Lecteurs, à vos marques... Lisez vite et bien

19  Download (0)

Full text

(1)
(2)

Lecteurs, à vos marques...

Lisez vite et bien

(3)

Chez le m ê m e éditeur L'ARGUMENTATION

Lionel Bellenger L'ART DE LIRE Philippe Pigallet

LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Lionel Bellenger

DÉVELOPPEMENT PERSONNEL ET ENTRAINEMENT MENTAL Roger Bazin

ÉDUQUER LA MÉMOIRE Marie-Josée Couchaère

L'EXPRESSION ÉCRITE. Écrire pour communiquer Louis Timbal-Duclaux

L'EXPRESSION ORALE.

Une nouvelle approche de la parole expressive.

Lionel Bellenger

FAIRE FACE AU STRESS DE LA VIE QUOTIDIENNE Dominique Chalvin

LA LECTURE ADULTE

Michel Lobrot et Daniel Zimmermann ORGANISER LA PENSÉE.

Une formation méthodique au travail intellectuel.

J a c q u e s Claret

MAITRISER SON TEMPS Michel Cocherel

LE TEMPS : MODE D'EMPLOI. Reconquérir son temps et sa vie.

Philippe Cruellas et Raphaël Benayoun

UTILISER TOUT SON CERVEAU. De nouvelles voies pour accroître son potentiel de réussite.

Dominique Chalvin

Catalogue complet sur demande

(4)

É!isabeth/ROCHEFORT ALGIS

Lecteurs,

à vos marques...

Lisez vite et bien

ENTREPRISE MODERNE D'ÉDITION 17, rue Viète, 75017 Paris

(5)

Les dessins et illustrations sont de Benoît Rochefort

@ LES ÉDITIONS E.S.F., Paris, 1987 ISBN 2.7101.0644.2

La loi du 11 mars 1957 n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 41, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective », et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans le but d'exemple et d'illustration, « toute représentation intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite» (alinéa 1er de l'article 40).

Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal.

(6)

Sommaire

Préface 7

Lire est un art 7

Découvrir son comportement de lecteur 8

Acquérir des méthodes 9

Introduction 11

Comment tirer profit de vos lectures ? 12

Mode d'emploi du livre 12

1. Lisez davantage 15

Test : savez-vous organiser vos lectures ? . . . 16

Prenez le temps de lire 17

Organisez votre temps de lecture . . . 20

Le bison futé du lecteur 24

Pratiquez la lecture collective 32

Apprendre par la lecture 35

Pour une lecture douce 37

Entraînement 40

La détente visuelle 40

La relaxation 41

Le chaud-froid 42

La variation des distances 43

Les cillements 44

2. Rentabilisez vos lectures 47

Lire, et après ? 47

Que reste-t-il de vos lectures ? 51

Test . . . 51

(7)

Préparez-vous à recevoir le message 54

Traitez l'information 58

Réactivez et vous vous souviendrez 68

3. Devenez stratège 75

Test : comment lisez-vous ? 76

La stratégie du repérage 78

La stratégie de l'écrémage 82

La stratégie du survol 90

La stratégie de l'approfondissement 102

La lecture de détente 104

C'est en faisant que l'on apprend 105

Entraînement au repérage 106

1er exercice : partez à tous prix 106

2e exercice : repérez sur le plan de Clermont-Ferrand . . . 107

3e exercice : les Français et le livre 109

Entraînement à l'écrémage 112

1er exercice : cherchez les mots de liaison 112 2e exercice : les rythmes de notre corps 114 3e exercice : l'école historique dans tous ses états 117

41 exercice : écrémez la presse 120

Entraînement au survol 121

1er exercice : survolez un article long 121

2e exercice : entraînement guidé sur un livre 127

3e exercice : survolez un ouvrage 130

4. Développez votre vitesse de lecture 131

Test : à quelle vitesse lisez-vous ? 132

Qu'est-ce que lire ? 139

Optez pour une lecture flexible 148

Comment lire plus vite 152

Changez votre façon de lire 156

Entraînement 161

Entraînez vos yeux 161

Maîtrisez le parcours visuel 163 à 166

Entraînez vous à anticiper 167

Lisez plus vite 169

Programme d'entraînement . . . 171

Conclusion 174

Bibliographie . . . 175

(8)

