Fonds d actions canadiennes (SRA) SF274. États financiers annuels audités et renseignements financiers supplémentaires non audités

Texte intégral

(1)

Fonds d’actions canadiennes

(SRA) SF274

États financiers annuels audités et renseignements financiers supplémentaires non audités Pour l’exercice clos le 31 décembre 2020

(2)

Cette page a été intentionnellement laissée en blanc.

(3)

Fonds d’actions canadiennes

SRA SF274

Comme présenté à

La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie

Bilan de l’année 2020

L’année 2020 fera l’objet de réflexions pendant les années à venir, car nous avons tous été touchés par la COVID-19. La pandémie du siècle a brusquement changé presque toutes nos habitudes de vie. Les cicatrices humaines et économiques laissées par la COVID-19 mettront longtemps à s’estomper. L’année 2020 a été marquée par de nombreuses dichotomies : des sommets des marchés boursiers en février suivis d’une baisse de 30 % en mars; une baisse du PIB de plus de 50 % dans les pays développés en raison de l’arrêt des activités économiques, suivie d’une croissance rapide lors de la reprise; une augmentation rapide des infections de COVID-19 à l’automne, suivie du déploiement de vaccins (mis au point en un temps record) à la fin de l’année.

Changements spectaculaires et mesures politiques spectaculaires sont allés de pair. Les banques centrales du monde entier ont réduit les taux d’intérêt à près de zéro, inondé les marchés financiers de liquidités et garanti les actifs à risque. Pendant ce temps, les gouvernements mondiaux ont fourni des billions de dollars en aide à leurs citoyens. La réponse coordonnée sans précédent a suffi à assurer la stabilité nécessaire aux marchés des capitaux, ce qui a mené à une reprise en « V » des actifs risqués et a permis à la plupart des principaux indices boursiers de finir dans le vert. En plus de la crise sanitaire, il y a eu de vastes troubles civils liés à la police et à la justice raciale aux États-Unis au cours de l’été. En août, les Américains ont eu plus que jamais les yeux rivés sur la course à la présidence des États-Unis en cette année inhabituelle. Les politiciens, les partisans et les responsables du scrutin ont dû relever les défis d’une campagne menée en partie virtuellement et d’élections à l’automne avec un niveau accru de vote par la poste et par anticipation.

En fin de compte, les résultats des élections ont été contestés jusqu’en décembre.

Après toute cette volatilité, l’indice composé S&P/TSX a terminé à 5,6 %. Le Fonds a enregistré une hausse de 4,21 %, soit un rendement inférieur de 1,39 % à celui de l’indice de référence. Cela s’explique principalement par l’absence de placements dans Shopify (qui est

(4)

actuellement le plus gros joueur de l’indice S&P/TSX à 6,4 %), qui a augmenté de 178 % au cours de l’année et a contribué à lui seul à environ 4 % du rendement du marché de 5,6 %.

Notre participation dans le secteur des matériaux a été favorable au rendement, ce dernier ayant surclassé le marché de 15 %.

Notre surpondération dans le secteur de la consommation discrétionnaire a également eu une contribution positive, ce secteur ayant surclassé le marché de 11 %. Nous avons acquis une participation dans Great Canadian Gaming à environ 25 $ l’action au premier trimestre. L’action a ensuite augmenté de 70 % lorsqu’Apollo Global Mgmt. a fait une offre d’achat à 39 $ l’action, puis a porté l’offre à 45 $ à la fin de décembre.

Nous avons réduit notre surpondération au moment de l’offre initiale, mais nous avons maintenu une participation à la fin de l’année.

Notre absence de participation dans le secteur de la santé a contribué au rendement, le secteur ayant enregistré une baisse de 29 %.

Dans le secteur des services financiers, Element Fleet Management a vu sa valeur augmenter de 23 % au cours de l’année, et notre participation a contribué au rendement. Notre participation dans CI Financial et Fairfax Financial, qui ont enregistré une baisse respective de 27 % et de 24 %, a nui au rendement.

Nous continuons toutefois de trouver les deux entreprises attrayantes.

Nous détenions une faible participation dans Gildan Activewear, mais nous l’avons augmentée en mars et en avril lorsque le titre se situait à environ 20 $ l’action.

Il s’est depuis redressé d’environ 80 %.

Notre sous-pondération dans le secteur des TI a nui au rendement, car le secteur a connu une augmentation de 81 %. Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, nous n’avions pas de participation dans Shopify (actuellement le plus gros joueur de l’indice S&P/TSX à 6,4 % à la fin de l’année), qui a enregistré une augmentation de 178 % au cours de l’année et a contribué à lui seul à environ 4 % du rendement du marché. Si ce n’était de Shopify, nous aurions surclassé le marché (nous continuons à trouver le titre de Shopify cher – il est négocié à 1 000 fois les bénéfices à terme et à 26 fois la valeur comptable – et nous pensons que le créneau attirera de la concurrence à l’avenir).

Notre sous-pondération dans le secteur des services

(5)

publics a nui au rendement, le secteur ayant surclassé le marché de 10 %.

Perspectives pour 2021

Malgré tout ce bruit, nous avons conservé notre méthode d’analyse fondamentale ascendante et rigoureuse des bénéfices, des flux de trésorerie et de la valeur comptable pour constituer un portefeuille dont les titres se négocient à un cours inférieur à leur valeur intrinsèque. Nous avons ainsi dû mettre l’argent à contribution en mars et en avril, en plus d’améliorer certains titres du portefeuille pendant des périodes de peur et d’inquiétude extrêmes.

Cette discipline a porté ses fruits, puisque la valeur de notre portefeuille, qui n’a pas été reconnue au cours du printemps et de l’été, a commencé à être reconnue au quatrième trimestre.

Les données économiques fondamentales continuent de surprendre à la hausse, car les résultats en matière de PIB pour le quatrième trimestre ont varié de +0,1 % en Allemagne à +6,5 % en Chine, et le FMI a revu à la hausse ses prévisions de croissance pour 2021 et 2022, soit à +5,5 % et +4,2 %, respectivement. En outre, l’inflation a commencé à susciter des inquiétudes, ce qui n’est pas surprenant compte tenu des mesures de relance considérables, de l’offre monétaire record et de la hausse des prix des produits de base (pour lesquels la demande dépasse l’offre), alors que les taux d’intérêt ont passé du milieu à l’extrémité de la courbe de rendement. Bien que ces résultats économiques soient les bienvenus, en tant que gestionnaire utilisant une méthode ascendante axée sur la valeur des actions, nous nous concentrons sur notre analyse fondamentale des bénéfices, des flux de trésorerie et de la valeur comptable afin de trouver des entreprises qui augmenteront le rendement pour les actionnaires et les autres parties prenantes au fil du temps.

Malgré les vents contraires massifs de croissance et de lancée au cours des dernières années, Scheer Rowlett and Associates a ajouté de la valeur à long terme (depuis sa création il y a 25 ans et au cours des cinq dernières années), surclassant l’indice de référence et bon nombre de nos pairs canadiens. Malgré l’augmentation des cours, certains de nos placements restent largement sous-évalués au regard de leur valeur intrinsèque à long terme et nous surpondérons les matériaux de base, la consommation discrétionnaire, la finance et les télécommunications. Même si nous réduisions ces placements, nous les conservons, car les données fondamentales devraient se redresser.

(6)

Rapport de l’auditeur indépendant

Aux titulaires de contrat du Fonds d’actions canadiennes (SRA) SF274 (le « Fonds »)

Opinion

Nous avons audité les états financiers du Fonds, qui comprennent les états de la situation financière aux 31 décembre 2020 et 2019, ainsi que les états du résultat global, les variations de l’actif net attribuable aux titulaires de contrat et les flux de trésorerie pour les exercices clos à ces dates, et les notes annexes, y compris un résumé des principales méthodes comptables (collectivement appelés les « états financiers »).

