Proposition d’actions collectives

In document Première partie... 5 Contexte et objectifs... 5 Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 7 (Page 118-147)

Créer des lieux de convivialité

Un bon nombre de marchés en France (halles ou marchés de plein air) connaissent aujourd’hui des créations de cafés, bistrots, restaurants. Le marché d’Amboise se situe dans cette dynamique.

Ce type de stand n’est pas adapté à l’ensemble des marchés du Pays Loire Touraine, Toutefois pour répondre aux attentes de convivialité de la part de la clientèle, il est possible de proposer la mise en place d’un stand pour les associations locales qui le tiendrait à tour de rôle.

Ce stand pourrait être ouvert une fois par quinzaine ou par mois suivant le nombre d’associations et leur capacité à animer ce banc.

Pro p o sitio n d ’acti o n s c o llec tives : - Cr ée r d e s li eux d e co n viv ia lité

Créer des évènements

De nombreux marchés d’animation ponctuels et thématisés s’organisent aujourd’hui en réponse aux attentes d’animations des consommateurs, de sécurité alimentaire et de réduction des coûts ; avec notamment la montée en puissance de marchés du type :

- Marché thématique : Fleurs, plantes en pot, graines, vide greniers, trocs,…

- Alimentaires spécifiques : bio, produits régionaux, terroir, paysans, viticole…

Sur le territoire du Pays Loire Touraine, ce type de marché pourrait être organisé quand ce n’est pas déjà le cas en réponse ponctuelle pour des besoins d’animation d’un pôle. Ces marchés pourraient se tenir selon une fréquence mensuelle, voire trimestrielle pour des marchés et être composés d’un minimum de 15 à 20 bancs.

Pro p o sitio n d ’acti o n s co llec tives : - Cr ée r d e s li eux d e co n viv ia lité

Instaurer des paniers garnis collectivement

En réponse aux besoins de transparence et de sécurité alimentaire, des producteurs se sont organisés comme le prouve l’engouement croissant de la part des consommateurs pour les paniers des Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP); même s’il peut leur être reproché un manque de diversité dans leur offre.

Aussi, les professionnels des marchés du territoire du Pays Loire Touraine pourraient à l’image des AMAP, proposer des paniers garnis de produits alimentaires (légumes, viande, poissons, œufs, …). Ces derniers pourraient être garnis par différents commerçants afin d’assurer et de pallier la diversité manquante des paniers des AMAP.

Les paniers pourraient être recueillis par les consommateurs dans un point consigne présent sur les marchés les plus importants du territoire.

Pro p o sitio n d ’acti o n s co llec tives : instau re r de s p a n ier s garn is c o llec tive men t

Mettre en place des actions pour renforcer le capital confiance

Pour renforcer la confiance des consommateurs sur les produits, et fidéliser la clientèle, de plus en plus de producteurs et exposants organisent des visites à la ferme de manière individuelle ou collective.

Aussi, il est proposé ici, aux professionnels du territoire du Pays Loire Touraine d’organiser des visites à la ferme de manière collective sur deux ou trois jours dans l’année, à travers un chemin de « ferme en ferme ».

Pro p o sitio n d ’acti o n s co llec tives : M ettr e e n p la ce des ac tio n s p o u r re n fo rcer le ca p ita l c o n fia n ce

Créer un portail Internet centralisant les commandes

Les ventes à distance augmentent d’année en année. Selon la FEVAD(1), les ventes à distance en produits alimentaires ont progressé de 27 %.

Pour répondre à cette nouvelle tendance, certains marchés dont ceux adhérents à l’ADPM(2) portent un projet de création de portail internet permettant aux consommateurs des marchés de réaliser leur commande en ligne via un ordinateur ou un Smartphone.

Les professionnels des marchés du Pays Loire Touraine pourraient via le syndicat de professionnels reprendre cette idée.

Pro p o sitio n d ’acti o n s co llec tives : Cr éer u n p o rtail d ’ac cu eil ce n trali sant les c o mman d es

Mettre en place une pépinière d’entreprise

Il a été noté lors du diagnostic que les professionnels des marchés rencontraient des difficultés pour transmettre leur entreprise.

