• Aucun résultat trouvé

Au potager

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Au potager "

Copied!
7
0
0

Texte intégral

(1)

Ce bulletin est destiné aux jardiniers amateurs. Il s’appuie sur les observations réalisées par les observateurs des filières arboriculture fruitière, maraîchage, olivier, tomate

agricoles ; et sur l’analyse de risque effectuée par les animateurs de ces filières.

Des informations sur le rythme de parution de votre bulletin Janvier-mars : en fonction de l’actualité phytosanitaire

Avril- octobre : 2 bulletins par mois

Novembre – décembre : 1 bulletin par mois

SOMMAIRE

AU POTAGER ...

SALADE ...

Limaces et escargots ...

SALADE (SUITE) ...

Pucerons ...

NAVET ...

Pucerons ...

Altises ...

AU VERGER ...

CERISIER ...

Mouche asiatique Drosophila suzukii...

POMMIER...

Carpocapse des pommes (ver du fruit)

AU JARDIN D’ORNEMENT ...

BUIS ...

Pyrale du buis ...

Ce bulletin est destiné aux jardiniers amateurs. Il s’appuie sur les observations réalisées par les observateurs des filières arboriculture fruitière, maraîchage, olivier, tomate

; et sur l’analyse de risque effectuée par les animateurs de ces filières.

Des informations sur le rythme de parution de votre bulletin : : en fonction de l’actualité phytosanitaire

s par mois

: 1 bulletin par mois

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

Carpocapse des pommes (ver du fruit) ...

...

...

...

Ce bulletin est destiné aux jardiniers amateurs. Il s’appuie sur les observations réalisées par les observateurs des filières arboriculture fruitière, maraîchage, olivier, tomates d’industrie, zones non

; et sur l’analyse de risque effectuée par les animateurs de ces filières.

... 2

... 2

... 2

... 3

... 3

... 4

... 4

... 4

... 5

... 5

... 5

... 6

... 6

... 7

... 7

... 7

N°22 – 16 mai 2016

(2)

Au potager

Salade

Limaces et escargots

Des limaces sont observées dans les Alpes Maritimes avec un niveau de présence moyen.

Les limaces broutent localement les feuilles des salades. Elles sont facilement reconnaissables, même si plusieurs espèces peuvent s’attaquer aux salades de même pour les escargots.

.

dégâts de limace (photo : Ephytia, INRA)

Méthodes culturales :

Il existe de nombreux prédateurs qui se nourrissent de limaces : merles, hérissons, musaraignes, orvets, carabes, staphylins, crapauds, grenouilles. Favoriser leur présence en limitant les traitements phytosanitaires permet de réguler la population de limaces.

(3)

Salade (suite)

Pucerons

Une forte présence de pucerons est signalée sur des parcelles des Bouches du Rhône et du Vaucluse.

Les pucerons sont de petits insectes piqueurs-suceurs très communs pouvant s’attaquer à de nombreuses plantes cultivées ou adventices. Il existe de nombreuses espèces de pucerons. La particularité du puceron est sa rapidité pour se reproduire. Au printemps il est possible d’observer chez certains pucerons des individus ailés. Il s’agit de femelles qui sont chargées de coloniser les plantes environnantes. Par ailleurs les pucerons ont la faculté de se reproduire sans avoir besoin de s’accoupler, les femelles « mettent au monde » des pucerons directement sans même passer par le stade d’œuf ce qui accélère le cycle biologique.

Les dégâts provoqués par les piqûres sur les feuilles ont une faible incidence sur la plante en elle- même. Par contre la salade est souillée et peu appétissante, un bon nettoyage à l’eau claire additionnée de vinaigre permettra de la consommer.

Aspect d’une laitue attaquée par les pucerons (photo : Ephytia, INRA)

Méthodes culturales :

- désherber les abords de la parcelle (les pucerons se conservent sur les adventices)

- limiter les traitements chimiques afin de favoriser la présence naturelle des auxiliaires tels que coccinelles, chrysopes, syrphes.

