• Aucun résultat trouvé

Module 7. Bonnes pratiques de remplissage et de stockage

N/A
N/A
Protected

Academic year: 2022

Partager "Module 7. Bonnes pratiques de remplissage et de stockage"

Copied!
18
0
0

Texte intégral

(1)

Module 7

Bonnes pratiques de

remplissage et de stockage

(2)

2 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage S OMMAIRE

Le procédé

Eviter les problèmes de durée de vie

Une perspective économique

Éviter les fuyards

Éviter la contamination

Faire correspondre la caisse & la poche

Le système qualité & traçabilité

Conclusion

Cette présentation est issue du travail de :

Note : Nous avons fait de notre mieux pour offrir un résumé des bonnes pratiques générales pour l'industrie du vin en BIB mais celles-ci devront être adaptées pour chaque vin aux conditions qui prévalent au cours des différentes étapes d’approvisionnements et de conditionnement. Nous ne serons pas donc tenus responsables des conséquences de l'application de ces recommandations.

Patrick Shea Jean-Claude Vidal Cendrine Lallement Sophie Vialis

(3)

3 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

| Le procedé |

Savoir où les choses peuvent mal aller

Unité de filtration

finale

Stockage Transport Distribution

Consommation

Recyclage Cuve

tampon Cuve de

stockage du vin

Poches vides

Remplissage Placement

des caisses

Contrôle du poids

Fermeture des caisses

Insertion

des poignées Etiquetage /Marquage

Mise en forme des

caisses Arrivée des

caisses en carton à plat

Mise sur palettes

Flux de

vin Flux de

carton Flux de poches

(4)

4 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

| Eviter les problèmes de durée de vie |

Un objectif réaliste et des moyens pour l’atteindre

Fixer un objectif de durée de vie réaliste (p.ex. 8 mois pour les blancs, 10 mois pour les rouges)

Pratiquer une production en flux tendu, supporter des stocks minimum et travailler avec les détaillants pour s’assurer que le produit ne s’attardera pas en rayon plus longtemps que nécessaire. Se reporter aux principaux déterminants de la durée de vie pour atteindre cet objectif fixé.

1) Sélectionner certains types de vins 2) Ajouter une quantité appropriée de SO2

3) Filtration finale adéquate et ligne de remplissage pauvre en germes 4) Minimiser l’oxygène introduit pendant le remplissage

5) Minimiser l’oxygène introduit pendant le stockage de l’emballage rempli 6) Utiliser un emballage actif

7) Minimiser les dommages du film barrière

8) Minimiser les températures de stockage et de transport

(5)

5 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Types de vins, SO

2

, filtration finale & santitation de la ligne

Paramètre Recommandations Exemple d’indicateur Types de vins

Eviter les vins qui seront inaptes à la

durée de vie cible même si les bonnes pratiques sont suivies.

 Dégustation & résultats analytiques

 CO2 < 800 mg/L

SO

2

Amener le SO2 libre à un niveau approprié en fonction du pH, des additions d’oxygène prévus après remplissage, de la durée de vie ciblée, etc.

 45 mg/L de SO2 libre au remplissage

 Ratio élevé SO2 libre/total

 SO2 libre > 10 mg/L à la consommation

Filtration finale et niveau de stérilité de la ligne

La filtration et la stérilisation régulière de la ligne devraient enlever toutes les levures et la plupart des bactéries.

 Filtration à 0,45 micron

| Eviter les problèmes de durée de vie |

(6)

6 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Bonne gestion de l’oxygène

Paramètre Recommandations Exemple d’indicateur

Oxygène introduit pendant le

remplissage*

Contrôler le volume de l’espace de tête avec le BIB Cone Meter.

Contrôler l’O2 de l’espace de tête et dissous avec un instrument optique.

TPO < 4 mg/L pour un BIB de 3 L

Si % d’O2 dans l’espace de tête n’est pas mesuré, viser un volume d’espace de tête

< 34 mL ou un cône dont l’arête < 5 cm.

OD avant remplissage < 0.5 mg/L

Oxygène introduit pendant le stockage de BIB remplis**

Se référer aux résultats de la méthode OTR sur emballage rempli – et non pas aux résultats coulométriques, type Mocon Oxtran gaz/gaz.

OTR < 0.040 mg/L/jour pour un BIB de 3 L

OTR < 0.025 mg/L/jour pour un BIB de 10 L

| Eviter les problèmes de durée de vie |

* Voir BIB Science Module 5 pour les méthodes de mesure

** Voir BIB Science Module 6 pour les méthodes de mesure

(7)

7 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Emballage actif, dommages au film barrière & température

Paramètre Recommandations Exemple d’indicateur

Utiliser un

emballage actif

Rechercher la preuve de l’efficacité basée sur des études valides scientifiquement.

> 10 mg/L de SO2 libre à la consommation

Minimiser les dommages du film barrière*

Vérifier périodiquement des poches après remplissage et transport pour constater des dommages au film.

inspection visuelle des fissures (pas encore de méthode standardisée)

Minimiser les températures de stockage et de transport

Stocker les BIB remplis dans un entrepôt frais.

