté d’évaluer

ce travail. Puisse ce travail témoigner de ma reconnaissance et de

l’estime que je porte à votre personne.

.

(34)

S

S

O

O

M

M

M

M

A

A

I

I

R

R

E

E

I-INTRODUCTION ... 1 II-HISTORIQUE [7,8,9 ,10,11] ... 2 III-RAPPEL ANATOMIQUE [18] ... 6 IV-EPIDEMIOLOGIE ... 15 A- L’incidence ... 15 B- La prévalence ... 15 C- Le sexe ... 15 V-DIAGNOSIC DE L’EPILEPSIE ... 15 A- Clinique [29] ... 15 1- Interrogatoire [29] ... 16 2-Examen clinique [29] ... 16 B-Examens complémentaires ... 16 1-Examens biologiques [29] ... 16 2-Examens électro-encéphalographiques ... 17 VI-CLASSIFICATION DES CRISES ... 18 A-L’épilepsie et les syndromes épileptiques ... 22 1-Type de crise ... 25 2- Type d’épilepsie ... 25 3-Syndromes épileptiques ... 27 4-Etiologie ... 28 a- Etiologie structurelle ... 28 b- Etiologie génétique ... 30 c-Etiologie infectieuse ... 31 d- Etiologie métabolique ... 31

(35)

e-Etiologie immune ... 32 f- Etiologie Inconnue ... 33 VII-EPILEPSIES PHARMACORESISTANTEs ... 35

A- Définition ... 35 B-Physiopathologie ... 38 1-les transporteurs multidrogues ... 41 2-Modification des cibles des antiépileptiques ... 43 C- Indicateurs de la pharmacorésistance ... 43 VIII-LES RISQUES DE LA PHARMACORESISTANCE ... 46 IX- BILAN DEVANT UNE EPILEPSIE PHARMACORESISTANTE ... 47 A- IRM morphologique [65]... 47 1- diagnostic de la lésion épileptogène ... 47 2-Bilan pré-chirurgical ... 48 B-L’exploration électro-clinique ... 49 1-La Vidéo-EEG [65] ... 49 2- Les enregistrements EEG intracérébraux (stéréo-EEG) ... 50 C- L’imagerie fonctionnelle ... 50 D- Bilan neuro-psychologique ... 50 E- Evaluation psychiatriques ... 51 X-TRAITEMENT DE L’EPILEPSIE PHARMACORESISTANTE ... 54 B-Moyens ... 55 1-Mesures hygiéno-diététiques [68] ... 55 2- Les antiépileptiques ... 56 a- Principaux mécanismes d’action ... 58 b- Les principaux médicaments antiépileptiques [68] ... 59 3- Traitement chirurgical de l’épilepsie ... 60

a- Chirurgie à visée curative ... 63 REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUES ... 97

(36)

ABREVIATIONS

AVC : Accident vasculaire cérébral BHE : Barrière hémato-encéphalique CE : Crise d’épilepsie

EEG : Electroencéphalographie

FLAIR : Fluid attenuated inversion recovery GABA : Acide gamma-aminobutyrique IRM : Imagerie par résonance magnétique LICE : Ligue internationale contre l'épilepsie MAE : Médicament antiépileptique

NMDA : N-méthyl-D-asparate

NTS : noyaux du tractus solitaire

OMS : Organisation mondiale de la santé SH : Sclérose hippocampique

SNV : Stimulation du nerf vague

SUDEP : Sudden Unexpected Death in Epilepsy TEMP : Tomographie d’émission monophotonique TEP : Tomographie d’émission de positons

(37)

I-INTRODUCTION

L’épilepsie est une affection neurologique chronique définie par la répétition, en général spontanée, à moyen et long terme, de crises épileptiques (CE).

Il faut différencier entre crise épileptique et épilepsie :

En premier lieu il faut noter que la crise épileptique est un symptôme par contre l’épilepsie est une maladie +++

 Épilepsies : affections chroniques caractérisées par la répétition en général "spontanée" à moyen et à long terme des crises épileptiques [1].  Crise épileptique : manifestation neurologique de l’hyperactivité

paroxystique d’un groupe plus ou moins étendu de neurones cérébraux et de son éventuelle propagation [2].

