Labeaume accusé de mentir sur la dette

Texte intégral

(1)

Labeaume accusé de mentir sur la dette

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 | Copyright and protected by applicable law.

Article précédent Article suivant

Classement de l'article 7 mai 2014 Le Journal de Quebec MARIANNE WHITE Le Journal de Québec

LE BRAS DE FER AVEC LE SFMQ CONTINUE

LE SYNDICAT DEs FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE QUÉBEC Et LE MAIRE

LABEAUME ont OUVERT HIER un NOUVEAU Front DANS LEUR GUERRE DE CHIFFRES Au SUJET DE LA DETTE.

Lors du conseil municipal de lundi, Régis Labeaume a soutenu que la dette de Ville a grimpé de 360 millions $ à 1,3 milliard $ depuis qu’il est en poste. Il a affirmé que sur cette hausse, 100 millions $ sont dus au déficit des régimes de retraite des employés municipaux.

Cela a fait bondir le président du syndicat, qui a accusé le maire de mentir. «C’est totalement faux, a affirmé Jean Gagnon. Le déficit des régimes de retraite ne peut pas être comptabilisé dans la dette de la Ville. C’est un mensonge»

GUERRE DES CHIFFRES

Le maire Labeaume a réitéré qu’une bonne partie de la hausse de la dette est attribuable aux investissements en infrastructures, et non aux déficits des régimes de retraite. « Il est complètement dans les patates. Il n’a pas de bon sens ce gars-là», a dit le maire.

La Ville et les syndicats se livrent depuis des mois à une guerre de chiffres sur la véritable étendue de ces déficits.

M. Gagnon soutient que ces chiffres vont donner raison aux syndicats, qui accusent le maire de gonfler les données à son avantage.

Article précédent Article suivant

Page 1 sur 1 Journal de Québec en édition électronique - Le Journal de Quebec - 7 mai 2014 - Labeau...

2014-05-07

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/showarticle.aspx?article=041b172a-de2f-4...

(2)

Étincelles avec les syndicats

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 | Copyright and protected by applicable law.

Article précédent Article suivant

7 mai 2014 Le Soleil SIMON BOIVINET STÉPHANIE MARTIN

Le maire de Québec, Régis Labeaume, et le président des cols blancs, Jean Gagnon, n’ont pas manqué l’occasion de se crêper de nouveaule chignon sur la question de régimes de retraite, hier. Le syndicaliste a taxé le maire de tenir des «propos

mensongers» en exagérant le poids du déficit des caisses de travailleurs sur les finances de la Ville. M. Labeaume a répliqué que M. Gagnon était «complètement dans les

patates» et qu’il lui attribuait des propos qu’il n’avait pas tenus. «Encore une fois, le maire Labeaume tente de se donner le bon rôle et de leurrer la population en mettant l’augmentation de la dette sur le dos de ses employés», a déploré M. Gagnon. «Il faut qu’il se calme, a enjoint M. Labeaume. Qu’il réécoute très attentivement ce que j’ai dit.

Et s’il ne comprend pas, qu’il m’appelle, je vais lui expliquer.

Article précédent Article suivant

Page 1 sur 1 LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 7 mai 2014 - Étincelles avec les syndicats

2014-05-07

http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=e3c73ae4-6bb2-49ba...

(3)

Mise à jour le mardi 6 mai 2014 à 15 h 07 HAE

Les fonctionnaires municipaux de Québec accusent le maire de mauvaise foi

Le président du Syndicat des fonctionnaires municipaux Jean Gagnon dénonce les propos du maire Labeaume

Le président du Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec est en colère contre le maire qu'il accuse de véhiculer des propos mensongers concernant le déficit des caisses de retraite.

Jean Gagnon soutient que l'affirmation du maire Régis Labeaume lors du conseil municipal, lundi, selon laquelle la dette de la Ville de Québec a augmenté à 1,3 milliard entre autres en raison de l'augmentation de 300 millions du déficit des régimes de retraite est totalement fausse.

« Quand il dit que ça a augmenté de 300 millions, c'est faux. C'est de l'incompétence, c'est un mensonge, c'est de la mauvaise foi, c'est totalement faux », affirme Jean Gagnon.

Le Syndicat estime que le maire exagère au sujet de l'augmentation des déficits des régimes de retraite et déplore qu'il fasse un lien entre ces déficits et la dette de 1,3 milliard.

Jean Gagnon prévient que le dossier sera remis aux procureurs du syndicat des cols blancs. « Nos procureurs vont se pencher sur le dossier parce qu'on en a ras-le-bol de se faire dire toutes sortes de niaiseries et de se faire raconter toutes sortes d'histoires », dit M. Gagnon.

À trois jours d'un possible vote de grève des professionnels de la Ville de Québec, Régis Labeaume continue pour sa part de demander aux syndicats de négocier. Il reproche notamment aux associations syndicales de multiplier les sorties sur la place publique plutôt que de discuter.

« Qu'ils mettent autant de temps à négocier qu'ils en mettent à travailler avec les médias et à faire des assemblées. Qu'ils mettent au moins autant d'heures à négocier qu'à faire ça et ça va avancer », a lancé le maire lundi.

Le président du Syndicat des fonctionnaires municipaux rétorque que le Syndicat négocie de bonne foi et qu'il n'a pas reçu de réponse à l'offre finale qu'il a déposée à la dernière rencontre

de négociation.

Jean Gagnon dénonce les chiffres avancés par le maire alors que ce dernier rencontrait mardi le premier ministre Philippe Couillard pour discuter notamment du projet de loi sur les régimes de retraite. Les statuts particuliers de Québec et de Montréal ont aussi été abordés au cours de cette rencontre à laquelle participait également le maire de Montréal, Denis Coderre.

Glissez cette icône dans la barre des tâches Windows pour accéder plus rapidement au site web de Radio-Canada. En savoir plus

Page 1 sur 3 Les fonctionnaires municipaux de Québec accusent le maire de mauvaise foi | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/2014/05/06/004-fonctionnaires-colere-labeaume...

