Les PEID ont des secteurs prioritaires et il est important que leurs stratégies soient centrées sur ces secteurs. Les secteurs prioritaires des PEID sont principalement l‘agriculture, la finance et le tourisme. L‘agriculture a été et est toujours une source de revenue majeure pour certains PEID. De plus, même si les PEID sont très dépendants du commerce mondial, le secteur agricole leur permet d‘avoir un certain degré d‘autonomie. La finance est aussi un secteur prioritaire pour les PEID, car il est essentiel pour eux d‘innover et d‘avoir une stratégie qui va leur permettre de faire partie du développement mondial et d‘y bénéficier malgré leurs ressources limitées. Fina-lement, le secteur touristique contribue grandement à l‘économie de la plupart des PEID. Selon l‘étude d‘Aumond, les PEID sont pleinement engagés à atteindre un développement durable.151

2.1 Agriculture

L‘agriculture est un secteur déterminant pour le développement des PEID. D‘après une étude de la banque mondiale, l‘agriculture, de concert avec les autres secteurs, peut aider à avancer la

149

OECD/WTO, ―Aid for trade: is it working?‖, United Nations Environment Program, 'SIDS-focused, an analysis of challenges and opportunities', UNEP, 2010.

150 Swaminathan, S, ‖Small states: not handicapped and under-aided, but advantaged and over-aided', Cato Journal, 2008, p.453.

151 Aumond, F, ―Pauvreté, environnement et petits Etats insulaires en développement‖, Recherche en développe-ment, 2015, p.49-54.

38

croissance, diminuer le taux de pauvreté et protéger l‘environnement.152 L‘agriculture peut cons-tituer une source de croissance de l‘économie nationale. Les deux tiers de la valeur ajoutée en agriculture dans le monde sont engendrés dans les PVD. Dans les pays à vocation agricole, l‘agriculture génère environ 29 % du produit intérieur brut (PIB) et emploie 65 % de la popula-tion active. La producpopula-tion agricole est essentielle pour assurer une sécurité alimentaire et de plus elle symbolise une source de revenu pour la plupart des ruraux impécunieux.153

Le secteur agricole des PEID dans le cadre du commerce multilatéral est souvent basé sur des préférences non réciproques. Les PEID sont confrontés à plusieurs défis dans ce secteur et très souvent ces traités préférentiels les aident à survivre économiquement. On estime qu'une com-préhension plus claire des économies et du commerce agricole des PEID et les effets souvent obscurs des préférences commerciales sur le développement économique des PEID est indispen-sable pour identifier les politiques qui favoriseront leur développement durable.154 La croissance agricole a la capacité distinctive de réduire la pauvreté dans tous les états peu importe son niveau de développement.155

La libéralisation du commerce apportera certes des avantages économiques. Toutefois, la pro-duction agricole peut aboutir à des effets environnementaux négatifs. Il est urgent de procéder à une analyse approfondie du problème afin de formuler des politiques agricoles durables. Comme Owens et Kinsey l‘ont observé, une augmentation de la production agricole constitue une com-posante importante d'une stratégie visant à accroître les revenus, à réduire la faim et à contribuer à l'amélioration des autres facteurs du bien-être dans de nombreuses régions en développement du monde156.

152 Banque mondiale, L‘agriculture au service du développement . (2 ed.). Washington : Banque Mondiale, 2008, p.34.

153 Voir note 150 , p.457.

154 Banque mondiale, L‘agriculture au service du développement . (2 ed.). Washington : Banque Mondiale, 2008, p. 63.

155 Voir note 154, p.37.

156 Owens, T, Hoddinott, J et Kinsey, B, «L'impact de l'extension agricole sur la production agricole dans les zones de réinstallation du Zimbabwe», Développement économique et changement culturel, 2003, 51(2), p.350.

Partie I Titre I: Le cas des PEID

39

2.2 Finance

L'importance du développement financier dans l‘élévation de l‘accroissement économique a reçu beaucoup d'attention dans la doctrine économique. Dans l'ensemble, un consensus se dégage selon lequel les intermédiaires financiers qui fonctionnent bien ont joué un rôle prépondérant dans la croissance économique157.