Aussi, il est proposé, une adaptation des pépinières d’entreprises pour les marchés du Pays Loire Touraine qui pourraient s’organiser de manière schématique de la manière suivante:

Principe :

Deux ou trois stands peuvent être réservés à de nouvelles activités à savoir des professionnels des métiers de bouche souhaitant créer leur entreprise.

La pépinière fait l’acquisition d’un ou deux camions magasins.

Les jeunes professionnels (charcuterie/traiteur ou boucherie et affineur) louent les stands à la pépinière.

Modalités :

- Constituer un conseil d’administration composé d’Élus et de professionnels, - Désigner les professionnels « référents » pour éviter l’isolement,

- Définir les marchés à pratiquer (Amboise, Montlouis-sur-Loire, Château-Renault, Vernou-sur-Brenne…),

- Définir un coût de location en fonction notamment des investissements…

Développer une démarche pro-active pour les transmissions d’entreprise dans le secteur alimentaire.

- Recensement des professionnels de plus de 55 ans, - Prise de connaissance de leur projet,

- Rapprochement avec les centres de formation du département, les chambres consulaires, les structures de type OSEO, les syndicats,

- Communication par le biais de l’association, du syndicat et/ou de la mairie.

Pro p o sitio n d ’acti o n s co llec tives : M ettr e e n p la ce une p épi n ière d ’e n tr e p rise

Améliorer l’image des marchés par une valorisation des stands et des produits

Pour améliorer la présentation des produits,des actions peuvent être proposées:

- Harmonisation des installations par marché (soit par matériaux, dimension…).

- Installation de cache-tréteaux permettant de cacher les tréteaux et les cageots posés au sol offrant ainsi à la vue un banc net

- Présentation claire permettant au client d’identifier rapidement les produits proposés.

- Un travail sur l’étiquetage produit avec une indication sur le produit s’il est issu de la production du vendeur et si c’est le cas et la distance que le produit a parcouru entre son lieu de production et le marché.

- Valorisation des étiquetages produits afin d’améliorer les indications de production et de localisation des marchandises

Pro p o sitio n d ’acti o n s co llec tives : A méli o rer l’ ima ge d es marc h és p ar u n e va lo risati o n d es stands et d

Renforcer la communication

Pour améliorer la communication sur l’actualité des marchés, les professionnels des marchés en partenariat avec les collectivités communiquent de plus en plus sur les jours et lieux de tenue, les types de marché, les produits, les animations…

Une communication s’effectue sur certains marchés du Pays Loire Touraine mais de manière individualisée. Un plan de communication à l’échelle du Pays Loire Touraine pourrait donc être envisagé.

Pro p o sitio n d ’acti o n s co llec tives : Renforc er la co m m u n ic ati o n

Quatrième partie :

Le programme d’actions retenu

Introduction méthodologique

Le programme d’actions s’organise autour de deux échelles géographiques : - les actions à mener à l’échelle de la commune,

- les actions collectives.

L’ensemble des interventions proposées est présenté sous forme de fiches actions opérationnelles. Il s’agit ici de fournir un mode opératoire précis permettant aux partenaires de mettre en œuvre rapidement différents types d’actions.

Ce mode opératoire se présente donc sous la forme d’un plan d’actions composé de 10 fiches relatives à la première tranche.

Chaque fiche action présente : - les objectifs de l’action,

- le mode opératoire : il s’agit des différentes étapes détaillées de mise en œuvre de l’action destinées à guider les acteurs dans la réalisation de l’action,

- le partenariat pouvant être mis en place pour réaliser l’action, c’est-à-dire l’indication du maître d’ouvrage concerné et éventuellement les autres acteurs impliqués,

- les éléments d’évaluation a posteriori, - le calendrier de mise en œuvre, - le financement de l’action.