Préface

Un acte instinctif, la lecture ? L'enfant apprendrait à lire comme il a appris à marcher, poussé et guidé par la seule exi- gence de son corps ? Les enquêtes, les confrontations scolaires, les expériences issues des voyages à l'étranger nous apprennent qu'il n'en est rien. Les Romains lisaient leurs « volumes » (manuscrits enroulés autour d'un bâton) en déchiffrant et psal- modiant simultanément le texte. Dans certaines civilisations, on écrit, donc on lit, de droite à gauche, ou de haut en bas.

L'écriture en boustrophédon menait la main du scripteur, ou l'œil du lecteur, à chaque ligne successivement de gauche à droite et de droite à gauche.

Lire est un art

La lecture est donc un acte de civilisation. La jeunesse d'aujourd'hui, habituée à l'écran du téléviseur ou du terminal d'ordinateur, à la typographie des affiches et des pages publici- taires, aux bulles des bandes dessinées, ne lit pas comme les instituteurs de la Ille République, sous Jules Ferry, appre- naient à le faire à leurs petits élèves. De là vient qu'il existe un art de lire, et que cet art s'enseigne. De là vient aussi que

(9)

certains lisent vite et d'autres lentement. Et, comme la gymnas- tique oculaire, bien entraînée, agit sur l'enregistrement par la mémoire, de là vient encore que certains oublient rapidement ce qu'ils ont lu, tandis que d'autres s'en souviennent long- temps.

Découvrir son comportement de lecteur

C'est pourquoi un livre comme celui d'Élisabeth ROCHE- FORT ALGIS vient à son heure. Patiemment, méthodiquement, l'auteur démonte l'acte de lecture, rend le lecteur potentiel attentif aux gestes, aux pratiques auxquelles il ne prend pas garde. Elle distingue les divers types de lecture, dont les rythmes, les allures, les fonctions, les finalités diffèrent souvent de façon importante. Lisez-vous « en diagonale », mot à mot, par goût, par devoir, pour chercher une référence, pour retrou- ver une phrase oubliée, pour mémoriser un passage intéressant, pour vivre une aventure ? Lisez-vous un journal, un roman, un rapport, une petite annonce, une lettre d'amour ? A chaque fin sa méthode, et son perfectionnement.

Acquérir des méthodes

Or c'est par l'attention même qu'il donnera à son acte de lecture, obtenue grâce à un apprentissage souple et détaillé, que le lecteur le plus récalcitrant se familiarisera avec cette pratique, en éprouvera les bienfaits, y prendra plaisir. Dans quel esprit on aborde le texte à lire, comment on dirige les mouvements des yeux, comment se prépare la mémorisation, tel est l'objet de ce livre dont l'utilité est évidente.

(10)

Rendre à la lecture sa double fonction d'interprétation intellectuelle et de jouissance n'est pas une impossible gageure.

Les enfants « ne savent plus lire », nous dit-on, les étudiants ignorent l'orthographe, les employés de bureau ne disposent que d'une culture superficielle, faute de savoir comprendre, c'est-à-dire d'analyser, les textes qu'ils ont à lire. Mais le contact texte/lecteur s'établit dans une double perspective : tout d'abord le texte se constitue comme un appel, prétend délivrer un (ou plusieurs) sens ; d'autre part, en chaque lecteur se dessine un récepteur actif du message, qui se prépare donc à un certain type d'interprétation. L'acte physique de la lecture sera d'autant plus efficace qu'on aura une meilleure connais- sance de son fonctionnement, qui est infiniment plus complexe qu'on ne le croit communément. Il faut donc continuellement ré-apprendre à lire. La réception du message s'en améliore, et le plaisir naît (ou s'approfondit) dans cette domination exercée sur le texte.

Alors s'ouvrira plus grand, plus attirant, le réseau de l'im- primé, des bibliothèques, des librairies. Loin de tout complexe d'infériorité, le lecteur abordera à armes égales son dialogue fraternel et constructif avec le texte, avec l'auteur du texte, et avec le contexte, c'est-à-dire avec tout son environnement tex- tuel et social.