Utiliser périodiquement des enregistreurs de température pendant le transport.

max. < 25°C

20°C, c’est mieux

| Eviter les problèmes de durée de vie |

* Voir BIB Science Module 12 pour les méthodes de mesure

(8)

8 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Optimiser plutôt que maximiser

La satisfaction procurée par l’obtention d'une unité supplémentaire d’un bien (l'utilité marginale) devient de moins en moins importante. L’utilité pour le consommateur d’un mois supplémentaire de durée de vie est très élevée pour commencer, mais il diminue ensuite pour chaque mois supplémentaire.

Le coût marginal de l’ajout de chaque mois supplémentaire de durée de vie augmente avec l’épuisement des moyens les moins couteux pour augmenter la durée de vie (TPO au remplissage, plus de SO2, etc.).

Il est logique d’aller là où CM (coût marginal) = UM (utilité marginale), mais pas au-delà !

0 20 40 60 80 100 120

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Exemple de coût marginal et d’utilité marginale par

rapport à la durée de vie des vins en BIB :

Mois de durée de vie Coûts/

bénéfices marginaux

Exigence optimale

= 8 mois où CM = UM

| Une perpective économique sur la durée de vie|

coût marginal utilité

marginale

8

(9)

9 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Prévention et élimination des fuyards

Un objectif pour un taux « acceptable » de fuyards peut être fixé (souvent en fuyards pour 10 000) ; cela dépendra du processus spécifique impliqué. Le point de départ pour la diminution est généralement la situation existante.

Les fuyards doivent être enregistrés (pour analyses statistiques) selon où la fuite est située sur la poche en utilisant une « carte », une description du trou (déchirure, accroc, trou d’épingle, défaut de soudure, etc.), taille du trou, code de traçabilité sur la poche, numéro de robinet et de cavité (le cas échéant), et une première « supposition » de l’endroit où c’est apparu. Prendre des photos peut être très utile.

Robinet Fuite

| Éviter les fuyards |

(10)

10 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Prévention et élimination des fuyards à la suite du remplissage

Pour des fuyards qui semblent survenir durant le processus de conditionnement (exemple : des trous d'épingle dans le film de poches remplies non présents sur les poches vides ou des trous causés par des points de colle chaude), examiner attentivement l'état des poches après chaque étape afin de repérer où ça se produit.

Les arêtes vives des machines devraient être éliminées. Certains fuyards peuvent aussi être causés par le papier trop abrasif à l’intérieur de la caisse, par les bords trop tranchant dans le carton ou par la poche frappant le rabat en carton quand elle tombe dans la caisse.

Parfois, l’utilisation d’une boîte transparente (coupée exactement aux même dimensions) pour voir comment la poche tombe dans la caisse peut aider à visualiser les zones de stress sur la poche remplie.

| Éviter les fuyards |

(11)

11 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Prévention et élimination des fuyards dû au procédé de fabrication des poches

Pour les fuyards qui surviennent au cours du procédé de fabrication des poches (ex. : soudures défectueuses ou le même type de trous trouvés sur les poches vides), il faut transmettre au fournisseur d'emballage les codes de traçabilité et des échantillons afin qu'ils puissent résoudre le problème.

Films PE intérieur Film barrière

Coupure du trou pour le goulot

Soudure

goulot Soudure

des films

Insertion du robinet dans une position prédéfinie

Poulies de tension

Séparation ou perforation des poches Goulot

Poulie de tension

Film barrière

| Éviter les fuyards |

(12)

12 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Prévention et élimination des fuyards dus au transport

Pour les fuyards qui surviennent après le procédé de conditionnement les conditions de transport doivent être examinées. Exemple : Le flex-crack induit des trous qui apparaissent au cours d’un transport en conteneurs dans des emballages remplis.

Dans certains cas, il est nécessaire de changer la façon dont les BIB sont empilés et de bien les attacher afin d’éviter les mouvements pendant le transport.

| Éviter les fuyards |

(13)

13 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

| Éviter la contamination |

Garder le vin loin des contaminants

Éviter la contamination venant de l'environnement : le stockage et transport des BIB vides ou remplis doivent avoir lieu dans les zones exemptes de produits chimiques qui pourraient communiquer un mauvais goût ou une odeur ou présenter un risque pour la santé.

Éviter la contamination venant de l’emballage : les fournisseurs doivent fournir un

certificat d’alimentarité pour garantir la conformité législative pour tous les matériaux

au contact du vin.

(14)

14 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

| Faire correspondre la poche et la caisse |

3,10 3,20 3,30 3,40 3,50 3,60 3,70 3,80 3,90 Volume

interne des caisses de BIB

(en litres)

Mesuré (en utilisant un pied à coulisse) dans un supermarché français en prenant les dimensions extérieures des boîtes et en soustrayant l’épaisseur de carton

3,5 L

Les caisses varient considérablement en termes de volume résiduel réel observé

Le volume interne de dix BIB de 3 L de différentes marques et centres de remplissage a été mesuré.