(4)

13 Commentaires

Les plus récents 

Important Afin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio- Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l'exception de la zone Jeunesse). Le nom d'utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Connexion | S'inscrire

Écrire un commentaire ici

Soumettre

Stéphane Landry

300 millions est le même montant que les citoyens de Québec verseront directement pour l'éléphant en plus des 200 millions de tous les payeurs d'impôts du Québec

donc je me dis que si nous trouvons que ce n'est pas beaucoup alors que nous le donnons pour enrichir une seule compagnie, le 300 millions pour le régime de retraite ne devrait pas nous déranger alors que nous le donnerons à des milliers de personnes

André Dubois C'est fini M.Gagnon.

Ghislain Coté

Ben oui mon petit Jean, ce que tu oublis c'est que Labeaume n'a pas le choix de travailler avec les chiffres officiels que les fonctionnaires de la ville lui donnent et non pas les chiffres du Syndicat...

Julien Lepage

Il fallait bien que la maire Labeaume fasse une sortie sur les régimes de retraite la veille de rencontrer le premier ministre Couillard; ça donne du caractère

Claude Robitaille

on a qu á observer le dossier du Concorde pour constater comment est gouvernée notre ville....

Labeaume nous promet sa vérité !!!!!

y va de quelques insultes, de démagogie et de non-dits on se retrouve encore devant un fouillis ou le citoyen ne sait pas se faire une téte...

Labeaume sortira de sa rencontre Laurel et Hardy-Couillard gonflé a bloc pour faire mirroiter a ses ouailles

que tous les maux de la ville viennent des employés....

alors qu ils ne viennent que de LUI et sa... » plus» plus

Bruno Lemelin

@Claude Robitaille . Pis , y paraît qu'en plus, on va avoir ( dans la semaine des 4 jeudi ) un club de hockey ... Pathétique !!!

Glissez cette icône dans la barre des tâches Windows pour accéder plus rapidement au site web de Radio-Canada. En savoir plus

Page 2 sur 3 Les fonctionnaires municipaux de Québec accusent le maire de mauvaise foi | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/2014/05/06/004-fonctionnaires-colere-labeaume...

(5)

Accueil Grands titres International Régional Politique Économie Sports

Arts et divertissement Santé

Techno Science Alimentation Insolite Réflexion Plaisirs

Audio • Vidéo Dossiers Interactif Blogues Webfictions Conditions météo Conditions routières Conditions de ski Concours Témoin

Télévision et radio ICI Radio-Canada Télé ICI Radio-Canada Première Espace musique Autres sites ICI Tou.tv Espace.mu ICI RDI

Radio Canada International ICI Artv

ICI Explora Jeunesse CBC.ca Archives Partenaires Sirius TV5

Ressources

À propos de CBC/Radio-Canada Aide à la navigation Boutique Radio-Canada Centre de production Comment soumettre un projet Communiqués

Contenus éducatifs - Curio Emplois

Foire aux questions Hyperliens de référence Mises au point Publicité

Services français de Radio-Canada Signalétique

Transparence et responsabilisation Vente d'archives

Vidéodescription

Centre des membres Baladodiffusion Cyberlettre Fils RSS Mon profil MP3 en direct Services mobiles Widgets

ICI Radio-Canada en page d'accueil

Conditions d'utilisation Ombudsman Pour nous joindre Tous droits réservés © Société Radio-Canada 2014

Afficher 2 autres réponses

*** Sophie Cartier ***

Une augmentation de 300 millions des déficits en raison des caisses de retraite c'est énorme.

Ça prend une loi et vite.

Bruno Lemelin

@Yvan Dubois . Seulement les siennes...

Anna Derwaun

@*** Sophie Cartier ***

Effectivement, ça prend une loi interdisant au ville de prendre congé de cotisation au caisse de retraite.

C'est ce que la ville de Québec a fait, et maintenant, certaines radios privées et quelques "commentateurs" crient à l'injustice sociale !!

Eric Therrien

Marrant le maire qui dit aux syndicats de négocier. Comment on dit déjà? L’hôpital qui se moque de la charité?

Marc Desjardins

@Eric Therrien

Je doute que quiconque serait d'humeur à négocier avec ce maire. Négocier, c'est un échange, tu me donnes ceci et je sacrifie cela... pas sûr que ce maire a compris ça.

Glissez cette icône dans la barre des tâches Windows pour accéder plus rapidement au site web de Radio-Canada. En savoir plus

Page 3 sur 3 Les fonctionnaires municipaux de Québec accusent le maire de mauvaise foi | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/2014/05/06/004-fonctionnaires-colere-labeaume...

(6)

Une loi d’ici la fin de l’année

Article précédent Article suivant

Classement de l'article 7 mai 2014 Le Journal de Quebec Marianne White lmwhitejdq

Le PM s’engage sur les régimes de retraite auprès des maires Labeaume et Coderre

Denis Coderre et Régis Labeaume sont ressortis de leur rencontre avec le premier ministre, Philippe Couillard, convaincus qu’un projet de loi sur les régimes de retraite sera adopté avant la fin de l’année.

Régis Labeaume et Denis Coderre étaient tout sourire à la sortie de leur

Page 1 sur 3 Journal de Québec en édition électronique - Le Journal de Quebec - 7 mai 2014 - Une loi...

2014-05-07

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/showarticle.aspx?article=9b90ab66-b7a5-...

(7)

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 | Copyright and protected by applicable law.

rencontre avec le premier ministre, Philippe Couillard, qui a assuré que la nouvelle mouture de la loi sur les régimes de retraite sera présentée avant le congé d’été.

Le nouveau chef du gouvernement a assuré aux deux maires que la nouvelle

mouture de la loi sera présentée avant le congé d’été. Cependant, en raison du dépôt du budget, son adoption sera remise à la session parlementaire de l’automne.

«Avant la fin de l’année, il n’y a aucun doute. Aucun, aucun doute, a soutenu le maire Labeaume à l’issue de la rencontre au bureau du premier ministre. C’est aussi rapide qu’on pouvait l’espérer.»

Les maires croient que le cheminement du projet de loi, qui sera étudié en commission parlementaire, sera rapide.

«Nous, c’est sûr qu’il faut que tout soit réglé pour 2014», a insisté M. Coderre.

M. Labeaume a affirmé que la législation permettra aux municipalités de forcer le partage à 50-50 des déficits des régimes de retraite de leurs employés, ce à quoi les libéraux s’étaient engagés en campagne électorale. Ils avaient aussi proposé qu’un arbitre intervienne dans le processus de négociation entre les syndiqués et les villes si les parties ne s’entendent pas.