Bernard BRAY Directeur de l'Institut Culturel Français à Sarrebrück Maître de conférence à l'Université de Sarrebrück

(11)
(12)

Introduction

McLuhan a perdu1.

L'émergence de l'audiovisuel n'a pas entraîné la dispari- tion de l'écrit. Aujourd'hui, les deux modes de communication se développent parallèlement. De nouvelles chaînes de TV se créent, tandis que le nombre de livres, revues et journaux ne cesse d'augmenter.

L'informatique devait stopper l'invasion du papier ; elle amplifie au contraire les besoins en lecture — écrans, listings et documentation.

Résultat : chacun se plaint de ne plus maîtriser la masse croissante des écrits. Les lectures deviennent superficielles, elles se limitent au « strict nécessaire ».

Bref, lire consomme du temps, de plus en plus de temps et l'idée de lire mieux pour lire plus fait son chemin.

Le lecteur moyen lit lentement : une douzaine d'heures pour lire un livre d'information de trois cents pages, trois heures environ pour une étude de cent trente pages et deux heures pour un hebdomadaire tel Le Point ou L Express.

1. Dans La Galaxie Gutenberg, McLuhan considérait que l'écrit était le malheur de l'humanité et que l'audiovisuel allait condamner la lecture.

(13)

De surcroît, il utilise des méthodes empiriques, souvent insatisfaisantes. Il oublie les informations lues et perd du temps à les rechercher ; il prend des notes souvent inutilisables et éprouve des difficultés à sélectionner l'essentiel.

Pour lire mieux, pour lire plus, le lecteur doit développer sa capacité de lecture et acquérir des méthodes. Lire exige de s'organiser, s'accompagne d'une prise de notes, requiert une approche stratégique et de la rapidité.

Comment tirer profit de vos lectures ?

Ce livre pratique vous propose un perfectionnement sim- ple.

Des conseils et techniques expérimentés auprès de jeunes et d'adultes vous offrent l'occasion d'acquérir une méthodolo- gie de lecture et d'enrichir votre savoir-lire.

Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui veulent faire fructi- fier leur capital-lecture. Il sera en particulier utile aux jeunes et aux adultes à la recherche d'un bon outil de travail pour mieux apprendre, étudier et s'informer.

Faites d'une pierre deux coups : améliorez vos compéten- ces en lecture et vous développerez les outils de l'efficacité per- sonnelle qui s'y rattachent.

Mode d'emploi du livre

Chaque chapitre commence par un test pour faire le point ; suivent des informations, des conseils et enfin des exer- cices d'entraînement.

Ce livre reprend les différentes étapes de la lecture.

Prenez-en connaissance rapidement.

(14)

Choisissez les chapitres qui vous concernent plus particu- lièrement. Gardez-les à portée de la main pour vous entraîner régulièrement.

. Vous organisez votre temps de lecture pour lire plus au chapitre 1.

. Vous préparez votre mémoire et la prise de notes au chapitre 2.

. Vous lisez avec méthode au chapitre 3.

. Vous augmentez votre vitesse de lecture pour mieux comprendre au chapitre 4.

Pour utiliser plus facilement cet ouvrage, vous reconnaî- trez chaque chapitre au logo qui le symbolise. Il figure toujours en haut et à droite de la première et de la dernière page du chapitre. En outre, au chapitre 3, cinq logos mettent en valeur chacune des sous-parties.

(15)
(16)

1. Lisez davantage

D

epuis la fin des années 1970, les Français lisent moins. En 1983, 34 % n'ont lu aucun livre pendant l'année1. De même, 70 % des personnes sondées affirment que pour s'in- former et se distraire, télévision et radio remplacent la lecture.

Elles estiment d'ailleurs que c'est une mauvaise chose2.

Il est donc vrai que certaines personnes se détournent de l'écrit comme le prévoyait McLuhan. Mais en même temps on assiste à une inflation des écrits. Et sur ce point McLuhan s'est bien trompé. Temps et disponibilité consacrés aux livres et documents de réflexion varient considérablement selon les lecteurs.

