• Aucun résultat trouvé

Devenir AVS. Guide du formateur. Module 20 Les Troubles du spectre autistique Caractéristiques et stratégies d accompagnement

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Devenir AVS. Guide du formateur. Module 20 Les Troubles du spectre autistique Caractéristiques et stratégies d accompagnement"

Copied!
8
0
0

Texte intégral

(1)

Devenir AVS

Guide du formateur

Module 20

Les Troubles du spectre autistique

Caractéristiques et stratégies d’accompagnement

(2)

Som mair e

(3)

Som mair e

4 5

Module 20

Les Troubles du spectre autistique Caractéristiques et Stratégies d’accompagnement

Objectifs de formation 4 Commentaires et aides 4

Les aspects cognitifs de l’autisme

4

Le langage

4

Un profil développemental hétérogène

4

Le traitement de l’information

4

Théorie de l’esprit

5

Fonctions exécutives

5

Documents

5

(4)

4

Guide du formateur – Module 20

Module 20

Les Troubles du spectre autistique Caractéristiques et Stratégies

d’accompagnement

Objectifs de formation

- sensibilisation aux Troubles du spectre autistique ; - connaître les hypothèses et techniques actuelles ;

- comprendre les difficultés entrant en jeu dans les interactions sociales ; - mettre en place des stratégies d’intervention adaptées à l’enfant.

Commentaires et aides

Les aspects cognitifs de l’autisme

Le langage

On observe chez l’enfant TED des particularités langagières.

La communication a souvent pour but l’obtention d’un objet ou d’un comportement. Elle n’est que très rarement utilisée dans le but d’échanger avec le partenaire. Les compétences langagières varient d’un enfant à l’autre. Certains ne développeront pas le langage, d’autres auront un langage fonctionnel avec des particularités dans la manière d’interagir avec autrui. Ainsi, l’intonation monotone, les sujets d’intérêts restreints ou encore le non-respect des codes sociaux, tels que la distance interpersonnelle ou le contact visuel, rendront les échanges inadéquats d’un point de vue social. Les difficultés pour communiquer et pouvoir exprimer leurs besoins ou désirs entraînent couramment des troubles du comportement.

La compréhension du langage présente également des particularités. Les subtilités du langage, telles que l’humour, les métaphores, les sous-entendus ou encore l’ironie, sont difficilement perçues. La compréhension étant plus pauvre qu’à l’habitude, les indices gestuels fournis par l’interlocuteur peuvent devenir une aide parfois indispensable pour donner du sens au discours.

Un profil développemental hétérogène

Le profil développemental des enfants TED est souvent hétérogène. Des déficits importants peuvent exister dans certains domaines alors que dans d’autres un niveau d’expertise important est parfois observable. La mémoire, et particulièrement la mémoire visuelle, est fréquemment un domaine de compétences préservé, voire supérieur à la norme.

Le traitement de l’information Déficit dans la saisie de l’information

La saisie de l’information sensorielle (visuelle, auditive, olfactive, tactile) peut être inhabituelle. La personne encode alors l’information sous forme brute, dans la modalité sensorielle d’entrée et présente des difficultés pour faire des liens avec les autres modalités sensorielles. Par exemple, un enfant qui a l’habitude de manger un certain biscuit refusera de la manger le jour où celui-ci sera coupé en deux, la perception visuelle de ce

(5)

5

Guide du formateur – Module 20

biscuit ne correspondant plus à la perception habituelle et donc à la représentation de ce biscuit. De plus, la modalité sensorielle en elle-même présente des distorsions. L’hypersensibilité et l’hyposensibilité sont en effet extrêmement fréquentes. Elle peut s’observer dans chacune des modalités sensorielles. Dans notre exemple, l’enfant pourra refuser son biscuit préféré, et même présenter des signes de dégoût, si celui-ci a une texture ne serait-ce que légèrement différente qu’à l’habitude (ex : plus dur ou plus mou).

Déficit dans l’intégration de l’information

Selon le trouble de la cohérence centrale, la tendance à focaliser l’attention sur les détails entraînerait des difficultés d’abstraction et entraverait ainsi la mise en place d’une perception globale permettant de fournir du sens. L’enfant donne une importance première aux détails ce qui rend son environnement hautement instable. En effet, nous reconnaissons notre chambre par une perception globale comprenant l’aspect général de la pièce, le type de mobilier et sa disposition alors qu’une personne présentant un TSA aura peut-être mémorisé des caractéristiques telles que la couleur de la couverture ou encore la luminosité de la pièce. Ainsi, le simple changement d’un de ces détails lui donnera la sensation de ne pas être dans sa propre chambre. Nous imaginons alors l’anxiété et les troubles du comportement que peut engendrer cet environnement perçu comme étant en perpétuel changement.