À notre avis, les états financiers ci-joints donnent, dans tous leurs aspects significatifs, une image fidèle de la situation financière du Fonds aux 31 décembre 2020 et 2019, ainsi que de sa performance financière et de ses flux de trésorerie pour les exercices clos à ces dates, conformément aux Normes internationales d’information financière (« IFRS ») et aux exigences de la partie XII de la Ligne directrice LD2 de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes.

Fondement de l’opinion

Nous avons effectué notre audit selon les normes d’audit généralement reconnues (NAGR) du Canada.

Les responsabilités qui nous incombent en vertu de ces normes sont plus amplement décrites dans la section Responsabilités de l’auditeur à l’égard de l’audit des états financiers du présent rapport. Nous sommes indépendants du Fonds conformément aux règles de déontologie qui s’appliquent à l’audit des états financiers au Canada et nous nous sommes acquittés des autres responsabilités déontologiques qui nous incombent selon ces règles. Nous estimons que les éléments probants que nous avons obtenus sont suffisants et appropriés pour fonder notre opinion.

Responsabilités de la direction et des responsables de la gouvernance en ce qui a trait aux états financiers

La direction est responsable de la préparation et de la présentation fidèle des états financiers conformément

(7)

aux IFRS et aux exigences de la partie XII de la Ligne directrice LD2 de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes, ainsi que du contrôle interne qu’elle considère comme nécessaire pour permettre la préparation d’états financiers exempts d’anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs.

Lors de la préparation des états financiers, c’est à la direction qu’il incombe d’évaluer la capacité du Fonds à poursuivre son exploitation, de communiquer, le cas échéant, les questions relatives à la continuité de l’exploitation et d’appliquer le principe comptable de continuité d’exploitation, sauf si la direction a l’intention de liquider le Fonds ou de cesser son activité ou si aucune autre solution réaliste ne s’offre à elle.

Il incombe aux responsables de la gouvernance de surveiller le processus d’information financière du Fonds.

Responsabilités de l’auditeur à l’égard de l’audit des états financiers

Nos objectifs sont d’obtenir l’assurance raisonnable que les états financiers pris dans leur ensemble sont exempts d’anomalies significatives – que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs – et de délivrer un rapport de l’auditeur contenant notre opinion. L’assurance raisonnable correspond à un niveau élevé d’assurance, qui ne garantit toutefois pas qu’un audit réalisé

conformément aux NAGR du Canada permettra toujours de détecter toute anomalie significative qui pourrait exister. Les anomalies peuvent résulter de fraudes ou d’erreurs et elles sont considérées comme significatives lorsqu’il est raisonnable de s’attendre à ce qu’elles, individuellement ou collectivement, puissent influer sur les décisions économiques que les utilisateurs des états financiers prennent en se fondant sur ceux-ci.

Dans le cadre d’un audit réalisé conformément aux NAGR du Canada, nous exerçons notre jugement professionnel et faisons preuve d’esprit critique tout au long de cet audit. De plus :

• Nous déterminons et évaluons les risques que les états financiers comportent des anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d’erreurs,

concevons et mettons en œuvre des procédures d’audit en réponse à ces risques et réunissons des éléments probants suffisants et appropriés pour fonder notre opinion. Le risque de non-détection d’une anomalie significative résultant d’une fraude est plus élevé que celui d’une anomalie significative résultant d’une

(8)

erreur, car la fraude peut impliquer la collusion, la falsification, les omissions volontaires, les fausses déclarations ou le contournement du contrôle interne;

• Nous acquérons une compréhension des éléments du contrôle interne pertinents pour l’audit afin de concevoir des procédures d’audit appropriées aux circonstances et non dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité du contrôle interne du Fonds;

• Nous apprécions le caractère approprié des méthodes comptables retenues et le caractère raisonnable des estimations comptables faites par la direction, de même que des renseignements y afférentes fournis par cette dernière;

• Nous tirons une conclusion quant au caractère approprié de l’utilisation par la direction du principe comptable de continuité d’exploitation et, selon les éléments probants obtenus, quant à l’existence ou non d’une incertitude significative liée à des événements ou situations susceptibles de jeter un doute important sur la capacité du Fonds à poursuivre son exploitation.

Si nous concluons à l’existence d’une incertitude significative, nous sommes tenus d’attirer l’attention des lecteurs de notre rapport sur les renseignements fournis dans les états financiers au sujet de cette incertitude ou, si ces renseignements ne sont pas adéquats, d’exprimer une opinion modifiée. Nos conclusions s’appuient sur les éléments probants obtenus jusqu’à la date de notre rapport. Des événements ou situations futurs pourraient par ailleurs amener le Fonds à cesser son exploitation;

• Nous évaluons la présentation d’ensemble, la structure et le contenu des états financiers, y compris les renseignements fournis dans les notes complémentaires, et apprécions si les états financiers représentent les opérations et événements sous-jacents d’une manière propre à donner une image fidèle.

Nous communiquons aux responsables de la gouvernance notamment l’étendue et le calendrier prévus des travaux d’audit et nos constatations importantes, y compris toute déficience importante du contrôle interne que nous aurions relevée au cours de notre audit.

/s/ Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l.

Comptables professionnels agréés Winnipeg (Manitoba)

Le 23 mars 2021

(9)

Fonds d’actions canadiennes

(SRA) SF274

(en milliers de dollars canadiens)

Gestionnaire de fonds : Gestion de placements Scheer, Rowlett et Associés Ltée

État de la situation financière

31 décembre Au 2020

31 décembre Au 2019 Actif

Trésorerie et dépôts

à court terme - -

Revenu de placement

à recevoir et couru - -

Montant à recevoir de La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie

(anciennement la Canada-Vie)

(notes 1, 8) - -

Montant à recevoir

des courtiers - -

Montant à recevoir de tiers - -

Placements

Parts de fonds de placement

(note 3) 68 902 71 377

Placements totaux 68 902 71 377

Total des actifs 68 902 71 377

Passif

Découverts 54 -

Montant à payer à La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie

(anciennement la Canada-Vie)

(notes 1, 8) 194 216

Montant à payer aux courtiers - -

Montant à payer à des tiers - -

Total du passif, à l’exclusion de l’actif net attribuable aux

titulaires de contrat 248 216

Actif net attribuable aux

titulaires de contrat 68 654 71 161

(10)

État du résultat global

(en milliers de dollars canadiens) Pour les

exercices clos les 31 décembre

2020 31 décembre 2019 Revenu

Profit net (perte nette)

sur les placements 2 346 13 381

Produits (pertes) divers - -

Revenu total 2 346 13 381

Dépenses

Frais de gestion (note 8) 537 584

Autre 55 61

Dépenses totales 592 645

Augmentation (diminution) nette de l’actif net lié aux activités attribuable aux titulaires

de contrat 1 754 12 736

État des variations de l’actif net attribuable aux titulaires de contrat

(en milliers de dollars canadiens) Pour les

exercices clos les 31 décembre

2020 31 décembre 2019 Actif net attribuable aux

titulaires de contrat au

début de l’année 71 161 62 697

Dépôts des titulaires

de contrat 367 381

Retraits des titulaires

de contrat (4 628) (4 653)

Augmentation (diminution) de l’actif net lié aux activités attribuable aux

titulaires de contrat 1 754 12 736

Variation de l’actif net lié aux activités attribuable

aux titulaires de contrat (2 507) 8 464 Actif net attribuable

aux titulaires de contrat

à la fin de l’exercice 68 654 71 161

(11)

État des flux de trésorerie

(en milliers de dollars canadiens) Pour les

exercices clos les 31 décembre

2020 31 décembre 2019 Entrées (sorties) de trésorerie nettes

liées aux activités suivantes Activités d’exploitation Augmentation (diminution) de l’actif net lié aux activités attribuable aux titulaires

de contrat 1 754 12 736

Ajustements

(Profits) pertes réalisés 489 (99)

(Profits) pertes latents 2 930 (7 594) Produit brut de la cession

de placements 4 854 4 753

Paiements bruts pour

achats de placements (33) -

Revenu de distribution de fonds communs

sous-jacents (5 765) (5 688)