STATUTS PARTICULIERS

Les élus municipaux ont également discuté de l’obtention de statuts particuliers de métropole et de capitale le jour même où un sondage obtenu par Le Journal de Québec et Le Journal de Montréal montre que la population appuie ces demandes à 55 %.

«Contents» de ce coup de sonde, les deux hommes ont souligné l’ouverture de M.

Couillard aux demandes du nouvel axe Coderre-Labeaume et le fait que les discussions avaient été «faciles».

«Je ne trahis pas (M. Couillard) en disant que comme premier ministre, les statuts de Montréal et Québec renouvelés font partie de l’héritage qu’il veut laisser au Québec. Il nous l’a dit. Il est très sérieux et c’est encore plus réconfortant pour nous», a noté M.

Labeaume.

Les équipes des deux maires vont travailler ensemble pour préciser les nouveaux pouvoirs et statuts avec le gouvernement.

M. Coderre a indiqué qu’il va s’intéresser à trois enjeux principaux pour la métropole:

la gouvernance, le développement économique et le développement social.

PACTE FISCAL

Le maire Coderre a par ailleurs salué la volonté de M. Couillard à redéfinir le lien entre le gouvernement du Québec et le monde municipal.

Ils ont discuté du pacte fiscal et les deux maires ont dit vouloir s’entretenir avec leurs collègues de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) avant de se prononcer sur la place publique.

Page 2 sur 3 Journal de Québec en édition électronique - Le Journal de Quebec - 7 mai 2014 - Une loi...

2014-05-07

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/showarticle.aspx?article=9b90ab66-b7a5-...

(8)

Article précédent Article suivant

Page 3 sur 3 Journal de Québec en édition électronique - Le Journal de Quebec - 7 mai 2014 - Une loi...

2014-05-07

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/showarticle.aspx?article=9b90ab66-b7a5-...

(9)

Plan de match

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 |

Article précédent Article suivant

Classement de l'article 7 mai 2014 Le Journal de Quebec KARINE GAGNON Adjointe au directeur de l'information

Les maires de Québec et de Montréal devraient ratisser très large dans leurs demandes visant à conférer davantage de pouvoirs aux municipalités, comme en témoigne le «grand chantier» qu’ils envisagent afin d’établir leur plan de match.

«Qu’est-ce que vous voulez faire, avec quels moyens?» c’est la question qu’il faut poser aux deux maires, comme l’exprimait Rémy Trudel, exministre des Affaires municipales, hier, à l’émission Québec 12-30, sur les ondes de Radio-Canada.

M. Trudel insistait sur le fait qu’il faudrait éclaircir les endroits et les moments où les Villes pourraient tirer de nouveaux revenus. Ça prend un plan de match, après quoi ça deviendra la responsabilité du gouvernement de marquer les limites.

Or, à leur sortie d’une rencontre avec le premier ministre, les deux élus se sont empressés d’exprimer qu’un projet de loi sur les régimes de retraite serait déposé en juin.

Les maires Coderre et Labeaume n’avaient toutefois pas d’échéancier à offrir en ce qui concerne le plan de match qu’ils doivent remettre au premier ministre afin d’obtenir plus de pouvoirs. Ils ont qualifié la démarche d’énorme, d’immense et de très gros chantier. On n’en doute pas.

POUMON ÉCONOMIQUE

Montréal et Québec veulent pouvoir jouer pleinement leur rôle de catalyseur et de poumon économique.

Comme le ministre Pierre Moreau a affirmé qu’il n’y aurait pas d’a

priori et que tout serait sur la table, les maires seraient fous de ne pas en profiter pour tout passer au peigne fin, ce que feront les comités mis en place par chacune d’entre elles. Il sera toujours temps de négocier après et de jeter du lest au besoin.

CÔTE D’ABRAHAM

Dans un tout autre dossier, les amendes plus que salées qui seront distribuées à ceux qui persistent à se stationner sur le terrain de l’ancienne église Saint-Vincent-de- Paul pourraient avoir le mérite de forcer le propriétaire, Jacques Robitaille, à enfin passer à l’action pour lui donner une nouvelle vocation.

C’est du moins ce qu’on peut souhaiter. En pleine entrée de la vieille ville, dans la côte d’Abraham, l’endroit pourrait accueillir un magnifique projet d’hôtel. Au lieu de ça, il s’est transformé en un horrible terrain vacant où les gens stationnent illégalement. Ça devient franchement gênant.

Page 1 sur 2 Journal de Québec en édition électronique - Le Journal de Quebec - 7 mai 2014 - Plan de...

2014-05-07

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/showarticle.aspx?article=ff64c9e1-59c6-4...

(10)

Copyright and protected by applicable law.

Article précédent Article suivant

Page 2 sur 2 Journal de Québec en édition électronique - Le Journal de Quebec - 7 mai 2014 - Plan de...

2014-05-07

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/showarticle.aspx?article=ff64c9e1-59c6-4...

(11)

Labeaume veut éviter une hausse de taxes

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 | Copyright and protected by applicable law.

Article précédent Article suivant

Classement de l'article 7 mai 2014 Le Journal de Quebec MARIANNE WHITE Le Journal de Québec

Régis Labeaume veut éviter une hausse des taxes résidentielles en lien avec les déficits des régimes de retraite et il tente de convaincre le gouvernement de lui accorder un délai de grâce.

La Ville de Québec va recevoir d’ici quelques mois une nouvelle évaluation actuarielle des déficits des régimes de retraite au 31 décembre 2013. La loi oblige la municipalité à compenser immédiatement l’écart.

Le maire Régis Labeaume a déjà indiqué que si les déficits grimpent à 743 ou 860 millions $, cela va se traduire par une hausse de taxes résidentielles de respectivement 125 $ ou 175 $ en 2015 pour une maison moyenne de 260 000 $.

M. Labeaume a demandé hier, lors d’une rencontre avec le premier ministre, Philippe Couillard, qu’il accorde aux villes comme Québec une période de grâce d’un an ou deux le temps que la Ville négocie une entente avec ses syndicats.

«Il faut qu’on ait une espèce de moment de grâce pour pas qu’on ait à taxer immédiatement l’augmentation du déficit», a plaidé M. Labeaume.

FACTURE

Le projet de loi sur les retraites, qui devrait être adopté d’ici la fin de 2014, prévoit une période de 18 mois pour la négociation, la conciliation et l’arbitrage.

