LES TRANSPORTS, ENJEU(X) D’AMENAGEMENT ET D’EQUITE

Download (0)

Full text

(1)

Sujet d’étude au choix – 3h

LES TRANSPORTS, ENJEU(X) D’AMENAGEMENT ET D’EQUITE

B.O.

LA FRANCE CONTEMPORAINE – GEOGRAPHIE ET EDUCATION CIVIQUE (12H)

B- Sujet d’étude au choix :

Les transports, enjeu(x) d’aménagement et d’équité (4h).

Commentaires :

Des sites Internet proposent de nombreuses données pour étudier les réalités territoriales locales : les sujets d’étude proposés permettent de sensibiliser les lycéens à ces outils de l’aménagement et du développement, et de leur donner une occasion de les utiliser.

En se situant aux échelles qui paraissent les plus pertinentes (commune, intercommunalité, département, région), on montre l’importance des transports pour la vie quotidienne des habitants, le développement des territoires et les choix des acteurs politiques.

Le traitement de ce sujet d’étude prend appui sur au moins un exemple concret.

(2)

PLACE DANS LE THEME

Ce sujet d’étude peut être étudié en amont pour poser certaines problématiques ou bien après la question obligatoire.

PROBLEMATIQUE

Dans un contexte de grande mobilité géographique des populations, il s’agit de montrer que les transports à différentes échelles sont une priorité pour assurer le fonctionnement et le développement des territoires.

PLAN

1- LES TRANSPORTS DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE.

1h

2- LES ENJEUX A l’ECHELLE INTERCOMMUNALE : L’EXEMPLE DE LIMOGES METROPOLE.

1h

3- LES ENJEUX A l’ECHELLE REGIONALE VOIRE NATIONALE : L’EXEMPLE DU PROJET LGV LIMOGES -POITIERS.

1h

1- LES TRANSPORTS DANS NOTRE VIE

QUOTIDIENNE.

(3)

Ce travail est largement inspiré de celui d’Isabelle Crillon du Lycée Marie-Madeleine Fourcade à Gardanne (13) et disponible sur le site Educnet.

http://www.educnet.education.fr/histgeo/usages-

numeriques/nouveaux-programmes-2011-lycee-histoire-geographie - Capacités et méthodes : organiser et synthétiser des informations (II-2) – réaliser un croquis - schéma cartographique.

- Durée : 1h.

- Objectifs de la séance : montrer que le territoire de proximité est un espace vécu au quotidien, où le réseau de transports joue un rôle déterminant.

- Support : Fond du croquis avec les préfectures et sous- préfectures des 3 départements Limousin et des départements limitrophes (ndlr : spécificité du lycée).

+ construction simultanée au tableau (noir, blanc, numérique, vidéoprojeté).

- Attente possible et mise en œuvre

(avec révision du vocabulaire cartographique et construction d’une légende).

1- Chaque élève de la classe indique son lieu de résidence et le localise.

L’étalement urbain peut être mis en évidence.

2- Mise en place de flèches indiquant des flux et la polarisation du territoire de proximité.

3- Chaque élève de la classe indique le lieu de travail de son/ses parents et le localise.

4- Mise en place de flèches indiquant une polarisation surement plus complexe.

Les motifs de déplacement sont divers.

(4)

5- Mise en place du réseau de transport en indiquant les axes principaux par des figurés linéaires d’épaisseur et/ou de couleur différentes.

Des zones d’évitement peuvent apparaitre.

6- Mise en place d’une ou plusieurs aires d’influence : phénomène de métropolisation.

2- LES ENJEUX A l’ECHELLE INTERCOMMUNALE : L’EXEMPLE DE LIMOGES METROPOLE.

- Capacités et méthodes : exploiter et confronter des informations (II-1) – prélever et hiérarchiser. Utiliser les TIC (II-3). Organiser et synthétiser des informations (II – 2).

- Durée : 1h.

- Objectifs de la séance : définir et expliquer le plan de déplacements urbains (PDU) de Limoges-Métropole.

- Supports : site Internet de Limoges Métropole.

http://www.agglo-limoges.fr

+ questionnaire distribué.

+ doc annexes possibles :

. dessin sur le partage de l’espace urbain pour les différents types de mobilité - NATHAN séries ST p58.

. graphique sur l’évolution de la répartition des voyageurs par mode de transport en France – NATHAN séries ST p59.

. graphique sur les déplacements locaux selon les modes de transport en France – HACHETTE séries ST p78.

- Attente possible et mise en œuvre :

Travail en groupe de 2 élèves et suivre le questionnaire.

(5)

Sur le site, ouvrir le lien « Limoges métropole » puis

« communes membres » et dans un 2ème temps « déplacements » puis

« plan de déplacement ».

1- Présenter la communauté d’agglomération : nombre de communes et d’habitants ?

18 communes et 203 000 habitants.

2- Définir le PDU.

Le plan de déplacements urbains définit les principes généraux de l’organisation des transports, de la circulation et du stationnement.

Il vise à permettre une utilisation plus rationnelle de la voiture et à assurer la bonne insertion des piétons, des deux roues et des transports collectifs.