Changement du montant à payer à (à recevoir de) La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (anciennement la

Canada-Vie) (note 1) (22) 163

Variation du montant à payer aux (à recevoir des)

courtiers - 24

4 207 4 295

Activités de financement Dépôts des titulaires

de contrat 367 381

Retraits des titulaires

de contrat (4 628) (4 653)

(4 261) (4 272) Augmentation (diminution)

nette de la trésorerie, des dépôts à court terme et

des découverts (54) 23

Trésorerie, dépôts à court terme et découverts au

début de l’exercice - (23)

Trésorerie, dépôts à court terme et découverts à la

fin de l’exercice (54) -

(12)

Tableau du portefeuille de placements

(en milliers de dollars canadiens, à l’exception du nombre de parts)

Au 31 décembre 2020

Nombre

de parts Coût

moyen Juste valeur Parts de fonds de placement

Fonds d’actions canadiennes en gestion

commune Scheer Rowlett 5 685 719 72 189 68 902

Total des placements 72 189 68 902

Vingt-cinq principaux titres

Titre % du total

La Banque Toronto-Dominion 7,53 %

Banque Royale du Canada 5,94 %

La Banque de Nouvelle-Écosse 5,57 %

Corporation TC Énergie 4,25 %

Compagnie des chemins de fer nationaux

du Canada 4,08 %

Brookfield Asset Management Inc. 3,94 % Banque Canadienne Impériale de Commerce 3,68 % Rogers Communications Inc.

(catégorie B, sans droit de vote) 3,68 % Ressources Teck Ltée (catégorie B) 3,54 %

Magna International Inc. 3,10 %

Barrick Gold Corp. 3,06 %

Nutrien Ltd. 2,78 %

Element Fleet Management Corp. 2,78 %

TELUS Corp. 2,71 %

AltaGas Ltd. 2,63 %

Suncor Énergie Inc. 2,60 %

Newmont Corp. 2,54 %

Chemin de fer Canadien Pacifique Ltée 2,47 %

Methanex Corp. 2,33 %

Enbridge Inc. 2,29 %

Power Corporation du Canada, à droit

de vote subalterne* 2,18 %

Celestica Inc. 2,02 %

Les vêtements de sport Gildan Inc. 2,00 % Groupe CGI Inc.

(catégorie A, à droit de vote subalterne) 1,92 % Fairfax Financial Holdings Ltd.,

à droit de vote subalterne 1,88 %

* L’émetteur de ce titre et l’émetteur du Fonds sont des sociétés liées.

(13)

Les tableaux qui suivent font état de renseignements financiers clés concernant le Fonds et ont pour objet d’aider les utilisateurs des états financiers à comprendre la performance financière du Fonds.

(en dollars canadiens, à l’exception du nombre de parts en circulation)

Actif net attribuable aux titulaires de contrat par catégorie

Pour les exercices clos les 31 décembre

Nombre de parts en circulation

2020 2019 2018 2017 2016

Ingenium 76 879 82 282 87 468 93 632 99 927

Valeur liquidative (en milliers de dollars)

2020 2019 2018 2017 2016

Ingenium 68 654 71 161 62 697 75 935 73 633

Actif net attribuable aux titulaires de contrat par part (note 7)

Pour les exercices clos les 31 décembre

Valeur liquidative par part ($)

2020 2019 2018 2017 2016

Ingenium 893,01 864,83 716,79 811,00 736,97

Augmentation (diminution) par part ($)

2020 2019

Ingenium 28,18 148,04

(14)

Notes annexes

(en milliers de dollars canadiens)

1. LE FONDS

Le 1er janvier 2020, la Great-West, compagnie

d’assurance-vie (la Great-West) et ses filiales, le Groupe d’assurances London Inc., la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie, la Corporation Financière Canada Vie et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (anciennement la Canada-Vie) ont fusionné en une seule entreprise (la fusion), La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (la Canada Vie ou la compagnie).

À la suite de la fusion, le Fonds d’actions canadiennes SF274 (le Fonds) (offert par la Canada-Vie avant la fusion) est maintenant offert par la Canada Vie. Les chiffres comparatifs présentés par le Fonds ont déjà été divulgués lorsque le Fonds était offert par la Canada-Vie.

Les montants à payer/à recevoir présentés étaient entre le Fonds et la Canada Vie au 31 décembre 2020 et entre le Fonds et la Canada-Vie au 31 décembre 2019.

La compagnie est la seule émettrice des contrats d’assurance permettant d’effectuer des placements dans le Fonds. Elle est propriétaire de l’actif du Fonds, qui est distinct des autres actifs de la compagnie. Le Fonds n’est pas une entité juridique distincte. Le Fonds investit dans un portefeuille d’actifs afin de générer des rendements sous forme de revenu de placement et de plus-value en capital pour les titulaires de contrat, qui sont les bénéficiaires finaux du Fonds. Les activités de placement du Fonds sont supervisées par la compagnie.

La compagnie est une filiale en propriété exclusive de Great-West Lifeco Inc. (Lifeco), une société par actions cotée en bourse et domiciliée au Canada. Lifeco est membre du groupe de sociétés de Power Corporation du Canada (Power Corporation) et est une filiale de Power Corporation.

Le Fonds a son siège social au 100, rue Osborne Nord, Winnipeg (Manitoba) R3C 1V3, Canada.

La compagnie a approuvé le 23 mars 2021 la publication des états financiers du Fonds au 31 décembre 2020 pour l’exercice ayant pris fin à cette date.

2. RÉSUMÉ DES PRINCIPALES MÉTHODES COMPTABLES

Les états financiers du Fonds ont été préparés selon les Normes internationales d’information

(15)

financière (les IFRS), telles qu’elles sont publiées par l’International Accounting Standards Board (IASB).

Des méthodes comptables uniformes ont été utilisées dans la préparation des états financiers du Fonds. Ces méthodes comptables sont fondées sur les IFRS et sur les interprétations de l’IFRS Interpretations Committee (IFRIC) publiées et en vigueur au 31 décembre 2020. Les états financiers du Fonds ont également été préparés en conformité avec les exigences de la partie XII de la Ligne directrice LD2 de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes.

a) Utilisation d’estimations et d’hypothèses comptables et jugements importants La préparation des états financiers du Fonds conformément aux IFRS exige de la direction qu’elle fasse des estimations, porte des jugements et formule des hypothèses ayant une incidence sur les montants présentés au titre de l’actif et du passif à la date de clôture, ainsi que sur les montants présentés au titre des produits et des charges pendant la période de présentation de l’information financière. L’évaluation des placements est la principale composante des états financiers faisant l’objet d’estimations. Bien que ces jugements et hypothèses comportent un degré de variabilité intrinsèque, le Fonds est d’avis que les montants présentés sont raisonnables.

Lorsque la juste valeur des actifs financiers et des passifs financiers comptabilisée dans l’état de la situation financière ne peut être calculée d’après les données des marchés actifs, la juste valeur est déterminée au moyen de diverses techniques d’évaluation qui comprennent l’utilisation de modèles d’évaluation. Les données utilisées dans ces modèles proviennent de marchés observables, dans la mesure du possible, mais lorsque de telles données ne sont pas disponibles, il faut effectuer une estimation pour déterminer la juste valeur.

Les estimations tiennent compte de la liquidité ainsi que des données utilisées dans les modèles liés à des facteurs comme le risque de crédit (tant celui de l’entité que celui de la contrepartie), la corrélation et la volatilité. La modification des hypothèses relatives à ces facteurs pourrait avoir une incidence sur la juste valeur des instruments financiers présentée dans l’état de la situation financière et sur le niveau dans lequel les instruments financiers sont classés dans la hiérarchie des justes valeurs. Les résultats réels peuvent différer de ces estimations.