«Ça veut dire qu’on peut embarquer sur deux budgets : 2015 et 2016», a dit le maire de Québec, qui voudrait que les lois fiscales soient modifiées pour lui permettre d’attendre l’issue des discussions avec les syndicats avant de refiler la facture aux citoyens.

M. Labeaume a menacé plusieurs fois dans les derniers mois d’augmenter les taxes l’an prochain s’il n’arrive pas à s’entendre avec les syndicats sur le partage des déficits.

PARTAGE DES DÉFICITS

La nouvelle loi qui sera présentée par le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, pourrait lui donner un coup de pouce en forçant le partage des déficits passés en parts égales entre la Ville et les syndiqués.

Le maire Labeaume a réitéré hier l’ouverture du gouvernement à cet égard.

«C’est clair, clair. C’est 50-50 sur le passé», a dit le maire.

Article précédent Article suivant

Page 1 sur 1 Journal de Québec en édition électronique - Le Journal de Quebec - 7 mai 2014 - Labeau...

2014-05-07

http://edition-e.lejournaldequebec.com/epaper/showarticle.aspx?article=14c9bdd9-d110-...

(12)

Pour «une période de grâce»

Article précédent Article suivant

7 mai 2014 Le Soleil SIMON BOIVIN sboivin@lesoleil.com

Régis Labeaume demande une «période de grâce» au gouvernement du Québec pour éviter que les régimes de retraite le forcent à hausser les taxes au cours des deux

prochaines années.

Lors d’une rencontre entre Régis Labeaume, Pierre Moreau (ministre des

Affaires municipales), Denis Coderre et Philippe Couillard hier, les deux maires ont obtenu la certitude qu’un projet de loi pour encadrer les négociations sur le déficit des caisses de retraite serait déposé avant l’été.

Le maire de Québec et son homologue montréalais sont sortis ravis, hier, d’une rencontre avec le premier ministre Philippe Couillard et son ministre des Affaires

municipales, Pierre Moreau. Les deux maires ont obtenu la certitude qu’un projet de loi

— PHOTO LE SOLEIL, JEAN-MARIE VILLENEUVE

Page 1 sur 2 LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 7 mai 2014 - Pour «une période de grâce»

2014-05-07

http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=3b3ef36f-863d-466a...

(13)

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 | Copyright and protected by applicable law.

pour encadrer les négociations sur le déficit des caisses de retraite serait déposé avant l’été, et adopté cette année.

«C’est aussi rapide qu’on pouvait l’espérer» dans les circonstances, a souligné M.

Labeaume. La prochaine session parlementaire, qui s’ouvrira le 20 mai, devrait être de courte durée. Et le menu est déjà bien occupé par un discours inaugural, le dépôt d’un budget et l’étude des crédits.

Mais le processus privilégié par les libéraux pour encadrer le redressement des régimes de retraite, et qui comprend le partage des déficits passés, peut s’étendre sur 18 mois, a noté M. Labeaume. Une période qui risque de s’étendre sur deux budgets de la Ville de Québec.

Le maire doit recevoir à l’automne une évaluation actuarielle du régime des employés municipaux. Il s’attend à ce qu’un déficit accru de la caisse engendre de nouvelles

dépenses. Et comme la Loi sur les cités et villes exige que les villes atteignent l’équilibre budgétaire chaque année, M. Labeaume soutient qu’il n’aurait d’autre choix que de hausser les taxes pour joindre les deux bouts.

« Ce que j’ai dit au gouvernement, c’est qu’avec la loi qui va être votée, il faut qu’on ait une espèce de moment de grâce pour ne pas qu’on ait à commencer à taxer

immédiatement l’augmentation du déficit, a indiqué M. Labeaume. Il y a bien des technicalités, même au point de vue fiscal. Il faut que le ministère des Finances

embarque là-dedans pour nous permettre de ne pas taxer immédiatement et de laisser aller le processus.» Le gouvernement aurait montré de l’ouverture à cet égard.

Les deux maires ont obtenu l’assurance que le gouvernement Couillard irait de l’avant avec la définition de statuts particuliers pour la capitale et la métropole.

TABLES DE DISCUSSION

Deux tables de discussion ont déjà été mises sur pied pour définir l’ensemble des nouveaux pouvoirs qui pourraient être dévolus aux villes. Un processus qui peut prendre jusqu’à deux ans. «Le premier ministre nous a dit : moi, comme premier ministre, les statuts de Québec et Montréal renouvelés, ça fait partie de l’héritage que je veux laisser, a noté M. Labeaume. Il est très sérieux.»

Le nouveau ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, doit aussi négocier un nouveau pacte fiscal qui définit les sources de revenus des municipalités.

Le maire Labeaume doit rencontrer demain matin le ministre des Finances, Carlos Leitao, qui mène ses consultations prébudgétaires. Hier, M. Labeaume a affirmé que M.

Couillard l’a remercié de sa position conciliante sur les projets de Québec en raison du contexte des finances publiques. «Je lui ai dit : ça me fait plaisir, mais on se reverra plus tard » , a indiqué M. Labeaume.

Article précédent Article suivant

Page 2 sur 2 LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 7 mai 2014 - Pour «une période de grâce»

2014-05-07

http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=3b3ef36f-863d-466a...

(14)

Les maires de Montréal et de Québec sont sortis satisfaits d'une rencontre avec M. Couillard dans ses bureaux de Québec, mardi.

Photo CLEMENT ALLARD, PC

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Publié le 06 mai 2014 à 15h11 | Mis à jour le 06 mai 2014 à 16h07

Régimes de retraite: une loi sera déposée en juin

Tommy Chouinard La Presse

(QUÉBEC) Le premier ministre Philippe Couillard s'est engagé auprès des maires Denis Coderre et Régis Labeaume à déposer en juin un projet de loi pour restructurer les régimes de retraite des employés municipaux. Mais il n'a pu promettre que la pièce législative sera adoptée avant la pause estivale.

Les maires de Montréal et de Québec sont sortis satisfaits d'une rencontre avec M. Couillard dans ses bureaux de Québec, mardi.

L'enjeu des déficits des régimes de retraite a été au coeur des

discussions. Un projet de loi « sera déposé en juin » et, « avant la fin de l'année, il n'y a aucun doute » qu'il sera adopté, a affirmé Régis Labeaume.