Il s’agit de promouvoir les modes de transports les moins polluants et les moins consommateurs d’énergie.

3- Présenter les 2 lois qui sont à l’origine de sa création et rappeler la définition du développement durable.

La loi sur l’Air et l’Utilisation rationnelle de l’Energie (31 décembre 1996) a rendu obligatoire l’élaboration du Plan de Déplacements Urbains (PDU) pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants.

La loi du 13 décembre 2000 sur la solidarité et le renouvellement urbain (SRU) a introduit de nouvelles dispositions en articulant les déplacements urbains avec le développement durable des territoires, principalement dans le domaine des transports collectifs et du stationnement.

4- Parmi les 9 axes stratégiques établis, quel est celui qui vous paraît le plus important à développer ? Discussion.

5- Au regard des actions engagées depuis 2003, quel est l’objectif commun de celles-ci ?

A chaque fois, il s’agit d’inciter les citoyens à se déplacer autrement qu’avec leur voiture individuelle.

(6)

3- LES ENJEUX A l’ECHELLE REGIONALE VOIRE NATIONALE : L’EXEMPLE DU PROJET LGV LIMOGES- POITIERS.

- Capacités et méthodes : développer son sens critique (III-1) utiliser de manière critique les ressources en ligne. Utiliser les TIC (II-3).

- Durée : 1h.

- Objectifs de la séance : travailler sur les enjeux à venir concernant les transports pour l’aménagement des territoires et sur le poids des décisions politiques.

- Supports :

* site Internet de Réseau ferré de France (RFF)

http://www.rff.fr/reseau/projets/nouvelles-lignes/lgv-poitiers- limoges

* site d’un collectif citoyen qui réunit des associations, des fédérations, des syndicats et des partis politiques opposés au projet de Ligne à grande Vitesse entre Limoges et Poitiers.

http://limogespoitiers.com/

+ doc annexe possible : carte sur le réseau LGV français créé, en construction ou projeté - HACHETTE séries ST p82.

- Attente possible et mise en œuvre :

Construction d’un tableau comparatif sur les arguments des uns et des autres pour ce projet d’aménagement du territoire.

(7)

RFF Collectif

Accessibilité et gain de temps

Favoriser une meilleure accessibilité du Limousin, mais également des départements comme la Dordogne, le Cantal, le Lot ou l’Aveyron.

Mettre Limoges à 2 heures de Paris en se raccordant à la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique.

La LGV Limoges-Poitiers détournera les passagers de la ligne Paris-Toulouse et conduira à l'abandon de la Creuse, de l'Indre, d'une partie de la Corrèze et du Lot, de l'Allier.

On peut faire aussi bien par le Paris- Orléans-La Souterraine -Limoges- Toulouse, l'écart maximum serait de 15 minutes...

Budget et financement

Le montant total de l’opération est estimé à 1,6 milliard d’euros, aux conditions économiques de 2009.

Le mode de financement du projet n’est pas arrêté à c e jour.

Les études sont financées par l’Etat (1/3), les collectivités (1/3) et RFF (1/3).

Cette ligne à voie unique coûterait 4 fois plus cher (2 milliards d'euros) que l’amélioration du temps de parcours de la double ligne Paris-Orléans-La Souterraine-Limoges-Toulouse (500 M d'euros).

Gains économiques

Accompagner le mouvement d’ouverture du Limousin vers la façade atlantique, renforcer les relations entre les deux capitales régionales que sont Poitiers et Limoges (35 minutes).

La LGV Limoges-Poitiers risque de vider Limoges d'une partie de ses forces économiques, culturelles et intellectuelles au profit de Poitiers.

De plus Limoges va se fermer à Toulouse.

Gain de calendrier

Les études doivent conduire à l’enquête d’utilité publique, prévue en 2012.

L’objectif est de mettre en service la Ligne à Grande Vitesse, en concomitance, ou à un horizon très proche, avec la mise en service de la Ligne à Grande Vitesse Sud Europe Atlantique (mi-2017).

Il faudrait 3/5 ans pour réaliser les améliorations nécessaires sur la ligne Paris-Orléans-La Souterraine-Limoges -Toulouse (POLLT).

(8)

Ensuite, la mise en perspective peut se faire avec une discussion autour du sondage de l’IFOP réalisé en janvier 2010 pour RFF sur la LGV Limoges-Poitiers.

http://www.lgvpoitierslimoges.com/upload/documentation/fichi ers/sondage/enquytesurlamiseenplacedelalgvpoitierslimoges.pdf

Il révèle que 71% des sondés jugent la LGV « pas utile », mais qu'ils sont 80% à s'y déclarer tout de même « favorables ».

67% seulement des sondés en ont entendu parler et 69% se trouvent insuffisamment informés.

On peut conclure en précisant que les discussions autour de ce projet d’aménagement du territoire montrent les enjeux d’aménagement et d’équité auxquels sont confrontés les acteurs politiques.

Le débat public, désormais clos, s’est tenu dans 12 villes différentes du secteur concerné, de septembre à décembre 2006.

La poursuite du projet a été décidée et l’enquête publique est en cours.

La déclaration d'utilité publique pourra ensuite être prononcée.

Figure

Updating...

References

Related subjects :