ARTheque - STEF - ENS Cachan | L'apprentissage en commun : du nouveau dans la formation continue des enseignants

Texte intégral

(1)

L'APPRENTISSAGE EN COMMUN: DU NOUVEAU

DANS LA FORMATION CONTINUE DES ENSEIGNANTS

Ferruccio JARACH

I.R.R.S.A.E. Lombardia - Milano

Istituto RegionalediRicerca Sperimentazione Aggiornamento Educativi

MOTS-CLÉS: FORMATION DES ENSEIGNANTS - COMMUNICATION-VALEUR DES DIFFÉRENCES

RÉSUMÉ:Larévolution danslesystème de communication planétaire va avoir un impact important sur le système éducatif, non seulement du point de vue technique, mais aussi de celui de la qualité des relations, tout en revalorisant l'échange entre individus. On présente un travail de formation continue d'un groupe d'enseignants, dans le cadre de l'éducationà l'environnement, où on a essayé d'utiliser l'interaction entre les différentes écoles et leurs enseignants comme un outil générateur de connaissance.

SUMMARY : The technological revolution is going to have a significant impact on education, not only from a technological point of view, but also for what concems the quality of relationship among individuals, where growth through cooperation will be enhanced. An experience of continuous formation of a group of teachers, concerning environmental education, has tryed to use interaction among scools and teachers as a formation too!.

(2)

1. lJNE RÉVOLUTION SOCIO-CULTURELLE

Ma sopra tulle le invenzioni stupende, quai eminenza di mente fu quella di colui che si' immagina di trovar modo di comunicare i suoi pié reconditi pensieri a qualsivoglia altra persona, benché distante per lunghissimo intervallo di luogo e di tempo? pariare con quelli che son nell'Indie, parlare con quelli che non sono ancora nati né saran no se non di qua a mille e diecimila anni ?

Calileo Calilà, Dialogo sopraidue massimi sistemideimondo. (Mais au-dessus de toutes les merveilleuses inventions, quelle exceptionnelle intelligence imagina de pouvoir communiquer ses pensées les plus cachéesà n'importe quelle personne, même si très lointaine dans l'espace et le temps? parler avec ceux qui sont aux Indes, parler avec ceux qui ne sont pas encore nés et qui le seront seulement après mille ou dix mille ans?)

Galileo Galilei écrit ces mots un siècle et demi après l'invention de l'imprimerie par Gutenberg, en exprimant sa merveille et son enthousiasme pour ce tournant de l'histoire technique et sociale de l'humanité et pour la révolution dans le système de communication dont il fut la cause. Maintenant nous sommes en train d'expérimenter une autre révolution des systèmes de communication, qui a causé une extension de l'espace de communicationà toute la planète et une réduction du temps nécessaire pour pouvoir la transmettre. Du temps a passé entre l'invention de Gutenberg et les transformations sociales qui en sont dérivées; maintenant pour ce qui concerne la révolution télématique on est dans une similaire période de transition, où les profondes conséquences qu'elle va avoir sur le système socio-culturel ne sont pas encore perceptibles.

Celte révolution aura de profonds effets sur les processus de création et de transformation de la connaissance: la relation communicationnelle traditionnelle va être intégrée par une mise en commun d'expériences vécues et pensées par les membres de la communauté humaine planétaire.

n

est évident que, àl'intérieur de la communauté des hommes de science, celle approche globale avait déja été réalisée, grâceà un réseau de communication interne à chaque groupe d'hommes de science constitué (associations, journaux, congrès) : aujourd'hui celte possibilité s'ouvre à tous ceux qui ont la possiblité (économique et culturelle) d'accéderàun ordinateur qui soit en connection avec Internet. Quand on est dans un domaine spatial restreint et clos, si on a l'exigence de quelque chose, soit dans le domaine de la connaissance soit dans celui de la matière et de l'énergie, il faut l'obtenirà l'intérieur avec les ressources disponibles. Jusqu'au siècle dernier, dans les villages des Alpes, on vivait dans un système socio-culturel pratiquement clos, où les échanges avec l'extérieur étaient souvent limitésà l'achat de sel età la vente de fromage, et de temps en temps à l'arrivée d'un peintre qui venait décorer l'église ou les chapelles: tout le reste, du tissu au matériel pour les maisons, de la nourriture aux instruments, était produit par la communauté. Le système de la connaissance était relativement stable

(3)

et dépendait de la transmission entre les générations. Si un nouveau besoin surgissait, on devait trouver à l'interieur du système socio-culturelles ressources pour le satisfaire.

Une fois que le domaine spatial s'agrandit, les probabilités pour que ce qu'il nécessite puisse se rencontreràl'interieur du domaine vont augmenter en conséquence. Maintenant que la perspective de l'échange de la communication est au niveau planétaire, cette probabilité s'est ainsi accrue significativement: le problème alors se déplace de celui de la créationà celui de la recherche de ce qui existe déjà quelque pan. Les moteurs de recherche d'Internet et leur énorme diffusion en sont un symbole évident.