« La question des régimes de retraite est une priorité pour nous.

On a pu obtenir que, dans cette session parlementaire, il va y avoir dépôt d'un projet de loi. Par la suite, ils vont cheminer très rapidement », a dit de son côté Denis Coderre.

Une heure plus tôt, avant le début de la rencontre, Régis Labeaume affirmait que « dans la mesure où c'est possible, on souhaite que (le projet de loi) soit voté avant la fin de la session qui s'en vient ».

Mais à moins d'un revirement de situation, la courte durée de cette session parlementaire ne le permettra pas. La session débutera le 20 mai pour se terminer à la mi-juin - à moins que les partis s'entendent pour la prolonger, ce qui est probable dans les circonstances. Il doit entre autres y avoir débat sur le discours d'ouverture que

prononcera M. Couillard, un autre sur le budget, et des commissions parlementaires sur les crédits des ministères.

Page 1 sur 2 Régimes de retraite: une loi sera déposée en juin | TOMMY CHOUINARD | Politique q...

2014-05-07

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201405/06/01-4764148-...

(15)

Régis Labeaume s'est dit conscient que la session est très courte. Il se réjouit que M. Couillard soit déterminé à régler le dossier dans les plus brefs délais. « Tout le monde a la volonté de faire ça le plus rapidement possible.

Les discussions qu'on a eues sur l'échéancier nous soulagent et nous confortent dans l'idée que le gouvernement veut vraiment aller aussi vite qu'on pouvait l'espérer », a-t-il soutenu à la sortie de la rencontre.

Le gouvernement Marois avait déposé un projet de loi sur la restructuration des régimes de retraite avant de déclencher des élections. Les libéraux en déposeront un nouveau. Le Parti libéral a déjà indiqué qu'il souhaite donner un an aux parties pour négocier et trouver des solutions en vue de remettre à flot les régimes de retraite.

En cas d'échec des pourparlers, un arbitre serait appelé à trancher.

© La Presse, ltée. Tous droits réservés.

Page 2 sur 2 Régimes de retraite: une loi sera déposée en juin | TOMMY CHOUINARD | Politique q...

2014-05-07

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201405/06/01-4764148-...

(16)

Québec Hebdo > Actualités > Politique

Publié le 06 mai 2014

Les maires de Québec et de Montréal, Régis Labeaume et Denis Coderre, devraient obtenir du gouvernement qu'il dépose sous peu un projet de loi pour régler les déficits des régimes de retraite.

Rencontre avec le premier ministre Philippe Couillard

À la suite de leur rencontre de cet après-midi avec le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, les maires des deux grandes villes ont indiqué que le projet était en voie de se concrétiser.

«Les régimes de retraite, c'est une priorité pour nous. On a pu obtenir que dans cette session parlementaire il va y avoir dépôt d'un projet de loi et par la suite ils vont cheminer très rapidement», a fait savoir Denis Coderre.

Régime de retraite: Labeaume et Coderre satisfaits

Page 1 sur 2 Régime de retraite: Labeaume et Coderre satisfaits - Politique - Québec Hebdo

2014-05-07

http://www.quebechebdo.com/Actualites/Politique/2014-05-06/article-3714909/Regime-...

(17)

• Voir la galerie

«L'idée que ce soit voté rapidement, c'est convenu avec le premier ministre. Ça nous conforte dans l'idée que le gouvernement veut aller aussi vite qu'on pouvait l'espérer », a indiqué Régis Labeaume. (T.M.)

Groupe Québec Hebdo

Page 2 sur 2 Régime de retraite: Labeaume et Coderre satisfaits - Politique - Québec Hebdo

2014-05-07

http://www.quebechebdo.com/Actualites/Politique/2014-05-06/article-3714909/Regime-...

(18)

Mise à jour le mercredi 7 mai 2014 à 7 h 08 HAE

Coderre et Labeaume confiants d'obtenir une loi sur les retraites avant 2015

Le reportage de François Cormier

Les maires de Montréal et Québec sont sortis très satisfaits de leur rencontre avec le premier ministre Philippe Couillard, mardi. Ils disent avoir obtenu l'assurance que le projet de loi pour régler les déficits des régimes de retraite sera déposé à l'Assemblée nationale en juin prochain.

Ils croient que l'adoption de la loi se fera avant la fin de l'année 2014. « Il n'y a aucun doute », a estimé Régis Labeaume après la réunion. « C'est sûr que pour nous, tout doit être réglé pour 2014 », a ajouté Denis Coderre.

« Il va y avoir un cheminement rapide, parce qu'il doit y avoir une consultation, il faut parler avec les syndicats, une commission parlementaire », a expliqué M. Coderre, affirmant que les villes devront laisser les élus faire leur travail.

« C'est aussi rapide qu'on pouvait l'espérer. »

— Régis Labeaume

MM. Labeaume et Coderre n'ont pas donné de détails sur le contenu du projet de loi. « On sait déjà pas mal où on s'en va, mais on va laisser le ministre [des Affaires municipales Pierre Moreau] vous en parler », a ajouté le maire de Québec.

En campagne électorale, le PLQ avait proposé qu'un arbitre soit ajouté au processus de négociation entre les syndiqués et l'administration des villes pour en venir à une entente sur la stabilisation des régimes de retraite.

Statuts de capitale et de métropole

Autre sujet à l'ordre du jour : l'obtention par Montréal et Québec de statuts particuliers, qui permettrait notamment de mettre un terme à la dépendance de la métropole et de la capitale par rapport au gouvernement provincial.

« On a mis de l'avant de façon très concrète deux tables de concertation, Québec-Montréal et Québec-Québec, tant sur le plan technique que sur la rédaction de la future loi, que sur les questions politiques », a indiqué M. Coderre.

Page 1 sur 5 Coderre et Labeaume confiants d'obtenir une loi sur les retraites avant 2015 | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/05/06/005-rencontre-couillard-coderre...

(19)

61 Commentaires

Les plus récents  Les deux maires n'ont pas voulu préciser leurs demandes. « C'est un grand chantier », a dit M. Labeaume.

« Je ne trahis pas M. Couillard en disant que, comme premier ministre, les statuts de Montréal et Québec renouvelés font partie de l'héritage qu'il veut laisser. Il nous l'a dit. Il est très sérieux et c'est réconfortant pour nous. En même temps, c'est un immense chantier, alors il faut commencer quelque part. »

Changer la configuration des camions?