On se dit souvent que l'on aimerait lire plus. On est vite pris au piège par des contraintes serrées : études, travail, responsabilités familiales ou professionnelles. Par habitude, par manque de distance, on se prive de lectures. Comment trouver du temps pour lire ? La lecture est une activité comme d'autres qui peut et doit s'organiser. Ignorer cette réalité conduit à nous écarter de la lecture.

Faites le bilan et passez aux conseils pour dégager du temps, planifier, choisir vos lectures et connaître vos rythmes de lecteur.

1. Sondage Gallup pour Lire, 1983.

2. Sondage SOFRES pour Midi Libre, Dauphiné Libéré, 1979.

(17)

Test

SAVEZ-VOUS ORGANISER VOS LECTURES ?

Répondez rapidement à ce test. Reportez-vous à la grille pour analyser vos résultats.

PLUTÔT PLUTÔT

OUI NON

1. J e lis d è s q u e j'ai un m o m e n t d e libre.

2. J e suis s o u v e n t d é ç u ( e ) p a r le choix d e m e s lectures.

3. J ' a i les yeux irrités et f a t i g u é s lors d ' u n e lecture longue.

4. J e lis u n i q u e m e n t si je suis contraint(e).

5. J e planifie m e s l e c t u r e s à l'échelle du mois.

6. J e lis le strict m i n i m u m . 7. J e s o u h a i t e r a i s lire plus.

8. J ' a i r e p é r é les m o m e n t s les plus f a v o r a b l e s à la lecture.

9. J e fais profiter m o n e n t o u r a g e d e m e s lectures.

1 0 . J e lis plus d ' u n e d e m i - h e u r e par jour.

11. J e m ' e n d o r s sur c e r t a i n e s lectures.

1 2 . J e p e u x a p p r o f o n d i r un livre p l u s i e u r s h e u r e s d'affilée.

13. J e m e relaxe p e n d a n t u n e lecture d ' é t u d e .

1 4 . J e s a i s où t r o u v e r les livres d o n t j'ai b e s o i n (bibliothèques, librairies).

(18)

En conclusion de ce quatrième chapitre, on retiendra :

1) Lire, c'est une démarche active pour créer du sens.

2) Lire rapidement, c'est s'entraîner à utili-

ser tout son champ visuel et voir le maximum de signes à chaque arrêt.

3) Lire activement, c'est maîtriser le parcours visuel et les balayages pour être flexible.

4) Lire, c'est anticiper et solliciter toutes ses connaissan- ces en maintenant une attitude d'ouverture au texte.

5) Lire, c'est accéder directement aux idées sans piétiner.

6) La lecture est motivante si elle est conçue comme un moyen de communication.

(19)

Conclusion

L

ire. vous apparaissait souvent comme une activité difficile.

Nous espérons que ce livre vous a réconciliés avec la lec- ture en vous débarrassant de préjugés : une lecture rapide aug- mente la compréhension et la mémorisation, une lecture par objectifs dévoile les facettes d'un texte.

Ainsi, nous souhaitons que ces pages libèrent votre poten- tiel de lecteurs. Vous êtes armés de conseils, de techniques et de méthodes. Mettez-les en pratique, dès aujourd'hui, dans vos lectures quotidiennes. C'est indispensable, mais cela ne suffit pas. Vous avez besoin également d'un entraînement régulier et systématique.

Servez-vous de cet ouvrage comme d'un manuel. Le pro- gramme d'entraînement sera votre guide. Chronométrez vos résultats, évaluez votre progression, veillez à y consacrer au moins quinze minutes par jour et ce, pendant un mois environ jusqu'à ce que les nouvelles habitudes deviennent automa- tiques. Vous aurez alors intégré des comportements de lecteurs actifs.

Acquérir un savoir-lire fait appel à la persévérance.

Goethe déclarait à quatre-vingt un ans qu'il commençait à savoir lire. On apprend à lire toute sa vie et pas seulement à l'école.

Vitamine du cerveau, la lecture, consommée à doses homéopathiques, prive le lecteur d'une nourriture indispensa- ble. A l'inverse, une lecture sans faim, tous azimuts, le sature.

Entre renoncer ou se sentir submergé, ce livre propose le pari d'une lecture choisie qui aiguise l'appétit et fructifie.

Lecteurs, à vous de jouer !

Figure

Updating...

References

Related subjects :