L’épilepsie n’est donc plus définie par la répétition de plusieurs crises mais par la survenue d’au moins une crise épileptique associée à une perturbation

cérébrale persistante qui peut entrainer la survenue d’autres crises. [3, 4 ,5] Les crises peuvent avoir des manifestations motrices, sensitives, sensorielles ou psychiques, parfois accompagnées d’une altération de la conscience,

secondaires à une décharge anormale, excessive et hypersynchrone de neurones. Il existe différents types de crises épileptiques, chaque type a une sémiologie bien précise [4], mais toutes les CE ont des caractéristiques communes : [6]

 Début et fin brusques ou rapidement progressifs  Durée brève

 le caractère stéréotypé chez le même patient.

Les moyens médicamenteux pour traiter l’épilepsie sont multiples. Ils permettent seulement de réduire l’intensité et la fréquence des crises.

(38)

2

De nombreux patients peuvent présenter une pharmacorésistance. Lorsqu’elle est indiquée, la neurochirurgie constitue le traitement le plus efficace. Il existe aussi d’autres méthodes, telles que la stimulation du nerf vague ou le régime cétogène.

La stimulation du nerf vague (SNV) est un des traitements alternatifs des épilepsies. Il s’agit d’une thérapie de type palliative destinée à diminuer la fréquence et la sévérité des crises chez les patients ayant une épilepsie partielle pharmacorésistante non opérable, soit du fait du caractère multifocal de l’épilepsie, soit du fait du déficit fonctionnel majeur qu’une exérèse corticale impliquerait. Elle peut être aussi utile dans le cadre des épilepsies généralisées invalidantes et réfractaires aux traitements.

Dans notre travail, on va passer en revue différents types d’épilepsies, les méthodes thérapeutiques. Nous insistons sur les critères qui permettent de définir l’épilepsie pharmacorésistante qui fait l’objet du traitement chirurgical. Le chapitre traitement sera dédié à la description de la technique ‹‹ stimulation du nerf vague - ses indications et ses résultats - ››

II-HISTORIQUE [7,8,9 ,10,11]

Le mot ‹‹crise›› vient du grec ancien et signifie « décision ». Terme utilisé par Hippocrate, il définissait le moment où l’on devait décider du traitement du malade, phase critique où l’on se devait d’agir.

Le mot épilepsie vient du verbe grec « Epilambanein » qui signifie surprendre, attaquer ou être possédé par des diables, comme on croyait par le passé, et dans notre quotidien, d’autres personnes qui sont encore convaincues, qu'une personne épileptique était la proie d'une force ou d'une puissance surnaturelle[8].

Figure

Figure 2 : Vue  des principales branches du nerf vague [20]

Figure 2 :

Vue des principales branches du nerf vague [20] p.47
Figure 3 : coupe transversale passant par C6 montrant les rapports du nerf  vague [20]

Figure 3 :

coupe transversale passant par C6 montrant les rapports du nerf vague [20] p.50
Figure  4 : Classification opérationnelle simplifiée des types de crises d'épilepsie de 2017 de  la LICE

Figure 4 :

Classification opérationnelle simplifiée des types de crises d'épilepsie de 2017 de la LICE p.55
Figure 5 : Classification opérationnelle détaillée des types de crises d'épilepsie détaillée de 2017 de la  LICE [31] ( ILAE :the international league against epilepsy )

Figure 5 :

Classification opérationnelle détaillée des types de crises d'épilepsie détaillée de 2017 de la LICE [31] ( ILAE :the international league against epilepsy ) p.56
Figure  6  : Démarche de la classification des épilepsies [31]

Figure 6 :

Démarche de la classification des épilepsies [31] p.60
Figure 7 : étiologies de l’épilepsie  [49]

Figure 7 :

étiologies de l’épilepsie [49] p.70
Figure 9: mécanismes biologiques de pharmacorésistance de l’épilepsie (hypothèses) [54]