Par ailleurs, le maire de Montréal a réagi aux deux derniers accidents survenus dans les rues de sa ville impliquant un camion, qui ont coûté la vie à une cycliste la semaine dernière et à une piétonne mardi matin. Il a laissé entendre que la configuration des camions pourrait être modifiée pour éviter que de telles tragédies se répètent.

« On est en train de voir si le Code de la route s'applique bien et s'il y a quelques changements que ce soit à faire, a-t-il ajouté. J'ai parlé par exemple avec le regroupement de mobilité vélo. On parle à tout le monde. On veut vraiment que les choses bougent et fonctionnent. »

Le ministère des Transports a indiqué plus tôt cette semaine que des modifications seraient apportées au Code de la route.

Important Afin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio- Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l'exception de la zone Jeunesse). Le nom d'utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Connexion | S'inscrire

Écrire un commentaire ici

Soumettre

Ghislain Coté

Lorsque je lis les commentaires, plusieurs accusent les ville d'une mauvaise gestion ce qui aurait créer le problème des caisses de retraites...

Mais il n'est pas là le problème, fin années 80, début 90, sous les régimes Péquiste et aussi Libéral, le gouvernement a fait de grosses coupures auprès des villes, des subventions qui ne leur était pas accordé qui servait a entretenir routes et infrastructures...

Du jour au lendemain, le gouvernement a coupé, ok a l'époque la population ne... » plus» plus

Ghislain Coté

J'ai encore souvenir des premières démarches de Labeaume ou certains venaient nous dire que ce clown ne trouverait pas d'allier, que c'était une bataille vaine et patati et patata

Page 2 sur 5 Coderre et Labeaume confiants d'obtenir une loi sur les retraites avant 2015 | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/05/06/005-rencontre-couillard-coderre...

(20)

Et pourtant, il a fait du chemin, il a de bon appuis et vont enfin pouvoir stabiliser ces dossiers mal traités par le passé par des maires paresseux

Anna Derwaun

Effectivement, ça prend une loi interdisant aux villes de prendre congé de cotisation aux caisses de retraite.

C'est ce que la ville de Québec a fait, et maintenant, certaines radios privées et quelques

"commentateurs" crient à l'injustice sociale !!

Ghislain Coté

@Anna Derwaun

La Villes se sont fait imposer des coupures par le gouvernement et le gouvernement leur a dit prenez ce qu'il manque dans les surplus se caisses de retraite, par le passé bien sur et même avant les fusions...

Maintenant qu'il faut renflouer, ne serait ce pas au gouvernement de combler ce manque car ils en sont à l'origine...

Pas les villes ou les maires mais bel et bien ceux qui leur ont imposé cette façon d'agir...

Georges StDenis

Les Syndicats ont des avantages abusifs qui menacent même l'équilibre budgétaire de millions de familles au Québec.

Si la raison n'a jamais été l'apanage des Syndicats, les lois les remettrons face à la réalité. Le bon peuple en a assez de ces abus sans limite qui empêchent tout développement aujourd'hui comme demain !

Ghislain Coté

@Georges StDenis

Ça c'est clair et les demandes deviennent exponentielles mais ceux qui payent au bout, c'est nous...

Yvan Dubois

S'il n'y a pas d'entente, la loi devrait forcer tout le monde à mettre ce qu'il devait dans le fond de retraite. Ensuite le transférer sous le contrôle du gouvernement.

François Lahouille

@Yvan Dubois

Bien d'accord. Les mêmes règles que pour les employés provinciaux serait très raisonnable.

Ghislain Coté

@Yvan Dubois

Sauf que c,est le gouvernement lui même qui a poussé les vide a combler ce qu'il leur enlevait avec les surplus des caisses de retraites

Page 3 sur 5 Coderre et Labeaume confiants d'obtenir une loi sur les retraites avant 2015 | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/05/06/005-rencontre-couillard-coderre...

(21)

Afficher 1 autre réponse

Afficher 2 autres réponses Sébastien Morin

Il est grand temps de dilapider les fonds de retraite afin d'éponger la dette!

Jean Massicotte

@Sébastien Morin

C'est parce que le déficit du fonds de pension c'est une forme de dette envers les travailleurs. Si vous décidez que les dettes on peut les effacer, commencer par les emprunts faits aux banques qui sont pas mal plus riches que les travailleurs.

Royal St-Pierre

@Sébastien Morin

C'est la faute au ville qui ont mal géré les fonds de retraite , et tout les maires et conseillers qui payent pas pour le fond de retraite pendant plusieurs années . Voilà le problème .

Rick Bujold

Les cols bleus de Montréal en octobre dernier ont signé leur convention collective. L’entente permettra de réduire de 6,3 millions $ les coûts annuels de la Ville au régime de retraite. La contribution de la Ville au régime passera progressivement de 70 % à 55 %, alors que celle des employés passera de 30 % à 45 %.

Cette entente sera annullée?...

rejean Jalbert

j espere que Montreal et Quebec ne demanderons pas au gouvernement de payer la facture des déficits de leur fond de pension car comme payeur de taxe je paie déja pour les pensions des employés de ma ville et que moi meme je n ai pas de fond de pension.Je trouverai ca ridicule que des gens du Lac ST JEAN devrai payer pour Montreal et Quebec ou tout autres ville de la province.De toute facon tu donnerai le désert du Sahara a Montreal et il manquerai de sable.

Yvan Dubois

@Raymonde Dupuis

Si on en avait pas, on pourrait même pas crever de faim. C'est un minimum pour survivre pas pour vivre.

Robert Lajoie-Reberval

@rejean Jalbert

Les régions... ça adore prendre les milliards de Montréal tous les ans (une statistique prouvée), mais le problème, c'est quand on met un peu d'argent à Montréal... Argent des Montréalais qui leur reviendrait un peu.

J'ai toujours trouvé cela amusant, les régions disant ne pas vouloir payer pour Montréal sur toutes les tribunes, comme si notre argent, celui qu'on paye avec notre économie et nos impôts dans la région métropolitaine, était à eux.

François Lahouille

Page 4 sur 5 Coderre et Labeaume confiants d'obtenir une loi sur les retraites avant 2015 | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/05/06/005-rencontre-couillard-coderre...