Actions par commune

Création d’un marché sur le quartier de la Verrerie à Amboise

Contexte / objectifs

La commune d’Amboise, dans le cadre de la rénovation et du développement du quartier de la Verrerie, envisage l’implantation d’un marché.

La conclusion du diagnostic montre que la taille de la population est trop restreinte pour la tenue d’un marché « traditionnel » sur ce quartier.

En revanche, des possibilités existent pour la création d’un marché thématique qui pourrait attirer une population plus importante extérieure à la zone de chalandise.

Mode opératoire

- Définir la thématique du ou des marchés thématiques (fleurs, artisanat d’art, chocolat, jeux …),

- Recherche des professionnels en adéquation avec la ou les thématiques retenues.

Instaurer, pour ce faire, des partenariats avec le Syndicat des professionnels non sédentaires, les chambres consulaires, l’association de commerçants,

- Définir un plan de placement,

- Réaliser les aménagements sur la place comprenant la mise aux normes du marché comme proposé dans la « les invariants pour tous les marchés » de la page 113 à 117.

- Rédiger un règlement du marché portant notamment sur :

• Les horaires et jours de tenue du marché : envisager un marché qui se tient une fois par mois ou tous les deux mois de préférence en fin de semaine.

A ctio n s p ar c o m m u n e : A mb o ise

• Le chargement et déchargement des véhicules : laisser une plage horaire d’environ deux heures avant et après le marché.

• L’assiduité : mettre en place un système d’abonnement incitatif (signature d’un engagement moral, indiquer qu’une communication forte va être mise en place…) pour la venue régulière des professionnels.

• Les conditions d’attribution des emplacements : limiter le métrage linéaire.

• Les droits de place : ils doivent être identiques pour l’ensemble des professionnels et affichés sur le lieu du marché.

• La propreté du marché : Indiquer le mode de ramassage et les contraintes pour les professionnels dans le règlement.

• La charte relative aux enseignes, aux affichages des prix, à l’architecture des stands… Il semble intéressant afin de sensibiliser les professionnels de travailler en commission sur la rédaction d’une charte relative à la présentation des bancs.

Cette charte pourrait être annexée au règlement.

- Organiser des animations pour accompagner la création de ce marché.

- Etablir un plan de communication permettant d’informer sur le marché et sur les animations.

Partenaires :

A ctio n s p ar c o m m u n e : A mb o ise

Budget : Investissement

Chiffrage approximatif effectué sur la base du coût de bornes d’eau et d’électricité, de toilettes, et des documents de communication à affiner au vu des choix retenus (matériaux, aménagements,…)

Calendrier

Opération 2011 2012 2013

Réalisation

Besoins (€ HT) Ressources (€ HT) Aménagements 60 000 FISAC 30%

Commune et autres partenaires 70%

18 000 42 000

Total 60 000 60 000

A ctio n s p ar c o m m u n e : A mb o ise

Actions par commune

Création de Halles à Amboise

Contexte / objectifs Se reporter page 103.

Mode opératoire

- Réaliser une étude de marché pour vérifier la viabilité d’un équipement de ce type.

- Vérifier la faisabilité technique par une étude technique de bâtiment pour identifier les points de blocage éventuels pour la transformation d’usage.

- Réaliser un budget prévisionnel.

- Rechercher des professionnels en mettant en place un partenariat avec le Syndicat des professionnels non sédentaires, l’association de commerçants et les chambres consulaires.

- Sélectionner les professionnels et instaurer une commission de concertation pour définir une charte qualité et informer les commerçants..

- Réaliser les travaux d’aménagement par la ville et par les professionnels.

- Communiquer.

Partenaires :

Maître d’ouvrage : Ville d’Amboise

Partenariats : Etat, Ville, Syndicat de professionnels non sédentaires, association de commerçants, professionnels, chambres consulaires

Budget : Fonctionnement

Besoins (€ HT) Ressources (€ HT) Etude 20 000 FISAC 50%

Autres partenaires 50%

10 000 10 000

Total 20 000 20 000

Chiffrage approximatif à affiner au vu des choix retenus

Calendrier

Opération 2011 2012 2013

Réalisation

A ctio n s p ar c o m m u n e : A mb o ise

Actions par commune

Aménagement des marchés de Château-Renault

Contexte / objectifs

Les marchés de Château Renault constituent une offre importante pour la ville mais également pour le territoire. Ils drainent en effet, une population qui va au-delà des limites communales.