Cette analyse rappelle l'affirmation de la Bible - qui avait elle-aussi une vision globale - quand Qohélet s'exclamait qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

2. LES EFFETS DE LA RÉVOLUTION SUR LE SYSTÈME ÉDUCATIF

Cette révolution dans le système de la communication planétaire va avoir un impact important sur le _ système éducatif, qui est le résultat d'une relation entre individus avec des expériences différentes. Cet impact va se réaliser sur deux niveaux. Le premier est celui des moyens techniques qui vont permettre d'éloigner dans l'espace et dans le temps les acteurs de la relation éducative, grâce aux systèmes multimédia de télécommunication qui mettent en relation des personnesà distance.

Le deuxième - l'impact le plus important - est sur la qualité des relations. L'éducation n'est plus vécue comme un événement nécessairement séquentiel - du point de vue du temps - et ponctuel - du point de vue de l'espace. Elle est intégrée par des structures d'échange entre individus avec un niveau d'expérience comparable, qui mettent en commun leur propre expérience et qui apprennent ensemble -comme cela arrivait dans le village de montagne dont on parlait plus haut. Le processus d'acquisition de la connaissance dérive alors de l'interaction entre les "domaines de proximité" (Vygotskij) des systèmes de connaissance et d'expérience des individus d'un groupe: c'est l'interaction entre ces systèmes qui est le génerateur du processus cognitif. Vygotskij affirmait que cette géneration de la connaissance se développe en relation avec d'autres qui soient plus capables: j'ajouterais que le processus se développe même si les niveaux de capacité des individus sont les mêmes, grâce aux différences qu'il y a toujours entre les systèmes. L'efficacité de la relation éducative en ce cas n'implique pas des hiérarchies de valeur entre les membres et est ainsi fonction de la qualité des différences au niveau des domaines de proximité. Je souligne de plus l'importance d'un échange au niveau des émotions entre les membres du groupe, pour activer l'échange créateur entre les systèmes de connaissance : l'efficacité de la relation éducative est fonction de l'intensité de la relation émotionnelle.

Dans ce dernier cas, le rôle de l'éducateur devient plutôt celui qui aujourd'hui est défini comme "facilitateur", celui qui met en œuvre les conditions externes pour que l'échange - émotionnel et cognitif - puisse s'activer: la formation s'origine alors de l'inter-action, elle devient inter-formatiort.

(4)

in+ forme+

inter+

action INTERFORMATION

Les enseignants produisent chaque année une énorme quantité d'expériences et de découvertes qui descendent d'une pratique professionnelle quotidienne, qui ont une valeur non inférieure à la production de théories et d'idées qui sont produites dans les universités ou dans les centres de recherche éducative. Si jusqu'à présent ces expériences restaient limitées à la pratique individuelle de l'enseignant, ou bien au maximum aux enseignants de la même école. maintenant il est possible de les mettre en communication et d'activer un échange réciproque. qui peut constituer une expérience de formation coopérative.

Il faut souligner que celle-ci est une révolution d'intégration, non de substitution, parce que la valeur de l'échange éducatif traditionnel mantient sa valeur fondamentale. À cela va s'ajouter une nouvelle possibilité de relation éducative, ou mieux, comme on l'a déjà indiqué, la récuperationà l'intérieur du système éducatif structuré d'une ancienne modalité de communication. En même temps on va avoirà disposition une multiplicité de technologies pour la communication à distance qui permettent d'imaginer un système éducatif qui perd la rigidité qui l'a caractérisé pendant ce siècle et qui gagne en flexibilité, du point de vue du temps et de l'espace.

Cela ouvre les portes. en outre.à la formation à distance, à la formation tout au cours de la vie, à la formation en groupes de inter-formation.

3. LA RECHERCHE ÉDUCATIVE POUR L'EXPO-SCUOLAMBIENTE

Depuis 6 ans la Region Lombardie organise au printemps l'EXPO-SCUOLAMBIENTE, une occasion d'échange des activités d'éducation à l'environnement entre toutes les écoles de la région: c'est une initiative qui consiste en différentes activités au cours d'une semaine, comprenant une exposition de travaux des écoles, des laboratoires pratiques, un congrès, des activités théâtrales, une fête finale. Cette année, l'EXPO a eu lieu au Château de Belgiosioso, près de Pavia : son thème était celui des déchets. IRRSAE Lombardia (lstituto Regionale di Ricerca Sperimentazione Aggiornamento Educativi) participe à celte initiative avec un travail de formation d'enseignants. qui se déroule pendant toute l'année scolaire: cela a pour objectif de fournir un support aux enseignants qui veulent participer à l'EXPO.