(16)

La compagnie est tenue de poser des jugements importants afin de déterminer le mode de classement le plus approprié aux termes de l’IFRS 9, Instruments financiers. La compagnie a évalué le modèle économique du Fonds, le mode de gestion de la totalité des instruments financiers et les exigences des autres normes comptables, et elle a conclu que le classement à la juste valeur par le biais du résultat net constituait le mode le plus approprié d’évaluation et de présentation des instruments financiers du Fonds.

Les entités qui répondent à la définition d’entité d’investissement au sens de l’IFRS 10, États financiers consolidés, sont tenues d’évaluer leurs filiales à la juste valeur par le biais du résultat net plutôt que de les consolider. Les critères qui définissent une entité d’investissement sont les suivants :

• Une entité qui obtient des fonds d’un ou de plusieurs investisseurs afin de fournir à ces derniers des services d’investissement;

• Une entité qui déclare à ses investisseurs qu’elle a pour objet d’investir des fonds dans le seul but de réaliser des rendements sous forme de plus-values en capital ou de revenus d’investissement;

• Une entité qui évalue et apprécie le rendement de la quasi-totalité de ses investissements sur la base de la juste valeur.

De l’avis de la direction, le Fonds répond à la définition d’une entité d’investissement. Cette conclusion sera réévaluée périodiquement si les critères ou les circonstances changent.

Incidence de la COVID-19 sur les estimations et les jugements et hypothèses comptables importants À compter de janvier 2020, l’éclosion d’un virus connu sous le nom de COVID-19 et la pandémie mondiale qui en a découlé ont entraîné des restrictions quant aux déplacements et aux frontières, des mises en quarantaine, des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, une baisse de la demande des consommateurs et une incertitude considérable sur le marché. Au premier trimestre de 2020, les marchés financiers mondiaux ont connu des baisses importantes et rapides et une volatilité importante;

toutefois, après le 31 mars 2020, les marchés ont connu une reprise. Les gouvernements et les banques centrales ont réagi par des interventions monétaires et budgétaires importantes visant à stabiliser les conditions économiques. La durée et l’incidence de la

(17)

pandémie de COVID-19 demeurent inconnues pour le moment, tout comme l’efficacité des interventions des gouvernements et des banques centrales.

Les résultats du Fonds reflètent les jugements de la direction concernant l’incidence des conditions de marché prévalant en matière de crédit, d’actions et de change à l’échelle mondiale. Compte tenu de l’incertitude entourant le contexte actuel, les résultats financiers réels pourraient différer des estimations faites lors de la préparation de ces états financiers.

b) Classement et évaluation de la juste valeur La juste valeur des actifs et des passifs financiers a été classée selon la hiérarchie de la juste valeur, comme suit :

Niveau 1 : Les évaluations à la juste valeur utilisent les cours de marché observables (non rajustés) sur des marchés actifs pour des actifs ou des passifs identiques auxquels le Fonds a accès. Les actifs et les passifs évalués selon le niveau 1 comprennent les titres de capitaux propres négociés activement, les contrats à terme négociés en bourse et les fonds communs de placement sous-jacents dont les cours sont disponibles sur un marché actif et qui ne comportent pas de clauses de rachat restrictives.

Niveau 2 : Les évaluations à la juste valeur utilisent des données autres que les prix cotés visés au niveau 1, qui sont observables pour l’actif ou le passif concerné, soit directement ou indirectement. Ces données du niveau 2 comprennent les cours des actifs et des passifs similaires sur les marchés actifs ainsi que les données autres que les cours cotés observables de l’actif et du passif, comme les courbes des taux d’intérêt et de rendement observables à intervalles réguliers. Les justes valeurs de certains titres du niveau 2 ont été fournies par un service d’établissement des prix. Ces données incluent, sans s’y limiter, les rendements de référence, les négociations publiées, les prix obtenus des courtiers, les écarts des émetteurs, les marchés réciproques, les titres de référence, les offres et d’autres données de référence. Les actifs et les passifs de niveau 2 comprennent ceux dont le cours est évalué en fonction d’une méthode matricielle fondée sur la qualité du crédit et la durée de vie moyenne, et comprennent généralement des obligations et actions de sociétés privées, la plupart des obligations de sociétés à rendement élevé de première qualité,

(18)

la plupart des titres adossés à des actifs, la plupart des contrats dérivés négociés sur un marché de gré à gré, ainsi que les prêts hypothécaires.

Niveau 3 : Les évaluations à la juste valeur utilisent une ou plusieurs données importantes qui ne sont pas fondées sur des données de marché observables;

il s’agit de cas où il n’y a que peu d’activité, voire aucune, sur le marché pour l’actif ou le passif. Les valeurs pour la plupart des titres correspondant au niveau 3 ont été obtenues à partir des prix d’un seul courtier, de modèles internes d’établissement des prix ou d’évaluateurs externes. Les actifs et les passifs financiers évalués en fonction du niveau 3 comprennent généralement un certain nombre d’obligations et d’investissements privés.

Pour les actifs et les passifs qui sont comptabilisés dans les états financiers sur une base récurrente, le Fonds détermine si des transferts ont eu lieu entre les niveaux dans la hiérarchie au moyen d’une réévaluation du classement (en fonction de la donnée du niveau le plus bas qui a une importance par rapport à l’évaluation de la juste valeur dans son intégralité) à la fin de chaque période de présentation de l’information financière.

Les justes valeurs des instruments financiers sont classées dans le niveau 1 lorsque le titre ou le dérivé connexe est négocié activement et qu’un cours est disponible. Si un instrument classé dans le niveau 1 cesse d’être négocié activement, il est transféré hors du niveau 1. Dans de tels cas, les instruments sont reclassés dans le niveau 2, à moins que l’évaluation de la juste valeur requière l’utilisation de données non observables importantes, auquel cas ils sont classés dans le niveau 3. Des renseignements supplémentaires sur les transferts entre les niveaux ainsi qu’un rapprochement des soldes d’ouverture et des soldes de clôture du niveau 3 sont présentés dans les notes annexes du tableau des placements, le cas échéant.

Les instruments financiers de niveau 3 sont évalués périodiquement par la compagnie. La compagnie examine le caractère adéquat des données des modèles d’évaluation ainsi que le résultat d’évaluation au moyen de diverses méthodes et techniques d’évaluation généralement reconnues comme des normes du secteur. La compagnie évalue la juste valeur des obligations qui ne sont pas négociées sur un marché actif en se basant sur

(19)

des titres négociés sur un marché actif présentant des caractéristiques semblables, les cours obtenus auprès de courtiers, la méthode d’évaluation matricielle des prix, l’analyse de la valeur actualisée des flux de trésorerie ou des modèles d’évaluation internes. Cette méthode prend en considération des facteurs tels que le secteur d’activité de l’émetteur, la notation du titre et son échéance, son taux d’intérêt nominal, sa position dans la structure du capital de l’émetteur, les courbes des taux et du crédit, les taux de remboursement anticipé et d’autres facteurs pertinents. Les évaluations des obligations qui ne sont pas négociées sur un marché actif sont ajustées afin de tenir compte de l’illiquidité, et ces ajustements sont généralement basés sur les données sur le marché disponibles.

En l’absence de telles données, les meilleures estimations de la direction sont utilisées.

Les transferts vers le niveau 3 sont essentiellement attribuables au caractère moins observable des données utilisées aux fins des méthodes d’évaluation.

À l’opposé, les transferts hors du niveau 3 sont essentiellement attribuables au caractère plus observable des données utilisées aux fins des méthodes d’évaluation en raison de la corroboration des prix courants auprès de sources multiples.

Le classement des actifs et des passifs du Fonds selon la hiérarchie des justes valeurs est présenté dans la note 9 sur la gestion des risques découlant des instruments financiers.