(22)

Accueil Grands titres International Régional Politique Économie Sports

Arts et divertissement Santé

Techno Science Alimentation Insolite Réflexion Plaisirs

Audio • Vidéo Dossiers Interactif Blogues Webfictions Conditions météo Conditions routières Conditions de ski Concours Témoin

Télévision et radio ICI Radio-Canada Télé ICI Radio-Canada Première Espace musique Autres sites ICI Tou.tv Espace.mu ICI RDI

Radio Canada International ICI Artv

ICI Explora Jeunesse CBC.ca Archives Partenaires Sirius TV5

Ressources

À propos de CBC/Radio-Canada Aide à la navigation Boutique Radio-Canada Centre de production Comment soumettre un projet Communiqués

Contenus éducatifs - Curio Emplois

Foire aux questions Hyperliens de référence Mises au point Publicité

Services français de Radio-Canada Signalétique

Transparence et responsabilisation Vente d'archives

Vidéodescription

Centre des membres Baladodiffusion Cyberlettre Fils RSS Mon profil MP3 en direct Services mobiles Widgets

ICI Radio-Canada en page d'accueil

Conditions d'utilisation Ombudsman Pour nous joindre Tous droits réservés © Société Radio-Canada 2014

Deux gros totems adulés devant qui il faudra non pas s'agenouiller, mais s'aplatventrir. Jean Drapeau a ruiné Montréal avec moins de pouvoir que ces deux nouveaux mégalomanes.

Charmant !

*** Sophie Cartier ***

Un autre pas vers l'avant pour les citoyens. Bravo!

Page 5 sur 5 Coderre et Labeaume confiants d'obtenir une loi sur les retraites avant 2015 | ICI.Radio-...

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2014/05/06/005-rencontre-couillard-coderre...

(23)

Mise à jour le vendredi 2 mai 2014 à 21 h 55 HAE

Entente : les juristes de la Ville de Montréal évitent la grève

Hôtel de Ville de Montréal Photo : Luc Lavigne

Après trois jours de négociations intensives avec leur employeur, les juristes de la Ville de Montréal ont accepté, à 85 %, un projet de règlement proposé par un conciliateur, évitant ainsi la grève générale illimitée qui était prévue dès lundi.

Un texte de François Cormier

L'administration Coderre a consenti à augmenter leur rémunération globale en échange d'une semaine de vacances de moins. Ils gagneront désormais entre 50 000 $ et 115 000 $ par année.

« Nous obtenons de très bonnes augmentations en échange de certaines concessions. Nous avons la parité avec les juristes de l'État lorsqu'on inclut la rémunération globale », indique Kateri Lefebvre, la directrice adjointe du Syndicat des employées et employés professionnel(le)s et de bureau - Québec (SEPB-Québec) et la conseillère syndicale dans ce dossier. Les procureurs ont également accepté de payer entièrement leurs assurances lorsqu'ils prennent leur retraite.

Concernant les fonds de pension, le règlement prévoit que le partage entre l'employeur et les employés sera inspiré par la convention collective des cols bleus (55 % payés par l'employeur et 45 % payés par les employés).

Les déficits passés des régimes de retraite n'ont pas fait partie de la négociation. « Nous espérons que l'employeur respectera cette convention collective même si une loi sera déposée à l'Assemblée nationale concernant les régimes de retraite », ajoute Mme Lefebvre.

Les juristes de Montréal sont les avocats qui, entre autres, représentent la Ville à la Cour municipale. Ils fournissent aussi des avis juridiques à la fonction publique montréalaise. Selon le syndicat, 106 des 120 juristes étaient présents lors du vote sur ce règlement vendredi soir.

Important Afin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio- Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l'exception de la zone Jeunesse). Le nom d'utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.

En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !Glissez cette icône dans la barre des tâches Windows pour accéder plus rapidement au site web de Radio-Canada. En savoir plus

Page 1 sur 3 Entente : les juristes de la Ville de Montréal évitent la grève | ICI.Radio-Canada.ca

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2014/05/02/008-juristes-salaire-montreal.shtml

(24)

6 Commentaires

Les plus récents  Connexion | S'inscrire

Écrire un commentaire ici

Soumettre

Pierre Germain

C'est quand même un bon salaire pour des "sciences humaines sans maths" qui ont de la difficulté à aligner deux chiffres ou à compléter un raisonnement logique original!

Jean Rheaume

@Pierre Germain

Je crois que vous exagérer juste un peu...

Ils peuvent aligner deux chiffres car la majorité des lois spécifie a partir de, plus grand que plus petit que...

Très peu de lois, par contre, ont des applications directement proportionnels ou inversement proportionnels car c'est trop compliqué pour les hommes de lois même si cela serait plus logique. Pourtant ce n'est qu'une règle de trois apprise au primaire...

À quoi sert d'enseigner des matières si elles ne sont pas... » plus» plus

Jean Rheaume

Il est vrai que ces gens sont payés par les cioyens souvent pour défendre la ville contre des demandes raisonnables des citoyens ou pour recouvrir des amendes illogiques...

Etant payés par les citoyens, je souhaiteurais que leur avis soient publiés et qu'ils soient plus au service des citoyens, en poursuivant les gens malhonnêtes au sein de la ville ou ceux qui font affaires avec la ville.

Reste que je préfères des salaires de cet ordre pour des professionnels comparé aux salaires exagérés... » plus» plus

Diane Richer

Payer plus pour des gens qui cherchent à nous faire payer lorsqu'on passe en cour... je rêve.

D'un côté on paye les avocats de la ville plus cher, en espérant qu'ils sauront mieux plaider afin de faire rentrer plus d'argent à la ville. Résultat des cours.. pas plus d'argent dans les caisses de la ville pour investir dans les infrastructures.

On devrait plutôt sabrer dans ces fonctions complètement inutile. Gérer des tickets de stationnement... c'est pas fort comme but dans la vie.

Pierre Robitaille

55 pour l'employeur et 45 pour le juriste pour le fonds de pension, c'est déjà un mauvais principe alors qu'on veut faire accepter 50-50 à tout le monde. Ce règlement est d'une autre époque. S'il y a des déficits à la caisse du régime de retraite et qu'on en a pas parlé c'est qu'on a occulté un problème et on l'a pelleté par en avant!