- favoriser la présence de plantes fleuries autour du potager pour servir d’abris aux insectes auxiliaires

(4)

Navet

Pucerons

Des pucerons sont observés dans le Vaucluse avec un niveau d’infestation relativement important.

Consulter le paragraphe précédent.

Altises

Une forte présence d’altises est signalée dans le Vaucluse

Les altises sont de petits coléoptères noir brillant, ils sautent lorsqu’ils sont dérangés. Ils génèrent de nombreuses morsures sur le feuillage qui apparaissent sous la forme de petits trous de quelques millimètres. Lorsqu’ils attaquent les jeunes navets (stade 2 feuilles) ils peuvent entraîner des pertes de plantes, l’impact est moins préjudiciable sur des plantes plus âgées.

Altise adulte (photo D. Blancard, INRA)

Méthode culturale :

Plusieurs mesures permettent de limiter la propagation de ces nuisibles :

- éviter les excès de fertilisation azotée, une croissance trop rapide des plantes favorise la présence des ravageurs qui aiment se nourrir des jeunes feuilles tendres.

- certains oiseaux et les crapauds sont des prédateurs naturels, favoriser leur présence en leur installant un abri ou un point d’eau

- les cendres de bois épandues sur le sol les repoussent

- arracher les crucifères sauvages au bord des parcelles qui peuvent les héberger.

(5)

Au verger

Cerisier

Mouche asiatique

Drosophila suzukii

Les vols sont en cours dans tous les secteurs avec des observations de pontes sur fruits de variétés précoces (ex : Burlat).

Rappel du bulletin précédent :

« La mouche Drosophila suzukii génère un certain nombre de dégâts importants sur les fruits.

Cette petite mouche passe l’hiver au stade adulte. On observe généralement un effondrement des populations lié aux températures froides au mois de décembre. Cet hiver ayant été particulièrement doux, l’effondrement s’est décalé au mois de janvier et des adultes ont continué à voler tout l’hiver. Aussi il est possible que les dégâts soient plus importants en 2016 qu’en 2015.

Moyens de prévention :

Afin de limiter les dégâts de cette mouche, il est possible d’installer des pièges : utiliser une bouteille en plastique rouge suspendue proche des fruits avec 20 orifices latéraux de 3-4 mm de diamètre sur un seul côté de la bouteille. Y verser une solution composée de 1/3 de vinaigre de cidre, 1/3 d’eau et 1/3 de vin rouge, quelques pincées de sel, une goutte de produit vaisselle (le moins parfumé possible).

Sur les petits arbres on pourra également mettre en place des filets insect-proof. » Conseils :

-Cueillir les cerises sans attendre et les conserver au réfrigérateur.

(6)

Pommier

Carpocapse des pommes (ver du fruit)

Dans le secteur d’Avignon les vols du papillon ont commencé à la mi secteur alpin les débuts de vol se situent au début mai.

Rappel du bulletin précédent :

« Le ver des pommes est en fait une petite chenille dont le papillon est appelé carpocapse. Il est plutôt petit (15 à 20 mm) et sort à la tombée de la nuit, on l’aperçoit donc rarement. La chenille quant à elle se développe à l’intérieur du fruit en consommant la chair.

On remarque sa présence de par le petit trou que l’on voit sur l’épiderme du fruit où des excréments de la larve sont présents. Les fruits attaqués pourrissent et tombent prématurément.

Outils de biocontrôle :

C’est le bon moment pour installer les pièges à phéromone qui permettront de capturer un certain nombre de papillons et d’identifier les périodes à risque.

Carpocapse des pommes (ver du fruit)

vignon les vols du papillon ont commencé à la mi secteur alpin les débuts de vol se situent au début mai.

Le ver des pommes est en fait une petite chenille dont le papillon est appelé carpocapse. Il est plutôt petit (15 à 20 mm) et sort à la tombée de la nuit, on l’aperçoit donc rarement. La chenille

à l’intérieur du fruit en consommant la chair.