Lors de la comptabilisation initiale, le Fonds classe et évalue tous les actifs financiers et les passifs financiers à la juste valeur par le biais du résultat net, dans l’état de la situation financière. Les actifs financiers et les passifs financiers sont comptabilisés lorsque le Fonds devient partie aux exigences contractuelles de l’instrument. Un instrument financier est décomptabilisé lorsque le droit de percevoir des flux de trésorerie de celui-ci est échu ou que le Fonds a transféré la quasi-totalité des risques et avantages inhérents à sa propriété. Par conséquent, les opérations d’achat et de vente de placements sont comptabilisées à la date d’opération. Le Fonds a choisi de ne pas appliquer la comptabilité de couverture.

c) Parts de fonds de placement

Les parts de fonds de placement sont comptabilisées à la juste valeur, laquelle correspond à la valeur

(20)

liquidative de clôture par part du fonds sous-jacent.

d) Trésorerie, dépôts à court terme et découverts La trésorerie, les dépôts à court terme et les découverts se composent de dépôts de trésorerie, de dépôts à court terme et de découverts dont la durée est de moins de trois mois au moment de leur acquisition. Puisque ces actifs sont très liquides et sont assortis d’une échéance à court terme, ils sont comptabilisés à la juste valeur, qui correspond approximativement à leur coût.

e) Classement des parts émises par le Fonds Les parts du Fonds sont classées à titre de passifs financiers en vertu des IFRS, puisque le Fonds a l’obligation contractuelle de racheter ou de rembourser ces parts contre de la trésorerie ou un autre actif financier au moment de leur cession.

L’actif net attribuable aux titulaires de contrat est classé comme étant à la juste valeur par le biais du résultat net.

f) Comptabilisation des placements et des revenus Les achats et les ventes de placements financiers sont comptabilisés lorsque le Fonds devient partie aux dispositions contractuelles de l’instrument, à la date de transaction.

Les actifs financiers et les passifs financiers évalués à la juste valeur par le biais du résultat net sont comptabilisés à leur juste valeur dans l’état de la situation financière.

La méthode de la comptabilité d’engagement est utilisée pour comptabiliser tous les types de revenus de placement gagnés ainsi que toutes les charges engagées par le Fonds.

Les éléments suivants sont inclus dans le profit net (la perte nette) sur les placements, dans l’état du résultat global.

Profits (pertes) réalisés sur les placements – Comptabilisés à la vente ou à l’échéance d’un actif et déterminés selon le coût moyen.

Profits (pertes) latents sur les placements – Correspondent à la variation de la juste valeur du placement durant l’exercice et déterminés selon le coût moyen.

Après l’évaluation initiale, le Fonds classe et évalue les instruments financiers à la juste valeur par le biais du résultat net à la date de clôture. Toute variation

(21)

de la juste valeur est comptabilisée dans le profit net (la perte nette) sur les placements dans l’état du résultat global.

Devises

Les états financiers sont présentés en dollars canadiens, soit la monnaie de l’environnement économique principal dans lequel le Fonds est inscrit et la monnaie fonctionnelle du Fonds.

La conversion des devises est calculée selon le taux de change en vigueur au moment de la transaction.

Les actifs et les passifs monétaires libellés en devises sont reconvertis au cours du change de la monnaie fonctionnelle en vigueur à la date de clôture. Les éléments non monétaires en monnaie étrangère qui sont évalués au coût historique sont convertis au cours de change à la date de la transaction initiale.

Les éléments non monétaires en monnaie étrangère qui sont évalués à la juste valeur sont convertis au cours de change à la date à laquelle cette juste valeur a été déterminée. Les profits ou les pertes de change sont comptabilisés dans l’état du résultat global en tant que profit net (perte nette) sur les placements.

g) Compensation des instruments financiers Les actifs financiers et les passifs financiers sont compensés, et le montant net est présenté dans l’état de la situation financière, s’il existe un droit juridiquement exécutoire de compenser les montants comptabilisés et s’il existe une intention soit de régler le montant net, soit de réaliser l’actif et de régler le passif simultanément.

h) Montants à payer aux/recevoir des courtiers Les montants à payer aux courtiers correspondent à des créditeurs pour titres achetés qui font déjà l’objet d’une entente contractuelle, mais qui n’ont pas encore été reçus, à la date de clôture.

Les montants à recevoir des courtiers comprennent des comptes sur marge et des débiteurs pour des titres vendus qui font déjà l’objet d’une entente contractuelle, mais qui n’ont pas encore été livrés, à la date de clôture.

Les montants à payer aux courtiers ou à recevoir des courtiers sont détenus à leur juste valeur, qui correspond approximativement à leur coût.

Les montants à payer aux courtiers ou à recevoir des courtiers sont réglés dans les jours ouvrables suivant la date de clôture. Tous les achats et les ventes de

(22)

titres correspondent à des transactions normalisées.

i) Montants à payer aux/recevoir des tiers

Les montants à payer à des tiers correspondent à des sommes dues à des parties autres que les parties liées au Fonds.

Les montants à recevoir de tiers correspondent à des sommes à recouvrer de parties autres que les parties liées au Fonds.

Les montants à payer à des tiers ou à recevoir de tiers sont détenus à la juste valeur, qui correspond approximativement à leur coût.

j) Autres charges

Les autres charges se composent principalement des frais de traitement des titres. Toutes ces charges sont payées à des tiers. La méthode de la comptabilité d’engagement est utilisée pour comptabiliser tous les types de charges engagées par le Fonds.

k) Attribution des revenus

Le profit net (la perte nette) sur les placements, qui comprend les profits et les pertes réalisés et les profits et les pertes latents, revient à chaque titulaire de contrat sous forme d’une augmentation (diminution) de la valeur liquidative par part.

l) Émission et rachat de parts

Les parts attribuables aux titulaires de contrat sont rachetables au gré des titulaires de contrat à des prix calculés en fonction de la valeur liquidative du Fonds par part au moment du rachat et sont par conséquent classées comme passifs financiers.

Les parts sont émises et rachetées à leur valeur liquidative par part, qui est établie tel qu’il est indiqué dans la notice explicative du Fonds.

L’obligation du Fonds à l’égard de l’actif net

attribuable aux titulaires de contrat est présentée au prix de rachat à la date de clôture. Les dépôts et les retraits des titulaires de contrat sont rajustés aux fins des transferts entre fonds.

m) Méthodes comptables futures

En août 2020, l’IASB a publié l’exposé-sondage Réforme des taux d’intérêt de référence, phase 2, qui prévoit des modifications à l’IFRS 9 et à l’IFRS 7, Instruments financiers : Informations à fournir. Les modifications prévoient un allègement des effets de réévaluation sur les instruments financiers et la

(23)

cessation des relations de couverture découlant de la réforme d’un taux d’intérêt de référence, y compris son remplacement par d’autres taux de référence.

Les modifications entrent en vigueur pour les périodes annuelles commençant le 1er janvier 2021 ou après, et une application anticipée est permise.

L’adoption de ces modifications ne devrait pas avoir d’incidence importante sur les états financiers du Fonds.

3. PARTS DE FONDS DE PLACEMENT

Les parts de fonds de placement du Fonds sont investies exclusivement dans les fonds communs de placement sous-jacents.

Comme l’actif du Fonds est investi dans des fonds de placement sous-jacents, le Fonds assume indirectement les frais de gestion et les charges d’exploitation des fonds sous-jacents. Toutes ces charges sont incluses dans le ratio des frais de gestion des fonds distincts.

Les distributions du revenu provenant des fonds de placement sous-jacents sont inscrites à titre de profit net (perte nette) sur les placements dans l’état du résultat global.

Les activités de placement du fonds sous-jacent exposent indirectement le Fonds à des risques financiers. Consultez la note 9 sur la gestion des risques liés aux instruments financiers.

Placements dans des entités structurées non consolidées

La compagnie a déterminé que le Fonds répond à la définition d’une entité d’investissement; par conséquent, elle comptabilise à la juste valeur par le biais du résultat net ses placements dans des fonds de placement à capital variable non cotés. La compagnie a conclu que les fonds sous-jacents dans lesquels le Fonds investit, mais que ce dernier ne consolide pas, répondent à la définition d’une entité structurée, car i) les droits de vote des fonds sous-jacents ne constituent pas des droits de vote déterminants pour identifier qui les contrôle, ii) les activités de chaque fonds sous-jacent sont limitées par leur prospectus et iii) les fonds sous-jacents ont des objectifs précis et bien définis visant à offrir des occasions de placement aux investisseurs.