De ce fait, ils génèrent des flux de clientèle potentielle pour le tissu marchand de la ville et constituent une offre complémentaire.

En ce sens, il semble important de conserver et renforcer leur attractivité.

Le diagnostic a permis de mettre en évidence quelques points pouvant être améliorés notamment sur les aspects relatifs à la mise aux normes et à l’animation (toilettes pour les deux marchés, électricité et sécurisation et sonorisation pour le marché du mardi).

Mode opératoire

- Mise aux normes électriques : marché du mardi

Installer si possible des bornes escamotables enterrées ou des bornes au sein des piliers pour limiter le mobilier urbain sur la place comme indiqué page 116.

- Mise aux normes des sanitaires : marché du samedi et du mardi Installer si possible des sanitaires comme indiqué page 177.

A ctio n s p ar c o m m u n e : Ch â teau -Re n ault

- Sécurisation des circulations

Réalisation de travaux et mise en place d’équipements spécifiques afin de décourager l’intrusion de véhicule dès le veille au soir et de fermer la circulation automobile le mardi matin, jour de tenue du marché.

- Sonorisation :

Installation de la sonorisation au centre-ville pour les différentes manifestations et animations.

Partenaires :

Maître d’ouvrage : Ville de Château Renault

Partenariats : Etat, Ville, Syndicat de professionnels non sédentaires, association de commerçants, professionnels, chambres consulaires

Budget : Fonctionnement

Chiffrage approximatif à affiner au vu des choix retenus

Calendrier

Opération 2011 2012 2013

Réalisation

Besoins (€ HT) Ressources (€ HT) FISAC 30%

Autres partenaires 70%

Total

A ctio n s p ar c o m m u n e : Ch â teau -Re n ault

Actions Collectives

Axe du programme d’actions collectives

A ctio n s Coll ec tives

Actions Collectives

Action pour inciter à la bonne tenue des stands ex : Les parasols d’Or

Contexte / objectifs

Les professionnels des marchés du Pays Loire Touraine sont de plus en plus sensibles aux problématiques de la qualité et de la présentation des produits.

Aussi pour encourager et stimuler plus fortement la qualité et l’innovation sur les stands forains, le Syndicat Mixte du Pays Loire Touraine en partenariat avec le Syndicat des commerçants non sédentaires pourraient créer un événement par la mise en place d’un concours.

Mode opératoire

Créer une commission regroupant des représentants des chambres consulaires, des commerçants non sédentaires, du Syndicat Mixte du Pays Loire Touraine,

- Vérifier la possibilité d’utiliser la distinction « Parasol d’Or » auprès du Syndicat des Commerçants des Marchés de Provence Vaucluse et Limitrophes,

- Rédiger un règlement d’attribution définissant notamment :

• les commerçants, les communes et les placiers pouvant candidater et dans quelles conditions,

• les critères d’attribution pour chaque catégorie de candidat,

• les dates de dépôt de candidature, de remise de trophées…

- Définir un plan de communication à l’attention des professionnels, des communes et des placiers et de la clientèle.

Partenaires :

Maître d’ouvrage : Syndicat de professionnels non sédentaires

Partenariats : SMPLT, Villes, Syndicat de professionnels non sédentaires, professionnels, chambres consulaires

Budget : Fonctionnement

Besoins (€ HT) Ressources (€ HT) Communication

(impression et expédition) Trophées

2 000

500

Professionnels 3 500

A ctio n s Coll ec tives : V al o riser l’imag e et les p rod u its

Calendrier

Opération 2011 2012 2013

Réalisation

A ctio n s Coll ec tives : V al o riser l’imag e et les p rod u its

Actions Collectives

Requalification des installations

Contexte / objectifs

Cette action vise à compléter l’action précédente relative au trophée du Parasol d’Or.