Théorie de l’esprit

« Avoir une théorie de l’esprit c’est être capable d’attribuer des états mentaux indépendants aux autres et à soi-même pour expliquer et prédire le comportement » (Rogé, 2008). La difficulté à comprendre les croyances et les états mentaux est un obstacle important pour les relations sociales. En effet, comprendre l’ironie, le second degré, le mensonge suppose une analyse subtile des états mentaux d’autrui.

Fonctions exécutives

Les fonctions exécutives sont l’ensemble des fonctions intellectuelles impliquées dans la gestion et le contrôle des activités cognitives. Elles regroupent les capacités nécessaires à une personne pour s’adapter à des situations nouvelles, c’est-à-dire non routinières.

- la flexibilité : permet de se désengager d’une tâche ou d’une action pour passer à une autre

- la planification : permet d’organiser ses activités, à les hiérarchiser par ordre d’importance, logique…

- la mise à jour en mémoire de travail : permet de savoir où on en est dans l’activité,

- l’attention : permet de maintenir ses efforts pour rester centrer sur ce que l’on est en train de faire - l’inhibition : permet d’inhiber une réponse automatique qui ne serait pas ou plus adaptée.

Un dysfonctionnement de ces fonctions serait en lien avec une perturbation au niveau du lobe frontal du système nerveux central. Les personnes avec un TSA ont très souvent des problèmes avec les fonctions exécutives, même pour des personnes avec une intelligence supérieure. De nombreuses études (notamment celle de Hill, 2004) ont montré que les personnes avec un TSA rencontraient des difficultés particulières dans le cas de la flexibilité et de la planification. Cela entraîne de nombreuses difficultés dans la vie quotidienne et explique leur difficulté à gérer les changements et à planifier leurs activités. On parle alors souvent de rigidité.

Documents

Introduction : deux petits films

- Le voyage de Maria (fondation Orange) - Petit frère de la Lune.

Ils permettent tous les deux d’introduire l’autisme, quelques caractéristiques et ce de manière imagée. Ces deux vidéos se trouvent facilement sur internet.

(6)

6

Guide du formateur – Module 20

• Diapositive 8 : il est important de bien évoquer en parallèle des critères diagnostiques, les recommandations de l’HAS et de l’Anesm qui permettent de soutenir le travail avec les nouvelles méthodes (p. 26).

- <http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-03/recommandations_autisme_

ted_enfant_adolescent_interventions.pdf>

• Diapositive 18 : Afin d’illustrer l’ensemble des propos, l’image à l’adresse suivante est intéressante. Elle résume bien la triade autistique :

- http://www.autismegrandecause2012.fr/fr/autisme-en-france.html

• Diapositive 23 : Les photos suivantes permettent d’illustrer la structuration physique : - http://classe-envol.blogspot.fr/2011/08/bienvenue-sur-le-blog-de-la-classe.html - http://www.oaklands.hounslow.sch.uk/page/?pid=33

• Diapositive 25 : Les photos suivantes permettent d’illustrer l’emploi du temps visuel : - http://blogclemence.canalblog.com/archives/p500-10.html

- http://www.lepetitroiadit.fr/Le_Petit_Roi_a_Dit/Prise_en_charge.html

• Diapositive 27 : les photos suivantes viennent compléter celles déjà présentées sur la structuration d’une activité. Il y en a bien d’autres !

- http://xaviermonzouzou.unblog.fr/2010/06/14/formation-teacch/

- http://www.chaap.be/fr/methodologie

Les sites des associations et les blogs des parents permettent d’accéder à de nombreuses activités pédagogiques.

• Diapositive 31 : Les photos suivantes permettent de montrer quels sont les outils utilisés dans la méthode PECS :

* le classeur et les intercalaires :

- http://www.lepetitroiadit.fr/Le_Petit_Roi_a_Dit/Prise_en_charge.html

* la bande phrase et les pictogrammes :

- http://www.autisme-orthophonie.fr/?p=528

• Diapositive 32 : mise en place du PECS. Illustrations de situation d’échange.

- http://pontt.over-blog.org/article-4033379.html

- http://apfthionville.pagesperso-orange.fr/intervena/ortho/communic/code.html en bas de page, avec l’orange.

- http://www.hopeetlumiere.fr/84305784 : avec la bande phrase.

Sur ces liens, se trouvent aussi des ressources sur les différentes phases d’apprentissage de la méthode PECS.

Attention : PECS est une marque déposée. Il n’y que PECS France qui propose des formations reconnues.

• Diapositive 33 : illustration des signes et pictogrammes Makaton - http://www.autisme-orthophonie.fr/?p=573

- http://www.cairn.info/revue-developpements-2009-3-page-15.htm

Attention : Makaton© est une marque déposée. Il n’y a que Makaton France qui propose des formations reconnues.