(24)

4. DESCRIPTION DES PARTS

Le capital du Fonds est divisé en parts d’une même catégorie.

Les parts de catégorie individuelle sont offertes aux particuliers aux fins d’investissement dans les régimes suivants :

• régimes enregistrés d’épargne-retraite;

• régimes enregistrés d’épargne;

• comptes d’épargne libre d’impôt;

• régimes non enregistrés d’épargne par la souscription d’un contrat d’épargne individuel ou d’un fonds de revenu de retraite.

Les parts de la catégorie individuelle sont offertes selon l’option suivante :

Ingenium

Les parts de la catégorie individuelle sont comptabilisées séparément; toute augmentation ou diminution de l’actif net attribuable aux titulaires de contrat durant l’exercice est affectée à la catégorie.

5. GESTION DU CAPITAL

Le Fonds n’est assujetti à aucune exigence réglementaire externe en matière de capital ni à aucune restriction juridique en matière d’émission, de rachat ou de revente des parts rachetables autres que celles présentées dans le document de placement du Fonds. Les parts sont rachetées à la valeur liquidative par part d’un fonds à la date de rachat. Le capital reçu par un fonds est utilisé conformément au mandat de placement du Fonds.

6. IMPÔTS SUR LE REVENU

Le Fonds est réputé être une fiducie en vertu des dispositions de la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada.

Les produits d’un fonds distinct sont censés être versés aux titulaires de contrat, de sorte que le Fonds ne réalise pas de bénéfices imposables. De plus, les gains et les pertes en capital sont réputés revenir aux titulaires de contrat et non au Fonds. Les gains ou les pertes réalisés peuvent être réduits du montant des gains ou des pertes réalisés par les titulaires de contrat au rachat de leur placement. Par conséquent, aucune charge d’impôt sur le revenu n’est requise dans les états financiers du Fonds.

Dans certains territoires, le revenu de placement étranger est assujetti à une retenue d’impôt à la source.

La retenue d’impôt à la source est un terme générique

(25)

utilisé pour désigner le montant de la retenue d’impôt déduit à la source. Le Fonds présente la retenue d’impôt séparément du profit net (de la perte nette) sur les placements dans l’état du résultat global.

7. ACTIF NET ATTRIBUABLE AUX TITULAIRES DE CONTRAT PAR PART

La présentation des valeurs des parts est ventilée par catégorie de titulaires de contrat.

L’augmentation (la diminution) nette de l’actif net lié aux activités attribuable aux titulaires de contrat par part par catégorie correspond à l’augmentation (la diminution) nette de l’actif net lié aux activités attribuable aux titulaires de contrat, telle qu’elle est présentée dans l’état du résultat global, divisée par le nombre moyen pondéré de parts de chaque catégorie en circulation au cours de l’exercice.

8. TRANSACTIONS ENTRE PARTIES LIÉES Lifeco est la société mère de la compagnie et membre du groupe d’entreprises Power Corporation. Du fait de cette relation, la compagnie est liée à la Société financière IGM Inc., une société qui exerce ses activités dans le secteur des services financiers, et à ses filiales, Société de gestion d’investissement I.G. ltée et Corporation Financière Mackenzie.

Les états financiers du Fonds tiennent compte des transactions avec les parties liées de la compagnie ci-dessous.

Partie liée (1)(2) Relation Lieu de constitution en société Gestion de

placements Canada Vie ltée

Filiale en propriété exclusive de la compagnie

Canada

Setanta Asset Management Limited

Filiale indirecte en propriété exclusive de la compagnie

Irlande

Putnam

Investments, LLC Filiale en propriété

exclusive de Lifeco États-Unis Société financière

IGM Inc. Filiale de Power

Corporation Canada Canada Life Asset

Management Limited

Filiale indirecte en propriété exclusive de la compagnie

Royaume-Uni

(26)

(1) Avant la fusion décrite à la note 1, les états financiers de 2019 ont pu comprendre des opérations avec la Great-West, société mère indirecte de la Canada-Vie.

(2) Avant la vente de GLC Groupe de gestion d’actifs Ltée (GLC) par Lifeco à Corporation Financière Mackenzie le 31 décembre 2020, les états financiers ont pu comprendre des opérations avec GLC, anciennement une filiale en propriété exclusive de la compagnie.

a) La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie fournit des services de gestion, des services-conseils et des services administratifs au Fonds, comprenant les services des membres clés du personnel de direction.

En contrepartie de ces services, des frais de gestion et d’autres frais sont imputés au Fonds, selon les conditions du marché. Les frais de gestion et les autres frais facturés à l’égard des autres catégories sont calculés en fonction des taux fixes des actifs nets de la catégorie précise à chaque date d’évaluation.

b) Les montants indiqués à titre de « Montant à recevoir de (payer à) La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (anciennement la Canada-Vie) » (note 1) représentent les frais de gestion impayés, les dépôts ou retraits en transit et les activités de placement à la date de l’évaluation du Fonds en date du 31 décembre.

9. GESTION DU RISQUE LIÉ AUX INSTRUMENTS FINANCIERS

a) Gestion des risques

Les activités de placement du Fonds l’exposent à divers risques financiers. Le tableau des placements présente les titres détenus par le Fonds au

31 décembre 2020. Les rubriques suivantes décrivent les risques importants auxquels le Fonds est exposé.

Pour faciliter la gestion des risques, le gestionnaire maintient une structure de gouvernance permettant de superviser les activités de placement du Fonds et de surveiller la conformité avec la stratégie de placement établie par le Fonds et les règlements sur les valeurs mobilières. Les états financiers des fonds sous-jacents, qui comprennent une explication de leur exposition respective aux risques, peuvent être fournis sur demande.

b) Risque de liquidité

Le risque de liquidité est le risque qu’un fonds éprouve des difficultés à respecter ses obligations financières à mesure qu’elles arrivent à échéance. Le Fonds est exposé au risque de liquidité en raison des rachats en espèces quotidiens potentiels de parts rachetables.

Puisque le Fonds investit la quasi-totalité de son actif

(27)

net dans les fonds sous-jacents, le risque de liquidité est atténué par la capacité de ces derniers à respecter leurs obligations financières à l’égard des rachats en espèces quotidiens de parts ou d’actions rachetables.

En outre, les fonds sous-jacents maintiennent une trésorerie et des équivalents de trésorerie suffisants pour assurer une liquidité adéquate.

c) Risque de change

Le risque de change est le risque que la valeur des instruments financiers libellés ou négociés en monnaie autre que le dollar canadien, qui est la monnaie de présentation du Fonds, fluctue en raison de variations des taux de change. Les placements du Fonds dans l’ensemble des fonds sous-jacents sont libellés en dollars canadiens. Toutefois, le Fonds est indirectement exposé au risque de change dans la mesure où les placements des fonds sous-jacents sont libellés ou négociés dans une autre monnaie.

d) Risque de taux d’intérêt

Le risque de taux d’intérêt est lié aux instruments financiers productifs d’intérêts tels que les

obligations. Le Fonds ne détient directement aucun instrument financier productif d’intérêts. Le Fonds est exposé indirectement au risque que la valeur des instruments financiers productifs d’intérêts détenus par les fonds sous-jacents fluctue en raison des variations des taux d’intérêt en vigueur sur le marché.

e) Risque de crédit

Le risque de crédit est le risque qu’une contrepartie à un instrument financier ne respecte pas une obligation ou un engagement pris à l’égard du Fonds.

Le Fonds n’a aucune exposition directe au risque de crédit. La plus forte concentration indirecte de risque de crédit découle des titres de créance, tels que les obligations, détenus par les fonds sous-jacents.