Figure 9:

mécanismes biologiques de pharmacorésistance de l’épilepsie (hypothèses) [54] p.75
Figure 10 : L’hypothèse des transporteurs multidrogues [55]

Figure 10 :

L’hypothèse des transporteurs multidrogues [55] p.78
Figure 11 : Conduite à tenir devant une épilepsie pharmacorésistante

Figure 11 :

Conduite à tenir devant une épilepsie pharmacorésistante p.88
Figure 12 : Bilan devant une épilepsie partielle pharmacorésistante selon  Talairach J  [67]

Figure 12 :

Bilan devant une épilepsie partielle pharmacorésistante selon Talairach J [67] p.89
Figure  13  : Date de découverte des médicaments antiépileptiques (D’après  Arzimanoglou, A, 2010) [71]

Figure 13 :

Date de découverte des médicaments antiépileptiques (D’après Arzimanoglou, A, 2010) [71] p.93
Figure 14 : les sites d’action des MAEs (Epilepsies Collection Abrégés) [72].

Figure 14 :

les sites d’action des MAEs (Epilepsies Collection Abrégés) [72]. p.94
Figure 16 : Arbre décisionnel du bilan pré-chirurgical de l’épilepsie  pharmacorésistante [74]

Figure 16 :

Arbre décisionnel du bilan pré-chirurgical de l’épilepsie pharmacorésistante [74] p.98
Figure  17 : neuro-navigation peropératoire montrant le point d’entrée (cercle  latéral ouvert ) la trajectoire (ligne jaune ) et la cible (cercle ouvert médial )[77]

Figure 17 :

neuro-navigation peropératoire montrant le point d’entrée (cercle latéral ouvert ) la trajectoire (ligne jaune ) et la cible (cercle ouvert médial )[77] p.100
Figure  18 :  Épilepsie  mésio-temporale  gauche.  A.  IRM  préopératoire  (séquence  coronale  pondérée T2) : atrophie marquée de la corne d'Ammon gauche (flèche)

Figure 18 :

Épilepsie mésio-temporale gauche. A. IRM préopératoire (séquence coronale pondérée T2) : atrophie marquée de la corne d'Ammon gauche (flèche) p.102
Figure 19 : système de stimulation du nerf vague [95]

Figure 19 :

système de stimulation du nerf vague [95] p.110
Figure 20 : - Représentation par transparence du dispositif implanté avec les électrodes et une  boucle du câble au niveau cervical et le générateur d’impulsions en position sous-claviculaire

Figure 20 :

- Représentation par transparence du dispositif implanté avec les électrodes et une boucle du câble au niveau cervical et le générateur d’impulsions en position sous-claviculaire p.111
Figure 2 -incision antérieure du muscle sterno bipolaire [95]

Figure 2 -

incision antérieure du muscle sterno bipolaire [95] p.114
Figure    22 :  Mise  en  évidence  du  nerf  vague  (flèche  blanche)  entre  la  veine  jugulaire  interne  latéralement  (flèche  bleue)  et  l’artère  carotidienne  primitive  médialement (flèche rouge) [98]

Figure 22 :

Mise en évidence du nerf vague (flèche blanche) entre la veine jugulaire interne latéralement (flèche bleue) et l’artère carotidienne primitive médialement (flèche rouge) [98] p.117
Figure 23 :  Nerf vague libéré sur 3 cm et doucement soulevé par une laque en  préparation du placement des électrodes [98]

Figure 23 :

Nerf vague libéré sur 3 cm et doucement soulevé par une laque en préparation du placement des électrodes [98] p.118
Figure 24 :  Les deux électrodes et l’hélice stabilisatrice enroulées autour du nerf  vague

Figure 24 :

Les deux électrodes et l’hélice stabilisatrice enroulées autour du nerf vague p.121
Figure 25 : connexion de l’électrodes au générateur et positionnement de la tête  de programmation dans une house pour le test d’impédance [100]

Figure 25 :

connexion de l’électrodes au générateur et positionnement de la tête de programmation dans une house pour le test d’impédance [100] p.123

Références

Updating...

Sujets connexes :