Un système financier moderne et efficace mobilise des économies, favorise l'investissement en identifiant et en finançant de bonnes opportunités d'affaires, surveille le rendement des gestion-naires, permet la négociation, la couverture et la diversification des risques et facilite l'échange des biens et des services158. Ces fonctions aboutissent finalement à une distribution efficiente des ressources, à une accumulation plus rapide du capital humain et à un progrès technologique plus rapide qui favorise la croissance économique. Le développement financier peut favoriser la croissance économique grâce à son impact positif sur la productivité du capital ou en transfor-mant efficacement les ressources financières en investissements réels159. Cependant, son effet sur les économies est ambigu et pourrait en fait conduire à une croissance négative du taux d'épargne. Le secteur financier peut aussi être très important pour les PEID. Comme l‘ont souli-gné Hampton et Chritensen, de nombreuses petites économies insulaires hébergent des centres de financement offshore et certaines d‘entre elles sont fortement dépendantes du financement offshore.160

2.3 Tourisme

Selon une analyse systématique de l'Organisation mondiale du tourisme, l'image du site touris-tique est définie comme «une aura, un ange et une perception subjective accompagnant les

157 King, R.E. et Levine, R., "Intermédiation financière et développement économique", dans Meyer, C. et Vives, X. (Eds), Intermédiation financière dans la construction de l'Europe, Centre de politique économique et de recherche, Londres, 1993, pp. 156-189, p.168.

158Creane, S and others, «Financial sector development in the Middle East and North Africa », IMF working paper, 2004, p.201.

159

Tsuru, K, «Finances et croissance: quelques considérations théoriques et une revue de la littérature empirique», Document de travail, Département économique, OCDE, 2000, p.234.

160 Hampton, M and Christensen, J, ―Offshore Pariahs? Small island economies, tax havens, and the re-configuration of global finance‖, World development, 2002, 9(4), p.1661.

40

rentes projections du même émetteur de messages»161. Il est clair que l'image de l'endroit est la plus influente dans la sélection des destinations des consommateurs162.

Les îles sont généralement plus attrayantes en tant que destinations touristiques en raison de leur environnement tropical, de l'insularité culturelle, environnementale et géographique, quel que soit leur éloignement des centres de population ou des voies d‘accès163. Ces facteurs offrent un dépaysement physique et psychologique aux continentaux. Singapour s'est réinventé comme une destination de rêve grâce à un positionnement et un marketing approprié164, alors qu'en Méditer-ranée, Chypre a plutôt choisi de promouvoir les valeurs de qualité et de durabilité avec le patri-moine culturel et social dans leurs efforts pour se distinguer comme destination alternative165. Les touristes recherchent le dépaysement tout en ayant tout le confort. Il est de ce fait important que le PEID ait un certain niveau de développement tout en gardant son authenticité. Le tourisme est une des activités les plus lucratives du monde et représente une source majeure de revenus pour les PEID166 en créant des emplois locaux.167 C‘est pour cette raison que les PEID doivent promouvoir ce secteur tant que possible et innover avec la demande des touristes.

161 Konecnik, M., ―Evaluating Slovenia‘s image as a tourism destination: Self-analysis process toward building a destination brand‖, Journal of Brand Management, 2004, 11(4), p.312.

162 Ramkissoon, H. and others, "Comment les valeurs de consommation affectent la formation de l'image de destina-tion"'Vol 3(-) Dans Woodside, AG, Megehee, CM Et Ogle, A (Eds), Perspectives sur l'image interculturelle, ethno-graphique, de la marque, de la narration, des besoins inconscients et de la recherche invité de l'hôtellerie, 2009, p.144.

163 Brown, K and Cave, J, « Island tourism : marketing culture and heritage –editorial introduction to the special issue», Int J cult tourism hospitality Res, 2010, 4(2), p.91.

164Maclaurin,D and Litvin,S., «Les stratégies touristiques dans une économie insulaire: comment Singapour attire le monde», 2001, 49(4), p.386.

165Soteriades, M and others, «Promouvoir les destinations touristiques: une approche de marketing stratégique», 55(3),Tourisme (Zagreb), 2007, p.338.

166

WMO, ―Saving paradise: ensuring sustainable development‖', World Meteorological Organisation, 2005, 973(11), p.11.

Partie I Titre II: La mise en oeuvre de l’AFE par les PEID

41

TITRE II : LA MISE EN OEUVRE DE L’AFE PAR LES PEID

Un petit pourcentage des PEID a ratifié l‘AFE et chaque mise en application est propre au pays. Le premier chapitre contient une brève analyse de la mise en œuvre de l‘AFE par les PEID. Au deuxième chapitre, le mécanisme de mise en application de l‘AFE est étudié.

Dans le document L’accord sur la facilitation des échanges et le développement durable des petits états insulaires en voie de développement : un cas d’étude sur l’Ile Maurice (Page 51-55)