(7)

7

Guide du formateur – Module 20

• Diapositive 42 :

- Vidéo 17 : le thème de cette vidéo est l’aide aux apprentissages. L’AVS utilise notamment de la guidance verbale. Il rappelle les consignes, structure le matériel d’apprentissage et aide au maintien de l’attention.

- Vidéo 22 : deux actions ici, de l’aide aux apprentissages et de la médiation sociale. L’AVS aide verbalement le jeune garçon dans ses apprentissages et l’aide à obtenir des informations auprès de ses camarades. Il est important d’ouvrir l’enfant aux autres et ce travail de médiation est nécessaire du fait des difficultés sociales du jeune avec autisme.

Notons que l’attitude de l’AVS, bien qu’utilisant parfois un langage peu adapté, est importante. Elle est dynamique, souriante. Pour que le jeune avec autisme accepte de travailler avec un adulte, il faut être sympathique et non uniquement dans l’opposition ou dans l’interdiction. Si l’enfant/l’adolescent perçoit de manière négative son AVS, cela peut engendrer des troubles du comportement.

- Vidéo 8 : cette vidéo illustre le rôle de l’AVS dans les interactions sociales du jeune avec autisme. Elle guide l’adolescent pour qu’il demande de l’aide à ses camarades. Cette fonction de médiateur est essentielle car elle permet de développer en parallèle des interactions sociales, l’autonomie. En effet, nous devons faire en sorte qu’en l’absence de l’AVS, le jeune soit capable de demander de l’aide, d’interagir. Il faut veiller à ne pas créer de dépendance.

• Diapositive 48 :

- Vidéo 19 : cette vidéo traite de la gestion des troubles du comportement. L’enfant avec autisme présente un fonctionnement rigide accompagné d’une intolérance à l’échec. Il est important dans ces moments de dédramatiser la situation et, dans la mesure du possible, ne pas céder. En effet, laisser libre cours aux rigidités de l’enfant ne fait que le renforcer ce type de comportement. Il faut donc l’accompagner dans la gestion de son anxiété : dédramatiser, rediriger vers autre chose, proposer un compromis…

• Diapositive 49 :

- Vidéo 7 : autre illustration de la gestion des troubles du comportement. L’adolescent présente des stéréotypies ainsi que des troubles du comportement parce qu’il est dans un état d’incompréhension et qu’il n’arrive plus à se concentrer, à filtrer les bruits/lumières… autour de lui. L’isoler permet de le soulager mais on doit continuer à faire l’activité car sinon la personne aura compris que si elle agit de cette manière, elle évitera les tâches. Il s’agit encore une fois de ne pas renforcer des comportements inadaptés.

Il est conseillé de renvoyer au document suivant :

http://guidespratiquesavs.fr/images/public/guideted.pdf

Ce guide, bien que non exhaustif, à destination des AVS est une bonne ressource. Il comprend aussi un rapide résumé des TED et de leurs fonctionnements.

La BD à l’adresse suivante permet d’illustrer de manière ludique la vie d’une famille avec un enfant TED.

http://www.autisme.fr/wp-content/uploads/2013/11/Unique-Comme-Toi-BD-Autisme-Bashir-Mauritius.pdf La brochure à l’adresse suivante complétera les commentaires :

- http://www.participate-autisme.be/fr/pdf/brochure_participate.pdf

Le site suivant propose de nombreuses vidéos qui illustrent l’ensemble du module.

- http://www.participate-autisme.be/go/fr/videos

(8)

Devenir AVS

Références

Documents relatifs

The classical Kida vortex flow at high Reynolds numbers is chosen in order to compare the LB method (in both formulations) with direct numerical simulation (DNS) results obtained using

Pour rappel, cette étude vise à montrer qu’un entraînement du langage portant sur les phrases enchâssées peut améliorer la Théorie de l’Esprit dans l’ensemble de

L’apprentissage de la lecture « recycle » une fraction de la voie visuelle ventrale pour la reconnaissance rapide, parallèle et automatique des mots écrits.. La

DYSPHASIE = trouble spécifique du langage oral DYSLEXIE = trouble spécifique de la lecture DYSORTHOGRAPHIE = trouble spécifique

DYSPHASIE = trouble spécifique du langage oral DYSLEXIE = trouble spécifique de la lecture DYSORTHOGRAPHIE = trouble spécifique

 L'appréciation  olfactive  participe  également  au  goût... sélectivité  chez  la  population

(hint : se restreindre à [0; 1] , lister les développements décimaux et en construire un qui ne peut apparaître dans cette liste en &#34;perturbant&#34; la

Puisque tous les croissants ont même prix (sauf croissant de la veille ou autre exception), la correspondance n’est pas injective (sauf s’il ne reste pas plus d’un croissant !) et