Dans le cadre de cette coopération entre une institution éducative liée au Ministère de l'Éducation (lRRSAE) et une administration locale (la région de Lombardie) on a commencé une recherche pour expérimenter l'inter-formation entre un groupe d'enseignants, tout en favorisant l'échange d'idées et d'expériences entre eux et la réalisation d'un réseau de collaborations. L'idée est celle d'intégrer le

(5)

travaildeformation avec un d'inter-formation, dans le but d'utiliser l'interaction entre les différentes écoles et leurs enseignants comme un outil générateur de connaissances.

Cette année on a réalisé une première phase de ce projet, phaseàlaquelle six écoles ont participé: deux écoles primaires (6-10 ans), une école moyenne (11-13 ans), deux écoles supérieures (14-18 ans) et une école supérieure professionnelle pour handicapés. Quelques-unes de ces écoles seulement avaient accès au réseau Internet: c'est pour cette raison qu'il a été décidé d'utiliser un hypertexte sur disquette3,5"comme moyen de communication entre elles. Le travail de cette année a amenéàla production d'un hypertexte collectif, qui rassemble tous les travaux produits par les six écoles. Le projet envisagait une série d'étapes successives, qui avaient comme but de :

- coordonner le travail des différentes écoles;

- permettre un échange d'informations et d'expériences;

- effectuer une phase de formation traditionelle sur la gestion de la matière et la rédaction des hypertextes;

- proposer des activités didactiques communes;

- favoriser la connaissance entre enseignants d'écoles de différents niveaux; - définir le contenu de l'hypertexteàproduire ;

- rassembler le matériel produit pour l'hypertexte.

À cause de la limite en temps, on n'a pu réaliser qu'une partie de ces objectifs, mais l'expérience gagnée pourra en tout cas être utilisée pour les activités qui seront effectuées pendant les années suivantes. Le travail a permis de produire un hypertexte sur disquette3,5",qui rassemble les travaux effectuées par les écoles.

L'hypertexte a été ptésenté au cours del'EXPO-SCUOLAMBIENTEdans le laboratoire multimédia!, où il pouvait être regardé par les visiteurs.

4. CONCLUSIONS

L'expérience a eu un résultat globalement positif et a indiqué la valeur d'une formation "mixte", qui intègre les pratiques traditionnelles, caractérisées par la relation entre un formateur et le groupe des enseignants, et une pratique de inter-formation cooperative.

Le problème le plus grand qu'on a rencontré pendant le travail a été celui du peu de temps: cela a posé des difficultés qui ont limité la possibilité de compléter toutes les phases prévues. Une activité en réseau demande beaucoup plus de temps qu'une activité qui se déroule d'une façon séquentielle, une erreur commise a été de ne pas en tenir suffisant compte.

Un autre problème est dû à la possibilité qu'il y ait une différence importante entre le niveau de compétence informatique entre enseignants d'écoles différentes: il est alors nécessaire d'organiser un cours introductif pour mettre tous les participants au même niveau du point de vue de la capacité d'utiliser des technologies.

Un élément important a été la découverte de la richesse potentielle de la relation entre des écoles différentes: d'habitude on a tendanceàimaginer une qualité de la relation éducative et une richesse

(6)

des contenus qui va s'enrichir au fur età mesure que l'âge des éléves augmente, et la reconnaissance sociale des enseignants suit ce chemin, de l'école maternelle jusqu'à l'université: en réalité, ce qui on gagne du côté de la connaissance rationnelle, on le perd du point de vue de la créativité et de la fantaisie.

Cela ouvre des possibilités intéressantes pour l'échange créatif, non seulement entre les enseignants mais aussi entre les élèves: je crois qu'une limite vient du fait que dans les écoles les élèves soient mis en relation seulement avec des élèves de leur même âge. Dans l'hypenexte qui a été produit dans le cadre de la recherche, les dessins pour les textes écrits par les élèves de l'école secondaire ont été faits par les petits élèves d'une des écoles primaires, en essayant de récupérer la valeur des relations entre les générations dans le cadre du système éducatif.

BIBLIOGRAPHIE

COLLINS B., NIKOLOVA1.,MARTCHEV A K.,information technologies in teacher education, Paris: Unesco Publishing, 1995.

GAULEI G.,Dialogo sopraidue massimi sistemi dei mondo, Torino : Einaudi, 1970 (1632). KUHN T.,The structure of scientific revolutions, The University of Chicago, 1970.

MIDORO V., Per una definizione di apprendimento cooperativo,Tecn%gie Didattiche, Onona : Edizioni Menaba, 1996.

PANDOLFI A., VANNINI W.,Che cos'é un ipertesto, Castelvecchi, 1994. REVELLI N., JImondo dei vinti, Torino: Einaudi, 1977.

VARELA F.-J.,Invitation aux sciences cognitives, Paris: Seuil, 1996. VYGOTSKIJ L. 5., liprocesso cognitivo, Torino : Bollati Boringhieri, 1987.

Figure

Updating...

Références

Updating...