La qualité perçue par le consommateur sur un marché est pour partie liée à la qualité de la présentation des produits.

Or, à l’heure actuelle, les marchés du Pays Loire Touraine ne se caractérisent pas par une grande qualité en matière de présentation des produits.

Ceci est notamment lié à la présence d’une densité importante de produits manufacturés sur certains marchés comme celui d’Amboise, produits pour lesquels il est utile d’exposer un maximum de marchandises mais également par le peu de soin qu’apportent les commerçants alimentaires à la présentation des produits.

L’objectif de cette action est donc de mettre en place une action originale sur les marchés afin de sensibiliser les professionnels.

Mode opératoire

- Créer une commission regroupant des représentants des chambres consulaires, des commerçants non sédentaires, du Syndicat Mixte du Pays Loire Touraine,

- Accompagner les professionnels sur des conseils de requalifications simples et peu onéreuses mais ayant un impact visuel tel que l’exemple ci-dessous, le démontre.

Partenaires :

Maître d’ouvrage : Syndicat de professionnels non sédentaires

Partenariats : Syndicat de professionnels non sédentaires, professionnels.

Budget : Investissement

Requalification progressive à la charge des commerçants Calendrier

Opération 2011 2012 2013

A ctio n s Coll ec tives : V al o riser l’imag e et les p rod u its

Actions Collectives

Le guide des clefs du bon commerçant de marché

Contexte / objectifs

Le commerce non sédentaire en qualité d’acteur économique, de créateur de lien social et de vecteur d’image, constitue à de nombreux égards un vecteur essentiel de dynamisation et de valorisation des espaces urbains et ruraux. Les interactions croissantes entre dynamiques culturelle, touristique et commerciale l’illustrent aisément.

Néanmoins, sous une apparence de facilité et de simplicité, ce circuit de distribution se révèle complexe et particulièrement fin.

- D’une part en raison de sa localisation (généralement sur le domaine public),

- D’autre part parce qu’il se déroule de manière occasionnelle et de ce fait peut exiger une modularité des espaces où il se tient,

- Enfin parce qu’il est animé par des femmes et des hommes revendiquant et cultivant une réelle indépendance assortie d’une franche solidarité mais n’ayant pas toujours une connaissance fine du fonctionnement des marchés.

Aussi, au vu de ce contexte, le Syndicat Mixte du Pays Loire Touraine souhaite éditer un guide pour apporter des clefs aux commerçants non sédentaires. Abordant les principaux thèmes liés à la vie d’un marché, il entend apporter des réponses concrètes aux diverses questions que peuvent se poser les commerçants des marchés.

Mode opératoire

Création d’un groupe de travail composé de représentant du SMPLT, des villes, du Syndicat des commerçants non sédentaires, des chambres consulaires,

- Définition des thématiques à traiter,

- Recherche des informations propres à chaque thématique, - Rédaction des articles, création de la maquette,

- Mise en page et impression du guide, - Distribution.

Partenaires :

Maître d’ouvrage : Syndicat de professionnels non sédentaires ou SMPLT

Partenariats : SMPLT, Syndicat de professionnels non sédentaires, professionnels, chambres

A ctio n s Coll ec tives : V al o riser l’imag e et les p rod u its

Budget : Fonctionnement

Besoins (€ HT) Ressources (€ HT) Conception

Impression Distribution

0 1 600 400

Syndicat de professionnels ou SMPLT

2 000

Total 2 000 2 000

Chiffrage approximatif à affiner au vu des choix retenus sur la base d’une réalisation en interne

Calendrier

Opération 2011 2012 2013

Réalisation

A ctio n s Coll ec tives : V al o riser l’imag e et les p rod u its

Actions Collectives

Mise en œuvre d’une collecte des déchets responsable

Contexte / objectifs

La réglementation relative à l’hygiène sur les halles et marchés impose des contraintes en matière de collecte des déchets.