George Pelletier

Glissez cette icône dans la barre des tâches Windows pour accéder plus rapidement au site web de Radio-Canada. En savoir plus

Page 2 sur 3 Entente : les juristes de la Ville de Montréal évitent la grève | ICI.Radio-Canada.ca

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2014/05/02/008-juristes-salaire-montreal.shtml

(25)

Accueil Grands titres International Régional Politique Économie Sports

Arts et divertissement Santé

Techno Science Alimentation Insolite Réflexion Plaisirs

Audio • Vidéo Dossiers Interactif Blogues Webfictions Conditions météo Conditions routières Conditions de ski Concours Témoin

Télévision et radio ICI Radio-Canada Télé ICI Radio-Canada Première Espace musique Autres sites ICI Tou.tv Espace.mu ICI RDI

Radio Canada International ICI Artv

ICI Explora Jeunesse CBC.ca Archives Partenaires Sirius TV5

Ressources

À propos de CBC/Radio-Canada Aide à la navigation Boutique Radio-Canada Centre de production Comment soumettre un projet Communiqués

Contenus éducatifs - Curio Emplois

Foire aux questions Hyperliens de référence Mises au point Publicité

Services français de Radio-Canada Signalétique

Transparence et responsabilisation Vente d'archives

Vidéodescription

Centre des membres Baladodiffusion Cyberlettre Fils RSS Mon profil MP3 en direct Services mobiles Widgets

ICI Radio-Canada en page d'accueil

Conditions d'utilisation Ombudsman Pour nous joindre Tous droits réservés © Société Radio-Canada 2014

@Pierre Robitaille

C`est encore trop payer par la ville(55%). Aussi, les fonds de pension à prestation déterminé sont un non-sens et devraient être tous modifiés pour des fonds de pension à cotisation déterminé. C`est à dire tu sais combien tu cotises mais tu sais pas combien tu va retirer. Ça dépend du marché et qu`est- ce qu`il y a dans la caisse du régime de retraite. Comme ça, ça évite les problèmes des déficits. Coderre est aussi mauvais que Tremblay et je prévois des augmentations de... » plus» plus

Glissez cette icône dans la barre des tâches Windows pour accéder plus rapidement au site web de Radio-Canada. En savoir plus

Page 3 sur 3 Entente : les juristes de la Ville de Montréal évitent la grève | ICI.Radio-Canada.ca

2014-05-07

http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2014/05/02/008-juristes-salaire-montreal.shtml

(26)
(27)
(28)

Journal Beauport Express, membre du groupe Québec Hebdo > Actualités

Publié le 07 mai 2014

MUNICIPAL – Le complexe sportif de Giffard, venant de subir une cure de rajeunissement, est officiellement nommé en l’honneur du défunt conseiller municipal de la circonscription du Vieux-Moulin, Marc Simoneau.

L’aréna de Giffard fraîchement rénové sera nommé pour honorer à titre posthume le défunt conseiller Marc Simoneau, décédé des suites du cancer le 3 mai 2013. (Photo:

archives Québec Hebdo)

Le maire de Québec, Régis Labeaume, en a fait l’annonce lors du dernier conseil municipal, le 5 mai dernier. Rappelons que l’animateur radio de métier, Marc Simoneau, a amorcé sa carrière politique en 2005. Il s’est joint à Équipe Labeaume en 2009. Après une vive bataille contre le cancer, il a rendu l’âme le 3 mai 2013, à l’âge de 72 ans.

Groupe Québec Hebdo

Le complexe sportif Giffard nommé pour Simoneau

Page 1 sur 1 Le complexe sportif Giffard nommé pour Simoneau - Actualités - Journal Beauport Expr...

2014-05-07

http://www.beauportexpress.com/Actualites/2014-05-07/article-3715111/Le-complexe-sp...

(29)

La machine se met à tourner

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 | Copyright and protected by applicable law.

Article précédent Article suivant

7 mai 2014 Le Soleil MICHEL CORBEIL mcorbeil@lesoleil.com

Les négociations avec les employés de l’État ne démarreront qu’à l’automne. Mais les syndicats engagés dans le Front commun pour renouveler les contrats de travail

devraient commencer à sonder d’ici une semaine ou deux leurs 400 000 membres sur les revendications qu’ils défendront. Hier, tout en confirmant que le gouvernement versera, en mars 2015, un ajustement salarial de 375 millions $, lié à une clause- remorque sur l’inflation, des organisations défendant les travailleurs du secteur public ont indiqué qu’ils se préparent à lancer le travail de consultation auprès des syndiqués.

Des sources syndicales avancent que leurs négociateurs sont à attacher les derniers fils sur leur collaboration en vue de renouveler les conventions collectives se terminant en mars 2015. Pour l’instant, personne ne précise en quoi consisteront les demandes, salariales ou autres.

Une des personnes jointes a avancé que le cahier des propositions, dont certaines portant sur les salaires, pourrait commencer à circuler dans des assemblées syndicales, la semaine prochaine. D’autres ont fixé le début de l’opération vers la fin mai.

AJUSTEMENT DE 1 %

Le Front commun pour la prochaine ronde de négociations dans le secteur public et parapublic comprend les centrales syndicales FTQ et CSN de même que le Secrétariat intersyndical des services publics. Celui-ci regroupe la CSQ de même que le Syndicat de la fonction publique du Québec et l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux.

Les responsables joints hier ont tous confirmé qu’ils s’attendent à ce que le gouvernement-employeur verse un ajustement salarial équivalant à 1 % de la

rémunération, comme l’a rapporté La Presse, hier. Ils ont insisté pour dire qu’il ne s’agit nullement d’un chèque «surprise». La clause fait partie de l’entente signée, en 2010, entre le gouvernement Charest et les syndiqués.

La somme est rattachée à une disposition du contrat de travail pour diminuer l’écart sur cinq ans entre l’indice des prix à la consommation et la hausse des salaires. Nos interlocuteurs ont souligné qu’ils ne doutent pas que le gouvernement libéral respectera l’engagement.

Le 1er mai, le premier ministre Philippe Couillard a rencontré les leaders des quatre principales organisations syndicales pour les assurer qu’il ne rouvrira pas les conventions collectives et la clause de rattrapage fait partie de ces conventions, ont-ils insisté.

Article précédent Article suivant

Page 1 sur 1 LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 7 mai 2014 - La machine se met à tourner

2014-05-07

http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=1ccef822-2651-47f3...

Figure

Updating...

Références

Updating...

Sujets connexes :