La juste valeur des titres de créance tient compte de la solvabilité de l’émetteur de ces titres.

f) Autre risque de prix

L’autre risque de prix est le risque que la valeur des instruments financiers fluctue en raison des variations des prix courants (autres que celles découlant du risque de taux d’intérêt, du risque de change ou du risque de crédit), que ces variations soient causées par des facteurs propres à un placement particulier ou à son émetteur, ou par des facteurs ayant une incidence sur tous les instruments financiers négociés sur un marché ou dans un secteur

(28)

du marché. Tous les titres comportent un risque de perte en capital. Pour les instruments détenus par le Fonds, le risque maximal de perte équivaut à leur juste valeur. Le gestionnaire du Fonds atténue ce risque au moyen d’une sélection minutieuse de fonds sous-jacents conformes à la stratégie de placement.

g) Classement de la juste valeur

Les parts de fonds de placement sont comptabilisées à leur juste valeur, laquelle correspond à la valeur liquidative de clôture par part du fonds sous-jacent.

Cette évaluation est considérée comme un classement dans le niveau 1.

Renseignements supplémentaires

(non audités)

Les tableaux qui suivent font état de renseignements financiers clés concernant le Fonds et ont pour objet d’aider les utilisateurs des états financiers à comprendre la performance financière du Fonds.

Ratio des frais de gestion (%)(1)

(1) Le ratio des frais de gestion correspond à la somme de tous les frais, de tous les impôts, de toutes les charges et de toutes les autres dépenses engagés durant l’exercice, divisée par la valeur liquidative quotidienne moyenne du fonds distinct imputable à l’option de frais retenue. Tous les ratios sont présentés sur une base annuelle. Si un fonds ou l’option de frais retenue n’a pas été en vigueur pendant au moins 12 mois, les ratios sont annualisés. Les ratios des frais de gestion ne sont calculés que pour les clients de Solutions de gestion du patrimoine, Client individuel. Aucun ratio des frais de gestion n’est calculé pour la garantie d’une police de la série privilégiée 2, étant donné que ces frais sont imputés directement au titulaire de contrat.

Pour les exercices clos les 31 décembre

2020 2019 2018 2017 2016

Ingenium 0,94 0,94 0,94 0,95 0,95

Taux de rotation du portefeuille (%)(2) Pour les exercices clos les 31 décembre

2020 2019 2018 2017 2016 Taux de rotation

du portefeuille 0,05 - - 0,28 8,76

(29)

Valeurs par part de fin de mois pour l’exercice (non auditées) prenant fin le 21 décembre 2020

F88-2151

600 $ 825 $ 750 $ 675 $ 900 $

2019déc. jan. fév. mars avril mai juin juillet août sept. oct. nov. déc.

2020

(2) Les taux de rotation des titres en portefeuille présentés dans les états financiers sont conformes aux propositions comprises à la rubrique 12.3(a)(iii) de la Ligne directrice LD2 concernant les contrats individuels à capital variable afférents aux fonds distincts, publiée par l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes inc. (ACCAP). Les taux de rotation des titres en portefeuille rendent compte du niveau d’activité relatif aux achats et aux ventes de titres du portefeuille au cours de l’exercice. Un taux de rotation de 100 % signifierait que le Fonds aurait acheté et vendu tous les titres de son portefeuille une fois au cours de l’exercice.

Valeurs par part de fin de mois pour l’exercice (non auditées)

prenant fin le 31 décembre 2020

(30)

Actif net à la fin de la période (en milliers de dollars)

Nombre de polices à la fin de la période

Nombre de parts en circulation

72 617 4 533

74 056 4 259

77 605 4 010

73 427 3 821

62 559 3 625

73 633 3 428

75 935 3 257

62 697 3 108

71 161 2 968

68 654 2 838 76 879

Historique du Fonds et du nombre de polices en vigueur sur 10 ans (non audité)

Fin de période 31 décembre 2011

Valeurs par part de fin de période 492,03

31 décembre 2012 544,60

31 décembre 2013 615,65

31 décembre 2014 635,85

31 décembre 2015 587,18

31 décembre 2016 736,97

31 décembre 2017 811,00

31 décembre 2018 716,79

31 décembre 2019 864,83

31 décembre 2020 893,01

(31)

Fin de période Valeurs par part de fin de période

31 décembre 2011 492,03

31 décembre 2012 544,60

31 décembre 2013 615,65

31 décembre 2014 635,85

31 décembre 2015 587,18

31 décembre 2016 736,97

31 décembre 2017 811,00

31 décembre 2018 716,79

31 décembre 2019 864,83

31 décembre 2020 893,01

Actif net à la fin de la période (en milliers de dollars)

Nombre de polices à la fin de la période

Nombre de parts en circulation

72 617 4 533

74 056 4 259

77 605 4 010

73 427 3 821

62 559 3 625

73 633 3 428

75 935 3 257

62 697 3 108

71 161 2 968

68 654 2 838 76 879

(32)

Coût total Valeur marchande % du total 8 278 245,43 $ 7 240 041,20 $ 0,99 % 16 072 293,04 $ 8 011 252,50 $ 1,10 % 12 320 733,29 $ 4 255 119,00 $ 0,58 % 19 291 940,10 $ 16 752 165,00 $ 2,29 % 1 660 419,37 $ 1 783 664,00 $ 0,24 % 23 679 520,91 $ 18 984 249,20 $ 2,60 % 31 391 076,13 $ 31 096 575,00 $ 4,25 % 112 694 228,26 $ 88 123 065,90 $ 12,05 % 21 492 272,00 $ 22 347 168,00 $ 3,06 % 3 221 753,14 $ 5 705 627,20 $ 0,78 % 19 923 042,86 $ 17 032 288,00 $ 2,33 % 11 298 727,86 $ 18 557 448,00 $ 2,54 % 14 775 677,30 $ 20 342 825,68 $ 2,78 % 4 969 779,47 $ 6 471 768,00 $ 0,89 % 32 763 437,94 $ 2 686 406,10 $ 0,37 % 23 837 740,93 $ 25 911 270,00 $ 3,54 % 132 282 431,51 $ 119 054 800,98 $ 16,29 % 1 538 022,43 $ 2 071 845,00 $ 0,28 % 12 583 887,57 $ 29 808 619,40 $ 4,08 % 8 347 393,55 $ 18 058 577,00 $ 2,47 % 6 376 891,07 $ 5 037 219,00 $ 0,69 %

919 105,43 $ 952 387,00 $ 0,13 %

3 407 227,25 $ 3 528 952,00 $ 0,48 % 7 037 553,10 $ 6 954 699,00 $ 0,95 % 40 210 080,41 $ 66 412 298,40 $ 9,08 % 8 616 883,55 $ 14 631 049,00 $ 2,00 % 3 665 040,18 $ 6 382 864,00 $ 0,87 % 2 638 349,53 $ 4 591 302,00 $ 0,63 % 12 830 351,13 $ 22 698 709,00 $ 3,10 %

27 750 624,38 $ 48 303 924,00 $ 6,61 % 5 931 457,69 $ 6 884 406,00 $ 0,94 % 5 660 508,02 $ 5 313 726,00 $ 0,73 % 11 591 965,71 $ 12 198 132,00 $ 1,67 %