Les boîtes variaient de 3,37 à 3,8 L.

Si les poches flottent trop dans la caisse, il peut y avoir plus de contraintes (stress) sur le film, et avec un volume résiduel trop petit, les caisses gonfleront.

Le volume résiduel réel restant dépend aussi de l'espace de tête et du volume du vin, mais en règle générale, nous recommandons que le volume interne soit 0,5 L + volume nominal.

, , , , , , , , ,

(15)

15 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Prévention des poches/caisses inadaptées

Ci-dessous un véritable exemple d’occupation de l’espace à l’intérieur d’un BIB de 3 L ayant un volume total de seulement 3335 mL et sans surprise avec les cotés du carton bombés.

À noter que l’espace minimal exigé pour la poche est 40 + 125 = 165 mL

Volume nominal normal du vin = 3000 mL

Volume supplémentaire anormal de vin en plus du volume nominal = 80 mL

Volume du cône (presque) normal à l’intérieur du BIB rempli = 78 mL

Volume normal occupé par la poignée (non visible sur le camembert) = 2 mL

Volume normal occupé par une poche vide (avec robinet) = 40 mL

Espace supplémentaire normal occupé dans la caisse car la poche remplie et le robinet ne sont pas plaqués contre les coins et les côtés = 125 mL

Volume anormal résiduel

« libre » total non rempli = 10 mL

Photo d’une poche à l’étroit dans la boîte avec ces dimensions

| Faire correspondre la poche et la caisse |

(16)

16 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Une perspective de la chaîne d’approvisionnement

Les systèmes de qualité et de traçabilité doivent s’étendre à toute la chaîne d'approvisionnement avec des paramètres significatifs et une coordination étroite entre tous les partenaires.

Raisins Composants

Papier Plastiques

Film

Vinification Fabrication machine

Fabrication caisses Robinet

Vin Remplissage BIB remplis

Consommation Poche

Fabrication poches

Carton Impression Encre

Machines

| Système qualité et traçabilité |

Distribution Stockage

Caisse

Fournisseur d’emballage

Fournisseur de machine Fournisseur de vin

Remplisseur

(17)

17 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Rapide et précis

Une traçabilité complète ne peut être réalisable rapidement (en cas d'incident) que si les codes de traçabilité sont correctement enregistrés dans les systèmes informatiques par le fournisseur de l'emballage et le remplisseur.

Cela doit permettre l'identification du matériel et des produits à la fois en amont et en aval de la chaîne d'approvisionnement avec un degré de précision acceptable.

14214 A 12:52

Code sur le carton

d’emballage BIB vide : Code sur la poche

BIB individuelle : Code sur la caisse du

BIB rempli de vin :

| Système qualité et traçabilité |

(18)

18 : S M U R F I T K A P P A

7) Bonnes Pratiques de Remplissage et de Stockage

Eviter les problèmes principaux et garder les clients satisfaits

Les bonnes pratiques, pour éviter les problèmes, sont basées sur le fait de savoir où, dans le procédé, ils sont susceptibles de survenir, ce qui implique souvent la mise en œuvre de changements en interne, mais aussi ailleurs dans la chaîne d'approvisionnement.

Pour l’emballage BIB, les 2 plus gros problèmes sont la durée de vie et les fuyards.

Les problèmes ne seront jamais éliminés à 100%, mais ils peuvent être réduits à un niveau acceptable en adoptant ces recommandations.

| Conclusion |

Références

Documents relatifs

L'analyse en composantes principales, appliquée sur l'ensemble des données des barrages étudiés: 18 individus (barrages) et 5 variables (superficie, taux d'abrasion, rapport entre

L’évolution, au cours du temps ou au cours d’une succession d’é- preuves, du risque de défaillance d’un élément ou d’un ensemble ne peut évidemment pas

Disposer d’une supervision directe est bien évidemment un atout majeur, cependant cela pose des questions sur la difficulté de la tâche de prédiction : en effet, contrairement à

Pour les produits de protection du bois : la dose suffisante de produit, mais pas trop… En effet, en termes d’éco-bilan du

Les reines accompagnées de 10 abeilles dans les cages Benton ont une durée moyenne de vie de 1 8, 5 jours. Il est donc indiscutable que l’influence du

Voici le coefficient de la vie probable que l'augmentation ainsi obtenue produit, pour chaque période d'âge, dans l'ensemble de la population, et séparément dans les villes

l La réponse Y2 est évaluée à la fin du test en démontant le module et en inspectant l’état de la pâte thermique sur sa surface et sur la surface du lit d’eau. ⇒ On

5- Compléter le schéma du cycle de l’ovaire et de l’utérus en faisant apparaître les jours du cycle et la période des règles en rouge... (D1-4) 3- Réaliser le dessin d’un