« L’évacuation des déchets doit être réalisée dès la fin du marché par la collectivité.

En cas d’impossibilité, les déchets en attente doivent être stockés dans des containers fermés disponibles en quantité suffisante, vidés rapidement et nettoyés régulièrement, placés dans un local spécifique fermé entretenu régulièrement. »

Au delà de ces aspects réglementaires :

- une étude CREDOC réalisée à l’échelle nationale en 2005, sur le commerce, indique que 36 % des français jugent que la propreté sur les marchés laisse à désirer, - la gestion des déchets est une préoccupation croissante pour les habitants et les

gestionnaires d’une ville.

Cette action vise donc à améliorer la gestion des déchets.

Mode opératoire

Pour ce faire, il pourrait être envisagé la méthodologie suivante :

- Création d’un groupe de travail spécifique (professionnels, ville) pour faciliter l’adhésion de l’ensemble des partenaires et tenir compte des contraintes de chacun.

- Définition d’un mode d’organisation des modalités techniques de mise en œuvre d’une collecte responsable :

• organisation des dépôts/apports des déchets : type de bennes (mobile ou fixe, localisation…) et nature des bennes en fonction des déchets (putrescibles, bois, et/ou cartons, déchets résiduels (plastiques, polystyrène…). Privilégier un fonctionnement et une visualisation des bennes relativement simple (reconnaissance des déchets selon un code couleur par exemple),

• recherche de filières de valorisation et définition du mode d’organisation et de collecte (collecte à la charge de la collectivité ou des sociétés de valorisation, fréquence des collectes, gestion de la saisonnalité…),

• localisation des bennes de collecte et organisation du dépôt des déchets (putrescibles principalement) par les professionnels,

A ctio n s Coll ec tives : V al o riser l’imag e et les p rod u its

- Mise en œuvre du mode d’organisation choisi,

- Suivi de la bonne exécution des dépôts et des apports par les professionnels et de leur adhésion à ce projet,

- Réalisation d’une enquête qualitative de satisfaction auprès des professionnels afin d’apporter les adaptations éventuelles.

Budget : Investissement

Besoins (€ HT) Ressources (€ HT) Conteneurs semi

enterrés (4)

Conteneurs classiques (20)

Sacs biodégradables (6,92 € les 50 sacs)

24 000 3 000

6 500

FISAC 30%

Autres partenaires 70%

10 050 23 450

Total 33 500 33 500

Chiffrage approximatif à affiner au vu des choix retenus sur la base d’une réalisation en interne

Calendrier

Opération 2011 2012 2013

Réalisation

A ctio n s Coll ec tives : V al o riser l’imag e et les p rod u its

Actions Collectives Signalétique

Contexte / objectifs

L’identification des lieux et jours de marché est aujourd’hui difficile du fait soit du manque d’information soit du vieillissement de la signalisation. Cela constitue un point faible non négligeable notamment en termes de communication - promotion sur les marchés.

Aussi, cette action vise à :

- Optimiser les conditions de fréquentation des marchés par la mise en place d’une signalétique adaptée,

- Permettre une meilleure lisibilité des lieux et jours de marché.

Mode opératoire

- Utilisation de la charte graphique réalisée par le syndicat de professionnels à l’échelle de la Région,

- Définition des emplacements, - Réalisation,

- Installation des panneaux.

Partenaires :

Maître d’ouvrage : Collectivités

Partenariats : Etat, SMPLT, Villes, Syndicat de professionnels non sédentaires, professionnels, chambres consulaires

Budget : Investissement

Besoins (€ HT) Ressources (€ HT) Réalisation

(1 000 € le panneau)

40 000 FISAC 30%

Autres partenaires 70%

12 000 28 000

Total 40 000 40 000

Calendrier

Opération 2011 2012 2013

A ctio n s Coll ec tives : D yn ami se r et p romo u vo ir les mar ch és

In document Première partie... 5 Contexte et objectifs... 5 Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 7 (Page 118-147)

Related documents