Fonds d’actions canadiennes Scheer, Rowlett and Associates

Avoirs Description

Énergie

236680 Canadian Natural Resources Ltd.

1033710 Cenovus Energy Inc.

1432700 Crescent Point Energy Corp.

411500 Enbridge Inc.

271900 Enerflex Ltd.

889192 Suncor Énergie Inc.

600900 Corporation TC Énergie

Total – Énergie Matériaux

770592 Société aurifère Barrick 108472 Kirkland Lake Gold Ltd.

291200 Methanex Corp.

243600 Newmont Corp.

332182 Nutrien Ltd.

2630800 OceanaGold Corp.

6552210 Sherritt International

1121700 Ressources Teck Ltée

Total – Matériaux Produits industriels

92700 ATS Automation Tooling Systems Inc.

213010 Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

40900 Chemin de fer Canadien Pacifique Ltée

209100 NFI Group Inc.

41900 Métaux Russel Inc.

162400 Groupe SNC-Lavalin inc.

446100 Westshore Terminals Investment Corp.

Total – Produits industriels

Biens de consommation discrétionnaire

411100 Vêtements de Sport Gildan (catégorie A)

146800 Great Canadian Gaming Corp.

68100 Linamar Corp.

303100 Magna International Inc. (catégorie A) Total – Biens de

consommation discrétionnaire

Biens de consommation de base

158700 Alimentation Couche-Tard (catégorie B)

84600 Les Compagnies Loblaw limitée

Total – Biens de consommation de base

(33)

Avoirs Description Énergie

236680 Canadian Natural Resources Ltd.

1033710 Cenovus Energy Inc.

1432700 Crescent Point Energy Corp.

411500 Enbridge Inc.

271900 Enerflex Ltd.

889192 Suncor Énergie Inc.

600900 Corporation TC Énergie

Total – Énergie Matériaux

770592 Société aurifère Barrick 108472 Kirkland Lake Gold Ltd.

291200 Methanex Corp.

243600 Newmont Corp.

332182 Nutrien Ltd.

2630800 OceanaGold Corp.

6552210 Sherritt International

1121700 Ressources Teck Ltée

Total – Matériaux Produits industriels

92700 ATS Automation Tooling Systems Inc.

213010 Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

40900 Chemin de fer Canadien Pacifique Ltée

209100 NFI Group Inc.

41900 Métaux Russel Inc.

162400 Groupe SNC-Lavalin inc.

446100 Westshore Terminals Investment Corp.

Total – Produits industriels

Biens de consommation discrétionnaire

411100 Vêtements de Sport Gildan (catégorie A)

146800 Great Canadian Gaming Corp.

68100 Linamar Corp.

303100 Magna International Inc. (catégorie A) Total – Biens de

consommation discrétionnaire

Biens de consommation de base

158700 Alimentation Couche-Tard (catégorie B)

84600 Les Compagnies Loblaw limitée

Total – Biens de consommation de base

31 décembre 2020 Coût total Valeur marchande % du total 8 278 245,43 $ 7 240 041,20 $ 0,99 % 16 072 293,04 $ 8 011 252,50 $ 1,10 % 12 320 733,29 $ 4 255 119,00 $ 0,58 % 19 291 940,10 $ 16 752 165,00 $ 2,29 % 1 660 419,37 $ 1 783 664,00 $ 0,24 % 23 679 520,91 $ 18 984 249,20 $ 2,60 % 31 391 076,13 $ 31 096 575,00 $ 4,25 % 112 694 228,26 $ 88 123 065,90 $ 12,05 % 21 492 272,00 $ 22 347 168,00 $ 3,06 % 3 221 753,14 $ 5 705 627,20 $ 0,78 % 19 923 042,86 $ 17 032 288,00 $ 2,33 % 11 298 727,86 $ 18 557 448,00 $ 2,54 % 14 775 677,30 $ 20 342 825,68 $ 2,78 % 4 969 779,47 $ 6 471 768,00 $ 0,89 % 32 763 437,94 $ 2 686 406,10 $ 0,37 % 23 837 740,93 $ 25 911 270,00 $ 3,54 % 132 282 431,51 $ 119 054 800,98 $ 16,29 % 1 538 022,43 $ 2 071 845,00 $ 0,28 % 12 583 887,57 $ 29 808 619,40 $ 4,08 % 8 347 393,55 $ 18 058 577,00 $ 2,47 % 6 376 891,07 $ 5 037 219,00 $ 0,69 %

919 105,43 $ 952 387,00 $ 0,13 %

3 407 227,25 $ 3 528 952,00 $ 0,48 % 7 037 553,10 $ 6 954 699,00 $ 0,95 % 40 210 080,41 $ 66 412 298,40 $ 9,08 % 8 616 883,55 $ 14 631 049,00 $ 2,00 % 3 665 040,18 $ 6 382 864,00 $ 0,87 % 2 638 349,53 $ 4 591 302,00 $ 0,63 % 12 830 351,13 $ 22 698 709,00 $ 3,10 %

27 750 624,38 $ 48 303 924,00 $ 6,61 % 5 931 457,69 $ 6 884 406,00 $ 0,94 % 5 660 508,02 $ 5 313 726,00 $ 0,73 % 11 591 965,71 $ 12 198 132,00 $ 1,67 %

(34)

Fonds d’actions canadiennes Scheer, Rowlett and Associates

Avoirs Description Coût total Valeur marchande % du total

36 571 828,52 $ 40 722 720,00 $ 5,57 % 25 751 570,94 $ 28 793 664,00 $ 3,94 % 18 673 750,47 $ 12 769 112,88 $ 1,75 % 19 959 925,17 $ 26 921 246,40 $ 3,68 % 14 602 561,39 $ 20 317 530,00 $ 2,78 % 1 755 966,11 $ 2 282 600,00 $ 0,31 % 15 462 408,98 $ 13 715 300,05 $ 1,88 % 4 774 750,00 $ 5 317 232,60 $ 0,73 % 2 609 323,50 $ 2 888 328,00 $ 0,40 % 14 439 717,91 $ 15 954 026,30 $ 2,18 % 27 482 398,71 $ 43 394 391,00 $ 5,94 % 36 447 523,60 $ 55 020 669,92 $ 7,53 % 838 615,00 $ 1 594 353,00 $ 0,22 % 219 370 340,29 $ 269 691 174,15 $ 36,89 % 12 115 643,11 $ 14 017 412,00 $ 1,92 % 13 162 454,65 $ 14 801 124,00 $ 2,02 % 2 925 429,87 $ 2 915 136,00 $ 0,40 % 28 203 527,63 $ 31 733 672,00 $ 4,34 %

21 651 162,75 $ 26 883 002,70 $ 3,68 % 11 466 827,80 $ 19 815 060,00 $ 2,71 % 33 117 990,55 $ 46 698 062,70 $ 6,39 % 16 366 364,36 $ 19 217 952,00 $ 2,63 % 16 366 364,36 $ 19 217 952,00 $ 2,63 % 2 771 161,07 $ 3 153 633,00 $ 0,43 % 11 767 325,46 $ 11 845 377,00 $ 1,62 % 2 749 007,62 $ 3 519 297,00 $ 0,48 % 17 287 494,15 $ 18 518 307,00 $ 2,53 % 11 086 585,45 $ 1,52 % 0,00 $ 11 086 585,45 $ 1,52 % 638 875 047,25 $ 731 037 974,58 $ 100,00 % Services financiers

591900 Banque Scotia

547200 Brookfield Asset Management Inc.

809196 CI Financial Corp.

247620 Banque Canadienne Impériale de Commerce

1518500 Element Fleet Management Corp.

22600 Equitable Group Inc.

31613 Fairfax Financial Holdings Ltd.

35500 Intact Corporation financière, reçu de souscription

127520 Société Financière Manuvie

545810 Power Corporation du Canada

414900 Banque Royale du Canada

765026 La Banque Toronto-Dominion

17900 Trisura Group Ltd.

Total – Services financiers

Technologie de l’information

138800 CGI Inc.

1441200 Celestica Inc.

50400 Open Text Corp.

Total – Technologies de l’information

Services de communication

453645 Rogers Communications Inc.

(catégorie B, sans droit de vote)

786000 TELUS Corp.

Total – Services de communication Services publics

1026600 AltaGas Ltd.

Total – Services publics Immobilier

171300 Brookfield Property Partners LP 891300 FPI H&R, parts

307900 Tricon Residential Inc.

Total – Immobilier Trésorerie et équivalents Total – Trésorerie et équivalents

Total du portefeuille

Figure

Updating...

Références

  1. www.canadavie.com
Sujets connexes :