On remarque sa présence de par le petit trou que l’on voit sur l’épiderme du fruit où des excréments de la larve sont présents. Les fruits attaqués pourrissent et tombent prématurément.

C’est le bon moment pour installer les pièges à phéromone qui permettront de capturer un certain nombre de papillons et d’identifier les périodes à risque.

vignon les vols du papillon ont commencé à la mi-avril. Dans le

Le ver des pommes est en fait une petite chenille dont le papillon est appelé carpocapse. Il est plutôt petit (15 à 20 mm) et sort à la tombée de la nuit, on l’aperçoit donc rarement. La chenille On remarque sa présence de par le petit trou que l’on voit sur l’épiderme du fruit où des excréments de la larve sont présents. Les fruits attaqués pourrissent et tombent prématurément.

C’est le bon moment pour installer les pièges à phéromone qui permettront de capturer un certain nombre de papillons et d’identifier les périodes à risque. »

(7)

.

Au jardin d’ornement

Buis

Pyrale du buis

Les premiers vols de papillon de la pyrale du buis ont été observés dans le Var depuis 10 jours bien que des chenilles soient toujours observées.

Ces chenilles vertes et noires se nourrissent des feuilles des buis. Particulièrement voraces, elles entraînent des dessèchements de plantes entières en une génération. Trois générations de chenilles se succèderont pendant l’année.

Outils de biocontrôle :

C’est le bon moment pour installer des pièges à phéromone permettant de capturer les papillons de la pyrale du buis.

LES OBSERVATIONS CONTENUES DANS CE BULLETIN ONT ETE REALISEES PAR LES PARTENAIRES SUIVANTS :

Le Bulletin de Santé du Végétal, filière Jardins Amateurs, s’appuie sur les bulletins de santé du végétal des filières : Maraîchage, Arboriculture fruitière, Tomate d’industrie, Olivier, Zones Non Agricoles. Les observateurs des filières correspondantes contribuent donc à l’élaboration de ce document.

COMITE DE REDACTION DE CE BULLETIN :

Anne ROBERTI (FREDON PACA) et Sébastien REGNIER (FREDON PACA)

N.B. Ce Bulletin est produit à partir d’observations ponctuelles réalisées sur un réseau de parcelles. S’il donne une tendance de la situation sanitaire, celle-ci ne peut pas être transposée telle quelle à chacune des parcelles. La Chambre régionale d’Agriculture et l’ensemble des partenaires du BSV dégagent toute responsabilité quant aux décisions prises pour la protection des cultures. La protection des cultures se décide sur la base des observations que chacun réalise sur ses parcelles et s’appuie, le cas échéant, sur les préconisations issues de bulletins techniques.

Action pilotée par le ministère chargé de l’agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto.

Références

Documents relatifs

● Eviter l’exagération des apports azotés, même organiques, qui favorisent la poussée des herbes indésirables, la prolifération des ravageurs comme les pucerons et rendent les

Tout nombre entier peut se décomposer de manière unique sous la forme d'un produit de nombres premiers.. Définition -

bles, on peut toujours trouver pour les variables des valeurs entières ne s 1 annulant pas en même temps et telles que, pour ces valeurs des variables, les f onctions

Pour savoir plus précisément à quel moment les travaux auront lieu dans votre rue, visitez le site ville.levis.qc.ca, section Transport et infrastructures, rubrique Lévis en

Par exemple, en prévoyant que l'exigibilité respectivement la date de référence la plus tard pour la prise de vacances est fixée à la fin de l'année ; combinée à la

Puisqu’un polymère est un assemblage de macromolé- cules de degrés de polymérisation différents, il nous faut considérer un degré de polymérisation moyen en nombre, noté [9]

Nous avons donc été amenés à étudier les variations possibles de la teneur en acide céto-9 décène-2 oïque et hydroxy-10 décène-2 oïque chez les reines et les

Comme on a "pris de l'avance" avec le 234 final de la chaîne, 6 nouveaux termes suffisent pour épuiser aussi la seconde classe.. Ce n'est là qu'une borne